Quelques réflexions à propos de la pandémie

Posté le mars 31, 2020, 9:52
5 mins

En ces temps de « confinement », il est bon d’en profiter pour réfléchir aux décisions à prendre lorsque la pandémie COVID-19 sera dernière nous et en tirer quelques conclusions.

– La voiture, décriée jusqu’à l’outrance actuellement, ne doit-elle pas être réhabilitée, ou tout au moins reconsidérée ?
L’entassement de personnes dans des wagons ou cars surchargés devrait, en effet, logiquement être interdit en période épidémique car il est l’un des plus puissants vecteurs de transmission du virus !

– La « démondialisation », prônée par de nombreux partis politiques et accentuée depuis le début de la crise, fait partie des « fausses bonnes solutions ».
En effet, les récentes décisions, justifiées dans ce cas de pandémie, de fermer nos frontières sont devenues une sorte d’exercice en temps réel. Or, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’agit plutôt « d’apocalypse » que de solution d’avenir : en deux semaines de « démondialisation », l’ensemble de la planète est à genoux !

– L’équipement des hôpitaux en respirateurs artificiels – dont on nous rabâchait récemment encore qu’ils étaient en nombre suffisant pour faire face à l’épidémie (5 000 respirateurs artificiels, pouvant éventuellement monter à 12 000 – excusez du peu pour la précision !) – relève soit du mensonge d’État, soit, pire encore, de la très mauvaise gestion.
Le ministère nous donnait, en effet, le 18 mars, le chiffre de 700 malades en soins intensifs, alors que de nombreux hôpitaux se déclarent en saturation. Pour information, nos voisins allemands ont 28 000 respirateurs artificiels à disposition et prévoient de passer à 50 000 rapidement – pendant que nous nous avons encore du mal à fournir des masques et du gel hydroalcoolique !

– Les dépenses sans limite que nous annonce le Président de la République sont compréhensibles, vu l’ampleur de la crise. Mais il existe une limite tout de même : celle que nous accorderont nos créanciers.
Notre ministre des Finances, M. Darmanin, estime alors un dérapage de notre déficit jusqu’à 3,9 %, ce qui correspond à une dépense supplémentaire de 50 Mds€.
On sait déjà que ce sera largement insuffisant, les Allemands tablant sur 550 Mds€. Mais eux, comme je le disais récemment dans ces colonnes, en ont les moyens depuis les réformes Schröder.
Pour la France, le besoin minimum sera de l’ordre de 300 Mds€.

– Les taux d’intérêt ont commencé leur envol, passant de -0,38 à +0,23 pour le taux à 10 ans et, surtout, l’écart avec l’Allemagne est passé de 0,35 à 0,8.
Gageons que ce n’est qu’un début car le taux italien, lui, est déjà à 2,86 % et pourrait atteindre 5 % prochainement.
Jusqu’où montera-t-il ? On peut raisonnablement s’attendre à parvenir autour de 10 % car, à ce jour, aucune dépense n’est encore engagée !

– S’agissant du taux de mortalité, on peut toujours se consoler en se comparant à l’Italie où il est de 8 %, alors que nous sommes à 2 %. Mais, si nous nous tournons vers l’Allemagne, la comparaison est moins flatteuse : avec un nombre de contaminés supérieur au nôtre, il y a à 10 fois moins de décès (20 le 18 mars), ce qui donne 0,2 %.
La raison en est simple : l’Allemagne privilégie les équipements performants au nombre d’employés et surtout une efficacité administrative supérieure. Pour chaque cas détecté, c’est l’ensemble des personnes en contact qui sont contrôlées.

Encore une fois, vous avez la preuve de la suprématie du libéralisme (le vrai) allemand sur l’étatisme français qui aura beaucoup plus de mal à se relever.
Sachant que, dans toute sa carrière, qu’elle soit privée ou publique, un Allemand travaille 30 % de plus qu’un Français, il n’est pas difficile d’en tirer la conclusion ! À méditer.

5 réponses à l'article : Quelques réflexions à propos de la pandémie

  1. quinctius cincinnatus

    04/04/2020

    en France lorsque vous vous opposez , avec des arguments vérifiables, à l’ Autorité , vous n’ avez aucune possibilité de  » carrière  »

    nous en avons un exemple de plus aujourd’ hui avec les vieux birbes de l’ Académie de Médecine qui recommandent SEULEMENT MAINTENANT le port du masque après l’ avoir la veille même décrié et s’ être moqué des Coréens

    la France est bien TOUJOURS une organisation politique en diocèses où chaque comte, chaque évêque veille à la DOCTRINE de la FOI

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    01/04/2020

    Monsieur Goudron vous avez l’ art d’ INTERPRETER les choses comme cela arrange votre idéologie !

    n’ auriez vous pas fait vos études secondaires chez les Jésuites ?

    Répondre
    • 01/04/2020

      Bonjour Quintus,

      Quand on donne les chiffres exactes, comme c’est mon cas, il n’y a pas d’interprétation fallacieuse à chercher ce n’est que la triste vérité sur l’état économique de notre pays: On dépense plus que les autres pour un résultat nettement moins bon. je revendique mon libéralisme économique c’est vrai et les faits me donnent raison, je vous ai d’ailleurs proposé en réponse au précédent article de vous faire parvenir gratuitement en pdf et vous ne m’avez pas fait parvenir votre adresse mail, peut-être avez vous peur d’être convaincu ? En ce qui concerne votre deuxième remarque vous vous êtes la aussi planté, en effet je suis athée et je le revendique, tout en respectant ceux qui sont croyants.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        02/04/2020

        mais il y a aussi des  » athées « , ou plus précisément des hommes qui ont encore leur Raison, chez les Jésuites ! j’ en ai même connu un, aumonier en milieu étudiant aujourd’ hui décédé , qui ne croyait en aucun dogme de l’ Eglise Catholique ! et puis le petit père Combe avait fait ses études au Séminaire, n’ est ce pas ; j’ ai signé de mon nom cela suffit ; j’ ai déjà suffisamment de  » correspondants  » en France et à l’ étranger ; moi aussi je suis  » libéral  » mais farouchement opposé à une économie financière qui détruit l’ Homme, la Nature et la Civilisation

        bonne journée

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          02/04/2020

          économie financière exemple récent  » Le Figaro  »

           » en cash sur le tarmac : Arnaud Muselier affirme que des masques destinés à la France ont été rachetés par les Américains en Chine « 

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)