Redevance: la «révolution» en marche

Posté le octobre 15, 2019, 4:56
2 mins

Un beau cadeau gouvernemental va être fait pour 2020, concernant la redevance télé, officiellement nommée Contribution à l’audiovisuel public.

Une réduction d’un euro nous est promise, la première depuis la création, en 1933, d’une taxe destinée à faire fonctionner la grande machine publique de l’information.

Pour les Métropolitains, ce cadeau sera de 0,725%, faisant passer la charge de 139 à 138 €! Pour les DOM, qui bénéficient d’un prix promotionnel, leur permettant d’accéder avec égalité aux bonnes informations hexagonales en dépit de la distance, elle passera à 88€, soit un superbe cadeau de 1,14%.

Décidément, il fait bon boire un petit rosé devant sa télé à Mayotte!

Jusqu’alors, cette contribution était perçue avec la Taxe d’Habitation.

Mais alors, direz-vous, celle-ci vivant ses dernières années, serons-nous dispensés, à terme, de cette participation aux «news» officielles? Que nenni!

Certains ménages ou citoyens étaient exemptés de paiement pour diverses raisons tenant aux ressources, à l’âge et handicaps. Mais la suppression totale de la Taxe d’habitation promise à terme (2023?) ne saurait dispenser les téléspectateurs et auditeurs de leur nécessaire solidarité aux émissions publiques!

Deux ministres ont travaillé ensemble sur ce dossier complexe: Franck Riester, en charge de la Culture et Gérard Darmanin, en charge de l’Action et des Comptes publics.

Ils ont trouvé la solution après intense cogitation: dans le futur, faute de taxe d’habitation, la redevance sera adossée à l’impôt sur le revenu, lequel n’est pas près de disparaître.

Mais, alors, une nouvelle interrogation, me taraude: les 57% des ménages actuellement dispensés d’impôt sur le revenu seront-ils donc exonérés de cette redevance, quand bien même ils seraient accrochés à leur poste de télévision?

3 réponses à l'article : Redevance: la «révolution» en marche

  1. OMER DOUILLE

    20/10/2019

    L’obligation de payer une taxe pour voir majoritairement des merdes ou des rediffusions puissance 10 est une véritable arnaque, d’autant- que le matraquage de pubs diverses et variées (c’est le cas de le dire : aucune pub sans l’incitation au « mélangisme ») est de plus en plus prégnante.

    Quant à la partie « informations » – nous devrions plutot dire bourrage de crâne » – c’est de la daube totale . Si l’on veut espérer avoir une idée se rapprochant de la vérité sur les évènements il faut écumer le net, sans crainte de voir aussi bien les extrèmes opposés. Bien sûr, ceci suppose d’être capable d’avoir son libre arbitre. Autrement dit ne pas être né de la dernière couvée pour laquelle les institutions, y compris et surtout, l’ E.N. s’ingénient à vous empêcher de penser par vous même pour adopter la merveilleuse pensée unique . Et « bien pensante » , cela va de soit.

    Répondre
  2. vozuti

    16/10/2019

    pour faire baisser réellement la taxe sur la propagande,il suffirait de délocaliser la propagande en asie. les journalistes chinois savent faire,pourquoi continuer à surpayer tous ces lèches-culs qu’on appelle pudiquement « journalistes »?

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    15/10/2019

    qui regarde encore, pour s’ informer, les chaines publiques ou privées  » françaises  » sauf à y traquer les fake-news et à y étudier la technique de manipulation des masses ( pas toujours laborieuses ) ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)