Que restera-t-il de l’Europe dans 50 ans ?

Posté le novembre 19, 2014, 4:03
6 mins

J’aimerais penser qu’un redressement de l’Euro­pe reste possible. Mais je doute que ce redressement soit envisageable.

Ma première raison d’en douter tient à l’omniprésence du socialisme.

Dans tous les pays d’Europe, à des degrés divers, des systèmes de redistribution ont été mis en place qui sont censés protéger les plus pauvres, mais qui, en réalité, les multiplient en multipliant le nombre des assistés, en accroissant les prélèvements sur les entreprises, en suscitant des désincitations à investir, en stérilisant la créativité, et en provoquant ainsi la fuite du capital humain et intellectuel.

En résultent, outre un chômage élevé, des niveaux de prélèvements obligatoires insupportables, des hypertrophies bureaucratiques écrasantes, et une érosion de la compréhension de ce que la richesse dépend de la créativité humaine.

Ces résultats sont renforcés par des systèmes scolaires et universitaires au sein desquels se transmettent, logiquement, les dogmes du dirigisme davantage que les idées de liberté et d’initiative individuelle.

Ils sont renforcés aussi par une immense inertie politique qui tient à ce que ceux qui veulent accéder au pouvoir, comme ceux qui y sont déjà installés, ne peuvent s’éloigner de ce qui est transmis par les systèmes scolaires et universitaires (qui se retrouve logiquement dans les grands médias), sous peine de se marginaliser.

Ma deuxième raison de douter découle de la première. Le socialisme suscite aussi une imprévoyance, une préférence pour le présent, une déresponsabilisation face à l’avenir qui, s’ajoutant à la dissolution des liens familiaux, s’accompagnent d’une dénatalité absolument dramatique.

À l’exception du Japon, l’Europe est la région du monde qui a le plus faible taux de natalité et, l’espérance de vie augmentant chaque année, la région du monde qui vieillit le plus vite. L’âge médian en Europe est au­jourd’hui de 41 ans. Dans trente années, il atteindra 50 ans.

Dans plusieurs pays d’Europe, le nombre des plus de 65 ans dépasse déjà le nombre des moins de 15 ans.

Des sociétés où le nombre des retraités dépasse le nombre des enfants scolarisés sont des sociétés sans avenir.

Des sociétés qui prennent le profil d’hospices de vieillards ne sont pas promises à un brillant futur, c’est le moins qu’on puisse dire.

Si on ajoute à tout cela le changement de population découlant de ce que la natalité reste plus forte au sein des populations musulmanes, de ce que la fuite des vecteurs de capital humain et intellectuel s’accompagne de l’arrivée de populations sans capital humain ni intellectuel, les motifs d’optimisme diminuent encore.

Et, si on ajoute la construction européenne, mise en place comme un gouvernement absolutiste, technocratique, constructiviste, destiné à confisquer la démocratie et conçu sur un modèle de type soviétique (modèle qui a fait ses preuves, comme on a pu le voir des années Lénine à celles où Mikhaïl Gorbatchev présidait !), les derniers motifs d’optimisme s’éteignent.

Que restera-t-il de l’Europe dans 50 ans ? Un ensemble de musées visité par des touristes venus d’Asie ou d’Amérique du Nord, et pas grand-chose d’autre, je le crains.

Un conglomérat appauvri et décadent où survivront des îlots de richesse, quelques monuments qui permettront de se souvenir que ce fut le continent de naissance de ce qu’on appelait autrefois la civilisation occidentale. Quelques lieux de villégiature pour une nomenklatura passant d’aéroport en aéroport et, en dehors de cela, plutôt la ruine. Ici ou là, la violence et le non-droit qui gangrènent déjà tant de banlieues.

Il y a, dans l’histoire, des civilisations qui vivent, grandissent, puis meurent. Il y aura un futur. Il se dessinera en Amérique du Nord, en Asie. Il est, d’ores et déjà, en train de prendre forme. Depuis le futur, on regardera le passé. L’Europe appartiendra au passé.

J’aimerais me tromper, bien sûr. Mais je ne vois rien qui indique que je me trompe.

Guy Millière

Article suivant

Fraude ?

27 réponses à l'article : Que restera-t-il de l’Europe dans 50 ans ?

  1. jo

    03/01/2015

    l’augmentation du célibat dans les pays européen est la raison premier du désastre économique et démographique ,pour se qui se retrouve dans cette situation dans un pays comme la france sont foutu, mais comme on dit toujours le malheurs des un fait le bonheur des autres.

    Répondre
  2. Annika

    26/11/2014

    Jaures: « Vous m’êtes sympathique, Annika, prenez garde à vous ! »
    Je suis armée Jaurès, et je sais tirer. Notre « folklore » de droit au port d’armes est un moyen dissuasif contre les meurtres, viols, cambriolage, etc. D’ailleurs voyez vous-même ces gérants de magasins armés de AR-15 avant hier à Ferguson, site des émeutes au Missouri. Leurs propriétés n’ont pas été détruites !!
    http://patriotaction.net/profiles/blogs/businessmen-armed-with-ar-15-rifles-saved-ferguson-strip-mall-fro?xg_source=msg_mes_network

    Une étude conduite par l’administration Obama, suite a Sandy Hook, démontra que le droit au port d’armes interrompt/dissuade entre 500.000 et 3 millions de crimes par an. Je vous indique le lien, sachant pertinemment que LES FAITS ne vous intéressent pas ! http://www.cnsnews.com/news/article/cdc-study-use-firearms-self-defense-important-crime-deterrent
    L’administration Obama ensevelit vite les résultats de cette étude approfondie, qui couta $10 millions de dollars aux contribuables…

    Répondre
  3. Annika

    25/11/2014

    Jaures: Vous avez affirmé qu’aux E. U. on « dissocie les latinos des Blancs. » Et je vous ai prouvé que vos sources sont rétrogrades.
    Vous avez affirmé « qu’il n’y a pas de corrélation entre natalité et Economie » et je vous ai prouvé que cette affirmation est fausse (dans le contexte Etatsunien). Les faits qui prouvent corrélation entre natalité et économie sont connus depuis les années ’30, et ils sont nombreux, mais je sais que vous n’aimez pas les faits.

    Vous dites « il existe des milices qui traquent les latinos aux frontières. » C’est vrai, et heureusement d’ailleurs, nous avons milices et gardes de frontières qui patrouillent les frontières. Nous sommes un pays souverain et tout pays souverain se doit de protéger ses frontières. La France employait/emploie aussi des police de frontières. Mais ne vous inquiétez pas, 3 immigrants illégaux sur 4 réussissent à s’y faufiler sans être appréhendé, car nos frontières sont bien plus immenses que toutes les frontières françaises réunies.
    A l’opposé des français, les américains ont droit au port d’armes, au self-défense, et ils ont également le droit de former des milices pour se défendre. Horreur ! Le peuple a des droits ! En comparaison, on apprécie le manque de liberté dont vous souffrez en France.

    En ce qui concerne la frontière mexicaine et le Mexique, on assiste à un véritable bain de sang qui s’élève chaque année un peu plus (12.358 en 2012, 11.583 en 2010). L’Amérique n’est ni responsable de ces massacres, ni responsable de la corruption endémique au Mexique. Le vrai scandale est là. Curieux, vous n’en parlez pas http://en.wikipedia.org/wiki/Crime_in_Mexico#mediaviewer/File:Drug-War_Related_Murders_in_Mexico_2006-2011.png

    Le North Dakota est un territoire peu développé qui fait un peu plus que le tiers de la France, ou l’eau et les réserves naturelles abondent. Quant à la fracturation hydraulique, elle est prouvée « safe » pour l’environnement. Mais je sais que Gazprom conduit une campagne de désinformation en Europe, les russes sont inquiets des productions américaines de gaz qui dépassent les leurs. Quant aux pipelines russes qui traversent l’Ukraine pour ravitailler l’Europe en gaz – ça vous dérange ? Je vous invite à vous passer de gaz…
    L’Amérique créait des richesses, alors que la France créait de la pauvreté. Il ne restera pas grand-chose de l’Europe dans 50 ans, j’en ai bien peur.

    Répondre
    • Jaures

      25/11/2014

      Welcome Annika.
      Je persiste à dire que les mots latinos et blancs sont dissociés aux Etats-Unis. Mes référence au Bureau du Recensement Américain datent de 2012, pas des Etrusques.
      Dans le rapport de ce bureau, on décrit les courbes de croissance entre populations « Asian », « Black », « Hispanic » et « Non hispanic white alone ».
      D’ailleurs vous l’admettez vous-même puisque vous donnez les pourcentages de Blancs dans les différents pays latinos.
      Pour vous un Portoricain (4,6 millions aux Etats-Unis) est Blanc ou autre ? Un Cubain (1,6 millions) ?
      Si 80% des Mexicains sont « Blancs » (selon vos chiffres), quid des 20% qui restent (plus de 6 millions) ?

      Mais tout cela n’est qu’enfantillages. On sait que les populations latinos sont surtout métissées depuis les siècles de colonisation, mélange européen, africain, amérindien.
      A partir de quel niveau de mélange, de quel degré de pigmentation de la peau considérez-vous un latinos comme Blanc, Noir ou « autre race » comme demandé sur les questionnaires de recensement américains ?

      Je vous laisse sans la moindre réserve votre droit à porter une arme. Je sais que les tueries comme celles de Seattle, Santa Barbara, Sparks,Sandy Hook, Oikos,… pour n’en citer que quelques récentes font partie d’un folklore auquel vous êtes attachée. Grâce à cette « liberté », vous vous causez plus de morts par an (30 000) que dans les rêves du plus déjanté des terroristes. Vous m’êtes sympathique, Annika, prenez garde à vous !

      Idem pour la fracturation hydraulique. Libre à vous de croire que je suis victime de la propagande de Gazprom et non vous celle des lobbies pétroliers et de l’industrie chimique.
      Par contre, je ferai tout pour que mon pays ne ressemble pas au North Dakota, ni maintenant, ni surtout dans 2 ou 3 décennies quand les dégâts, que vous appelez « richesses », seront irrémédiables.
      Sur ce sujet, je ne pense pas qu’il sera nécessaire d’attendre 50 ans.

      Répondre
  4. Annika

    24/11/2014

    Jaures: ma reponse ne passe pas et je n’ai pas vraiment la patience d’essayer de comprendre quelle liberte de paroles ne plait pas aux moderateurs. On n’est plus a l’ecole. Bye then !

    Répondre
  5. Annika

    22/11/2014

    Jaures: Tiens c’est bizarre, le message ne passe pas…

    Le lien wiki que je vous ai indiqué se base également sur les chiffres officiels du recensement http://www.census.gov ainsi que le CDC, plus détaillé quant au groupe « white latinos » aussi nommé « white hispanics ou hispanic whites » http://www.cdc.gov/minorityhealth/populations/REMP/hispanic.html toujours est-il que dans le dernier recensement, 53% de la population latino aux E.U. se considère « white » http://en.wikipedia.org/wiki/White_Hispanic_and_Latino_Americans la catégorisation ‘white latino’ est donc bien plus précise et préférable.

    Quant aux mexicains, ils peuvent également être blanc tel president enrique pena nieto ou sa famille, ditto pour les argentins (d’origine européenne a 81%), les Chiliens (white a 60%) brésiliens (white a 48%) etc. Ces brassages ethniques font que la catégorisation « latino » est dores et deja périmée. BTW, apres deux ou trois générations ils ne parlent plus l’espagnol.

    Oui, en effet Jaurès, les conservateurs traquent les latinos à la frontière mexicaine… C’est bien connu !! Jamais entendu parler du scandale « Fast and Furious »? ou l’inverse s’est produit, un americain (border agent) fut tue, et l’on dut trainer en justice l’administration Obama pour le savoir… http://www.judicialwatch.org/press-room/press-releases/judicial-watch-sues-obama-justice-department-to-obtain-fast-and-furious-records-withheld-from-congress/?utm_source=EmailDirect.com&utm_medium=Email&utm_campaign=11-21-2014+weekly+update+Campaign+(correct+one)

    En effet, aux E.U. il y a une forte corrélation entre la situation économique et le nombre de naissances http://www.pewsocialtrends.org/2011/10/12/in-a-down-economy-fewer-births/ et cette corrélation est connue depuis la Great Depression des années ’30. D’ailleurs et depuis 2008 le graph est en chute libre parmi toutes les démographies. Le seul état qui indique une hausse de nombre de naissances, c’est le North Dakota qui est en plein envol économique.
    Au lieu de produire de l’énergie « verte », ils ont le culot de s’enrichir en extraction de pétrole et gaz par fracturation hydraulique. … Et obama n’a rien pu y faire car c’est principalement du domaine privé.
    C’est un scandale !

    Sur ce je m’en vais dans le Colorado pour y celebrer Thanksgiving. Happy Thanksgiving Day to you !

    Répondre
    • Jaures

      24/11/2014

      Dear Annika, je vous admire à distinguer ainsi les « white latinos » et « black latinos » avec toutes les nuances possibles qui existent dans ces pays métissé.
      A partir de quel degré de pigmentation un latinos devient-il black ? Comme vous le précisez, ce sont les sondés eux-mêmes qui se classent dans telle ou telle « race » (au sens américain du terme). Avec le même aspect, certains latinos pourront se classer Blanc, Noir ou « autres races ».

      A quelle différence de comportement vous attendez-vous entre un « black latinos » et un « white latinos » ?
      Quel lien voyez-vous entre la pigmentation de la peau et le comportement ?

      Je ne sais pas si les latinos oublient leur langue maternelle après 3 générations mais l’Espagnol est de plus en plus présent. Ainsi, le sénateur Kaine vient de s’exprimer en Espagnol au sénat: une première symbolique.
      Et, oui, il existe des milices qui traquent les latinos aux frontières. J’en ai cité une, il y en a d’autres. Le niez-vous ?

      Il n’y a pas de corrélation entre natalité et Economie. Sinon, l’Irlande et la France seraient les premières puissances européennes loin devant l’Allemagne et l’Autriche.

      Enfin ,le North Dakota est un Etat de moins de 800 000 habitants. En quoi est-il représentatif ?
      Et nous verrons dans quel état il sera après 2 ou 3 décennies de fracturation hydraulique sauvage, sans aucun contrôle, avec déforestation, gâchis de millions de m3 d’eau, pollution chimique, paysages de pipelines, et destruction de champs.
      Je vous laisse profiter à plein de votre future poubelle.

      Happy thanksgiving too.

      Répondre
  6. BRENUS

    22/11/2014

    Dans 50 ans, ce qui est encore appelé « la France », sera devenu un grand bordel africain et muz grace a la suprématie du nombre. Autrement dit nos descendants – s’il en reste, y compris métissés – seront noyés dans le foutoir habituel qu’il suffit de constater dans les pays d’afrique et d’islam. Les « petits jojo », s’il en reste, serviront d’esclaves de travail (après émasculation comme ce fut toujours le cas avec les barbaresques) ou sexuelles, pour les femmes, aux nouveaux maitres. Les manes de l’âne jojo actuel se réjouiront depuis l’enfer d’avoir réussit à apporter le souk. Ceux qui l’auront pu se seront tirés a temps de ce territoire qu’ils auront laissé aux bordéliques pour le finir. Comme on achève un mourant.

    Répondre
    • Jaures

      22/11/2014

      A moins que Frodon ne jette l’anneau dans le brasier de l’Orodruin…

      Répondre
  7. Annika

    22/11/2014

    Howdy Jaurès : C’est Mr. Millière, et non pas « Millière ».
    Vous vous trompez sur la démographie U.S. http://en.wikipedia.org/wiki/Demographics_of_the_United_States#2012_birth_data.2C_by_races
    La population blanche aux Etats Unis était 77.7% de la population en 2013 – y compris les latinos ‘blancs’ (tels les argentins, beaucoup de Chiliens, et les descendants des conquistadores). Le % de population noire reste la même depuis + de 35 ans, c’est à dire 12-13%. En effet, la population noire n’est que 12% de la population, mais elle est fortement représentée parmi les d’avortements (50% des gens qui avortent sont des femmes noires). Je passe sous silence le % de population carcérale, et les crimes de black-on-black, je crois que vous avez des lois en France qui m’interdissent cette liberté d’expression. Toujours est-il que c’est une hécatombe, et leur population n’augmente pas.
    La population hispanique est en plein essor et ce groupe a l’avantage de s’intégrer tout aussi bien que les vagues d’immigrants qui les ont précédés. Ils sont chrétiens, travailleurs, family-oriented et d’ici 1 génération ou deux ils seront tout aussi Américains que mes gosses.
    Le taux de fertilité aux E.U. a commencé à tomber des 2008, de 2.07 à 1.86 en 2013, ce qui concorde avec le début de la crise économique… et l’élection d’obama.
    Il est évident qu’un tel énergumène et ses affronts aux classes créatives et entrepreneuriales, n’engendre pas l’intention de produire des affaires ou des enfants. Le niveau de fertilité devrait se redresser dès qu’on sera débarrassé de l’erreur monumentale qui préside à D.C.

    Les populations asiatiques font également de très bons immigrants, puis n’oublions pas les européens (dont les français) qui s’évadent de vos cieux pour rejoindre les miens. Ils seraient plus de 10,000 a NYC à travailler sans papiers, sans parler des français qui ont rejoint les différents « silicone valleys » de Californie, Texas et Colorado. Ou meme les Juifs francais qui trouvent refuge dans mon etat de Floride.

    Une vague d’européens en quête d’asile devrait s’affirmer encore plus d’ici 20-30 ans, ce serait alors la 3eme grande migration européenne vers le nouveau monde. Si vous avez des petits-enfants Jaurès, soyez sûr qu’ils apprennent l’anglais. Ils en auront besoin.

    Répondre
    • Jaures

      22/11/2014

      Hi, Annika.
      Il n’y a pas de connotation négative à appeler une personne par son nom, du moins en France: on dit couramment Montaigne, Voltaire, Jaurès, Proust, Camus,…C’est même signe de reconnaissance de notoriété. Il y a plus lieu d’être flatté qu’offusqué.

      Dans les statistiques américaines (bureau américain des recensements) où j’ai pris mes informations, on dissocie les latinos des Blancs. La définition officielle d’un blanc pour ce Bureau est: « Un Blanc est une personne avec des origines d’Europe, du Moyen-Orient ou d’Afrique du Nord ».
      Ainsi, aux Etats-Unis un Tunisien est blanc, pas un Mexicain.

      Ceci dit, je loue votre discours de tolérance et me demande pourquoi, si cette population est si parée de vertus, les conservateurs leur font une telle chasse, pourquoi on en laisse autant crever dans le désert, pourquoi des milices comme les Minute Men patrouillent le long de la frontière (sans se priver ensuite d’utiliser dans leurs plantation la main d’oeuvre clandestine) ?

      Ensuite, mettre sur le dos d’Obama la baisse de la natalité est plaisant. Comme je l’ai dit, cette baisse touche essentiellement la population blanche (au sens du BAR): 13% de bébés en moins depuis 2007. De fait, la population d’origine européenne a un taux de fertilité proche des européens.

      Enfin, il y a toujours eu des Français qui ont migré vers les Etats-Unis. Cependant, parmi les européens, les Français sont ceux qui s’exilent le moins (loin derrière les britanniques ou les Allemands). Et je connais beaucoup de jeunes qui ont passé quelques mois aux Etats-Unis. Je n’ai jamais écrit que ce pays serait le Grand Satan. J’y suis allé à 3 reprises et m’y rendrai encore avec plaisir (je dois prendre une bière avec Millière au Cole’s de L.A, vous pourrez vous joindre à nous).
      Mais il y a également plus de 100 000 Américains qui vivent en France.

      Enfin, mes petits enfants à venir, s’ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis dans quelques décennies devront probablement plutôt apprendre l’Espagnol.

      Répondre
  8. euréka

    20/11/2014

    « C’est cette poussée migratoire aux Etats-Unis, malgré les murs et les milices armées, qui permet à ce pays de rester jeune. »

    Jaurès fait encore semblant de ne pas voir la différence principale qui existe entre l »immigration des latinos (chrétienne) et l’immigration extra-européenne de France majoritairement musulmane. Il n’y a rien de comparable entre l’immigration US (pays neuf) et celle de France confrontée à une civilisation de 2000 ans.

    Voilà bien la méthode des manipulateurs socialistes qui tordent la réalité pour embrouiller et culpabiliser le populo. C’est pour cela qu’on vous déteste Jaurès.

    Répondre
    • euréka

      20/11/2014

      Le message de Jaurès est de justifier la poursuite de l’immigration « pour rester jeune ».
      A quoi bon rester jeune si c’est pour subir la loi des sauvageons ?

      Répondre
    • Jaures

      21/11/2014

      eureka, encore une fois vous engagez un débat à tiroirs.
      Je ne parle absolument pas de la nature de la migration aux Etats-Unis et en Europe.
      Je réponds simplement à Millière qui dit que singulièrement l’Europe subit un changement de population et une baisse démographique. Or, on constate que les USA compensent leur baisse démographique par un apport migratoire.

      Par ailleurs, le changement de population que stigmatise Millière sur l’Europe est bien plus prégnant aux Etats-Unis puisqu’il aboutit à une baisse accélérée de la proportion de WASP par rapport aux actuelles minorités noires, latines et asiatiques.

      Après votre jugement sur l’origine religieuse de la migration (je dis bien origine car les pratiques des générations issues de l’immigration n’ont rien à voir avec celles des pays d’origine) doit être argumenté.
      D’ailleurs, le discours des conservateurs américains sur leur immigration pourtant d’origine chrétienne n’est pas plus amène que celui des conservateurs européens.

      Répondre
  9. euréka

    20/11/2014

    « Qui aurait dit en 1914 que 50 ans plus tard France et Allemagne vivraient en paix et partageraient le même marché économique ? »

    Jaurès vous répétez toujours la même chose dans tous vos commentaires. Moi je ne vois pas de paix entre la France et l’Allemagne mais une guerre économique à mort et la vassalisation totale de notre pays menée conjointement par l’Allemagne et les Etats-Unis.
    Nous sommes le premier pays dans le collimateur des anglo- saxons. Devant la Suisse, devant toute l’Europe du sud. Et je ne suis pas loin de penser comme O.Todd qui dénonce publiquement l’entreprise génocidaire par l’Allemagne des économies du Club Med.

    Se vanter d’une prétendue paix en Europe est une escroquerie de socialiste.

    Répondre
    • Jaures

      20/11/2014

      Cher eureka, je pense que peu de poilus dans leur tranchées en 1914 ou de juifs entassés à Drancy en 1941 auraient hésité à échanger leur sort avec le nôtre aujourd’hui. Vous perdez le sens des mots. Comme Emmanuel Todd d’ailleurs (et non Olivier avec lequel vous le confondez)) qui cherche péniblement une place dans la sphère médiatique.

      Ce que vous nommez « la guerre économique à mort » s’appelle la concurrence. Elle n’existe pas qu’à l’international. Quand les grandes surfaces françaises tordent le coup des petits agriculteurs et ruinent les commerçants, les Allemands n’y sont pour rien.

      Allemagne qui d’ailleurs perd peu à peu de sa superbe.

      Répondre
      • euréka

        20/11/2014

        Jaurès vous êtes impayable.

        D’abord je ne supporte plus vos coups tordus qui me donnent envie de vous tordre le cou.

        Ensuite , vous savez bien que je me suis juste trompée de prénom et que je pensais à Emmanuel Todd.

        Je ne suis pas de votre avis sur la concurrence entre l’Allemagne et la France qui mérite bien le qualificatif de guerre totale entre deux pays soit disant « amis et alliés ». les deux pays fondateurs de la zone euro.
        Sans rejouer le modèle de l’URSS, il devrait y avoir des aménagements pour garantir un minimum de solidarité dans la zone euro surtout entre pays fondateurs.

        D’autre part, si votre concurrence est bien inscrite dans les traités avec interdiction formelle de venir en aide aux pays en difficulté, qu’on m’explique alors pourquoi la France est mise à contribution pour financer les pays en attente d’entrée en zone euro ? .
        Si la concurrence doit être totale, soit ! mais qu’on nous demande pas d’aider les entrants.
        On en a marre des incohérences de l’UE.
        C’est un pur scandale que nous soyions obligés de subventionner la Turquie , les Balkans etc
        C’est quoi ce système de dingues qui nous oblige à financer nos futurs prédateurs surtout quand on sait que Erdogan est en train d’aider matériellement Daech. ??

        Répondre
        • Jaures

          21/11/2014

          J’ai bien vu que vous aviez confondu Olivier et Emmanuel, je me suis simplement permis de rectifier cette erreur. Ai-je eu tort ?

          Je pense qu’on ne peut appeler guerre tout et n’importe quoi.
          Une guerre est un affrontement entre deux pays visant à la destruction de l’adversaire par la mort des combattants.
          La concurrence c’est la lutte pour s’approprier la plus large part d’un marché. Cette lutte obéit à des règles et, surtout, un entrepreneur qui fait faillite n’est pas tué ou estropié. Il peut recommencer ou trouver une autre activité. Si vous ne voyez pas la différence, elle n’échappe pas à lui et sa famille.

          La concurrence est présente partout. Si nous sommes en guerre, alors celle-ci est mondiale mais également civile puisque nos entreprises se livrent entre elle une concurrence sévère.

          Le fait de ne plus connaître de guerre sur notre territoire depuis 7 décennies nous conduit à utiliser ce mot avec légèreté. On parle de guerre en politique, en économie, en sport, en morale, en médecine,…
          Le mot n’a plus de sens.
          Peut-être que quelques jours en Syrie ou en Ukraine vous rappelleraient ce que signifie réellement vivre en guerre.

          Répondre
  10. Pacôme

    20/11/2014

    Sur divers points, je ne partage pas les opinions de M. Millière , mais sur celui-ci, je pense, hélas, qu’il est dans le vrai.

    Répondre
  11. HOMERE

    20/11/2014

    Autre scénario (probable) :
    Les africains colonisent l’Europe jusqu’aux confins de la Russie,et recréent le Moyen Age avec les armées du Mahdi qui vont combattre le seul pays qui résiste à leur hégémonie.
    L’Europe est alors redevenue barbare et les tribus s’y combattent pour la suprématie de leurs religion uniquement musulmane dans laquelle les sunnites s’étripent avec les chiites….comme d’hab !!
    Les souchiens ont émigré en Afrique et recréent des pays prospères….accusés par les Francafricains de recolonisation…deux fronts sont donc ouverts : un à l’Est l’autre au Sud…..les Eurafricains sont décimés par les maladies qu’ils ont importées ….et le monde devient un paradis !!
    Why not ?

    Répondre
    • Jaures

      20/11/2014

      Vous avez là de quoi rédiger une nouvelle saga à la Tolkien.

      Répondre
    • Hilarion

      23/11/2014

      Mais cher Homère, votre scénario est très proche de celui décrit par la récente lauréate du Prix Femina la camerounaise Eleonora Miano. Pour cette Africaine il est grand temps que l’Occident qui a exporté et imposé sa culture par la colonisation, utilisé les Africains comme moyen de production au travers de l’esclavage, »paie la note ». Et ce règlement elle le voit sous la forme d’une colonisation  » à l’envers » par des Africains, qui peu à peu vont nous imposer leur présence physique et leur « culture ». Bien sûr, ils ne nous construiront pas des voies de chemin de fer, des routes, des aéroports, des hôpitaux (Il est minuit Docteur Schweitzer), ils ne construiront pas de classes pour les petits enfants.. Fini Mozart, Beethoven, Rameau et tant d’autres.Tamtam obligatoire et onomatopées. Effacée la Chapelle Sixtine. Fini la transmission écrite, place à la transmission orale. On se demande bien pourquoi cette Eleonora Miano est venue acquérir cette langue française qu’elle manie d’ailleurs avec virtuosité alors que suivant son schéma d’égalité des cultures elle aurait dû trouver dans sa langue d’origine toute sa richesse d’expression…mais peut être pas le marché littéraire correspondant. Remplacement de nos habitats par des huttes, santé assurée par des sorciers. On aura bien entendu importé avec le reste, cette ardeur à se découper en morceaux chaque fois qu’une ethnie déplaira à sa voisine. Je lisais récemment un « post » dans un journal du matin, d’un Africain qui, dans une orthographe approximative déclarait que « les Français ne méritaient pas la France et qu’ils ne survivaient que grâce à la générosité de l’état ». Sans doute généralisait- il à toute la population française les subsides dont il devait bénéficier lui même, sans comprendre que sans ces Français à l’égard desquels il ne manifestait que mépris, son état providence n’existait pas. Il semble que pour beaucoup d’immigrés, le pays de cocagne que représente l’Occident ne soit que la conséquence d’une injustice, celle d’une corne d’abondance se déversant sur lui par le pur fait du hasard et non le fruit du travail et de l’inventivité de ses habitants. On ajoutera à cela le prétendu vol des richesses des pays africains, qui, s’agissant par exemple du pétrole, ont permis à bon nombre d’entre eux, de constituer des fortunes fabuleuses (très inégalement réparties) alors que seul l’Occident avaient les moyens de les valoriser par les connaissances scientifiques et leurs applications technologiques qu’il avait su développer. En fait ce que nous préparent nos politiques européens qui n’ont pour objectif que l’assiette au beurre d’un pouvoir qu’ils ont délégué aux européistes de Bruxelles, c’est une lente tiersmondisation par invasion qui se traduira par des troubles de plus en plus graves et fréquents, un effondrement économique lié au poids de nouveaux arrivants incapables d’aucune valeur ajoutée mais néanmoins entretenus au frais des autochtones restés productifs. Le tout est de savoir si une réaction de sauvegarde se produira chez les dits autochtones ou bien si notre civilisation devra disparaître.

      Répondre
      • Jaures

        23/11/2014

        « On aura bien entendu importé avec le reste, cette ardeur à se découper en morceaux chaque fois qu’une ethnie déplaira à sa voisine. »
        Là, cher Hilarion, avouez que les Africains n’ont rien à nous apprendre. Il n’est qu’à lire l’histoire du monde depuis la nuit des temps.
        Par contre, dans technologie à même de produire le plus efficace des massacres, nous pouvons encore largement leur prouver notre supériorité culturelle.

        Répondre
  12. Serge-Jean P.Peur

    20/11/2014

    Verre à moitié vide (Millière) contre verre à moitié plein (Jaurès). Le vieillissement de la population et le trop plein d’immigration n’incite pas à l’optimisme.
    L’Histoire étant un éternel recommencement,on peut en projection voir les blancs déclinants repeupler les grandes étendues froides de Russie ou du Canada.Les Francs ne venaient-ils pas du Nord?

    Répondre
  13. Jaures

    19/11/2014

    Qui peut dire ce qu’il adviendra dans 50 ans ?
    Qui aurait dit en 1914 que 50 ans plus tard France et Allemagne vivraient en paix et partageraient le même marché économique ?
    Qui aurait dit en 1950 que le nouveau siècle s’ouvrirait sans l’URSS ?
    Enfin, Millière qui se trompe régulièrement sur une échéance de quelques semaines, voire quelques jours, est-il le mieux à même d’échafauder la moindre conjecture ?

    Millière se plait à qualifier de socialiste un peu tout et n’importe quoi. L’Europe a, il est vrai, à des titres divers, organisé des systèmes de redistribution. Mais elle n’est pas la seule. Tous les pays industrialisés ont plus ou moins établi ces systèmes. Millière essaie d’expliquer que c’est ce système qui crée la pauvreté mais les pays où la redistribution est plus développée ont-ils plus de pauvres que les autres ?
    Par exemple, les pays nordiques ont-ils plus de pauvres que le R.Uni ?

    De même, les systèmes scolaires de l’Europe sont très divers mais je rappelle à Millière que si la France n’est pas la meilleure au classement PISA, les Etats-Unis sont encore derrière (35ème, avec la Russie).

    Par ailleurs, la baisse du taux de natalité n’est pas propre à l’Europe. Millière cite le Japon mais les Etats-Unis sont à 1,88 (derrière la France, les pays nordiques, le R.U) et le Canada avec 1,61 est au même niveau que la CEE.

    Ce sont les Etats-Unis plus que l’Europe qui connaissent un changement de population avec l’accroissement de la part de la population hispanique. Selon le Bureau Américain de Recensement, les minorités noires, asiatiques et latinos produisent plus de naissance que la population « blanche » depuis 2012.
    C’est cette poussée migratoire aux Etats-Unis, malgré les murs et les milices armées, qui permet à ce pays de rester jeune.

    Enfin, comparer l’Europe, même avec ses défauts, avec l’URSS est une imposture intellectuelle. Les pays membres de la CEE n’ont pas été annexés par la violence maist fait acte de candidature. Et Millière peut quand il le souhaite, et c’est heureux, voyager aux Etats-Unis, ce qui, comme chacun sait, était courant pour un fonctionnaire publiquement libéral et pro-américain vivant en Russie soviétique !

    Bref, l’Occident dans son entier traverse une crise économique, démographique, écologique et culturelle. Millière essaie maladroitement de distinguer l’Europe du reste du monde alors que tous les pays développés à des titres divers sont touchés.
    Les seuls Etats qui surnagent économiquement, indépendamment de leur Histoire, sont les paradis fiscaux et les producteurs de matières premières indispensables.
    Même les pays émergeant (Brésil, Chine, Inde,…) font face à des difficultés qu’ils peinent à maîtriser.

    Millière se doit donc pour trouver un peu de lucidité se débarrasser définitivement de ses préjugés et idées reçues qui font tourner en rond sa réflexion.
    Je pense cependant qu’il se fourvoie depuis trop longtemps dans ce confort intellectuel pour s’en sortir un jour.

    J’aimerais me tromper, bien sûr. Mais je ne vois rien qui indique que je me trompe.

    Répondre
  14. c

    19/11/2014

    l’Amérique du nord! Elle est aussi décrépie et fichue, et l’Asie avec une Chine qui a eu une politique de dénatalité terrible…C’est pas terrible non plus malgré les apparences.
    le monde est dans le même navire, peut être que les chaloupes de sauvetage feront la différence…

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)