Une Europe plus solidaire

Posté le 20 novembre , 2012, 12:10
5 mins

Le mercredi 14 novembre, les organisations syndicales avaient appelé à manifester dans toute l’Europe contre les politiques d’austérité et par solidarité avec les peuples de Grèce, du Portugal, d’Espagne, d’Italie… et ceux à venir…

Dans une centaine de villes en France, des manifestations étaient organisées à l’appel des confédérations syndicales. A Dijon, où je me trouvais par cette froide journée de novembre, une centaine de manifestants environ s’étaient réunis… Pour le plaisir d’être ensemble, d’avoir des rêves ensemble, de vibrer ensemble, de rêv’olutionner ensemble!

 Les salariés les plus nantis ne se sentent probablement pas très concernés, les plus pauvres ne peuvent pas se permettre financièrement d’être en grève. C’est pourtant un signe de bonne santé démocratique que de voir des citoyens descendre pacifiquement dans la rue.

 Les politiques d’austérité présentées comme remède à la crise économique et financière sont loin de faire l’unanimité. Faut-il vraiment rembourser des dettes colossales à des banques qui ont su si bien spéculer sur l’endettement des Etats?

 Il faut savoir que le paiement des intérêts de la dette publique de la France représente le premier poste budgétaire de l’Etat. Il a fallu bien des irresponsables et des hommes politiques incompétents pour en arriver là… Ce n’est pas seulement le système économique qui est malade, mais surtout le système politique qui a permis de telles aberrations.

 Pourtant, la richesse produite sur cette planète n’a jamais été aussi grande. Les écarts entre les plus riches et les plus pauvres aussi, c’est cela le problème. La productivité a augmenté de façon considérable dans les pays développés, et les usines les plus modernes sont presque entièrement automatisées. Il n’y a presque plus besoin d’ouvriers…

 Ce qui est absurde, c’est de voir les politiciens promettre la création d’ emplois et les syndicats en réclamer… A moins de renoncer au progrès technique et de détruire les machines, le plein emploi ne reviendra jamais, et c’est tant mieux !

 Les revenus sont-ils nécessairement liés à un emploi? Bien sûr que non! Dans la plupart des pays développés,4 habitants sur 10 seulement vivent d’un travail salarié. Les autres vivent de prestations sociales, de leurs pensions de retraite, de rentes diverses et variées, ou, à défaut, de la charité publique. Les citoyens les plus soucieux d’une vraie justice sociale revendiquent un Revenu Minimum d’Existence pour tous, de la naissance à la mort. Cela semble véritablement un minimum si l’on veut parler de justice sociale.

 La solidarité, c’est de partager les richesses produites en même temps qu’on supprime le travail obligatoire. Tous les êtres humains peuvent recevoir de quoi vivre sur cette planète, même si certains méritent d’être plus riches que d’autres. Il est inutile de jeter la pierre aux plus riches, ils ont plutôt tellement besoin de compassion.

 Car peut-on se sentir véritablement heureux quand le spectacle de la misère est étalé sous nos yeux?

On peut certes essayer de vivre caché, mais il reste alors peu d’endroits où aller. On peut choisir aussi la vie dans une prison dorée… Le Bouddha, prince de lignée royale a découvert la vraie condition humaine et le chemin de l’éveil quand il est sorti de son palais.

Il n’y a aucune raison de désespérer, riches et pauvres sont liés dans une même interdépendance et par le même désir d’être heureux.

Il est de moins en moins envisageable de partager le travail productif, qui est effectué en grande partie par des machines et des robots de plus en plus performants. Mais il n’est pas impossible de concevoir un monde sans travail et sans argent, où la vraie richesse soit la richesse intérieure, l’épanouissement, la créativité, le plaisir!

Huilda Rachid

 Le changement est l’éternelle vérité.

Le pouvoir de l’amour est plus fort que l’amour du pouvoir.

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

Un commentaire sur : Une Europe plus solidaire

  1. JEAN PN

    21 novembre 2012

    J’en ai assez de l’Europe qui nous dépouille. J’en ai assez de ces politiques de tout bord qui se servent dans les caisses à nos dépends. J’en ai assez que l’on donne le RSA, la CMU, des logements, la retraite pleine à des gens qui n’ont jamais côtisé. J’en ai assez de vivre difficilement !!! Je veux vivre comme un Français qui a mérité sa retraite, qui peut sortir sans peur de se faire agresser pendant les heures tardives, ENFIN VIVRE !!!

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)