Les trahisons de General Electric doivent cesser !

Posté le septembre 24, 2019, 2:03
3 mins

Alors que Bruno Le Maire réunissait, le 11 septembre dernier, le comité de suivi sur les engagements non tenus de General Electric concernant la création et le maintien des emplois dans les anciennes activités d’Alstom, deux informations cruciales ont été révélées par les médias sans que le gouvernement ait la moindre réaction.

D’une part, le directeur général de GE en France, Hugh Bailey, est mis en cause dans une enquête pour prise illégale d’intérêts.

En effet, M. Bailey était au cabinet d’Emmanuel Macron quand ce dernier a autorisé le rachat d’Alstom.

Il a aussi eu un rôle dans des opérations de financement en faveur de GE avec la Coface.

Ce énième mélange des genres au profit d’intérêts privés s’ajoute à l’énorme scandale que constitue le pillage d’Alstom.

Pire encore, selon le journal « L’Obs », General Electric souhaiterait se séparer des activités de maintenance des équipements nucléaires d’Alstom, en particulier les matériels de pointe qui équipent nos centrales nucléaires.

Le gouvernement était-il au courant d’une opération aussi cruciale ?

Rappelons que le parc nucléaire assure plus de 75 % de l’électricité française avec des équipements dont la sécurité est vitale.

Le cas échéant, pourquoi le gouvernement a-t-il caché cette opération ?

Debout la France a toujours soutenu les initiatives permettant à la France de récupérer sa souveraineté énergétique, en particulier la maîtrise de sa filière nucléaire. Si jamais GE veut vendre la maintenance des équipements nucléaires, le gouvernement doit tout faire pour les remettre dans le giron français.

EDF étant la première entreprise concernée, elle devrait racheter elle-même cette activité, d’autant plus que l’électricien français a déjà repris les activités Framatome d’Areva.

Néanmoins, le gouvernement ne peut se satisfaire d’une nouvelle vente à la découpe d’Alstom.

Si GE veut céder la maintenance des équipements nucléaires, il doit également vendre la construction de ces équipements, en particulier la turbine Arabelle.

Nicolas Dupont-Aignan
Président de Debout la France

3 réponses à l'article : Les trahisons de General Electric doivent cesser !

  1. OMER DOUILLE

    28/09/2019

    Il rêve éveillé NDA . GE est maintenant maitre chez lui avec Alsthom et c’est d’une naiveté sans nom de penser que, même dans une santé florissante, elle fera le moindre cadeau; Il faut être un politique français toutes tendances confondues pour ignorer à ce point les usages du vrai business. Les largesses c’est bon pour les entreprises d’état (français) qui, de toutes façons font payer leurs erreurs aux contribuables.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28/09/2019

      N.D.A. en bon boy – scout qu’ il est, n’ a pas tué le  » père  » ( enfin le sien : de Gaulle et ses petits – fils adoptifs préférés : Seguin et Pasqua ) sa chute, chez ses sympathisants, ne fait que commencer

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    24/09/2019

    autant que je sache G.E. n’est pas dans un état de santé des plus florissant … pour le moment et pendant encore quelques temps

    pourquoi  » nous  » ferait elle des cadeaux ?

    les Français crient cocorico quand ils baisent quelqu’ un mais s’indignent quand ils se font flouer de par leur faute

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)