Une classe politique totalement discréditée

Posté le octobre 23, 2013, 11:26
8 mins

Le PS, c’est l’impôt, le chômage aux effets dévastateurs, l’invasion du tiers-monde et de l’islam et l’inquiétude pour tout le monde. Avec le PS, c’est la peur de perdre son emploi et la peur de ne pas le retrouver. C’est la peur de recevoir un coup de couteau dans la rue et d’être dévalisé par le fisc ou par les Roms. C’est l’interdiction de travailler le dimanche ou le soir, pour ceux qui le souhaitent. C’est la poudre aux yeux et le mensonge permanent.

Les Français en ont par-dessus la tête de ces gens-là qui, non seulement démontrent leur incompétence, mais, plus grave encore, paraissent animés par une sorte de volonté de nuire aux Français – plus précisément aux Français honnêtes, travailleurs et épargnants.

Le seul succès des socialistes au pouvoir, c’est le mariage entre personnes de même sexe mis en œuvre par Mme Taubira (condamnée naguère pour licenciement abusif, mais qui n’en garde pas moins les sceaux de la République), sous le haut patronage du camarade-président qui, dé­sormais, se fait siffler par le peuple chaque fois qu’il met le nez dehors.

Il faut cependant accorder au camarade Hollande quelques circonstances atténuantes. En mai 2012, il n’a pas été élu, ou plutôt il a été élu par défaut. Ce qu’ont voulu les électeurs, c’était faire partir Sarkozy, le président bling-bling. C’était Strauss-Kahn qui était attendu, mais le président du FMI, poursuivi pour proxénétisme en bande organisée, fut remplacé par Hollande, le « débrouilleur » des « embrouilles » des « fédés » socialistes… On apprécie aujourd’hui ses performances.

S’il veut rejoindre ses amis islamistes en Syrie, personne ne le retiendra ! Il pourra y méditer sur la politique arabe et printanière de la France en Tunisie, en Égypte, en Syrie et en Libye (où opéra naguère Nicolas Sarkozy, chef de guerre hors pair : on voit le bilan de cette intervention décidée sans connaissance sérieuse du dossier, ce qui n’empêche nullement Sarkozy de tout faire pour revenir à l’Élysée).

Le problème est que d’autres se voient aussi à l’Élysée. Dans cette compagnie, on trouve Jean-François Copé, maire de Meaux – ce qui milite en sa faveur, car on trouve dans sa ville un excellent fromage ! Copé tient l’appareil du parti – dont les finances, il est vrai, sont faibles, mais on peut trouver de généreux donateurs. On se souvient à ce sujet de notre ami Mouammar, le Libyen – mais, sur ce point de détail, n’insistons pas…

On trouve aussi François Fillon – décidément que de François ! – dont le programme est attrayant, mais pourquoi diable ne l’a-t-il pas appliqué quand il était Premier ministre ? Car il l’a été, que je sache, pendant 5 ans – durant lesquels le moins que l’on puisse dire, c’est que les impôts n’ont pas diminué !

Ce n’est pas tout. J’ai dénombré 6 candidats UMP. On me dit qu’ils sont 12, en réalité. Et moi, et moi, et moi…

Il y a Alain Juppé, le « meilleur d’entre nous » – dont Giscard disait, lorsqu’il fut question de le nommer ambassadeur aux États-Unis : « On ne peut tout de même pas nommer un repris de justice ambassadeur de France à Washington ! » Ce n’était pas gentil, car ce brave Juppé a tout de même quelques qualités. On trouve encore notre charmante Nathalie Kosciusko-Morizet, dite NKM, qui pourrait, elle aussi, partir au combat en ennemie du Front national, même si elle est battue aux municipales à Paris (ce qui est probable) par la non moins charmante Hidalgo.

Quant au FN, c’est l’apocalypse ! Marine Le Pen est la réincarnation de Gengis Khan ou d’Adolf Hitler ! Si elle était élue, ce serait l’explosion du Popocatepetl ! Comme elle va de succès en succès, il faut proclamer la mobilisation générale et la faire afficher sur tous les murs de France et de Navarre, en français, en arabe, en turc, en chinois et dans les 86 langues de l’Afrique subsaharienne ! Soyons sérieux et disons les choses plus simplement : il n’y a pas assez de place dans le marigot pour deux crocodiles, et moins encore pour un troisième. L’assiette au beurre, pourtant large et bien garnie par le contribuable, n’est déjà pas suffisante pour l’UMP et le PS ; on ne va tout de même pas la partager avec le FN. Tout est là.

En réalité, le FN, c’est Jean-Marie Le Pen, dont le grand mérite fut de dénoncer, depuis longtemps déjà, l’immigration déferlante qui ruine les fondements de la France. L’événement lui donne raison. Au rythme actuel de l’invasion, les Français seront minoritaires chez eux en 2060. « En France, patron, on trouve l’argent. On a même le droit de voler sans aller en prison. Alors je vais faire venir mes 4 femmes, mes 18 enfants, mon papa, ma maman, mes grands-parents. Inch allah ! Mon grand frère, en Seine Saint-Denis, il est au chômage depuis longtemps. Comme ça, il gagne l’argent. Il fait le commerce… »

Il est évident que cette immigration massive prend les emplois des Français les plus démunis et, par l’impôt qu’elle engendre, contribue à ruiner bien d’autres Français méritants.

Ceci constaté, Marine Le Pen doit réétudier son programme économique et financier. Sortir de l’Europe et de l’euro fait peur à l’électorat. Sans doute l’Union européenne, ses 50 000 fonctionnaires et leurs réglementations aussi tatillonnes que gigantesques, sont-ils impopulaires, mais la France n’est plus qu’une puissance moyenne et le risque serait grand d’être isolé dans un environnement devenu hostile.

En tout cas, ce qui est indéniable, c’est que les Français, dans leur grande majorité, ne veulent plus être gouvernés par une classe politique qui, depuis près de 70 ans, hormis quelques brèves périodes, ne cesse d’aligner les erreurs et les échecs !

13 réponses à l'article : Une classe politique totalement discréditée

  1. quinctius cincinnatus

    29/10/2013

    en ce moment François Hollande vit le syndrome Honnecker

    Répondre
  2. Magne

    27/10/2013

    « Le PS , c’est l’invasion du tiers monde » n’est pas tout à fait exact , me semble – t -il .
    Le PS semble gérer ce qu’il trouve .
    Les premiers immigrés ( plus de 6OO OOO ) arrivent sous le régne de Pompidou ( si on consulte les archives ) . Ils proviennent de l’ancienne colonie algérienne , et n’ont pas l’intention de devenir Français . On les comprend , ils viennent de combattre pendant 8 ans l’armée française .
    Sans sombrer dans la théorie du complot , on ne peut quand même pas éloigner l’idée qu’ils viennent pour peser sur les coûts du travail . Sans qualifications particulières , ils seront corvéables et taillables à merci .
    La rumeur se propage lentement mais sûrement relayée par les médias et toutes les  » élites  » : « le Français est un fainéant qui ne veut pas travailler « , oubliant d’ajouter que si les travaux étaient payés correctement le Français accepterait n’importe quoi .
    Un racisme  » discret  » contre l’ouvrier français  » qui ne se met une cravate que pour les fêtes « , se met en place .( de nos jours la rumeur ne désigne plus l’ouvrier , mais le fonctionnaire ) .
    Il faut se pencher sur la situation à l’époque : De Gaulle tient en respect l’URSS ( il a doté la France d’une arme de destruction massive : à Reggane ( 13 février 1960 ) , dans le désert algérien ( s’agit -il véritablement d’une région désertique , mais ceci est une autre question ) il a fait exploser une bombe atomique l’équivalent de trois fois celle d’Hiroshima .
    Reste à Charles de Gaulle à combattre  » l’ennemi intérieur  » . Prés de 30 % de la population française de l’époque adule Stal ( l’acier ) nom de Stal ( ine ) bien que mort en 1953 , ce qui risque d’entraîner la France vers la  » dictature du prolétariat  » et la  » démocratie populaire  » , et l’immigration sera cette arme , qui s’avérera à la longue, dans une certaine mesure , néfaste pour le tissu social .

    Répondre
  3. mariedefrance

    24/10/2013

    C’est désopilant cette critique éternelle française incapable de renouveau, incapable d’idées, incapable d’espérance.
    Incapable tout court !

    Où est la lumière dans ce pays ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/10/2013

       » où est la Lumière dans ce pays ?  »

      certainement pas chez les  » politiques  » ni dans le Media !

      *** avec un Grand  » L « 

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        27/10/2013

        Version « Lumière » avec un petit « l ».
        La chandelle se trouve sous la table, bien cachée par la nappe. On y trouve toute la famille Éen train d’écouter radio Londres.

        Répondre
        • mariedefrance

          27/10/2013

          le chef d’orchestre des merdias, c’est l’AFP, elle toute seule !!
          MONOPOLE de l’info.

          vous parlez d’une démocratie !

          Répondre
  4. Candide

    23/10/2013

    Sortir de l’Euro, ils sont quelques uns et non des moindres à le proposer : Jacques Sapir, Nda, …. Quant à l’Europe, attendons avec impatience le référendum du Royaume Uni et celui annoncé en Irlande par la premier ministre ! Cette Europe que Rome l’antique, Napoléon, Hitler ….. ont tenté de construire par la force n’a jamais pu être une réalité !
    Elle a été réalisée contre les peuples qu’on a rarement
    consultés et informé !

    Répondre
  5. vozuti

    23/10/2013

    En ce qui concerne les généreux donateurs de l’ump,ils ont effectivement des raisons de se méfier : lorsqu’on voit ce qui est arrivé à Kadhafi,le moins que l’on puisse dire est que sarkosy et sa bande se sont montré ingrats…peut-etre que les islamistes libyens payent encore mieux que Kadhafi,ce qui justifiait son lynchage.

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    23/10/2013

    C’est JUSTEMENT parce que M. Le P. promet des lendemains  » merveilleux  » qu’elle est devenue SUBITEMENT si populaire; Si jamais lui prenait l’idée ( suicidaire ) de ne promettre que  » du sang et des larmes  » elle retomberait comme soufflé de fromage à la sortie du four … le problème reste donc entier :

    – un leader qui piloterait une austérité  » intelligente  » ( les larmes )

    – le même leader qui nous débarrasserait du droit du sol ( le sang )

    Personnellement je n’en vois pas, et si par  » miracle  » il en advenait un, encore faudrait il qu’il puisse s’appuyer sur un Parti à la hauteur de ces deux défis

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      23/10/2013

      Les grands soirs, peu importe de quel bord, ne sont-ils pas toujours suivis par les petits matins?

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        24/10/2013

        si par petits matins ( ou par petits  » malins  » ) il faut comprendre la gueule de bois pour celui qui croyait que ce serait la Fête … certainement !

        Répondre
    • mariedefrance

      25/10/2013

      Donnez moi une période critique de notre Histoire où la France changea sans les larmes et le sang.
      merci.

      Je sais bien que le peuple français généreux aime la paix (qui ne l’aime pas ?) mais compte tenu de la gravité de la situation, il est évident que le « changement c’est maintenant » dans les larmes et le sang.

      voyez ce qu’il se passe à Mayotte, française et aussi chez
      nos voisins en Algérie.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        25/10/2013

        que » le peuple français aime la paix « , est pour le moins risqué
        de tous les pays occidentaux, l’Histoire nous apprend qu’il a été et de loin le plus belliqueux … et il ne change pas : Tchad, Cote d’Ivoire,Libye, Syrie, Mali en sont les derniers exemples

        on pourrait presque dire que cette agressivité  » nationale « est à la fois l’illustration d’une grande suffisance ( de soi même ) et de ce qui devrait en être sa preuve : la conquête universelle des  » esprits  » par un peuple d’élite

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)