Une équation facile à résoudre

Posté le septembre 05, 2011, 12:00
6 mins

AAA+ est la note donnée à la France (pour 6 mois ?) par les agences de notation, BBB est celle donnée à notre commune d’Aubagne, et CCC+, le résultat : Contribuables, Cocus et Contents.

Cocus : rappelons-nous les promesses de 2007. S’en rappeler ? Inutile, ce seront celles de 2012 que nous écouterons, cette fois-ci sans aucun ravissement, mais au contraire avec le désespoir du contribuable pris en otage, une fois de plus, dans la démonstration classique : « votez pour nous, sinon ce sera pire avec les socialistes. »

Contents : voyez ces néo-Bourgeois de Calais s’offrant gaiement, ces agneaux consentants, complexés au point d’oublier que tout impôt est injuste s’il ne sert qu’à nourrir l’Etat Léviathan.

Et…et … avez-vous trouvé dans les 12 milliards d’euros que nous débourserons, la moindre économie faite sur les revenus, avantages, prébendes ou autres de nos dirigeants ? Le salaire du président n’a pas été ramené à ce qu’il était… en 2007 ; l’encadrement des avantages en nature octroyés aux dirigeants des exécutifs locaux vient d’être refusé par les sénateurs ; les comités Théodule, les subventions aux médias, l’entretien d’associations manifestement partisanes sont pérennisés…Egaux devant la Crise ?

La crise, la crise, la crise ! Mais ce sont nos gouvernants qui l’ont créée et qui l’alimentent : une Europe dont les Français ne voulaient pas et qui leur a été imposée subrepticement par le traité de Lisbonne ; une Europe dont nous sommes des contributeurs négatifs, c’est-à-dire que nous payons plus que nous recevons, sans pouvoir crier comme Madame Thatcher : « I want my money back » ; une Europe qui, paraît-il, sera sauvée par la France en payant la dette de la Grèce. Rappelons à ce sujet que 10 pays sur 27 de cette Europe ne font pas partie de l’Euroland et que la présence de la Grèce n’y est pas indispensable.

Les dons à l’Afrique ? Une réponse ministérielle récente (05/07/2011) nous confirme que « les dons totaux » faits en 2009 ont représenté 3,5 milliards de dollars, non obstant, le don de 3 milliards d’euros offerts cet été à « l’ami » président de la Côte d’Ivoire, les dons directs ou indirects distribués par le canal de l’UE au Proche Orient (Liban et Autorité Palestinienne, dont nous entretenons l’administration), les 400 millions accordés à M. Tapie (l’ami ?) : une somme importante pour un gouvernement qui recherche 12 milliards dans nos poches !

Une armée, souvent à la disposition de l’ONU, dispersée dans le monde pour des opérations inutiles comme la FINUL au Liban, ou particulièrement coûteuses dans leur déroulement et leurs conséquences comme celles de Libye.

L’évocation de ce dernier pays nous rappelle les pitreries parisiennes que nous avons été obligés d’accepter dans l’espoir de réaliser la chimère de l’Union pour la Méditerranée, avec des comparses aujourd’hui disparus ou infréquentables. Pitreries, chimère, mais combien d’argent avons-nous dépensé en leur nom ?

Tout cela, et d’autres facéties (Grenelle de l’environnement, grand-messe de Copenhague et de Cancun, dans un « pays au bord de la faillite » selon M. Fillon), cette succession de prélèvements, « imposition et taxation étant devenues les deux mamelles de la France », nous les avons dénoncées pendant 5 ans… et hélas, nous les dénoncerons probablement encore pendant 5 ans.

Gabriel Lévy

Président de l’Association des Contribuables de l’Intercommunalité d’Aubagne

5 réponses à l'article : Une équation facile à résoudre

  1. Jean-Pierre

    07/09/2011

     

    En ce moment sur toutes les radios françaises des messages du gouvernement de notre état soviétique aux abois: 

    http://www2.budget.gouv.fr/jB176mjG/0ajST68z.htm

    Prochaine étape: le goulag???

    L’urssaf ce machin sovietique importé par le traitre déserteur thorez planqué 10 ans chez staline qui nous a ramené ce virus communiste qui a ruiné des centaines de milliers d’entreprises françaises et tout ça pour finir de détruire la France en finançant l’immigration invasion.

    Répondre
  2. ozone

    06/09/2011

    Des camisoles,vite

    Le jour ou ils se déchirent au parlement pour trouver un petit milliard ils en jetent quinze a la mer pour satisfaire l’ogre UE;

    Répondre
  3. ozone

    06/09/2011

    Pas si simple

    La "globalisation" et la division international du travail sont le fruit de décisions prises par nos politiques conseillés par des "économistes" aux ordres du "grrend capitall" comme disait l’autre,d’autre part,la croissance des émergents depend en grande partie de notre pouvoir d’achat,le jour ou en n’en aura plus ils nous suivront en enfer.

    L’économie n’est pas une loi naturelle,n’en déplaise aux libéeaux,et un jour il y en a qui devront rendre des comptes,ce dont on fait vraiment fi c’est la résponsabilité de l’UE dans ce qui arrive,tandis que la maison brule les habitants doivent s’incruster dans le crane qu’a l’issue elle n’en sera que plus belle.

    C’est un ordre

    Répondre
  4. HOMERE

    06/09/2011

    Vos commentaires,n’en déplaise,ne sont que du bla bla….Pourquoi ? ben je vais vous le dire :

    Fi des politiques,économistes,syndicats….en réalité,la croissance a changé de camp pour aller vers des horizons où elle se sentait mieux…. pas d’impôts,pas de charges,pas d’administration,pas de salaires excessifs,pas de conraintes,pas de paperasses,pas de glandeurs…que du bonheur !!

    Nos pays,imposés,chargés,administrés,salaires hauts,contraints,paperassiers,et glandeurs….ont fait fuir la croissance vers les pays que l’on nomme encore (!) émergents.

    Bien sûr nous avons sécu,CMU,bourses,fonctionnaires,allocs,RMI….mais nous n’avons plus de pognon pour les payer (d’ou la dette publique) et plus de pognon pour payer la dette..et plus de croissance……çà c’est du bon boulot !!!

    Plus d’industries,des PME exangues,plus de richesses,plus de valeurs ajoutées,….des individus surrendettés pour "se payer" les produits que notre pays ne fabrique plus, (dette privée),des produits non concurrentiels exhorbitants….

    Je me marre….on dit les français compétitifs…..on rêve !!

    Vous allez voir bientôt que ce qui nous reste d’industries au top va se barrer par les clauses technologiques des contrats……

    Bref….redevenus tous nus…..nous allons croitre et nous mulitiplier….comme des lapins !!! la croissance quoi !!!

     

    Répondre
  5. ozone

    05/09/2011

    La bourse replonge,maintenant c’est la crainte de récéssion,il y a deux semaines c’était les déttes,les solutions données pour celles-cis auraient comme conséquence annoncées la cause de la débacle actuelle,en 2009 le discours était "laissez faire ça va repartir",en fin de compte comme dans les années trentes dont nous prenons le chemin "guidés" par des gouvernants d’une incapacité,dans le meilleur des cas,affligeante,seulement sauvés par une rimbambelle d’economistes médiatiques avec mission de poser un rideau de fumée.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)