On ne peut pas continuer comme ça!

Posté le septembre 24, 2019, 8:38
4 mins

Un rapport vient de nous apprendre que le budget de notre Éducation nationale (137 Mds €) est de 30 milliards plus élevé que celui de nos voisins Allemands – qui sont pourtant 15e au classement PISA, alors que nous ne sommes que 26e !

Nous disposons de 67 000 enseignants de plus mais, après 15 ans d’ancienneté, un professeur allemand gagne presque le double. Il est vrai qu’il fait, en moyenne, 28 heures par semaine quand son homologue français n’en fait que 18.

Cependant, il n’y a pas que dans l’éducation que nous sommes distancés. Il y a aussi:
– Les retraites: 10,4% du PIB pour notre voisin contre 14% chez nous.
– Les fonctionnaires nous coûtent 30% de plus pour un service de moins bonne qualité.
– La santé: une dépense similaire mais pour 20 millions d’habitants en plus et une efficacité difficilement comparable, le problème des urgences n’existant pas chez nos voisins.
– Les contrôles: les fraudes aux aides sociales sont nombreuses chez nous parce qu’il y a un contrôle inefficace, souvent refusé par l’administration, mais surtout parce que les statistiques sont fausses. Ainsi, l’administration française recense 3,1 millions de centenaires, alors que la réalité se trouve autour de 20000!
– Les associations: il y en a environ 1,3 million recensées en France (deux fois plus qu’en Allemagne) pour un budget de subventions de 113 Mds € et ce sont souvent des associations farfelues, voire «manipulées».
– Charges sur les entreprises: 200 Mds € de plus en France, ce qui, logiquement, nous rend beaucoup moins compétitifs.

On pourrait continuer la comparaison dans de nombreux autres domaines. Tout cela pour arriver à la conclusion qu’on ne peut pas continuer comme ça: l’entrepreneur français, même s’il a de nombreuses qualités, ne peut pas faire de miracle.

Il faut impérativement et rapidement lui permettre de combattre à armes égales dans un environnement économique mondial de plus en plus dur.

Il faut arrêter de faire croire au peuple français qu’il est à part et qu’il peut s’exempter des contraintes économiques et des efforts qui vont avec.

Ces efforts sont rendus indispensables par l’allongement de la durée de la vie. Ce dernier nous oblige, comme tous les autres pays développés, à travailler plus longtemps et donc à prendre une retraite à 65 ans au minimum.

Le temps où tous les «acquis sociaux» ne reposaient que sur une ponction supplémentaire sur les entreprises est dépassé au risque de voir continuer la perte catastrophique de l’attractivité de notre pays – qui, je le rappelle, a déjà perdu la moitié de son industrie en 15 ans!

Le temps est dépassé où toute notre lâcheté se concrétisait dans un recours à l’augmentation d’une dette abyssale que nous ferons supporter à nos enfants et petits-enfants.

À ce jour, si on cumule les dettes de l’État, la dette sociale et les engagements pris par nos dirigeants, la dette publique dépasse les 6000 Mds € (100000€ par Français).

Alors, oui, il nous faut réagir de toute urgence et faire les vraies réformes – et pas à dose homéopathique comme c’est le cas avec nos frileux dirigeants actuels! Sauver notre pays est à ce prix.

Une réponse à l'article : On ne peut pas continuer comme ça!

  1. quinctius cincinnatus

    24/09/2019

    allez donc dire à un responsable politique français que le régalien part à la dérive !

    il n’ en a cure ce qui le préoccupe uniquement dans l’ affaire c’ est le retour sur démagogie

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)