Ubu vit encore… Il est collectiviste

Posté le août 03, 2009, 12:00
6 mins

On a décidé de relancer l’économie par l’investissement, et l’investissement seul – toute relance par la consommation étant jugée inflationniste. Soit.
Nos collectivités territoriales ont aussitôt accéléré la mise au concours d’innombrables bâtiments culturels, futurs consommateurs avides de dépenses improductives et de subventions à fonds perdus, et vecteurs de nombreuses créations d’emplois publics à venir.

On aide l’industrie automobile en subventionnant l’achat des voitures les moins polluantes. Que ceux qui redoutent le moins l’avenir en cette période d’instabilité profitent opportunément de la générosité publique pour changer de voiture est accessoire : malgré les nombreux plans sociaux des sous-traitants, notre industrie automobile est censée, cocorico, se maintenir.

Et puis, on fait tout pour favoriser l’installation de panneaux photovoltaïques. On subventionne largement les entreprises et les particuliers les mieux avertis et les plus imposables, qui ont la chance de s’offrir ainsi un complément de profits et de revenus … et une précieuse et alléchante défiscalisation. Tant pis si l’ensemble des consommateurs d’électricité paie par un complément de facturation le prix exorbitant auquel EDF, subventionnée pour cela, achète l’énergie qu’elle revend… 5 fois moins cher pendant qu’une kyrielle d’installateurs plus ou moins sérieux, mais sûrement opportunistes, tirent grand profit de cette manne !

Alors, on constate avec orgueil et satisfaction que notre « modèle français » résiste mieux que les modèles libéraux de nos voisins.
Sans considérer que, par rapport à nos voisins libéraux, c’est une part considérable et sans cesse croissante de notre économie qui vit sous perfusion de l’aggravation de notre dette, et que ce sont plus ou moins 12 % de notre population active de plus que chez ces voisins qui œuvrent, si j’ose dire, dans le secteur public. Plus ou moins 12 % de foyers fiscaux de plus que chez les autres dont la crise n’affecte pas le pouvoir d’achat (d’où une meilleure résistance à la crise… par la consommation !).

Le climat de crise et la crise climatique étant particulièrement propices à la stimulation intellectuelle, on fait un pas de plus dans le Grenelle de l’environnement pour instaurer la taxe carbone. Mais…Mais la taxe carbone va frapper inégalement (quel vilain mot !) les ménages.

Alors on va chercher par tous les moyens à rembourser aux ménages le produit de cette taxe de manière modulée et équitable : à ceux qui habitent dans des secteurs mal desservis par les transports en commun, à ceux qui ont vont travailler plus loin que d’autres, à ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter une voiture moins polluante, à ceux dont la condition physique ne permet pas l’usage du vélo, à ceux qui consomment de l’énergie dans le cadre de leur activité, à ceux qui ne pourront pas changer de mode de chauffage, à ceux qui pourront changer de mode de chauffage grâce à ce remboursement, à ceux qui habitent des contrées plus froides, à ceux qui habitent des contrées plus chaudes, et peut-être à ceux qui habitent des secteurs tempérés en cas d’hiver rigoureux ou d’été caniculaire, à ceux qui consomment davantage parce leur constitution physique leur impose de manger plus, à ceux, à ceux,…

Pour gérer tout ça et finir de consommer le produit de la taxe carbone, combien faudra-t-il embaucher de fonctionnaires supplémentaires – qui, bien évidemment, finiront dans la rue pour réclamer des effectifs plus étoffés ?

C’est drôle qu’on n’ait pas encore pensé à instaurer chez nous un régime 100 % collectiviste puisque, par postulat, ces régimes sont à l’abri des crises capitalistes, et que l’histoire nous a amplement prouvé que ça a si bien réussi ailleurs !

Jean-Louis Villard

Perols (34)

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

Une réponse à l'article : Ubu vit encore… Il est collectiviste

  1. nicolas

    05/08/2009

    J éspère que des socialistes auront la lumineuse chance de lire ce texte. Et se retrouveront donc, nez à nez avec leur brillante politique (et dernières victoires / concessions  politiques  ). Pour les autres, je parle bien-entendu des lecteurs des 4 vérités, ce texte n’est qu un rappel de la stupidité de nos adveraires, mais écrit avec beaucoup d’intelligence, de style et d’humour. Merci et j attend donc avec impatience d autres articles

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)