Zone euro , l’Allemagne désarme la France !

Posté le 28 mars , 2013, 5:00
2 mins

Communiqué de Jacques Myard,

 député de la Nation, maire de Maisons-Laffitte, président du Cercle Nation et République,

le 26 mars 2013

En refusant d’assumer – au delà de ses engagements du MES – ses responsabilités au regard de la zone euro qui devrait l’obliger à des transferts vers les pays faibles de la zone, en imposant une politique déflationniste outrancière, l’Allemagne oblige désormais la France à tailler dans le budget de sa défense !

Officiellement, cette politique de réduction drastique de la dépense publique est destinée à sauver l’euro et à réduire les dettes publiques ; en réalité, elle ne sauvera pas l’euro qui demeure plus que jamais une monnaie inadaptée plaquée sur des économies structurellement divergentes, mais elle va engendrer l’accélération de la récession et la montée du chômage, c’est une politique suicidaire !

Mais au-delà des conséquences économiques désastreuses pour la France, cette politique va permettre à l’Allemagne d’imposer son hégémonie politique. L’Allemagne a toujours été opposée à la volonté de la France d’avoir une défense indépendante qui lui confère un rang mondial qu’elle n’a pas !

Contrairement à ce que l’on a entendu à l’extrême gauche ces derniers jours, Bercy n’est pas vendu à la finance internationale, il travaille simplement pour le Roi de Prusse !

Désormais les choses sont très simples, l’alternative est la suivante :

– soit la France continue d’accepter d’être le 17ème Land de l’Allemagne,

– soit la France casse la baraque, impose – dans un premier temps – une autre politique monétaire à la BCE en l’obligeant à monétiser la dette pour financer les investissements des Etats, puis reprend sa souveraineté monétaire !

Ce dernier choix est inéluctable si nous croyons encore pouvoir jouer un rôle de premier rang dans le concert des Nations, sinon nous ne serons que les vassaux serviles du Saint Empire Germanique reconstitué !

35 Commentaires sur : Zone euro , l’Allemagne désarme la France !

  1. Jaures

    3 avril 2013

    Cher P.Druant, ne me dîtes pas cela à moi mais aux Allemands ! Ce sont eux qui, manquant de main d’oeuvre s’évertuent à aller la chercher ailleurs. Mes propos n’ont pas la teneur que vous leur prêtez mais se contentent de décrire la réalité. Si vous pensez qu’on peut remplacer des ingénieurs, des techniciens, des médecins, des infirmières ou des géomètres par des robots, allez l’expliquer aux Allemands !

    Répondre
  2. Druant Philippe

    3 avril 2013

    @Quinctus :

    le livre de T. Sarrazin s’ est vendu comme des petits pains
    dans les pays contaminés par la dictature du politiquement correct : il en ira de même dans tous les pays où il sera diffusé .
    Le problème de la sous natalité germanique / européenne
    doit être analysé en fonction de 2 composantes négatives :
    a). L’ énorme surpopulation de ce pays
    b). L’ immigration – invasion par des peuples incompatibles et natalistes .

    Répondre
  3. Druant Philippe

    3 avril 2013

    @jaurès:

    la robotisation augmente incroyablement la productivité donc nul besoin de main-d’oeuvre immigrée du 1/3 monde .
    Comment les Européens pourraient-ils absorber les chômeurs issus de leur natalité excessive qui sont censés payer les retraites des vieux Européens : c’est de la bouillie de mondialiste que vous déversez ici ?
    Voyez le Japon , pays qui se tourne vers la robotisation / machines pour ne pas subir ce cancer migratoire
    Vous êtes une caricature de mondialiste : nataliste / productiviste se foutant comme un poisson d’ une pomme de la survie de la biosphère !
    Un Millière façon collectiviste !
    Espérons que le modérateur fasse passer ma réponse à jaures .

    Répondre
    • 3 avril 2013

      Les commentaires sont validés tant qu’ils ne contiennent pas de propos contraires aux lois françaises, ni d’insultes envers vos contradicteurs.
      Le modérateur.

      Répondre
  4. Druant Philippe

    3 avril 2013

    “ne changeront rien à l’ affaire” ….. , bigre !

    Répondre
  5. Jaures

    3 avril 2013

    Cher Quinctius, ce que vous écrivez est frappé au sceau du bon sens. Ceux qui prétendent en matière économique que telle cause provoquera à coup sûr et que que soit le contexte tel effet sont des imposteurs.
    P.Druant, les Allemands sont tellement persuadés de ce que vous dîtes qu’ils cherchent 200 à 500 000 immigrés chaque année. Votre réflexion pourrait être juste si la population restait stable à pyramide des âges équivalente. Malheureusement, quand la démographie chute, la population vieillit avec les conséquences que l’on sait (baisse de la productivité, déficits des régimes sociaux,…). L’Allemagne tente de réagir mais sa natalité en berne est devenue culturelle et renverser la tendance est aujourd’hui très incertain.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      3 avril 2013

      lire Théo Sarrazin … je sais ce n’est pas votre tasse de thé ( si on peut dire cela d’un Allemand ) … mais ce socialiste ” défroqué ” est particulièrement lucide sur l’avenir humain de l’Allemagne , c’est à dire de la composition de population … il est , de ce fait , hostile à toute immigration ” allogène ” ( c.a.d. culturelle ) et pour le renouveau de la natalité …germanique

      Répondre
  6. Druant Philippe

    2 avril 2013

    “Vous êtes sans doute le seul à considérer comme une chance le vieillissement global de la population et la baisse démographique qui va amener la population allemande à diminuer dés 2025. Bien entendu, on peut compenser cela par un apport migratoire. Est-ce cela votre modèle de société ”

    M.Jaurès n’a sans doute pas remarqué que la RFA est très largement surpeuplée : 80 millions d’ habitants pour une superficie totale (ce qui ne veut pas dire habitable en totalité) de 357000 km2, soit une densité démograp^hique moyenne de plus de 224 habitants / km2 , ce qui est énorme même si d’ autres pays hyperpeuplés (Belgique, Bengladesh ,Pays Bas ,…) la dépassent largement .
    Considérant que l’ homme ne doit pas occuper l’ entiereté du territoire et doit en laisser à la biodiversité (ce que certains abrutis productivistes appellent les petits oiseaux),on peut se réjouir de cette décroissance future .
    Le danger toutefois se situe dans la submersion de ce pays par de populations muz arrierées (pléonasme) (turquie) ; là est le seul p^roblème pour ce pays .
    Votre dernière phrase fleure “bon” son immigrationniste de gauche .

    Répondre
  7. Jaures

    1 avril 2013

    Cher Hans, je ne parle guère l’allemand et ne prétends pas le contraire. Mon travail m’a conduit 18 mois en république Tchèque et je serai bien en mal d’aligner plus de deux phrases convenue dans cette langue. Parlez-vous couramment les langues de tous les pays où vous avez séjourné ?
    Pour le reste, je suis finalement d’accord avec vous. Pour réduire un déficit, il faut conduire des politiques d’économie. Sarkozy a explosé la dette de 600 milliards, il va bien falloir rembourser. La question est comment ?
    En Angleterre où le déficit prévu en 2013 atteint 7,4%, le gouvernement conservateur n’y va pas par 4 chemins. Après avoir fait payé les étudiants et les malades, il s’attaque aujourd’hui aux plus pauvres et aux handicapés en baissant les aides au logement et les pensions invalidité. Pourquoi ne préfère-t-il pas instaurer un impôt sur la fortune ou/et une taxe sur les plus hauts revenus ?
    Faut-il toujours que ce soit les plus fragiles, les plus démunis qui payent le prix des crises économiques ?

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      1 avril 2013

      @Jaures
      Les plus fragiles sont le résultat de l’état providence. Ce ne seront pas les socialistes avec leurs idées éculées qui vont trouver la solution aux problèmes qu’ils ont créés.
      Et ce n’est pas en confisquant aux uns que l’on va aider les autres.
      Inutile d’aller chercher la petite bête en UK, la monstre se promène en France et c’est bien de lui qu’il s’agit.
      Avec votre mentor aux manettes la dette de Sarkozy va bientôt ressembler à une goutte d’eau, car normal 1er est bien parti pour nous servir les chutes du Niagara à la fin de son quinquennat.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 avril 2013

      @ Jaurès pour une fois vous faites preuve à la fois de modestie et de justesse d’esprit
      je rentre d’Italie où j’ai pu discuter de la situation économique européenne et des différentes (et tout aussi contradictoires ) solutions miraculeuses proposées par nos leaders politiques ( français et européens ) avec mon fils diplômé de célèbres facultés d’économie ( françaises et étrangères ) : il n’existe pas de solution unique et miraculeuse ; chaque solution a des effets secondaires délétères qui lui sont propres … il faut donc choisir avec prudence les solutions les moins … nocives … ce que n’a certainement pas fait Sarkozy qui n’était somme toute qu’un petit hâbleur

      Répondre
  8. Jaures

    31 mars 2013

    Cher Hans, il m’arrive effectivement de séjourner en Allemagne. parler avec des Allemands, évidemment cela m’arrive, quelles conclusions en tirer ? Pensez que tous les Allemands, ou tous les Français, pensent pareillement ?
    Comme d’habitude, vous caricaturez ma pensée à l’aune de la vôtre. Loin de moi l’idée que tout fonctionnerait mieux en France qu’en Allemagne, comme je conteste évidemment l’inverse. L’Allemagne a sans conteste mieux géré la baisse d’activité en subventionnant le chômage partiel quand Sarkozy exonérait les heures supplémentaires. Ce fut là une erreur économique incroyable que nous avons payée chère.
    Mais pour le reste, l’Allemagne n’est en rien une sorte de paradis exemplaire où la crise serait inconnue. Votre analyse de la dénatalité que vous voyez presque comme un bienfait est par exemple stupéfiante. Vous êtes sans doute le seul à considérer comme une chance le vieillissement global de la population et la baisse démographique qui va amener la population allemande à diminuer dés 2025. Bien entendu, on peut compenser cela par un apport migratoire. Est-ce cela votre modèle de société ?
    Ensuite, vous assénez encore une contrevérité récurrente sur ce site. Les Français partent à l’étranger, c’est vrai. Il y a plus de mobilité en temps de crise, c’est encore juste. Mais comparés aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens, les Français sont plutôt casaniers.La population française établie à l’étranger est de 3,8% pour 8% pour les britanniques et les Allemands et 10% pour les Italiens (Eurostat). On a même tendance à penser que le manque de mobilité française serait un inconvénient.
    Enfin, concernant les retraites, la pension moyenne dans la fonction publique est de 1122€/mois (Chiffres Dress ). C’est ce que vous appelez une “pension juteuse” ? Et le système de retraites allemands n’a rien d’enviable. Ainsi, si l’on compare le niveau des pensions:
    Montant moyen d’une retraite en France:
    1102 EUR / Femme
    1588 EUR / Homme
    Allemagne:
    734 EUR / Femme
    1090 EUR / Homme
    Source: Alternatives économiques (2008)
    Rappelons que les Allemands doivent attendre 65 ans pour une pension complète et que les pensions sont désindexées sur les prix.
    En ce qui concerne le financement, il s’agit d’un choix politique. On peut agir sur les pensions (en appliquant le même taux de CSG aux retraités), sur l’assiette de cotisation, sur l’âge de départ,…Mais le système allemand n’est en rien plus performant.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      31 mars 2013

      Jaures, la mayonnaise ne prend pas avec de l’huile de vidange.
      Le déficit de l’Allemagne est en train de se réduire, celui de la France se creuse continuellement. Les bienfaits que vous attribuez à la France ont un prix, tout y est payé à crédit. Qui va payer? Certainement pas l’Allemagne!
      L’Allemagne, elle a pris le chemin de la vérité, qui est certes dur,.mais c’est le seul chemin qui permette une sortie de l’ornière.
      La France continue elle de s’y enfoncer. Si cela vous échappe vous ne perdrez rien pour attendre, l’issue sera fatale. D’ailleurs avec la politique poursuivie par votre mentor on n’attendra plus longtemps.
      Je pourais continuer mon post en allemand*) juste pour voir si vos connaissances dans cette langue sont aussi bonnes que vous le prétendez. Mais je crains fort que le modérateur ne me sanctionne.
      Entretemps relisez mon dernier post, quelques lumières pourrait en jaillir et vous mettre sur la bonne voie.

      *) l’allemand est ma langue paternelle si vous ne le saviez pas!

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 avril 2013

      Ce pauvre @ Jaurès ne comprend définitivement et strictement rien à l’économie dans un système de libre ( enfin pour les autres ) concurrence et en plus il se met à dos les ouvriers qui voudraient bien travailler plus pour gagner … plus …Lui qui ne doit pas produire une seule once de ” richesse” croit encore que le travail se redistribue , comme des parts de tarte , et que les parasites ne demandent qu’à travailler … c’est vrai que la redistribution des profits du travail des autres c’est une spécialité gaullo-marxiste … D.L.R. pense comme lui !
      Comme notre bon Hans , j’attends avec une légitime curiosité son exposé économique … auf deutsch ! peut être cela sera t il plus clair !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        2 avril 2013

        Quinctius, je pense qu’un exposé d’économie en langue allemande serait une bonnr idée. Il faudrait voir avec le modérateur des 4V s’il est d’accord.
        Ich stehe selbstverständlich zur Verfügung sollte es bewiiligt werden.

        Répondre
  9. 30 mars 2013

    Bravo à tous les commentaires (ou presque ) et pas bravo à l’article de ce “député de la nation ???, président du cercle “Nation et République” qui doit être né en 1789. Au moins en Allemagne, il y a de vrais chefs, qui ont des idées, qui les appliquent et ont des résultats. La France est depuois des décennies pitoyable. Paul Chérel

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 avril 2013

      je partage votre mauvaise appréciation sur le ( ronflant ) Citoyen-Député de la Nation … avoir été du parti de Jacques Chirac suffit amplement à le discréditer … pour ce qui me concerne : … ” les derniers ne seront jamais les premiers ” … paroles d’Evangile

      ce qui en revanche ne m’étonne pas c’est le nombre de ” gogos ” qui se laissent encore prendre à cet appât faisandé

      consolation , les ” cocus ” sont aussi équitablement répartis à droite qu’ à gauche … journalistes compris !

      Répondre
  10. Catoneo

    29 mars 2013

    La France n’est pour l’Allemagne qu’un marché francophone au sein du Marché commun. Pour vendre nos produits nous avons aussi l’Afrique en CFA, l’Allemagne a aussi la France en euros. Mais sa zone d’effort est ailleurs, sur tout le globe !

    La chancellerie et la Buba ont dit qu’elles ne mettraient pas plus au pot commun européen que les engagements qu’elles ont pris. Pourquoi le feraient-elles ? Pour nos beaux yeux de branleurs ? Pour financer la gabegie éhontée française à laquelle le parti de M. Myard a toujours participé ?

    Il faut diviser notre Etat d’un bon tiers et tout marchera mieux. Mais si le roi de Prusse veut gouverner à Paris, je ne suis pas contre, tant la classe politique résidente est incapable et ahurie.

    Répondre
  11. Jaures

    29 mars 2013

    fagdp75, arrêtez avec l’Allemagne ! Il ne s’agit pas là d’un nouvel eldorado où règnerait luxe calme et volupté.
    Au dernier trimestre l’Allemagne la croissance allemande a reculé de 0,6%. Il y a certes moins de chômage mais au prix de mesures drastiques dont les fameux “1euro job” qui ont conduit à une explosion de la pauvreté (16% de la population selon Destatis). L’Allemagne n’a pas de déficit mais n’a pas de politique familiale (allocations ou quotient familial, pas d’écoles maternelles, deux fois moins de places en crèches,…) et voit sa natalité en chute libre. De plus, le système social français est beaucoup plus protecteur (retraites complémentaires, meilleure indemnisation du chômage,…).
    De fait, de 2000 à 2010, le taux de pauvreté a crû de 50% en Allemagne quand il restait stable en France.
    Bref, il serait aisé d’aligner des statistiques flatteuses en supprimant les systèmes sociaux, l’aide aux familles et à l’enfance, en créant des jobs moins payés qu’un RSA. Ce qui compte, c’est la vie des gens et je ne pense pas qu’elle soit plus souriante outre-Rhin qu’en France.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      30 mars 2013

      Réponses à Jaures.
      Comme d’habitude cet intervenant nous bassine ses impressions sur l’Allemagne, impressions qu’il s’est notées un soir au fond du bois.
      Que de fois déjà n’a-t’on entendu sur ce site son éternel leit-motv sur la pénurie de Kindergarten et de Kinderkrippen. Avec un “handicap” pareil l’Allemagne devrait trainer derrière la France dans les tests Pisa. La vérité est toute autre, il suffit de consulter les sites Pisa pour s’en rendre compte. Les Kindergarten ne sont d’ailleurs financièrement pas indolores et contribuent pour beaucoup dans la dette publique française. De plus ils servent à endoctriner les très jeunes esprits dans la pensée dominante du moment et à les conditionner pour les transformer plus tard en individus lobotomisés.
      Pendant le pic de la crise, un consensus avait été trouvé avec les “Gewerkschaften” en introduisant la “Kurzarbeit”, ce qui a permis de garder la “Arbeitskraft” intacte en sortie de crise. Un tel accord aurait été impensable en France, car ici on préfère laisser crever les entreprises quitte à mettre tout le monde sur la paille, les exemples abondent dernièrement, n’est-ce pas Jaures?
      Parlons des retraites françaises surtout celles très juteuses de la fonction publique, retraites non provisionnées qui sont financées partiellement par la dette, pas de quoi en jubiler Jaures, il vaudrait mieux se moucher avant de parler.
      Un dernier mot sur la natalité où Jaures donne l’avantage à la France. L’Allemagne a une surface réduite, les 3/5 de la France en gros. Avec 82 milions d’habitants elle est surpeuplée. La France devrait être à environ à 110-120 millions d’habitants pour avoir la même densité. Il s’avère que les jobs du futur, à haute technicité, vont requérir de moins en moins de personnel. Il ne servira donc pas à grand chose d’avoir un pool de personnel superflu sinon à faire augmenter les statistiques des sans-emplois. Dans un pays comme la France d’où les entrepreneurs s’enfuient à grande vitesse, la création d’emplois se réduira en peau de chagrin et le volontarisme affiché des socialauds ne changera pas cette tendance d’un iota. L’emploi d’avenir en France c’est l’emploi chez le voisin,
      Nous parler dune Allemagne en régression fera sourire plus d’un intervenant sur ce site et ailleurs, Jaures.
      Avez-vous déjà mis les pieds en Allemagne une seule fois dans votre vie et vous êtes-vous déjà entretenu avec de simples citoyennes et citoyens allemands?

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 avril 2013

      exacte le luxe , le calme , la volupté règnent à l’ Elysée !

      Répondre
  12. christiane

    29 mars 2013

    ( suite) … Avant de demander aux Français d’être solidaires, qu’il commence à supprimer les 14 ministères créés par lui et qui sont parfaitement inutiles.
    Ensuite qu’il supprime les millions de subventions données aux associations de tout genre et elles aussi
    parfaitement inutile. Renvoyer chez eux les milliers d’immigrés et sans-papiers, supprimer les aides sociales qui leur sont accordées au lieu de réduire les Allocations Familiales versées aux familles françaises. C’est honteux ! les Africains polygames et leurs hordes d’enfants continueront la vie belle à nos dépens. Hollande démission !

    Répondre
  13. Philippe Coutel

    29 mars 2013

    Un riche laboureur…………………………………………………….Travaillez, prenez de Lepen, c’est le front qui manque le moins.

    Répondre
  14. JEAN PN

    29 mars 2013

    Non à l’Europe qui nous prend plus qu’elle nous reverse !
    Sortons de l’Euro pour retrouver notre indépendance !
    Sortons de l’Europe pour remettre nos frontières afin de fermer la porte aux immigrés qui, sans même avoir côtisé, perçoivent tous les avantages sociaux sur notre dos !!!

    Répondre
  15. quinctius cincinnatus

    28 mars 2013

    ces Gaullistes intransigeants , observateurs rigoristes des dogmes et chantres tonitruants de l’ Indépendance de la Nation , voudraient maintenant que Madame Angela Merkel entretienne chez nous des compagnies de lansquenets *** !

    ***des ” valets du Pays ” c’est à dire … des mercenaires

    Répondre
  16. fgdp75

    28 mars 2013

    les allemands sont les bons élèves de l’europe, rigoureux, travailleurs, ils ne veulent pas être entrainés dans la politique socialiste irresponsable de la France qui ne veut pas faire d’économies sur ses dépenses publiques. pour faire court: la France 5.5 millions de fonctionnaires pour 66 millions d’habitants, l’Allemagne 4 millions pour 82 millions d’habitants, la France 35 ministres, l’Allemagne 9 ministres et tout à l’avenant.
    Proposition: faire sauter le mille feuille administratif: (5000 communes, zéro départements, 12 régions, 300 députés, 100 sénateurs, des missions d’état limitées aux strictes fonctions régaliennes, le surplus privatisé avec la suppression du statut de fonctionnaire. ça serait un vrai changement, bon pour nos finances nationales et cela créerait un climat entrepreneurail de bon alois.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      28 mars 2013

      Je pense que momentanément il y a 16 ministres dans le gouvernement fédéral à Berlin.
      C’est encore bien loin des 35 en France.

      Répondre
      • christiane

        29 mars 2013

        On peut se demander ce que ces 35 ministres peuvent bien faire de leurs journées : ils font semblant de travailler. Hollande a placé les copains. C’est honteux !
        A

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          29 mars 2013

          Ils émargent tous de l’argent public, c’est déjà une occupation passionante et un emploi plein d’avenir. Leur travail est accessoire.
          Le dernier qui avait révélé son existence au public revenait des obsèques du tyran Chavez.

          Répondre
  17. Fernand

    28 mars 2013

    Autre “alternative” : Flamby met la démocratie française “entre parenthèses” (répression du mouvement La Manif pour tous) ce qui lui permet de devenir une sorte de “gauleiter” de la France tombée sous la tutelle économique de l’Allemagne.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      28 mars 2013

      Je ne suis pas sûr que l’Allemagne soit prête à trainer le boulet français derrière elle. Une grande majorité d’Allemands se désintéressent totalement de la France.
      Le présent et l’avenir de l’Allemagne se situe nettement à l’Est.

      Répondre
      • Oeildevraicon

        29 mars 2013

        Je suis tout-à fait d’accord avec vous.
        A tout prendre, je préfèrerait être le 17 eme land Allemand, que de continuer à m’aplatir devant cette dictature, surtout lorsque l’on voit comment en si peu de temps, ils sont arrivés à résorber la réunification ! N’oublions pas qu’ils ont perdu la guerre et qu’ils se sont reconstruit sur un champs de ruines.

        Monsieur Myard (vieux cheval de retour comme le dénomment certains), devrait nous lâcher les babouches (pardon baskets pour les nationalistes républicains) et se taire…
        Il avait tout loisir de critiquer et d’apporter des solutions, lorsque ses amis étaient au pouvoir. Que ne l’a t-il fait!
        A présent sentant le vent tourné, il cherche à se replacer.
        Non merci, on a déjà trop donné.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          31 mars 2013

          Oildevraicon, je rejoins vos observations.

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)