Non à la démagogie ! Oui au retour au réel !

Posté le avril 03, 2013, 10:53
19 mins

A tous les crétins qui ne savent que dire : la Croissance, la Croissance ! Les Banques et les Marchés !

Selon Marc Rousset, économiste, écrivain, Auteur de « La Nouvelle Europe Paris-Berlin-Moscou »

Vous en connaissez vous des gens qui sont ou pourraient être contre la croissance ? Moi pas ! L’Allemagne et Madame Merkel non plus, à l’exception de quelques écologistes rêveurs respectables de bonne foi, utopiques partisans de la décroissance !

De Gaulle disait déjà que nous pouvons tous sauter comme des cabris sur nos chaises en disant : l’Europe, l’Europe ! Il suffit de remplacer aujourd’hui le mot Europe par croissance ! Des chroniques récentes et irresponsables vantent les mérites de Beppe Grillo et de Berlusconi, Mario Monti n’étant que l’affreux représentant de l’Europe stupide, froide, incompétente, technocratique de Bruxelles ! Ben voyons ! Tirez sur le pianiste ! Cela ne coûte pas cher et cela plait à l’électeur incompétent, imbécile et trompé ! ! Alléluia, on a enfin trouvé un bouc émissaire  pour nos propres maux!

 Non à la démagogie ! Vive la « Real Politik » et les réalités économiques !

 Les gauchistes, les socialistes, les Nationalistes souverainistes et populistes, les intellectuels démagogues ne veulent voir dans les nécessaires mesures de restructuration économique s’inspirant de Hartz IV et du courageux et lucide Gerhard Schroeder, que de la pure folie pour étrangler le peuple ! Ils ne veulent en fait que soigner le mal par le mal en continuant d’adopter des mesures laxistes électoralistes socialistes qui depuis 30 ans nous ont mené à la situation catastrophique présente ! Tout serait en effet simple, si les miracles pouvaient nous sauver, si demain l’on pouvait raser gratis !

Ce sont d’ailleurs très souvent les mêmes qui ont cette autre affirmation stupide à la bouche , pour cacher notre paresse, notre incompétence, notre laxisme social et sociétal, à savoir que les véritables responsables de la crise, ce sont les banques avec l’abominable Goldman Sachs et les marchés! Mais alors, comment se fait il que l’Allemagne ne soit pas aussi dans le pétrin ? Car l’Allemagne a aussi des banques et l’Allemagne fait aussi face aux marchés ! Les banques allemandes ont même subi d’une façon plus grave que la France l’escroquerie américaine du « subprime ». Depuis les banquiers Lombards, en passant par Jacques Cœur, les Fugger et les banques soviétiques du temps de l’URSS , il y a toujours eu et il y aura toujours des banques ..et même des marchés (NEP de Lénine et marché privatif kolkhozien)) !

La triste Vérité, c’est que l’Allemagne est réaliste tandis que certains Français et d’autres peuples laxistes rêvent ou ne veulent pas voir la réalité en face ! Nous sommes en faillite, non pas à cause des banques , des marchés et de Bruxelles (même s’il est vrai qu’il faut rétablir une véritable politique industrielle, une préférence communautaire face au libre-échange mondialiste ),mais parce que depuis 30 ans, nous pratiquons en France une fiscalité spoliatrice, les 35 heures, les RTT, les 5 semaines de vacances, la retraite à 60ans, les régimes spéciaux des retraites , nous avons trop de frais généraux et de fonctionnaires, nous avons trop d’immigrés, nous subissons la loi de syndicats irresponsables et idéologues style CGT !

 L’exemple d’un particulier, d’un commerçant, d’un industriel en faillite  devrait nous interpeller!

Si un père de famille irresponsable vit trop bien pendant 30 ans en travaillant le moins possible, en prenant des vacances, en s’adonnant aux loisirs, en n’épargnant pas, en n’investissant pas, et augmente ses dettes, un jour ,il tombe en faillite dans le surendettement et il paie la note, en même temps que sa famille, pour ne pas dire le peuple ! Les Français pour avoir perdu la guerre de 70 ont payé 5 milliards de francs or à l’Allemagne et, suite à l’étrange défaite, la note après juin 40 a été encore plus salée ! Si un particulier tombe en faillite, ce n’est pas la faute de ses banques ni des marchés, ni même des spéculateurs sur les taux ou les produits dérivés, ni même des salaires éhontés des PDG du CAC 40 !

D’une façon tout aussi semblable, si un industriel ou commerçant ne s’occupe pas sérieusement de ses affaires, a trop de personnel (2 millions de fonctionnaires de trop en France !),trop de frais généraux(dépenses publiques trop élevées de fonctionnement de l’Etat, 70 milliards d’euros par an pour encourager une invasion migratoire irresponsable),n’investit pas dans des marchés d’avenir, s’occupe de philanthropie (droit de l’hommisme) au lieu de développer son entreprise avec une organisation efficace, compétitive et un personnel motivé(retour aux valeurs traditionnelles en lieu et place de l’hédonisme individualiste),est ce que s’il tombe en faillite, il faudra s’en prendre aux banques et aux marchés ?

C’est pourtant ce que font les socialistes, ce qu’a fait Hollande pendant sa campagne démagogique, la totalité des partis de gauche, Mélenchon inclus, et ce que font aujourd’hui , il faut aussi le dire, le FN de Marine Le Pen ,et la grande majorité des Nationalistes.

 

L’exemple de l’Italie de Mario Monti et celle de Berlusconi, de Beppe Grillo

 Alcide de Gaspéri disait que « Les Hommes politiques regardent à la prochaine élection, les Hommes d’Etat aux futures générations ».Tout n’est pas complètement négatif chez le comique et démagogue Beppe Grillo , dans la mesure où il s’attaque également à la corruption des élites et pratiques politiques en Italie. Mais le « Coluche italien »prévoit la sortie démagogique de l’euro avec une hyper-inflation à la clé, la répudiation de la dette, un salaire minimum de 1000 euros pour tous, la suppression de l’agence de recouvrement fiscale Equitalia et la semaine de travail de 20 heures !!! Avec un programme aussi fou, aussi démagogique Beppe Grillo a rassemblé de véritables marées humaines et obtenu environ 25% des voix !

Le lamentable, illusionniste Silvio Berlusconi, parti sous les huées en novembre 2011, en laissant l’Italie au bord de l’asphyxie financière, avec deux ou trois mois de trésorerie dans les caisses, a effectué également une remontée spectaculaire avec environ 30% des voix car il a promis non seulement de baisser les impôts, mais de rembourser ceux payés l’an dernier ! Décidément, les Italiens, comme a pu le dire le maréchal Pétain, au sujet des Français, ont la mémoire très courte !

Quant à Mario Monti, désigné à la tête du gouvernement en novembre 2011 pour sauver l’Italie de la faillite, il a pâti des conséquences de son inéluctable cure d’austérité pour rétablir l’équilibre du budget de l’Etat et modifier les structures économiques de l’Italie ! Mario Monti, le Raymond Barre italien, a répondu présent, a demandé de grands sacrifices à la population, redressé le gouvernail pour une situation qu’il n’avait pas créée ! En guise de remerciements, il a obtenu environ et seulement 10% des voix !

 

Le laxisme irresponsable est derrière nous, l’incontournable note à payer est devant nous !

Tous les gouvernements depuis 30 ans pratiquent une politique laxiste irresponsable car ils croyaient avoir trouvé la potion d’Astérix miracle qui s’avère en fait un poison pernicieux vengeur ! Plus on dépense de façon irresponsable, plus on est en déficit, plus l’endettement augmente, plus on favorise en apparence la croissance bénie des Dieux avec une bonne conscience keynésienne. On favorise en fait une croissance artificielle avec une consommation sans lendemain et des réelles importations chinoises en augmentation. L’affreuse Vérité , le Tragique, c’est que les dépenses d’aujourd’hui sont les impôts de demain et la décroissance d’après demain, ce que nous vivons aujourd’hui !

Nous avons fauté avec Keynes et les rêveries droit de l’hommistes, soixante-huitardes depuis 30 ans et, sans être victime en aucune façon du syndrome du pêché originel, il va falloir payer la note d’une manière ou d’une autre ! Espérons que le scandale sociétal du mariage homo est le dernier et ultime avatar avant la salutaire Réaction , la nécessaire Contre-Révolution en marche ! La Vérité, c’est que la crise de l’euro n’est pas derrière nous, mais que nous y sommes au beau milieu ! Mario Draghi n’a que momentanément suspendu le cours irréversible des évènements en brandissant la menace interventionniste de la BCE ! La crise est monétaire, économique, morale, sociale, sociétale, spirituelle et politique !

Le déficit actuel du budget français est de 87 milliards d’euros. Il représente 3,7% du PIB.A lui tout seul, il est l’équivalent des budgets de la Défense et de l’Education nationale financée par les marchés, c’est-à-dire vous et moi , des assureurs, des fonds de retraite, et dont nous avons bien besoin pour payer nos fonctionnaires en surnombre ! Mais les marchés, comme tout créancier, ne sont pas des philanthropes et demandent simplement à ce que nous leur remboursions un jour ce que nous leur avons emprunté !

Si les taux d’intérêt devaient à nouveau s’élever à leur moyenne historique tendancielle, il faudrait ajouter 100 milliards d’euros au déficit français, soit 5% de plus par rapport au PIB, soit un déficit annuel pour la France de 9% du PIB, c’est-à-dire que si les intérêts remontent, en langage clair, la France sera exactement dans la même situation que la Grèce, le Portugal, l’Italie ou l’Espagne aujourd’hui !

 

IL n’y a en fait que 3 solutions à la crise actuelle

Pour sortir de la faillite actuelle, trois solutions s’offrent à nous :

-l’inflation impossible à lancer en France ,suite à la présence bénéfique et irremplaçable de la Banque Centrale Européenne, toujours responsable et sous influence de la Bundesbank !L’horrible probabilité, c’est que le peu courageux et hypocrite Hollande soit en fait obligé, au-delà de ses dires actuels, de revenir un jour , la main sur le cœur lors d’un nouveau discours normal télévisé, au franc, afin de pouvoir dévaluer à tour de bras, tout en déclenchant une hyperinflation semblable à celle de 1923 en Allemagne ! Les rentiers, les retraités, les détenteurs d’obligation, les non détenteurs de biens réels seront alors tout simplement ruinés !

Alors que l’euro est une solution intelligente et correspondait à une demande géopolitique de la France en contrepartie de la réunification allemande pour arrimer l’Allemagne à l’Ouest, il est fort à craindre , pour ne pas dire plus que probable, que le laxisme socialiste politicien , tout comme celui de Marine Le Pen au FN, en viendra à cette solution catastrophique !

-la deuxième solution, c’est le défaut de paiement français et la banqueroute, bref, une situation à l’Argentine accompagnée d’une catastrophe humaine et sociale, avec comme nouveaux pauvres plus de la moitié de la population !

-la troisième solution de la dernière chance, c’est l’unique chemin de chèvre qui nous reste ,c’est-à-dire arrêter de rêver à l’extrême gauche comme à l’extrême droite, retrousser les manches ,se remettre au travail, pratiquer une dévaluation interne en procédant à des réformes économiques structurelles, et non pas à des dévaluations monétaires du franc (temps de travail 39h minimum ,retraite à 65ans, retour aux valeurs traditionnelles, diminution drastique du nombre de fonctionnaires, retrait de la Cour des Droits de l’Homme à Strasbourg, immigration zéro , politique familiale pour les Français de souche, politique fiscale incitative et non plus spoliatrice, favoriser l’innovation et les entrepreneurs)

 En conclusion, la croissance ne s’invente pas, elle n’est pas un don du Ciel, elle se mérite, résultat d’une longue et patiente obstination !C’est l’Allemagne, c’est la chancelière Merkel, c’est le francophile Wolfgang Schäuble, c’est Mario Monti qui ont 100% raison , même s’il est vrai en théorie seulement qu’avec une croissance à la chinoise ou similaire à celle des Trente Glorieuses, nos problèmes pourraient se régler !On n’a jamais vu une faillite prononcée par un Tribunal se résoudre en s’endettant à nouveau par l’opération du Saint-Esprit ! Les oies n’ont sauvé le Capitole qu’une seule fois !

Non à François Hollande, non aux socialistes, non aux démagogues populistes d’extrême droite ou d’extrême gauche qui ne savent que dire : la Croissance, la croissance ! C’est la faute des Banques et des Marchés ! Comme ultime preuve, Hollande et les socialistes sont au pouvoir ! Que ne font ils pas, puisque c’est si simple, contre les banques et les marchés !

« Le plus grand dérèglement de l’esprit, c’est de croire les choses parce qu’on veut qu’elles soient, et non parce qu’elles sont en effet » disait François Bossuet. De son côté Henri Louis Mencken avait remarqué que « pour chaque problème, il y a une solution qui est simple, claire et fausse ».Charles Maurras disait à peu près la même chose : « Une erreur et un mensonge que l’on ne prend point la peine de démasquer acquièrent peu à peu l’autorité du vrai ».

Marc Rousset

http://marcrousset.over-blog.com/

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)