Vote de la loi sur la transition énergétique

Vote de la loi sur la transition énergétique

En cette fin d’année 2014, il existe 500 réacteurs nucléaires dans le monde, répartis dans 31 pays. Une centaine d’entre eux se situe aux USA. La France arrive en deuxième position avec 58 centrales. Et elle construit des centrales produisant de l’électricité dans de nombreux pays.

Ces centrales exigent, pour leur construction et pour leur fonctionnement, des équipes très qualifiées.

Peu après les explosions des bombes atomiques américaines à Hiroshima et Nagasaki, le général de Gaulle a décidé, le 18 octobre 1945, de créer en France le Commissariat à l’énergie atomique (CEA).

Ce dernier a pour mission d’étudier l’énergie nucléaire dans les domaines scientifique, industriel et militaire.

Le CEA emploie actuellement en France plus de 15 000 salariés et coûte 5 milliards d’euros au gouvernement.

Ségolène Royal a été nommée, en avril dernier, ministre de l’Écologie, du Développement du­rable et de l’Énergie dans le nouveau gouvernement Valls. Elle a immédiatement déposé un projet de loi relatif à la « transition énergétique pour la croissance verte ».

Cette loi fixe 5 objectifs :

1) Réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions devront, en 2050, n’être que le quart des émissions actuelles.

2) Réduire la consommation d’énergie des Français. Ils devront, en 2050, consommer la moitié de la consommation actuelle.

3) Réduire la consommation d’énergie fossile de 30 % d’ici 2030.

4) Augmenter de 32 % la part des énergies renouvelables d’ici 2030.

5) Réduire la production d’électricité fournie par les centrales atomiques. En 2025, elles ne devront plus fournir que 50 % de notre consommation électrique actuelle.

De nombreuses autres mesures sont édictées, concernant, par exemple, la construction de nouvelles maisons ou la rénovation d’anciennes. Et ceux qui ne se conformeront pas aux nouvelles mesures subiront toute une série de punitions, allant jusqu’à la prison…

La loi sur la transition énergétique a été votée le mardi 14 octobre 2014 par les députés. 314 ont voté pour et 219 contre.

Le vote de cette loi risque de modifier profondément nos vies – bien davantage que les beaux discours de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy…

Bernard Trémeau

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • philiberte Répondre

    eh bien, je me demande comment je vais diminuer ma consommation, je suis déjà au minimum.

    14/11/2014 à 20 h 22 min
  • FLANDRE Répondre

    La photographie de Bécassine que vous publiez à l’occasion de cet article montre bien une méprisante arrogance, une suffisance déplacée, une morgue de sinistre aloi … Qu’attendre d’une des médiocres concubines de Mimolette qui est parvenue, tout comme son concubin, à mettre à genoux les finances de sa région … belle aventure que celle de la voiture électrique !!!

    13/11/2014 à 17 h 16 min
  • Boutté Répondre

    Réduire de moitié notre consommation d’énergie est de toute évidence souhaitable . Il en est de même pour l’eau . Pourtant il ne s’agit là que de voeux pieux , si la croissance reprend, ce que chacun souhaite, car l’industrie en est très consommatrice

    13/11/2014 à 8 h 30 min
  • Boutté Répondre

    Corrigeons : nous disposons de 58 réacteurs groupée en 19 centrales seulement . Il faut en effet assurer le débit pendant qu’on entretient un réacteur inopérant .

    13/11/2014 à 8 h 21 min
  • DESOYER Répondre

    Cette loi est un sommet de la bêtise et de l’incompétence de la gauche écolo-socialiste! Comment peut-on encore tolérer leur existence dans le paysage politique français?
    Jadis, la tolérance, il y avait des maisons pour çà.

    12/11/2014 à 18 h 21 min
  • Daviet Répondre

    Avant de s’engager a diminuer la fourniture d’énergie d’origine nucléaire il serait bon d’attendre les résultats constatés en Allemagne d’une telle politique.
    Il me semble que les allemands sont en train de changer d’opinion et de mettre à la poubelle les Eoliennes pour revenir au nucléaire…C’est beau les Verts et l’Ecologie mais la réalité au quotidien ça oblige à ouvrir les yeux. L’économie du pays entraine parfois certaines décisions même si elles doivent fendre le cœur à Madame Duflot

    12/11/2014 à 16 h 49 min
    • Caillou Répondre

      « Il me semble »………
      Il ne suffit pas de le dire pour que cela reflète la réalité ! Ils ont de bons résultats et dans tous les domaines des énergies renouvelables et ce serait bien de ne pas manipuler les mots ni le français pour raconter des inepties ! En toutes choses, il faut aussi attendre le retour escompté sur investissement !

      13/11/2014 à 7 h 53 min
  • JEAN SANS PEUR Répondre

    Que valent les arguments de cette pétasse??? Encore dans la théorie marxiste… Elle touche à tout sans avoir le profil nécessaire !!!! Y a ka faut qu’on !!!
    Bravo pour le choix de l’incompétent président, on travaille toujours en famille, que ce soit avec la guenon ou … sa seconde levrette…

    12/11/2014 à 14 h 50 min
    • Caillou Répondre

      OUI ! ! !

      13/11/2014 à 7 h 47 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: