Médiocrité de notre classe politique

Posté le juin 10, 2009, 12:00
6 mins

Jeudi 4 juin, Christine Lagarde nous a confirmé que le chômage touchait 22,5 % des Français âgés de moins de 25 ans.
Dans la soirée de ce même jour, Arlette Chabot a réuni pendant près de 3 heures sur France 2 une dizaine de responsables politiques français. Nous avons assisté à des échanges qui auraient déjà été indignes en privé. Mais qui, en public, donnaient des élus une triste image.

En particulier, les échanges entre François Bayrou et Daniel Cohn-Bendit. Avec la pédophilie, les coups ont même porté en dessous de la ceinture. Dans un brouhaha généralisé où parfois 4 intervenants parlaient à la fois, il était très difficile d’entendre ce qui se disait. Le pauvre responsable d’un institut de sondage n’a pas pu exposer correctement comment il travaillait.

Je suis sorti effondré de cette émission, révélatrice d’une médiocrité navrante. Le bien commun exige plus de respect pour les opinions de celui qui est en face de vous. La variété fait la richesse de la vie politique. Comme la biodiversité fait la richesse de la nature.

Sur le plan des idées exprimées, j’ai encore été plus attristé. Près d’une heure a été consacrée à parler des sondages, qui seraient effectués par des hommes à la solde du pouvoir, pour manipuler l’opinion publique avant les élections. Cinq minutes auraient été bien suffisantes sur ce point. Quand nous entendons les résultats d’un sondage, nous devons en effet avoir toujours en tête une telle hypothèse.Ainsi, les sondages effectués dans les démocraties populaires communistes donnent en général 98 % de gens satisfaits, ce que confirment les élections qui suivent…

Mais, ce qui est beaucoup plus grave,Arlette Chabot, responsable d’une grande chaîne de télévision, animatrice d’une émission qui se veut de haut niveau économique, n’a jamais posé deux questions toutes simples, mais très importantes :

1) Pourquoi le chômage est-il apparu en France en 1969, après les événements de mai 68 ?

2) Pourquoi notre balance commerciale s’effondre-t-elle chaque mois un peu plus depuis mai 2002, après l’adoption de l’euro en 1999 ?

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi on ne pose jamais ces deux questions quand un débat a lieu sur le chômage, que ce débat réunisse des experts ou des responsables politiques.

Répondre à la première question, c’est nécessairement remettre en cause la « politique sociale » menée en France depuis 1969. Le SMIC qui progresse plus rapidement que l’inflation, l’ISF qui chasse hors de France les capitaux cherchant à s’investir, l’abaissement de l’âge de la retraite en dessous de 60 ans alors que la durée de vie augmente de 3 mois tous les ans, ou le paiement par les entreprises de l’assurance maladie.
Répondre à la deuxième question, c’est nécessairement remettre en cause « la monnaie unique ».

Ce ne peut pas être par ignorance que Mme Chabot refuse de poser les bonnes questions. Elle sait qu’avant 1968, la France était obligée d’importer de la main-d’oeuvre étrangère. Que le chômage est apparu en France en 1969. Que le déficit de la balance commerciale date de 2002. Mais ces réalités s’opposent à la politique économique menée par la France depuis 1945, à la politique sociale menée depuis 1969 et à la politique monétaire menée depuis 1999. Politiques qu’elle approuve très probablement au fond de son coeur.
Politiques qu’approuve une grande majorité de ses auditeurs. Les animateurs de télévision ont les yeux fixés sur l’audimat, comme les responsables politiques ont les yeux fixés sur les sondages.

Nicolas Sarkozy pourrait aussi lui avoir donné l’ordre de ne pas les poser ? M. Bayrou possède certainement sur ce point des informations précieuses…

21 réponses à l'article : Médiocrité de notre classe politique

  1. MAGNE

    16/06/2009

    Bonsoir .

    Le parti des dévôts est toujours à l’ouvrage vous nous avez collé sa pensée jusqu’en 2000 , on pensait qu’on allait s’en débarasser , mais il y aura toujours des dévôts , comme il aimait ledire .

    Les Français sont dévôts , mais n’était -il point Français lui même .

    Ingratitude . On lui doit tout , et mai 68 à détruit son oeuvre .

    Mais ce n’est pas grâce à son action si mai 68 a eu lieu !!!

    Soutenu par ses dévôts ( les  "barons " gaullistes ) et par une masse d’hommes honnêtes qui pensait bien faire , il nous a  mis dans les pires embarras , et sa pensée domine encore dans ces difficultés qui assaillent notre pays .

    Nous allons si vous le voulez bien arrêter – là , je vois que l’icône a toujours ses farouches partisans  et comme je n’y ai jamais adhéré etr qu’il n’est pasma tasse de thé , excusez – moi de vous avoir " offensé " .

    MAGNE

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    16/06/2009

    Jaures <<Albert, votre équation est fausse. Depuis son élection, Sarkozy a supprimé plusieurs dizaines de milliers d’emploi de fonctionnaires. Or, depuis, il y a plusieurs centaines de milliers de chômeurs supplémentaire>>

    Eh oui Jaures les fonctionnaires sont comme les hydres, plus on coupe des têtes plus il en repousse.
    Pour ce qui est du chômage n’ayez crainte c’est une industrie à développement durable comme l’aime l’irremplaçable Boorlo, pape du grenelle-showbiz.

    Répondre
  3. rebelle 12

    16/06/2009

    Peut-être Sarkozy a supprimé plusieurs dizaines de milliers d’emploi de fonctionnaoires et c’est encore à voir, en même temps, il n’a pas été capable de réduire les zones de non-droit alors qu’il a été élu pour ça, canalyser l’immigration, les fonctionnaires ont été remplacés par des immigrés qui ne travaillent pas.

    l’administration est ds ce pays une armée d’occupation et tout le monde doit se mettre au garde à vous.Mais ce qui est le plus grave, c’est qu’il s’applatit devant le taré qui est à la Maison Blanche, qui veut la turquie ds l’Europe et dernière trouvaille a déclaré qu’il fallait laisser les musulmans avoir leur signes distinctifs ds les pays occidentaux, de quooi je me mêle?

    pas d’homme politique, si mais il dit la vérité et il ne sera jamais élu pour cela: De Villiers, mais il n’est pas politiquement correct, il a défendu les chouans, il défend le film Katyn, il ne veut pas de la turquie, Sarko non plus soit disant et pourquoi payons-nous chaque année 87 millions d’euros de pré-adhésion. Le gouvernement mondial est en marche et si ns ne faisons pas une révolution, ns sommes cuits les franc-macs mènent le monde avec le fric, à nous de choisir

    Répondre
  4. Anonyme

    16/06/2009

    Magne, a propos du Général DeGaulle : " Le processus de décomposition entamée en 1958 ne pourra aller qu’à son terme ."

    – Oui, évidemment, la décomposition : la création d’Airbus Industrie (sur base Super Caravelle/Concorde), l’indépendance énergétique nucléaire, l’ejection de 9 millions de Muslims algériens et de x millions d’éventuels futurs franco-africains… mais quel couillon, ce type!
    Et c’est sur, absolument sur, que n’importe qui, a sa place, aurait fait de meme… mieux meme.

    Comme le dit Florin… le ridicule vole bas par les temps qui court, et aussi l’INGRATITUDE insupportable et vulgaire.
    By the way, Florin, la construction de l’Europe aussi, lui doit beaucoup, avec son pote Konrad Adenauer, non?

    Best,

    Mancney

    Répondre
  5. JL

    16/06/2009

    Jaures confond causalité et corrélation!
    Et si on le suit bien, il préfère des fonctionnaires inutiles qui nous pourrissent la vie à des chômeurs supplémentaire. Pour lui, la fonction publique est en quelque sorte le garage pour l’armée de réserve de Marx

    Répondre
  6. Jaures

    16/06/2009

    Albert, votre équation est fausse. Depuis son élection, Sarkozy a supprimé plusieurs dizaines de milliers d’emploi de fonctionnaires. Or, depuis, il y a plusieurs centaines de milliers de chômeurs supplémentaire.

    Répondre
  7. Florin

    16/06/2009

    Bof ! une rafale contre de Gaulle maintenant !

    Pour les cerveaux délavés, une citation d’une pub en vogue en ce moment : "à tous ceux que le ridicule n’a pas tués, mais quand-même bien amochés …"

    De gustibus … enfin … si certains préfèrent Pétain, qu’ils le disent ouvertement, ce sera plus clair.

    Répondre
  8. MAGNE

    15/06/2009

    Bonjour .

    de Gaulle un homme intelligent  , c’est lui qui a donné en tant que fossoyeur le premier coup de pelle à l’effondrement d’un beau pays comme la France .

    Quand ils en auront fini avec la  "pensée gaullienne ", peut -être réfléchiront – t -ils par eux mêmes et la France pourra se redresser .

    Le chomage commence en 1969 mais personne n’y prend garde , mis à part quelques personnalités .

    Le processus de décomposition entamée en 1958 ne pourra aller qu’à son terme .

    Quand le Président de la République  ne se croira plus obligé d’aller se recueillir sur la tombe d’un homme qui aurait dû se faire oublier aprés avoir décroché un poste à Londres .

    Vous voyez de Gaulle n’est pas ma tasse de thé et ne l’a jamais été . Je n’ai admiration pour lui ni antipathie , mais sa prétendue intelligence on pourrait en parler .

    Répondre
  9. Albert le mun

    15/06/2009

    Vik a écrit :

    "En France, nous avons une bonne administration, mais elle nous coûte, si je puis dire, la peau du cul !"

    Vous ne devez pas avoir à  faire à elle souvent. !

    Peuplée d’individus peu aimables, grossiers, limite insultants, incompétents, gauchards et accrochés à leurs privilèges exorbitants comme des berniques sur un récif.

    Quand elle n’et pas là pour vous pourrir la vie (police de la route, fisc, Urssaf et autres) ….

    Un fonctionnaire de plus = deux chomeurs de plus, un fonctionnaire de moins, deux chômeurs de moins voilà l’équation à retenir n’est-ce pas Aubry ?

     

     

     

    Répondre
  10. Jaures

    14/06/2009

    A Vik: vous raisonnez à courte vue. L’endettement de l’Etat n’est qu’une parcelle de l’endettement d’un pays. Ainsi, si en 2006 l’endettement de l’état britannique était inférieur de moitié à celui de la France, si l’on aditionnait l’endettement des ménages et des entreprises, le R.Uni dépassait la France largement. (+ 25%). Or, avec la crise, l’état britannique a dû également se surendetter. Sa situation cumule donc les 3 endettements. Encore une fois, les volume des dépenses de l’état n’est pas le problème mais son usage. Si on investit dans la recherche, l’éducation, les infrastructures, le développement durable,… l’endettement est positif. Par contre, si on amène l’état à l’équilibre mais en renvoyant l’endettement sur les ménages et les entreprises, en laissant le patrimoine à l’abandon, on perd sur tous les tableaux.

    L’Irlande en est un triste exemple, avec en plus l’utilisation à des fins de dumping de subventions européennes (donc notre argent). A ce propos, je constate que Tremeau ne consacre pas une minute de son précieux temps aux interrogations de ses lecteurs. Mais saurait-il y répondre ? 

    Répondre
  11. vik

    13/06/2009

    Les débats avec Arlette CHABOT ? Ah oui ? débats ! Peut-on parler de débats sur A2 ?

    Quant à  l’Economie, DE GAULLE n’y comprenait rien ! Mais par contre, comme c’est un homme intelligent, il avait compris une chose : Un pays endetté ne vaut rien au plan international ! Et il avait demandé à son Argentier de la solder, ce qui a été fait ! Des déficits budgétaires, on en a pas eu jusqu’à Raymond BARRE (1976-1977) ; puis, pour équilibrer les dépenses publiques, pour éviter de faire appel à l’impôt sur le revenu de façon trop massive (à une époque, l’impôt sur le revenu avait dans sa tranche la plus haute atteint 72 %), les politiques ont eu recours à l’emprunt d’Etat pour combler le trou ! Aujourd’hui, chaque enfant français qui nait hérite (si je puis m’exprimer ainsi) d’une dette publique de plus de 45 000 euros ! Mais plus personne ne sait exactement où nous en sommes exactement !  Moi, je dirai tout simplement : dans la merde ! Et avec la récession économique, les choses ne sont pas prêtes de s’arranger, et la France de se redresser ! Au fait le pourcentage de fonctionnaires par rapport à la population active (qui est de l’ordre de 23 millions, grosso-modo) atteint plus de 23 % ! Ce qui, à lui seul, dépasse le critère de l’ensemble des pays communistes de (l’ex-URSS) ! A titre de comparaison, en Angleterre, pour une population globale à peu près équivalente, je pense (mais l’on peut me reprendre, si la donnée n’est pas bonne), donc je pense que le taux des fonctionnaires par rapport à la population active serait de l’ordre de 10 %!

    En France, nous avons une bonne administration, mais elle nous coûte, si je puis dire, la peau du cul !

    Et tant qu’un gouvernement ne sera pas capable de taper du point sur la table, comme l’a fait le président Nicolas SARKOSY, mais mollement, la France ne s’en sortira pas ! Il y a aussi le poids de la C.G.T. qui ne représente plus les salariés, (au total 7 % seulement des travailleurs sont syndiqués, tous syndicats confondus !) et que l’on devrait mettre au pas, car ce syndicat ne pense qu’à une chose : " c’est faire l’impossible pour foutre sa merde, en France "  et de ce fait se faire valoir !  Mais les ouvriers, dans leur très grande majorité, l’ont compris ! Et nous n’avons aucun homme politique, digne de ce qualificatif, qui soit capable d’arrêter cette orgie qui nous plonge de plus en plus dans un gouffre sans fond !

    VIK

    Répondre
  12. Daniel

    11/06/2009

    Jaurès:  "La question n’est pas le prélèvement mais ce qu’on en fait. "  

    La question est bien le prélèvement,   et  effectivement  aussi ce qu’on en fait.   En tenant compte du fait que la gestion du prélèvement (ce qu’on choisit d’en faire)  a un coùt (celui des gestionnaires voyous de l’argent public, toujours irresponsables et qui sont des "intermédiaires" peu scrupuleux ) qui diminue d’autant l’efficacité potentielle du  prélèvement (ce qu’on en fait).      

    Répondre
  13. Jaures

    11/06/2009

    A Vozuti: Pouvez-vous m’indiquer la méthode pour changer de race. J’en parlerai à mon cheval.

    A Florin: trop d’intervenants le même soir au même endroit. Plusieurs débats à 3 ou 4 maximum, illustrés par des reportages et des témoignages auraient permis des soirées plus vivantes. mais, c’est vrai, ça demande du travail.

    A St Tex: Je ne dis pas que c’est mieux ou pire ailleurs, je dis que ce que l’on évoque en France comme causes de la crise (trop d’état, d’impôts et de charges) n’est pas pertinent car les pays qui ont des prélèvements 2 ou 3 fois moins élevés ne sont pas mieux lotis, au contraire. La question n’est pas le prélèvement mais ce qu’on en fait. 

    Répondre
  14. vozuti

    11/06/2009

    Democratie ou pas le peuple ne choisit pas,il se laisse influencer;car la majorité n’a pas d’esprit critique,elle ne peut que suivre le mouvement.Après 30 ans de propagande franc-maçonne,les français trouvent  normal de se faire voler par des corompus,  de devenir musulmans et meme de changer de race.Le français moyen n’est pas devenu masochiste mais il est devenu franc-maçon, ce qui revient au meme.

    Répondre
  15. Florin

    11/06/2009

    Bon signe : TF1 paie des spots publicitaires … dans les salles de cinéma !!! On a vécu suffisamment longtemps pour voir ça ! Le superbe paquebot (qui nous menait en bateau) commence à prendre l’eau de toutes parts …

    Bon débarras !!! Je crois que le cadeau de Sarko (la suppression de la pub sur les chaînes publiques) n’a pas porté chance à ses clien…- pardon, amis de longue date !!!

    PS : à Jaurès : "trop d’intervenants" ??? Certainement, selon les normes du socialisme victorieux et du Parti unique. Je préfère le brouhaha de quelques vieux débris, au silence nord-coréen …

    Répondre
  16. Anonyme

    10/06/2009

    FLORIN : "Nous avons les politiques, et la téloche, que nous méritons. Point barre."

    Excact, et on apprécie puisque ça continue et que tout le monde s’écrase, n’est-ce pas ?

    SAS : "C EST LA MEME CLIQUE TOUT CELA LA MËME MERDE…."

    Idem : on l’aime bien cette clique de merde puisqu’on la garde précieusement et qu’on s’en contente, n’est-ce pas ?

    Joresse : "(…) si l’Allemagne est ecore largement excédentaire, cela ne l’empêche pas de subir récession et montée du chômage. "

    Ah oui, c’est pire ailleurs, toujours, mais ça rassure.  On se réconforte comme on peut de notre médiocrité crasse, n’est-ce pas ?  surtout ne pas faire mieux, mais avec les branquignols qui nous gouvernent…

    Chien qui aboie ne mord pas.  Tant que les Français supporteront tout ça en critiquaillant de ci, de là, et en manifestant avec bruit, les politiciens minables n’ont rien à craindre et peuvent continuer tranquillement leur sodomie des Français qui aiment ça semble-t-il puisqu’ils en redemandent ; ça évite de prendre son courage à deux mains et changer les choses pour de bon.

     

    Répondre
  17. Jaures

    10/06/2009

    Ce débat était une faute professionnelle: trop d’intervenants, pas de maîtrise des débats,…

    Le problème est que les télévisions ont renoncé aux débats. Alors, par acquis de conscience, elles en improvisent un où on réunit un panel hétéroclite où chacun essaie de placer la petite phrase qui fera mouche. Un caricature.

    Par rapport aux questions de Tremeau, l’une eût été hors sujet: rappelons qu’il s’agissait d’un scrutin européen.

    Quand au commerce extérieur de la France, rappelons qu’il est bien moindre que celui de L’Angleterre qui, elle, n’a pas adopté l’euro et que si l’Allemagne est ecore largement excédentaire, cela ne l’empêche pas de subir récession et montée du chômage. Encore une fois, Tremeau crée, par idées reçues, des liens artificiels et éronnés entre les statistiques.

    A mon tour de vous interroger M Tremeau: avec les derniers résultats publiés de la situation de l’Irlande, continuez-vous à  qualifier ce pays de "modèle", "d’exemple" voire de "miracle" comme vous le fîtes dans vos articles aux 4V de ces dernières années ?

    Répondre
  18. sas

    10/06/2009

    Je voudrais direà l auteur de ce texte que ce sont des echanges en privé….vu qu ils se cooptent…se protegent…s autocongratule…

    C EST LA MEME CLIQUE TOUT CELA LA MËME MERDE….et c’est pour la galerie que ce soit audible ou non , ce sont les présélectionés qui ont ganés…

    LA PREUVE tu evoque la pedophilie supposé du mec…qui de plus est acros au chanvre, ex condamné par contumace…en fuite en allemagne comme un terroriste qu il etait en 1968…t

    tu lui refile une cravate, 40 kg de couene en plus et un passeport allemand…c’est toujours le même.

    Si bayrou avait un peu plus de couille c’est un pain qu il aurait du lui balancé ,quand il c’est fait traité de "minable"…mais il est plus facile à un couard de balancer une giffle à un môme qui lui fait les poches devant la caméra…

    pour cohn-bendit ses origines doivent lui assurer l imunité aux merdes et casseroles qu il trimbale allègrement derrière lui…

    ainsi va la france….elle ,n existe plushttp://www.youtube.com/watch?v=jOwmjZqzPOg

    sas

    Répondre
  19. HansImSchnoggeLoch

    10/06/2009

    1) Pourquoi le chômage est-il apparu en France en 1969, après les événements de mai 68 ?

    2) Pourquoi notre balance commerciale s’effondre-t-elle chaque mois un peu plus depuis mai 2002, après l’adoption de l’euro en 1999 ?

    Une des raisons de ne pas poser ces deux questions ne pourrait-elle pas être parce qu’il est politiquement incorrect de demander à un patient en phase terminale s’il est en train de mourir?
    Les questions posées dans le sens du poil de la bête socialiste sont naturellement plus faciles à répondre. De plus que faut-il attendre d’une station de TV biaisée à gauche?

    Répondre
  20. Florin

    10/06/2009

    Ben voyons !!! La faute à Arlette Chabot maintenant !!!

    Comme si poser les bonnes questions à quelques vieux clowns sur le retour, genre con-bandit ou son voisin ex–bègue, aurait changé la face du monde …

    Nous avons les politiques, et la téloche, que nous méritons. Point barre.

    Ce qui a été le plus surprenant, c’était de voir Xavier Bertrand le dos au mur … aurait-il reçu l’ordre de rester humble et laisser les sauvages s’étriper sur le plateau ? Voilà une bonne stratégie, face à des abrutis de ce calibre-là.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)