Qui doit payer pour renflouer les banques ?

Posté le octobre 15, 2008, 12:00
4 mins

Pour sauver les banques, les États du monde entier se sont lancés dans une course effrénée, qui risque de les conduire à l’abîme, si les risques pris dépassent finalement leur capacité réelle d’agir. C’est ainsi qu’il faut interpréter les réactions des marchés qui, jusqu’à ce jour, ont salué par une nouvelle dégringolade toute nouvelle initiative, fût-elle concertée…

Tour à tour, les gouvernements du monde entier se mettent à garantir les dépôts des épargnants, puis l’ensemble des obligations des banques, puis ils se disent prêts à entrer dans le capital de ces entreprises… Nous sommes sur la voie d’une nationalisation généralisée des banques. Les États, souvent exsangues, n’ont pas les moyens d’une telle ambition…

Or, il y a une autre solution : c’est la loi commune sur les faillites. Un chef d’entreprise qui ne peut plus faire face à ses obligations a l’obligation d’aller au Tribunal de commerce se déclarer en cessation des paiements. La loi est à peu près la même aux États-Unis (Chapter 11). C’est vrai pour le charcutier du coin, pourquoi ne le serait-ce pas pour une banque ? Parce qu’elle est dirigée par un inspecteur des finances, protégé par ses petits copains de l’administration ? Moralement, c’est choquant. Il y aurait donc une loi sur les faillites pour les manants et une autre pour les princes qui nous gouvernent (si mal) ?

D’autant que la justice consulaire, si décriée par les socialistes, présente beaucoup d’avantages : elle est gratuite, elle est rapide, elle est politiquement neutre, elle permet d’engager des poursuites pénales contre des dirigeants fautifs et elle permet de céder les actifs ayant une valeur au meilleur prix.

Cette solution serait non seulement plus régulière, mais aussi moins coûteuse pour les contribuables. Certaines banques disent encore se bien porter. BNP Paribas a racheté Fortis. D’autres capitalistes, y compris en Chine, en Inde ou les pays producteurs de pétrole, pourraient être volontaires pour reprendre d’autres établissements…

On dira : « Il faut bien garantir les dépôts !… » Admettons. Mais l’État peut très bien garantir les dépôts tout en laissant faire les faillites. J’observe en outre que la garantie des dépôts donnée par l’État n’est qu’une promesse. De toute façon, si elle devait jouer, cette garantie ne serait rien d’autre qu’une mutualisation, aux frais des contribuables, puisque ce sont toujours eux qui payent. Et qui paieront les pots cassés de cette débâcle, dont les seuls responsables sont tous du côté de l’« establishment » qui nous dirige. Et qui nous vole !

Une réponse à l'article : Qui doit payer pour renflouer les banques ?

  1. UN chouka

    17/10/2008

    Je n’ai bien sûr pas la formation pour comprendre en détail toutes ces magouilles tordues autour du fric  ,mais il est de mon point de vue ,clair que bien des pays avant les USA,la France,et bien d’autres états  ont sombrés dans le meme piège a citoyen ignards .

    Il est évident que comme dans le passé, les lois et injonctions sont dictées par ceux qui ont les richesses ,et ils sont de plus en plus puissants,pour acheter a vil prix ce qui a de la valeur ,et ainsi faire tomber de plus en plus de gens dans une dépendance qui vaut les meilleurs prisons et camps de rétention .

    Ceux qui résistent vont surement voir leurs marges de manoeuvres se réduir par les impots et taxes,et surement une inflation grandissante qui ne montrera pas dirèctement son visage .

    Nombreux sont aussi ceux qui glanent quelques miettes ,et se taisent .

    Nombreux sont ceux qui frémissent en songeant a leurs dettes et ne peuvent que se taire.

     Nombreux sont les exclus qui se rendent compte qu’il vont peut etre etre encore plus exclus  .

    Le temps du chacun pour soit est là maintenant ?

    Devons nous baisser les bras devant l’advèrsité ? 

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)