La praxis de Tsipras

Posté le juillet 15, 2015, 4:05
2 mins
GREECE-POLITICS-GOVERNMENT

Les naïfs non europhiles qui croyaient jusqu’au bout que Tsipras voulait sortir son pays de l’ornière eurocratique, grâce notamment à quelque stratégie d’alliance avec la Russie, ne peuvent pour l’heure que constater leur erreur.

Cela ne signifie pas que la Grèce ne finira pas, comme on dit, par « sortir de l’euro ». Mais cela, ce sera la décision de l’Allemagne et autres États finissant par l’imposer au gouvernement des Etats-Unis. Car le problème grec, redisons-le, n’est pas seulement économique mais tout autant, sinon plus, géo-stratégique.

Le marxiste-léniniste Tsipras pourra d’ailleurs, si le peuple grec, finissant par se lasser, ne le chasse pas, s’adapter à de nouvelles donnes.

Il pourra sans mal revenir sur ce qu’il présentait hier comme des vérités et des valeurs indispensables à respecter. Le discours n’est-il pas fait pour nier le réel si nécessaire ? La « praxis » pour un révolutionnaire n’est-elle pas plus importante même que les idées-force, toujours modifiables ?

En attendant, nous allons encore payer plus d’impôts pour la nouvelle ponction de la dette de l’État grec et des banques.

Cela dit, la tragi-comédie euro-grecque aura en tous cas quasiment occulté ce qui se passe en Chine depuis que l’on nous a annoncé un effondrement, un krach terrible de la bourse de Shanghaï. Quel gag d’ailleurs que ce krach en régime communiste censé être à l’abri des fluctuations capitalistes !

Qui se souvient du président Mao, ce « phare de la pensée universelle » selon Giscard d’Estaing, qui, justifiant les immenses hécatombes de son fait, affirmait être prêt à sacrifier jusqu’à la moitié de l’humanité pour instaurer enfin le paradis socialiste sur terre.

Les cent millions de morts de ses exterminations n’ont vraiment servi à rien ! Ironie de l’histoire, sous la férule du parti communiste, le capitalisme a triomphé : à l’évidence, le krach le prouve !

Bernard Antony,
Son blog

15 réponses à l'article : La praxis de Tsipras

  1. quinctius cincinnatus

    21/07/2015

    au fait qu’ est ce que Monsieur Bernard Antony entend il par …

    …  » praxis  » ?

    Répondre
  2. BRENUS

    18/07/2015

    La « praxis » de Tsipas, comme celle de tous les grecs , c’est de vous la mettre profond pour que vous continuiez a bien cracher au bassinet a fonds perdus. Si nos gouvernements étaient un minimum honnêtes ( on peut toujours rêver) ils demanderaient a Bercy de bien marquer la cout de l’aide à la Grece dans les déclarations d’impots. Au moins, ceux qui en paient pourraient avoir ce grand et noble sentiment de fraternité, générosité, solidarité, citoyenneté européenne, j’en passe et des meilleurs.
    Dans la foulée, une partie des floués pourraient en déduire qu’il vaut mieux ne rien foutre que de bosser pour des faignasses qui vous prennent pour c..s. Déjà que nous avons le coût de la « repentance » éternelle avec ceux qu’il est interdit de nommer, nous sommes bons pour chanter comme jadis Jacques Brel « Pardon de ne savoir qui doit nous pardonner ».Ceux qui alimentent la caisse de leur plein gré sont des cons. Faites tous du airnb au black, de la loc de bagnoles au black, etc… Vous pouvez meme offrir votre maitresse a partager (en payant) pour vous goinfrer sur les réseaux sociaux. En plus, n’oubliez pas de pleurnicher à la radio ou à la télé comme quoi l’Etat ne vous donne plus ce que nécessitent vos immenses besoins – y compris le dernier modèle de Iphone qui devrait être distribué dans toutes les écoles, garderies, restos du coeur, etc…. Les cornes de la chêvre Galatée sont inépuisables, alors ne vous grattez pas. Comme l’a dit l »audacieux »: c’est l’Etat qui paie. Belle sincérité gauchiste qui doit faire prendre son pied à jojo.

    Répondre
  3. blum

    17/07/2015

    vive l’autonomie

    Répondre
  4. Magne

    16/07/2015

    courbe du chômage .
    6 millions de chômeurs , qui dit mieux .

    Répondre
  5. Magne

    16/07/2015

    Pour les impôts , il n’y a pas à s’alarmer , M. Hollande est le Président des impôts , comme le précédent était le Président des riches .

    Le chômage n’est pas sa tasse de thé , lui qui devait inverser la

    Répondre
  6. Nicolas

    16/07/2015

    Les contribuables français ne vont rien payer puisque, déroulé des faits : en 2013, me hollande rachete la dette grecque des banques françaises au prix d’émission , je dis forfaiture, trahison au profit des banques qui ont spéculé, puis joué les CDS contre les propre dette, puis se font racheter à 100% pour une valeur de 20%. Pour ce faire, hollande a emprunté en notre nom et c’est déjà ds la colonne Passif. La garantie accordée par la France, environ 40 milliards, est déjà provisionnée . Ns avons touché de gros interets sur le prêt bi-latéral environ 10 milliards et ça continue. Vous avez vu des allégements d’impôts ? L’auteur est un « idiot utile » . Il ne se rend pas compte qu’il conforte hollande pour des prélèvements massifs, il dira « c’est la faute à la Grèce « . Si, comme prévu, l’argent liquide est supprimé en octobre, on ne pourra plus rien sauver. Plus de retraits. L’auteur devrait plutôt se battre là-dessus. Le « one-shot » de Mmme Lagarde ns pend au nez. Les gouvs corrompus n’ont pas besoin de cash. Tt se fait par virements avec des Stés écrans. Comme l’achat de l’aéroport de Toulouse-Blagnac par une ste au capital de 10000€ qui n’existe pas et dt le signataire chinois , recherché pour corruption chez lui, a disparu depuis 2 mois. Titre du Figaro « aéroport de Toulouse-Blagnac recherche désespérément son nouveau propriétaire « . Macron n’a pas encore justifié de l’encaissement du prix de vente , 308 millions. Vous voyez qu’on a pas besoin de cash pour « faire des affaires ». Hollande aurait mis l’Elysee en vente ? Levez-vous. Levez-vous pour les privatisations des aéroports de Lyon et Nice, levez-vous pour toutes les « privatisations ». Je redis que pour la criminalité en col blanc, point n’est besoin de cash. Et les œuvres d’art n’étant pas assujetties à l’iSF, nos délinquants divers ont de beaux jours devant eux. Trafics de drogue ? Ils font partie du PIB et sont taxés. Vs avez tous lu le redressement : prix de vente moins prix d’achat en Brlgique moins déduction des « frais personnels » c.-à-d. Voyages, essences , nuitées, repas, consommation personnelle journalière . Battons-nous pour notre seule liberté . On nous agite un épouvantail pour détourner notre attention.

    Répondre
    • Monfort Maryelle

      16/07/2015

      Puissiez-vous être lu ….et compris !
      les postures gouvernementales alliées à la langue de bois ont l’efficacité d’une routine que bien peu ont envie de voir changer…et symboliquement, on crie aveuglément avec tout le monde:  » je suis Charlie  » sans chercher la signification et le but réel de telles injonctions , pourvu qu’elles apaisent momentanément. Alors le calme semble revenir ( voir la Bourse et ses états d’âme vite réprimés )  » on  » décrète » les accords…jusqu’à ce que , sur nouveau décret de « on » , la « crise » relancée fasse gober la hausse des intérêts des dettes ( Qui peut croire que la dette d’un quelconque des pays  » solidarisés » par l’Europe en particulier, sera un jour remboursée ?)

      Répondre
  7. glivor

    16/07/2015

    En attendant Google vient de bloquer tous les comptes Gmail en adressant un ultimatum à leurs titulaires : vous nous donnez une nouvelle acceptation de notre règlement (censé n’avoir pas changé et auquel tous les titulaires avaient déjà donné leur acceptation) ou bien c’est fini pour vous.
    C’est le bon moment pour envoyer Google se faire foutre et commencer à s’habituer à s’en passer.

    Répondre
  8. druant philippe

    15/07/2015

    @QC :

    que voulez – vous dire par ?

    « Le problème grec est identitaire et seulement, uniquement … identitaire ! »

    Répondre
    • Boutté

      16/07/2015

      Ce sont des mots, rien de plus . . .

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        16/07/2015

        @ Boutté  » ce sont  » des  » mots, rien de plus …  »

        oui mais UN mot qui a UN sens ( c.f. infra )

        @ druant

        les Grecs se sentent Grecs comme les Juifs d’ Israël se sentent Juifs, et les Russes , Russes … l’ identité c’ est avoir conscience d’ appartenir( encore ) à une Nation ( ou à un Peuple ) qui a créée SA PROPRE HISTOIRE

        Répondre
  9. Tony Gencil.

    15/07/2015

    Au cas où la Grèce finisse par sortir de l’€uro, je propose qu’on la remplace par Monaco.

    – pareil, c’est au bord de la mer,
    – et il n’y a pas d’impôts non plus.

    Et gros avantage, il n’y a pas de socialistes !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/07/2015

      voilà une idée qu’ elle est bonne ! en plus c’ est un lieu de …  » villégiature  » pour tout un tas de  » blanchisseurs  » d’ argent sale … le Paradis Fiscal … mais seulement pour les  » Malins  » et je doute que beaucoup de lecteurs des  » 4V²  » appartiennent à cette engeance !

      Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    15/07/2015

    Le problème grec est identitaire et seulement, uniquement … identitaire !

    Si Monsieur Bernard Antony n’ en n’ a pas encore pris conscience c’ est à désespérer de cette  » ultra  » – droite aussi stupide que notre  » infra « -droite

    Monsieur De Thieulloy donnez nous ( donnez vous ) des scribes qui nous donnent du grain à moudre

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)