Traité européen : Sarkozy a trahi les Français

Posté le octobre 23, 2007, 12:00
4 mins

À Lisbonne, les 18 et 19 octobre derniers, le sommet des chefs d’État et de gouvernements de l’Union européenne a formalisé l’accord des 27 sur le nouveau traité européen. Ce traité de Lisbonne a réhabilité, sous un autre nom, le projet de Constitution européenne rejeté par les peuples français et néerlandais aux référendums de 2005.

Tout ce que les Français ont refusé incruste le nouveau traité : la supériorité absolue du droit européen sur la Constitution française ; la personnalité juridique de l’Union qui permettra à la Commission de se substituer aux États sur la scène internationale ; un président désigné par ses pairs pour deux ans et demi ; un ministre européen des Affaires étrangères baptisé autrement ; aucune limitation géographique et civilisationnelle (à l’inverse du traité de Nice qui fixait la liste des pays pouvant devenir membres de l’UE), ce qui laisse grande ouverte la porte à l’entrée de la Turquie ; le plus important transfert de compétences de l’histoire de la construction européenne (68 nouvelles matières seront décidées à la majorité qualifiée)… Ce traité « simplifié » et « modificateur » est une usine à gaz de 250 pages d’amendements à insérer dans les 3 000 pages des traités précédents.

Nicolas Sarkozy a annoncé que la France serait « la première » à ratifier le traité, avant Noël, au lendemain de sa signature définitive le 13 décembre prochain. Avant la ratification, il faudra réunir le Parlement en Congrès pour réviser la Constitution française, incompatible avec le traité de Lisbonne. Des 27 pays de l’UE, seule l’Irlande, par obligation constitutionnelle, a prévu d’organiser un référendum.

En juin dernier, le Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, confiait : « La substance du traité constitutionnel a été préservée (..) bien entendu, il y aura des transferts de souveraineté.
Mais serais-je intelligent d’attirer l’attention du public sur ce fait ? ». Selon un sondage Louis Harris publié jeudi par le « Financial Times », 76 % des Allemands, 75 % des Britanniques, 72 % des Italiens, 65 % des Espagnols et 63 % des Français souhaitent un référendum.

Les responsables européens préfèrent satisfaire les milieux d’affaires. Exemple : ceux-ci veulent l’intégration de la Turquie, qui la fera bénéficier des « fonds structurels » européens pour stabiliser son inflation, moderniser ses infrastructures et amplifier sa demande solvable ; ils pourront alors y investir en toute sécurité. Les conséquences identitaires, ils s’en moquent…

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

37 réponses à l'article : Traité européen : Sarkozy a trahi les Français

  1. S

    12/02/2008

    Sarkozy à trahi le peuple !! (je pense que sa chute dans les sondages est en rapport) 170% d augmentation de salaire, impensable quand on dit aux francais que les caisses sont vides !! Que les francais se reveillent !!

    Répondre
  2. Philippe Landeux

    21/11/2007

    Jean-Claude Thialet se demande combien, parmi les intervenants, ont voté Sarkozy. Pour ma part, j’ai voté pour lui au second tour. Mais avait-on le choix ? J’ai voté comme beaucoup sans conviction, ou plutôt avec la conviction que, si Royal passait (le nom m’amuse), ce serait pire.
    En fait, le vrai problème n’est pas de savoir qui a été élu et ce qu’il a raconté durant sa campagne, mais ce qu’est une Démocratie. Dans une vraie démocratie, les lois et a fortiori les traités internationaux sont approuvés par le Peuple. Peu importe alors qui les a préparés puisqu’il ne dépend pas de sa seule opinion qu’ils soient adoptés. Mais qui prônera les Principes de la Démocratie ? Je veux dire qui les prônera en tout temps et non seulement quand cela l’arrange ? Il faut d’ailleurs ajouter que le fondement d’une Démocratie véritable est l’Egalité des Citoyens (individus participant à la vie de la Cité selon ce qu’elle-même considère comme une participation) en Devoirs et en Droits (dont celui d’accéder au marché).
    D’après ces considérations, les propositions particulières d’un candidat à l’élection présidentielle sont trop nombreuses pour que son élection puisse être considérées comme l’approbation en bloc par les électeurs de toutes ses positions. Maintenant, s’il est naturel que le président essaie d’appliquer chacune de ses propositions, il ne dépend pas de lui seul qu’elles soient mises en oeuvre, surtout lorsqu’elles impliquent l’adoption de lois nouvelles ou la modification de lois en vigueur, car les lois, toutes les lois, doivent être ratifiées d’une manière ou d’une autre par le Peuple souverain. L’élection d’un président de la République ne tient pas lieu de référendum sur chacune de ses propositions de candidat. Ainsi Sarkozy n’a pas trahi pas sa parole  en oeuvrant pour un "mini" projet européen, mais il trahit bien le Peuple Français dans l’absolu quand il décide qu’il ne sera pas consulté sur ce sujet qui engage sa destinée.

    Salut & Fraternité,

    Répondre
  3. jl

    21/11/2007

    Libre à chacun de penser (ou d’affirmer) qu’il y a eu trahison. Malheureusement pour eux, ce n’est pas le cas. Il avait depuis longtemps, avant même sa candidature d’ailleurs, fait savoir qu’il ferait ratifier un traité simplifié s’il était élu Président de la République. Il a été élu, il l’a fait. Certains auraient-ils préféré un menteur de plus au sommet de l’Etat ? Et qu’auraient dit les mêmes si, une fois élu, il avait dit "ben non, finalement, pas de nouveau traité" ?

    Répondre
  4. EcranBleu

    04/11/2007

    Et bien nous y voila !

    Cela fait des mois que SAS, EIFF et moi-même ne cessons de répéter que Sarko ne fera que ce que ses frères de loge lui demanderont de faire. L’avis du peuple, les maçons s’en tamponnent (la preuve !)

    Pour ceux qui n’ont pas encore compris :

    L’objectif est de créer les États-Unis d’Europe, abolir les nations et créer un énorme gloubi-boulga fait de personnes peu éduquées (importer des crétins arrangent les mâcons qui gouvernent) qui seront d’accord pour accepter n’importe quoi, y compris la dissolution de la France et des autres pays européens dans une super-entité plénipotentiaire, l’UE.

    L’objectif est le même aux US via la création d’une union "nord -américaine" avec la fusion des US, du Canada et du Mexique. La dévaluation actuelle du dollar US est VOULUE et ORGANISÉE par la maçonnerie US afin de "vendre" le concept d’une nouvelle monnaie commune qui s’appellera l’Amero, faisant ainsi clairement le pendant de la monnaie Euro.

    L’objectif final de toutes ces manipulations est la création d’un gouvernement mondial NON ÉLU qui aura droit de vie et de morts sur tous les êtres humains.

    Le nom de cet objectif final, pour les initiés, est "nouvel ordre mondial" ou "new world order" comme on dit en Anglais ou bien "nuevo ordo seculorum" en Latin.

    Répondre
  5. sas

    31/10/2007

    A olivier…..analyse très pêrtinente mr olivier……sauf qu’en plus la FRANCE est cité comme un M O D E L ;……que dis je un PHARE pour l humanité…….que néni UNE EXCEPTION……

    et un max ,y croient NAIVEMENT ET CONNEMENT;

    sas

    Répondre
  6. Olivier

    30/10/2007

    Ce serait une erreur, je crois, de se focaliser à l’excès sur Sarkozy : lui-même n’est qu’un laquais du système comme les autres membres de la classe politique. Que le président s’appelle Sarkozy, Chirac, Miterrand, Giscard, Jospin ou Royal, ce sont exactement les mêmes, appartenant à l’oligarchie et faisant la même politique. Il faut comprendre que nous vivons dans une pseudo-démocratie, où les candidats sont choisis à l’avance dans les états-majors politiques et ne tenant aucun compte de ce qu’ils ont dit et promis pendant les campagnes électorales. Le système fonctionne parce que les médias, par leur propagande constante, parviennent à faire croire à la réalité du système démocratique qui n’est qu’une illusion : vous avez le choix entre 2 candidats qu’on vous a préparé d’avance, qui ne tiendront aucun compte de ce qu’ils ont promis et qui feront la même politique quelque soit celui qui est élu ! Voilà un beau choix.
    La mise en place de la constitution européenne (rebaptisée "traité", alors que c’est la même chose de l’aveu même de Giscard) explicitement rejetée par référendum en 2005, montre encore plus le caractère factice de notre démocratie, et l’arrogance chaque fois plus grande de l’oligarchie. La construction européenne ou l’immigration de masse imposée à notre peuple qui n’en a jamais voulu montrent que cette oligarchie poursuit un objectif mondialiste, où l’identité des peuples doit être détruite au profit d’une "fusion" planétaire, politique, économique, linguistique et ethnique.

    Répondre
  7. Yann

    30/10/2007

    @ Jean Claude : Le nom de "l’ex" maitresse de nagy bocassa est Anne Fulda, journaliste au Figaro me semble t’il.. Quoi que les dernières rumeurs font état d’une idylle entre la navigatrice Maud Fontenoy et mirliton 1er, en sus bien-sûr de l’algero-marocaine actuellement garde des sceaux.

    Répondre
  8. Anonyme

    30/10/2007

    30/10/07    – "Les 4-Vérités"

    A propos de CBS news. Pressé de dire à OLIVIER, avant que ce FORUM prenne fin, que j’avais pu finalement "visionner" la vidéo de CBS News , je ne sais pourquoi, j’ai écrit "journaliste BRITANNIQUE" au lieu de "journaliste ANGLO-SAXONNE". Par ailleurs, pour qui aura vu cette vidéo, il apparaît que les journrs de certain porte-parole (le "Monsieur PAS DE COMMENTAIRE" élyséen) pourraient être comptés à l’ELYSEE, et même sa carrière politique avortée, lui qui avait été désigné pour succéder à Nicolas SARKÖZY à la Mairie de NEUILLY sur SEINE. De quoi, effectivement, lever les bras au ciel, comme on a vu le MARTINON (1)(puisqu’il s’agit de lui) en esquisser le mouvement à l’arrière plan de cette vidéo… Wait and see !

             Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) lequel MARTINON pourrait peut-être bien finalement "l’imbécile" désigné par son patron avant de quitter précipitamment le plateau de "CBS News" !

    Répondre
  9. Jean-Claude THIALET

    29/10/2007

    29/10/07    – "Les 4-Vérités"

    Euréka, OLIVIER, j’ai pu écouter  – via le site du "FIGARO" d’aujourd’hui, l’enregristrement de l’émissions "60 minustes" sur CBS. On y voit Nicolas SARKÖZY, arracher rageusement ses oreillettes, face à une journaliste britannique qui voulait l’interroger sur Cécilia, et sortir à la façon d’un crabe en criant "QUEL(LE ?) IMBECILE ! ". Sans que l’on sache si cela s’adresse à la journaliste, à Cécilia, à lui-même(1), ou aux TROIS. En tout cas, cette scène montre à quel point le nouveau président est capable de perdre son sang-froid (ce que ceux qui l’approchent de près savent déjà !) sans se soucier des répecussions auprès de l’opinion publique internationale, anglo-saxonne particulièrement. Merci à OLIVIER et au FIGARO d’avoir montré ces "dessous" du "LIDER MINIMO" qui pourraient inspirer CANAL +.

         Cordialement, Jean-Claude THIALET 

    (1) "imbécile" pour avoir épousé Cécilia? pour s’être réconcilié avec elle le temps d’une présidentielle au lieu de continuer de filer le parfait amour avec je ne sais plus quelles journaliste du "FIGARO" ?(2)

    (2) ce que les électeurs/électrices qui n’avaient guère de sympathie pour l’ex-femme du gentil Jacques MARTIN auraient volontiers pardonné à leur futur président …

    Répondre
  10. sas

    29/10/2007

    A jean claude lahitte……salut mon ami….au lieu de t’enquérir de savoir qui des crétins sarkophobes actuel a voté pour lui……pose effectivement la question suivante : vu les commentaires sur la turquie ; qui a lu le projet initial de constitution européene REJETEE MASSIVEMENT PAR REFERENDUM POPULAIRE DANS UN INSTANT DE LUCIDITE……????? de plus de lire qui a compris que sur le papier la turquie etait déjà européene, effectivement la signature de la turquie étant actée…A L EPOQUE NOUS AVIONS ETE QUE QUELQUES RARES A S EN EMOUVOIR……tant il est vrai que pour intégrer israel à l’europe, qui reste rappelons le la finalité de l’opération……l’étape turque est I N D I S P E N S A B L E;

    nuevo ordo secularum……n’est-il pas naguy ???????????

    SAS

    Répondre
  11. Jean-Claude THIALET

    29/10/2007

    29/10/07    – "Les 4-Vérités"

    Pour ceux qui s’imaginent encore que l’UNION EUROPENNE est composée de "démocraties" où les électeurs/électrices sont consultés sur des projets d’importance comme dans la démocratie suisse, je citerai ces résultats d’un sondage de o’Agence YOUGOV cité notamment dans le SUNDAY TIMES. Selon ce sondage : 76 % des Allemands, 75 % des Britanniques, 72 % des Italiens, 65 % des Espagnols et (seulement !) 63 % des Français souhaitent que le "MINI-TRAITE" dont SARKÖZY prétend assumer la parternité (1). Ce sondage (2) tendrait à montrer :

          – que les gouvernants des différents pays membres de l’UNION EUROPENNE sont tellement persuadés du rejet de ce MINI-TRAITE par les différents peuples qu’ils ne souhaitent pas les consulter. A moins qu’estimant qu’il y a eu suffisamment de temps perdu depuis le rejet par les Français et les Hollandais du Traité de Consitution concocté par GISCARD ???

         – que les Français qui arrivent largement en queue dans ce sondage se désintéressent désormais du sort de leur Pays. A moins qu’ils ne soient déjà sans illustion sur Nicolas SARKÖZY et ses promesses.

    Mais je crois aussi pouvoir extrapoler en pensant que les électeurs qui réclament une referendum sur le "MINI TRAITE" doivent être largement en faveur de son rejet. Sinon, à quoi bon réclamer d’être consulté sur un texte que l’on accepte en faisant confiance à son gouvernement ?

            Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) comme une certaine CECILIA voulait assurer la "maternité" de la "libération des infirmières bulgares et du médecin syrien ??? 

    (2) les IRLANDAIS n’y figurent pas car, selon leur Constitution, ils doivent donner leur avis par referendum.

    Répondre
  12. Jean-Claude THIALET

    29/10/2007

    OLIVIER. J’ai tenté vainement de trouver quelque chose sur le site de CBSnews que vous avez la gentillesse de nous indiquer. Certes, je suis tombé sur un "cartouche" où m’on voyait une photo de SARKÖZY et quelques commentaire très brefs sur ses vacances aux ETATS-UNIS, et, en cliquant dessus, plus rien le concernant !!! ??? Cordialement, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  13. olivier

    28/10/2007

    URGENT : voir cette video sur Sarko

    http://www.cbsnews.com/sections/i_video/main500251.shtml?id=3416100n

    où Sarkozy perd une fois de plus les pédales et traite d’imbécile en direct une journaliste de la chaîne américaine CBS qui avait eu l’audace de lui poser une question qui a déplu au lider minimo de l’Elysée. Sûr que ça le change des journalistes-carpette de la presse française.

    Répondre
  14. Jean-Claude THIALET

    28/10/2007

    28/10/07    – "Les 4-Vérités"

    A lire les "posts" qui précèdent, et sans doute ceux qui vont suivre, je me pose une question : combien, parmi les "posteurs" concernés ont-ils voté "SARKÖZY". Au 1er et/ou au second tour ?

    Je ne sais pas si, comme l’évoque < @rima-tde.net >, SARKÖZY est un DICTATEUR. Ce que je sais c’est que l’ancien mari de CECILIA me rappelle étrangement certain général De la PERCHE. Rappelez-vous, le "général" avait été rappelé pour sauver l’ALGERIE FRANCAISE (1). Eh bien, comme aurait dit l’impérissable Geneviève TABOUIS de "Radio-Luxembourg", attendez-vous, avec Nicolas SARKÖZY, au largage non plus de l’ALGERIE FRANCAISE, mais de la FRANCE FRANCAISE !

    On nous rebat les oreilles avec le "MINI-TRAITE" sarközien. N’étant pas spécialiste es-traités, je ne sais pas quel est généralement le "volume" des traités. Mais que penser d’un "MINI-TRAITE" qui comporte TROIS-MILLE PAGES ? Qui, seulement pour les Parlementaires (députés et sénateurs, je le rappelle) aura eu le temps d’étudier sérieusement ce "MINI-TRAITE" et d’en peser sérieusement les conséquences pour l’avenir de la FRANCE avant d’être amené à le voter en décembre ? Est-ce que le touche-à-touche et ubiquitaire Nicolas SARKOZY, entre deux voyages ou deux discours, ou deux séances de "rabibochage" aura eu lui-même le temps de le faire ? Il est permis d’en douter. Et s’il se fie à un KOUCHNER, ou à un ATTALI pour que ce "MINI-TRAITE" conserve à la FRANCE un minimum d’autonomie, de liberté, je crois qu’il se trompe. Façon de parler, bien sûr, car, même les plus obtus des électeurs/électrices qui lui ont fait confiance finiront bien par comprendre que Nicolas SARKÖZY s’est mis, vis-à-vis de l’UNION EUROPENNE, dans la posture d’un vassal. Comme il l’avait déjà fait, lors d’un visite à WASHINGTON et à NEW-YORK lors de la campagne présidentielle, vis à vis des ETATS-UNIS et d’ISRAËL. 

    A propos de la TURQUIE. Je ne sais quel "posteur" a écrit que la mention de son entrée dans l’UNION EUROPEENNE ne figurait pas dans l’ancien projet de Traité de Constitution européenne. Je rappellerai simplement que la signature du Ministre turc des Affaires Etrangères figurait à la fin de ce texte. A quel titre, sinon comme futur partenaire ? Pour ce qui concerne le "MINI-TRAITE" qui doit être ratifié le 13 (on n’est pas supersticieux chez les européiïstes !) décembre à LISBONNE, tous les experts sont unanimes, il "INDUIT" à terme l’entrée de la TURQUIE dans l’UNION EUROPENNE. Si ce n’était pas vrai, POURQUOI NE PAS AVOIR ROMPU LES  POURPARLERS avec le Gouvernement d’ANKARA, et, mieux, ne avoir fait figurer cette "rupture" dans le "marbre" de ce Traité ?

    Ainsi, on revient à De GAULLE. Celui-ci s’était parjuré avec l’ALGERIE FRANCAISE, le nouveau président, qui, pendant la campagne présidentielle, s’était dit formellement opposé à voir arriver la TURQUIE au sein de l’UNION, est en train, lui,  de se parjurer sur ce sujet. Et c’est ainsi que la crainte du "général" de voir COLOMBEY LES DEUX EGLISES devenir COLOMBEY LES DEUX MOSQUEES se réalisera. Qui a dit que nul n’est prophète en son … village ? Mais ne fallait-t-il pas s’y attendre avec le "musulman d’honneur" qui vient de "rompre le jeûne" (avec un accent ciconflexe, sinon, cela ferait "rompre le jeune", casser du "djeune" si l’on préfère !), auquel on doit d’avoir créé le CONSEIL "FRANCAIS" DU CULTE MUSULMAN alors qu’il était Ministre de l’Intérieur, CHIRAC II regnante ? Avec un SARKÖZY qui a déclaré devant tous les représentants du Culte munsulman "APRES DE TEMPS DE LA CONSTRUCTION, VOICI MAINTENANT L’HEURE DE CONSOLIDER CET EDIFICE ET C’EST A VOUS, REPRESENTANTS DE L’ISLAM DE FRANCE, QU’IL APPARTIENT DE DONNER DE L’AMPLEUR (sic) A VOS AMBITIONS "(re-sic !). Et c’est ainsi que, par la grâce de nos Gouvernants (de droit comme de gauche" "QU’ALLAH EST DE PLUS EN PLUS GRAND EN FRANCE", comme le disait le regretté Alexandre VIALLATTE !

        Dormez en paix, braves Sarköcus, la chari’a se pointe à l’horizon. Et surtout, ne dîtes pas "NOUS N’AVONS PAS VOULU CELA !"

       Bon dimanche malgré tout ! Cordialement, jean-Claude THIALET 

     

    (1) alors que, selon une confidence jamais démentie de celui qui devait régner sous le nom d’HASSAN II, De GAULLE savait déjà qu’il larguerait l’Algérie. Pas seulement pour éviter d’avoir un COLOMBEY LES DEUX MOSQUEES. De GAULLE qui, avec ton inégalable ton goguenard avait dit à des journalistes "CROYEZ-VOUS QU’A MON ÂGE JE VEUILLE DEVENIR UN DICTATEUR ?"

    Répondre
  15. Yann

    26/10/2007

    Ouf ! Quel bonheur de lire des propos de bon sens et un fil tout entier lucide et amer. Néanmoins pour ma part, je ne me sens pas trahi, n’ayant jamais cru ne serait-ce même que l’once d’une seconde aux boniments de ce boutiquier oriental, la seule que je puisse faire c’est me désoler de la candeur abyssale de mes concitoyens, plutôt que des regrets, n’ayant rien à regretter, un pesant sentiment d’impuissance et l’espoir toujours vivant d’un éveil national, malgré la publicité, les médias, l’écran plasma et la propagande ennemie perpetuelle.

    Répondre
  16. Anonyme

    26/10/2007

    j’approuve la majeur partie de vos message, vous voulez que je vous dise sarkozy est un dictateur, est il me fait penser quelquefois á Adolf Hitler,ayez peur cher concitoyen et preparons nous a une ananarchie sans précedent, jé peur pour mes enfants et pour les autres generations .

                                                                          Faisons tout pour que cela ne se reproduise pas, non à une 3e guerre mondiale,non à l’ immigration nous avons reconstruit la France pierre par pierre, ne laissons pas les autres la detrure de nouveau.

                                                                                                                                 mimi la rage

     

    Répondre
  17. Jean-Claude THIALET

    26/10/2007

    26/10/07    – "Les 4-Vérités" –

    BERU – Pour répondre à votre question (elle vous honore !), et pour être le plus près possible de la vérité, SARKÖZY ne s’était pas engagé formellement à faire ratifier "son" prétendu "MINI-TRAITE" par voie référendaire. Mais il AVAIT PROMIS DE TOUT FAIRE POUR CELA … Alors, simple question : qu’a-t-il fait pour cela ? Qui l’en a empêché ? lui quoi dispose d’un gouvernement et d’un Parlement croupions ? Qui l’a obligé à accélérer le processus de ratification (par le PARLEMENT !) pour que la FRANCE soit la première à le faire, elle qui est bonne dernière dans pas mal de domaines au sein de l’UNION EUROPEENNE ? La simple honnêteté   – en dehors de toute question de "démocratie", de tout respect de la Constitution dont nous gouvernants se moquent commme de leur premier bulletin de vote –   ne veut-elle pas au moins que, ce que le "PEUPLE" a rejeté par une forte majorité le 29 mai 2005, lui soit de nouveau soumis à approbation ou rejet ? Surtout lorsque l’on sait que la différence entre le projet concocté par GISCARD D’ESTAINGS et le "MINI-TRAITE" prétendu "simplifié" a l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette(1)

        Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) ce qui n’est d’ailleurs pas l’avis du dessinateur ARAMIS. Celui-ci, dans un dessin publié par "MINUTE" cette semaine, montre, sous le titre "LE PROMOTEUR DU NOUVEAU TRAITE EUROPEEN",  un Nicolas SARKÖZY qui tient dans la main un noeud coulant très "saucissonné"(2) (dans le genre qu’utilisent les bourreaux  pour une pendaison infligée par un tribunal officiel). A ses pieds, un vulgaire noeud coulant (du genre de ceux qui servaient pour une pendaison improvisée lors d’un lynchage express). En présentant ainsi "son" MINI-TRAITE", Nicolas SARKÖZY annonce, d’un air aussi narquois que prétentieux : "ADMIREZ LA SIMPLIFICATION !" ARAMIS aurait pu aussi faire dire au nouveau président "ADMIREZ LE TRAVAIL !"

    (2) celui dont a "bénéficié" (si j’ose dire !) Saddam HUSSEIN.

    Répondre
  18. Beligue

    26/10/2007

    Les irlandais vont avoir un référendum sur le traité simplifié, espérons qu’ils voteront non et se montreront intelligent pour 26.

    Répondre
  19. grutjack

    25/10/2007

      Cela n’a pas tardé. Quelques jours après son élection et une semaine ou deux après avoir affirmé avec force, face à Ségolène Royal, que la Turquie "ne faisait pas partie de l’Europe", Sarkozy acceptait, à Bruxelles, de mettre la question turque en veilleuse. Aujourd’hui, il fait savoir qu’il "préférerait"que ce pays "non-européen" ne soit pas accepté comme membre de plein droit de l’Union. Chacun a compris : ce n’est pas Sarko qui empêchera les Turcs d’entrer dans l’Union Européenne.  Il n’est pas surprenant que certains réagissent avec amertume et colère. Mais Sarko est-il vraiment un traître, un "homme d’extrême gauche" ou du moins, un menteur effronté ?     On se souviendra qu’au moment de la ratification du Traité de Maastricht, Chirac était plutôt un Eurosceptique et qu’il avait bien envie de recommander le "non" au referendum, ce qui aurait entraîné le rejet du Traité par la France. C’est alors qu’Alain Juppé, semble-t-il, lui a expliqué que sa position n’était pas correcte et dangereuse pour son avenir politique. Dès lors, Chirac est devenu un modèle de "bon" Européen.     Un   scénario  assez semblable s’est  probablement déroulé à Bruxelles, où Sarko s’était rendu en toute hâte juste après sa croisière de milliiardaire. Les hauts dignitaires du Club lui ont expliqué que l’adhésion pleine et entière de la Turquie était déjà décidée et qu’il ferait bien de montrer un peu plus de discipline, sinon… On a ajouté qu’après sa brillante élection, il était naturel qu’il se prenne pour le Président de la République française, mais que cela ne signifiait plus grand-chose, qu’il n’était en réalité qu’une sorte de gouverneur de province, toutes les décisions importantes étant prises, depuis quelques années, à Bruxelles.    Dès lors Sarko n’a-t-il pas raison de faire ratifier le nouveau traité constitutionnel par un Parlement "aux ordres" ? A quoi bon le soumettre à un referendum qui risqueraIt de le rejeter, entraînant des referendums à répétition jusqu’à ce qu’on obtienne une réponse positive du peuple "souverain" ?

    Répondre
  20. Lamiot

    25/10/2007

      Les Français n’ont que ce qu’ils méritent!

    Apres le bilant catastrophique de Sarko à l’intérieur, ils l’ont quant même plébicité.(Il faut le faire!)

     "..les Français sont des veaux…" avait dit De Gaulle  en 69. Quarante ans plus tard c’est toujours vrais!

      Sarko est une malédiction pour notre pays, Et le fait qu’il soit au pouvoir en dit long sur l’etat d’esprit de nos concitoyens, et leur maturité spirituelle! (En tous les cas ceux qui ont voté pour lui!)  Je crois que même le PS aurait difficilement put être plus calamiteux!

      Mais il ne faut surtout pas baisser les bras et continuer le combat.  "…La vie commence demain…" dit souvent un homme politique connut.

     

    Répondre
  21. pyrrhon

    25/10/2007

    Gonflé jean Rouxel et ,apparemment tous ceux qui le suivent dans ces commentaires!et pourtant en général mon cher jean , je suis plutôt en accord avec vous. mais cette fois , franchement non!

    Primo on reste d’abord dans une Europe des Etats et pas du tout une Europe confédérale.

    Deuxio les maigres avancées "de bon sens" fin de la règle de l’unanimité..en 2012 seulement…et pour certains sujets seulement, était tout de même indispensable pour faire fonctionner l’Europe à 27. Idem pour un patron de l’Europe qui ne change pas tous les 6 mois.

    Tercio, L’Europe reste et depmeure un grand marché et c’est très bien ainsi. Plus de richesse pour tout le monde et un rapprochement que j’adore avec tous les peuples europpéens grace à la chûte des frontiers et à l’Euro.

    Qu’un certain nombre de politicards en France aient fait tomberl la "constitution"pour des raisons de politique intérieure ou un décalage criant avec les réalités contemporaines, ne nous dispensait pas d’essayer de recoller les morceaux sans démagogie. C’est ce qu’a fait Sarko . Il n’a pax fait grand chose jusqu’à présent mais au moins ne lui"chippotons" pas cceci .

    Répondre
  22. doucet

    25/10/2007

    Et bien, la constitution telle que refusée par les francais en 2005 fait sa réapparition avec Sarko. Le nom a changé mais pas le fond. Elle sera donc entérinée par le parlement (un référendum, c’est trop dangereux car on n’est pas sûr du résultat !!!!) d’ici à la fin de l’année.

    Je reste affirmatif : les institutions européennes mises en place par cette constitution (pardon : traité simplifié) ne sont pas conformes aux institutions d’une démocratie libérale.

    Pour le Peuple, c’est un réel recul de sa souveraineté et de sa liberté. Les libéraux ont inventé la séparation des pouvoirs EXECUTIF/LEGISLATIF/JUDICAIRE, les ont organisés en contre-pouvoirs respectifs et l’équilibre des pouvoirs, une idée merveilleuse destinée à limiter le pouvoirs des hommes qui nous gouvernent, les obligeant à respecter les choix du Peuple souverain. Et c’est justement ca qui emmer…. nos constructivistes européens.

    Nous quittons le modèle démocratie libérale pour un modèle de démocratie qui relève plus de la rhétorique, à l’iranienne ou à la russe, où le peuple a toujours la possibilité de voter mais où son vote n’est pas respecté dès les élections terminées et où tous les pouvoirs réels sont concentrés, sans contre-pouvoirs (et on sait ce que ca vaut, la démocratie iranienne ou russe !!!!!).

    Le but d’une constitution est, en principe, de limiter et encadrer le pouvoir absolu de l’Etat et de protéger les citoyens des abus potentiels de ce dernier. C’est pourquoi tous les Peuples énumèrent leurs Droits inviolables dans une constitution qu’ils imposent aux hommes qui les gouvernent. Il est donc interdit au Pouvoir politique en place de toucher à la moindre virgule du texte d’une constitution. Seul le Peuple peut le faire puisque c’est un texte qui lui appartient. De cet angle de vue, cette constitution (ce traité simplifié) n’a nulle autorité !!!!

    Il n’y a qu’à compter le nombre de modification qu’à subi notre constitution depuis 1958 (plusieurs dizaines) pour comprendre que les politiciens en font ce qu’ils en veulent, en dehors de l’avis du Peuple évidemment. Par comparaison, les USA ont la même constitution depuis 250 ans et elle n’a été amandée que quelques fois.

    En terme de pouvoir politique, cette nouvelle constitution européenne repose donc sur une conception à l’ancienne (voire rétrograde) de la démocratie et des institutions d’un pays où les partis politiques expriment eux-même la volonté des citoyens, toujours sous l’excuse de vouloir faire leur bien à leur place. Les européens vont voter pour des députés qui n’ont plus qu’un pouvoir consultatif !!! et on sait bien que consulter le Peuple ce n’est pas respecter la volonté du Peuple !!!!

    Parallèlement, le fonctionnement même des institutions est quel que chose de totalement inédit, qu’aucun pays n’a jamais expérimenté dans l’histoire. Qu’est ce que cela va donner ??? on n’en sait fichtre rien, c’est une expérience nouvelle qu’on nous propose.

    Mais en la matière, on sait ce qu’on quitte mais on ne sait pas ce qu’on trouve. Les hommes politiques font l’histoire, certes. Mais ils ne savent pas qu’elle histoire ils font !!!!

     

    Pour bien vous faire la preuve de ce recul de la souveraineté et de la liberté du peuple, voici une comparaison :

    entre 1 –

    Là, c’est clair, c’est IMPRESCRIPTIBLE. Le pouvoir législatif est cadré, il doit respecter ces Droits naturels. Nulle loi votée par les politiques ne peut violer un Droit imprescriptible. Aucune exception n’est acceptable ni possible sauf à être anti-constitutionnelle.

     

    La déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 (révolution francaise) : "déclaration des droits naturels et imprescriptibles de l’homme, ces droits sont : la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression".

    et 2 –

    Toute personne a le droit de jouir de la propriété des biens qu’elle a acquis légalement, de les utiliser, d’en disposer et de les léguer. Nul ne peut être privé de sa propriété, si ce n’est pour une cause d’utilité publique, dans des cas et conditions prévus par une loi et moyennant en temps utile, une juste indemnité pour sa perte. L’usage des biens peut être réglementé par la loi dans la mesure nécessaire à l’intérêt général.

    Là, c’est pas clair du tout. Voilà un article qui consiste à affirmer le principe et son contraire. Les droits de l’Homme sont soumis à la loi et donc du bon vouloir des professionnels de la politique et de la caste privilégiée qui a pris tous les pouvoirs. On aura compris que ce n’est pas la cohérence de la pensée qui a guidé les membres de la convention.

    Dans une constitution libérale, la propriété de soi est un Droit Naturel de l’Homme, ce n’est pas une question légale, ce n’est pas un cadeau des politiques. Nous avons la possession naturelle de notre corps, de notre esprit et de nos biens matériels. Nul n’est habilité à nous en déposséder. Donc NON, la propriété ne peut pas être remise en cause par ‘l"utilité publique", l’usage de la propriété ne peut pas être reglementée par la loi en vue d’un "intérêt général" que les politiques manient à leur gré.

    Ce n’est que dans les pays collectivistes, étatistes providentiels ou totalitaires que les faux droits collectifs outrepassent les vrais Droits individuels.

     

    Pour finir je reprends une formule de Guy Millières que j’ai fait mienne et que j’extrait de "LE PEUPLE ET LES MENSONGES" :

    "Un Peuple qu’on trompe une fois peut le reprocher à ceux qui l’ont trompé.

    Un Peuple qu’on trompe mille fois ne peut le reprocher qu’à lui-même.

    Je préfère ne rien dire d’un Peuple qui ne verrait même pas qu’on le trompe !!!!".

    Prenons l’article II-77 sur le droit de propriété de cette nouvelle constitution :

    Répondre
  23. dagmar

    25/10/2007

    faux maneuvre, je continue

    MAIS VOUS L’AVEZ VOTE!!!!!!!!!!!!!!!!! IL N’A PAS FAIT UN HOLD UP. IL ETAIT ELU PAR LES FRANCAIS, POINT, ALORS VOUS N4AVEZ QU’A VOUS MORDRE LES DOIGTS.

    Répondre
  24. dagmar

    25/10/2007

    c’est quand même étonant de lire vos commentaires, des hommes si intélligents, si cultivés.

    quelle nouvelle surprenante: SARKOZY A TRAHI SON PEUPLE"………..IL NE FAIT QUE CA PENDANT TUTE SA CARRIERE POLITIQUE. JE DISAIS A X REPRISES QUE SARKOZY ETAIT DE GAUCHE. QUE SES PAROLES ETAIENT DU VENT QUI SIFFLE DANS LES OREILLES ET S’EN VA .

    Répondre
  25. Beligue

    25/10/2007

    Cette fois on n’aura pas eu à attendre plusieurs années pour s’apercevoir que l’on a un président d’extrème gauche, pendant ce temps la dette continue de s’accroitre, à 2000 milliard on implose (pour exploser on trop couard). On en est où??

    Répondre
  26. ozone

    24/10/2007

    "Qui a trahi trahira"

    Bon vieux dicton plein de vérité

    Aucune surprise donc.

    De fait,relever la facilité avec laquelle furent abandonés les simboles,drapeau,hymne,etc

    Ce qui demontre que le but de tout ce toin-toin n’est qu’economique,une mise au pas vers les futurs accords OMC,ensuite,l’UE s’autodissoudra etant devenu sans objet.

    Le plus incroyable est que ces cretins de socialos voteront oui au parlement tout en clamant que leur chére federation est passée aux orties

    Quelle bande de c…

    Répondre
  27. Marc

    24/10/2007

    Il faut écrire à nos députés, à l’UMP pour leur manifester notre révolte. http//www.noncnon.fr/

    Tout cela dans un contexte très démocratique et dans un silence médiatique que je trouve halluncinant au vu de l’enjeu.
    Recourir à de tels procédés est le signe :
    – de la faillite morale de l’UMP et du PS et de ses Ministres "d’ouverture" 
    -et le fait que l’UE est à bout de souffle. La poursuite du processus d’intégration suppose maintenant le coup d’Etat, la manipulation et la dictature anti-liberté. seuls les médias sauvent NS et l’UE.

    Répondre
  28. Beru

    24/10/2007

    Mr Thialet :
    Vous êtes sûr que Sarko n’avait pas dit pendant la campagne qu’il le ferait voter par le parlement. Mais vous avez de toute façons raison sur le fait que le traité n’a de simplifié que le nom.

    "Faudra-t-il une REVOLUTION, celle des honnêtes citoyens qui décideront qu’il est plus que temps de reprendre en mains leur destinée ?"

    Oui, moi aussi j’en rêve de cette révolution. On stopperait les flux migratoires, les inverserait même, confisquerait les biens de tous ces bobos qui défendent les sans-papiers pour financer cela et on les expulserait avec eux car ils les aiment tant. On supprimerait aussi le droit de grève pour tous les fonctionnaires, déciderait la fin de toute subvention publique aux associations, à la culture (sauf le patrimoine), réduirait le train de vie de l’état et de ses fonctionnaires en taillant sans merci dans les effectifs et les "zakisocios".
    Malheureusement ce n’est qu’un rêve. Je ne pense pas que les Français soient des zombies mais plutôt résignés et lucides. Et puis le risque judiciaire est énorme, soyez certain que le système et sa justice aux ordres seraient sans pitié !
    Mais ça viendra, quand il sera déjà trop tard, comme toujours en France.

    Répondre
  29. Jean-Claude THIALET

    24/10/2007

    24/10/07    –  "Les 4-Vérités"

    GAÏUS, merci de rendre à BERU ce qui appartient à … BERU dans le "post" (pas encore publié) que je vous adressais. Avec mes excuses, bien cordialement,  Jean-Claude THIALET

    Répondre
  30. Jean-Claude THIALET

    24/10/2007

    24/10/07    – "Les 4-Vérités"

    GAÏUS, vous avez raison sur tous les points (la "Turquie", "l’immigration", "l’ouverture", "les réformettes") , excepté  – à mon avis – sur un seul : certes, Nicolas SARKÖZY avait bien parlé d’un "TRAITE SIMPLIFIE". Mais en indiquant que ce traité "simplifié" trancherait nettement avec celui que les Français (comme d’ailleurs les Hollandais !) avaient rejeté, et, surtout en omettant surtout de dire que ce "traité simplifié"  reprendrait les disposotion fondamentales prévues par le Traité "machiné" par GISCARD d’ESTAINGS.. Et il avait dit, sans s’y engager formellement, mais en laissant entendre que, TOUT NATURELLEMENT (comme cela est prévu noramelement par notre propre Constitution) que ce "nouveau" (1) Traité de Constitution européenne serait soumis à ratification par lar les électeurs/électrices, et non par un PARLEMENT AUX ORDRES !

    Ainsi, sur cette question importante qui détermine l’avenir de la FRANCE en tant que pays, en tant que nation (de moins en moins) souveraine,  Nicolas SARKÖZY aura trahi non pas pas une fois, mais bien DEUX FOIS les électeurs qui lui ont fait confiance ! Qui dit mieux en matière de "cocuage" ? Et nouys n’avons pas encore tout vu. le "magicien" Nicolas SARKÖZY a bien d’autres tours (pas seulement de passe-passe) dans sa gibecière boulangiste …

                                      Cordialement, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  31. sas

    24/10/2007

    ordo vuevo secularum…..

    LA GRENOUILLE ET LE RAT

    Tel, comme dit Merlin,cuide engeigner autrui,

    Qui souvent s’engeigne soi-même.

    J’ai regret que ce mot soit trop vieux aujourd’hui:

    Il m’a toujours semblé d’une énergie extrême.

    Mais afin d’en venir au dessein que j’ai pris,

    Un rat plein d’embonpoint, gras, et des mieux nourris,

    Et qui ne connaissait l’Avent ni le Carême,

    Sure le bord d’un marais égayait ses esprits.

    Une grenouille approche, et lui dit en sa langue:

    Venez me voir chez moi je vous ferais festin.

    Messire rat promis soudain:

    Il n’était pas besoin de plus longuie harangue.

    Elle allégua pourtant les délices du bain,

    la curiosité,le plaisir du voyage,

    Cent rareté à voir le long du marécage:

    Un jour il conterait à ses petits-enfants

    Les beautés de ces lieux,les moeurs des habitants,

    Et le gouvernement de la chose publique

    Aquatique.

    Un point sans plus tenait le galant empêché:

    Il nageait quelque peu;mais il fallait de l’aide.

    La grenouille à cela trouve un très bon remède:

    Le rat fut à son pied par la patte ataché;

    Un brin de jonc fit l’affaire.

    Dans le marais entrés,notre bonne commère

    S’efforce de tirer son hôte au fond de l’eau,

    Contre le droit des gens,contre la foi jurée;

    Prétend qu’elle en fera gorges chaudes et curée;

    (C’était à son avis un excellent morceau).

    Déjà dans son esprit la galante le croque.

    Il atteste des dieux;la perfide s’en moque.

    Il résiste ,elle tire, en ce combat nouveau,

    Un milan qui dans l’air planait,faisait la ronde,

    Voit d’en haut le pauvret se débattant sur l’onde.

    Il fond dessus, l’enlève,et, par le même moyen

    La grenouille et le lien.

    Tout en fut tant et si bien,

    Que de cette double proie

    L’oiseau se donna au coeur joie,

    Ayant de cette façon

    A souper chair et poisson.

    à NAGUY BOCSA DE SARKOZY

    La ruse la mieux ourdie

    Peut nuire à son inventeur;

    Et souvent la perfidie

    Retourne à son auteur…..

    merci également à ESOPE LE PHRYGIEN, sans qui nous serait probablement jamais arrivé ces textes au combien prophétiques et plein de bon sens .

    j’espère que jean claude

     

    Répondre
  32. Béru

    24/10/2007

    @Gaius : Sarkozy a trahi les français, mais sur d’autres points : entrée de la Turquie dans l’Europe, immigration, "ouverture", réformettes au lieu de réformes, …
    Pour ce qui est du traité "simplifié", reconnaissez qu’il avait annoncé la couleur pendant la campagne.

    Répondre
  33. Gérard Pierre

    24/10/2007

       Non, Nicolas SARKOZY n’a pas trahi les Français, …… il a fait pire : IL LES A VIOLES !

       L’une des raisons (…… et il y en a d’autres, …comme celle qui concerne notamment son attitude obséquieuse vis-à-vis du C.F.C.M. et de sa composante majoritaire et ultra … l’U.O.I.F.) pour lesquelles je n’ai pas voté pour lui au second tour ( j’ai voté BLANC, ce qui légitime ma révolte présente ) est précisément son annonce au contenu d’une imprécision mesurée durant sa campagne électorale concernant son intention de "négocier" un traité dit simplifié . En bon ancien avocat qu’il est, il a appliqué à la lettre le précepte d’un grand nom du barreau de Paris qui avait coutume de dire : " ……. soyez le plus imprécis possible, de manière à éviter toute ambiguïté ! "

       Si j’étais trivial, je ne manquerais pas de conclure à présent  : " LES BAISES, …… COMPTEZ VOUS ! ! ! "

      

    Répondre
  34. Jean-Claude THIALET

    24/10/2007

    24/10/07    – "Les 4-Vérités" –

    A tous les "sarköcus" de la droite gouvernementale (1) et le la droite nationale (2) dont les voix ont permis à Nicolas d’accéder à l’Elyséee, je dirai "vous avez fait confiance à Nicolas SARKÖZY ? Eh bien, tant pis pour vous ! Vous aurez non seulement le traité constitutionnel qu’une large majorité avait rejeté certain "29 mai", mais aussi la TURQUIE, le poids des dettes et de l’immigration, l’insécurité, le chômage, etc.  qui ne cesseront d’augmenter… Tant pis pour vous, certes, mais hélas aussi pour nos enfants, nos petits-enfants, mais aussi pour la FRANCE.(3)

    Ce que Nicolas SARKÖZY présente comme un "TRAITE SIMPLIFIE" n’est autre qu’un nouvel habillage du traité constitutionnel concocté par Valéry GISCARD D’ESTAING et les crânes d’oeuf de la COMMISSION EUROPEENNE. Il reprend, à quelques retouches près (par exemple, la – fausse – suppression d’un Ministre des Affaires Etrangères) tout ce qui a été rejeté en bloc, en mai 2005, par le peuple prétendu "souverain". La meilleure preuve de la duplicité de Nicolas SARKÖZY est que, sachant très bien que les électeurs/électrices ne se laisseraient pas duper a décidé   – contrairement d’ailleurs à ce qu’exigerait le texte de notre propre Constitution – de faire voter ce qu’il présente comme "on" mini-Traité par un Parlement dont il sait très bien qu’une large majorité. Celle, au moins, constituée par les députés et les sénateurs des partis gouvernementaux)(4) acquis à la disparition de la FRANCE au sein d’une UNION qui, parce qu’elle s’est qualifiée "d’européenne" veut faire croire aux gogos qu’elle est l’EUROPE ! Première étape vers la "MONDIALISATION" …

    Combien de "cocuages" faudra-t-il encore pour que les FRANCAIS comprennent qu’ils ne peuvent plus – ne doivent plus – faire confiance aux politiciens qui leur promettent le contraire de ce qu’ils vont faire  – de ce qu’ils ont en réalité l’intention de faire  –  et qui ne sont même pas capables d’entreprendre à l’intérieur de notre pays les réformes salutaires qui lui permettront de faire bonne figure au sein de cette UNION EUROPEENNE ? Faudra-t-il une REVOLUTION, celle des honnêtes citoyens qui décideront qu’il est plus que temps de reprendre en mains leur destinée ? Hélas, l’école, la "pub", le consummérisme, les lobbies, etc. ont fait des Français des zombis !

       Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) ceux-là ont l’habitude d’être "liés par les (fausses) promesses que leur font les politiciens pour lesquels ils votent depuis des lustres

    (2) je m’adresse là à ceux qui ont déserté leur camp !

    (3) lire à ce sujet, dans "LE FIGARO-PATRIMOINE" d’oct. 2007, sous le titre "QUESTION DE MORALE" l’excellent éditorial d’Yves de KERDREL. Un journaliste de l’Establishment qu’on ne peut soupçonner d’être de parti-pris !

    (4) j’entends par là l’UMP, le MODEM (et ses extrapolations) et le P.S. auxquels ont doit des lustres de mal gouvernance et l’état de délabrement de la FRANCE. Pas seulement celui de ses finances et de son économie)

    Répondre
  35. Anonyme

    24/10/2007

    Zut,

    Je disais donc que à ce compte là, même la Chine peut demander à entrer dans la CEE !!!

    Je continue à penser que l’Europe a besoin d’être un Confédération, sûrement pas une Fédération comme elle en prend le chemin.  Dans une confédération, chaque pays à plus d’autonomie et peut défendre et préserver son identité.  Avec ce traité et une fédération, la France ne sera la France que de nom.

    Je comprends l’énervement de GAIUS car il y a de quoi demander qu’on arrête de prendre les gens pour des cons.  Sarkosy est bien parti pour nous entuber tous, et je ne vois pas bien en quoi il marque son amour de la France.  maintenant, s’il fait entrer la Turquie, il va avoir de sérieux problèmes.

    Répondre
  36. Anonyme

    24/10/2007

    C’est sûr, Sarkosy devient de plus en plus inquiétant.  mais le fait de faire ratifier ce traité, qui est la même chose mais reformulée avec remodelage du texte que la Constitution, relève de la trahison frlagrante de la volonté du peuple.

    Maintenant, certes, il faut une constitution à l’Europe, mais une quinzaine de pages auraient suffi, comme pour les USA.  Ce traité est un moulin ouvert à tous vents, et à ce compte là, même la Chine pour faire partie de la

    Répondre
  37. gaius

    24/10/2007

    "Sarkozy a trahi les Français" , oui je n’arrête pas d’écrire que sarko est un traître , je savais tré-é-és bien ce qui allait se passer quand il serait élu , il est allé à Bruxelles le premier jour aprés son accension au pouvoir …le premier jour … pour annoncer que la France signerait le nouveau traité …

    Maintenant que les preuves de la trahison sont là , je cole un "pain" au premier qui me dit qui soutien sarko même si c’est un proche.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)