L’étrange politique économique de Sarkozy

Posté le mars 11, 2010, 12:00
6 mins

Deux annonces importantes sur le plan économique sont tombées cette semaine :

1) Nicolas Sarkozy a indiqué les mesures qu’il voulait prendre pour relancer l’industrie française.

2) Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont décidé de sauver l’euro en aidant financièrement la Grèce.

Nicolas Sarkozy a décidé de relancer l’industrie française qui va mal, tout en restant dans la zone euro. Selon lui, le libre comportement des consommateurs et des producteurs est responsable du chômage. Les Français ne consomment pas assez ou les entreprises françaises produisent trop. Il serait donc nécessaire que le gouvernement intervienne pour relancer l’économie.

Son administration propose alors de nouvelles couches de règlements ou de lois. Aux milliers de couches déjà existantes, souvent illisibles et contradictoires, il faut en ajouter de nouvelles. Une nouvelle loi va s’opposer ainsi aux effets néfastes des lois anciennes qui sont toutes conservées !

L’État va donc aider d’une façon ou d’une autre les entreprises qui maintiennent leurs emplois. L’état peut par exemple acheter de l’essence aux raffineries installées en France et la revendre moins cher, ou supprimer provisoirement certaines taxes.
Un tel comportement est décevant pour deux raisons.

Il ne faut pas rajouter une couche de règlements, il faut au contraire en supprimer.

Il faut surtout réduire ou supprimer définitivement toutes les charges qui pèsent sur nos entreprises, pour les rendre enfin compétitives.
Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont par ailleurs décidé de s’opposer à ceux qui spéculent contre l’euro, du fait du mauvais comportement des gouvernements grecs. Les prix grimpent bien plus rapidement en Grèce qu’en Allemagne. L’inflation par les coûts y est supérieure en moyenne de 3 % par an à l’inflation allemande. L’euro ayant 10 ans, les coûts de production en Grèce sont aujourd’hui supérieurs de 30 % aux coûts allemands…

Allemands et Français exigent du gouvernement grec un retour à l’équilibre.
La Grèce devra emprunter. Le gouvernement grec devra donc émettre des bons du trésor pour obtenir cet argent.

Réduction des dépenses

La Grèce devra réduire ses dépenses. Elle va donc diminuer le nombre de ses fonctionnaires et les salaires de ceux qui resteront.
La Grèce devra aussi augmenter ses impôts. Il est évident qu’en augmentant les impôts, la Grèce va aggraver le mal qui détruit son économie. Une augmentation des impôts touchant les entreprises les rend encore moins compétitives. Tandis qu’une augmentation des impôts touchant les consommateurs réduit la demande, donc la clientèle des entreprises grecques ou allemandes.

Ces conditions remplies, Allemands et Français s’engagent à aider financièrement la Grèce, en lui donnant de l’argent au besoin. En achetant par exemple à un prix très élevé les bons du trésor que la Grèce va émettre pour emprunter de l’argent sur les marchés.
à l’annonce de ce plan de rigueur, des réactions brutales ont eu lieu.

Le cours des obligations grecques s’est effondré. C’était prévisible, tant que les gouvernements allemand et français n’interviennent pas.
Les cours des obligations allemandes et françaises se sont effondrés. Les marchés sont donc persuadés que le mal grec va contaminer toute l’Europe.

Le cours de l’euro a fortement chuté. Les fonctionnaires grecs enfin sont descendus dans la rue et ont été particulièrement violents avec la police.
Les marchés sont persuadés que la dévaluation de la drachme est le seul remède possible…

8 réponses à l'article : L’étrange politique économique de Sarkozy

  1. Anonyme

    15/03/2010

     @ Jaures l’ étroit

    Le  PASOK a été au pouvoir de 1974 à 2004 et y est revenu en 2010 , ne venez pas dire que’ l’ intermède conservateur fut coupable de tout,  cherchez l’ erreur !

    Répondre
  2. sas

    15/03/2010

    Il n y a rien a espérer de ce pauple de cons……et la gauche va être réinstallé aux régions…..ce systeme de cohabitation entendu, est létale, mortifère et débile…contre nature…..

    ….ce que les enfoiré affairistes historique tricottent en haut……….les voleurs opportuniste détricottent en bas….

    …..la seule certitude c’est que le titanic france continue de sombrer…….ET QUE TOUTES CES ENCLUMES droit communs et maçons…..bref voleurs et profiteurs avaient droit a des cooktails, champagne et petits fours PAYE AVEC NOTRE POGNON…….eux gagnent a tous les coups?et nous nous perdons toujours…

     

    ……sans ujne profonde révolution,reforme du scrutin et vote obligatoire pour tous les beneficiaires d allocations et rentes d etat…..NOUS NE REPARTIRONS PAS DE L AVANT…….la prochaine étape sera un gros clash, organisé par le banot au abois et se copains…..et un décret DETAT D URGENCE pour finnir son oeuvre pas assez aboutie…..Puidssque le FN est toujours là…

    sas qui voit aussi la trajectoirisation de l autre merde souixante huitarde , pedophile et droit commun condamné par contumace et en fuite en allemagne… cohn-bendit …….vendu avec son parti racaillesque comme la" 3 eme force politique du pays"(remplacant utilement le modem revenu a sa véritable valeur 3 %)….a ce demander donc si tout ca n’est pas purement factice…..toujours mon éternelle question….apparat de democratie où tout est joué d avance.

    sas

    sas

    Répondre
  3. timeodanaos

    14/03/2010

    Pourquoi la Grèce devra t elle ( et très vite) quitter l’Euro? Et bien monsieur Jaurès, n’en déplaise a votre point de vue de gauchiste, il vous faut savoir que tout le monde, petits et grands dans ce pays a mangé la grenouille. Des fonctionnaires en surnombre, avec des salaires sur 14 mois,parfois doublés avec des primes aussi honteuses que "prime pour arriver à l’heure", "pour se servir de l’informatique"  etc… (Pourquoi pas pour laisser les toilettes propres après usage)  Une corruption quasi intitutionnelle. Tout cela se paie un jour et il est normal que les allemands ne veuillent pas constamment passer à la caisse, meme si des réflexions teutoniques imbéciles du genre "vendez vos iles" et autres anneries ne sont pas à leur honneur.

    Je comprends très bien que ces gens veuillent vivre à leur manière, mais il faut assumer. C’est un peu comme prétendre vivre en ermite au Larzac, du seul revenu de fromages de chèvres, mais avec le confort moderne et la Mercédès devant le porte

    Se trouver des responsables que bien souvent les cigales sont elles memes allé chercher, c’est trop gros.

    La mentalité de gauche promet toujours de raser gratis. Mais le problème c’est que le coiffeur a fait faillite et s’est lui aussi inscrit au RSA.

    Répondre
  4. EFF

    14/03/2010

    Le petit père Sarkozy ne laissera qu’un désert derrière lui, ses seules "réformes" dont on se souviendra, ce seront les nouvelles plaques d’immatriculations et la fameuse taxe carbonne. Pour le reste, c’est encore et toujours du socialisme et de l’immigrationisme, de la fausse générosité et des gaspillages monstres, l’UMP n’est que le relais du PS, et les régionales vont être l’occasion pour le gouvernement Fillon-Sarkozy de récolter les fruits de l’ouverture à gauche. Entre les banques hallals, le laxisme criminelle de la justice (+ de 100 000 viols recensés par an, bien pire que ce qui se passe au Soudan ou pendant la guerre du Kosovo), l’islamisation des cantines, des hopitaux, des piscines, des mairies, des commerces, des collèges, l’explosion du traffic de drogue sur tout le territoire, la lente purification éthnique contre les Français et les Européens dans plusieurs départements et villes, la banalisation de la chasse aux blancs organisés par la racaille …etc…etc…. les islamo-communistes déguisés en gaullistes, après plus de 15 ans de règne UMP-RPR, ont transformé la France en un vaste dépotoir.

    Quel clivage séparera la fausse droite et la gauche bobo-bolchevique pour la présidentielle 2012 ? Rien, aboslument rien, la mascarade Sarkozy n’a trompé personne, tout le monde peut constater que la politique de l’Elysée en matière d’immigration est la mise en place d’un plan de colonisation africaine et islamique, et que le plan quinquénal en matière économique est un plan d’asphyxie et de paupérisation des familles françaises et des entreprises.

    Répondre
  5. Anonyme

    14/03/2010

    Jaures ne comprendra décidément jamais rien à l’économie. C’est déprimant. Je me suis déjà pris la peine d’expliquer par deux fois pourquoi dans les chroniques précédentes du docteur Trémeau. C’est à se demander s’il ne s’en fiche pas complètement des avis qui diffèrent du sien.

    Répondre
  6. sas

    13/03/2010

    3L a seule economie3 qui intéresse nicolas de naguy bocsa" EST LA SIENNE"……et les seules mesures concrêtes visant à économiser et augmenter son salaire…et moins payer d impôt…

    …..ce sont celles qui s appliquent qu à lui même…

    je crois que son dossier fiscal est bloqué a BERCY depyuis plusieurs années…

    pathétique et dire que la gôôoche va revenir en roulant des mécaniques….

    je desespère….c’est a pleurer

    beurkkkkk !  ! ! !  !

    SAS

    Répondre
  7. Jaures

    13/03/2010

    Evidemment, les spéculateurs ont toujours vu d’un mauvais oeil l’euro qui réduit leur terrain de jeu favori.
    On imagine assez bien l’état dans lequel seraient les différentes monnaies européennes si l’euro n’avait pas existé. Et surtout les conséquences pour les peuples, car les milliardaires, eux, ne subissent jamais aucune conséquence des plans de rigueur.
    Et puis pourquoi la Grèce dont l’état est en grande partie du aux spéculateurs qui ont, avec les différents politiciens, organisé son désastre, devrait quitter l’euro ? Demande-t-on à la Californie, à l’Illinois et aux autres états des Etats-Unis financièrement à genoux de quitter le dollar ?

    Répondre
  8. timeodanaos

    11/03/2010

    Bien évidemment  que la Grèce devra, de bon  ou mauvais gré, quitter l’euro.  Les mesures de nettoyage et de redressement nécessaires sont tellement énormes pour les Grecs qu’ils ne les accepteront jamais et devront finalement sortir de l’euro et dévaluer très fort. C’est du simple bon sens.  Dire que cela serait dangereux pour l’euro lui meme ne tient pas . Personne ne peut indéfiniment soutenir un canard boiteux…. qui n’aurait jamais du entrer en l’état dans la monnaie unique.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)