Allons-nous encore nous faire tsipraser chez les grecs ?

Posté le juillet 19, 2015, 4:56
3 mins

6a00d8341c496553ef01b7c7ae2c8b970b-300wiCertes, le climat caniculaire et les escapades estivales n’étaient pas propices à une écoute pugnace et curieuse des négociations européennes avec la Grèce. J’avoue donc humblement qu’une certaine désinvolture passagère, fortement nourrie par une incompréhension des enjeux réels,  ne m’a pas permis d’y voir clair, même avec des lunettes photosensibles.

Le feuilleton de ces semaines passées, et surtout la dernière allant d’un référendum de refus à un accord qui pèse encore plus lourd sur l’avenir de l’économie grecque me laissent pantois et surtout incrédule. Surtout en voyant l’éternel sourire de vedette cinéma d’Alexis face aux bobines crispées de certains chefs d’état. Heureusement, François Hollande, roi du compromisau faciès avenant, a tenu bon jusqu’à cette victoire que tous les louangeurs médiatiques tricolores lui attribuent sans hésitation. Pour une fois peut-être avec raison ? Pour autant que l’on adhère à la solidarité européenne, objectif unique et incontournable qu’il a brandi devant les micros.

D’ailleurs il a annoncé cet accord en le qualifiant « pour l’intérêt de la Grèce, de l’Europe, de la France » (sic). Donc pour tout le monde, mais surtout pour la France, car on ne sait pas si un jour nous aurons besoin nous-mêmes de l’appui des amis du Sud…

Nicolas Sarkozy lui-même avait conclu avec cette phrase étonnante  dans une lettre aux Républicains adressée avant l’accord : « J’ai toujours pensé qu’un compromis était préférable, s’il ne devait pas y avoir de compromis, d’autres solutions devront être mises sur la table ». Je jurerais que ce n’est pas Henri Gaino qui s’est commis avec  cette écriture aussi paradoxale que mal ponctuée.

En attendant le bon compromis va coûter au « pays riche » que nous sommes  encore quelques 20 MDS€ sur les 85 que la Grèce sollicite pour les quelques années à venir. Qu’importe, la France sait emprunter à des taux record (pour le moment) et ne s’en prive pas !

« La Grèce s’est engagée à mener des réformes sérieuses » a annoncé sans sourire le président du Conseil européen, Donald Tusk à l’issue du marathon !

La caution des « préteurs » repose encore sur des promesses fortes. On sait ce qu’elles valent, surtout clamées depuis les tribunes politiques…

Rendez-vous dans cinq ans, ou moins?

Une lecture retrospective édifiante: la Grèce vue par Edmond Aboud 1854

Henri Gizardin
Son blog

19 réponses à l'article : Allons-nous encore nous faire tsipraser chez les grecs ?

  1. Zongo

    20/07/2015

    Rappelons à notre cher Henri que c’est bien Mitterrand et sa clique qui nous ont fait entrer dans l’euro .Ne jetons pas la pierre à un peuple qui est victime d’une arnaque planétaire fomentée toujours par la même oligarchie sioniste.La crise grecque est notre devenir.Quand on souléve une pierre on y trouve toujours de la vermine bien cachée.Elle n’a pas de drapeau.Il faudra un jour que les peuples trouve une solution pour stopper cette lêpre qui perdure depuis que le monde existe.Certainement une solution finale.

    Répondre
    • Boutté

      20/07/2015

      Ah : si c’est dans l’Immonde . . . autant interroger directement Tsipras

      Répondre
  2. Arthurbg

    20/07/2015

    Un peu de décence et Répétez à l’envie que c’est bien la DROITE qui a plongé la Grèce dans cette situation dramatique et qu’il a fallu les socialistes pour la dénoncer au grand jour……..ALZHEIMER….déjà…????

    Qu’ils ont appelé ZORRO et là GS a bien manipulé la chose….après les SUBPRIMES……. et sont toujours aux postes clé !

    Que l’EUROPE savait mais quand l’Allemagne et la France ont un client qui dépense sans compter pour l’armement qu’ils produisent ces 2 pays deviennent très myopes..

    l’attitude réversible de …CHRISTINE est éloquente…
    L’Allemagne que l’on feint d’admirer joue TOUJOURS cavalier seul , jouant, elle, l’austérité au bon moment quand tous dépendent encore beaucoup et cyniquement IMPOSE l’austérité aux autres quand TOUS sont devenus très économes….merci pour la …récession !
    Et ces riches allemands , parlons-en:
    http://www.zinfos974.com/La-face-cachee-de-l-Allemagne_a85051.html

    «Ce n’est pas pour moi, ça va à mon employeur», dit le jeune homme, qui rechigne à dire son salaire horaire. Un collègue, plus loquace, avance que les faux soldats sont payés cinq euros de l’heure.

    «C’est comme un boulot étudiant… En Allemagne, il faut souvent deux ou trois emplois pour survivre», lance avec un brin d’exaspération David, qui vend des parfums pour arrondir ses fins de mois.

    Le terme de «survie» revient aussi souvent dans les propos de Steffen, un Berlinois qui occupe depuis plusieurs années un «mini-emploi» d’aide-cuisinier lui permettant d’empocher un maximum de 400 euros par mois exonéré d’impôts.

    L’homme de 28 ans, qui reçoit également un salaire de 5 euros de l’heure, bénéficie d’une aide mensuelle de l’État d’environ 300 euros.
    Site canadien donc moins tendancieux:
    http://affaires.lapresse.ca/economie/international/201211/16/01-4594835-la-face-cachee-du-miracle-allemand.php

    Douze millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté outre-Rhin, un record selon l’étude d’une association allemande d’aide sociale. Qui estime que l’introduction du salaire minimum ne résoudra rien.
    http://news360x.fr/la-face-cachee-du-miracle-allemand-la-pauvrete-atteint-des-niveaux-records-outre-rhin/

    Répondre
    • Boutté

      20/07/2015

      La « situation dramatique » dont vous parlez a été mise au point depuis longtemps par les Grecs , que leur gouvernement se dise de droite ou soit de gauche
      Ils ontle plus fort taux de fonctionnaires de l’ Europe, juste devant nous, et leur pays en crève . Pas les Grecs qui sont bien gras car presque personne n’y paie l’impôt . Les retraites se prennent à 95 % du salaire et dès 50 ans !

      Répondre
  3. Boutté

    20/07/2015

    Avec les Grecs, une seule certitude : la magouille . Depuis l’antiquité ils sont connus pour ce sport privé comme d’état. Edmond Aboud le savait bien et la faillite qui s’annonce
    (infailliblement ! ! ! ) ne sera jamais que la troisième depuis sa naissance (1830) . Pourquoi modifieraient-ils un système qui fonctionne aussi bien ? . . . en tout cas pour eux !

    Répondre
  4. blum

    20/07/2015

    il faut supprimer Bruxelles !

    Répondre
    • ghpelissier03599600

      22/07/2015

      Supprimer Bruxelles? Il resurgira à moins de 10 km….
      Waterloo ! Ca vous dit quelque chose? Non, plutôt supprimer les 28 Etats qui y siègent qui si ils représentaient des personnes physiques, pas une banque ne leur prêterait un franc. Bistouille Poirot

      Répondre
      • laeckMiDoch

        11/08/2015

        Il faut se réduire à 12 ou 15 pays, les autres doivent être dans le giron de la Russie.

        Répondre
  5. raymond

    20/07/2015

    j’adore votre site les 4 verites par contre je deplore que cous ayez comme hebergeur un truc americain,n’existe t’il rien d’autre par exemple un hebergeur suisse.

    Répondre
    • ghpelissier03599600

      22/07/2015

      C’est vrai jeune homme, nous pourrions recruter un suisse démissionnaire de la FIFA et qui désire reprendre du service dans le journalisme, son ancien métier….Chiche.
      Bistouille Poirot

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    19/07/2015

    rien qu ‘ à l’ erreur grossière du raisonnement on devine que Monsieur Gizardin à du être membre de l’ U.M.P. en son temps

    Répondre
    • Gizardin

      20/07/2015

      Mais encore cher procureur?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        21/07/2015

        Vous avez bien soutenu en son temps l’ agité du Pont Euxin , n’ est il pas vrai ? Une telle erreur de jugement sur un homme aussi prévisible suffit à émettre un doute raisonnable sur vos écrits ultérieurs

        Répondre
      • ghpelissier03599600

        22/07/2015

        Il y est resté, en changeant de nom. Bistouille Poirot

        Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    19/07/2015

    Pourquoi, comme à l’ habitude dans les  » 4 V² « , prendre Tsipras ( et Syriza ) comme têtes de … Grecs ? Posez vous plutôt la question de savoir à ( au pluriel en … France )  » profite  » la magouille … certainement pas aux Grecs … à preuve Emmanuel Macron affirme haut et fort que cet  » accord  » ne résoudra rien puis qu’ il ne peut EN AUCUN CAS la croissance de la Grèce …

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/07/2015

      à QUI (au pluriel … )

      Répondre
  8. Monfort Maryelle

    19/07/2015

    …Oui, peut-être, mais pour bien saisir le « jeu » de ces « accords », promesses, prises de positions et solutions adoptées par tous ces différents protagonistes , faire aussi un petit tour sur « https://youtu.be/ZE8xBzcLYRs  » , démonstration édifiante de ce qui sous- tend, à d’ autres niveaux, certaines postures plus ou moins « logiques  » et compréhensibles …

    Répondre
  9. DE SOYER

    19/07/2015

    Tout va bien. Allons nous coucher! Hollande veille sur nous!
    Nous aiderons la Grèce sans exiger de véritable contrepartie en matière de gestion des finances publiques, de réduction du nombre de fonctionnaires ou de contrôle de l’immigration. On vous le dit: tout roule dans le meilleur des mondes des bisounours socialistes.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)