Refonder la coopération européenne

Posté le juin 27, 2016, 4:06
49 secs

Le peuple britannique a exercé en toute liberté son droit souverain à l’indépendance et, n’en déplaise aux oiseaux de malheur, la terre continue de tourner.

L’Union européenne est mortelle, c’est dé­sormais une évidence, car elle nie les réalités nationales et poursuit, quoi qu’il arrive, son leitmotiv fédéral : « Toujours plus d’Europe ». Son objectif est de faire vivre les peuples d’Europe dans un immense kibboutz sous son contrôle étroit.

Elle est désormais en décalage complet avec les peuples et son rejet gagne quasiment tous les peuples européens, au grand dam des élites qui dénoncent à satiété les « populistes ».

Ces élites restent enfermées dans l’attitude méprisante de ceux qui savent mieux que les peuples. Brecht n’avait pas tort : « Le peuple s’est trompé, changeons de peuple ! »
Tout est désormais à reconstruire car, si cette Union européenne a conduit l’Europe à l’échec, nous avons besoin de coopération entre Européens.

La France, l’Allemagne, l’Angleterre ont des intérêts et besoins communs, sans pour autant tomber dans l’idéologie intégriste et aliénante.

Refonder la coopération européenne, c’est le seul chantier qui vaille !

Député-maire LR de Maisons-Laffitte (78)

3 réponses à l'article : Refonder la coopération européenne

  1. quinctius cincinnatus

    04/07/2016

    des propositions concrètes seraient les bienvenues Mr Myard … puisque tous les partis politiques qui ont pignons sur nos rues de France voient leurs dirigeants en être les girouettes … tantôt souffle un vent chargé des brouillards septentrionaux ( c à d de Bruxelles ) tantôt un vent glacial venant de l’ est ( c à d de Berlin ) tantôt un vent chargé de nuages menaçants venant de l’ Ouest ( c à d de …. Washington ) tantôt un vent de sable qui désertifie tout sur son passage et venant du sud et apportant avec lui ses criquets … mais que sont devenus les beaux et doux jardins de France et nos bons jardiniers ?

    Répondre
  2. Boutté

    28/06/2016

    Pour ce faire il faut que nous agissions comme nous le faisons avec nos ordinateurs quand ils déraillent : retour arrière jusqu’à l’extinction et la reconfiguration si nécessaire et allègement du contenu pour gagner de la mémoire utile .
    Autrement dit réécrivons une constitution qui tienne compte des réalités nationales et culturelles ainsi que des aspirations communes et allégeons au besoin le nombre des participants incapables de suivre le rythme de production .

    Répondre
    • Claude roland

      30/06/2016

      Exact : Il faut une confédération (et non une fédération) des Etats Européens, avec une constitution confédérale et un président. Durant la guerre de sécession, les Etats du Sud l’on bien fait et cela leur convenait bien. Mais l’Union fédérale n’a pas apprécié, d’où cette guerre civile d’Amérique. Je connais bien la question.
      Maintenant, il faut que tous les peuples des pays de l’UE demandent cette reconfiguration. Voyons ceux qui en auront le courage…

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)