Philosophie du socialisme

Posté le avril 06, 2012, 12:00
4 mins

Un professeur d’économie dans un lycée annonce fièrement qu’il n’a jamais vu un seul de ses élèves échouer, mais, par contre, une année,  c’est la classe entière qui a connu l’échec.

Cette classe était entièrement convaincue que le socialisme est une idéologie qui fonctionne et que personne n’y est ni pauvre ni riche, un système égalitaire parfait.Le professeur leur dit alors : « OK, donc, nous allons mener une expérience du socialisme dans cette classe. A chaque contrôle, on fera la moyenne de toutes les notes et chacun recevra cette note. Ainsi personne ne ratera son contrôle et personne ne caracolera avec de très bonnes notes.

Après le premier contrôle, on fit la moyenne de la classe et tout le monde obtint un 13/20. Les. élèves qui avaient travaillé dur n’étaient pas très heureux, au contraire de ceux qui n’avaient rien fait et qui, eux, étaient ravis.

A l’approche du deuxième contrôle, les élèves qui avaient peu travaillé en firent encore moins, tandis que ceux qui s’étaient donné de la peine pour le premier test décidèrent de lever le pied et de moins réviser. La moyenne de ce contrôle fut de 9/20! Personne n’était satisfait.

Quand arriva le troisième contrôle, la moyenne tomba à 5/20. Les notes ne remontèrent jamais, alors que fusaient remarques acerbes, accusations et noms d’oiseaux dans une atmosphère épouvantable, où plus personne ne voulait faire quoi que ce soit si cela devait être au bénéfice de quelqu’un d’autre.A leur grande surprise, tous ratèrent leur examen final.

Le professeur leur expliqua alors que le socialisme finit toujours mal, car quand la récompense est importante, l’effort pour l’obtenir est tout aussi important, tandis que si l’on confisque les récompenses, plus personne ne cherche à réussir, ni n’essaie. Les choses sont aussi simples que cela. Voici un petit extrait de discours qui résume parfaitement les choses : « Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche. Tout ce qu’un individu reçoit sans rien faire pour l’obtenir, un autre individu a dû travailler pour le produire sans en tirer profit. Tout pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu’il a préalablement confisqué à d’autres. Quand la moitié d’un peuple croit qu’il ne sert à rien de faire des efforts car l’autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu’il ne sert à rien d’en faire car ils bénéficieront à d’autres, cela mes amis, s’appelle le déclin et la fin d’une nation. On n’accroît pas les biens en les divisant» Dr. Adrian Rogers, 1931.

transmis par J.-A. M.

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

33 réponses à l'article : Philosophie du socialisme

  1. VAE QINCTIUS

    05/05/2012

    Monsieur QINCTIUS a raison : dénoncer les faignasses (surtout de gauche), ne peut relever que de la "réaction.

    Tous ensemble a la gamelle!

    Répondre
  2. Toni

    17/04/2012

    Jacquinot: "a envoyer d’urgence à monsieur Mélenchon !!!!!!!!!!!!!"

    On est déjà dans cette situation en France.

    Répondre
  3. jacquinot

    14/04/2012

    a envoyer d’urgence à monsieur Mélenchon !!!!!!!!!!!!!

    Répondre
  4. Anonyme

    10/04/2012

    Jaurès, votre longue défense s’appuyant sur des faussetés ne peut aboutir qu’à des conclusions erronées.

    Par exemple, je vous dis que DES élus ont un train de vie princier supérieur à celui de Mme Bettencourt. Pouvoir les révoquer à l’élection suivante n’a aucun rapport avec la discussion ni malheureusement aucune incidence sur le train de vie princier de leur successeur, d’ailleurs jamais inférieur (et très souvent supérieur).

    Pour le citoyen contribuable, l’élu français est éternellement en place (qu’il change de nom ou pas), est une constante pérenne et une nuisance économique consternante, par les privilèges grotesques qu’il s’attribue. Les avantages injustifiables de beaucoup d’élus (hors conseillers municipaux) sont indus et devraient scandaliser au plus haut point possible, votre prétendu souci d’égalité.

    Que Dassault, milliardaire n’ayant que faire de ses avantages pécuniers d’élu, se dévoue réellement pour son mandat est tout à son honneur. Voilà un exemple de vrai bénévole.

    Quant au train de vie princier des autres, il n’est pas plus de façade que celui de Louis XVI: ne rien posséder des murs, des lambris dorés et du mobilier est pour eux un énorme avantage et non pas un point négatif. L’occupant du « palais » ou du logement a absolument tous les avantages sans aucun des inconvénients des propriétaires, toutes les dépenses en frais, taxes, entretien, personnels étant pour le contribuable. Il est de plus de notoriété publique que ceci ne suffit pas à certains élus indélicats qui pour se venger de la nécessité d’avoir à quitter les lieux (parfois après des décennies), emportent des objets précieux auxquels ils s’étaient trop habitués.

    http://www.latribunedelart.com/le-musee-cache-de-la-republique-article002100.html

    Comme dit la publicité des montres Patek Philippe : « Jamais vous ne posséderez complètement une Patek Philippe. Vous en serez juste le gardien, pour les générations futures… ». Les privilégiés, hauts fonctionnaires et élus français, sont dépositaires des trésors dont ils jouissent et les remettront (de mauvaise grâce) aux générations futures. Ils ne possèdent rien mais ont l’usufruit de tout. Les frais sont pour le nu-propriétaire.

    La vérité est qu’il faut vendre absolument tous les logements d’Etat (sauf peut-être l’Elysée, à cause de l’abri anti-atomique, et encore…), à ceux qui peuvent les entretenir et en jouir grâce au fruit de leur travail et non pas de leur élection. Assurément le contribuable est en faillite et ne peut plus rien entretenir sans emprunter. Les occupants sont donc doublement des squatters: quelle que soit leur valeur personnelle objective, ils ne méritent absolument pas les palais, et de plus ils ont mis en faillite l’Etat propriétaire, responsable de les entretenir.

    Les pièces jaunes de B.Thibault ne font pleurer absolument personne, et ses gros avantages annexes (bien plus importants que visibles) sont volés puisque non tirés des cotisations syndicales. Il envoie sans doute son chauffeur faire ses courses rue de Rivoli ou place Vendôme. Ce qui explique vos difficultés à l’y croiser lors de vos emplettes à vous.

    Pour les gros gagnants du loto, au-delà de 10 millions d’Euros, reportez-vous aux myriades d’articles disponibles sur leurs déboires.

    http://espritlogique.wordpress.com/2009/07/13/gagnants-du-loto-et-ruines-en-moins-de-deux-ans/

    J’ai personnellement et pendant 2 ans assuré (pour voir) la classe de 25 ados et plus dans un lycée français (Massignon à Abu Dhabi). Je reconnais que le métier nécessite un gros savoir-faire multifacettes, et que rien n’est évident avec cette matière vivante toujours changeante qu’est une classe Je n’ai aucune haine pour les fonctionnaires, seulement pour les flemmards dogmatiques.

    La France manque cruellement de fonctionnaires de police, gendarmerie, CRS et emploie très mal ceux qu’elle a.

    Répondre
  5. François

    10/04/2012

      Ce Jaures est décidément extraordinaire.
     Ne voila-t-il pas qu’après avoir défendu que tout se vaut, il nous parle de morale?
     Et maintenant il défend la thèse qu’il faut " mériter" l’héritage par sa compétence!
     Lui qui est contre toute sélection à l’école et contre toute rémunération au mérite, avouez que c’est assez savoureux!
     Bon, je sais que je l’ai facile, mais ce cuistre pourrait il nous dire comment l’état a démontré sa compétence dans la gestion de l’argent confisqué aux héritiers? Et peut il nous préciser en quoi il l’a mérité?
     

    Répondre
  6. Toni

    10/04/2012

    Vraiment Jaures, on se croirait dans un comédie au théâtre avec vous …
    J’ai souvent eu l’habitude des gens me raconter des anneries tout et n’importe quoi mais alors avec vous on atteint des sommets. Quand vous représentez les autres salariés si vous êtes délégué du personel …
    Vous n’avez pas le sentiment de passer pour un idiot (encore je sui gentil) ???

    Répondre
  7. HOMERE

    10/04/2012

    La dette supplémentaire dûe au règlement des retraites des fonctionnaires est de 1000 Milliards €.Astucieusement elle est sortie du taux d’endettement global ce qui rend notre dette présentable (85% du PIB) quand même !!! au lieu de 120% réellement !

    Je persiste à clamer que les statuts de fonctionnaires sont une déviation républicaine et un abus caractérisé par stigmatisation nauséabonde des salariés qui ne le sont pas eux fonctionnaires…..on ma dira que les salaires ne suivent pas le privé (archi faux) alors que les pensions sont sans commune mesure (taux de remplacement comme ils disent)

    Un référendum sur cette question s’avère indispensable car la spoliation de l’argent public par une catégorie de personnes favorisées est anti démocratique et contraire aux droits de l’homme…..

    Bien sûr avec le Flamby ils risquent rien les fonfons….c’est le Président des fonfons….ainsi fonfons les petites marionnettes….

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    10/04/2012

    @ Jaurès

    Et quel est l’organisme qui paiera la retraite de B. Thibault … ?
    J’ai le souvenir d’un dirigeant syndicaliste ( F.O. ) dont la ( très confortable ) retraite était versée par la caisse ( elle modeste ) des concierges et gardiens d’immeubles sans compter que Chirac lui "allouait" une voiture avec chauffeur aux frais du contribuable
    Quant à " faire ses classes et ses preuves " laissez moi rigoler franchement ; dans ma carrière je n’ai JAMAIS vu quelqu’un qui réponde à ces critères de sélection car en réalité c’est la soumission aux puissants ( du moment ) et la démagogie ( permanente ) qui sont les moteurs VERITABLES  de la réussite ,mais , ni la clarté , ni l’indépendance d’esprit , ni le courage , ni l’innovation , ni la créativité
    En conclusion vous êtes un formaliste de gauche comme d’autres le sont de droite !
    UN APPARATCHIK ! UN CLERC !

    Répondre
  9. Anonyme

    10/04/2012

    Joresse le socialo de service mélange tout, komdab : c’est son écran de fumée. Il demande : « Pourquoi le chercheur qui trouve une molécule pour soigner une maladie orpheline gagnera 10 fois moins bien sa vie que celui qui met au point un cosmétique ? » – Déjà, les maladies orphelines n’intéressent pas les labos car le développement de médicaments est difficile et comme trop peu de malades sont concernés par ces maladies, le rapport coût de recherche/rendement des vente de médocs est très mauvais. Donc pas intéressant pour les labos, donc salaire faible pour les chercheurs. « Pourquoi un chirurgien urgentiste ne fera guère fortune, au contraire d’un chirurgien esthétique ? » – Parce que les urgences, c’est l’Etat qui paye et il est pingre. Ensuite, la chirurgie urgentiste, assimilable à de la chirurgie de guerre est techniquement intéressante mais intéresse peu les chirurgiens qui, pour la plupart, recherchent le fric qui, lui, se trouve dans les poches des gens généralement très préoccupés par leur physique (et l’aspect en général) et qui n’hésitent pas à dépenser des fortunes sans pleurnicher pour le remboursement même s’ils ont du mal à joindre les 2 bouts.

    Répondre
  10. Fançois

    09/04/2012

     " Si on suit votre logique, si vous dénoncez un tyran c’est par pure jalousie!…Et si vous êtes son rejeton,il est tout à fait moral que vous héritiez du pouvoir".

       Pasdamalgam a encore frappé…

    Répondre
  11. Jaures

    09/04/2012

    Sembour, votre long développement s’appuyant sur des contrevérités ne peut aboutir qu’à des conclusions erronées.
    Par exemple, quand vous dîtes que les élus auraient un train de vie princier supérieur à celui de Mme Bettencourt. Tout d’abord, à la différence de la milliardaire, les élus sont choisis par les citoyens. Ces derniers peuvent révoquer un député à chaque élection. Ensuite, les élus qui figurent parmi les plus grosses fortunes de France, comme Dassault, n’ont pas fait fortune dans la politique mais dans les affaires (ou, dans ce cas ont hérité). Quant au train de vie princier, il est de façade: rien dans les palais ou monuments qu’ils occupent ne leur appartient. C’est un peu comme si vous disiez qu’un gardien de musée a un train de vie princier.
    Par ailleurs, la place qu’occupe un élu n’est pas usurpée. Avant de devenir député il faut avoir fait ses classes: gagner des élections locales,faire ses preuves, s’implanter, être assez crédible pour obtenir l’investiture. N’oublions pas qu’à la fin, c’est vous ou moi qui décidons qui sera élu.
    Dire qu’un syndicaliste vivrait comme un nabab est totalement absurde. La base de salaire d’un permanent est celle d’un ouvrier qualifié. B.Thibault gagne 2500€ net. Evidemment, il dispose d’une voiture de fonction avec chauffeur et ses frais sont pris en charge, mais tout cela est lié à une fonction. Quand il abandonnera ses responsabilités, il laissera tout cela à son successeur. Là encore, ces fonctions sont liées à un mandat obtenu après élection. D’ailleurs, connaissez-vous beaucoup de syndicalistes qui font leurs courses rue de Rivoli ou place Vendôme ?
    On peut estimer qu’un élu est trop payé. Votez dés lors pour les partis qui demandent la limitation du nombre et de la durée des mandats. A moins que vous souhaitiez qu’un député soit bénévole.
    Sur la place des femmes, on voit que l’impact culturel est encore prégnant. N’oublions pas que certaines professions étaient encore interdites aux femmes au début des années 80. Il leur a falu se battre pour obtenir leur place dans les filières scientifiques et il leur faudra encore être opiniâtres pour accéder enfin à parité aux responsabilité. On voit que la lutte est indispensable pour arriver à l’égalité des chances.
    Vous pouvez essayer de me faire croire qu’il est plus difficile pour un riche héritier de réussir mais c’est peine perdue. D’abord parce qu’un héritier qui ne se sent ni le goût ni les compétences pour gérer son patrimoine pourra faire appel à une société qui le fera en son nom.  Ensuite parce que toute sa vie il aura pu être préparé à sa condition: en vivant constamment dans un milieu d’argent, on en maîtrise plus facilement son fonctionnement. D’ailleurs, pour étayer votre démonstration, vous vous appuyez sur une contrevérité: la plupart des gros gagnants du loto, hormis quelques rares flambeurs, vit très bien après ses gains, grâce justement à la société de conseil que le Loto met à disposition des gagnants.
    Enfin, et plus généralement, la plupart des fonctionnaires sont enseignants, policiers, militaires ou membres des professions médicales. Ils ont tous passé des concours anonymement sur la base de diplômes d’Etat. On peut reprocher à l’Etat de créer un poste, certainement pas à un jeune d’y postuler. Je ne comprends donc pas votre haine des fonctionnaires et je vous engage à assurer une classe de 25 ados, à patrouiller dans Marseille ou à visiter un service d’urgence pour comprendre que leur travail mérite tout notre respect.
    Rosanov, tous les pays riches et démocratique reçoivent des flux migratoires. Vous ne voulez plus qu’un étranger ait envie de venir en France ? Faîtes de notre pays une dictature indigente.

    Répondre
  12. HansImSchnoggeLoch

    09/04/2012

    <<François, si on suit votre logique, si vous dénoncez un tyran c’est par pure jalousie ! A sa place vous massacreriez de la même manière !>>
    Pour comprendre la logique que Jaures vient de nous exposer si brillamment il faut vraiment avoir l’esprit tordu! Cela peut surprendre l’individu normal  lambda mais cette posture est de bonne guerre en terrain dialectique collectiviste. L’intervenant a bien appris ses leçons dans les madragas spécialisées syndicales.
    Dans la foulée de cette logique perverse on peut affirmer que ceux qui font ces remarques sont les mêmes que ceux qui arrachent les sacoches des vieilles dames pour vérifier si ces dernières ont acquitté tous leurs impôts.
    Vivent les lendemains qui chantent et les journées où l’on rasera gratis avec le Kamerad Hollande (je parle du rasage fiscal bien-entendu).

    Répondre
  13. HansImSchnoggeLoch

    09/04/2012

    <<"Sois satisfait des fruits, des fleurs, même des feuilles. Si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles">>
    Avec des types comme cet intervenant ce jardin aura les portes ouvertes tous les jours de l’année. Les fruits, les fleurs et les feuilles seront à la disposition des collectivistes qui y préléveront un lourd tribut.

    Conclusion: en régime socialiste ce qui est à moi reste à moi et ce qui est à toi me revient de droit.

    Répondre
  14. François

    09/04/2012

     Jaures, je parlais d’argent "honnêtement gagné". Je ne savais pas que les tyrans avaient "honnêtement" gagné le pouvoir"…
     Mais c’est vrai que l’honnêteté, c’est pour vous le premier mot d’une langue étrangère…
     Quand donc raisonnerez vous plutôt que de résonner?
     Je maintiens que les gens de votre espèce ne reprochent à l’héritage que de ne pas en être les bénéficiaires…
     

    Répondre
  15. Rosanov

    09/04/2012

    @Jaurès, 

    Pourquoi vous ne vous posez jamais les VRAIES questions ?  Par exemple, comment on va s’en bien pouvoir s’en sortir ?  Va t’on pouvoir éviter la famine, la guerre civile ? Comment stopper le flux migratoire d’allogènes avec des gouvernants qui sont de plus en plus veules ?   Pourquoi est-on descendu en chute libre sur 30 ans ? Qui a tiré les ficelles et quelles leçons en tirer dans l’urgence ? etc …etc …

    C’est peut-être pas avec vous qu’on gagnera des guerres, parce que vous, vous continuez à vous poser des questions philosophiques de socialos nés dans une société nantie; des questions du genre "Pourquoi un Noir est noir ?  Pourquoi y a t’il des races ? Et pourquoi les gens ne sont-ils pas d’accord de supprimer le mot race comme le veut Hollande ?", bref des questions dites "sur l’enculage des mouches". 

    Vous me rappelez aussi certains gamins qui demandent pourquoi leur petit copain pisse quelques centimètres plus loin qu’eux.

    Dormez donc tranquille Jaurès plutôt que de vous tourmenter ainsi les méninges.
    Au plaisir de vous (re)lire, reprenez donc la plume.

    Répondre
  16. Anonyme

    08/04/2012

    Une chose est sûre, Jaurès n’a jamais eu à gérer d’argent lui appartenant.

    Il écrit en effet : « ce mérite doit-il être transmis exonérant ainsi de tout effort sa descendance ? Je rappelle ici que parmi les plus grosses fortunes de France figurent nombre d’héritiers. »

    Dans le cas contraire il saurait ce que tout « riche » a appris (et ceci toujours très durement) : il est plus difficile de conserver l’argent qu’on a, que de le gagner la première fois. Ceci est encore plus vrai pour les héritiers. Si donc un riche héritier parvient à léguer à son fils plus d’argent qu’il n’en a lui-même hérité, c’est presque à coup sûr, parce qu’il est plus doué que son père.

    En effet l’héritier a un handicap de connaissance : il ne sait pas à quel point il est difficile de partir de très peu pour acquérir une grande fortune. Il aura donc forcément énormément de difficultés à se mettre dans les chaussures de son aïeul quand il était pauvre et, le monde étant impitoyable, cette faiblesse « structurelle » de sa formation à la vie lui manquera toujours. Bien sûr, elle est compensée par la puissance de l’argent qui « appelle l’argent », mais aussi et surtout l’argent « appelle les prédateurs » comme la pesanteur attire la pomme de Newton.

    Il est un fait objectivement indéniable et statistiquement certain : 90 % des gros gagnants aux lotos (France, UK, USA et tous autres pays dotés de loto et de statistiques) sont totalement ruinés en moins de 5 ans. Beaucoup sont même lourdement endettés et finissent à l’aide sociale. Quasi inexistants sont ceux qui sont plus riches après 5 ans que le lendemain du jour où ils ont gagné. Et ceci malgré les efforts louables des services spécialisés des compagnies de jeu pour éduquer les gagnants et les mettre en garde.

    Il n’y a donc aucune exonération d’effort Jaurésienne à craindre, qui soit transmissible.

    Bien sûr l’héritier passif mais prudent de quelques très gros sous, peut arriver à très bien survivre ainsi que sa progéniture, mais c’est au prix de sacrifices et d’efforts beaucoup plus importants qu’il ne croit, et avec l’épée de Damoclès constante du déclin soudain de sa fortune.

    On ne peut évidemment pas en dire autant des fonctionnaires socialistes qui se gobergent dans leur fromage, sans souci du lendemain, se transmettant à l’infini les postes juteux  entre Casteux. Ils n’ont jamais gagné l’argent qu’ils manipulent, et n’ont pas la plus petite idée de l’effort nécessaire pour le créer ex nihilo en premier lieu. En héritiers privilégiés du système qu’ils sont, ils ne peuvent de plus absolument pas faire faillite : ils en ont délégué tous les droits (à la faillite) au contribuable et aux générations futures. Pour eux, ils gardent le droit à la dépense publique infailliblement faillitogène.  

    Répondre
  17. Anonyme

    08/04/2012

    Petites questions à l’attention de ce terne Jaurès. Quels sont les efforts fournis par un dignitaire de la Caste? Si son « écurie » (parti politique, loge, mafia des anciens de.., groupement d’intérêts, père mère, proches, copinage, etc.) a beaucoup fait pour le pistonner, ces magouilles l’exonèrent-elles du devoir de vivre modestement et sans ostentation, puisqu’il s’agit d’argent public exclusivement gagné par le contribuable ? Je rappelle ici que parmi les plus gros trains de vie en France figurent nombre de politiciens, hauts fonctionnaires, et planqués divers, qui certes ont un salaire ridiculement bas (entre 8000 et 18000 Euros /mois imposables), mais un train de vie princier (palais, mobilier, domestiques, transports) que même Mme Liliane Bettencourt ne dépasse pas.

    On peut trouver normal que le vrai mérite soit injustement rétribué. Mais qu’est-ce qui justifie qu’un chef syndicaliste vive comme un nabab quand un médecin, après 10 à 12 ans d’études a du mal à inviter sa famille à déjeuner dans un trois étoiles ? Une infirmière, une aide-soignante sont-elles si peu méritantes pour se laisser exploiter par la DASS, service public entretenant grassement des milliers de hauts-incapables ?

    Pourquoi le chercheur qui trouve une molécule pour soigner une maladie orpheline gagnera 10 fois moins bien sa vie qu’un des 577 députés non-imposables du bon peuple de France, ou l’un des milliers de gratte-papiers fonctionnaires européens ?

    Pourquoi un chirurgien urgentiste ne fera guère fortune (même s’il rate pas mal d’interventions), au contraire d’un chirurgien esthétique adroit et prudent ayant la cote chez ces dames (et messieurs) de la Caste?

    On peut trouver normal qu’un étudiant ayant fourni des efforts se voie récompensé. Mais pourquoi la plupart des mauvais doivent-ils se contenter de stages sous-payés alors qu’un autre, échouant en deug de droit, mais membre de droit de la Caste, se voie proposer la direction de l’EPAD ?

    Pourquoi Neuilly/Seine ne disposent-elle d’aucune Grande Ecole (la CELSA n’en est pas vraiment une)  alors que 3 lycées de ce même Neuilly ont de bonne classes préparatoires aux grandes écoles et fournissent de bons candidats à leurs concours d’entrée, ce qui n’est pas le cas de la Seine-Saint-Denis, qui pourtant fournit beaucoup de brûleurs de voitures qualifiés et entièrement autodidactes?

    Pourquoi les femmes ne sont-elles représentées que marginalement dans les conseils d’administration, les directions d’Université, les directions de laboratoires alors qu’elles trustent les meilleurs résultats au Bac S ? Les femmes sont pourtant largement majoritaires aux commandes et dans tous les rouages des institutions en faillite morale et en déroute idéologique: magistrature, enseignement public etc… Pourquoi ne pas leur donner un peu plus carte blanche pour voir…?

    Les femmes au travail plutôt qu’à la maison, produiraient-elles naturellement plus d’efforts politiquement orienté que les hommes ?

    Bref, le libéralisme (qui par nature assure l’égalité des droits et des chances, et exclut le  lissage des notes et des revenus) est non seulement le seul système juste mais il avance une contre-vérité absolue: les efforts ne sont pas également récompensés en système socialiste où les rapports de classe sont créés et amplifiés à l’infini, avec ses Nomenklaturas complices érigées en Caste toute-puissante, ses quasi-soviets écrasant l’initiative, la bonne-volonté, l’ambition non-politicienne, la créativité sans limite dont un seul individu sait souvent se montrer capable.

    Les moyens vont aux moyens (ne surtout jamais prononcer le mot argent qui est tabou), et les mêmes individus, issus des mêmes classes, des mêmes écuries idéologiques, des mêmes systèmes de clientélisme, s’attribuent pouvoirs et avantages entre soi en tentant de nous faire croire à une morale socialiste inexistante.

    Répondre
  18. Jaures

    08/04/2012

    Oui, Homère, les hommes, les femmes, les homos, les infirmières et les chirurgiens sont égaux: en droits !
    C’est à dire que la loi s’applique à tous sans distinction et que chacun a sa chance.
    François, si on suit votre logique, si vous dénoncez un tyran c’est par pure jalousie ! A sa place vous massacreriez de la même manière ! Et si vous en êtes le rejeton il est tout à fait moral que vous héritiez du pouvoir. Si c’est là votre morale, si réussir ne dépend que de son acte de naissance, je vous la laisse.
    Si la réussite doit être récompensée, qu’elle le soit si on en a le mérite, pas si on l’obtient en ne s’étant donné que la peine de naître.
    "Sois satisfait des fruits, des fleurs, même des feuilles
    Si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles"

    Répondre
  19. Guillermo

    08/04/2012

    A Jaurès qui veut savoir pourquoi.

    Par exemple pourquoi les femmes ne sont-elles représentées que marginalement dans les conseils d’administration, les directions d’Université, les directions de laboratoires alors qu’elles trustent les meilleurs résultats au Bac S ?

    Et moi je me demande pourquoi tu as pas compris qu’on est dans un système abject de faux élitisme qui fait qu’à 23 ans la carrière des hauts fonctionnaires est tracée à vie, quoi qu’ils fassent (quelles que soient leurs conneries ultérieures ou leur inertie par la suite).

    Finalement toi tu voudrais accentuer ce système véreux du fonctionnariat figé et faire que l’on fige la hiérarchie au moment du bac, soit à 18 ans au lieu de 23 !  De mieux en mieux !

     

    Au fait moi j’en ai d’autres des "pourquoi", mais je te les demande pas de peur d’être censuré.

    Répondre
  20. Toni

    08/04/2012

    Jaures a écrit: "L’argent va à l’argent et les mêmes individus, issus des mêmes classes, des mêmes quartiers, des mêmes écoles, s’attribuent pouvoirs et avantages entre soi en tentant de nous faire croire à un mérite mythique."

    Mr Jaures, C’est vous espèce de pauvre imbécile de demeuré qui avez créé cette situation avec Philippe Meirieu … De vouloir créer un collège unique avec nivellement par le bas. Vous avez aussi créé un modèle de société à géométrie variable en voulant favoriser les pauvres en rabaissant le niveau d’exigence des programmes de l’éducation nationale. Certaines familles ont commencé à palier aux déficiences du collège unique ou scolariser leurs enfants ailleurs. Visiblement elles ne veulent pas de vos bons conseils et de  votre "vivre ensemble" à la Française et je ne les blâme âs pour ça.

    Jaures a écrit : "Pourquoi Neuilly/Seine disposent-elles de deux Grandes Ecoles alors qu’il n’en existe aucune en Seine-Saint-Denis ?"
    Vous n’avez qu’à demander au gang des barbares de créer une grande école. La première des choses que ces gens feront ce sera vous cracher à la figure et de vous fusiller si vous bronchez.

    Pour la question de l’héritage, j’en prends note … Je veillerai soigneusement à en faire le moins possible et préviendrai les gens de mon entourage de faire la même chose ou de s’expatrier avec changement de nationalité.

    A part cela, le commentaire de Claude Roland est excellent.

    Répondre
  21. François

    08/04/2012

      Pour continuer dans les mérites:
      Si le mérite se justifie aux années d’étude, comment justifier qu’un "artiste" ( qui a passé ses supposées "études" à faire la bringue pendant que d’autres bossaient) gagne en une vente ce qu’un médecin gagnera en 100 ans?
      Alors, à quand le bloquage du prix des "oeuvres d’art" pour éviter "l’injustice"?…A quand l’établissement de la cote des artistes en fonction de la sueur dépensée?…
      C’est Anne Sainclair qui ne va pas être contente! Bon, OK, comme c’est une socialiste, on ne le fera pas…

    Répondre
  22. François

    08/04/2012

      Questions aux éternels "justiciers".

     – Pourquoi quelqu’un qui s’est enrichi honnêtement ne pourrait pas décider où va sa fortune?
     – Pourquoi la transmettre à ses enfants serait il répréhensible?
     – Pourquoi l’état serait il fondé à disposer du bien d’autrui?
     – Pourquoi recevoir une fortune de ses parents serait honteux alors que la recevoir du loto serait très bien?

      Tous ceux qui critiquent l’héritage le font par envie et jalousie. Car si un jour un milliardaire dans un moment d’égarement leur léguait sa fortune, ils trouveraient cela très bien et ne la refuseraient pas. On parie?

      Finalement, ce qu’ils trouvent immoral ce n’est pas l’héritage mais de ne pas être l’héritier…

    Répondre
  23. HOMERE

    08/04/2012

    Vous venez de voir la machine intox de la gauche radicale à l’oeuvre……Le socialisme est l’égalité parfaite de tout :

    Traders,médecins,infirmières = même salaires,

    Chirurgiens urgentistes et esthétiques = même salaires

    Etudiants stagiaires et dirigeant de l’EHPAD = même salaires

    Deux grandes écoles à Saint Denis = plus aucun cancre en Seine St Denis,

    Les femmes,les hommes = pareils

    Les homos,les bi trans,hétéros = pareils

    Les maos tous habillés de bleu avec le même costard,voilà la vraie égalité ….

    Si vous voyez dans un champ de blé un épi qui dépasse les autres,le socialiste que vous êtes Jaurès,coupera celui qui dépasse,le libéral que vous n’êtes pas engraissera les autres pour qu’ils parviennent à égaler le plus grand…..qui fera tout pour être le plus grand…voilà comment on "tire" une société vers le haut….

    Bref tous pareils,lissés vers le bas….au nom de la lutte des classes !! il faut changer les rapports de classes pour parvenir à une égalité de médiocres.Le mérite est un "mythe" qu’il convient de détruire "tous méritants,tous pareils" voilà l’erreur historique du socialisme qui ne fonctione,et n’a fonctionné nulle part…..y croient t ils eux mêmes ? oui encore !!

    Chez eux le désespoir fait vivre…c’est même de celà qu’ils vivent….

    Répondre
  24. HansImSchnoggeLoch

    08/04/2012

    Petites questions à l’attention de ce brillant esprit….

    Comme d’hab quand on est à court d’arguments on répond à côté de la plaque. La diversion ne marchera pas ce coup ci car personne ne va tomber dans le panneau des questions stupides *) qu’il pose.
    Je formulerai les conclusions suivantes: Pourquoi l’intéressé s’obstine-t’il à défendre le socialisme si ce n’est par intérêt personnel? Dans une société vraiment libre son job aurait-il lieu d’être? N’est-il pas lui même une excroissance de ce système qui ne marche pas? En est-il conscient, je ne le pense pas?

    *) exemples: pourquoi un garçon n’est-il pas une fille et l’inverse? Pourquoi tout le monde n’est-il pas beau ou pas riche? Pourquoi… pourquoi… pourquoi… maman? Que sera, sera, whatever will be, will be…
     

    Répondre
  25. Jaures

    07/04/2012

    Petites questions à l’attention de ce brillant esprit. Quels sont les efforts fournis par un riche héritier ? Si son père ou sa mère a produit des efforts pour s’enrichir, ce mérite doit-il être transmis exonérant ainsi de tout effort sa descendance ? Je rappelle ici que parmi les plus grosses fortunes de France figurent nombre d’héritiers.
    On peut trouver normal que le mérite soit justement rétribué. Mais qu’est-ce qui justifie qu’un trader empoche des millions quand un médecin, après 10 à 12 ans d’études en recevra quelques dizaines de millier. Une infirmière, une aide-soignantes sont-elles si peu méritantes pour gagner si peu ?
    Pourquoi le chercheur qui trouve une molécule pour soigner une maladie orpheline gagnera 10 fois moins bien sa vie que celui qui met au point un cosmétique ?
    Pourquoi un chirurgien urgentiste ne fera guère fortune, au contraire d’un chirurgien esthétique ?
    On peut trouver normal qu’un étudiant ayant fourni des efforts se voit récompensé. Mais pourquoi la plupart doivent-ils se contenter de stages sous payés alors qu’un autre, échouant en deug de droit, se voit proposer la direction de l’EPAD ?
    Pourquoi Neuilly/Seine disposent-elles de deux Grandes Ecoles alors qu’il n’en existe aucune en Seine-Saint-Denis ?
    Pourquoi les femmes ne sont-elles représentées que marginalement dans les conseils d’administration, les directions d’Université, les directions de laboratoires alors qu’elles trustent les meilleurs résultats au Bac S ?
    Les femme produiraient-elles naturellement moins d’efforts que les hommes ?
    Bref, cette caricature du socialisme (qui demande l’égalité des droits et des chances, pas un lissage des notes ou des revenus) est non seulement ridicule mais avance une contre-vérité absolue: les efforts ne sont pas également récompensés en système libéral mais les rapports de classe sont reproduits à l’infini.
    L’argent va à l’argent et les mêmes individus, issus des mêmes classes, des mêmes quartiers, des mêmes écoles, s’attribuent pouvoirs et avantages entre soi en tentant de nous faire croire à un mérite mythique.

    Répondre
  26. FELIX AGOSSOU VODOUNOU

    07/04/2012

    Le resultat philosophique absolu du socialisme,c’est l’echec.En socialisme,il y a toujours une partie qui depend de l’autre,ce qui n’est pas conforme au sens reel de cette doctrine.

    Répondre
  27. Jean-Pierre

    06/04/2012

     

    Trés belle démonstration absolument imparable que le kamrade jaujau a parfaitement assimilé dans sa planque de syndicaliste.

    Répondre
  28. HansImSchnoggeLoch

    06/04/2012

    Leçon très édifiante de choses inconnues au local syndicaliste. Depuis le temps que l’on essaie de lui expliquer en long et en large que le socialisme ne marche pas,  lui persiste à croire le contraire.
    Mille fois merci à l’auteur de cet article.

    Répondre
  29. Sauveur Suprême

    06/04/2012

    EXTRAORDINAIRE !!!
    En France, tout le monde devrait lire cet article et on devrait l’apprendre par coeur dans toutes les écoles.

    Répondre
  30. quinctius cincinnatus

    06/04/2012

    ce n’est pas un scoop , ça "traine " sur tous les sites " réactionnaires " depuis au moins CINQ ans !

    Répondre
  31. François

    06/04/2012

      Superbe! Et tellement criant de vérité.

    Répondre
  32. Anonyme

    06/04/2012

    C’est vraiment ça la doctrine du socialisme, en effet. On l’a vu encore récemment avec les devoirs donnés en école primaire. Au début, c’est en fait parce que ça faisait ch… les parents qui devaient aider leur gosse à les faire, puis la vérité de fond est apparue après les habituels palabres sans intérêt : les devoirs avantagent les gosses qui travaillent bien, au détriment des flemmards, des incapables et des demeurés qui veulent aussi des bonnes notes sans travailler et en jouant à la PS3. Bref, il y a un risque qu’il y ait des têtes qui dépassent et il faut donc les couper : le nivellement par le bas. C’est aussi genre « je veux devenir riche, mais je ne veux pas que les autres le soient aussi ». C’est aussi genre « j’accepte que l’ont reçoivent plein d’immigrés pour m’en faire des néo-esclaves payés une misère, mais je ne veux surtout pas qu’ils habitent ma ville et encore moins mon quartier, berk ! » C’est aussi genre « je veux le beurre, l’argent du beurre, la ferme, les vaches, etc. » Mais personne ne veux pas traire les vaches, ni labourer le champ, ni faire le beurre, ni les récoltes, etc. C’est aussi : « TPMG & RAFDA » (tout pour ma gueule et rien à foutre des autres) Bref, un esprit bien ancré dans la population française, hélas. Avec une telle mentalité régnante, la France n’a aucune chance pour l’avenir. Moralité : l’avenir est à ceux qui changeront de mentalité et qui choisiront donc des dirigeants en adéquation (et non l’inverse).

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)