Tous mes vœux pour l’apocalypse molle

Tous mes vœux pour l’apocalypse molle

One pouvait pas faire pire que 2008… Voyons voir : douze dévaluations du rouble en un mois, la livre sterling à un euro, l’immobilier en baisse de 30 % aux USA, de 20 % en Europe, une perte de 25 000 milliards de dollars pour les bourses, un effondrement (peu explicable quoiqu’en disent les satanés « experts ») du cours des matières premières, des produits agricoles et du pétrole, qui achèvent de ruiner les marchés émergents. Même la Chine voit fondre ses exportations.

J’évoquais l’an dernier un déclin de l’occident. Mais c’est plus grave : c’est à un déclin du monde que nous assistons car, comme dit Jean Parvulesco, « la race humaine est fatiguée ». Le vieillissement des populations, et pas seulement en Europe, la lâcheté universelle, le déclin du progrès technique (dont on ne parle pas assez), tout cela nous prépare un monde de demain qui sera à la fois vieux et pauvre. Où sont passées les conquêtes spatiales, les voitures à hydrogène, les énergies alternatives avec un pétrole à trente dollars ? Ils disparaissent aussi vite que la couche d’ozone, les forêts tropicales et les glaciers des Andes, des Alpes ou des Himalayas…

Dans le même temps, grâce à internet et au people, la bêtise humaine et l’inculture ont fait un bond fantastique. Tout le monde se fout des bombardements au Proche-Orient, mais pas des taches de rousseur de Madonna ou du tour de poitrine de Paris Hilton. Harry Potter a détrôné Balzac et, sur Google, le dessin animé Madagascar a remplacé l’île du même nom qui devrait porter plainte.
La presse écrite disparaît partout même aux USA, et c’est bien fait : elle a contribué à constituer cette société post-moderne qui a plus fait pour détruire l’occident et le reste du monde que tous les Tamerlan et Gengis Khan. On comprend finalement que les gens préfèrent s’en foutre.

La seule consolation qui me vient à l’esprit est le passé. Car on a l’impression, une fois de plus, comme le roi Salomon, que rien ne change sous le soleil. Voici ce que disait Maurice Joly il y a 150 ans sous Napoléon III. C’est encore mieux que du Tocqueville ou du Marx :
« De la lassitude des idées et du choc des révolutions sont sorties des sociétés froides et désabusées qui sont arrivées à l’indifférence en politique comme en religion, qui n’ont plus d’autre stimulant que les jouissances matérielles, qui ne vivent plus que par l’intérêt, qui n’ont d’autre culte que l’or. »

Emmanuel Todd a parlé de la crise du libre-échange et de la crise de la démocratie qui va en découler, et qui a déjà commencé, en Russie, en Italie, en France, en Amérique. Voici ce que dit Joly à cet égard (il est consultable sur wikisource) : « Ceux qui possèdent implorent de tous les côtés un bras énergique, un pouvoir fort ; ils ne lui demandent qu’une chose, c’est de protéger l’État contre des agitations auxquelles sa constitution débile ne pourrait résister… Quelles formes de gouvernement voulez-vous appliquer à des sociétés où la corruption s’est glissée partout, où la fortune ne s’acquiert que par les surprises de la fraude, où la morale n’a plus de garantie que dans les lois répressives, où le sentiment de la patrie lui-même s’est éteint dans je ne sais quel cosmopolitisme universel… Je ne vois de salut pour ces sociétés, véritables colosses aux pieds d’argile, que dans l’institution d’une centralisation à outrance, qui mette toute la force publique à la disposition de ceux qui gouvernent ; dans une administration hiérarchique semblable à celle de l’empire romain, qui règle mécaniquement tous les mouvements des individus ; dans un vaste système de législation qui reprenne en détail toutes les libertés qui ont été imprudemment données ; dans un despotisme gigantesque, enfin, qui puisse frapper immédiatement et à toute heure, tout ce qui résiste, tout ce qui se plaint. »

Escroqueries lehmaniennes ou madoffiennes, mondialisme de supermarché, renforcement des pouvoirs policiers, déclin des libertés. Tout y est… mais sous Napoléon III. La lecture de l’Ecclésiaste nous rassure finalement, comme celle de Joly ou de Tocqueville qui annonçait aussi la venue du despotisme démocratique.

Mais, ce qui m’impressionne le plus, c’est que plus personne ne se révolte. Nous allons tout droit vers une apocalypse, mais vers une apocalypse, non de big bang, mais du murmure. Bonne année 2009 donc…

Partager cette publication

(12) Commentaires

  • IOSA Répondre

    Ben voilà…je l’avais dis précédemment….le mot apocalypse attire toute sorte de porteur de bonne parole.

    Maintenant c’est Mai 68 et demain ce sera quoi ?

    Faut arrêter les stups les gars !

    Nirvana à tous.

    14/01/2009 à 1 h 23 min
  • Arold Répondre

    Bonjour M. Bonnal.

     

    Apocalypse (10 lettres) signifie Révélation (10 lettres). Rien d’autre.

     

    L’Apocalypse est le dernier livre de l’Écriture : l’Oméga de l’Écriture. Tout comme la Genèse en est l’Alpha. L’Apocalypse clôt les 72 livres de l’Écriture et ouvre le Livre (la Bible) à la compréhension totale de l’Histoire.

    Cette Révélation reçue par saint Jean dans l’île de Patmos, compte 22 chapitres. Le Nombre 22 a ceci de particulier que la somme et le produit des deux nombres qui le composent donne le même résultat : 4.

     

    Le Livre constitue LA Légende. Legenda : « ce qui doit être lu ».

     

     L’Apocalypse est une mise en Lumière. Et à cet égard l’année 2008 fut l’Année de la Lumière.

     

    Les Riches, les Puissants et les Orgueilleux prennent tous des airs malins, puisque c’est le seul air qui leur reste et se confortent entre eux : « Toutes ces choses nous dépassent, feignons d’en être les organisateurs ». En attendant des temps meilleurs, ils nous chantent sur un air de Jacques Brel, leur hymne mondial:

     

    Quand on n’a que l’argent
    A s’offrir en partage
    Au jour du grand voyage
    Qu’est notre grand argent

    Quand on n’a que l’argent
    Mon argent toi et moi
    Pour qu’éclatent de joie
    Chaque heure et chaque jour

    Quand on n’a que l’argent
    Pour vivre nos promesses
    Sans nulle autre richesse
    Que d’y croire toujours

     

    L’année 2009  sera encore plus lumineuse. Ce qui a été caché depuis 40 ans, va être révélé au grand jour.

     

    Pour la joie de tous les enfants.

     

    Vous concluez votre article par ces mots : « Mais, ce qui m’impressionne le plus, c’est que plus personne ne se révolte. Nous allons tout droit vers une apocalypse, mais vers une apocalypse, non de big bang, mais du murmure. Bonne année 2009 donc… »

     

    Vous avez raison. C’est impressionnant. Mais il faut avouer que depuis 40 ans les habitants de ce pays ont été bien éduqués par les médias qui nous dressent à penser ce qu’il faut penser, à ne pas penser ce qu’il ne faut pas penser, a aimer ce qu’il faut aimer, à ne pas aimer ce qu’il ne faut pas aimer, à dire ce qu’il faut dire, à ne pas dire ce qu’il ne faut pas dire, etc.

     

    Un exemple entre mille. La non-pensée dominante nous assène qu’un Africain est un Européen. Personne ne bronche. Et pourtant, un Camerounais ou un Algérien est un Français. Ceci est affirmé, sans rire, comme un axiome de géométrie ou un article de foi.

     

    Comment ce peuple peut-il se révolter, alors qu’aux dernières présidentielles, ce peuple a voté à hauteur de 53% pour le représentant le plus affiché de la pire dictature économique qu’il y ait jamais eu dans toute l’Histoire ? Tandis que ce même peuple votait à hauteur de 47% pour la représentante de la plus sophistiquée des dictatures idéologiques. Je rappelle que la participation à cette élection fût sans précédent. C’est dire à quel point ce peuple adore sa double servitude.

     

    Des révoltés institutionnels appointés par le gouvernement, il n’y a que ça depuis le 13 mai 1968. Après quarante ans de « travail » ils finissent de devenir des détritus durables de l’Histoire.

     

    En revanche, les Résistants sont d’une discrétion de violette.

     

    Voici ce que dit Charles de Gaulle dans un discours prononcé à Épinal, le 29 septembre 1946, dans lequel il critique le nouveau projet de constitution : 

     

    « Voilà…j’ai parlé ! Il ne me reste plus qu’à me taire et à attendre. Le temps fera le reste. Le 18 juin, les neuf dixième de la nation ne m’ont pas compris. Je viens de faire un nouvel appel du 18 juin (…) Cette même foule qui m’acclame aujourd’hui acclamait Pétain il y a quelques mois. Toutes les villes de France ont successivement applaudi les Anglais, Jeanne d’Arc, tous nos rois, tous nos empereurs, tous nos présidents de la République, Boulanger, Pétain, de Gaulle, est-ce que je sais, moi ?… cela ne signifie rien….Seul l’événement compte. »

     

    Les Français acclament tout ce qui passe : « Seul l’événement compte. »

     

    L’événement eut lieu à New-York, le 11 septembre 2001. Le Centre du Commerce Mondial disparu en une centaine de minutes. Dans une des deux tours se trouvait le siège de la Mère des Banques. Sept ans et quatre jours plus tard, soit le 15 septembre 2008, la Mère des Banques est déclarée en faillite. Après 158 ans d’âge la banque Lehman Brothers meurt de sa belle mort, accablée d’honneur, et pleurée par le monde entier, tout comme le fût la disparition du World Trade Center, sept ans plus tôt.

     

    Le 18 avril 1946, Charles de Gaulle confie à Claude Guy, in En écoutant de Gaulle :

    « Oui, ils ne peuvent percevoir le caractère absolument unique et exceptionnel de ce qui a été l’odyssée  de 1940 à la Libération, dont il n’est aucun précédent dans l’Histoire. Précédent d’une voix anonyme, qui devint peu à peu la France, par une simple décision de ma volonté. Pauvres bougres ! J’ai recréé la France à partir de rien, à partir de cet homme seul dans une ville étrangère… Je ne suis pas un général vainqueur. On ne décore pas la France. »

     

    On demande des Résistants.

     

     

    Arold.

    13/01/2009 à 13 h 25 min
  • Monneuil Répondre

    D’autre part, il ne faut quand même pas confondre les islamistes avec les musulmans.

    Voilà, tout est dit….
    Amen…
    La formule géniale est sortie d’un formidable cerveau contemporain, il me semble qu’il s’agit de celui du régnant en titre à la mosquée de Paris, mr Boubaker… Mais je ne suis pas certain. Peu importe d’ailleurs, l’auteur de la formule est un génie disais-je, car la formule ainsi élaborée est bien plus puissante que toutes les roquettes "artisanales" lancées sur l’agresseur, lesquelles sont devenues nettement industrialisées avec l’aide précieuse de nos grands amis chinois et russes….
    Si je regarde dans mon petit dictionnaire, que vois-je ? Définitions  :
    musulman : Qui professe la religion islamique – De la religion islamique.
    islamiste : De l’islam – De l’islamisme – Adepte de l’islam, adepte de l’islamisme.
               Comme on le voit, ces deux définitions sont absolument tranchées et parfaitement qualifiantes… On mesure tout de suite l’énorme fossé qui les sépare…

    En fait, suite à un attentat particulièrement meurtrier, l’homme du génie fut interwievé par un journaliste qui eut l’audace de lui demander "si il condamnait"… Difficile pour notre homme, vivant en France, de répondre négativement, alors que la doctrine qu’il professe l’y oblige pourtant (d’après le coran, toute action qui vise à détruire des mécréants est louable et doit être imitée). Pour s’en sortir, l’homme de l’art s’en tira par une de leurs pirouettes donc ils sont si coutumiers quand il s’agit de rouler dans la farine ces imbéciles d’occidentaux, surtout français. Et c’est bien là que son génie montra toute sa puissance : en qualifiant "islamistes" ceux qui avaient commis ces crimes, il se dédouanait des assassins SANS pour autant condamner le crime ! C’est pas beau, ça ?… Il faut quand même bien reconnaître que la minable sortie "abracadabrantesque", c’était vraiment de la purée de pois chiches à côté de cette redoutable trouvaille…
    Trouvaille qui, à partir de là, allait permettre l’islamisation à outrance, l’invasion par des gens du 6 ème siècle, de pays industrialisés, avec la bénédiction des envahis, heureux et fiers d’eux-mêmes : du jamais vu dans l’Histoire…. (en clair, c’est "la machine à remonter le temps qui a été inventée….)
    Si l’on ajoute à cette géniale trouvaille celle, tout aussi géniale du feu Komeny qui inventa "islamophobie", la boucle est bouclée…
    Tant que des gens seront assez naïfs pour prendre à leur compte une différence totalement artificielle, stupide et illusoire – pour ne pas dire "criminelle", on peut être quasi certain que le boulevard offert à l’islam se prolongera tout naturellement jusqu’à Londres, Bruxelles, Paris ou Berlin (qui, à mon sens, sont déjà conquis).
    Nous assistons bien là à la puissance des mots, à leur emploi biaisé, de manière à arriver à toute maniputaltion extrême. Ajoutez à cela la passivité des foules, remettez par là-dessus la crétinisation systématique dispensée par notre système d’enseignement – qui n’a plus aucune ambition pédagogique, mais trop de moyens, et nous arrivons à supporter l’invasion, invasion aidée et contrôlée par des officines qui n’ont pour but que de brimer la liberté de ceux qui voudraient encore la soutenir…
    Tant que l’islam bénéficiera de cette dichotomie, il n’a aucun souci à se faire pour sa promotion et pour son implantation systématique.
    Les arguments avancés par les souteneurs de différence sont assez succints. La litanie est constante et maintes fois assénée, jusqu’à la nausée : voilà des milliards de fois qu’on nous rebat les oreilles avec ça. Bien sûr qu’il y a de "braves musulmans, qui ne demandent qu’à vivre en paix", et alors ? Il n’empêche qui l’idéologie à laquelle ils appartiennent leur commande de guerroyer, même si ils n’en ont pas spécialement envie. Et la même idéologie les oblige à soutenir les actes, même s’ils ne sont pas d’accord avec ces actes. Un "musulman modéré" – expression aussi stupide que réductrice, est impossible : un musulman devenu modéré n’est plus musulman…. C’est devenu un mécréant, et traité comme tel par ses ex-pairs…
    Bon, mais tout ça sera beaucoup plus compréhensible pour tout le monde, quand nous aurons un mollah à l’Elysée… Enfin, non, nous n’aurons pas un mollah à l’Elysée : nous aurons une marionnette à l’Elysée, et dont les mollahs tireront les ficelles…
    Tiens, et si c’était – déjà – le cas ?……..
    Vous pouvez encore y réfléchir, mais il ne reste plus beaucoup de temps….

    12/01/2009 à 12 h 01 min
  • Magny Répondre

    Bien vu FXG , mais le pire c’est qu’ils instaurent petit à petit une dictature del’opinion pour notre bien ! Ils nous tuent , à petit feu , mais pour notre bien être , notre sécurité . Tout ce qu’ils nous demandent c’est de les applaudir , au moins de ne pas résister . Comme ces idiots d’Irlandais : franchement ils n’ont pas encore compris comment il faut qu’ils votent ??? ( ce que les peuples peuvent être dur à la comprenette parfois … enfin , heureusement qu’on est là pour les aider …)

    à Ga : oui la nature a horreur du vide , et une entité spirituelle prendra la place de Dieu , comme Dieu à pris la place des dieux ( pov ‘ Jupiter and co ) . Et c’est peut être ce qu’il lui faut à l’Humanité , d’une spiritualité nouvelle , qui permette de voir plus loin , et surtout plus loin que les mares de sang des précédentes religions .

    Oui nous sommes fatigués , et oui le profit a pris le pas sur les investissements , l’avarice sur la vertu de la patience et de l’espoir en l’avenir . Dans l’imaginaire collectif on attendait autre chose du troisième millénaire que des écrans plats et des téléphones portables qui permettent de surfer sur internet ! Oui vraiment : ils sont où les voyages sur Mars ? Elle est où la colonisation de l’espace ? La gravité artificielle ? La terraformation des planètes telluriques ? Et l’énergie pas chère et abondante ? Et les avions personnels ? Les transmetteurs de matière ? etc etc etc

    Sans les rêves de la science on se réfugie à moitié aigri dans les fausses magies d’un passé trompeur . Et c’est bien moche de mariner là-dedans , surtout à plus de 6 milliards dans une boîte à sardines bien amochée .  

    10/01/2009 à 22 h 56 min
  • Anonyme Répondre

    – "Dans le même temps, grâce à internet et au people, la bêtise humaine et l’inculture ont fait un bond fantastique. "

    Exact – à mon sens….

    Si internet a été un formidable outil de culture, il est devenu un moyen d’information, le seul moyen d’information réel qui nous reste … pour l’instant. Mais pour combien de temps ?…

    Sur internet, vous trouvez tout et son contraire. Il est évident que dans l’auberge espagnole, vous ne trouvez que ce que vous y apportez. Sur internet, c’est un peu la même chose, l’internaute a tendance à visiter plutôt les sites qui ont une orientation assez proche de la sienne. Bien entendu, ce n’est pas une règle, et certains aiment à aller porter la contradiction sur des sites "ennemis", ce qui offre parfois de bons échanges, malheureusement très vite polués par des gens qui n’ont rien à dire, qui ne pensent même pas, qui sont incapables d’avoir une opinion personnelle, même si je reconnais que ce n’est pas facile, et qu’on est toujours influencé, par ceci, par cela.

    Cette dernière liberté d’information est pourtant en grand péril. Sous prétexte de "protection de l’enfance" ou encore de "lutte contre le terrorisme", les autorités – qui ont fort bien compris le danger d’internet pour leur survie, ont décidé de frapper, ce qui est assez facile. Les autorités n’ont probablement rien à faire du sadisme des pédophiles – à mon sens, très minoritaire (ce qui me laisse dire que même s’il en reste un, c’est encore un de trop), et par ailleurs, si les états voulaient vraiment éradiquer le terrorisme, ils l’auraient fait depuis longtemps, mais ils préfèrent le "contenir" (assez mollement du reste), car cette peur ainsi maintenue sert leurs intérêts, en avilissant et en déprimant les populations occidentales, devenues de plus en plus fainéantes, donc, incapables de réaction ou de sursaut, n’ayant plus que leur jouissif présent à satisfaire, aux dépens de toute dignité. L’honneur, l’amour-propre, la parole donnée, le goût du travail, la respectabilité sont des valeurs d’un autre âge et on se demande même si elles ont pu exister.. .

    En conséquence, le but des gouvernants n’est pas de limiter et d’endiguer les maux auxquels ils prétendent s’attaquer, mais plutôt de limiter, de contrôler – voire "éradiquer", les sites, les blogs des personnes qui ont quelques sursauts de lucidité et qui l’écrivent. Naturellement ces sites sont relativement dangereux pour eux, et ils veulent en prendre le contrôle à tout prix. Ils n’auront d’ailleurs pas grand mal pour y arriver, rien n’est plus facile à contrôler qu’un site hébergé en France. A l’heure actuelle, celui qui tente d’ouvrir un site un peu à contre-courant, doit trouver un hébergeur bien caché et hors de France, sinon, il est très vite anéanti.

    Les dernières décisions en la matières, qui obligent les FAI à garder toutes les traces, permettent aux autorités de retrouver tout le monde. Il est clair que nous tous qui postons ici, sommes parfaitement répérés, enregistrés, fichés. Il ne s’agit pas de paranoïa, mais d’une réalité. Pour l’instant, ce n’est pas trop grave, cela dit, quand l’Elysée va prochainement être loué à un mollah, ça risque d’être un peu dur pour nous, et à mon avis, la date ne se situe pas dans un futur relativement lointain (mais je n’ai pas de boule de cristal..). Les choses évoluent "normalement", la charia s’installe gentiment, les formalités pour l’entrée de la Turquie sont étudiées selon le calendrier établi (n’en déplaise à monsieur Lance), et les "accomodements raisonnables" sont distribués généreusement, la dernière manoeuvre de notre gesticuleur de service pour aider le hamas est fort significative à ce sujet.

    En conclusion, l’internet est un excellent outil, malheureusement, et comme tout outil, quand il est mis entre de mauvaises mains, il ne peut pas faire un bon travail.

    10/01/2009 à 10 h 36 min
  • IOSA Répondre

    [email protected]……

    Enfin vous me répondez et nulle prétention d’ aucune sorte ne ressort de votre réponse, ce qui me touche vraiment et m’oblige à vous présenter mes excuses pour ce feu nourrit auquel je vous ai soumis.

    je respecte votre croyance et ceux qui sont comme vous, mais pas les autres qui se disent de Dieu et qui ne le sont pas dans leurs actes et dans leur coeur……

    Encore une fois mes excuses, je vous ai pris pour l’un des leurs.

    Cordialement pour vous.

    IOSA…confus.

    09/01/2009 à 19 h 37 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Ga, a touché du doigt un des problèmes de notre temps. Quand la technologie n’est plus comprise par la masse des gens le charlatanisme a de nouveau le vent en poupe.

    À  peine avons-nous éffleuré l’épiderme de la nature que déjà certains s’alarment qu’il n’y a plus rien à découvrir. Que ne serions-nous devenus si nos prédesseurs à l’âge des cavernes s’étaient arrêtés sur la découverte du feu en faisant la même constatation?

    Il est vrai que la nature ne livre ses secrets qu’à ceux qui font l’effort préalable de la comprendre. L’effort est devenu une denrée rare par les temps qui courent, au grand bonheur des cartomanciennes et des diseuses de bonne aventure.

    09/01/2009 à 16 h 03 min
  • FXG Répondre

     
    Pour répondre à certaines idées :

     

    – "Dans le même temps, grâce à internet et au people, la bêtise humaine et l’inculture ont fait un bond fantastique. "

    AU CONTRAIRE, HEUREUSEMENT QU’IL Y A INTERNET, car dans le cas contraire, il n’y aurait plus aucun contre pouvoir à la pensée unique des grands médias qui poussent à la création d’un gouvernement mondial, sans savoir qu’il s’agirait en fait d’une dictature mondiale totalitaire avec une surveillance totale de tout le monde, réduction massive de la population, et camps de concentrations pour les opposants. Grâce à Internet, ce genre d’information peut être diffusé et il existe des freins à l’instauration rapide d’une dictature. Sans Internet, VOUS SEREZ DEJA DANS UNE DICTATURE SANS LE SAVOIR et des opposants arrêtés sans que vous soyez au courant.

     

    "« la race humaine est fatiguée ». Le vieillissement des populations, et pas seulement en Europe, la lâcheté universelle, le déclin du progrès technique (dont on ne parle pas assez), tout cela nous prépare un monde de demain qui sera à la fois vieux et pauvre. Où sont passées les conquêtes spatiales, les voitures à hydrogène, les énergies alternatives avec un pétrole à trente dollars ? "

    Tout ce que vous proposez n’est qu’une vision athée et matérialiste de la réalité, à la Sarkozy. Alors que la crise actuelle a été annoncée depuis longtemps et sa cause n’est pas celle que vous présentez: SA RAISON VIENT UNIQUEMENT DES BANQUES QUI PEUVENT CREER DE L’ARGENT A PARTIR DE RIEN, ET QUI DONC S’ENRICHISSENT CONTINUELLEMENT AU DEPEND DES PEUPLES JUSQU’AU MOMENT OU LE SYSTEME S’EFFONDRERA TOTALEMENT. Et cet effondrement sera inévitable et inéluctable. ET la crise que vous commencez à avoir en est le prélude.

     

    Par contre, je ne me fais aucune illusion sur le fait qu’il y a une forte pression pour contrôler et surveiller les gens, pour limiter de plus en plus la liberté d’opinion en particulier sur Internet – je pourrais vous citer toute une série de lois récentes qui ont été votées par l’UMP/PS et l’UE qui vont dans ce sens. Au rythme où on va, il semble que toutes libertés seront supprimées d’ici 4-5 ans maximum. Il ne restera plus alors qu’à construire des camps de concentration. Ces camps de concentration existent déjà aux Etats-Unis.

    Tout cela n’empêche pas votre journal que continuer à soutenir aveuglément et  par idolâtrie ce gouvernement « de droite » qui travaille en fait pour l’instauration de cette dictature.

     

    LES TERMES de « droite » et de « gauche » SONT LA PLUS GROSSE FARCE QUI N’AIT JAMAIS ETE INVENTEE.


     

    09/01/2009 à 15 h 26 min
  • Ga Répondre

    A chaque fois que Dieu (surtout celui de la bible) est citee; paf, la science est la pour detruire Dieu et surtout le plus grave, ses lessons de morale.

    On sait que la terre est ronde; et on sait que notre espece a evolue; mais ce n’est pas une raison d’attaquer Dieu et la foi!

    Entre nous et les primates; il y’a creuset enorme apres tant d’annees d’evolution. Pour moi, Dieu existe; mon cerveau qui a subi des million d’annees d’evolution s’en est rendu compte.

    Et entre nous, vaudrais mieux d’y croire en Dieu; un monde sans dieu est un monde sans espoir, et le vide cree sera tot ou tard rempli par autre chose; peut etre par un autre Dieu, un nouveau Dieu cette fois ci, different de celui de vos ancetres chretiens, tres different.

    09/01/2009 à 14 h 28 min
  • IOSA Répondre

    Selon Mère l’Eglise, plate était la terre et toujours selon Ga, elle permet à l’esprit de maturer avant la naissance et donner un premier de la classe.

    Voici donc un exemple concret…..La déclaration de Galilée sous la foi évidente d’une torture sans nom si………..

    " Moi, Galiléo, fils de feu Vincenzio Galilei de Florence, âgé de soixante dix ans, ici traduit pour y être jugé, agenouillé devant les très éminents et révérés cardinaux inquisiteurs généraux contre toute hérésie dans la chrétienté, ayant devant les yeux et touchant de ma main les Saints Évangiles, jure que j’ai toujours tenu pour vrai, et tiens encore pour vrai, et avec l’aide de Dieu tiendrai pour vrai dans le futur, tout ce que la Sainte Église Catholique et Apostolique affirme, présente et enseigne. Cependant, alors que j’avais été condamné par injonction du Saint Office d’abandonner complètement la croyance fausse que le Soleil est au centre du monde et ne se déplace pas, et que la Terre n’est pas au centre du monde et se déplace, et de ne pas défendre ni enseigner cette doctrine erronée de quelque manière que ce soit, par oral ou par écrit; et après avoir été averti que cette doctrine n’est pas conforme à ce que disent les Saintes Écritures"

    Question: pourquoi les mappemondes sont elles rondes ?

    Réponse: Parce que si elles étaient plates ce serait des…………..camemberts !

    Joker ?

     

    09/01/2009 à 2 h 19 min
  • IOSA Répondre

    [email protected]……

    Ya pas à dire……dès que le mot apocalyspe est prononcé, c’est fou le nombre de gaga que celà attire.

    A en devenir dingue !

     

    08/01/2009 à 21 h 47 min
  • Ga Répondre

    Tout a fait d’accord; La race humaine est fatigue, surtout la plus travailleuse et premiere de la classe (europenne et americaine).
    Je sens moi  aussi, que la science ne va plus evoluer si rapidement, meme stagner; a la fin du siecle; peut etre meme, on en arrivera a perdre la science? peut etre meme, ne plus savoir comment fabriquer un simple ordinateur? faute d’hommes et de machines capables de comprendre comment s’y prendre.

    La faute a tout ca je la vois comme ca:
    1) Le christianisme jadis fort, garant de la morale et du sens de la vie est attaque de toute part.
    2) Baisse de la natalite des premiers de la classe a cause de la disparition du christianisme.
    3) La theorie de Darwin; tous des animaux.
    4) Tout ce qui est essentiel est deja la; les ponts, les avions, l’electricite, bref La technologie maintenant, permet un confort pour l’homme, qui se lasse, et dort, faute de grands projets…

    Pour que ca change, il faut un evenement majeur; une decouverte incroyable? une guerre mondiale? Retour de Dieu? Catastrophe climatique?

    Mais le plus important pour le changement et le retour de Dieu dans la vie des gens. 2000 ans plutot,  Jesus que c’etait la chose la plus importante. (Ecoute, Israël, l’Eternel notre Dieu est le seul Eternel).

     

    08/01/2009 à 14 h 57 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *