Libéralisme et environnement

Posté le juin 04, 2019, 9:06
2 mins

La poussée écologique qui a marqué les élections européennes dans nombre de pays témoigne pour certains d’un recul du libéralisme.

C’est une analyse qui confirme ce qui me paraît évident depuis longtemps: l’opinion publique française est marquée par une totale méconnaissance du libéralisme, trop souvent assimilé au capitalisme sauvage et accusé de faire n’importe quoi, y compris de détruire notre planète, si cela sert les intérêts de ceux qui tiennent les rênes de l’économie.

Certes, le libéralisme économique défend l’initiative privée, la libre concurrence et l’économie de marché. Mais en quoi la destruction de la planète servirait-elle ces intérêts?

Tout au contraire, l’essence même du libéralisme est de s’adapter aux besoins du moment.

C’est donc aux écologistes et à tous ceux qui s’inquiètent, à juste titre, des atteintes à notre environnement, de montrer à quel point nous devons prêter la plus grande attention à la protection de la nature.

Le faire sans critique inutile mais en concentrant leurs arguments sur les acteurs de l’économie: employés et patrons, paysans, producteurs et consommateurs, entreprises et ceux qui les financent.

Le libéralisme a toujours su s’adapter. Il le fera encore et, mieux encore, en tirera avantage.

L’écologie ne sera plus alors le chiffon rouge que l’on agite devant nos entreprises; mais deviendra pour elles une nouvelle source d’opportunités.

Celles qui s’adapteront survivront, plus solides que jamais. Les autres péricliteront.

C’est cela le libéralisme!

4 réponses à l'article : Libéralisme et environnement

  1. Roger Saint Pierre

    10/06/2019

    Vous n’avez rien compris. Les impératifs moraux n’ont rien d’universels ni d’éternels, malheureusement. Par contre si les écolos savaient se montrer convaincants au lieu de critiquer « l’homme économique », s’il savaient montrer que l’écologie n’est pas l’ennemie de l’économie mais peut, au contraire, en être un des moteurs, tout irait mieux.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11/06/2019

      c’ est vous qui ne VOULEZ PAS OU NE POUVEZ PAS COMPRENDRE ce qu’ est la Vie et ce que doit être le RESPECT de la Vie et donc de la Nature par … l’ homme économique … les écolos sont bien mieux au fait de l’ Economie que vous ne le pensez et ils ont au moins le mérite de s’ opposer aux prédateurs de la Phynance Internationale

      le doc.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        11/06/2019

        un simple exemple pris dans …  » Le Figaro  »

        en Europe 94 paquebots émettent DIX FOIS PLUS de dioxyde de soufre que les 260 millions de voitures européennes

        Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    04/06/2019

    non, ce ne sont pas  » les besoins du moment « , une réduction à l’ homme économique, mais des impératifs moraux, universels et éternels … enfin tant que la Terre sera accueillante pour les espèces vivantes … dont l’ Homme

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)