Supprimer toutes les subventions

Posté le 10 avril , 2018, 2:46
3 mins

On constate que l’État verse de grosses subventions :

  • aux services de propagande, d’intox et de lavage des cerveaux des « sans-dents » ;
  • aux syndicats ;
  • à une palanquée d’associations.

La suppression de tous ces versements assainirait les finances publiques.

Les agents de propagande devraient se remettre en question pour mettre en place une gestion saine de leur entreprise et ne pas faire n’importe quoi en faisant fi des coûts.

Les syndicats sont des officines qui ne travaillent que pour la poursuite de leurs avantages personnels, et non pour les travailleurs.

Ce sont aussi des officines spécialisées dans la mise en péril de l’économie du pays par des grèves à répétition.

Pour éliminer leur capacité de nuisance, la suppression des subventions serait une bonne nouvelle. Elle entraînerait probablement la fin de leurs actions subversives, car ce n’est pas avec l’argent de leurs adhérents et de leurs sympathisants qu’ils pourraient vivre.

Ainsi l’État ferait-il coup double : il économiserait de l’argent et il n’aurait plus à supporter les nuisances syndicales.

Les associations touchent des subventions de l’État, ainsi que des collectivités locales – en plus des dons en provenance des entreprises et des particuliers.

Pour les associations accréditées à délivrer des reçus pour les dons dont elles ont bénéficié, l’État paye ainsi deux fois.

En conséquence, aucune subvention ne devrait être versée aux associations autorisées à émettre des reçus.

Il faudrait aussi supprimer toute subvention aux associations soi-disant antiracistes, puisqu’elles ne mettent pas en pratique ce qui est écrit dans leur objet social.

Aucune déontologie chez ces associations, car, nous le constatons tous, elles ne tiennent aucun compte du racisme anti-blanc, alors que c’est le plus fréquent et le plus grave.

Solution : soit elles dénoncent tous les actes et propos racistes sans exception pour toucher des subventions, soit elles continuent comme elles l’ont toujours fait et elles crèveront.

En tout cas, comme dans le cas précédent, elles ne pourront pas survivre uniquement grâce à l’argent de leurs donateurs et de leurs sympathisants.

10 Commentaires sur : Supprimer toutes les subventions

  1. quinctius cincinnatus

    13 avril 2018

    équation morale :

    subventions = clientélisme

    Répondre
  2. El Estafador

    13 avril 2018

    Il est évident que les subventions faussent tout : pour plaire au gouvernement (qui verse les subventions !), les associations et autres moyens audiovisuels, TV, presse, etc, tous se plient aux exigences de leurs généreux donateurs… Outre les économies réalisées à supprimer les subventions, il s’en suivrait un rééquilibrage naturel des vraies et fausses “fake news”.

    Répondre
  3. Gilbert et Paule BOUVARD

    12 avril 2018

    la suppression pure et simple des subventions quelle qu’elles soient et à qui que ce soit

    Répondre
  4. JACQUES DESTAGNOL

    12 avril 2018

    Tout a fait d’accord pour la suppression de toutes les subventions aux assos qui doivent vivre des cotisations de leurs adhérents!!
    Mais il faut surtout supprimer les subventions a la presse écrite qui tombent directement dans la poche de leurs propriétaires
    Qui sont déjà milliardaires. Sait on que ces subventions ont été en 2015 de 387 millions d’euros??? Versées aux groupes de
    Messieurs drahi et consorts

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    11 avril 2018

    Une idée me vient à l’esprit.
    Faudra-t’il encadrer les subventions en les taxant?
    Ce sera une oeuvre de justice sociale car le produit de cette taxe sera reversé aux retraité(e)s dans le besoin

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 avril 2018

      c’ est l’ ébauche d’ un début de commencement d’ une usine à gaz votre montage en ingénierie fiscale : pourquoi taxer de l’ argent qui provient d’ une taxe pour en redistribuer pas même 30 % [ de la valeur de prélèvement initial ] à ceux qui ont été justement ” prélevés ” si ce n’ est pour faire … travailler des fonctionnaires du Trésor Public qui bientôt seront payés à ne plus rien faire par le prélèvement à la source

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        13 avril 2018

        Les usines à gaz sont la spécialité de ce pays.
        Pensez à tous les emplois d’avenir qui seront créés.
        Le travail importe peu pourvu que les bénéficiaires aient un revenu qui sera bien sûr taxé.

        Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    11 avril 2018

    à Athènes la Démocratie c’ était AUSSI acheter les électeurs

    ” nihil novo sub sole “

    Répondre
  7. HansImSchnoggeLoch

    10 avril 2018

    Il me semblerait normal que l’argent piqué dans la poche du contribuable et constituant l’argent public serve à améliorer l’ordinaire de ce même contribuable.
    Tous les gouvernements qui se succèdent depuis des décennies s’en servent plutôt pour ce concilier les bonnes grâces d’assoces crées ex nihilo pour emmerder ce cochon de payeur qu’est le contribuable.

    Personne ne s’en plaint et les mêmes enclumes sont réélues à chaque élection.
    Pourquoi cet article alors?

    Répondre
  8. C.B.

    10 avril 2018

    Il me semble depuis longtemps que toute subvention (à quelque niveau que ce soit), quelle qu’elle soit (financement, mise à disposition de locaux ou de personnels, …) devrait être interdite, le financement étant à faire assurer par des cotisations, dons, legs, … Il suffirait que ces dons soient, comme actuellement, “défiscalisables” (ce qui revient évidemment à un financement en partie par les ressources procurées par les impôts). C’est la mise en application du “principe de subsidiarité”, prôné même par l’Union Européenne: mais ce financement n’est acquis que si l’organisme qui a besoin de financements arrive à convaincre un donateur de lui fournir un financement pris (au moins partiellement et au moins momentanément) dans sa propre poche.
    On pourrait sans doute prévoir que certains organismes, dont l’action bénéficie directement aux collectivités locales, puissent collecter des dons défiscalisables sur les impôts locaux, ce qui ne me semble pas le cas actuellement.
    Et qu’on ne vienne pas nous dire que seuls ceux qui paient l’impôt peuvent bénéficier de la défiscalisation. Il est absolument scandaleux de prétendre que la France est un pays riche et simultanément de constater que moins de la moitié des citoyens paient l’impôt sur le revenu.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)