Europe du Sud : vers un automne méditerranéen ?

Posté le mars 02, 2013, 5:58
4 mins

Les « Printemps arabes » soutenus par les démocraties européennes affichent à ce jour les désordres et effets collatéraux néfastes des « hold up » commis par des groupes ou idéologies prenant leur revanche sur les dictatures délogées. Aux peuples turbulents et divisés, il faut un chef ferme et résolu. La démocratie à l’Occidentale n’est pas la panacée, en dépit des clameurs chaleureuses des Droits-de-l’hommistes ou autres philosophes vertueux.

L’irrésolution des nations devant la guerre civile syrienne en est sans doute la conséquence, après les trois révolutions arabes précédentes.

Le nord de la Méditerranée affiche dans le même temps des confusions d’une autre nature, mais qui génèrent également un rétrovirus dans l’exercice de leur démocratie désormais rudoyée, sinon dévoyée.

L’Espagne, la Grèce, l’Italie et la France forment le croissant nord de cette mer désormais turbulente sur ses deux rives. Certes, on ne déplore pas de morts de ce côté-ci, mais l’avenir y est largement compromis et l’espérance étouffée.

Malgré des constitutions différentes, les deux voisins latins, derniers-venus sur les bancs des indolents indisciplinés, affichent des lacunes identiques dont le résultat le plus flagrant est la glissade vers la faillite d’État.

En France, l’alternance entre deux partis majoritaires est vécue comme une revanche. Sous Hollande et le PS, nous subissons en même temps que le dogmatisme vengeur, l’amateurisme franchouillard friand de gourmandises dispendieuses. (Pour rester objectif, les gabegies ne sont pas exclusives des gens de gauche, raison de 40 années de déficits publics). L’instauration du quinquennat, aggravée par son corolaire, l’inflation électorale et législative (vite, vite légiférons tant que nous sommes majoritaires !), fait vivre citoyens, entrepreneurs et décideurs dans une incertitude constante et suffocante qui tue la confiance et les initiatives.

En Italie, c’est au contraire la dispersion et la multiplication des partis qui dévoient la démocratie. Les élections actuelles le démontrent, qui révèlent à égalité un écornifleur lubrique sur le retour et un centre gauche incertain, alors que Mario Monti encensé par l’Europe sérieuse est relégué en touche, doublé par un Coluche-spaghetti populiste. Conséquence, un gouvernement consensuel est introuvable tandis que la dette dépasse les 2 000 Mds €, « performance » qui la place à une courte bourse devant la nôtre…

Les deux républiques ont en commun deux chambres pléthoriques, soient 925 parlementaires pour la France, devancée par l’Italie avec 945 membres, par ailleurs les mieux rétribués d’Europe. Ces prolifiques et dispendieuses assemblées manquent d’un gendarme les amenant à raison… d’État !

À défaut d’un homme fort ou d’un recours dont le souvenir est cuisant chez nos cousins latins, il est temps de donner sa vraie place à la démocratie populaire, aussi bien dans les partis que dans l’exercice du gouvernement.

Pour nous épargner un « Automne » méditerranéen !

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

18 réponses à l'article : Europe du Sud : vers un automne méditerranéen ?

  1. quinctius cincinnatus

    05/03/2013

    je ne sais trop où caser l’info et en conséquence ma remarque

    je choisi donc un article qui ne sera pas , je l’espère , effacé dès aujourd’hui par la mise à jour du blog

    il s’agit de la crise mosellane au F.N. …

    Florian Phillipot apparait bien et de façon distincte pour ce qu’il est :

    le ver dans le fruit … un ver  » U.M.P.  » ? un ver  » D.L.R.  » ?

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    04/03/2013

    un automne méditerranéen … finalement je ne suis pas contre si nous suivons l’exemple grec … en effet

    Akis Tsohatzopoulos ( un des membres fondateurs du P.A.S.O.K. …. le P.S. grec ) ex ministre de la Défense vient d’être condamné à 8 ans de prison ferme et 520.000 E d’amende ainsi qu’à la confiscation de sa villa de luxe au pied de …l’Acropole pour fraude fiscale ….par ailleurs il et l’objet d’une enquête au motif encore plus grave : celui de « participation à une organisation criminelle  » ( pots de vins dans l’exercice de ses fonctions ministérielles ) …
    comme la France prend petit à petit le sentier de la Grèce je ne désespère pas de voir un jour les caciques du P.S. ( mais aussi ceux de l’U.M.P. pour être équitable ) embastillés et leurs biens ( mal acquis ) eux aussi saisis

    Répondre
    • Colin

      05/03/2013

      Sauf qu’en France cela ne se passera pas comme en Grèce ou Espagne. Nous n’avons pas la même histoire, souvenez vous…

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    04/03/2013

    A.F.P. :

    Ayrault et la rémunération des patrons :  » s’inspirer  » de la préconisation suisse …

    et pas pour les minarets ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      05/03/2013

      Ni le paradis fiscal suisse. Ayrault est une fine bouche.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        05/03/2013

        c’est vrai ce n’est pas une grande gueule … il a toujours eu le profil bas …

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          05/03/2013

          S’il a un profil, il faut le chercher sous une feuille de choux.

          Répondre
    • Colin

      05/03/2013

      Les socialos sont de grands démocrates, ils ont eu l’occasion de le démontrer récemment : le mariage pour tous, y a rien à voir, etc… Par contre, ils aiment les riches et (les moins riches) pour leur tondre la laine sur le dos.

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    04/03/2013

    pourquoi souhaiter des demi-saisons … soyons optimistes que diable ( pour ne choquer personne ) et après ce rude et authentique hiver ( que j’ai particulièrement apprécié ) ce que j’aimerais c’est un été rayonnant de soleil !

    Répondre
    • Colin

      04/03/2013

      Trés chaud, l’été, c’est votre souhait ? Vous avez le sens de l’humour. Je suis certain que vous attendez le feu d’artifice en prime…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        04/03/2013

        sans doute pour le 14 Juillet , mais dans les zones hors contrôle !

        Répondre
  5. mauvaisedent

    03/03/2013

    Pardon, on agit

    Répondre
  6. Colin

    03/03/2013

    L’oligarchie politique française est à bout de souffle. La question est de savoir comment cela va tourner. La crise de société est plus profonde, en france, que la crise économique d’où les risques de dérapages. Wait and see !

    Répondre
  7. Elsaesser

    03/03/2013

    « profondes » les traces, vous aurez corrigé de vous-même.

    Répondre
  8. Elsaesser

    03/03/2013

    Et pourquoi se contenter d’un automne?
    Tant qu’à faire, faisons le bien, avec un hiver rigoureux où le gel fera disparaitre nombre de parasites et tout ce qui n’est qu’éphémère. Restera à surveiller la pousse au printemps et couper le rejets avant qu’ils ne défigurent l’arbre de leurs rameaux stériles.
    Nous ne ferons pas l’économie d’une grande confrontation qui laissera des traces profonde, alors autant le faire tant qu’il y a encore des combattants dans les deux camps, sinon ce sera victoire pour les uns et wagon pour les autres.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      03/03/2013

      Elsaesser, je pense que pour 2013 les saisons ne se suivront pas comme d’habitude. Il est fort possible que nous passions directement de l’hiver à l’automne.
      Avec l’équipe de clowns au pouvoir ce saut inhabituel est dans leur pouvoir.
      NB: Ne jamais sousestimer le comportement de mauvais garnements jouant dans le bac à sable commun.

      Répondre
  9. JEAN PN

    03/03/2013

    Ras le bol de nous faire tourner en rond et de se moquer de nous. S’il faut un Automne méditerranéen, alors allons-y !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)