Lettre ouverte aux cadres de LR

Posté le août 13, 2019, 9:27
6 mins

Le Président par intérim des Républicains, Jean Léonetti, lance une consultation sur les principes fondamentaux des Républicains, censée relancer une droite à l’agonie.

Nous devons avant tout nous poser trois questions :

  1. Que voulons-nous ?
  2. Nous voulons une France qui retrouve sa place dans un environnement mondial qui, même si on peut le regretter, est, de par la nature humaine, basé sur le chacun pour soi.
    Nous voulons une France où l’on peut vivre en sécurité tout en restant fier de nos origines, celles qui nous ont permis jusqu’à maintenant de nous proclamer libres.
    Nous voulons pouvoir nous épanouir en encourageant la libre entreprise humaine, sans entraves inutiles.

  3. Quel est notre objectif ?
  4. Le monde est cruel et nous découvrons que nos « amis », américains entre autres, ne nous veulent pas que du bien et cherchent à nous affaiblir, voire nous vassaliser.
    Nous devons donc redevenir une nation puissante économiquement – ce qui implique également d’être une nation puissante militairement.
    La moindre marque de faiblesse nous sera fatale dans un monde qui évolue beaucoup plus rapidement que nous. Le fiasco annoncé de Macron laissera une place que la droite pourra revendiquer, à condition qu’elle n’hésite pas à renverser la table.

  5. Que faut-il faire ?
  6. En premier lieu, ce que notre Président se refuse à faire : vous l’avez compris, la baisse drastique des dépenses !
    57% du PIB : un record mondial, pour un résultat qui devient de plus en plus catastrophique – qu’il s’agisse de notre système de santé, de notre système éducatif ou de nos résultats économiques. Il faut de toute urgence ramener ce chiffre dans la zone où l’on retrouve les pays les plus performants, c’est-à-dire se rapprocher des 40% (donc une baisse de 30% de nos prélèvements). Le PIB, grâce aux effets positifs qu’engendreront toutes les réformes proposées, augmentera rapidement d’ailleurs de 30%, c’est-à-dire générera le même budget qu’actuellement.
    Ce n’est qu’après avoir baissé ces dépenses que nous pourrons baisser les prélèvements obligatoires, qui devront passer de 46% actuellement à moins de 40%, ce qui redonnera de la compétitivité à nos entreprises et un pouvoir d’achat accru pour l’ensemble des Français, rejoignant ainsi celui de nos amis Allemands qui est actuellement 30% plus élevé.
    En même temps, nous devons lever les contraintes souvent idiotes et inutiles qui pénalisent l’entrepreneur français (Code du travail de 4.000 pages, charges dites « sociales », impôts sur les sociétés et sur la production délirants, etc.).
    Un chiffre hallucinant concernant les méfaits de ces contraintes industrielles : en 15 ans, la production de voitures sur le territoire français a été divisée par deux et l’on annonce pour 2020 une nouvelle baisse de 22% : SUICIDAIRE !
    Notre Président Macron, comme l’a fait son prédécesseur, nous a « enfumés » avec ses pseudo-réformes du travail, de la SNCF et des retraites, qui ne sont que des « emplâtres sur une jambe de bois ».
    Il faudra donc s’attaquer avec courage, mais aussi avec justice, à ces réformes indispensables qui ne vont jamais jusqu’au bout. Un copier-coller des réformes Schroeder serait un bon point de départ.
    Enfin, pour la sécurité des Français et de la France, il faut augmenter sensiblement le budget militaire qui doit progressivement retrouver les 4% de PIB que la France y consacrait il n’y a pas si longtemps.
    Il faut aussi un traitement plus strict des réfugiés légaux, mais surtout illégaux. Ce n’est pas un homme de droite qui l’a dit : « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde. »
    Il faut aussi prendre conscience que la France ne peut s’en sortir seule, pour combattre à armes égales contre les puissances mondiales que sont actuellement les États Unis, la Chine et, dans une moindre mesure, le Japon déclinant (preuve qu’il nous faut atteindre une taille critique), mais aussi bientôt l’Inde, le Brésil, la Russie (nain économique mais puissance militaire), et le continent africain.
    Il faut donc accélérer le développement de l’Europe et, si la France veut en prendre le leadership, elle doit convaincre ses partenaires de sa fiabilité et de son sérieux – ce qui n’est pas du tout le cas actuellement.
    Ce sont, selon moi, les axes principaux pour que la droite retrouve la place qui doit être la sienne en France.

8 réponses à l'article : Lettre ouverte aux cadres de LR

  1. HOMERE

    20 août 2019

    Vous avez raté le train…la France ne se relèvera plus des tares qu’elle a produite….trop tard !
    Par lâcheté,par ignorance,par indifférence,par poltronerie,la France va mourir de sa pathologie congénitale….son absence d’identité et son gros ventre…
    Les forces contestataires vont se remettre en activité…le chaos va reprendre de plus belle..avec d’autres moyens…désobéissance civique,blocages des sites économiques,actions violentes,résistance passive…
    La mondialisation devient insupportable tant elle crée des dégâts dans les populations….actionnaires toujours plus gavés,misère dévastatrice,flux migratoires incontrôlés désertification et pillage des ressources….çà va ml finir….très mal finir…..le temps n’est plus à reconstruire (quoi ? pour qui?comment?……) le ventre va se dégonfler et nous rappeler des temps de combat et de souffrances…ce sera le prix à payer (cher) ou poursuivre notre agonie de médiocrité….

    Répondre
  2. BRENUS

    19 août 2019

    Le “barjot” du site fait maintenant des appels au meurtre sans détours. Vite, la camisole de force avant qu’il ne se balade à poil avec un entonnoir sur la tête place de la Concorde. Pour le moment, nous avons encore cette “chance” de recevoir le guignol à domicile.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    16 août 2019

    pour mémoire il n’ est pas inutile de rappeler que Monsieur Goudron fut, ici même , un fervent admirateur et un fidèle soutien de Nicolas Sarkozy , le fossoyeur du parti ” gaulliste ” et maintenant macronien de ” coeur ” et [ sans doute ]… d’ intérêts

    chez les Républicains qui aura le courage et qui se chargera d’ un acte créateur d’ espoir : celui de ” tuer ” le Levantin ?

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    16 août 2019

    Sarko se rapprochant de Macron jusqu’ à ce qu’ on ne distingue plus LaRem des Républicains il est urgent d’ engager un … ” tueur ” !

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    14 août 2019

    tant que Les Républicains n’ auront pas ” tué ” Nicolas Sarkozy qui a fût leur fossoyeur , jamais je ne voterai L.R. ni ne ferai campagne pour eux

    j’ attend que Bruno Retailleau soit clair là dessus : il n’ a rien de commun avec les ” sarkozystes ” ou les renardeaux de l’ année, il faut qu’ il montre du COURAGE et dénonce publiquement la horde sauvage que fût L.R. sous Sarkozy et déjà sous Chirac

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    14 août 2019

    Beny Steinmetz , un homme d’ affaire français, va être jugé en … Suisse pour corruption en Guinée ; le problème est que Conakry ne le poursuit plus suite à une négociation menée par son avocat … NICOLAS SARKOZY !

    en cas de condamnation, il pourra toujours trouver refuge en Israël

    Répondre
  7. OMER DOUILLE

    13 août 2019

    Article clairvoyant et bien écrit. Mais qui fait tristement penser à l’invraisemblable formule : “debout les morts”. Hélas.

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    13 août 2019

    un seul sociétalement, politiquement et économiquement crédible : Bruno Retailleau

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)