L’étranger a racheté le CAC 40

L’étranger a racheté le CAC 40

L’année 2005 a été excellente pour les 40 entreprises françaises cotées en bourse dans le CAC 40. Elles ont pratiquement toutes fait d’excellents bénéfices.

Une entreprise qui fait des bénéfices est une entreprise normale. Elle montre avant tout que ses clients sont satisfaits. Ils achètent les produits ou services au prix que propose l’entreprise. Prix qui permet à l’entreprise de faire des bénéfices, malgré la concurrence. Les actionnaires sont satisfaits. Les capitaux qu’ils ont investis dans l’entreprise leur rapportent de l’argent et le prix des actions a tendance à augmenter. Ils sont prêts à fournir d’autres capitaux si l’entreprise en a besoin pour investir. Les PDG sont satisfaits. Leur gestion de l’entreprise est bonne. Ils ont toutes leurs chances d’être reconduits dans leur travail par les actionnaires, propriétaires de l’entreprise, et ils disposeront de revenus encore plus importants. Le PDG qui fait gagner des milliards d’euros à une entreprise n’a, en effet, pas de prix. Il risque d’atteindre les revenus de Zidane.

Les salariés sont majoritairement satisfaits. Une entreprise qui marche bien a d’abord plutôt tendance à embaucher qu’à licencier. Si elle marche bien c’est que son PDG a su investir et innover au bon moment et dans le bon secteur. Elle a nécessairement fait des investissements de productivité. Et seuls les investissements de productivité permettent d’augmenter véritablement les salaires. Enfin, si elle marche bien, c’est aussi du fait que les salariés ont été motivés et adhèrent aux objectifs donnés à l’entreprise par la direction.

Le gouvernement français est très satisfait. Si les entreprises françaises font de tels bénéfices, c’est que le gouvernement français gère très bien l’économie du pays. Cocorico.

Malheureusement dans une France marxisée, et pour beaucoup de Français, l’entreprise qui fait des bénéfices est une vilaine entreprise. Car si elle fait des bénéfices, c’est qu’elle exploite ses salariés. Marx l’a parfaitement démontré. Les bénéfices ne doivent donc pas aller dans la poche des actionnaires. Ils doivent aller dans la poche des salariés ou être confisqués par l’État. Les syndicats s’appuient sur les bénéfices réalisés par les entreprises du CAC 40 pour demander, pour exiger des augmentations de salaires. La nouvelle CGT refuse la négociation qui aboutirait à un compromis, qui risquerait d’être une compromission. Elle préfère la lutte, la lutte des classes…

En route vers l’exil

Malheureusement les investissements de productivité réduisent le nombre de salariés dont l’entreprise a besoin. À production égale, une augmentation de 10 % de la productivité permet certes une augmentation de 10 % des salaires, mais elle permet aussi de réduire de 10 % les effectifs de l’entreprise. Elle expose au chômage.

Malheureusement les entreprises du CAC 40 sont très loin de représenter l’ensemble des entreprises françaises. C’est exactement comme si les revenus d’un joueur de foot comme Zidane représentaient les revenus des Français moyens. L’ensemble des entreprises françaises est en effet dans une situation difficile, voire dangereuse. Elles sont écrasées d’impôts et de charges, de réglementations, de contraintes comme le SMIC ou les 35 heures. Elles n’ont plus les liquidités nécessaires dont elles ont besoin pour investir, pour innover et devenir compétitives.

Malheureusement enfin, pratiquement toutes les entreprises du CAC 40 ne sont françaises que de nom. Elles ont su profiter de la mondialisation de l’économie et installent leurs nouvelles usines en Pologne ou en Chine. Elles le font en général sans délocaliser leurs sites français, ce qui ne met pas de salariés français au chômage. Mais elles n’embauchent plus de chômeurs français. La majorité de leurs salariés est ainsi devenue étrangère. Comme ces entreprises bien gérées font des bénéfices, elles attirent les capitaux. Les capitalistes français étant lourdement pénalisés par la fiscalité, ce sont les capitalistes étrangers qui achètent les actions des entreprises françaises et maintenant ils sont devenus majoritaires.

Tant que la beauté de la Provence ou le charme de Paris attirent fortement les PDG, les sièges sociaux resteront en France. Mais attention. Les actionnaires les obligeront peut-être un jour à s’installer dans les Ardennes Luxembourgeoises ou dans les landes irlandaises.

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • Ado Répondre

    « la CGT se moque bien des salariés » Qui le lui rendent bien.. Il est plus que temps de libéraliser complétement les syndicats.

    15/05/2006 à 11 h 50 min
  • sas Répondre

    A beurnie,solution:oui…..5 millions de morts….mais « choisis » comme l’a fait POLPOT….(la racille de la ripoublique…) et on repart… sas

    13/05/2006 à 14 h 01 min
  • D.Durand Répondre

    Intéressant article, mais il contient une erreur. Une erreur fréquente, il est vrai. Vous partez du principe que les syndicats, en particulier ici la CGT, défendent les salariés bec et ongle. C’est réellement réducteur, et généralement faux : Je connaît bien la CGT. Un de mes grand-pères était responsable local de ce syndicat. Bien que militant hyper-convaincu, il n’hésitait pas à reconnaître certaines choses. Il est difficile de donnre ici des faits précis, mais je puis vous assurez que la CGT aime plus l’argent que beaucoup d’entrepreneurs aisés. Les compromissions de ce syndicat avec le patronat sont énormes : Faire taire des salariés, accepter des pots de vin, dilapider des millions dans les comités d’entreprises (et après, bien entendu, prétendre « soutenir moralement » ceux qui perdent leur emploi parce que l’entreprise ne peut plus les payer), refus d’aider certaines catégories professionnelles, sommes faramineuses dilapidées dans les comités d’entreprise (quite après à aller soutenir « moralement » ceux qui perdent leur emploi parce que la boîte en question doit faire des économies…), etc. Je ne parlerais même pas de l’intéret non dissimulé éprouvé par ce genre de syndicats pour certains cotisations sociales… La CGT ne s’en prend pas aux entreprises pour soutenir les salariés. Cela fait vingt ans que j’ai pu comprendre que la CGT se moque bien des salariés (j’en ai entendu de ces choses, cela vous ferait sans doute frémir). Bien sur, ce n’est pas le cas de tous les militants : Il y a dans ce syndicat beaucoup de militants engagés par conviction d’aider les autres. Mais le fait que les actes de malveillance ou de compromission ne sont jamais punis, et que ceux qui les dénonces comprennent vite ce qu’est l’enfer en entreprise.

    11/05/2006 à 22 h 53 min
  • beurnie Répondre

    excellent! pourra-t’on changer quoique ce soit à la prochaine « présidentielle » cette élection stupide (dont le lendemain même de l’élection on parie sur le successeur), on peut en douter: De villiers ne peut raisonablement pas atteindre le second tour, si Le Pen passait il y aurait grève générale, écoliers en tête (après que la « conscience » Arditi soit monté au créneau au 20Heures, comme la dernière fois)et sans que cette Chienlit puisse être « calmée,apaisée ou matée »: il n’y a plus d’armée et les médias sont du côté du désordre et se chargent de mettre de l’huile sur le feu. Il y a t’il une solution?

    11/05/2006 à 18 h 20 min
  • Jean-Claude Lahitte senior Répondre

    Il est regrettable qu’en France, une majorité de bons esprits « marxisés » aussi bien par l’Education (prétendue) Nationale que par les médias (« fabriqués » par une majorité de gens de gauche), tombent régulièrement sur le dos des Entreprises dès lors qu’elles font de gros bébénfices, jugés exhorbitants. Ainsi, la semaine dernière, sur RTL, Christophe Hondelatte, sans avoir l’air d’y toucher, n’a cessé de « rameuter » les auditeurs pour leur faire dire ce qu’il fallait faire avec les « super-bénéfices » de Total. Bien entendu, des auditeurs ont demandé qu’on fasse rendre gorge à cet « ogre » pétrolier. Mais il s’est quand même trouvé deux ou trois auditeurs pleins de bon sens pour rappeler qu’outre le fait que Total engrangeait la plus grande partie de ses profits à l’étranger, il en « restituait » 50% à un ogre encore plus vorace, l’Etat. Sans oublier que celui-ci était le « gagnant/gagnant » avec la TVA et les TIPP qu’il empoche sans le moindre scrupule. Ce qui n’empêche pas les politiciens, de « droite » comme de gauche, par tous les moyens, avec un large soutien médiatique, de s’efforcer de donner mauvaise conscience aux personnes physiques comme aux personnes morales qui, par leur travail,leur esprit d’entreprise et d’innovation, gagnent de l’argent. Tout en croûlant sous le poids des charges et de la paperasserie ! Nota : ces mêmes gogos qui critiquent les bénéfices engrangés par les Entreprises françaises, crient haro sur les patrons qui gagnent X fois le SMIC, sont en admiration devant les sommes astronomiques engrangées par les vedettes du show-biz, du sport, du cinéma, de la radio, de la TV*, etc. Cordialement, Jean-Claude Lahitte * la plupart des vedettes de la presse, de la radio et de la TV (celles qui jettent en patûre les « salauds de patrons », sans le dire, sont assujetties à l’ISG. Sans parler du fait que ce sont des « cumulards » qui, pedndant des années, ferment la porte à de jeunes talents qu’elle découragent. J’en connais un qui animent plusieurs émissions à la radio et à la TV, « chronique » dans divers journaux et écrivent des bouquins (en se faisant aider, j’imagine, par des nègres) dont ils sont assurés que la promotion sera faite par les « copains ». Et ce sont les mêmes qui prèchent le « travail partagé » la retraite anticipée, etc. Devant les gogos admiratifs qui s’évanouissent de bonheur dès que leur idole leur a touché la main, fait la bise, signé un autographe, etc. Les mêmes qui élisent (ou laissent élire par leur abstensionnisme) les gens qui nous gouvernent si mal, lesquels nous prêchent avec aplomb, soutenus par le choeur des vedettes du show-biz, du sport, etc., l’Humanisme, la Tolérance et la Solidarité chers au camarade « Jaurès ». Comme s’ils ne nous soutiraient pas suffisamment d’argent…

    10/05/2006 à 17 h 32 min
  • luc.sembour Répondre

    La cigale et la fourmi( version définitive) La fourmi revient parfois du Liechtenstein via la Suisse, l’Autriche, l’Allemagne et le Luxembourg, dans sa Rolls Royce Phantom 2006 à 299 000 Euros, modèle de base aux options réduites (sinon c’est 380 000 Euros). Elle a fait poser un sticker sur le pare-choc arrière où est inscrit: « protégez vos riches, vous avez besoin d’eux, bien plus qu’eux de vous ». Un autre sur le pare-choc avant dit: « Ancien esclave de Chirac, de la CGT, et des métèques » D’autres encore, sur les bas de caisse et le coffre, disent: « FFT (Former French Taxpayer) », »Le Pen vite », »De Villiers au pouvoir », »Socialo=baratino-gélatino-zéro », »Mitterrand-Chirac-Marx,même combat », »Oui aux OGM », »les4verites.com », « Margaret Thatcher est ma copine », »je mange bio », »mon autre véhicule est un Dassault Falcon 900 d’occasion », »Bush a été élu 2 fois », »Mais je touche encore le RMI », »Mahomet est une ordure », »le tabac empoisonne, les médias françaises tuent », »Pinochet a gagné », »faillite française mais croissance partout ailleurs », »your crash is my cash », »Ils ont tous des comptes à l’étranger », »les Sans-Culottes au poteau, Ségolène au fourneau », »la fourmi ne prie plus pour les cigales ». [email protected]

    10/05/2006 à 15 h 15 min
  • Luc Sembourg Répondre

    La cigale et la fourmi. La fourmi revient parfois du Liechtenstein via la Suisse, dans sa Rolls Royce Phantom 2006 à 299 000 Euros, modèle de base aux options réduites (sinon c’est 380 000 Euros). Elle a fait poser un sticker sur le pare-choc arrière où est inscrit: « protégez vos riches, vous avez besoin d’eux, bien plus qu’eux de vous ». Un autre sur le pare-choc avant dit: « Ancien esclave de Chirac, de la CGT, et des métèques » D’autres disent: « FFT (Former French Taxpayer) », »Le Pen vite », »De Villiers au pouvoir », »Socialo=baratino-gélatino-zéro », »Mitterrand-Chirac-Marx,même combat », »Oui aux OGM », »les4verites.com », « Margaret Thatcher est ma copine », »je mange bio », »mon autre véhicule est un Dassault Falcon 900 d’occasion », »Bush a été élu 2 fois », »Mais je touche encore le RMI », »Mahomet est une ordure », »le tabac empoisonne, les medias françaises tuent », »Pinochet a gagné », »faillite française mais croissance partout ailleurs », »your crash is my cash », »les Sans-Culottes au poteau,Ségolène au founeau », »la fourmi ne prie plus pour les cigales ». [email protected]

    10/05/2006 à 15 h 06 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: