« On manque de moyens »…

Posté le février 23, 2011, 12:00
11 mins

Je me demande pendant combien de temps encore les socialo-communistes, les syndicats, les associations pleureuses et autre opposition vont se moquer du monde en nous serinant à longueur de journée que l’on manque de moyens. Il n’y a pas assez de professeurs, pas assez de policiers, pas assez de magistrats, pas assez de personnels de santé, pas assez de travailleurs sociaux, etc., alors que la France est l’un des pays développés qui compte, rapporté au chiffre de sa population, le plus de professeurs, le plus de policiers (248 000 policiers et gendarmes), bref le plus de fonctionnaires, près de 6 millions, et on n’en a jamais assez. Que se passe-t-il donc ? Eh bien je vais vous le dire.

La France, mal gouvernée depuis plus de 30 ans, vit bien au-dessus de ses moyens. Nul ne l’ignore. L’État-providence paie la moitié de la population ou presque à ne rien faire, sous une forme ou une autre, dont de très nombreux immigrés qui, on commence à le reconnaître, ne sont nullement intégrés. On le re­connaît en Allemagne avec notamment le livre de l’économiste Thilo Sarrazin : « Avec l’islam, l’Allemagne court à sa perte », vendu à ce jour à 1 270 000 exemplaires. On le reconnaît en Grande-Bretagne, où le Premier ministre vient de déclarer « qu’il y a un lien de cause à effet entre le multi-culturalisme de l’immigration et le terrorisme islamiste », et… surprise, le président de la République vient lui aussi de reconnaître lors de l’émission télévisée du 10 février que l’intégration des immigrés en France était un échec total.

Ceci est d’autant plus étonnant qu’encore tout récemment, on ne cessait de célébrer la « diversité » qui faisait que le Maghreb et l’Afrique noire étaient en fait représentés au gouvernement. Et voici qu’on commence à être autorisé à dire qu’un « jeune » de la « diversité » de 17 ans, 80 kg, 1m85, inscrit en 6e, multi-récidiviste, mais qui relève du tribunal pour enfants, ce n’est pas acceptable !

Est-ce la fin de la cécité officielle ? Espérons-le ! Mais elle arrive bien tard et rien, hélas, n’empêchera désormais qu’en 2025, les immigrés, naturalisés ou non, représenteront en France 25 % de la population, en majorité musulmane, sur-représentés parmi les bénéficiaires des minima sociaux, avec entre autres un taux de chômage de 1,5 à 2 fois supérieur à celui des Français réels.

Ce n’est pas tout. La politique du non-travail,
les 35 heures payées 39, qui ont diminué le pouvoir d’achat et la compétitivité de notre économie, par la hausse des coûts de production et alourdi les finances publiques par le coût de la compensation versée aux entreprises, les RTT, les vacances à répétition, l’absentéisme dans l’enseignement – le journal « Le Monde » révélait en décembre 2009 que 55 % des congés de 24 heures et 81 % des congés de 48 heures pris par les enseignants ont lieu juste autour des week-ends –, l’absentéisme chez les magistrats aussi, qui atteint généralement 32 %, malgré 40 jours de congés annuels – tout cela fait que la France est le pays développé où l’on travaille le moins. Au Japon, le volume d’heures travaillées annuel est de 890 heures, en Allemagne 701, en zone euro en moyenne 721, en France 622 ! On connaît le livre de Zoé Shepard « Absolument dé-bord-ée. Comment faire les 35 heures en un mois ».

Devant cette situation créée par la démagogie étatique et syndicale, que fait le pouvoir ? Il cherche des ressources par l’impôt qui écrase la minorité qui travaille et qui produit et contribue ainsi à la disparition dans la pauvreté de la classe moyenne.

Il faut savoir que, si les entreprises qui versent actuellement à l’État 282 milliards d’impôts et charges chaque année étaient soumises aux mêmes prélèvements que les allemandes, elles paieraient 143 milliards d’impôts en moins ! Résultat, on vend de moins en moins. Les produits français sont trop chers. Selon les chiffres publiés par les douanes, le déficit des échanges extérieurs est de 52,4 milliards d’euros en 2010. C’est le huitième déficit commercial d’affilée, alors que l’Allemagne présente un excédent annuel de 154,3 milliards, le 17e d’affilée ! L’Allemagne anéantie en 1945 et qui dut payer très cher la réunification de ses provinces orientales ravagées par le socialo-communisme soviétique ! Évidemment, le chômage en France, dans un tel contexte, ne fait qu’augmenter : 2 560 000 chômeurs sont indemnisés, soit une hausse du taux de chômage de 2,4 points en un an. Au total, les demandeurs d’emploi sont en France au nombre de 4,5 millions, dont beaucoup d’immigrés.

Cela n’empêche nullement l’État UMP d’avoir des ambitions : réduire la dépendance des personnes très âgées, de plus en plus nombreuses, ce qui exigera des milliards, plus un demi-milliard pour aider les chômeurs de longue durée, plus 3 milliards, paraît-il, pour faire plaisir aux magistrats et améliorer le fonctionnement de la justice dont les palais seraient, dit-on, en voie de délabrement. Fort bien. Mais où va-t-on trouver ces milliards, alors que l’État surendetté est en faillite, à tel point que le budget de l’action diplomatique ne pèse que 0,11 % du PIB, bien moins qu’en Grande-Bretagne, en Allemagne, au Japon, au Canada, et bien sûr aux États-Unis, à tel point qu’on en est dans certaines ambassades à faire sponsoriser la fête du 14 juillet par des grandes entreprises, ce qui est une forme de mendicité élégante.

Ceci dit, ne croyez pas que tout le monde soit malheureux en France. Un Chinois rencontré en Extrême-Orient, qui avait fait un long séjour en France, m’a expliqué comment le million de ses congénères vivant chez nous passaient à travers les filets du fisc. « Que voulez-vous ? m’a-t-il dit en rigolant, avec les noms chinois, les agents du fisc n’y comprennent rien. Pour eux, le chinois, c’est de l’hébreu. Ils confondent tout. Nos comptables savent d’ailleurs brouiller les pistes. Ah, la France, c’est vraiment un bon pays. On va tous s’y installer. »

7 réponses à l'article : « On manque de moyens »…

  1. gele

    02/03/2011

    L’état nounou, l’état protecteur, un monde merveilleux ! avec de l’humour !

     

    Malgré les bienfaits que nous prodiguent nos politiques, les français sont pessimistes, angoissés.

     

    A droite comme à gauche pourtant on nous câline………………..

     

    L’état : nous donne des emplois ou de confortables indemnités chômage !

    L’état : nous soigne gratuitement ! Même et surtout ceux qui ne cotisent pas.

    L’état : nous loge à prix réduit dans de confortables HLM ou il nous verse une allocation logement.   Au pire, il nous héberge dans des hôtels.

    L’état : nous protége des délinquants  avec une justice exemplaire,  ferme, rapide, de plus il nous soutient avec des cellules d’accompagnement psychologique à chaque aléa de notre vie. 

    L’état : souffre de la faiblesse de nos salaires nets !  Et nous accorde, dans sa grande bonté, des allocations, des primes, des niches, le soutien des associations caritatives.

    L’état : ouvre nos écoles 140 jours par an et organise à grands frais des cours de soutien pour nos enfants.

    L’état : nous éduque : télévision, opéra, théâtre, musée, des jeux, spectacle du vivant à des prix de billet très modiques.

    L’état : nous protège  avec une réglementation très complète. Nous avons les produits les plus sûrs du monde avec, en plus, des magasins spéciaux pour pauvres.

    L’état : protège nos entreprises et stigmatise courageusement la mondialisation.

    L’état : met à notre service plus  de 800 000 travailleurs sociaux  avec des résultats admirables notamment pour les délinquants « djeunes »

    L’état : aide ceux qui ne travaillent pas avec le RSA, ceux qui ne cotisent pas avec le minimum vieillesse et la CMU.

    L’état : accueille avec générosité toute la misère du monde !  

    L’état : aide les pays en voie de développement, avec le concours de leurs dirigeants autoproclamés, cela  pour une  répartition  équitable des fonds.

    L’état : aide et subventionne  de nombreux services publics : SNCF, RATP, EDF, France télévision, presse, syndicats, partis politiques, pour des services de qualité.

    L’état : aide et subventionne les caisses de retraites en péril,  sénat, députés, Banque de France, SNCF, EDF, RATP, etc…

     

    Avec tous ses bienfaits, je trouve qu’il se débrouille bien  « l’état » avec seulement 45% de prélèvements et 10/11% de déficit, de dettes soit une dépense publique modeste

    à 56%.

     

    Pourvu que ça dure ! 

     

    100 % gele

    Répondre
  2. HOMERE

    28/02/2011

    Bof ! ! des français qui n’en peuvent plus on en voit partout : sports d’hiver, vacances exotiques, restos chics, bagnoles ultra boostées, 4×4 sahariens, bateaux à voile et à vapeur, résidences top, épargne gonflée à bloc….j’en passe !

    Nous sommes les moins pauvres en Europe,y compris les Germaniques ou les British’s plus mal lotis…nous sommes des pleureurs patentés.

    Ah au fait…c’est quoi le socialisme moderne et crédible façon DSK ? curieux que l’on sache,par avance ce qui n’existe pas ! c’est de la divination ? d’ailleurs le socialisme moderne et crédible çà n’existe pas sinon celà se saurait…..c’est un peu comme l’islam à la française…foutaises !

    Devant les spectres de la gauche au pouvoir,préparons déjà leur "dégagement" at vita aeternam…après la manne étatique portée à 50% et des impôts qui ferons de nous tous des pauvres.La devise de la gauche n’est elle pas d’ailleurs "tous moins riches sauf les pauvres qui deviendront riches si les riches deviennent plus pauvres tout en restant plus riches que les plus pauvres devenus plus riches…."c’est de la sémantique DSKanienne,c’est à dire, moderne et et crédible.

    Répondre
  3. greg

    28/02/2011

    Les carottes sont cuites. Je ne vois pas d’issue. Il faudra que le système s’écroule pour voir ce système devenu délirant, disparaitre. Le constat n’est visible et vu que par une minorité de français qui se retouvent sur les quelques rares sites qui parlent de la réalité. La majorité de la population se contente de l’idéologie lénifiante ambiante, et pour beaucoup s’y complaisent.

    Nous sommes à la veille d’un nouveau 1936 et d’un nouveau juin 40. Pas sûr qu’on se relève à nouveau de tels cataclysmes.

    Pour ma part je suis en train de faire mes bagages pour quitter ce pays qui a fini par m’écoeurer. Je souhaite bon courage à ceux qui restent en ayant conscience ce ce qui se prépare.

    Répondre
  4. sissoux

    27/02/2011

      Enfin, dans le sujet,BRAVO Mr Christian Lambert,,," ON MANQUE DE MOYENS " Mais vous croyez que notre système va BOUGER ?? NOTRE SYSTEME EST TOTALEMENT BLOQUE depuis 30 ans au moins,par tout ETAT,c’est à dire, SOCIALOSCOCOSGAUCHOS,depuis la signature de la fin de la guerre , ( soit disant la dernière ) nous avons été contaminés par cette pensée unique ,venant de l’ex urss qui c’est diluée petit à petit par l’intermédière de nos fonctionnaires,de gauche à plus de 80%,le corp enseignant !!! qui a pourri combien de générations ??? 2 AU MOINS,sinon 3, nous sommes entrain de le payer !!! on est en plein dedan,,, embauchez un jeune,vous m’en dirais des nouvelles , à par quelques uns , les bons  travailleurs partent vite de ce foutu pays rouge,dont L’EGALITEE SE FAIT PAR ( le BAS ) LE DERNIER DE LA CLASSE,,,c’est à dire le cancre,le bon à rien ,le violent,le raketteurs ,le bagarreur,le trafiquant de drogue,le fouteur de bordel en tous genre dans toutes les classes,tous les collèges,et à la sortie ,c’est dans la rue,QUE FAUT-IL FAIRE ?? CHUT ( on s’étonne que le privé a de meilleurs résultats !!!! ) et le bosseur doit payer des impos des taxes en tous genres pour assister ces PARASITES,casse toi et vite va dans un monde civilisé ici c’est fini . ET LES SYNDICATS " là aussi tous gauchos " ,ils défendent QUI ?? SI TU N’AS PAS LA CARTE du parti ,ou, de la CGT ,ou un bon PISTON , RIEN va pointer  !!!!! L’ETAT PROVIDENCE,,,,,,il se gave,et gave surtout les tires aux cus,enfin ceux de leurs bors ( on remerci les amis ) ,mais aussi les autres ( bors ) ,UMPS , c’est KIF-KIF ; L’ETAT ça pète dans la soie,on regarde pas la dépense, ‘ les cons payent ‘ ON MANQUE DE MOYENS ,toujours plus de fonctionnaires,plus de magistras plus de personnel !!!! ,,,les pauvres ils n’acceptent pas des remarques,ils sont infaïbles,ce sont des papes,et nous!!!!!! , C’EST ,,,,L’inquisition ; DITE MOI EN FRANCE OÛ EST NOTRE LIBERTEE ??? De l’état à la commune ce n’est que magouilles et combines,,chut attention on écoute,travaille et ta gueule,tu comprends rien,l’immigration,chut,faut pas en parler c’est du racisme,tu réveilles des haines,laisse faire,on s’en occupe,il faut l’égalité des chances à tous les Français,tu n’as rien compris , on sabote la SNCF,,,,chut,,,c’est un incidant,on fait une enquète !!!! il faut plus de personnel !!! plus de police et de gendarmes , ( gros problèmes dans les transports en communs,PAS UN FLIC,ils peuvent rien faire ,ils ont toujours tort ) mais !!!!!  ,,OUI,,, pour les PVS,,,du raket organisé,,, il faut remplir les caisses,il faut aider nos pauvres immigrés,et notre état ,tout est vide , NOTRE PRESSE !!!!! on tire à boulets rouge sur tout ce qui bouge et qui n’est pas du bon côté de la pensée unique,Télé,Radio,KIF-KIF. ON EST EN DEMOCRATIE  .  AH AH 2012 il va y avoir d’énormes surprise et mème avant , le sud bouge ,,les exemples sont là,mais nous ,,,,tellement lâche et arrogant ,,, ah,,, j’oubliais,,,les droits de l’homme,,,,,ALLO LES ASSOCS ON EST DES HOMMES NOUS LES FRANCAIS DE SOUCHE ????? SISSOUX .Encore une fois bravo Mr Lambert .

    Répondre
  5. gele

    26/02/2011

    Les électeurs français en plein désarroi : Les sondages tournent au cauchemar.

     

     

    Pour  le PS sans leader ni programme,  phagocyté idéologiquement  par les partis d’extrême gauche ! Impasse entre contradiction et espoir, ce qui explique son virage politique : du à gauche toute, en contradiction avec un socialisme moderne et crédible   style DSK.

     

    La droite est, elle, tétanisée par un front national crédité  d’un score à plus de 20 % résultat possible qui frise l’élimination dès le premier tour. Le spectre de la division est aggravé à l’UMP avec  des candidatures possibles au centre.

     

    Face aux mensonges, aux polémiques, face aux extrémistes liberticides, avec des surenchères démagogiques,  la campagne va être d’un niveau affligeant.

     

    Notre société française est accro à la  manne étatique. 25 % de la population est à la charge de l’état. De ce fait, les réformes sont homéopathiques. Les structures, les statuts, les corporatismes règnent en maître. Ce qui explique notre déclin industriel, commercial,  nos déficits et pour finir notre dette monstrueuse.

     

    Les gauches extrémistes perdurent inexplicablement et distillent dans les esprits une propagande habile. Cela, avec des capacités de nuisance qui nous rappellent celles tout aussi toxiques du FN.

     

    Si nos partis extrémistes bénéficient dans les sondages d’intention de vote,  c’est bien que depuis 30 ans les gouvernements successifs ont fait des mauvais choix  pour la France.

     

    Dépenses publiques en folie, prélèvements et impôts mortels pour notre économie, cela pour flatter certains  électeurs, plus enclins à l’assistanat qu’à l’effort.

     

    Force est de constater qu’à droite comme à gauche, la calino-thérapie a hélas de l’avenir. Compassions, rustines, droits, du moins en promesses !

     

    Va-t-il falloir que les Français qui, définitivement, n’en peuvent plus mais soient obligés de boire le calice jusqu’à la lie

     

    Copie, diffusion libre vivement conseillée

     

     

     

     

     

     

     

    Répondre
  6. Michel

    25/02/2011

    J’adore lire les commentaires de Christian Lambert. Voila quelqu’un qui ne parle pas la langue de bois et qui sait de quoi il parle vu ses anciennes fonction.

    Répondre
  7. BUR Michel

    25/02/2011

    Une grande majorité de français ne sait pas que c’est de sa poche que vient l’argent de l’État que ce soit immédiatement (fiscalité directe) ou de celle de ses enfants (emprunts d’État). Ce n’est pas croyable mais c’est ainsi. Solution pédagogique : chaque fois que l’État fait une nouvelle « largesse » (même justifiée) par dépense cadeau, ou avantage, indmenisations, etc, qu’il la répercute fiscalement immédiatement et directement sur l’ensemble des français et pas seulement sur les contribuables (ex TVA), même si ça ne plaisait pas à Bruxelles. Ils serait intéressant de regarder la réaction des bénéficiaires de la » largesse » comme celle des » Payeurs ». MB

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)