Macron et Messier : nouveau monde, vraiment ?

Posté le mai 22, 2018, 5:35
17 mins

À vingt ans d’intervalle, la similarité des parcours de Jean-Marie Messier et d’Emmanuel Macron intrigue et soulève quelques inquiétudes.

Né en 1956 à Grenoble, dans une famille bourgeoise, Jean-Marie Messier, énarque et inspecteur des finances, débute sa carrière comme conseiller technique chargé des privatisations au cabinet d’Édouard Balladur
Né en 1977 à Amiens, dans une autre famille bourgeoise, Emmanuel Macron, énarque et inspecteur des finances, débute sa carrière comme rapporteur adjoint de la « Commission Attali » chargée de la libération de la croissance française par Nicolas Sarkozy.

À 33 ans, Jean-Marie devient banquier d’affaires chez Lazard et y fait la rencontre de Guy Dejouany, alors président de la Compagnie générale des eaux (CGE). Cinq ans plus tard, il le remplace à la tête de la CGE. À la surprise du plus grand nombre.

À 31 ans, Emmanuel devient banquier d’affaires chez Rothschild et y fait, par le biais de Jacques Attali, la rencontre de François Hollande. Cinq ans après l’élection de ce dernier, il le remplace à la tête du pays. À la surprise du plus grand nombre.

À partir de la fin des années 1990, Jean-Marie accompagne la CGE dans sa transformation et la renomme Vivendi. La stratégie affichée est alors la maîtrise « du contenu comme du contenant », Vivendi souhaitant contrôler, en même temps, les canalisations (tuyaux et câbles) et ce qu’elles véhiculent (eau, voix et données numériques).

À partir de la fin des années 2010, Emmanuel accompagne la France dans sa transformation et la renomme « Start-Up Nation ». La stratégie affichée est alors la maîtrise « de la gauche comme de la droite », la Start-Up Nation souhaitant contrôler, en même temps, les premiers de cordée (entrepreneurs et très riches … sans oublier les chasseurs) et ceux qu’ils tirent (ruraux, classe moyenne et banlieues).

S’étant lui-même affublé du surnom J2M, Jean-Marie, le jeune président de Vivendi, décide d’investir, à un rythme effréné et sous le feu des projecteurs, dans les nouvelles technologies et les médias. Il est alors rebaptisé J6M pour « Jean-Marie Messier, Moi-Même, Maître du Monde », appellation attribuée aux Guignols de l’Info.

S’étant lui-même affublé du surnom EM (En Marche) – vite devenu LREM (pour entretenir une confusion opportune avec son principal mouvement d’opposition démocratique LR ?) –, Emmanuel, le jeune président de la « Start-Up Nation » décide de multiplier les réformes et les voyages internationaux à un rythme effréné et sous le feu des projecteurs, des nouvelles technologies et des médias.

Il est alors rebaptisé E6M pour « E Manuel Macron, Moi-Même, Maître du Monde », appellation attribuée à quelques faux guignols.

Initialement encensé par les médias, J6M, le jeune président de Vivendi, est progressivement critiqué. On lui reproche le coût de ses acquisitions hasardeuses dans les médias, qui dilapident la trésorerie accumulée par ses prédécesseurs et endettent fortement Vivendi.

Initialement encensé par les médias, E6M, le jeune président de la « Start-Up Nation », est progressivement critiqué (par près de deux tiers des Français en mai 2018). On lui reproche l’absence de cohérence et de résultats, malgré la profusion et la créativité de ses « promesses » (une liste à la Prévert construite dans l’urgence, au plus haut d’une campagne inespérée).

Les plus avertis lui reprochent le coût de son agitation (ne parlons pas de programme) pour les dépenses publiques et la dette du pays : quelque 50 milliards pour la reprise de la dette de la SNCF, 30 milliards pour la suppression de la taxe d’habitation, 30 milliards pour la réforme à venir des retraites, 15 milliards sur 5 ans pour la formation professionnelle, 10 milliards pour la suppression de l’ISF et la refonte de la fiscalité du capital, presque 5 milliards pour le remboursement des lunettes et des frais dentaires, entre 2 et 4 milliards pour la couverture chômage des démissionnaires, environ 3 milliards pour le service civique universel, sans oublier le tout petit milliard que coûte l’abandon de l’aéroport de NDDL …

L’addition est insupportable pour le contribuable car rien n’est fait concrètement pour réduire la dépense publique.

Dès la première année de mandat, les nouvelles taxes (huit) se multiplient et les prélèvements obligatoires poursuivent leur folle ascension.

Comme son prédécesseur, E6M pourrait choisir de ne pas se représenter au suffrage universel. Fort de son bilan, il pourrait alors créer « Macron Partners », une Start-Up Fiction …

La version longue de cet article est disponible ci-dessous pour les abonnés :

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

27 réponses à l'article : Macron et Messier : nouveau monde, vraiment ?

  1. quinctius cincinnatus

    28 mai 2018

    ” impressions ” du monde franco-américain … ici celle de F.O.G. ( Frantz-Olivier Giesbert du ” Point ” ) ou la

    réductio ad Htilerum … la seule qui compte !

    ” Erdogan est il un nouvel Hitler ? ”

    c à d : est il la véritable menace régionale pour l’ Etat hébreux ?

    à signaler qu’ au Pontet ( une commune de langue arabe en Provence ) les ” maghrébins ” ont fait retirer l’ affichage de cet article TR7S ” engagé ” d’ autant que l’ épouse très croyante du Sultan visite en ce moment même l’ Algérie où la Sublime Porte a bien l’ intention de se réinstaller comme en … Tunisie … Et pendant ce temps là Trump se … trompe … d’ennemis ( ses généraux lui désignent la Russie et la Chine … pas l’ Iran )

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    26 mai 2018

    ils vivent et oeuvrent dans le même monde, mais il existe une différence fondamentale entre Macron et Messier le premier a voulu et su saisir son ambition d’ être un homme d’ Etat , le second n’ est resté qu’ un oligarque ***

    *** il est mensonger de faire croire qu’ il n’ y a qu’ en Russie où prospèrent les oligarques

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      26 mai 2018

      Oligarques / état, l’éternel problème.

      Au début il n’y avait rien.
      Puis un type inventa la roue
      et un autre la massue.
      Le type à la roue et celui à la massue se liguèrent ensuite pour matraquer toutes celles et ceux qui utilisaient la roue.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        29 mai 2018

        mort d’ un ****** … oligarque français qui, lui, aura pu échapper ( sic ) à la ” Justice ” ( sic ) de son pays ( sic )

        à noter que cet oligarque usurpait … en toute légalité ( sic ) un nom

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          29 mai 2018

          Il faut voter d’urgence une loi interdisant aux morts de s’échapper.
          Cela devient pire que les évasions fiscales.
          Où allons nous à ce rythme?

          Répondre
  3. Gérard Pierre

    25 mai 2018

    « … quelque 50 milliards pour la reprise de la dette de la SNCF, … / / … entre 2 et 4 milliards pour la couverture chômage des démissionnaires, … »

    …… et au lieu de revitaliser notre Défense Nationale en lui permettant de ne plus utiliser 70 avions comme pièces de rechange pour en faire voler 30 déjà bien éprouvés, en permettant à ses matériels usés jusqu’à la corde par des campagnes en milieux ambiants corrosifs de se renouveler, en permettant à son logiciel « Louvois » de dégager afin que nos militaires touchent enfin leur solde à temps, … etc, …… le prétentieux incapable qui prend la France pour son « train électrique » et son armée pour des figurines de plomb, va injecter 3 milliards d’€uros dans un service universel au contenu aussi inutile qu’improvisé !

    Monsieur Libtank, pour compléter votre parallèle imparable et nous préparer à l’inévitable, pourriez vous rappeler aux lecteurs des ‘’4 V‘’ comment ça s’est passé pour Vivendi, … après la sortie de son prédateur ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26 mai 2018

      oui, la S.N.C.F. peut , elle aussi, être considérée comme un … ” oligarque ” ( celui qui profite d’ un système politique )

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        26 mai 2018

        SNCF oligarque?? mmm

        Plutôt une barque qui prend eau.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          29 mai 2018

          l’ oligarque peut tout aussi bien être une raison … sociale un quotidien par exemple ou un syndicat, à partir du moment où les rapports Etat- intérêts privés sont disons … incestueux

          c’ est une notion … extensive et qui doit être généralisée

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            29 mai 2018

            L’inceste n’est de toutes façons qu’une variante dans la diversité des rapports sexuels.
            Le législateur français magnanime range cela dans la liberté d’agir de la citoyenne, du citoyen ou de la raison…sociale.
            Où est le problème?

  4. BRENUS

    24 mai 2018

    Parmi les “anciens” qui ont connu la période Messier et sa fin assortie d’une quasi faillite de sa boite, certains se remémoreront peut être sa dernière sortie de la boite qu’il avait si bien menée au gouffre : une haie d’honneur de lècheurs de bottes et autres prébendiers l’a salué et applaudi ; Ecoeurant! . Sans doute en appréciant la profondeur de sa filouterie. Ce genre de type très titré et presque toujours prétentieux a souhait aurait peut être fini en taule aux USA s’il avait pillé de la même manière une boite US. Mais en France on ne peut s’empêcher d’admirer les peaux d’ânes, même vérolées.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 mai 2018

      bien de votre avis , encore qu’ aux U.S. cela se serait ” négocié ” à grand renfort d’ avocats devant un juge … la preuve en est que c’est bien là bas que le ” quasi-falli ” a recommencé une carrière financière où il gère des fonds d’ investissements

      Répondre
      • BRENUS

        25 mai 2018

        Un fond géré par Messier? Ouah! au secours! Y a t il encore tant d’idiots pour y souscrire? Peut être les anciens clients de Madof qui se sont fait éponger et en redemandent.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          25 mai 2018

          Oui il y aura toujours des idiots pour y souscrire.

          “Go ahead, make my day!”
          avait dit Clint Eastwood dans un de ses nombreux films “Dirty Harry”.

          Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    23 mai 2018

    la théorie du ” ruissellement ” semble être moins vérifiée que celle de la relativité générale

    en effet , sur les trois derniers mois? le chômage repart nettement à la hausse

    mais que fait donc le frère de Brigitte nommé à l’ INSEE depuis septembre 2017 ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      23 mai 2018

      L’insee est connu pour être un machin *) à fabriquer des “fake statistics”.
      Y tranférer un menteur de plus ne va pas changer grand chose.
      Laissées à elles même les statistiques ont une fâcheuse tendance à revenir à l’état naturel de repos.
      Un peu comme un ressort auquel on enlève la force qui le tend.

      Cela est vérifié par e = mc2 pour m = 0, ce qui semble être la cas.
      Einstein avait tout prévu.

      *) Heidegger l’aurait appelé “Gestell”.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        24 mai 2018

        hé oui dans notre monde tout se calcule , plus rien ne vaut la peine d’ être médité

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          24 mai 2018

          Pour apprendre à méditer, tapez “meditation India” sur Google.
          Vous y trouverez de bonnes adresses d’instituts spécialisés dans la branche.

          Entre autres vous pourrez y apprendre les 4 chemins du yoga
          a) kriya (l’énergie)
          b) gnana (la connaissance)
          c) karma (l’action)
          d) bhakti (la dévotion)

          C’est peut-être une des raisons qui a fait de l’Inde un des plus grands incubateurs de programmateurs au monde.
          Ils savent méditer et calculer en même temps.
          L’insee devrait s’en inspirer.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            25 mai 2018

            je préfère la voie de l’ énergie ( le taï chi chuan ) et celle de la combinaison ( le jeu de go )

          • HansImSchnoggeLoch

            25 mai 2018

            Le jeu de go est obsolète, l’IA fait mieux.
            Apprenez à programmer, c’est le pied.
            Et l’énergie doit être dépensée dans l’action avec dévotion et en connaissance de cause.

          • quinctius cincinnatus

            26 mai 2018

            modifiez quelques pixels et l’ I.A. ne reconnaîtra plus l’ image que vous lui proposez … on peut ainsi ” fabriquer ” des leurres avec … peu de chose

          • HansImSchnoggeLoch

            26 mai 2018

            Une image et quelques pixels ne font pas le printemps.

            L’important dans l’IA c’est de pouvoir faire l’abstraction du sujet que vous lui proposez. Cela consiste à sortir du contexte les détails qui vous intéressent. Il n’est pas nécessaire que le sujet soit une image, cela peut-être n’importe quoi.
            En jargon informatique on appele le sujet “l’object”.
            Toujours est-il que le programmateur doit tenir compte de la nature du sujet et des leurres qui peuvent lui être proposés. C’est d’ailleurs tout l’art de la programmation.

            Un oeil humain et les différentes synapses qui y sont connectées travaillent de la même façon. Vous pouvez facilement tromper votre vue, il y a sur internet plein de tests pour vous le prouver.
            Les réseaux neuronaux informatiques essaient de simuler le processus de logique humaine. Cela ne leur réussit pas trop mal jusqu’à présent car ils ont réussi à simuler plusieurs jeux humains dont le go.
            ET cela commence à peine, RDV dans 20 ans si Dieu daigne nous prêter vie aussi longtemps.

            En attendant “Keep on trucking”, comme dirait l’autre.

  6. HansImSchnoggeLoch

    22 mai 2018

    Comme le CID Campeador J6M et E6M sont tous deux partis sur de bonnes intentions l’un voulait mettre du contenu dans le contenant l’autre du startup *) dans une “France is back”.
    Mais arrivés au port ils se rendirent comptent que les renforts escomptés n’étaient pas au RDV et contrairement au CID ils perdirent la bataille.
    Parfois la valeur doit attendre plus que le nombre d’années.
    Sic transit gloria…

    *) pas du ketchup bien sûr.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22 mai 2018

      bref c’ est Vercingétorix à Alésia, Blücher à Waterloo, Bazaine à Sedan et … soeur Anne

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        22 mai 2018

        Vous oubliez le Hollandais et sa fameuse courbe.

        Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    22 mai 2018

    J6M = E6M

    une équation … atomique

    il n’ y a pas que les mêmes causes qui déclenchent les mêmes effets , les hommes aussi

    et le prochain Président sera ? … un énarque inspecteur des finances !

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      22 mai 2018

      En éliminant les “6M” dans les 2 membres de l’équation vous obtenez
      J = E (joule = énergie)
      Quod erat demonstrandum.

      Einstein n’aurait pas fait mieux.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)