Le couple franco-allemand et la relance européenne

Posté le février 25, 2015, 11:41
2 mins

Le 20 février, François Hollande a invité Angela Merkel à déjeuner à l’Élysée, après une matinée de travail en commun.

Depuis des mois, tous deux se battent pour la paix et ont la certitude que la condition en est une union plus solide entre l’Allemagne et la France, qui permettrait, par ailleurs, à l’Eu­rope de retrouver une puissance internationale. Ils se rencontrent donc très souvent.

Ils ont ainsi élaboré un plan de paix en Ukraine et l’ont présenté à Vladimir Poutine et à Petro Porochenko. Ils sont même arrivés à organiser la rencontre de ces derniers, alors qu’ils ne voulaient pas se voir.

Le plan de paix a été accepté, mais de nombreux petits groupes armés difficilement contrôlables continuent à se battre.

Dans le même temps, des élections législatives ont eu lieu en Grèce. Syriza, parti de gauche, les a remportées, avec, à sa tête, Alexis Tsipras.

Depuis des années, la Grèce dépense beaucoup plus qu’elle ne gagne. Elle a de grosses dettes. Tsipras refuse de les rembourser, car ce remboursement réduirait le pouvoir d’achat des Grecs. Il menace donc de sortir de l’euro. Et une telle sortie pourrait être copiée par l’Es­pagne ou l’Italie.

Certains responsables bruxellois semblent favorables à cette solution. Mais Angela Merkel et François Hollande s’y opposent avec fermeté.

Or, c’est l’Allemagne et la France qui, en pratique, prêtent l’essentiel de l’argent dont ces pays ont besoin.

C’est le chômage qui perturbe le fonctionnement de l’Europe. Pour s’y opposer, il faut relancer l’économie et donc diminuer les impôts frappant les entreprises et les consommateurs. Cette relance est possible. Angela Merkel et François Hollande sont décidés à unir leurs efforts pour l’obtenir.

Bernard Trémeau

Une réponse à l'article : Le couple franco-allemand et la relance européenne

  1. DESOYER

    27 février 2015

    Une “étroite collaboration” ente Hollande et Merkel: nous sommes au pays des bisounours. Déjà avec Sarkozy, çà n’allait pas fort, alors avec Hollande, qui est encore beaucoup plus incompétent que Sarkozy, bonjour l’ambiance. Dans le fond, je pense que Madame Merkel ne souhaite qu’une chose: que Hollande parte le plus vite possible!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)