L’insoutenable légèreté de la dette en France en Europe

Posté le novembre 19, 2012, 10:36
2 mins

Budget 2012/2013. La France est-elle devenue un pays normal ? Non : elle subit simplement la loi des marchés.

Le risque français d’une situation à la Grecque… Il y a longtemps que les cassandres le prédisaient, mais, cette fois, nous y sommes : nos 1 860 milliards de dette publique dont les deux tiers détenus par des étrangers – nous mettent à la merci de cette démocratie censitaire que sont les marchés financiers internationaux.

Désormais au PS, nous sentons tout le poids de « l’insoutenable légèreté de la dette ». Même les socialistes, a l’Elysée en 2012, ne pourront s’en affranchir. Car personne n’a oublié mai 1981, les largesses dispensées et le retour de bâton de 1983 .

François Hollande :  comme ils ( les marchés )m’attendaient au tournant, j’ai négocié mes virages en marche arrière, ça permet de redresser en reculent et d’avancer en braquant………..

Même quand ils ont tort, les marchés ont toujours raison.

Face à la crise, les socialistes européen appliquent les recettes des gouvernements de « droite » : Coupes dans les salaires de la fonction publique et des aides sociales, hausse de la TVA, réforme des retraites, libéralisation du marché du travail, privatisations massives, taxation des riches ! En réalité des classes moyennes.

Face au courage des Européens, les « réformettes » françaises retardent l’inévitable rigueur que nous allons subir dans la douleur faute de l’avoir anticipée.

En France c’est bien une économie d’état « socialiste » que la droite jacobine pratique, comme la gauche, avec des résultats calamiteux. Déficits, impôts, dettes, chômage… et pour finir, assistanat.

Un assistanat à crédit qui nous donne l’illusion de mieux traverser la crise que les autres ! Pour finir avec la mort de nos usines, le chômage de masse, l’émigration de nos jeunes diplômés, de nos entrepreneurs, de nos investisseurs, tous créateurs de croissance et d’emplois !

4 réponses à l'article : L’insoutenable légèreté de la dette en France en Europe

  1. Chevalier Noir

    20/11/2012

    Demandez à Jaures, il doit savoir lui…

    Répondre
  2. JEAN PN

    20/11/2012

    Et si on cessait le bla bla bla pour passer à l’action ???…

    Répondre
  3. genai

    20/11/2012

    lorsque Raymond Barre osa un plan de rigueur, il remit les finances en ordre…et Mitterrand survint:
    -titularisation de tous les auxiliaires de la fonction publique
    -retraite de 65 à 60 ans…
    c’est là que s’est creusé le gouffre et les suivants n’ont pas été assez courageux pour revenir à une rigueur constructive.
    Sarkozy a osé parler de reculer l’âge de la retraite cela lui a causé la défaite aux présidentielles…les suivants vont creuser encore le gouffre jusqu’à nous y perdre tous…et eux avec nous.

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    19/11/2012

    Toutes les idées énoncées dans cette article pour améliorer la situation vont dans le bon sens. Le seul hic est que le logiciel des gouvernants français, qu’ils soient de droite ou de gauche, ne dispose pas du jeu de commandes qui permettrait de mettre en pratique ces idées.
    Plusieurs générations d’ignares en matière économique y ont contribué. De plus on ne rattrappe pas 60 ans de laxisme aussi facilement.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)