Richesse

Posté le 20 novembre , 2017, 1:45
30 secs

Je ne partage pas totalement le point de vue d’André Schiehl (n° 1118) sur la richesse.

Tout dépend de la manière dont elle a été acquise.

L’exemple cité des pays pauvres ne peut pas être généralisé. Mais, je suis d’accord avec lui, dans la mesure où la richesse de certains n’est pas une condition suffisante à l’enrichissement général.

C’est en fait toujours le même dilemme entre le gâteau identique partagé et celui dont la taille est accrue, et dont les portions distribuées sont plus grandes ou plus nombreuses. La richesse n’est pas moralement scandaleuse, mais la pauvreté l’est bel est bien.

Elle peut aboutir à une guerre civile plus ou moins larvée. À terme, le revenu universel, se substituant partiellement aux 720 milliards de dépenses sociales, deviendra nécessaire.

Le socialisme bureaucratique a des coûts de gestion abyssaux. La productivité augmentant, la demande deviendra bientôt aussi importante que l’offre. La qualité de la vie primera également. Mais beaucoup reste à faire d’ici là…

2 Commentaires sur : Richesse

  1. HOMERE

    24 novembre 2017

    Comme disait mon grand père….pour qu’il y ait des riches,il faut qu’il y ait des pauvres !! le pauvre !!
    La richesse,en fait,soit se transmet à des héritiers que les géniteurs ont entassée durant leur vie,soit se crée en travaillant et/ou en économisant….elle est souvent le résultat d’une activé lucrative avec ou sans particulier mérite,ou bien par acquisition outrancière voire illégale…parmi ces activités très productrices de richesses,on trouve notamment les sportifs,acteurs de spectacles,journalistes,professions médicales et juristes,notaires…chefs d’entreprises,commerçants (certains),diplômés de grandes écoles, gradés de haut niveau,professions littéraires et d’art,de spectacles….agriculteurs productivistes,cadres de direction,métiers de négoce ou autre intermédiaire….sans oublier la haute fonction publique et la politique.
    En fait il n’y à pas de gâteau….pour la bonne et simple raison qu’i n’en reste plus….les parts sont consommées par le tenants de la richesse et la part prélevée sur celle ci est distribuée pour la pitance publique.
    Une partie importante,sans disposer de richesse outrancière, est dotée de revenus suffisants pour considérer que niveau de vie est raisonnable.
    Ces dernières acquisitions de richesses sont le résultat d’un travail considéré comme “normal” par opposition à celui regardé comme “spéculatif” ou abusivement et injustement acquis…le relativisme ne doit pas être la règle dans ce domaine car il conduit à créer de l’injustice par rapport au mérite de ceux qui ne profitent pas des richesses..
    Oui,il faudra en venir à un revenu universel…probablement…..la révolution nous attend…nous n’y sommes pas préparés..

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    20 novembre 2017

    Mr Schoenfelder reprend mon jugement qui faisait suite à l’ article de Mr Schiehl : …

    ” tout dépend de la manière dont elle [ la fortune ] a été acquise ”

    prenons un exemple … pour faire hurler le bourgeois qui tonitrue chez le lecteur des ” 4V² ” :

    un pharmacien ou une pharmacienne bien placé(e) … ” commercialement “, fait rapidement fortune , un chirurgien ne fait pas aussi facilement et rapidement fortune ; lequel des deux est le plus utile ?

    et combien de pharmaciens dans le lectorat des ” 4 V² ” ?

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)