Les moines de Tibhirine et le succès du film « des hommes et des dieux »

Posté le novembre 08, 2010, 12:00
5 mins

Le succès médiatique est un message des spectateurs pour une France qui voudrait retrouver ses racines.

Avec trois millions d’entrées, le film Des hommes et des dieux est entré dans la catégorie des phénomènes, comme l’écrit Jean Sévillia. Il ne touche pas seulement les chrétiens qui retrouvent l’éthique religieuse du sacrifice et de la valeur patriotique, mais les non-croyants sensibles aux racines apostoliques de la France avec ces moines se voulant au service des villageois qui les entourent, mais qui conjuguent aussi le doute, la foi, le patriotisme et la sérénité.

Ce préalable étant admis, la réflexion géopolitique nous entraîne plus loin, car le film met le doigt sur les malaises sociologiques de notre époque.

La recherche d’identité, la perte de repères culturels, le respect pour l’éthique catholique s’accompagnent dans plusieurs pays occidentaux d’un refus du multiculturalisme qui vise en premier lieu l’Islam et la montée continue de son immigration. En Allemagne, c’est Angela Merkel déclarant que ce multiculturalisme est un échec et se référant aux racines chrétiennes de l’Allemagne, ce sont les pays nordiques qui focalisent leur inquiétude par la montée des partis nationalistes, ce sont les Etats Unis qui se crispent avec les Tea Party et l’opposition de nombreux Newyorkais à la construction d’une mosquée près des tours détruites de Manhattan.

Quelle est la signification de cette montée des inquiétudes ? Elle est liée à la crainte non de l’Islam, mais de l’islamisme, cet islamisme symbolisée par Al-Qaïda, les guerres d’Irak et d’Afghanistan, l’arrivée des femmes voilées. Il est clair que l’Islam est une des trois grandes religions : elle est respectée et respectable, mais l’islamisme fait peur et ne cache pas sa volonté conquérante, volonté officialisée par Khadafi annonçant à Rome que l’Europe deviendra musulmane et par Poutine déclarant que dans vingt ans, la France sera devenue la colonie de ses colonies en se référant probablement au roman moscovite, Notre dame de Paris, mosquée en 2048.

Les grandes peurs peuplent l’Histoire : les citoyens subissent à la fois une crise économique, les conséquences de l’immigration et la poudrière du Moyen Orient.

Les grèves à répétition qui veulent s’opposer à la réforme bien modeste des retraites sont le symétrique des recherches identitaires et de l’admiration pour le symbole sacrificiel des moines de Tibhirine. Les opposants ne sont plus dans la grève, mais dans des blocages voulant paralyser les centres nerveux du pays : ils ne veulent pas chercher la transcendance de la société, mais sa destruction.

La société française navigue entre ces deux extrêmes. Ce n’est pas politiser le débat que militer pour que nos concitoyens regardent vers l’espérance et non vers le désespoir.

Avec l’aimable autorisation de Radio Notre-Dame

7 réponses à l'article : Les moines de Tibhirine et le succès du film « des hommes et des dieux »

  1. Anonyme

    10 novembre 2010

    "L’Islam est une religion d’amour, de paix et de tolérance"…   Ah ouais ?!

    Les moines de Tibéhirine ont été massacrés.  Idem pour d’autres moines à Tizi Houzou.  Partout dans le monde, les chrétiens (en ce moment en Irak) sont régulièrement et ouvertement massacrés et les églises ou cathédrales détruites.  Fait-on la même chose vis à vis des musulmans en occident ?  Certains pensent qu’on devrait…  mais moi je pense qu’on doit les laisser tirer les premiers…

    AUCUNE voix de gauche de la presse (euphémisme) n’en parle sans arrêt, et personne ne pousse des cris d’orfraie à ce sujet en signalant ces crimes des musulmans que certains disent islamistes.  On ne doit pas, selon eux, stigmatiser cette communauté (on entend ça sans arrêt), mais on peut stigmatiser les européens de souche à volonté !

    Il y a de bons et pacifiques musulmans, mais c’est une minorité qui cache très bien ses intentions et qui, lorsque leur cause triomphe, ne se gênent pas pour en profiter aussi.

    WATSON CORSICA : "Non, non, non et non ! Arrêtez ! L’islam dit modéré est une invention des intellectuels français"…

    Tout comme la "gentilesse" de Castro et la "douceur" positive et constructive de son régime.  Un  Cubain vient justement de publier en France un second livre sur l’autisme hautement pathologique de divers "intellos" Français et Américain envers le régime totalitaire cubain.  Je signale et rapelle au passage que la grande majorité des régime totalitaires de l’histoire sont de gauche.  La règle est la mauvaise foi. Il faut vraiment être un sacré enfoiré de première pour oser dire que le communisme et l’islam sont bénéfiques à l’humanité.

    L’islam est conquérant, sanguinaire et totalitaire.  Point barre.  Et il est pire que le nazisme et le fanatisme impérial japonais réunis.

     

    Répondre
  2. Dombert

    10 novembre 2010

    ” Quelle est la signification de cette montée des inquiétudes ? Elle est liée à la crainte non de l’Islam, mais de l’islamisme….. Il est clair que l’Islam est une des trois grandes religions : elle est respectée et respectable” Ah, Ah, Ah, Ah, Ah! mdr

    Répondre
  3. Anonyme

    9 novembre 2010

     

    Je crains en effet que M.de Beaufort n’ait rien compris au film. Il en est encore à distinguer islam et islamisme. Ce sujet a été abordé des dizaines de fois ici et toujours la même conclusion, après des centaines d’interventions dont beaucoup de musulmans croyants, a fini par s’imposer: il n’existe aucune différence entre les deux.

    Il ne s’agit pas ici de faire des "amalgames", comme le dentiste autrefois, entre l’or et le mercure. Il s’agit  encore moins de racisme, et absolument pas de procès d’intention ou d’ignorance bornée.

    Il s’agit tout simplement de connaissance profonde des textes et des traditions de l’islam, comme de l’observation avec les yeux, les oreilles et le coeur de la réalité quotidienne…

    Après plus de 20 ans en pays 100% musulmans au Moyen-Orient et ailleurs, ayant des dizaines de très bons amis sincères et musulmans, je confirme : l’islam est UN. L’islam est sans doute « RATP », une Religion d’Amour de Tolérance et de Paix pour tous les bisounours.

    Pour les autres dont je fais partie l’islam est « IDIOT », une Idéologie de Detestation, d’ Intolérance et d’Opposition à Tout ce qui n’est pas islam. Les centaines de millions de musulmans en sont les premières victimes mais pas les seules.

    Il n’est tout de même pas très difficile d’écouter le silence assourdissant, généré par le « milliard » de musulmans pour déplorer, plaindre, voler verbalement au secours des petites victimes de l’attentat de la cathédrale de Bagdad.

    L’Irak est en ressources l’un des pays les plus riches du monde, l’Arabie Saoudite voisine a récemment bâti à la Mecque une tour de 609 m de haut pour y percher une gigantesque horloge (du plus mauvais goût) et en pratique parfaitement inutile pour connaître l’heure puisque tout le monde s’en était passé jusqu’ici. Y aurait-il un dollar de ces 2 états, pour ne nommer qu’eux, afin de réparer la cathédrale de Bagdad ou les églises détruites? Non.

    L’abyssal et légendaire radinisme du Moyen-Oriental concernant les ennemis théologiques de l’islam n’est pas qu’une légende.

    Il existe il est vrai 2 exceptions notables mais d’amplitude modeste à cette constatation: Qatar et les UAE.

    Répondre
  4. WatsonCorsica

    9 novembre 2010

    Quelle est la signification de cette montée des inquiétudes ? Elle est liée à la crainte non de l’Islam, mais de l’islamisme,

    Non, non, non et non ! Arrêtez ! L’islam dit modéré est une invention des intellectuels français, de plus, s’en prendre aux icônes dits religieux c’est n’avoir pas compris ce que représente le pan-arabisme : la revanche de la prédation nomade sur les populations sédentaires ! Relire Ibn Khaldoun.

    Se référer donc au Coran qui reste encore la meilleure preuve de la guerre totale que prône l’Islam où l’ordre est donné d’exterminer tous les non-musulmans ( Sourate VIII verset 17 : lorsque vous tuez des non-musulmans ce n’est pas vous qui les tuez mais c’est Allah qui les tue )… On ne peut faire plus explicite. Même Adolph Hitler n’aurait jamais osé avoir de tels mots contre ses ennemis.

    J’attends l’abruti qui va venir m’expliquer que ma traduction n’est pas la bonne… J’ai déjà la réponse !

    Répondre
  5. tol

    9 novembre 2010

    S’il existe nombre de musulmans différents, il n’y a qu’un seul islam selon leurs propres dires. Vous serait il possible d’étayer votre distinction entre islam et islamisme ? Lequel des deux est le plus près du coran ? Pour ma part s’il est évident que l’islam est une grande “religion” par le nombre il reste critiquable dans sa doctrine qui le place plutôt parmi les idéologies politico-religieuses de tendance totalitaire. Si je respecte certains musulmans qui placent certains principes d’humanité, d’inspiration souvent chrétienne, avant le texte je ne respecte ni le coran ni l’islam qui consiste à idolâtrer ce dernier de la façon la plus primitive qui soit. J’attends que vous me démontriez le contraire.

    Répondre
  6. Jean-Pierre Pagès-Schweitzert

    9 novembre 2010

    Monsieur de Beaufort n’a rien compris au film.

    JPPS

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)