Sarkozy et l’Europe

Sarkozy et l’Europe

Nicolas Sarkozy déploie toute son énergie pour tirer le maximum de sa trop brève présidence du Conseil de l’Union européenne, qui va se terminer à la fin de l’année. Six mois, c’est en effet ridiculement court pour avoir une action politique d’une certaine envergure. Cependant, du fait de la crise financière et économique mondiale, notre président a pu prendre des initiatives importantes qui sont parvenues à souder les États européens dans une action concertée.

Cette présidence tournante semestrielle est un terrible handicap pour l’Europe. Elle nous place en situation d’infériorité par rapport aux grands blocs continentaux et elle affaiblit la voix des Européens.

C’est pourquoi j’avais soutenu, malgré ses innombrables défauts, le projet de Constitution européenne, parce qu’il avait au moins le mérite d’établir une présidence de deux années. Et je souhaitais pour la même raison la ratification du Traité de Lisbonne, qui reprenait la même disposition.

Mais il était fatal que les Irlandais disent non à ce traité imbuvable, tout comme les Français et les Hollandais avaient dit non avant eux. Et je ne comprends pas que Nicolas Sarkozy ait pu croire un instant que le traité de Lisbonne allait passer sans une refonte complète. Cela ne servait à rien de le faire voter par des Parlements acquis par principe. Du moment qu’il y avait un référendum incontournable dans un seul pays, c’était fichu d’avance. Nicolas Sarkozy a nourri un instant l’illusion qu’il allait pouvoir convaincre les Irlandais de revenir sur leur vote. Il a vite compris qu’il risquait l’effet inverse et n’a pas insisté.

Mais depuis cet échec, il ne cesse de ruminer sur la façon de s’y prendre pour contourner l’obstacle. S’il lisait les « 4 vérités » et prêtait quelque attention à mes propos (on peut toujours rêver !), il comprendrait peut-être que l’Europe ne pourra pas sortir de l’ornière tant que ses dirigeants empêtrés ne proposeront pas au suffrage universel européen une Constitution claire, confédérale et non pas fédérale, en 70 articles au maximum, une Constitution qui unisse les forces européennes tout en laissant à chaque nation une large autonomie.

Pour ne prendre qu’un seul exemple parmi des milliers d’autres (et je le choisis volontairement dans un domaine mineur), il est absurde que la fabrication des fromages français doive se plier à des règles européennes, alors que la France possède une expérience millénaire, incomparable et universellement reconnue dans la fabrication des fromages. Au reste, il est incohérent que l’on veuille accorder moins d’autonomie aux États européens que n’en ont les États américains, alors que ces derniers sont fédérés. D’autant plus incohérent que les États américains ont une histoire commune et récente, alors que chaque nation européenne a sa langue, sa culture, sa propre histoire multiséculaire et qu’il est impossible de prétendre les faire fusionner par décret.

L’Europe des nations unies est possible, mais un « melting pot » européen est une utopie, et tant que l’on s’obstinera dans cette utopie l’Europe sera paralysée comme un géant enfermé dans un sac.

Nicolas Sarkozy avait espéré faire passer le traité de Lisbonne, qui lui aurait permis d’inaugurer lui-même une présidence européenne de deux ans. N’y étant pas parvenu, il en est réduit à ruser pour tenter de prolonger son influence. C’est ainsi qu’il s’est entretenu le 31 octobre avec le Premier ministre tchèque Mireck Topolanek, et que d’obscures tractations se seraient déroulées, du fait que la Tchéquie succédera à la France en janvier 2009 à la présidence de l’Union. En juillet, ce sera la Suède, en janvier 2010 l’Espagne, en juillet la Belgique, en janvier 2011 la Hongrie, etc. On peut parier que le président français va s’efforcer d’orienter l’un après l’autre ses successeurs dans une continuité d’action empruntant la direction qu’il a donnée.

Dans la mesure où, à l’exception de l’Espagne, ce sont de petits États qui vont succéder à la France, il a des chances d’y parvenir. Mais il est regrettable que l’influence de l’Europe dans le monde dépende de combinaisons de couloir toujours contestables et aléatoires, alors qu’une belle et bonne Constitution confédérale votée par ses peuples lui eût conféré prestige et respect.

Partager cette publication

(36) Commentaires

  • sas Répondre

    Non seuleme,nt les collectivité locales budgetivores en délire, jouent en bourse et perdent……..elles spéculent comme elle gèrent… c’est dire !!!!!

    Mais nombre des salaires des effectifs pléthoriques et inutiles sont fait à partir d emprunt…… a DEXIA par exemple (banque belgo- franco- luxembourgeoise )……c’est pour cette seule raison que l etat français a courru pour renflouer la banque en faillite et a de plus par des articles scélérats et glissés en catimini(la nuit, quand l assemblée est vide…) qui prévoit une garantie bancaire de 5 milliards d euros……du délire et de la haute trahison avalisées et organisées par nos princes initiés….. la mairie de Paris n’est pas foutue de payer ses fonctionnaires en surnombre sans avoir recours a des emprunts etrangers…..

    ca c’est factuel…..

    sas qui se marre 

    12/12/2008 à 12 h 02 min
  • Pierre LANCE Répondre

    À HEFF : « Jusqu’où vous seriez prêt à aller pour défendre votre Sarko… » Je vois que vous êtes incapable de comprendre la sincérité, le souci de l’équité et de l’objectivité. Et je ne vois à cela qu’une explication : c’est que vous êtes incapable vous-même de les pratiquer. C’est triste. Pour vous, bien sûr. Merci tout de même de donner raison avec un peu de retard à mon article du N° 663 dans lequel j’expliquais que tout le monde spécule, notamment les entreprises et les collectivités. Il faut bien admettre que quiconque est responsable d’une trésorerie d’une certaine importance est pratiquement obligé de spéculer. Pourquoi ? Parce qu’il ne va pas mettre des billets dans une lessiveuse. Il doit obligatoirement placer cet argent. Et ensuite il doit surveiller l’évolution de ces placements, et changer de place éventuellement les sommes dont il est responsable en fonction des informations dont il dispose. À Jean-Claude Thialet : Nicolas Sarkozy n’avait aucune raison de répondre aux menaces chinoises, ou plutôt il y a répondu de la meilleure des façons : En rencontrant tout simplement le dalaï-lama comme il l’avait dit et sans se soucier des Chinois le moins du monde. D’ailleurs leurs menaces sont complètement factices, car ils ont encore plus besoin des pays occidentaux que nous avons besoin d’eux. C’est fou comme les gens peinent à comprendre que grâce à la mondialisation, désormais tout le monde a besoin de tout le monde. Il ne sert plus à rien de faire des moulinets car toutes les nations se tiennent par la barbichette. Et cela va sans doute constituer un grand facteur de paix pour le monde de demain. À vox populi : Pourquoi je n’ai pas cité la Macédoine ? Juste pour vous laisser quelque chose à brouter et vous y êtes allé tout droit. Il faut bien s’amuser un peu, non ? Et puis si j’avais raison sur toute la ligne, je finirais par me rendre insupportable. Il faut bien laisser aux contradicteurs un peu de grain à moudre. Voyez déjà tous ces désarçonnés qui, à bout d’arguments, en sont réduits à me prétendre « imbu de moi-même », à parler de ma « condescendance » (tiens, c’est vous, ça !) ou à dire que « j’avance allègrement mon intelligence supérieure » et autres billevesées du même calibre. Et puis dites, pourquoi vous aurais-je accordé la Macédoine, alors que vous aviez lourdement triché en effaçant les trois pays les moins bénéficiaires de l’augmentation ? Je n’ai pas à vous servir la soupe. Bon, trève de plaisanterie, je vous accorde que j’avais été un peu vite en parlant d’une augmentation guère supérieure à l’inflation. Elle lui est en effet nettement supérieure, même en écartant le cas particulier de la Turquie. Cela dit, je ne vois pas du tout ce que cela a à voir avec les 4 % de votre retraite. Il est parfaitement normal que les retraites s’amenuisent, puisque les salariés de nos générations ont été assez stupides et égoïstes pour accepter un système imbécile de retraite par répartition qui fait payer aux jeunes les retraites des vieux. Eh bien maintenant qu’il n’y a plus assez de jeunes et trop de vieux, on est obligé de baisser les retraites et c’est bien fait.

    10/12/2008 à 1 h 13 min
  • richa83 Répondre

    @ JC THIALET

    vous dites
    """On s’en doute, la FRANCE superrendettée doit avoir beaucoup de mal à continuer à emprunter aux banques internationales, elles-mêmes en grande difficultés. Alors pourquoi ne se serait-elle pas adressée à la Chine qui est son principale fournisseur ?
    """

    il me semble que vous oubliez un acteur important : les monarchies pétrolières…celles ci financent déjà "nos"  mosquées et "non" imams…leur participation aux milliards distribués par nicolas leur permettra de nous tenir par les c… et nous interdira toute réaction face à la déferlante qui nous submerge

    09/12/2008 à 19 h 46 min
  • Daniel Répondre

    Pierre Lance

    " je suis le plus souvent en accord avec l’ensemble du peuple français (environ 9 fois sur dix d’après les sondages), lequel est d’ailleurs très mal représenté sur ce forum."

    1,2 % du génome sépare l’homme du singe. 10% d’opinions diférentes ne veulent cependant pas dire que vous avez raison ou tort. Et je pense que vous avez souvent raison.

    Il me semble que les grands drames humains tels le Nazisme ont trouvé leurs racines, celles visibles et les autres, dans des différences infimes.   C’est bien la raison pour laquelle notre vigilance et notre exigeance doivent s’exercer sur des points de détails. D’où les confrontations d’avis divers sur ce forum qui ne peuvent faire peur qu’à ceux qui sont  dangereux.

    Je constate que vous confirmez ce pour quoi je vous ai interpelé.   Vous écrivez:  "j’ai horreur de l’injustice" à propos de Sarkosy. Trés bien! . Mais l’injustice qui découle de la vision erronée, ou intéressée de Sarkosy, et qui met en danger de mort un grand nombre de citoyens, là , vous ne prenez pas leur défense. Cette réalité concrête vous semble secondaire et ne méritant surtout pas qu’on s’en prenne (avec des mots) à quelqu’un qui fait son beurre sur ces morts.

    Mais comment nomme-t-on quelqu’un qui a de l’empathie pour les catègories d’humains qui lui ressemblent, mais pas pour d’autres dont la mort, la disparition ou les violences subies le laissent indifférent?  Pire: qui ne supporte pas que certaines catégories de personnes violentées osent se plaindre et demander l’arrêt des violences qu’elles subissent? qui demandent juste qu’on les laissent vivre comme les autres,   avec des droits presqu’égaux?  

     Vous avez juste une petite infirmité côté coeur.  

    09/12/2008 à 14 h 50 min
  • VITRUVE Répondre

    AVE

     @HEFF, la géométrie, c’était pas votre fort, non?

    Un virage à 360° vous remet sur votre route initiale, alors que le virage à 180° part dans l’autre sens, entre géomètres on note aussi ceci en fonction de fractions de Pi, mais c’est un autre sujet…

    VALE

    09/12/2008 à 12 h 56 min
  • vox populi Répondre

    Monsieur Lance.

    Votre art consommé de botter en touche est assez réjouissant (mais, par contre, pas votre condescendance). 

    Je vous concède les 4 et quelques pour cent des 3 pays que vous citez. Mais pourquoi diable avez-vous omis la Macédoine pour que votre liste ajoutée à la mienne réalise l’exhaustivité ? Macédoine en 89 = 91 millions d’euros. En 2011 = 98 millions d’euros. Soit 21,00 % d’augmentation.  

    Au risque de vous paraître inconvenant et de me voir de nouveau décerner par vous un titre de grand pontife de quelque chose, je reprends le calcul globalement : Turquie + Albanie + Bosnie¨+ Kosovo + Serbie + Croatie + Macédoine = 1.228 millions d’euros de subventions en 2009.  Les mêmes en 2011 = 1.513 millions d’euros. Soit globalement 23,21 % d’augmentation en 2 ans. Rien à voir donc avec l’augmentation normale du coût de la vie. Et je remets de nouveau ce chiffre en comparaison avec les moins de 4 % probables d’augmentation de ma retraite pendant la même période, ainsi qu’avec le chiffre, pour l’instant inconnu mais à coup sûr pas réjouissant non plus, de  l’augmentation du SMIC.

    "La construction de l’Europe est une nécessité vitale dont nous serons tous les bénéficiaires". Tout à fait d’accord, mais uniquement si cette Europe cesse de sombrer dans les aventureux échaffaudages intellectuels des tenants du grand foure-tout et des technocrates Bruxellois pour prendre le chemin d’une Confédération, non extensible dans tous les sens, D’Etats ayant des caractéristiques communes fortes (donc exit la Turquie, le Kosovo et l’Albanie) et qui cultivent entre eux l’ouverture et la solidarité mais gardent leur autonomie et leur identité. 

    Quant à votre dernière phrase : "Ces sacrifices sont en fait de même nature que ceux que les parents font pour leurs enfants", là, elle me laisse carrément pantois et sans voix. Il fallait vraiment oser : vous l’avez fait !  

    Au plaisir, réel, de vous lire prochainement.

    09/12/2008 à 1 h 01 min
  • HEFF Répondre

    rectification il fallait lire……."un virage à 360°"

    @JcThialet, encore une question trés opaque pour nos grands démocrates de service, mais le voile commence à se lever un peu, on apprend ainsi que certaines collectivités locales jouaient tout en bourse (exemple du 9.3) dans des produits dérivés et se retrouvent maintenant en situation de faillite, et pour rembourser les intérêts de ses emprunts et freiner l’explosion de la dette, la république des "lumières" en est réduite à vendre ses bijoux de famille, son patrimoine, ses réserves d’or, ses usines, ses hôtels, ses avenues ..etc… un grand gâchis avec en prime une diplomatie menacée par ses maitres chanteurs et un président Elyséen victime (victime consentante) de chantage.

    08/12/2008 à 21 h 54 min
  • siniq Répondre

    Vox populi

    Monsieur Lance de mauvaise foi, mais non simplement imbu de lui même et c’est déjà ENORME

    08/12/2008 à 15 h 57 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les-4-Vérités"   –  08 12 08

    Intrigué par l’absence de réaction (ne serait-ce que verbale) de Nicolas SARKÖZY face aux menaces chinoises de boycotter nos produits et nos services, comme d’ailleurs son mutisme face aux produits frelatés à la mélamime déversés sur l’UNION EUROPEENNE, sans parler des contrefaçons, je crois avoir troivé une explication : la CHINE qui est (avec le JAPON) le principal créancier des ETATS-UNIS, ne le serait-elle pas aussi de la FRANCE ? On s’en doute, la FRANCE superrendettée doit avoir beaucoup de mal à continuer à emprunter aux banques internationales, elles-mêmes en grande difficultés. Alors pourquoi ne se serait-elle pas adressée à la Chine qui est son principale fournisseur ?

    Si mon explication est la bonne, elle expliquerait les silences non du colonel BRAMBLE, mais du (double) Président SARKÖZY. On se fâche avec un fournisseur, pas avec un "banquier" qui peut vous mener à la banqueroute en dévsersant sur le marché vos Bons du Trésor inconsidérement émis !

       Bonne semaine à toutes et à tous, coridalement, Jean-Claude THIALET

    08/12/2008 à 12 h 09 min
  • HEFF Répondre

    @Pierre Lance. Votre dernier message m’a bien fait rigolé, pas mal le passage sur les fascistes et sur les catho intégristes, je serais curieux de savoir jusqu’où vous seriez prêt aller pour défendre votre Sarko, le président de la diversité et des reculades… L’année 2009-10 va être l’année de tous les dangers, l’année de trop, et les gesticulations stériles de Sarko l’Américain ne lui seront d’aucun secours pour sauver la république bananière. Nicolas Sarkozy devrait commencer à se mettre au travail dès maintenant, entamer un virage à 380° et remanier l’équipe gouvernementale de fond en comble pour pouvoir espèrer améliorer les choses un tout petit peu.

    08/12/2008 à 2 h 39 min
  • Pierre LANCE Répondre

    À Daniel : Moi, un côté « people » ? Moi, une « condescendance envers le peuple » ? Attention, cher ami, je crains que vos chaussures n’aient glissé un peu trop loin de vos pieds. Outre que rien ne me semble plus ridicule que le pipeul, je suis le plus souvent en accord avec l’ensemble du peuple français (environ 9 fois sur dix d’après les sondages), lequel est d’ailleurs très mal représenté sur ce forum. Sarkozy a bel et bien attaqué tous les problèmes de front (y compris celui de la dette) dès son arrivée à l’Elysée, et lancé un train de réformes comme jamais personne avant lui. Malheureusement (surtout pour nous), il a été frappé en plein vol par la crise financière née aux Etats-Unis, contre laquelle il s’efforce de lutter le mieux possible, mais il est évident qu’elle a plombé tous ses projets. Je regrette de devoir tenir ici le rôle de défenseur de Sarkozy, car ce n’est pas du tout ma tasse de thé, mais j’ai horreur de l’injustice. Or, je suis obligé de constater que les procès d’intention qu’on lui fait dans ce forum sont d’une totale iniquité. À Vox populi : Pourquoi donc etc,etc… ? Il fallait continuer mon cher : Kosovo : 66 à 69 millions : 4,4 % d’augmentation sur 2 ans. Serbie : 194 à 202 : 4,2 % d’augmentation. Croatie : 151 à 157 ; 4 % d’augmentation. De plus, vous mettez en tête la Turquie avec 38 % d’augmentation, en oubliant que j’ai vigoureusement dénoncé le scandale d’une dotation à la Turquie non européenne. Et vous m’accusez de mauvaise foi ? Dans ce domaine, je crois pouvoir vous décerner un diplôme de grand professeur. Quant à votre couplet sur ces contributions dérobées aux pauvres travailleurs français ou allemands, il ne vaut pas un coup de cidre. Car si vous reprenez tous les chiffres des contributions des premiers pays de l’Union pour favoriser l’intégration des nouveaux entrants, vous constaterez qu’elles ont été très rentables au niveau global, en amenant à la prospérité des nations qui en étaient assez loin, et qui ont contribué à leur tour pour les suivants. Je vous accorde que ce sera un peu plus difficile pour ceux de l’Est européen, mais je vous trouve très injuste de les accuser de s’être « égarés dans le communisme », alors que ces peuples furent victimes de l’impérialisme soviétique qui leur imposa le communisme avec ses divisions blindées. En outre, il est ridicule de parler de « sacrifices » pour construire l’Europe. La construction de l’Europe est une nécessité vitale dont nous serons tous les bénéficiaires. Ces « sacrifices » sont en fait de même nature que ceux que les parents font pour leurs enfants.

    08/12/2008 à 1 h 06 min
  • IOSA Répondre

    M.Lance..

    Je doute fort que votre réponse soit satisfaisante aux "demeurés" qui malgré tout savent lire et comprendre votre vaine (tentative) manoeuvre de retournement de situation.

    Vous me faites pensez aux croyants qui soutiennent mordicus un Dieu qui ne verront jamais de leur vie et qui clament à cors et à cris qu’il faut se fustiger le corps pour approcher le divin.

    N’étant pas ni maso ou agneau sacrificiel, je préfère ne pas attendre et dire que la période d’essai est terminée car non concluante.

    Ce que ferait certainement tout chef d’entreprise soucieux de perenniser son entreprise.  

    M.Sarkosy ? Un Gaston lagaffe en moins sympathique .

     

    08/12/2008 à 0 h 59 min
  • Vox populi Répondre

    A Pierre Lance.

    Vous adressant à la personne qui s’identifie par "HEFF", vous lui signalez que les augmentations de 2009 à 2011 des versements de l’UE. aux pays candidats à l’entrée (augmentations qu’il indique dans son commentaire)  "n’ont rien de scandaleux et ne représentent guère plus que l’agmentation du niveau de vie sur deux ans".

    BIGRE !!!

    Turquie :  de 566 millions d’euros à 781 millions en deux ans. Soit 38 % d’augmentation.

    Albanie :  de 81 millions d’euros à 98 millions. Soit 21 % d’augmentation 

    Bosnie :  de 89 millions d’euros à 108 millions. Soit 21 % d’augmentation   

    Etc…Etc…

    Si chacun peut se réjouir que les populations de ces pays accèdent à un meilleur niveau de vie, il n’est par contre pas interdit aux Français et aux Allemands, contributeurs essentiels de L’UE et déficitaires en retours de la part de celle-ci, de constater une fois de plus qu’ils sont les dindons d’une gigantesque  farce. Car c’est bien une partie importante du  produit de leur sueur, de leur matière grise, de leur assiduité au travail, qu’on détourne depuis des années au profit de pays qui sont là où ils en sont par leur fait et leurs égarements, qui dans le communisme, qui dans la corruption (l’un n’étant d’ailleurs pas exclusif de l’autre), qui dans l’obscurantisme (ce dernier vocable pouvant aussi intégrer les deux précédents ainsi que toutes les entraves au libre exercice de la liberté : autocratie, théocratie… J’en passe, et des meilleures).  

    Dans le même temps, de combien augmentera le SMIC en France pendant la même période ?

    Quant à ma retraite, il est certain qu’en deux ans, elle ne progressera guère plus de 4 %, sans doute moins. 

    Il y a déjà longtemps que le produit de nos efforts nous échappe         Cliquez-moi!

    Merci Monsieur Lance de bien vouloir nous éclairer sur les arcanes du chemin qui vous a conduit à l’affirmation sus-reproduite. N’y aurait-il pas chez vous un peu de cette mauvaise foi que vous reprochez à certains commentateurs ?

     

    07/12/2008 à 15 h 33 min
  • Pierre LANCE Répondre

    Eh bien, je vois que je n’ai pas raté mon coup ! Les dépités du lepenisme se montrent encore un peu plus dépités qu’hier. Je tiens tout de même à préciser, et j’espère que certains lecteurs s’en souviennent, que j’ai toujours défendu les électeurs du Front contre les gauchos ou les chiraquiens qui les traitaient de fachos. J’avais notamment rappelé qu’il n’y a guère dans le corps électoral français que 2 ou 3 % de vrais fascistes et que les électeurs de Le Pen, dans leur immense majorité, n’étaient rien d’autre que de bons Français qui en avaient seulement ras-le-bol de la chienlit et qu’ils cherchaient désespérément quelqu’un qui soit capable de tenir solidement la barre. J’ai dit aussi que certaines propositions du FN étaient parfaitement valables, mais que néanmoins je ne voterai jamais FN parce que ces propositions étaient noyées dans un ensemble de positions passéistes et réactionnaires qui, dans le cas d’une arrivée au pouvoir, les auraient rendues inopérantes. Sans parler de la vieille garde catholique intégriste arrivant dans les fourgons du FN et qui se serait empressée de vouloir ramener la France deux siècles en arrière. À grutjack : Il est au contraire regrettable que Giscard d’Estaing n’ait pas, comme vous le supposez par erreur, « amoureusement concocté » la projet de Constitution européenne. Il n’a fait que présider une commission qui s’est elle-même laissée envahir par une bande de technocrates totalement incapables de rédiger un texte court et clair, et qui ont accumulé stupidement des codicilles administratifs tout à fait déplacés dans un texte constitutionnel. Giscard n’était pas du tout enthousiaste du texte final mais n’a pas eu le cran de donner la copie à refaire et à raccourcir. Il a cru que cela passerait sans être lu, mais il s’est arraché ses derniers cheveux quand il a vu que Chirac faisait imprimer et répandre à millions ce texte imbuvable en croyant naïvement que les Français allaient le voter, puisque les principaux partis de droite et de gauche l’approuvaient les yeux fermés. Quand Giscard a compris qu’ils allaient dans le mur, il ne pouvait plus rien faire. Je suis sûr qu’aujourd’hui il se mord les doigts d’avoir associé son nom à cette opération. Quant à moi, je vous rassure : j’ai toujours pris la peine, dans tous les papiers officiels ou contrats que j’ai eu à signer, de lire en priorité tout ce qui était en petits caractères, partant du principe que ces petits caractères étaient là précisément pour essayer de passer inaperçus. Et bien m’en a pris plus d’une fois. Aussi ai-je lu de la première à la dernière ligne le texte du projet de Constitution et n’y ai rien vu de catastrophique, si ce n’est son indigestibilité. Et contrairement à ce que raconte « sas » qui dit n’importe quoi et n’importe comment, non seulement l’entrée de la Turquie n’y était pas incluse, mais elle était même écartée par deux articles différents. (J’ai même soupçonné Giscard, qui s’est toujours fermement déclaré opposé à l’adhésion de la Turquie, d’avoir veillé à la présence de ces articles en espérant qu’ils passeraient inaperçus de ceux qui étaient pour. Malheureusement, ils sont également passés inaperçus de ceux qui étaient contre. Ah ! c’est pas facile la politique. En voulant tromper ses adversaires il arrive qu’on trompe ses amis !) Quant à « sas », étant donné la manière dont il écrit, il serait surprenant qu’il sache lire. À IOSA : Je n’ai aucun « comportement accusateur envers les diverses libres opinions qui s’expriment aux 4V. » Je me contente de donner mon avis sur l’origine de certaines de ces opinions. Cela fait partie de cette liberté d’expression que, si je comprends bien votre propos, vous revendiquez pour tout le monde sauf pour moi. N’espérez pas que je tombe dans ce panneau-là. Il est également faux que « j’avance allègrement mon intelligence supérieure ». C’est plutôt vous qui l’avancez. Vous n’êtes d’ailleurs pas le premier. C’est même très amusant de voir que ce sont toujours mes contradicteurs qui parlent de mon « intelligence supérieure ». Moi, je me contente de dire ce que je pense. Si vous en déduisez « une intelligence supérieure », c’est votre affaire et je n’y suis pour rien. D’autre part, si Nicolas Sarkozy n’est évidemment ni parfait ni omniscient, il n’en reste pas moins qu’il a tout à fait « l’envergure d’un véritable Président » que vous lui contestez. J’irai même jusqu’à dire qu’il n’y a pas beaucoup de Chefs d’Etat dans le monde qui lui arrivent à la cheville. Vous avez parfaitement le droit de ne pas approuver ce qu’il fait (et moi-même je n’approuve pas tout), mais il n’est pas très « fair play » de dénigrer les capacités de quelqu’un simplement parce que l’on n’est pas de son avis. À Monneuil : Je ne vois pas pourquoi vous prenez la mouche. Vous n’étiez pas concerné par mon post précédent puisque vous ne vous étiez pas exprimé avant moi. Donc la « rengaine sordide et éculée… etc », qui n’a jamais été la mienne, n’avait rien à faire ici. J’ai l’impression que vous vous êtes monté le cou tout seul contre un adversaire imaginaire.

    07/12/2008 à 1 h 46 min
  • Daniel Répondre

      Excellent!,   toutes ces interventions sont un vrai régal. La variété des intervenants crée la variété des argumentations, chacune méritant le voyage!  On voit nettement que les arguments et les convictions des posteurs sont fondés sur du solide: l’expérience personnelle, le vêcu de citoyens forgés à affronter la réalité et non à lire la presse people pour se faire une opinion. 

    Désolé, Pierre Lance, mais vous qui aimez l’exigence, profitez en pour prendre note de quelques faiblesses récurantes chez vous et généralement liées à votre côté people et à la condescendance que vous entretenez envers le peuple… un peu comme Sarkosy qui pourtant cultive le côté copain, mais ne se mélange vraiment qu’avec les milliardaires dont il comprend si bien les "problèmes".

    Vous ne mesurez pas bien les désordres qui sont payés par des vies humaines sacrifiées. A quel titre et selon quelle intelligence vitale d’intérêt collectif faudrait-il se sacrifier, faudrait-il se laisser dépecer par des idiots prétentieux? Et se taire en plus parce que considérés comme d’une race inférieure (on  fait voter le peuple juste pour lui montrer ensuite en quelle estime on tient ce qu’il pense!) et dont les souffrances ou l’élimination physique de quelques millions ne serait  qu’une formalité normale et incontournable? 

    Sakosy montre qu’il n’est pas dépourvu d’audace pour affronter certains obstacles. Mais ceux qu’il choisit!.   A-t-il attaqué la dette publique pour ramener l’argent produit par le travail dans le circuit du travail plutôt que d’être dilapidé par des institutions dont l’existence est justifiée par les désordres politiques? Non! tout simplement parce qu’il est incompétent à comprendre que des morts sont à l’autre bout de la chaine!. ou qu’il sait qu’il y a des morts mais que ceux ci n’ont à ses yeux qu’une importance relative! … ou bien que son intérêt politique personnel …  

    Il fait des choix. Hors il y a des victimes…. et il en prend la totale responsabilité puisque lorsque le peuple donne son avis, il se voit, à lui tout seul,  comme beaucoup plus intelligent que le peuple!   

     Racisme avéré des castes à la française, dont vous comprenez si bien les motivations!.  Demandez vous pourquoi.     

    07/12/2008 à 0 h 42 min
  • Ben Répondre

    Relisez vos cours d’histoire: depuis la fin de l’Empire Romain, d’innombrables alliances entre pays européens ont existé brièvement puis ont été dissoutes par la lassitude ou la guerre. Les langues, les coutumes, les caractères et les mentalités des portions de l’europe sont trop différents pour être unifiés. Mille cinq cent ans d’unions précaires et de divorces violents en attestent. Pourquoi insister? Inutile que les gouvernements s’allient pour le commerce: pour acheter des jumelles allemandes, je n’ai pas besoin que des scribouillards taxeurs concluent un traité entre l’Allemagne et mon pays. J’ai seulement besoin d’un transporteur pour les livrer chez moi.

    Le scribouillard ralentit l’achat au mépris du devoir de contenter l’acheteur vite. Le taxeur hausse le prix, extorque de l’argent puisqu’il ne fait rien d’utile pour le gagner, et cause une inflation en gonflant inutilement le coût. Tout ce dont on a besoin est de libre échange, pas de fonctionnaires communs. Ils nous font seulement partager leur fatras d’ennuis et d’impôts.

     Une défense unifiée? Quand l’Angleterre donnera les codes de mise à feu de ses armes nucléaires à l’Irlande, l’Italie, le Portugal et l’Autriche. Et la France partagera ces mêmes secrets avec l’Allemagne, la Pologne, la Norvège, la Bulgarie et la Roumanie, et tous autres inconnus pour qui elle a une méfiance justifiée ou une indifférence ancestrale.

    L’impossibilité d’union militaire prouve l’absence de confiance entre les prétendus membres de cette pseudo union. L’absence de confiance prouve l’impossibilité d’union monétaire, fiscale, ou législative durable. L’UE sera un grand flop après avoir seulement engraissé des détourneurs de fonds et des lobbyistes. Elle ne sert qu’à ça.

    06/12/2008 à 15 h 46 min
  • sas Répondre

    lepen ne peut être considéré comme les autres et a mettre dans le même sac….

    IL N A JAMAIS ETE AUX COMMANDES NI AUX AFFAIRES …….lui

    ……les autres etrons de gôche et de droite se refilent le bébé depuis 50 ans……nous ont ruiné, humilié,niqué,trahi, vendu, assexué et abruti……

    c’est clair , alor il convient enfin de tirer les conséquence des analyses des faits avérés survenus…..puisque vous etes totalement incapable d anticiper NOTRE FUTUR HAUTEMENT PROGRAMME

     

    sas

    06/12/2008 à 12 h 23 min
  • Monneuil Répondre

    Bof, c’est vrai que c’est du bas niveau tout ça, mais enfin, on a peut-être le droit de voir aussi les choses à sa façon…
    Et compte tenu qu’il y a autant d’intelligences que d’individus, on ne peut concevoir le maximum de ladite que par rapport à la sienne propre, laquelle est forcément au summum puisque, incapable d’en appréhender une supérieure. On peut à la rigueur "admettre", mais assurément pas "comprendre"… C’est donc bien pour cette bonne raison qu’il y a tant de mal-comprenants.

    Par ailleurs, la rengaine sordide et éculée des mal-pensants qui sont – ou qui furent – forcément lépenistes, extrème droite, fachos, etc, je commence à trouver que ça fait "petit joueur"… Car depuis le temps qu’on nous la sert celle-là, ça a franchement un gout de refroidi nettement faisandé. J’en ai été très largement arrosé de ce côté – en particulier par des gens qui me connaissent et qui savent que je vote blanc depuis 30 ans, et je peux vous dire que les maîtres à penser qui savent, et qui se prennent pour des tribunaux, ça commence à me gonfler sérieusement…
    Franchement, je n’en ai strictement rien à faire de le pen et de ses sorties provocatrices, et la survie du paquebot m’importe autant que mon premier biberon ! Je mets le pen dans le même sac, avec les autres…
    Donc, il est clair que TOUS les électeurs de le pen se sont évoporés dans la nature, comme ça, du jour au lendemain, simplement parce que sarko a levé le petit doigt ?..
    Et bien, ça ne me fait même pas rire !
    Dire que sarko a repris pas mal des idées de le pen pour lui piquer ses votes, ça oui, je l’admets. Et j’admets tout autant qu’il a parfaitement réussi son coup, c’est même sa seule réussite (visible) jusqu’à présent ! Et compte tenu du degré de culpabilisation des gens, du battage pas possible qu’il y a eu à l’endroit du front, on imagine sans peine que pour beaucoup de gens, ce serait moins pire d’avoir commis un crime que d’avoir voté le pen, la vindicte populaire serait alors été beaucoup plus clémente à l’endroit de l’horrible coupable si le secret était dévoilé ! Devoir cacher ses opinions de vote, ça s’appelle la démocratie ! Il est vrai qu’en dictature, on est tranquille, il n’y a qu’un bulletin !
    Quant au caniche dans le jeu de quilles, j’ai quand même bien l’impression que le caniche s’est comporté comme tous les caniches : il a aboyé de loin, et dès qu’il a vu les quilles, il a eu peur : trop hautes et trop nombreuses…. Et trop peur dans prendre une dans la gueule…
    Bon, je conçois que l’on soit fanatique, à ce point là, on n’est aussi pire que ceux que l’on condamne.
    Que sarko soit un génie, je n’en doute pas, pour l’instant, ça ne se voit pas trop… Bien entendu, il faudra attendre la fin du bail pour voir, en espérant que le locataire n’aura pas trop dégradé les lieux ! A moins qu’il n’ait la magnanimité de tout faire refaire à ses frais avant de partir….
    Comme disait un "opposant" ci-dessus : Alors, rêvons un peu…

    05/12/2008 à 23 h 00 min
  • HEFF Répondre

    Comme ses prédécesseurs Sarkozy laisse une France envahie par l’immigration de masse, l’insécurité et le chômage (déjà 7,5% officiellement, 300 000 emplois aidés prévus pour 2009, des arrosages, des subventions, des tickets-restaurants, 7 millions de précaires, 2 millions d’enfants sous le seuil de pauvreté, un nouveau smic le Rsa, les taxes écolos, le grenelle de la diversité, le livret A et l’épargne des citoyens menacés par les escrocs de Bercy, les retraites bientôt envolées par les produits dérivés des banques ….etc…….). Son mandat n’aura strictement servi à rien, à part faire augmenter le tirage de la presse people et à maintenir les monopoles médiatiques, politiciens et affairistes cooptés, on pourra saluer son engagement pour accélérer l’islamisation et la babélisation de la société française, on retiendra sa bise à George W. Bush et son empressement obamaniaque, au niveau européen, le président élyséen n’aura pas su profiter de ses 6 mois pour écarter définitivement le spectre de l’entrée de la Turquie dans l’UE (manque de courage et de vision évidente), le président UMP se sera montré extrêmement docile, acquiessant à toutes les injonctions du commissaire Barroso pour réduire au silence les souverainetés nationales et pour étendre le plan Eurabia de dissolution des identités européennes (union pour la méditerranée).

    Le projet européiste a échoué, tous les secteurs d’activité qui ont appliqué les règlements de Bruxelles se retrouvent en faillite, délocalisent, sont harcelés par les directives des technocrates et meurent sous la pression du dumping planétaire favorisé par nos "gouvernants", et personne ne peut dire demain si l’euro n’explosera pas lui non plus.

    Monsieur Lance vous pouvez toujours vous consoler en vous disant que Sarkozy a torpillé le FN en pillant ses slogans mais la réalité c’est que la droite qui nous gouverne est définitivement à gauche, elle défend ouvertement les valeurs des gauchistes, elle fait l’ouverture à gauche alors qu’il faudrait faire l’union des droites, elle fait de la diversité multiculturelle l’axe primordial de sa politique nationale, les ministres se contredisent les uns les autres et annoncent tout et son contraire, notre territoire n’est plus protégé, notre défense n’existe plus, le ministère de l’intérieur traque les mal-pensants et les Français trop Français alors que la racaille a pris possession de nos villes et que l’économie parallèle s’est introduit jusque dans les lycées, les collèges, les mairies, l’administration, la police, vous trouverez peut être que j’exagère mais malheureusement la France est piétinée et saccagée en permanence et le pouvoir en place collabore activement pour détruire ce que nous sommes. Nicolas Sarkozy est bien sympathique mais sa politique c’est du vent.

    05/12/2008 à 19 h 02 min
  • IOSA Répondre

    M.Lance ..

    A la lecture de votre post, je suis étonné de votre comportement accusateur envers les diverses libres opinions qui s’expriment aux 4V.

    Cependant, je ne puis m’empêcher de remarquer que vous avancez allègrement votre intelligence supérieure en dénigrant celle des auteurs des posts non conformes à vos souhaits.

    Effectivement, celà peut marcher sur certaines personnes qui pourraient en être convaincues par vos allégations sur le bas niveau intellectuel des auteurs précités. Car qui oserait prétendre le contraire de vos paroles sans affirmer par la même occasion, appartenir justement à la même caste qui selon vous est l’échelon d’en bas.

    Ceci dit, comme tous ceux qui ont cru que M.Sarko était la solution pour la France et qui ont aussi vite déchantés durant les 6 premiers mois de sa présidence, j’affirme et celà n’engage que moi, que M.Sarkosy n’aura jamais la prestance, ni l’envergure d’un véritable Président et tout au plus celui d’un meneur de bande.

    Et pour ces raisons qui d’ailleurs ont fait l’objet de plusieurs articles aux 4V, ces raisons qui sont l’essence même du coeur des francais, que l’on nomme CONFIANCE, se sont transformées en TRAHISON.

    Un peu comme vous au sujet de sa nouvelle femme…CARLA.

    Cordialement.

     

    05/12/2008 à 18 h 35 min
  • sas Répondre

    Et c’est lance qui soupçone ces contradicteurs de na pas avoir lu le traité ou son copié colé simplifié….

    c’est lui qui n’a rien lu ou plus surement et comme d hab rien compris….

    …….la ratification de la TURQUIE et son integration a l europe y était DEJA acquise……c’est somme toute normal puisque l oncle sam le veut et israel l exige……et va même en prendre la tête à travers du mchin truc de la meditarranée…..eretz le grand israel passe probablement par le sentier et la picardie…

    opportune et méchante bonne idée vu que le territoire sacré inventé pour des nom moins sacrés……. est en faillite…..

    ……la guerre , les murs et le vol d eau coûtant excessivement cher……

    sas

    05/12/2008 à 13 h 39 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les 4-Vérités"    –   05 12 08

    Avec la "mauvaise foi", le "parti pris de dénigrement" et "l’incoimprégension totale de l’action politique" (sic) de Nicolas SARKÖZY qui, si j’en crois Pierre LANCE, me caractérisent (1), je signe et persiste.

    Tant que Nicolas SARKÖZY et son Gouvernement ne se seront pas attaqués sérieusement à TOUTES les causes des maux qui rongent le Pays (et l’U-E) et se bornera à des réformettes, à des mesurettes et à l’utilisation d’une trousse de première urgence, je considèrerai qu’il est un agité (non du bocal, comme je ne sais plus l’avait dit de Jean-Paul SARTRE), mais de la scène politique. Il appartient, selon moi, à cette classe politique qui domine la France depuis toujours et qui, n’ayant rien oublié, rien appris, ni rien voulu comprendre, continue imperturbablement à sinon à s’imaginer  – du moins à faire croire -aux citoyens et citoyennes français – qu’ils guériront le pays en lui administrant quelques potions plus ou moins magiques …

    Deux mots encore :

        – dans son article, Pierre LANCE évoque la rencontre entre Nicolas SARKÖZY et son "successeur" à la Présidence de l’U-E, le premier monistre tchèque Mireck TOPOLANECK, ce qui me paraît normal dans le cadre d’un "passage de relais", voire de "consignes". Il aurait pu rappeler – ce que j’avais fait moi-même la semaine dernière dans un "post" publié sur le forum de Nicolas BONNAL que le "Président sortant" avait quémandé auprès de son successeur le droit de continuer à s’occuper de la mise sur pied de son machin  – pardon, de son "grand oeuvre" – l’UNION POUR LA MEDITERRANEE. J’ignore la réponse qui lui aura été ferme. Mais, contrairement à ce que pense Pierre LANCE dans sa chronique, je doute que Nicolas SARKÖZY puisse "orienter l’un après l’autre ses successeurs dans une continuité d’action empruntant la direction qu’il a donnée (fin de citation). Pas plus que sur un BROWN, une MERKEL, ou un ZAPATERO qui, régulèrement, prennent leurs distances (euphémismes) à l’égard de ses intitiatives (généralement improvisées et désordonnées), le Président ne pourra compter sur les "petits pays" pour suivre la voie (quelle voie ?) qu’il aura tracé à Mireck TOPOLANEK. Ces pays sortent des bras et des griffres de l’Ours soviétique, et il ne sont pas prêts à sacrifier à la déesse "EUROPA", pas plus qu’au magicien SARKÖZY leur droit à l’initiative… L’avenir proche dira si je me trompe.

      –  Concernant l’actuel Président de l’UNION EUROPENNE, et le boycott commercial dont la CHINE menace – à travers lui et sa prochaine rencontre avec le DALAÏ LAMA – la France, l’absence de réaction de notre "homme d’Etat" (dixit Nicolas BONNAL) peut trouver son explication dans le fait que, pour financer son plan douaisien (ainsi que celui ou ceux qui l’ont précédé ou le suivron) a besoin de la CHINE (déjà premier créancier des ETATS-UNIS !) pour acheter les "bons du Trésor". Je rappellerai que, l’an prochain, le déficit budgétaire de la France est estimé au minimum à 70 milliards d’euros … Oui, je sais, Nicolas SARKÖZY n’y est pour rien. Mais, entant que "patron" du parti gouvernemental qu’est l’UMP, il est corresponsable du fait que, contrairement à l’ALLEMAGNE, la France dont les citoyens sont eux-même réputés pour leur esprit d’économie, n’a pas su se contituer un "bas de laine" pour les mauvais jours…

         Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. Mea culpa ! Comme le fait remarquer Pierre LANCE, effectivement, le "Traité de Lisbonne" prévoit (prévoyait, puisqu’il est normalement devenu caduc !) une "présidence européenne" d’une durée de 2 ans et demi. Même si je n’ai pas lu (faute de l’avoir eu entre les mains, contrairement à ce qui s’était passé pour le projet giscardien) le texte du Traité de Lisbone, je n’ignorais pas ce point que la presse avait d’ailleurs signalé. C’est effectivement le seul point qui pourrait paraître positif dans un texte qui, selon Valéry GISCARD d’ESTAING lui-même, est la reprise quasi intégrale du gâlmatias (ça, c’est moi qui le dit, bien sûr) du texte qu’on nous avait proposé en guise de "Constitution". Mais s’il faut bien 2 ans et demi pour faire quelque chose, encore faut-il que la Présidence soit entre les main d’un homme (ou d’une femme) qui soit un véritable HOMME d’ETAT. Qualité que je m’évertue à dénier tant à Nicloas SARKÖZY qu’à ses prédécesseurs. Tous marqués par ailleurs du sceau des "partis gouvernementaux" qui les ont vu naître et les ont fabriqués … Et si les peuples de l’UNION EUROPENNE n’ont pas voté une "belle et bonne Constitution confédérale (2) votée (par eux) qui lui eût conféré prestige et respect" (je reprends là les mots de Pierre LANCE), ne serait-ce pas – outre qu’on ne leur a pas proposé une véritable "Constitution" (un texte simple, clair, lisible et comprégensible de toutes et de tous !) – tout simplement parce qu’ils se retrouvent plus dans cette usine à gaz que leur ont construite au fil des lustres les "gnomes" brussellois avec la complicité passive ou active des princes qui les gouvernent ? Un "usine à gaz" qui prétend régenter, comme le remarque lui-même Pierre LANCE, outre la fabrication de nos fromages, la taille de "nos" préservatifs, le cailbrage et la forme de légumes qui font partie de notre patrimoine et qui, sous le coup des règlementations, sont en voie de disparition, etc. IL FAUT QUE NOUS NOUS EN SORTIONS, NOUS LES PEUPLES DE L’EUROPE, DE CETTE EUROPE QUI EST NON SEULEMENT DANS L’IMPASSSE MAIS EN VOIE D’IMPLOSION ! Et je ne fois pas le président à "double casquette" qu’est en ce moment Nicolas SARKÖZY nous en sortir !

    (1) je ne sais pas si cela doit me rassurer de n’être pas le seul 

    (2) le type d’Europe qui, si je ne m’abuse, figure  – d’une certaine façon – dans le programme du … F.N. Et les "dépités du F.N." (dixit Pierre LANCE) auxquels peuvent se joindre les dépités (bien plus nombreux) de l’UMP et de Nicolas SARKÖZY, peuvent en effet regretter que ce dernier n’ait pas mis en chantier, pendant les six mois de son mandat, cette "confédération européenne". Pour "orienter" ensuite ses successeurs dans cette direction.

    05/12/2008 à 9 h 37 min
  • grutjack Répondre

                  Eh oui ! on peut toujours rêver, M. Lance Ça ne coûte pas cher et ça réconforte en ces temps difficiles. Voilà enfin un bel et bon projet : une Europe des Patries, chapeautée par un Président permanent et choisi démocratiquement, organisée autour d’une Constitution courte et claire. C’est magnifique.
                   Il n’y a qu’un petit problème : c’est exactement le contraire de ce que veulent les gens de Bruxelles. M. Giscard d’Estaing, qui a amoureusement concocté la Constitution européenne, première et deuxième mouture, a certes beaucoup de défauts, mais c’est un homme plutôt intelligent, qui parle un français châtié et qui n’ignore pas que cette belle langue a toujours été réputée pour sa clarté. Croyez-vous alors que c’est par distraction qu’il a pondu des textes "imbuvables" ? Je suppose qu’au cours de votre vie déjà longue, vous avez dû vous assurer plusieurs fois pour différentes raisons. Avez-vous eu le courage de lire en entier le sabir de vos polices d’assurance ? Avez-vous poussé la curiosité jusqu’à déchiffrer les passages en si petits caractères qu’ils nécessitent l’usage d’une loupe à moins qu’on ne soit pourvu d’un regard d’aigle ? Cela est voulu, évidemment. Cette obscurité permet à la Compagnie, lorsqu’elle ne veut pas rembourser, de s’en tirer facilement, avec l’aide d’avocats expérimentés. Pour ce qui est de Giscard, il s’agissait de faire avaler aux bons Européens des tas de dispositions dont ils ne veulent pas. Qu’auriez-vous fait à sa place ?
                    Quant à l’élection d’un Président au"suffrage universel" qu’est-ce que cela changerait ? Au lieu d’un Nicolas Sarkozy accompagné et surtout surveillé par Barroso, on aura un Président Barroso "élu" triomphalement. Les référendums nous ont montré que ces Messieurs se fichaient royalement de la volonté des peuples. Alors on s’arrangera pour qu’ils votent "juste". Depuis ses débuts, d’ailleurs, l’intégration européenne est une fraude. On nous avait promis une Europe revigorée, on a eu l’Eurabie ; on nous avait promis une Europe prospère ; on est en train de sombrer dans une nouvelle grande dépression. Alors, rêvons un peu !

    05/12/2008 à 6 h 08 min
  • Pierre LANCE Répondre

    La mauvaise foi, le parti-pris de dénigrement et l’incompréhension totale de l’action politique qui s’étalent complaisamment sur ce site me feraient douter de l »intelligence de nos lecteurs si je n’avais pas été pleinement rassuré par les dizaines de souscriptions et de lettres chaleureuses que je reçois en ce moment à la suite des mes articles sur le livre de Richard Heinberg « Pétrole : la fête est finie ». Aussi je demande à nos visiteurs occasionnels de ne pas se fier au très bas niveau de certains des commentaires ci-dessus, où la hargne venimeuse antosarkozyste se défoule sans retenue. L’explication de cette rancoeur est toute simple : nous avons souvent affaire ici à une petite cohorte de dépités du lepenisme qui ne parviennent pas à se consoler du fiasco total du FN, dont ils tiennent Sarkozy responsable. Ils n’ont d’ailleurs pas complètement tort, car il est bien évident que tant que Le Pen n’avait en face de lui que la Chiraquie mollassonne ou les pantins socialistes, il conservait toutes ses chances. Mais voilà que Sarkozy est arrivé comme un caniche dans un jeu de quilles et qu’il a coulé le « paquebot » corps et biens. Alors nos petits messieurs ne le lui pardonnent pas et sont parfaitement incapables d’analyser objectivement, ni même honnêtement, les actions du nouveau président. Sarkozy mérite sûrement quelques critiques, mais il se trouve aujourd’hui confronté à une situation sans précédent, dont les matamores du FN ne se seraient jamais dépêtrés. Je reconnais toutefois qu’on ne peut pas faire la preuve de cette dernière assertion, puisque le charme principal de l’opposition à vie est que l’on peut se vanter de tout, personne n’ayant jamais l’occasion de vous juger aux actes. Je signale tout de même à notre ami Jean-Claude Thialet que le traité de Lisbonne comporte bel et bien un mandat de deux ans et demi pour le président du Conseil européen. Mais il est évidemment plus facile de démolir un traité quand on ne s’est pas donné la peine de le lire. Je signale aussi à HEFF que les augmentations des versements dont il parle n’ont rien de scandaleux et ne représentent guère plus que l’augmentation du niveau de vie sur deux ans. Je lui signale aussi que les versements dont ont bénéficié les précédents candidats ont été très utiles pour leur permettre une entrée dans l’Union relativement sans accrocs et faciliter l’harmonisation économique européenne en cours de réalisation. En revanche, et j’espère que nous retrouverons notre unanimité sur ce point : le versement à la Turquie est lui, véritablement scandaleux, parce que la Turquie n’est pas et NE SERA JAMAIS un pays de l’Union européenne, et que ce versement est donc à fonds perdus. Mais sans doute a-t-on jugé qu’il fallait donner à la Turquie un os à ronger.

    05/12/2008 à 1 h 22 min
  • chevalier teutonique Répondre

    Avec Sarkozy, la devise nationale ce n’est plus " liberté égalité fraternité " mais bien plutôt " travail famille patrie ", au Nord presque comme au Sud de la Fwance !

    05/12/2008 à 0 h 12 min
  • IOSA Répondre

    JC [email protected]

    IOSA : en y mettant toute ma bonne volonté et toute mon attention, je n’ai absolument rien compris à votre "post". Seriez-vous un sarközyste" qui s’ignore ?

    Wouaaaahhh !!!!….J’ai faillis m’étrangler à vous lire…

    Six mois est le temps que j’aimerai qui reste pour Mossssieuuu le Président bling bling à gouverner la France.

    Et vivement l’année nouvelle, comme celà au moins il ne pourra plus faire de "bétises" dans l’Union.

    Mais néanmoins, j’ai peur car il va avoir davantage de temps à saccager la France si il n’est plus occupé ailleurs.

    Reste bien la Colombie, mais sa copine Ingrid y est déjà. 

     

    04/12/2008 à 21 h 18 min
  • HEFF Répondre

    Entre 2009 et 2011,  les Autorités de l’Union Européenne régalent les futurs adhérents en vue de l’élargissement à 35 membres :

    Le versement annuel à la Turquie passera de 566 millions en 2009 à 781 millions d’euros en 2011. 

    Le versement annuel à l’Albanie passera de 81 millions en 2009 à 98 millions d’euros en 2011.

    Le versement annuel à la Bosnie passera de 89 millions en 2009 à 108 millions d’euros en 2011. 

    Le versement annuel au Kosovo passera de 66 millions en 2009 à 69 millions d’euros en 2011. 

    Le versement annuel à la Serbie passera de 194 millions en 2009 à 202 millions d’euros en 2011. 

    Le versement annuel à la Croatie passera de 151 millions en 2009 à 157 millions d’euros en 2011. 

    Le versement annuel à la Macédoine passera de 81 millions en 2009 à 98 millions d’euros en 2011. 

     

    Les millions de pauvres et de chômeurs français et de l’UE apprécieront …….

    04/12/2008 à 19 h 46 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    SAS & HEFF : bien vu ! Hélas, la France est peuplée d’autruches qui ne veulent rien voir n’y entendre qui troublât leur quiétude. Et quand elles se sortent la tête du sable, elles chaussent de lunettes … roses !

    IOSA : en y mettant toute ma bonne volonté et toute mon attention, je n’ai absolument rien compris à votre "post". Seriez-vous un sarközyste" qui s’ignore ?

                                Cordialement, Jean-Claude THIALET

    04/12/2008 à 18 h 11 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les-4-Vérités"   – 04 12 08

    On le sait, Nicolas SARKÖZY, en tant que Président de la République, est, très rapidement sur tous les "coups". Un chin mord un enfant ? Aussitôt, il exige que la loi ou la règlementation soient revues et corrigées ! Un, pardon "une, Ministre demande que les vagbonds soient contraints à accepter la chambre qu’on leur propose pour leur éviter de mourir de froid, il ne tarde pas à rectifier ses propos, un journaliste récalcitrant aux convocations judiciaires, est interpelé à son domicile et fouillé à corps, sans plus attendre, il exige que la procédure soit revue, etc.

    Mais que penser de ce même Nicolas SARKÖZY qui, en tant que Président de l’UNION EUROPENNE  (certes pour quelques semaines encore) se laisse fustiger, et même menacé par WEN JIABO, Premier Minitre chinois, parce qu’il doit rencontrer, dans un contexte "hors politique" d’ailleurs  – en compagnie, d’ailleurs de Ministres européens et de hauts responsables "brussellois" – le Dalaï Lama. Quand j’aurais rappelé que, pas plus tard qu’hier,WEN JIABO, furieux de cette rencontre, a annoncé que "les relations commerciales de la Chine avec la France pourraient être affectées (sic), on est étonné du silence d’un Nicolas SARKÖZY qui nous a habitués à dégaîner aussi vite que son ombre !

    Et quand j’ayrais rappelé que les échanges commerciaux entre la France et la Chine sont dans la proportion de l’alouette (pour la France !) et du cheval (pour la Chine !) cela montre le mépris affiché par le Maître de la Chine. Aissi bien pour l’UNION EUROPENNE qu’il inonde de ses produits, que pour le Président qui la représente… Qu’il me soit permis de penser que si, au lieu de six mois, le mandat du "président europénne" avait été de deux ans comme le réclame Pierre LANCE, ce "mépris" aurait été aussi grand….

    En tout cas, l’éphémérité de son mandat à la tête de l’UNION EUROPEENNE ne justifie pas que Nicolas SARKÖZY n’ait pas répondu vertement au CHINOIS qui nargue la France. A moins que, en six mois de mandat européen, Nicolas SARKÖZY, à force de recevoir des camouflets dans la plupart de ses intitiatives (pas seulement de la part de son "amie" ANGELA) n’ait compris qu’il ne pouvait en aucun cas compter sur la solidarité de ses "pairs" européens. Raison de plus pour comprendre qu’il est plus que temps de quitter et l’UNION EUROPEENNE et l’EURO ! AVANT QU’IL SOIT TROP TARD …

                                   Cordialement, Jean-Claude THIALET

    P.S. Bien entendu, après ce que j’ai écrit, je m’attends à me faire fustiger (et même pire) par notre ami Pierre LANCE. Mais les faits sont là, têtus ! Et nous Français  – même si nous avons conscience (moi tout le premier !) d’une nécessaire solidarité européenne, au plan géographique, culturel (à tous les sens du mot, y compris "religieux" !) et économique, nous devrions comprendre que l’UNION EUROPEENNE avec ses traités inégaux qui nous imposent d’accepter sans la moindre contre-partie les trop pleins de marchandises et de populations de pays "en voie de développement",  nous a entraînés dans une galère dont il est plus que temps de nous sortir … 

    04/12/2008 à 16 h 17 min
  • Magny Répondre

    C’est Angela Merkel qui a raison : il ne faut pas confondre vitesse et précipitation . Mais pour Sarkozébulon l’agitation prime sur la réfléxion . Et que s’enchainent les annonces de projets mal ficelés , et que se télescopent les plans de sauvetage où on ne sait plus trop bien qui sauve qui tellement tout le monde barbote dans la mouise .

    Oui il fait ce qu’il peut , oui il se démène notre président . C’est bien ce qu’on lui reproche : de patauger dans l’incohérence . Et dire qu’on va en prendre encore pour 5 ans après 2012 ( mais si il va passer , parce qu’en face ils seront encore plus nuls , et surtout ils ne proposeront rien de mieux ) .

    Pour le commentaire de monsieur sans nom je ne vois pas le rapport entre la constitution européenne et la situation humanitaire de la bande de Gaza . Quelqu’un pourrait m’expliquer peut être ? Cette propension à injecter de force le problème israëlo-palestinien dans tous les sujets commence à me taper sur les nerfs .

    04/12/2008 à 13 h 54 min
  • sas Répondre

    Et juste pour achever dans la perfection l’extermination du gaulois de base……reviendra aux affaires après l ère du bateleur……la nouvelle messie…..une vièrge du poitoux ou un chimpanzé en rute……bref un obama sauce gnlf voir go, une vrai fausse bonne idée sortie de la manche et qui continuera a faire abstraction de l intéret nationnal , des droits des peuples nationnaux……..

    pour le plus grand bonheur des gardiens du veau d or…..

    sas qui se plait a lire depuis peu des commentaires qui fleurissent ici et là et qui nous rapprochent définitivement de la vérité vraie….

    sas

    nb) les 6 mois en question dans mon précédent post concernait la présidence européenne

    04/12/2008 à 11 h 29 min
  • HEFF Répondre

    L’avenir de l’Europe est tout traçé, elle ne sera ni fédérale, ni confédérale, ce sera le Rwanda et le Kosovo, en Belgique, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne et en France, les autochtones sont traités comme des parias et des citoyens de seconde zone et sont encouragés à laisser la place aux nouveaux immigrants, les identités nationales et régionales sont méthodiquement détruites par les technocrates et les bureaucrates, l’islam est encensé et favorisé pour s’implanter et coloniser notre civilisation et nos territoires, l’immigration massive de peuplement est alpha et l’omega de la politique de Bruxelles, et Sarkozy nous fait toujours le même numéro depuis qu’il est logé à l’Elysée mais dans les faits c’est encore du chirac et du socialisme.

    Face à la crise, le pauvre Sarkozy panique et crie au secours, espérant que le salut viendra de Bruxelles, de Londres ou de Washington alors que seul la nation est le cadre qui permettra à la France de survivre et d’échapper à la guerre civile et au chaos socio-économique.

    03/12/2008 à 22 h 07 min
  • Anonyme Répondre

    Monsieur,

    Le bel article !
    Voyez, Monsieur le Président, comment l’auteur se soucie de votre départ prochain de la présidence du Conseil de l’Union européenne, pendant que les bateaux d’aide humanitaire transportant de la nourriture et des médicaments vers Gaza sont bloqués par la marine israëlienne.
    Voyez, Monsieur le Président, comment l’auteur attire votre attention, et celle du lecteur, sur la nécessité de suivre son conseil : « (…) l’Europe ne pourra pas sortir de l’ornière tant que ses dirigeants empêtrés ne proposeront pas au suffrage universel européen une constitution claire, confédérale et non pas fédérale, en 70 articles maximum, une constitution qui unisse les forces européennes tout en laissant à chaque nation une large autonomie. », pendant que l’armée israëlienne impose un sévère embargo sur la Bande de Gaza.
    Voyez, Monsieur le Président, comment l’auteur, constatant votre « ruse » pour conserver une influence politique, envisage votre action future sur l’avenir de l’Europe, pendant que le monde regarde un futur génocide sans bouger. 
    Pourquoi cet auteur que j’estime – même si son avis diffère souvent du mien – ne vous a-t-il pas plutôt incité, Monsieur le Président, à demander une réunion extraordinaire et urgente de l’OTAN, et exiger que les bateaux humanitaires soient escortés vers Gaza ?
    Cordialement
     

    03/12/2008 à 20 h 14 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    "Les-4-Vérités"   – 03 12 08

    Ce ne sera pas faire injure  à Pierre LANCE que de penser que son (au moins potentiellement) "grand homme (je veux parler de Nicolas SARKÖZY en personne) aura été victime de lui-même… N’avait-il pas, lui et ses pareils de la fausse "droite" que de la gauche, voulu ce projet de Constitution européenne concocté par Valéry GISCARD D’ESTAING et que ne pouvaient que rejeter les électrices et les électeurs de bon sens. Et, dans sa précipitation (habituelle) à vouloir imposer par voie parlementaire, au mépris du droit des cioyens à disposer de leur avenir, et de la Constitution française, un substitut à ce "traité" avec le "traité dit de LISBONNE", n’a-t-il pas oublié d’y inclure la seule disposition qui convenait à Pierre LANCE : une "Présidence" de l’Union Européenne portée à deux ans, au lieu de six mois ?

    Mais toutes celles et tous ceux  – il n’en manque pas en France – qui ont tendance à voir en l’époux de Carla BRUNI un nouveau "Napoléon" devraient rougir en se souvenant de ce que le "modèle" (Napoléon BONÄPARTE) avait été capable de réaliser en l’espace de six mois en matière de réformes, comme de conception, de création et d’organisation en tous genres, dans TOUS les domaines. Et ce alors que TOUTE l’Europe était coalisée contre lui !  Partout où l’Aigle est passé, il a laissé sa trace. Ses traces ! Des traces qui, deux-cents ans après substistent encore !

    Personnellement, à voir seulement les résultats de "son"  "G VAIN" (mot que l’emprunte à "RIVAROL") et tous les dégâts collatéraux ou non que Nicolas SARKÖZY sème sur son passage, je me consolerai aisément  de voir que, décidément – mis à part sa taille et la beauté de son épouse – il n’est pas un … "Napoléon". Et j’aime à croire que son successeur à la tête de l’UNION EUROPEENNE, le Premier Ministre tchèque, n’aura pas cédé (pas plus que José BARROSSO dont les observateurs attentifs auront pu remarquer qu’il n’a cessé de "marquer" à la culotte dans TOUS ses déplacements internationaux le "président" bientôt sortant de l’UNION EUOPENNE, comme pour mieux monter qui est le vrai "patron") n’aura pas cédé à ses "amicales" pressions, de lui laisser la constuction de son "joujou", de  son "machin" : l’UNION POUR LA MEDITERRANEE dont l’EUROPE déjà submergée par l’immogration a TOUT A CRAINDRE;

    Mais je gage que, pendant les trois ans et demi qui lui restent à,passer à l’Elysée (c’est plus que "deux ans", ça !) de son mandat, Nicolas SARKÖZY aura le temps de montrer ses talents à achever la destruction de ce qui reste du "France-Titanic". Il est même à craindre que les "autruches" (celles de "droite" comme de gauche) obnubilées par ses talents de magicien (comme le sont apparemment les hommes de réflexion que sont assurément Pierre LANCE et Nicolas BONNAL ! ), lui en donneront pour cinq ans de plus ! 

                                       Cordialement, Jean-Claude THIALET

    03/12/2008 à 18 h 09 min
  • IOSA Répondre

    Six mois ??? C’est ce que j’aimerai en ce qui concerne son mandat présidentiel, mais à part celà……

    VIVEMENT la nouvelle année !!!!

    03/12/2008 à 13 h 24 min
  • sas Répondre

    De toute évidence ,il n’y a que quelque veaux bien français pour considérer la présidence naguybocsiene comme trop brève…..

     

    Pour info , il a lassé les allemands, indisposé les polonais,contrarié les scandinaves et outré les slaves….et niqué les français

    ……pas mal en 6 mois….

    sas

     

    03/12/2008 à 12 h 46 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *