Patriotisme « fiscal »

Posté le juillet 29, 2012, 12:00
4 mins

Depuis la campagne présidentielle, François Hollande et son équipe ont fait porter l’essentiel de leur discours sur la dénonciation des « riches », des patrons et de leurs actionnaires. Ils ont entretenu les réflexes de lutte des classes pour tenter d’attendrir leur extrême gauche, tout en masquant l’agression portée sur les classes populaires.

Cette désignation de boucs émissaires à la vindicte publique est le contraire de ce qu’appellerait le rassemblement de toutes les forces dans le même élan, le même effort pour une cause qui vous dépasse. Voilà ce que serait le patriotisme. Où est-il dans cet empilement d’impôts sur les revenus du travail et de l’épargne à seule fin de recruter des fonctionnaires, de préserver le mille-feuille de nos structures administratives et collectivités locales, et d’accueillir la misère du monde ? !

Comment se fait-il qu’ils ne disent rien – si ce n’est pour condamner la gestion précédente – des moyens d’arrêter le déclin de notre compétitivité et de réduire noscoûts du travail ? Le patriotisme, ce ne devrait pas être seulement pour les autres. S’ils ne s’étaient pas voilé la face en voulant ignorer que, depuis dix ans, les 35 heures, la hausse mécanique du Smic, les milliards versés en vain pour la RTT et les bas salaires, avaient ravagé nos industries, ils ne seraient pas aujourd’hui « sous le choc » de la fermeture de l’usine d’Aulnay-sous-Bois.

Le cas PSA : en cas de difficultés, d´écroulement des commandes, de la disparition d´un marché ou d´un produit, c´est un drame, suivi obligatoirement de restructuration et de licenciement. La classe politique, les élus, les syndicats oublient les 20/30/40 ans de prospérité générée par l´entreprise. L´entrepreneur devient un « ignoble patron » qui après s´être enrichi injustement devient un incapable, un voyou, un voleur… .Résultat : de nombreuses entreprises en dépôt de bilan. Celles qui pour survivre sont obliger de se délocaliser sont définitivement perdue pour la France.

L’attitude irresponsable de nos syndicats, cités dans la presse mondiale, va refroidir les rares investisseurs créateurs de richesses et d’emplois !

A cause du non-respect du droit, de la liberté du travail, des blocages, des grèves des services publics,l’image de la France est donc catastrophique.  La droite et la gauche, au lieu de pleurnicher aujourd’hui, auraient mieux fait de créer les conditions d’un meilleur environnement économique pour les entreprises. La France est le seul pays qui compte deux fois plus de fonctionnaires que d’actionnaires !

4 réponses à l'article : Patriotisme « fiscal »

  1. IOSA

    31/07/2012

    Hollande dénonce bla bla bla….tout comme Sarkosy qui dénoncait les pauvres.

    Bref du rebachage et qui prend du temps inutilement, au lieu de dénoncer les vrais problèmes….ceux qui préoccupent réellement les français !

    IOSA

    Répondre
  2. Pierre

    30/07/2012

    Fuir, quitter la France, pays le plus taxé au Monde, c’est bien là le seul avenir pour nos enfants d’autant que la bombe à retardement de l’immigration-invasion va se révéler dévastatrice.

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    29/07/2012

    Quand on tord le cou de la poule aux oeufs d’or la ponte s’arrête brutalement. Accuser ensuite la poule de forfaiture devient ridicule. Malheureusement en France le ridicule fait partie du décor surtout du côté socialiste..

    Répondre
  4. Anonyme

    29/07/2012

    Je suis intimement convaincu que l’expérience hollande doit être vécue par nos concitoyens pour se rendre enfin compte que le socialisme est une vaste duperie, car ils n’ont pas voulu voir l’histoire de cette tromperie depuis 1848 (Le capital de Karl Marx). Lorsque l’on est inculte de l’histoire écrite par d’autres, il reste le vivant de l’histoire à écrire. Quel dommage et quel temps perdu !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)