Oui au Pacte budgétaire européen!

Posté le septembre 26, 2012, 12:00
4 mins

Dans l’entretien avec Véronique Besse (n° 859), je retrouve des arguments du Front National et qui sont, à mon avis, très contestables. Mme Besse déplore la tutelle forcée de l’Europe sur nos destins. Je l’approuverais pleinement si nous avions, dans le passé, fait la preuve que nous étions des gens sérieux. Or, nous avons été incapables de voter un seul budget en équilibre depuis presque 40 ans et n’avons été bons qu’à emprunter sans mesure.

Être encadrés par des règles qui nous éviteraient de continuer à déraper ne serait pas plus mal, et, dans ce cadre, les marges de manoeuvre resteraient assez larges. Quant à dire que le libre-échangisme européen et l’euro sont à l’origine de notre désindustrialisation, c’est nous exonérer facilement de notre propre turpitude.

L’Allemagne et les pays du nord subissent les mêmes contraintes et, pourtant, leur situation est bien meilleure que la nôtre. Juger, en outre, que les politiques d’austérité des pays du sud sont un échec est bien présomptueux après seulement deux ou trois ans suivant des décennies de laisser-aller. C’est un peu tôt pour être aussi péremptoire.

En fait, ce que Mme Besse regrette, c’est le bon vieux temps où on pouvait faire n’importe quoi, emprunter à tout va sans se soucier de l’avenir et dévaluer notre monnaie chaque fois que les termes des échanges nous paraissaient défavorables. Il est vrai qu’à ce jeu, nous étions des experts. Mais cela ne serait plus possible compte tenu de l’imbrication des économies. Il ne suffirait plus de décider unilatéralement de la valeur de notre monnaie en imaginant que nos partenaires accepteraient sans ergoter. Mme Besse rejoint, d’ailleurs, en cela M. Trémeau avec lequel je suis en désaccord.

Pour terminer, je suis amusé de trouver sous sa plume qu’elle cherche un appui dans le journal « L’Humanité », le Parti communiste étant une pépinière d’économistes compétents comme le passé l’a maintes fois prouvé, pour demander un référendum sur le pacte budgétaire européen.

Je ne suis pas hostile par principe au référendum, en particulier sur les grandes questions de société. Mais il faut que le problème puisse être clairement exprimé.

J’ai la faiblesse de penser que, vu la complexité de ces problèmes en particulier, il est déraisonnable d’aller demander un avis à l’électeur de base (et je me compte dedans) dans un domaine où il ne comprend pas grand-chose.

Nous avons des élus ; laissons les faire. Ils ne devraient pas être si mauvais, puisque c’est nous qui les avons mis là où ils sont !

Roland Dubois

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

5 réponses à l'article : Oui au Pacte budgétaire européen!

  1. quinctius cincinnatus

    27/09/2012

    La France c’est un peu comme un enfant qui n’a pas encore atteint l’âge de raison , NEUF ans en moyenne  et non pas SEPT  comme on le croit trop souvent …  si on ne prend pas en  compte de ceux qui ne l’atteindront  jamais cet âge  …  comme justement la …France !

     J’ai donc voté pour ce courrier ; pour le moment je suis le seul , l’unique , l’exception parmi 150 lecteurs …  ce qui en dit long sur l’esprit de responsabilité de mes concitoyens habitués de ce blog !

    Oui , à notre grande honte , en tout cas à la mienne  , nous avons besoin d’un TUTEUR
    qui pour l’instant est une TUTRICE  que certains voudraient bien voir dans la condition de NOURRICE !

    Répondre
  2. Fucius

    26/09/2012

    Il existe un autre remède bien plus sûr et respectable à l’incurie des politiciens oligarques qui « pillent le futur pour soudoyer le présent » (Mark Setyn): La démocratie directe. Écouter Yvan Blot sur Dailymotion (« Le pouvoir irresponsable »).

    Répondre
  3. F

    26/09/2012

       " Laissons faire nos élus, ils ne devraient pas être si mauvais puisque c"est nous qui les avons mis là où ils sont "…
       …Et puisque c"est eux qui nous ont conduit là où nous sommes!

      
      

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    26/09/2012

    L’Allemagne est un pays de plus de 80 millions d’habitants sur un territoire qui atteint approximativement les 3/5 de la surface de la France. C’est dire que la place y est plutôt restreinte et pourtanr ce pays devance la France dans pratiquement tous les indicateurs économiques. Donnez le territoire de la France aux Allemands et ils en feraient une des premières puissances économiques au monde. Je ne veux pas dire par là que les Français devraient copier les Allemands mais s’en inspirer serait déjà pas mal. <>, « là où il n’y a pas de volonté, il n’y a pas d’issue », ce dicton allemand inversé s’applique très bien à la France.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)