Non au revenu universel !

Posté le mars 15, 2017, 9:30
5 mins

Oui, le revenu universel aurait des effets catastrophiques sur la nation ! N’avez-vous pas remarqué, que la grande majorité des pays travaille beaucoup pour s’en sortir ou tenter de s’en sortir ? Qu’il y a, plus que jamais, une véritable guerre économique qui sous-tend un risque de guerre militaire ? Sans parler, bien sûr, des attentats et de la propagande islamiste ?

Nous sommes déjà, en France, champions du monde du nombre de fonctionnaires par habitant (le recrutement de 60 000 de plus, a frisé l’imposture), parmi les champions du monde occidental (hélas !) de la dette, de l’impôt et du chômage, ce qui obère fortement notre compétitivité. Nous avons des syndicats archaïques qui participent à la destruction de nos entreprises, qui découragent les « riches » de créer des emplois en France et qui en font fuir bien d’autres.

Et j’allais oublier les 35 heures qui font de nous le pays où l’on travaille le moins. Alors les 32 heures…

Notre dette ? Avez-vous constaté comme moi que les taux d’intérêt remontent en Europe et dans le monde ? Ce n’est très probablement qu’un début. Cela signifie quoi ? Tout simplement que, si cette tendance se perpétue, la France ne pourra plus faire face au paiement des intérêts de sa dette. Avec un risque avéré (s’il n’y a pas un vrai changement politique avec de vraies réformes, comme il s’en est fait dans tous les autres grands pays ou presque) qu’il se produise dans notre beau pays de France un effondrement économique (à la grecque ?). C’est très sérieux !

M. Schröder ou Mme Thatcher (trop de casse avec cette dernière !) l’ont fait et leurs pays se portent beaucoup mieux et vont profiter de la croissance, même molle, qui se présente. Et je ne parle pas des pays scandinaves…
Je suis pleinement favorable à la protection sociale, mais pas à l’assistanat qui démobilise, renforce la dette, et donc l’impôt, et donc le chômage.

Qu’il y ait, ou non, moins de travail à répartir dans un avenir plus ou moins lointain, dans le monde, n’est pas la question. En tout cas, pas pour la France qui doit faire face à sa dette abyssale. Ensuite, qu’il y ait des réflexions concertées entre les principaux pays sur ce sujet, pourquoi pas ?

Cessons d’être nombrilistes et de croire que nous avons une chance d’avoir raison seuls, surtout dans ce domaine, celui de l’assistanat et des 35 heures, qui ont fait un gros flop et ont fait de notre pays la risée du monde.

Cette idée de revenu universel, qui renforce l’assistanat, rappelle étrangement la politique de l’ex URSS qui a conduit à sa déchéance : ce dogmatisme d’une égalité pour tous (qui n’a rien de chrétien, en dépit d’une très vague apparence) démobilise et décourage tous ceux qui ont envie de travailler.

Pourtant, cet égalitarisme a encore ses partisans.

Je reviens de séjours assez longs au Québec et en Autriche. Quelle différence de mentalité avec notre pays ! Les gens travaillent beaucoup, gagnent bien leur vie, sont optimistes, moins stressés, et collectivement heureux !

Je pourrais développer chaque point abordé ici. Mais, vous l’avez compris, l’essentiel est que je crois à la valeur « travail », à la famille, à une vie fraternelle, à la confrontation des idées dans le respect, etc., mais pas à des dogmes avilissants !

8 réponses à l'article : Non au revenu universel !

  1. Gérard Pierre

    17/03/2017

    Certain se demande comment solutionner le problème de la pauvreté en France ! ! ! …… alors que la solution saute aux yeux ! …… sauf aux siens.

    Pour supprimer l’effet, il suffit d’en supprimer la cause !

    La cause de la pauvreté, dans un pays qui est relativement aisé, … c’est le SOCIALISME !

    Non seulement il produit de plus en plus de pauvres, …… terreau indispensable à sa survie électorale, …… mais pour être certain d’en avoir de plus en plus, il en importe de l’étranger, …… sous couvert d’humanisme !

    Après plus d’un siècle d’expériences socialistes, toutes plus catastrophiques les unes que les autres, il serait grand temps de songer à priver de tous droits civiques les promoteurs de cette idéologie coupable, paralysante pour la France et les Français !

    Répondre
    • Jaures

      17/03/2017

      Bien sûr ! Le Royaume-Uni avec son taux de pauvreté (50% du revenu médian) de 9,3% est bien plus socialiste que la France avec 6,9%.
      L’Espagne de Rajoy avec 15,3% de pauvreté est plus socialiste que la Belgique avec ses 8%. (chiffres Eurostat).
      Mais peut-être qu’en me privant de mes droits civiques vous vous mettrez à l’abri de lire ces données.

      Répondre
      • Gérard Pierre

        17/03/2017

        En tout cas, ça nous fera des vacances !

        Répondre
        • Jaures

          17/03/2017

          Tsss… Ces gens de droite qui ne pensent qu’aux vacances…

          Répondre
  2. Jaures

    15/03/2017

    Gérard, vous vous trompez totalement. Tout d’abord, il est faux de dire que les 35 heures ont été accordées sans contreparties. Des efforts de productivité avec notamment la flexibilité des horaires ont été négociés. Dire que les 35h auraient causé des torts à l’Economie ne repose sur rien. En 1996, alors que l’on était encore aux 39h, notre commerce extérieur était en déficit et le chômage au plus haut. En 2001, le chômage avait baissé de 2, 5% et le commerce extérieur était excédentaire. Votre histoire de chute de notre économie « du jour au lendemain » est donc démentie par les FAITS.
    Je rappelle que l’Italie ou l’Espagne n’ont pas les 35 heures et sont dans une situation bien, pire que la France. En Allemagne, les 35h sont appliquées dans nombre d’entreprises concernant un tiers des salariés allemands. Cela n’a pas conduit l’Allemagne à la ruine. C’est qu’en Allemagne, le temps de travail n’est pas un tabou alors qu’en France toutes les négociations étaient bloquées avant 1997.
    Si vous ne croyez pas au revenu universel, donnez nous donc vos idées pour combattre la pauvreté car dans les pays où la durée de travail est plus élevée, comme au Royaume-Uni, la pauvreté est encore plus rude qu’en France.

    Répondre
  3. Christophe

    15/03/2017

    Il est exact que les français travaillent de moins en moins et j’ajoute qu’ils travaillent de plus en plus mal.

    Une observation que je tiens à faire partager sur ce site.Habitant dans une très grande municipalité des Hauts de Seine,très recherchée par des investisseurs privés,cette ville disposent de milliers de mètres carrés de bureaux.Tous le monde sait qu’il n’est plus autoriser de fumer sur son lieu de travail donc les salariés vont fumer dehors et bien entendu discutent entre eux tout en buvant du café,eh bien,j’ai remarqué que, répétant ce cycle trois par jour cela donne le calcul suivant:3×20 minutes=6o minute soit une heurex5 jours de travail =environ 7 heure donc une journée de travail et bien sur payée! Voila une manière astucieuse d’écourter sa journée de travail.Il fallait y penser.

    Je suis curieux de connaître quelqu’un qui n’a pas eu la même réflexion que moi.

    Répondre
  4. Yannick

    15/03/2017

     » 200% pour le revenu universel!,Parce que la société change,(Uberisation,robotisation,…),Car c’est là le point,notre système économique fonctionne de telle façon que le travail est principalement le critère de répartition des « richesses » (monétairement parlant) entre les personnes.
    Tout le monde ne peut pas faire de grandes études, n’a pas les capacités physiques ou intellectuelles de faire les métiers spécifiques et pointus dans lesquels les robots n’ont pas encore trouvé leur place. De ce fait, cela conduit à des inégalités toujours plus grandes, pour ne pas dire une séparation de plus en
    plus marquée entre d’un côté des personnes vivant à l’aise et de l’autre les miséreux. C’est face à ce constat que l’idée de l’instauration d’un revenu minimum forfaitaire pour tous permettant de vivre décemment prend son sens.

    Un dernier point sur les 35 heures,les pays plus intelligents en Scandinavie,teste avec succès la journée de 6h…Travail,famille,patrie,on croirait un film de Blier dans les 70’s. »

    Répondre
  5. Gérard Pierre

    15/03/2017

    Les 35 heures, …… cette « avancée sociale » que personne, pas même les syndicats, n’avait pas revendiquée à l’époque, …… cette « avancée sociale » que le monde entier ne nous a jamais enviée puisqu’elle n’a été reprise dans aucun pays développée, …… cette « avancée sociale » née dans le cerveau obtus d’une énarque autoritaire et narcissique acharnée à laisser l’empreinte de son passage au gouvernement, …… fut et reste une calamité pour l’ensemble de l’économie française !

    J’ai bien en mémoire que le passage de 39 à 35 heures s’est effectué, à l’époque, sans perte de salaire. Ça veut dire concrètement que l’absorption des 4 heures perdues a plombé la rentabilité des entreprises françaises de 11,43% ! ! ! …… superbe cadeau sans contrepartie fait à la concurrence étrangère par les socialistes français, concurrence qui s’esclaffait devant tant d’amateurisme !

    À cette époque, j’avais pour tâche de négocier moult contrats avec les fournisseurs de la société industrielle qui m’employait et j’ai vu défiler toutes les catégories d’entreprises demandant la révision de leurs contrats sous peine de disparition à court terme !

    Notre économie a été reléguée du 3ème au 11ème rang européen, du jour au lendemain !

    Et lorsqu’on rappelle ces FAITS, … qui ne sont pas des arguments issus d’un cerveau conceptualiste, … les indécrottables idéologues, pour qui le pragmatisme est synonyme de médiocrité, n’en ont cure ! …… car lorsque la réalité n’est pas conforme à leur argumentaire c’est forcément la réalité qui a tort !

    …… et je n’évoque pas les bouleversements organisationnels introduits par les RTT, Récupérations et autres joyeusetés qu’ont pu constituer les retombées de ces 35 heures !

    Travailler est devenu beaucoup plus difficile depuis ! …… sauf pour ceux qui ne faisaient déjà pas grand-chose !

    Alors quand j’entends Hamon et les élucubrations de cet hurluberlu qui n’a jamais travaillé, au sujet du revenu universel, je me dis que le ridicule n’aura décidément jamais de conséquence létale ! ……

    Pas étonnant qu’Aubry l’ait adoubé !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)