Taxation des dépôts bancaires : nous sommes tous Chypriotes

Posté le mars 20, 2013, 10:08
3 mins

Depuis quelques jours, les médias se gargarisent du « sauvetage » de l’économie chypriote.

Je note d’abord que, la plupart du temps, personne ne s’intéresse à cette petite île européenne, occupée par la Turquie… avec laquelle l’Union européenne est en cours de négociation pour préparer son adhésion (qui a déjà coûté des centaines de millions d’euros aux contribuables européens).

Je rappelle aussi (voir le n° 877) que, dans une merveilleuse indifférence de la caste politico-médiatique, l’UE finance à Chypre la construction de mosquées turques – avec l’argent (tiré des poches européennes, encore une fois) prévu pour restaurer les joyaux de l’architecture byzantine détruits par les envahisseurs ottomans.

Cette crise est donc fort bienvenue pour rappeler que Chypre appartient à l’Union européenne. On aurait fini par l’oublier, sans cette actualité !

Cela étant, cette actualité est tout, sauf réjouissante.

Et ce, malgré les concerts de louanges qui ont entouré l’annonce, samedi 16 mars, de l’accord trouvé entre Chypre, l’UE et le FMI. Accord qui consiste à prêter à Chypre 10 milliards d’euros et à lui demander de lever une taxe de 6 milliards sur les dépôts bancaires.

Que les banques portent une lourde responsabilité, aux côtés des États faux-monnayeurs, dans cette crise de la dette, est incontestable. Mais taxer les dépôts bancaires, c’est faire porter aux épargnants la responsabilité de cette gabegie. Et c’est surtout organiser, avec le concours de la force publique, un vol pur et simple.

Je sais bien que cette taxe est dite « exceptionnelle », mais on sait ce qu’il advient des taxes « exceptionnelles » : elles ont une fâcheuse tendance à durer.

Je sais bien aussi qu’il n’est question que de Chypre. Mais, avec un tel précédent, viol manifeste de la déontologie bancaire la plus élémentaire, et aussi des traités européens, aucun épargnant ne sera plus en sécurité.

Si nous acceptons sans réagir ce nouveau scandale chypriote, nous donnons un blanc-seing aux États et aux institutions européennes pour spolier toute notre épargne.

C’est tout le logiciel économique des 30 dernières années qu’il faut rejeter en bloc – et vite, avant d’en mourir ! Non, notre épargne n’appartient pas à l’oligarchie. Nous voulons une économie fondée sur l’épargne et non sur les facilités démagogiques du crédit illimité… Je veux dire illimité jusqu’à la faillite et à la spoliation !

5 réponses à l'article : Taxation des dépôts bancaires : nous sommes tous Chypriotes

  1. 23 mars 2013

    Non aux plans de renflouement
    Non à l’austérité

    Chypre pourrait être comme l’Islande le grain de sable qui fait dérailler la machine de destruction des peuples.

    Soutenez le plan B avec la séparation strictes des banques afin de mettre les spécualteurs en faillite.

    Signez la pétition : https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/a-tous-les-d%C3%A9put%C3%A9s-chypriotes-chypre-doit-scinder-les-banques-en-deux-cat%C3%A9gories-bonne-mauvaise-banque

    La nouvelle résistance contre le monde de la finance

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    21 mars 2013

    l’auteur raconte n’importe quoi
    Chypre est une ile de l’espèce paradis financier , pas une démocratie martyre !
    les Russes y recyclent leurs euros ( bien ou mal acquis )
    lesquels euros reviennent dans la zone euro
    les dépôts y sont environ 5 fois supérieurs au … P.I.B. ( celui du …Limousin pour une population ….marseillaise )
    les banques chypriotes sont ” propriétaires ” à hauteur de 2,5 Milliards d’euros de … dettes grecques
    les impôts ne rentrent pas mais les dépôts bancaires rapportent 5 % l’an
    bref Angela et Mario ont sifflé la fin de la récréation bancaire chypriote … il n’ont pas envie de dilapider leurs euros ( 2,5 Milliards pour la …France !)
    ou les chypriotes ( par la taxe bancaire ) paient ce qu’ils n’ont jamais payé , soit ils sortent de l’U.E.

    Répondre
  3. Oeildevraicon

    20 mars 2013

    la caste politico-médiatique, l’UE finance à Chypre la construction de mosquées turques .
    -Ou en est la pétition?

    Quand au reste, l’état Français n’a pas attendu les directives de Bruxelles, pour faire un véritable holdup, sur les revenus ,les retraites et l’épargne bancaire.

    Ne nous a t-on pas dans les années 65, obligé à domicilier nos salaires sur un compte les bancaire?
    C’est là déjà que nous aurions du refuser.

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    20 mars 2013

    Les banques du club med et de la France sont devenues aussi sûres que celles de Tombstone et de Dodge City du temps du Far-West.
    La différence majeure réside dans le fait que les bandits n’agissent plus masqués et armés d’un six-gun mais en plein jour et sous le couvert de lois scélérates.
    Économiser de l’argent dans de telles conditions est un non-sens. Il faut donc réduire son travail pour faire rentrer moins quitte à ne plus rien foutre du tout.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)