L’Etat français et ses méthodes de voyou

Posté le décembre 24, 2009, 12:00
4 mins

Nous avons déjà largement évoqué dans ces colonnes la scandaleuse manoeuvre frauduleuse par laquelle les services fiscaux se sont appropriés – dans la plus totale illégalité – des fichiers de personnes suspectées d’évasion fiscale.

Mais la Suisse n’est pas une république bananière, à qui l’on aurait pu proposer de partager les bénéfices pour acheter son silence. La justice de ce pays a réclamé une copie du fichier ainsi dérobé pour pouvoir instruire le procès de l’employé indélicat de HSBC qui avait transmis au fisc français ces fameux milliers de noms de fraudeurs.

Pendant quelques jours, les autorités françaises ont joué les gros durs, prêts à montrer les crocs face à cette petite Suisse qui donnait le si vilain exemple d’une démocratie écoutant son peuple, d’un peuple européen désireux de le rester, et d’une économie dynamique peu soucieuse de découvrir les charmes de la social-démocratie…

Moyennant quoi, il aura suffi que la Suisse menace de ne point ratifier un accord de coopération…sur la fraude fiscale pour que la France obtempère et rende les fichiers litigieux (tout en en gardant la copie qui lui permettra de sanctionner – frauduleusement – ses propres fraudeurs !).

Nous vivons décidément une époque épatante ! Les pouvoirs publics donnent le déplorable exemple d’un mépris souverain pour le droit qu’ils ont eux-mêmes édicté…

Comment voulez-vous que quiconque respecte le droit français quand ceux qui l’ont écrit s’en moquent comme de leur première chaussette ?
Et comment voulez- vous que quiconque respecte la France quand les autorités y acceptent officiellement de coopérer avec un voyou et quand un petit pays voisin peut nous mettre à genoux par la simple menace d’une non-ratification d’un accord international ?

Et tout cela pour rien ! Les fraudeurs auront sûrement les moyens d’entamer des procédures judiciaires longues, au terme desquelles il est assez peu probable que le juge puisse les astreindre à payer, puisque pour tout argument l’État devra alléguer sa propre turpitude.

Bref, pour quelques poignées d’euros, nous aurons manifesté au monde que la parole de la France ne valait rien. Brillant résultat.
Mais il est vrai que, pour dévaloriser la parole de la France, nos gouvernants n’ont besoin de personne : ils viennent de le montrer à nouveau à Copenhague, il suffit qu’ils parlent pour que l’hilarité, l’exaspération, ou les deux à la fois, soient à leur comble !

26 réponses à l'article : L’Etat français et ses méthodes de voyou

  1. sas

    05/01/2010

    Je vous joints a tous un moment d humour et d intelligence intense ,émanent de BRUNO GOLLNISH, textes et précision que je fais volontier mien…..et qui m a bien fait rire…

    bonne annéee a tous 2010

     

    Objet : CARTE DE VOEUX A FAIRE SUIVRE SANS MODERATION

     

    Avertissement préliminaire : Le principe de précaution est maintenant inscrit dans la Constitution, tandis que des lois pénales sévères prohibent toute discrimination, et toute analyse hérétique de l’histoire contemporaine, sous peine de prison et de ruine des coupables. Enfin, le fait de parler d’étrangers ou de certaines communautés pour autre chose que pour en dire du bien est sanctionné des mêmes peines. Par prudence, je vous adresse donc pour 2010 des vœux que j’espère « politiquement corrects », et surtout en conformité avec la législation en vigueur dans notre libre démocratie.
    Bien cordialement.

    Je vous prie d’accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, nos vœux à l’occasion du solstice d’hiver et du premier de l’an :
    – en adéquation avec la tradition, la religion, ou les valeurs existentielles de votre choix ;
    – dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées ;
    – la santé, ceci ne supposant de notre part aucune connaissance particulière relative à votre dossier hospitalier, ni l’intention de nous immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ;
    – la prospérité, étant entendu que nous ignorons tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d’imposition, et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti.

    NB : Le concept d’année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés.
    Son emploi n’implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d’autres cultures n’est absolument pas mise en cause.
    Le fait notamment de ne pas dater ces vœux du yaum al jum’a, 15 Muharram de l’an 1431 de l’ Hégire (Fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d’islamophobie, ni une prise de position relative au conflit israélo-palestinien.

    Le fait de ne pas dater ces vœux du yom shishi, 15 Tevet 5770, ne constitue ni un refus du droit d’Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l’humanité .

    Le fait de ne pas dater ces vœux du 17ème jour (Xin Haï) du 11ème mois (Ding Chou) de l’année du Tigre, 78ème cycle, n’implique aucune prise de position dans l’affaire dite « des frégates de Taïwan ».

    Le fait de ne pas dater ces vœux du duodi de la 2ème Décade de Nivôse, an 218 de la République française, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.

    L’emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait qu’elle est la seule couramment pratiquée par l’expéditeur, bien que celui-ci ait fait profession de securiste. Tout autre idiome a droit au respect, ainsi que ses locuteurs.

    Clause de non-responsabilité légale

    En acceptant ces vœux vous renoncez à toute contestation postérieure. Ces vœux sont insusceptibles de rectification ou de retrait.
    Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnité ni royalties. Leur reproduction est autorisée.
    Ils n’ont fait l’objet d’aucun dépôt légal.
    Ils sont valables pour une durée d’une année, à la condition d’être employés selon les règles habituelles et à l’usage personnel du destinataire. A l’issue de cette période, leur renouvellement n’a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l’expéditeur.
    Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d’âge, de genre, d’aptitude physique ou mentale, de race, d’ethnie, d’origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses, philosophiques, d’appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires. Leurs résultats ne sont en aucun cas garantis et l’absence, totale comme partielle, de réalisation n’ouvre pas droit à compensation.
    En cas de difficultés liées à l’interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l’expéditeur, c’est-à-dire le Tribunal correctionnel de Lyon

    Excellent……

    sas

     

    Répondre
  2. Daniel

    04/01/2010

    Iosa:  

    "Et qui vous dis que Jésus ait un tant soit peu souhaité que les hommes érigent une religion en son nom ?"

    C’est bien précisément ce que je pense:   tout, dans l’analyse de l’exemple de la vie de Jésus démontre qu’il n’a jamais pu vouloir une religion à sa suite.  Mais les hommes névrosés ont besoin d’avoir du pouvoir sur les autres en compensation du pouvoir qu’ils n’ont pas sur eux mêmes!.  Justement l’inverse de ce que Jésus a pratiqué. 

      Mais ce qui est encourageant, c’est que quelques dignitaires de cette Eglise développent et publient des opinions posant l’hypothèse selon laquelle Jésus est venu pour délivrer le monde de toutes les religions… Honnête de leur part, enfin!. et méritant. Cette évidence fait et fera son chemin car elle est incontournable. 

    Par contre l’Islam, en plus d’être une religion,  s’est construit sur l’exemple d’un esprit primitif et barbare, pour être conquérant et vainqueur, selon les moeurs de l’époque. Si les musulmans ne veulent pas faire officiellement le ménage dans le Coran pour l’apurer de ses incitations au crime, de son racisme et de la fourberie conseillée (leur notion de ruse niveau animal), il faudra bien passer par la violence.  

     

    "… que mes enfants soient heureux même sans moi"

    hé oui, aimer nos enfants n’est pas les dresser mais les rendre libre par une pensée autonome, hors de tout dogme, y compris syndical.

     

    Répondre
  3. IOSA

    03/01/2010

    [email protected]….

    Heureux de votre réponse et vous souhaite en retour mes meilleurs voeux pour cette année apocalypstique, car qui sait ?…… Un véritable être humain (homme ou femme) va peut être émergé de la fange mystique et nous débarrasser du carcan religieux, mais ne sera surement pas issu des politocards et consorts pro-religion.

    Concernant l’Iran et sa révolution actuelle, le monde sera sans doute étonné de découvrir le rejet de tout un peuple envers non seulement l’ Islam, mais envers tout ce que représenter le danger "religieux" avec ses castes de mignons.

    Soulignons au passage que la véritable nouvelle année commence au printemps, le temps des nouvelles semences….

    IOSA

    Répondre
  4. Nikolus

    03/01/2010

    @Jaurès

    Votre raisonnement par du principe que le fisc français agit sur un base démocratique collectivement juste et pour le bien du plus grand nombre. Là est l’erreur. Les prélèvement fiscaux en France sont la résutante d’un rapport de force entre des corporations qui profitent de la manne fiscale dans le sens où l’augmentation des prélèvements obligatoires augmente leurs revenus et avantages, et le reste de la population pour lequel l’augmentation des prélèvements obligatoire les appauvrit. Il se trouve que dans les faits, et pour de multiples raison, les corporations bénéficiaires jouissent d’un pouvoir de fait qui surpasse le pouvoir démocratique et donc elles taxent autant que faire se peut. La France ainsi décrite, est une société coupée en deux et la ruine totale de l’état précipitée par la crise va démontrer la justesse de cette analyse. En effet, les corporations de fonctionnaires vont maintenant, montrer leur vrai visage et imposer leur loi de manière beaucoup plus visible en exigeant par la force le maintien, coûte que coûte, de leur train de vie au prix de l’appauvrissement et du chômage des gens du privé qui supporteront SEULS les conséquences de la ruine de l’état. Nous allons donc inéluctablement vers une confrontation historique entre les "serviteurs de l’état" et la peuple piégé et spolié par ce système. Le système français repose sur un mensonge monumental, une escroquerie à la fois morale et financière qui consiste à autoriser une minorité à  vivre aux dépends d’une majorité en lui faisant croire que c’est  moral et pour son bien. Le système français infinançable, injuste et inégalitaire à outrance, va donc se briser en deux dans quelques années mais avant cela, il faudra passer par la cessation de paiement de l’état, confiscation du patrimoine des français auquels il reste encore quelque chose, délocalisations et fuites à l’étranger massives, et désinvestissement généralisé car la confrontation sera violente et peu propice au développement économique. JAMAIS, les fonctionnaires n’accepteront de perdre le privilège de leurs prérogatives, leurs effectifs, leurs avantages, leur statut, leurs retraites, avant de s’être battus et  d’avoir véritablement saigné à blanc l’état qui les protège et les nourrit. La France n’a pas su se réformer durant les 20 dernières années, elle fera donc obligatoirement sa révolution dans la violence et la haine sociale comme elle a déjà fait…..

    Répondre
  5. sas

    03/01/2010

    A iosa…..

     

    je t’ai répondu……et mon propos n’a pas eu la grâce de plaire à notre maître à penser….il a coupé…

    donc je te dis néni mon ami(e)……

    et te souhaite une bonne année 2010 , si cela est possible…..car je sens l iran poindre et les banlieux craqueler….

    sas athée utile…..qui ne méconnait l eouvre et les abus de l église….et qui fait avec.

    sas

    Répondre
  6. Ben

    02/01/2010

    Oh, au fait! Jaurès est doublement hypocrite en ne mentionnant que le contrôle fiscal comme viol étatique. La taxation de chaque achat ou transaction, et la déclaration pseudo volontaire de revenus ne sont acceptées que sous la menace des armes de la police. Ce sont des intrusions et des vols armés passibles de très fortes peines de prison chez les gens qui tiennent aux droits, mais Jaurès s’en fout. 

    Répondre
  7. Ben

    02/01/2010

    Merci d’avoir répondu pour moi, Daniel. Je voulais évidemment dire que les taxeurs violent l’intimité ainsi que la propriété privée des taxés, mais cet hypocrite de Jaurès feint d’ignorer que ce genre de viol existe. La remarque que bafouer la loi constitue aussi un viol, est judicieuse.

    Répondre
  8. françois

    02/01/2010

     La gauche hurle si l’on émet l’hypothèse d’une amnistie fiscale ( pour plus d’efficacité). Les mêmes ont hurlé pour que la France n’extrade pas Marina Petrella ( et par là pour que l’on empêche l’exécution de sa peine). Pour nos moralisateurs roses et rouges, tuer un policier est moins grave que cacher de l’argent en Suisse et un assassin est plus fréquentable qu’un riche!

    Répondre
  9. CHA

    02/01/2010

    Nous serions très reconnaissants si vous pouvez informer vos lecteurs de notre journal. Notre Journal est publiée sous le titre de CHRISTVS REGNAT. C’est un journal de la tradition et l’héritage catholique especialement de l’Irlande et particulièrement après la lettre «Summorum Pontificum» de Benoît XVI. Nous invitons toutes les personnes de s’abonner à notre journal.

    http://www.catholicheritage.blogspot.com/2009/12/christvs-regnat-december-2009.html

    Nous espérons que vous accepterez notre demande de mettre un lien vers notre blog:

    http://www.catholicheritage.blogspot.com

    Je vous supplie de prier pour moi.

    Je prie pour que le bon Dieu et son Mère Immaculée vous bénisse.

    l’Association du Patrimoine Catholic du Saint-Conleth (Irlande)

    Répondre
  10. sas

    02/01/2010

    Nikolus…..pas plus…

    SAS t’adoube…..et vote pour toi….

    sas

    Répondre
  11. IOSA

    01/01/2010

    [email protected]

    Les religions qui se réfèrent au Christ sont les plus souples et les plus aptes à accompagner l’évolution de  l’homme, simplement parce que la référence au christ, exemple d’un homme de foi hors religions,  est excellente.

    Doit on être l’obligé d’un homme qui se disait Fils de Dieu ?

    N’est ce pas par lui que la religion va naître et commettre tous les pires excès ?

    Et qui vous dis que Jésus ait un tant soit peu souhaité que les hommes érigent une religion en son nom ?

    Comme tout bon père de famille, je souhaite que mes enfants soient autonomes et sachent faire la différence entre le bien et le mal….en somme qu’ils soient heureux même sans moi.

    Ceci devrait vous éclairer sur mes précédents propos, qui je vous le concède volontier ne sont pas sans animosité envers tout ce qui a trait au religieux et dont la première nécessité est de soumettre les autres par la peur d’une colère divine.

    Les hommes sont ils prêts à grandir sans croyances ? La réponse est non, parce que les avantages qui en découlent de ce profit sont la suprématie masculine & suprématie de la race…..les deux critères essentiels que même les plus cons d’entre nous reconnaissent d’emblée.

    L’homme a t’il besoin d’un parasite dans son esprit pour grandir et évoluer pacifiquement au milieu des autres hommes ?

    La réponse est non.

    IOSA

     

    Répondre
  12. Daniel

    31/12/2009

    Iosa:   " La seule et véritable morale ne se trouve absolument pas dans la foi et pour preuve j’avance le refus systématique des croyants (toutes religions confondues) envers les homos, car c’est au travers de ceux-ci qu’ils entreperçoient la Vérité……la non-existence de Dieu de par l’incapacité de celui-ci à créer une race parfaite." 
    Je ne suis pas sûr de comprendre le fond de la démonstration !.
    Vous voulez avoir la dent dure envers les religions, sans distinction et en omettant le fait qu’elles sont construites par des hommes qui peuvent exprimer les mêmes travers hors religion. Il serait bon de tenter de s’expliquer sur ce qui est dangereux par le fait du religieux et ce qui est dangereux par le fait des humains hors dogme religieux. Car les dogmes se reforment avec ou sans religieux… sauf pour les gens qui ont la foi en Dieu et donc en l’homme évolué…  et NON dans la religion, et non dans le laïc, et non dans un bord politique, et non… 
     
    Vous affirmez: "la seule et véritable morale ne se trouve pas dans la foi"  … sans doute parlez vous de la foi, sous entendu "religieuse". C’est à dire une foi conditionnée par un cadre… autant dire une foi privée de l’essentiel et qui n’est déjà plus la foi, laquelle me parait indissociable de la liberté. A mon sens, Jésus Christ a donné un exemple de ce que peut être la foi (comme principe).
    Pour votre référence aux homos, vous prêtez aux religions l’idée qu’elles imagineraient un Dieu qui voulait créer une race parfaite sans que les hommes n’aient le moindre effort à faire pour accéder à cette perfection. Si une religion pensait cela, elle perdrait totalement sa raison d’être. Vous connaissez mal l’étendue des questions et des arguments religieux qui tentent de cerner l’Homme dans toutes ses facettes et sa complexité. Les analyses sont loin d’être nulles et simplistes.

     C’est quand des religieux  prétendent figer l’homme à leur image, prétendent ainsi cerner Dieu définitivement et l’enfermer dans un dogme, qu’ils deviennent les pires ennemis de Dieu… en même temps que les ennemis de la Foi.      Et quand ces religieux (athées de fait) veulent prendre le pouvoir d’imposer par un dogme leur vision limitée de Dieu à tous les hommes, ils deviennent les ennemis de l’Homme. L’Islam en est la pire version  par le pouvoir qu’il vise y compris sur le plan politique. 
    Toutes les religions sont appelées à disparaitre dans leur ancienne forme. Mais on ne manque pas de prétentieux pour les remplacer sous des formes "nouvelles", "laïques", dont les mensonges  prendront du temps à être débusqués … Les religions qui se réfèrent au Christ sont les plus souples et les plus aptes à accompagner l’évolution de  l’homme, simplement parce que la référence au christ, exemple d’un homme de foi hors religions,  est excellente. 
       

    Répondre
  13. Jaures

    31/12/2009

    Cher Daniel, je vous laisse votre étrange raisonnement sur le viol des femmes qui ne serait douloureux que quand la loi l’interdit. Peut-être pensez-vous ainsi que les juifs n’ont ressenti douloureusement la shoah que quand, les ayant délivrés, les alliés les ont informé que cela était mal !

    Contrairement au viol qui ne dépend pas de la victime, il est aisé de ne pas subir de redressement fiscal: il suffit de ne pas frauder. Comme, pour échapper à la prison, il convient de ne pas voler.
    Après, on peut agir politiquement si on estime que l’on paye trop d’impôts: ces dernières années, les plus riches d’entre nous n’ont pas eu à se plaindre: bouclier fiscal, exonération des droits de successions, niches fiscales préservées,…

    Pour votre information, comme salarié, je paye mes impôts et n’ai aucun moyen de frauder, mon employeur se chargeant de déclarer mes revenus au fisc. Comme je l’ai déjà dit ailleurs, je préfère, plutôt que pleurer sur ma feuille d’impôts, me battre pour que l’argent prélevé soit investi dans ce que je considère comme des priorités: l’enseignement, la recherche, l’investissement, la culture,…
    Pour cela il faut agir localement et nationalement au sein d’associations et de partis politiques.

    Vos plaintes rageuses contre les agents du fisc (qui ne font que leur travail ) sont totalement improductives.

    Répondre
  14. IOSA

    30/12/2009

    [email protected]

    Votre discours change au fil du temps, voilà que maintenant vous soutenez l’Eglise, cette même Eglise qui depuis sa création ne vit que de rapine et de chantage comme un morpion accroché au sein de sa mère ou aux attributs sexuels de gens du peuple ( la populace en manque de neurones).

    La seule et véritable morale ne se trouve absolument pas dans la foi et pour preuve j’avance le refus systématique des croyants (toutes religions confondues) envers les homos, car c’est au travers de ceux-ci qu’ils entreperçoient la Vérité……la non-existence de Dieu de par l’incapacité de celui-ci à créer une race parfaite.

    IOSA

    Répondre
  15. Daniel

    30/12/2009

    Jaurès et sa discrimination par inconscience
      "Je vous conseille, cher ami, à rencontrer des femmes violées et à comparer leur traumatisme à celui causé par un contrôle fiscal."
     Et quand c’est le "viol" de la loi, la loi est-elle traumatisée? le mot est-il réservé au seul usage que vous comprenez? 
    Mon "cher ami", vous posez là un exemple qu’il serait excellent de bien comprendre:  que ce soit le viol d’une femme ou le viol par un agent du fisc, la souffrance qui en résulte est proportionnelle à la conscience de la justice, donc également de l’injustice, que la victime a définie pour sa vie. Nous avons eu l’occasion , il y a quelques années, de connaitre le témoignage médiatisé d’une femme d’Amérique du sud qui expliquait dans son livre qu’elle avait toujours été violée dans son pays d’origine où cela était coutumier et qu’elle n’en avait jamais souffert…   jusqu’à ce qu’elle vienne en France: elle n’en a mesuré l’horreur qu’aprés coup au contact d’une culture respectant la liberté et l’autonomie des femmes. 
     Pour un malhonnête, un contrôle fiscal n’est pas perçu comme un viol mais comme un jeu ou il peut perdre.  Pour un individu honnête qui voit des décennies d’efforts piétinés par des individus qui jouissent de la destruction qu’ils pratiquent en sachant qu’ils ne seront jamais inquiétés pour leurs saloperies, il s’agit bien d’un viol, un viol qui peut durer des mois et qui aura des répercussions sur le reste de la vie. Faut-il rappeler que l’essentiel des contrôles a longtemps été dirigés vers ceux qui précisément n’étaient pas organisés pour jouer, donc plus vulnérables aux perversions du système visant à faire du chiffre. 
    Mais que sait Jaurès, à part profiter des retombées des prélèvements obligatoires, comme les agents du fisc . Si les violeurs connaissaient la  dimension inhumaine du viol et sa gravité, ils seraient instantanément guéris de leur infirmité mentale!.  idem pour tout collabo!.        

    Notre "cher ami" a bien intégré qu’il ne fallait pas violenter les femmes parce que la loi l’interdit,  mais n’a pas encore perçu qu’il ne fallait pas violenter qui que ce soit,  même quand la loi le permet en désignant comme coupables ceux qui ne crachent pas suffisamment au bassinet.

     La violence du fisc et du truc qui s’intitule la justice font en période de "paix" largement autant de morts qu’une guerre revendiquée comme telle.  Mais faut-il avoir un minimum de considération pour les victimes et ne pas les regarder comme d’autres ont regardé les "juifs": fautifs selon des catégories. N’est ce pas Jaurès?  Elevez votre conscience.
    L’extrémisme n’est pas automatiquement à chercher chez les autres.

    Répondre
  16. Nikolus

    30/12/2009

    L’état français est un escroc et voleur patenté. Les évadés fiscaux ont la morale pour eux. Se faire spolier pour financer des postes privilégiés de fonctionnaires en surnombre et autres fariboles somptuaires "républicaines" est révoltant. Il faut affamer la bête étatique jusqu’à ce qu’elle en crève la bouche ouverte. Davantage de français entreprenants doivent quitter la RF, ce ne sera que justice et bienfait pour l’Europe pourrie par l’idéologie française étatiste, fiscaliste, fonctionnariste, égalitariste ( au sens de l’égalité pour les autres et à leurs frais ) et j’en passe. Tout ce qui contribue d’une manière ou d’une autre à la ruine de la RF est vertueux. Petite tyrannie minables de rats et de profiteurs, voilà ce qu’est la RF de nos jours. Aux chiottes ce bazar !!!

    Répondre
  17. sas

    30/12/2009

    La ripoublique c’est construite dans la violence et par et pour des voyous en 1789…….comment n en serait elle toujours pas tributaire….c’est ca notre véritable spécificité française…

    En séparant l eglise et le pouvoir, les maçons on jeté l eau du bain et la bébé……la" MORALE CHRETIENEE" seul rempart contre les dérives que nous voyons partout….

    SAS qui attend la contre révolution

    Répondre
  18. Jaures

    30/12/2009

    "Taxeur = violeur. Désolé pour le simplisme, mais c’est vrai".dit Ben.
    Je vous conseille, cher ami, à rencontrer des femmes violées et à comparer leur traumatisme à celui causé par un contrôle fiscal.

    Répondre
  19. Daniel

    30/12/2009

    ben:  " Taxeur = violeur. Désolé pour le simplisme, mais c’est vrai."
    Oui et pour comprendre les maux et les mensonges  de cette société désaxée, il faut revenir à ces valeurs de base. Les crimes, même légalisés au nom de la solidarité, n’en sont pas moins des crimes. Et utiliser le mot solidarité reste un mensonge.

    Répondre
  20. Ben

    29/12/2009

    Taxeur = violeur. Désolé pour le simplisme, mais c’est vrai.

    Répondre
  21. emeric

    29/12/2009

    Les indics, ça a toujours existé. Ce n’est pas reluisant, mais c’est une pratique courante et relativement efficace. Je ne vois aucune raison pour que la fraude fiscale soit exclue de ce système d’enquête. Bref, rien de nouveau sous le soleil.

    Répondre
  22. Jaures

    28/12/2009

    Imaginez qu’une bande de cambrioleurs résidant en Suisse soient dénoncés de la même façon. S’en offusquerait-on dans ces colonnes ? Bien au contraire, si, comme le fait le gouvernement Français, on donnait 6 mois à ces délinquants pour rendre leur butin, moyennant quoi , ils ne seraient pas inquiétés, que ne lirions-nous de paroles indignées devant un tel laxisme !
    En fait, pour certains, comme l’auteur de cet article, frauder le fisc n’est pas un délit.
    On peut le penser.
    Mais il faut le dire explicitement et ne pas se camoufler derrière de prétendues paroles non tenues, patin couffin, dont, en d’autres circonstances, on s’accommode très bien.

    Répondre
  23. dbp

    26/12/2009

    camberlot nous parle des kosovars
    n ont ils pas étés libérés de l odieux joug serbe ??
    ils n ont donc rien a faire sur le territoire national … et peuvent en toute quiétude développer leur terre bien aimée

    Répondre
  24. IOSA

    24/12/2009

    La France n’a plus rien à envier aux pays musulmans, la pratique du Bakchich est aussi monnaie courante que la-bas .

    IOSA

    Répondre
  25. sas

    24/12/2009

    Vous cooptez et installez partout des manches a couilles aux casiers impréssionants….(quand il est inscrit) faites prospérer escrocs et voleurs de tout poil au seing de la ripoublique…..laisser s infiltrer a des places enviables de commandement des maffia et de la maçonnerie qui nont rien a voir avec les hierarchies et organisations constitutionelles et officielles…..promotionez les grands frères et autres "kitch pepols" par tous les bouts et dans toutes les circonstances……et a toute les sauces….

    et vous voudriez que la FRANCE en sorte blanchie et vertueuse ? vouis rêvez mes amis……on se couche comme on fait son lit…….la merde essemée methodiquement va nous revenir comme un boomrang et c’est en marche…..

    sas

    Répondre
  26. Camberlot

    24/12/2009

      PAS D’ACCORD AVEC LA FRAUDE ORGANISEE

    On peut partager des idées qualifiées "de droite" quant à :

    – Une immigration choisie et assimilable, d’abord Européenne (même Musulmanne du Kosovo, à 95 %) et, bien sûr, d’Amérique Latine, puis asiatique

    – La défense de la langue Française, tant dans la désignation des enseignes commerciales qu’on devrait taxer en cas de dérive (Easy-Market, etc..) que dans les mots employée par la radio d’Etat (subventionnée !)  et cela plutôt que les coûteux et INUTILES sommets de la Francophonie,  mais surtout dans les noms et prénoms donnés aux enfants d’immigrés. Ce serait plus efficace pour qu’ils trouvent un travail que les "CV anonymes". Et, chez nous, lors de l’annexion de Lille, n’a t’on pas traduit les noms Flamands (De Klerk = Leclercq, Van Der Mersch = Dupré) tandis que nos amis Anglais et USA étaient plus expéditifs et autoritaires jusque dans les débûts du XX ème siècle..

    – La défense de la libre entreprise et de l’exploitation agricole à taille humaine.

    – La défense du Patrimoine Environnemental pour les générations futures,  erc  etc.

    Mais, en même temps, EXIGER l’honnèteté, la transparence en politique et dans les affaires.

    Les chefs d’entreprise qui se soustraient à la Loi en plaçant FRAUDULEUSEMENT dans les paradis fiscaux, ceux qui pompent nos sous pour aller se localiser en Belgique ou autre, doivent être cloués au pilori et dénoncés.

    Je félicite celui qui a eu le courage de rammener le fichier Suisse : on devrait le décorer et lui retrouver un bon emploi.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)