L’État, c’est nous !

Posté le janvier 28, 2006, 12:00
6 mins

Nicolas Sarkozy, lors de ses vœux à la presse, et par là-même aux Français, a émis l’idée de créer un corps de réserve de volontaires afin d’épauler la police lors d’événements jugés graves pour l’intérêt public : certains, de droite comme de gauche d’ailleurs, ont crié au scandale en parlant de milice et de désengagement de l’État. Ce projet met en relief la définition de l’État et son rôle en France.
Le droit international public donne comme définition de l’État : « Un territoire qui fixe le cadre à l’intérieur duquel il exerce son pouvoir de commandement à titre exclusif ; la population qui habite ce territoire et se trouve de ce fait soumise à son autorité ; l’organisation politique qui exerce cette autorité de manière souveraine, c’est-à-dire sans être tenue de se conformer à d’autres règles que celles, très lâches du droit international ». Nous nous intéresserons ici au troisième paramètre définissant les rapports entre cette « organisation politique » et sa « population ».
Dès l’Ancien régime, le mot d’État est souvent utilisé pour désigner la nation mais, à partir du règne de Louis XIV, certains émettent déjà des craintes comme Pierre Jurieu (1637-1713), pasteur et homme de lettres : « Autrefois on ne parlait que des intérêts de l’État, que des besoins de l’État, que de la conservation de l’État. Aujourd’hui parler ainsi serait, au pied de la lettre, un crime de lèse-majesté. Le Roi a pris la place de l’État… Le Roi est tout et l’État n’est plus rien. C’est l’idole à laquelle on sacrifie les provinces, les grands, les petits, les villes, les finances, et généralement tout ». (Soupirs de la France esclave, 1689). Cette constatation, en pleine réaffirmation de l’autorité royale après la Fronde, est tout à fait transposable en 2006, avec cependant quelques nuances…
Désormais la personne du monarque a laissé la place à l’État, et celle de l’État à la Nation, donc aux citoyens : l’État est tout ! Notre sécurité, notre aide sociale, un de nos principaux employeurs, un de nos principaux bailleurs, notre justicier, notre enseignant… Et pour quels résultats : trois millions de chômeurs, quarante milliards d’euros de déficit public : à ce rythme-là, une entreprise privée met la clef sous la porte et un simple individu prend le chemin des trottoirs…
Notre pays s’étant construit « d’en haut », c’est-à-dire sous l’impulsion des gouvernants, nous avons perdu, avec l’émergence de « L’État Léviathan », la notion de responsabilité civile au sens de prise en charge de notre propre destinée. Il n’est pas dans mes propos de détruire l’État pour laisser place à une anarchique organisation de gens, mais plutôt qu’on prenne conscience que nous sommes une des composantes de cet État. Pour reprendre une citation apocryphe du Roi-Soleil : « L’État, c’est aussi nous ! »
La création d’un corps de volontaires par le ministre de l’Intérieur me parait une solution respectable : à côté de professionnels, quoi de plus naturel que des Français aident, partagent les risques des agents d’une des missions régaliennes ? Certains y voient la ruée des délations, la création de milices privées agissant impunément… Or c’est l’écart qui se creuse actuellement entre nous et l’État qui peut entraîner ces dérives et par conséquent la dislocation de ce dernier ! Si le cadre censé nous protéger n’est plus apte à assurer sa mission, on peut comprendre que certains prennent les devants pour le faire : ainsi les « Restos du cœur »… et la Mafia en Italie ! Le meilleur comme… le pire !
Les meilleurs apprentissages débutent dès le plus jeune âge : or une tentative fait scandale dans quelques milieux, notamment de gauche : l’introduction de policiers dans les établissements souffrant d’insécurité, voire de crimes !
Que proposent ceux-ci si ce n’est des moyens humains supplémentaires pour rétablir l’ordre ; la multiplication des surveillants non formés, pour réprimer ces bandits et laisser chacun des élèves assurer sa propre sécurité engendrant la loi du plus fort et l’insécurité collective !
Cette présence n’est pas plus liberticide que celle de bénévoles, aux côtés de policiers, n’est délétère pour chacun d’entre nous ; elles sont simplement une preuve de responsabilisation commune…
Certains Français de 1789 se sont soulevés contre cette autorité royale qui leur paraissait concentrer tous les maux. Mais leurs successeurs se sont laissés phagocyter par ces cinq républiques qui les ont spoliés de la démocratie qu’ils réclament si fort, mais dont ils ne veulent pas assumer pleinement les charges…

21 réponses à l'article : L’État, c’est nous !

  1. Florent

    07/02/2006

    Putain de…non j’arrête de renchérir, mais bon sang que ça fait du bien de vous voir vous entendre enfin, même sur un point. Vous avez enfin compris l’absolue nécessité d’unir l’ensemble de la droite nationale dans toute sa diversité. Vous avez raison Alborg, mettre dans la police des racailles qui feront la loi dans notre pays est suicidaire. Quand je pense qu’on crache sur Pétain parce qu’il a permit la constitution de la légion des combattants, mais cela est bien pire! Espèrons juste que nos dirigeants à l’origine de cette « idée » ( Je crois que Ben Shirak n’est pas loin ) verront cela se retourner contre eux et le regretteront amèrement. Enfin quoi, j’ai bien le droit de rêver, non?

    Répondre
  2. Alborg

    04/02/2006

    Putain de sort ! V’la t-y pas que SAS m’accorde tout soudain « d’avoir éminemment raison » et en plus il m’adoube, tonnerre de Brest !? Tout arrive,vraiment… Allez, effaçons l’ardoise…

    Répondre
  3. SAS

    04/02/2006

    Mais putain…de nous autre…tu cogite alborg…. tu as éminament raison ,et cela a un non : »c’est la politique des grands frères »….non seulement c’est immorale pour ceux qui bossent et et qui essaient par le travail de s’en sortir….mais mettre les raclures sous éduquées dans la police,la police municipale,l’armée….puis les hauts postes par discrimination positive….donc cotas ethniques soit 6 millions sur 66 millions= 1%….rien qu’avec l’équipe de france de football, je pense qu’on explose les stats… alborg je t’adoube….et revois ton jugement sur ceux qui « manipulent »…tu sis les fils du mont sinaï… sas

    Répondre
  4. Alborg

    04/02/2006

    A retardement je prends connaissance du message clairvoyant et pathétique de VIOLETTE que je veux saluer ici. Peu de gens qui viennent juste d’arriver en France(ou ailleurs en Europe de l’Ouest sont capables de décortiquer et analyser ainsi NOTRE réalité(Je suis Belge mais c’est pareil)Votre clairvoyance est TOTALE, et je voudrais reprendre à mon compte chaque articulation de votre raisonnement! J’ajouterais simplement un détail lorsque vous dites que ces jeunes sont manipulés par « la gauche & l’extreme-gauche »… Parfaitement d’accord, évidemment. Mais il ne faudrait pas oublier d’y ajouter les FRERES MUSULMANS et toutes sortes de groupuscules dans la même mouvance…. en ces quartiers « sensibles »…. Quelle belle « sensibilité » en effet que d’incendier dans la nuit l’unique véhicule du travailleur qui part au petit jour, dans le froid et la bruine, prendre « son tour » à 25 kms, n’est-ce pas ! Quant à faire entrer des « jeunes » de banlieue dans la Police, c’est bien plus grave qu’une « erreur », chère Madame : c’est du masochisme suicidaire et -j’ajouterais -CRIMINEL, dans la mesure où chaque citoyen n’est quand même pas forcé de s’identifier à des consignes « positives » qui ne recouvrent rien d’autre que l’acceptation finale du MOUTON qui pressent dèjà l’approche sournoise du couteau à égorger… LES MOUTONS ! Et si cette Europe des imbéciles heureux dans leurs décadences « festives » devait finalement succomber face à des hordes d’illettrés fanatiques, eh bien elle n’aura eu que ce qu’elle mérite, ne trouvez-vous pas ? Bien cordialement à vous, VIOLETTE! Alborg

    Répondre
  5. Jean-Pierre

    03/02/2006

    Nettoyer au karcher ! En nettoyant le mur Autour de ma maison, Je me suis dit c’est sur Nicolas a raison D’nettoyer au karcher La ville et sa banlieue Et j’affirme et espère Qu’il peut faire beaucoup mieux. Allez chausse tes bottes Mon petit Nicolas, Et envoie vite la flotte Pour nettoyer tout ça. Nettoie donc le chômage Sans ménager ta peine, Allez un peu d’courage, Pour chasser cette gangrène Et attaque la vie chère Qui fusille les budgets, Surtout quand les salaires Sont loin d’être guilleret. Allez chausse tes bottes Mon petit Nicolas, Et envoie vite la flotte Pour nettoyer tout ça. Nettoie la corruption Et ses gentilles magouilles Et augmente la pression Car y’en a des fripouilles, Un p’tit coup en passant Sur les boursicoteurs Qui amassent de l’argent En faisant des chômeurs. Allez chausse tes bottes Mon petit Nicolas, Et envoie vite la flotte Pour nettoyer tout ça. Nettoie, nettoie, nettoie, A grand coup de ya ka, Nettoie, nettoie, nettoie, Devant les caméras. Faut qu’ça vole, faut qu’ça brille, Faut faire trembler le gueux, Qu’il tombe pour une broutille Et le peuple est heureux. Allez chausse tes bottes Mon petit Nicolas, Et envoie vite la flotte Pour nettoyer tout ça. Avant d’être président, Donne toi un coup d’karcher, Car tu sais maintenant, Les juges ils sont vénères Vu que tu les critiques, Un p’tit brin démago, Ils sont très colériques Et ils voudront ta peau. Allez chausse tes bottes Mon petit Nicolas, Et envoie vite la flotte Pour nettoyer tout ça. Jean-Pierre

    Répondre
  6. LeSpecialiste

    03/02/2006

    LE PEN PRESIDENT ! Le seul a avoir fait le diagnostic correct de l’avenir de la France sous la pensee unique, il y a 30ans….. Un Patriote qui a tenu bon face à tout les coups bas et à la propagande. C’est pas la carte sarko : nouveau plan de la politique « pensee unique extremiste et utopiste » qui mfera changer de chef. Les Français sont de RETOUR.Les vendus et traitres en tout genre vont sauter bientôt.Du moins je l’espere, car tout est clair apresent. LeSpecialiste : une recent pro FN! j’ai honte de ne pas avoir compris et soutenu plus tôt Ce mouvement just et credible.LE PEN dérange….tu m’etonnes…..

    Répondre
  7. Florent

    01/02/2006

    75 ans, bah quelle importance, Chichi va finir dessus et il est sûrement bien moins frais que vous. Mais bon, je ne me fais pas d’illusion, c’était surtout pour rêver et monarchiste n’êtes point le seul. Oui le 75 je connais et j’ai envie de dire, le bel esprit comme le fusil du même nom! Vous avez sûrement compris monsieur Lahitte.

    Répondre
  8. sas

    01/02/2006

    la médiocrité,la pedophilie,les sectes,le vol,le commerce ,le mondialisme ,les spécificités ,les guerres,l’infamie,l’hommosexualité,l’idiotie,la petitesse chronique,l’inculture, les chismes,l’adultère,la bestialité,l’usure,l’inperfection,l’errance,l’approximation….et,et,et le socialisme syndicalisant. ….et ca c’est pas rien mon gars… sas spécialiste en « rien »…(donc bon en tout)

    Répondre
  9. sas

    01/02/2006

    J.Claude, monarchiste ? Mais tous les rois étaient (et sont) des maçons. sas la voix de la République

    Répondre
  10. Jean-Claude Lahitte

    01/02/2006

    A Florent, merci, mais outre que j’ai franchi le cap des 75 ans (je n’ai plus l’énergie du célèbre canon* éponyme !), monarchiste suis, et président ne daigne ! A SAS, il y a quelques lustres que j’avais commencé à découvrir certain « vide sidéral ». Et je suis simplement sidéré de constater que, la nature ayant horreur du vide, rien de consistant ne soit venu le combler ! Cordialement, Jean-Claude Lahitte * pour la jeune génération qui n’en aurait jamais entendu parler, j’évoque là le célèbre canon de campagne de 75 qui nous a valu quelques victoires !

    Répondre
  11. Florent

    01/02/2006

    Une fois de plus, Lahitte parle d’or. A quand une candidature aux présidentielles?

    Répondre
  12. sas

    31/01/2006

    A jean claude dur constat que celui de découvrir que le vide…sidéral…commence dans l’héxagone…!!! le roi est nu jean claude…à poil….donc il faut prendre et se servir parmis les chiens qui le font depuis longtemps. SAS

    Répondre
  13. Jean-Claude Lahitte

    31/01/2006

    En écho à l’article de Philippe Sadot, « L’Etat c’est nous », je rappellerai ce propos de George WASHINGTON : « L’ETAT EST LE PEUPLE ET LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER ». Ce à quoi j’ajouterai qu’il y a longtemps qu’une majorité, celle du « marais » a perdu conscience que le peuple, c’était l’Etat. Si le PEUPLE DE FRANCE, le « vrai », celui qui se réfère aux valeurs qui ont fait la France, se se réveille pas, et surtout s’il persiste à croire que l’Etat, c’est « les autres », il risque de sombrer avec le char de l’Etat dont il a abandonné les rênes d’élection en élection « pipées » à des incapables. Un Etat qui, dans les consciences de plus en plus embrumées par les beaux parleurs qui nous gouvernent, a remplacé le « Bon Dieu » auquel on demandait tout. Un « Bon Dieu » qui avait au moins le mérite de ne pas prendre dans la poche des contribuables tous les avantages et autres subventions que l’Etat accorde à tous les assistés qui ne font que réclamer leurs « DROITS », comme ils disent. Des « droits » que leur ont accordé des politiciens démagogues qui achètent ainsi leurs voix…avec de l’argent qui ne leur appartient pas. J’arrête-là car je sens que je vais découvrir qu’il n’y a plus d’Etat, plus de démocratie, plus de … République, plus de véritables citoyens…Cordialement, Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  14. grepon le texan

    31/01/2006

    Il existe des etats ou le citoyen et le policier s’imaginent etre du meme cote quand il s’agit de crimes violents. Dans quelques douzaines d’etats americains, suivant la sortie des etudes scientifiques sur le probleme, et apres lecture du Bill of Rights, des lois permettant des citoyens sans casier judiciaire a porter des armes cache sur eux ont ete mis en application depuis une decennie environs. A la difference, je suppose de la France, ou flic=fonctionnaire a vie au sein d’un monopole d’etat, ici un « cop » est aussi, le plus souvent un citoyen normale faisant un job parmi d’autres le long de sa carriere. Son attitude envers le droit naturel du citoyen de pouvoir se proteger lui meme des violences, avec des armes efficaces est le plus souvent tres frachement positif. Les faits par terre, comme on dit au EUA, sont que les lois permettant le citoyen serieux de porter une arme efficace (c.a.d. un pistol) sur lui sont correles quasiment partout avec une baisse du type de crimes violents que ce milice en deguisement devrait faire baisser. C’est d’apres des rapports serieux du Center for Disease Control et bien d’autre organisations qui suivent de tels statistiques sociolgique. Je ne vois pourquoi la France ne devrait pas voir les memes sortes d’amelioration des stats sur les crimes, surtout sur la propriete au domicile, si jamais le citoyen pouvait defendre sa maison et les siens efficacement. Voila la premiere personne capable de repondre efficacement au crime, la quand le crime est commis: le victime vise.

    Répondre
  15. Adolphos

    31/01/2006

    Une Garde Nationale, quoi. Bonne Idée : je suis partant.

    Répondre
  16. sas

    30/01/2006

    HA oui ,je vois l’image « controuvée » véhiculé…chasseur…fusil…bière… Retire ton nez rouge et tes grandes pompes jean on t’as reconnu… sas chasseur et non buveur…

    Répondre
  17. Jean-Claude Lahitte

    30/01/2006

    Je ne cesserai de répéter aux Français qui ne rêvent que d’assistanat…de droit, ce mot de Kennedy (dont je ne suis pas un fan) : « NE VOUS DEMANDEZ PAS CE QUE LE PAYS PEUT FAIRE POUR VOUS, MAIS CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE POUR LE PAYS ! ». Hélas : aussi bien aux indigènes qu’aux allogènes qui se pressent chaque jour plus nombreux sur notre sol, aussi bien l’Ecole que les Associations, mais aussi les politiciens de tous bords, relayés par les médias, n’apprennent aux « citoyens » (comme ils disent) que leurs DROITS et jamais leurs DEVOIRS. Cela concerne même les enfants avec toutes sortes de « machins » du genre « Parlement des Enfants ». On invoque toujours la Déclaration des Droits de l’Homme (j’allais oublier « et du citoyen » !) en faisant semblant d’oublier qu’elle était assortie également de DEVOIRS ! Car les Révolitionnaires, même s’ils ont fait couper des têtes (pas seulemet de « ci-devant »), ne s’étaient pas complètement coupés des réalités qui impliquent qu’ils n’y a pas de communauté possible sans DEVOIRS. Combien faudra-t-il « couper » d’idées inculquées par l’Education (prétendue) nationale depuis des générations, pour que l’on revienne à une notion plus réaliste. Car derrière « L’Etat c’est nous », il y a aussi la « Sécurité Sociale, c’est nous », « La SNCF, etc ». Un exemple caricatural : hier, su M6, j’ai entendu un RMIste convaincu de fraude répondre à un inspecteur : eh quoi, l’argent que vous me reprochez d’avoir volé, c’est mon argent, c’est nôtre argent. Tandis que l’inspecteur était incapable de lui répondre. Décidément, il y a quelque chose de pourri au Royaume de France. Il est vrai que, selon le mot de je ne sais plus quel historien, « la France s’est suicidée le jour où elle a coupé la tête à son roi. » Et pour ceux qui me reprocheraient d’être monarhiste, je citerai ce mot de Platon : »la meilleure des Républiques, c’est la Monarchie !En tout cas, du temps où Louis XIV règnait, nul ne pensait que « l’Etat, c’est moi ! » (le mot est apocryphe), et encore moins « L’Etat, c’est nous ! ». Monarchiquement vôtre, Jean-Claude Lahitte

    Répondre
  18. Jean

    30/01/2006

    Les Brigades de Défense Publique (je propose ça comme nom) J’en suis, nom d’un pétard! Ils vont voir de quel bois on se chauffe , les jeunes racaillo-sauvageons! Je vote pour Florent comme adjudant et Violette comme théoricienne du mouvement. Dans mon troquet favori (celui près de l’église, le « café de la mairie ») on a déjà recruté 5 volontaires.Dès que le patron a fermé, on est prèts à y aller. Vu qu’on est tous chasseurs, pas de problème pour les armes et les bières. Rendez-vous sur le parking!

    Répondre
  19. sas

    30/01/2006

    Le franc maçon Breton , nous a bien expliqué….que l’etat c’est nous…dès lors qu’il convient de…de casquer pour la dette publique….c’est d’ailleurs le seul momment , où les profanes de france sont un peu concernés par la chose d’Etat… sas le profane…

    Répondre
  20. violette

    30/01/2006

    Chers français et françaises, Oui ce Monsieur a raison. Jirai même plus loin, nous sommes dans un état communisant, la pieuvre communiste qui agit, essayant d’endormir les français par des paroles rassurantes. Je viens d’un pays communiste et c’est le même système, on boucle la parole des gens,la moindre parole, expression qui ne conviennent pas à nos gardiens de pensées qui ne vont pas dans leur sens sont tout de suite réprimées. Les lois gayssot en sont la preuve, elles sont avant tout anti-blanc, anti-français! Réveillez vous chers français. Je suis choquée de ce qui s’est passée en novembre, vous avez la preuve que ces jeunes n’aiment pas la France, et ceux qui nous gouvernent essaient de nous endormir en disant que ce sont de pauvres, que c’est une manifestation sociale, cela n’est que mensonge éhonté. Ces jeunes sont manipulés par la gauche et l’extême gauche. Avec tous les millions que l’état providance, pour eux, leur donne. Tout ce qui s’est passé n’est qu’une répétition pour voir la réaction des gouvernants. Car ils vont recommencer et cela ira de pire en pire. A mon avis faire rentrer les jeunes de banlieues dans la police est une erreur,car c’est une arme qui se retournera contre nous au moment voulu. Ils se tiendront tranquilles, étudieront l’intérieur des polices et armées, ce que font la police et l’armée, ce qu’ils ne font pas, où sont rangées les armes et là adieu la Fance ! Soyez lucides, revoyéz tous les évènements des dix dernières années. pourquoi la gauche lève le bouclier dès qu’il s’agit de contrôle, au nom de la démocratie, si on n’est en règle on a rien à craindre, voilà

    Répondre
  21. Florent

    29/01/2006

    Tout à fait d’accord. Même si je ne suis pas sarkozyste pour un sou, les bonnes idées qu’émet le locataire de la place Bauveau doivent être soutenu. Vive les forces auxiliaires de police composés de citoyens, le civisme, le sens des responsabilités, la répression dure des crimes! Mais avec des politiciens comme les notres et notre société gangrénée par mai 68, tout cela me semble encore relever de la science-fiction. Hélas!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)