6 milliards d’euros d’aides pour la préadhésion de la Turquie à l’Union européenne

Posté le avril 04, 2010, 12:00
2 mins

Un rapport de la Cour des Comptes Européenne daté du 22 octobre 2009 et rendu public récemment, relate comment, de 2002 à 2006, la Commission a donné plus de 6 milliards d’euros à la Turquie, dans le cadre de sa « préadhésion » à l’Union Européenne ! Personne ne peut dire où est passé cet argent. Pas un média n’en a soufflé mot.

Voici des chiffres extraits du rapport :

En 2002, 126 millions ; en 2003, 145 millions ; en 2004, 237 millions ; en 2005, 278 millions ; en 2006, 463 millions ; soit, au total, 1 249 millions d’euros.

Pour l’exercice 2007-2013, la somme allouée a quadruplé et l’ IAP (Instrument d’Aide à la Préadhésion) a été doté de 4,873 milliards d’euros. On arrive au chiffre ahurissant de 6,122 milliards d’euros, soit 40 milliards de francs, pour la période 2002-2013 !

La gestion par la Communauté Européenne de l’aide de préadhésion en faveur de la Turquie a été validée par la Cour des Comptes européenne à Luxembourg le 22 octobre 2009 et son rapport a été rendu public le 15 janvier 2010. Pour chaque candidat à l’adhésion, l’U.E. met en place un « partenariat pour l’adhésion ». Actuellement sont candidates, outre la Turquie, la Macédoine et la Croatie.

Le rapport de la Cour des Comptes de Luxembourg nous apprend, et c’est très intéressant, que bien que la Commission Européenne soit responsable de la gestion des fonds, l’argent confié à l’IAP (usine à gaz chargée de claquer nos impôts) est, dans sa plus grande partie, géré par les pays candidats !…

René Guinot

(cf., pour plus de développement, l’article de Patrick Cousteau dans Minute du 18 février 2010…)

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

11 réponses à l'article : 6 milliards d’euros d’aides pour la préadhésion de la Turquie à l’Union européenne

  1. Anonyme

    07/04/2010

    Nous vivons dans une démocratie très bizarre. Les sondages et l’opinion publique sont opposés à l’adhésion de la Turquie. Un ancien président, probablement irresponsable nous a promis un référendum pour l’adhésion de ce pays asiatique à l’Europe. Aujourd’hui nous dépensons sans compter et sans être prévenus pour quelque chose qui ne doit pas se faire. Il est vrai que nous sommes riches… de la dette.
    Mais nous avons les politiques que nous avons élus!
    PS: pour le référendum il faudra sans doute nous en passer, comme pour le traité de Lisbonne. Le peuple dit une chose, ses représentants le contraire. Qui gagne? en démocratie c’est le peuple, voyez la Suisse.

    Répondre
  2. niblick

    06/04/2010

    Comment feront-ils pour refuser l’entrée de la Turquie dans l’Europe?

    Comment feront-ils pour éviter la dilution des origines judéo-chrétiennes de la vraie Europe?

    Comment feront-ils pour nous faire avaler cette nouvelle couleuvre?

    L’histoire jugera sévérement ces irresponsables (à condition encore que l’on puisse juger), mais ce sera trop tard.

    Répondre
  3. BEAUD

    06/04/2010

    Le "cochon" de payant nest pas si mauvais!

    Répondre
  4. Claire ACETI

    06/04/2010

    Je recommande à toute personne intéressée par la question du bien-fondé de la politique européenne de lire ce qui est écrit à ce sujet dans le programme du Front National (disponible sur l’internet), lequel contient encore beaucoup d’autres réflexions intéressantes sur tous les sujets de société.

    Répondre
  5. Brun Daniel

    06/04/2010

    Une fois de plus, les "sujets" contribuables sont privés de la moindre chance de contester la manière dont la Commission Européenne mène une politique que beaucoup, je pense, désapprouvent. La démocratie fait, ces temps-ci, de grands progrès !

    Répondre
  6. sas

    06/04/2010

    Comment intégrer ….israel……sans intégrer la turquie ????????????????????

    …expliquez moi…car le plan il est là….et israel est déjà dans l europe sportive,culturel et economique…

    he oui…..vous pouvez toujours tordre la vérité en tous sens…..les faits eux restent et demeurent têtus…

    SAS

    Répondre
  7. Geo

    06/04/2010

    C’est tout à fait dans la ligne tracée depuis plus de 50 ans pour l’islamisation des pays non islamiques. Lire « EURABIA » livre écrit il y à plus de vingt ans où est dénoncée la soumission (pas désintêréssée)des politiciens et fonctionnaires de nos pays ! ! ! ! !.

    Répondre
  8. Jacques COUTELA

    05/04/2010

    Et l’autre abruti qui est à la tête de l’état qui nous assure que la turquie ne sera jamais dans la CE….. Il nous prends pour des cons ce type.

    Répondre
  9. Anonyme

    05/04/2010

    Heureusement ,l’entrée de la turquie dans l’europe n’est pas prévue . Il est temps de reprendre nos frontière et d’arrêter de faire semblant .(le manque de majuscule est volontaire )

    Répondre
  10. ozone

    05/04/2010

    Mais on est riches mon fraiire…..!

    Répondre
  11. WatsonCorsica

    05/04/2010

    C’est vraiment con, j’étais pour l’Europe… à fond… et là, j’ai comme l’impression que ça vrille grave… tout comme l’ONU qui, dans sa logique administrative extrêmiste et psycho-rigide finit par donner la parole au président de l’Iran ; le sinistre ahrmadinejad ( écrit comme il se doit )… encore un coup pour rien dans l’évolution des relations internationales….

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)