Notes politiquement incorrectes sur la supériorité des Juifs à travers les siècles

Posté le octobre 05, 2012, 12:00
10 mins

Et l’Éternel fut avec Joseph ; et il était un homme qui faisait [tout] prospérer ; et il était dans la maison de son seigneur, l’Égyptien. Et son seigneur vit que l’Éternel était avec lui, et que tout ce qu’il faisait, l’Éternel le faisait prospérer en sa main.

Genèse, 39, 2.

Le thème de la supériorité intellectuelle des Juifs énerve en France, car il contrevient parfaitement à l’antisémitisme passé et à l’égalitarisme ambiant, à la lubie que tout le monde est pareil, du fin fond de l’Ouganda au palais de Versailles.

Les Juifs, disait le président Weizmann, sont comme les autres, mais plus. Voyons voir : le site jewishwealth.org donne le chiffre suivant : 25% des milliardaires (en dollars) américains sont juifs. Ce site communautaire en tire des conséquences sur le savoir-faire juif en la matière et il nous fait l’amitié de nous prodiguer des conseils ! On a donc en Amérique une pléthore de livres de développement personnel sur l’art de faire fortune en suivant les conseils de la Torah et du talmud. Je conseille ceux du rabbi Lapin, un rabbin de Miami d’origine lithuanienne, qui excelle dans l’art de conseiller en déridant l’atmosphère. Pensez-vous, les Juifs et l’argent ! On sait aussi la part que le génie juif a pris dans l’élaboration et le développement d’internet. Pensez à Zuckerberg, à Serguei Bryn, à Jeff Bezos, à Jimmy Wales de Wikipedia. Je l’avais déjà souligné dans mon livre Internet, la nouvelle voie initiatique, en rapprochant les psaumes et le livre de Job du lexique de la Toile.

Je relisais en pensant à cette chronique un des livres de Sombart les plus controversés, et qui ne mérite pas de l’être (pas plus que celui, d’ailleurs excellent, de Jacques Attali sur cette immense question), celui sur le rôle des juifs dans le développement industriel et commercial de l’occident. Eh bien, ils y ont pris une immense part, et avant même la révolution industrielle, en constituant un tiers des entrepreneurs et des possesseurs de plantations par exemple en Amérique du Sud et dans les îles caraïbes. Sombart rappelle aussi leur génie inventif et le rôle qu’ils ont toujours joué auprès des monarques et des « despotes » éclairés ou même des généraux (il cite le maréchal de Saxe) qu’ils équipaient aux armées.

J’ai à ce propos une anecdote amusante : Freud avait beaucoup d’admiration pour les grands hommes autoritaires, lesquels selon lui avaient souvent protégé les juifs. Il aimait pour cela Hannibal, Cromwell et bien sûr Napoléon. On pourrait ajouter César, que les juifs vinrent veiller le soir de son assassinat (c’est dans Suétone).

Dans le même esprit un peu taquin, on pourrait donner à lire le livre de Slatkine sur le siècle juif, qui montre la part prépondérante qu’ont pris les juifs dans tous les domaines importants au XXème siècle. Slatkine rappelle le rôle des juifs dans les affaires, le cinéma, la médecine, la culture et bien sûr la politique. Etant juif, il le fait bien sûr sans mauvaise pensée et il rappelle le rôle prépondérant des juifs dans la montée du bolchévisme et du communisme en Europe. La plupart des grands intellectuels juifs n’ont jamais contesté cette évidence. Je l’ai même lu une fois sous la plume d’Alexandre Adler et bien sûr d’Alain Finkielkraut.

Cette évidence est mal acceptée en France car on est dans le pays où il faut tout taire. Mais j’insiste et je rappellerai ici le texte exceptionnel de Churchill, publié en février 1921, sur le rôle des juifs, qu’il jugeait néfaste (une partie importante de l’humanité n’a pas été d’accord avec lui, et pendant longtemps !), dans le développement du communisme. Judéophile passionné, Churchill rêvait plutôt, avec une vingtaine d’années d’avance, d’une conversion au sionisme des élites juives et du peuple. Il a été largement suivi, et l’on ne peut que se féliciter, les Européens et les chinois les premiers, de la disparition du communisme. Churchill avait compris quelle influence pouvait avoir sur une question cruciale la « most remarkable race » que la terre ait porté !

Je cite encore un petit classique au titre amusant sur la question, Le juif conquérant, écrit par un Anglais (les judéophiles sont toujours abondé en Angleterre) nommé John Foster Fraser, au début du siècle dernier. Foster remarque comme Sombart que la misère abonde quand les Juifs ne sont pas là ; qu’ils organisent la richesse et les marchés d’un pays, ses sciences sociales, sa vie culturelle, quand ils y arrivent. Et que donc leur nombre abondant ne peut faire que des heureux, alors que l’antisémitisme a toujours prétendu le contraire contre l’évidence des faits.

C’est pour cela que j’en reviens à la France. Actuellement les juifs s’en vont. On sait que 92% des électeurs français installés en Israël avaient voté pour Nicolas Sarkozy aux dernières élections. Le tournant lamentable pris par la politique française depuis six mois ne va faire qu’accélérer ces départs, qui concernent aussi une part toujours plus grande des Français. Ne resteront, comme on disait chez moi à Tunis à l’époque, que les bourricots. Et c’était avant les frères musulmans…

Et le Pharaon dit à Joseph : Puisque Dieu t’a fait connaître tout cela, personne n’est intelligent et sage comme toi. Toi, tu seras sur ma maison, et tout mon peuple se dirigera d’après ton commandement ; seulement quant au trône, je serai plus grand que toi.

(Gen., 41, 40)

17 réponses à l'article : Notes politiquement incorrectes sur la supériorité des Juifs à travers les siècles

  1. QUINCTIUS CINCINNATUS

    12/10/2012

    @ ozone

    non ce n’est pas de l’intelligence … c’est tout simplement être  » malin  » comme un notaire de campagne par exemple

    Répondre
  2. ozone

    09/10/2012

    Ils ont inventé Dieu pour ensuite pouvoir dire qu’ils ont été élus par Lui.

    Si c’est pas de l’intélligence ça…

    Répondre
  3. Jaures

    09/10/2012

    Dashimaru, vous commettez une erreur historique couramment répandue sur ce site.
    Blum, sous le Front Populaire n’a pas désarmé la France. Il a, au contraire, augmenté le budget de la défense nationale (plans Daladier) qui avait été réduit en 1934 par un ministre qui s’appelait Pétain.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    08/10/2012

    @ guillermo

    je ne suis pas…  psychiatre bien que cette discipline médicale m’ait toujours intéressé ; surtout la psychiatrie " vue " par les psychiatres français de loin la plus holistique puisqu’elle ne connait pas d’étiquettes " barres-code " comme dans les pays anglo-saxons où règne un tel découpage en rondelles que la dernière parution du DSM 6  a du être retardée devant les protestations véhémentes  de la presse médicale anglaise  contre les auteurs qui en grand nombre avaient des intérêts financiers  avec les laboratoires ( suisses et américains le plus souvent ) incompatibles avec la plus élémentaire déontologie

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    08/10/2012

    @ Deshimaru

    il faudrait être en permanence devant son clavier pour corriger les disons "inexactitudes " des journalistes , ceux des 4V²  n’échappant pas à la règle nationale , hélas ! … Vos remarques sont tout à fait pertinentes et je les aurais faites moi même si je n’avais pas déjà sur ce blog été accusé d’être un anti-sémite furieux … je laisse donc à d’autres, encore " innocents " , le soin de rétablir des vérités premières mais non " acceptables " remercions tout de même la direction des 4V² de nous autoriser à " redresser " un peu l’Histoire qui est bien bancale !

    Répondre
  6. Guillermo

    08/10/2012

    @quinctius cincinnatus Je réponds à votre naturelle curiosité. D’après cette enquête, les 3 métiers « évités » par les nobles étaient : instituteur, chirurgien et … psychiatre. Autant que je me souvienne, l’article ne parlait pas des métiers pour lesquels ils auraient une éventuelle préférence.

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    07/10/2012

    récemment a été réédité dans le livre de poche ( j’espère dans son texte intégral , c.a.d. non expurgé  ) un ouvrage qui avait beaucoup fait parler de lui en son temps :

                                                                    " Le Juif Süss"

    dont l’auteur n’est autre qu’un descendant de ce célèbre ( en Allemagne ) Süss

    je conseille donc à Monsieur Bonnal qui assimile ( dangereusement ) intelligence et réussite financière de lire ce livre , ne serait ce que pour son …  dénouement *

     * ou son dénuement final

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    07/10/2012

    @ guillermo

    par simple curiosité  ( et si vous en avez souvenir ) : quels sont les trois métiers " évités " par les familles ( vraiment ) aristocratiques ?

    je vois bien , par contre , les trois " ordres " qu’elles aiment voir " rechercher " par leur nombreuse progéniture  : les armes ( marine et " cavalerie " préférentiellement ) parfois la condition ecclésiastique ( monacale le plus souvent  ) ainsi que la magistrature ce qui est l’épilogue républicain et logique de la noblesse d’épée et de robe

    Répondre
  9. Deshimaru

    06/10/2012

    Je n’exclus pas que Monsieur Bonnal ait pu s’amuser un peu à la provocation. Lui qui est souvent si perspicace, je le crois trop fin pour s’être laissé aller à un article aussi réducteur.

    Si tel n’est pas le cas, cet article fait simplement penser à de la propagande. D’une part il véhicule un cliché, d’autre part il est partial en ne connaissant que les vérités qui arrangent.

    Le cliché, c’est l’amalgame que souligne le commentateur « Daniel ». Cet amalgame caricatural mais honorifique qui assimile réussite, Juifs et argent, est subtilement entretenu par les médias et par une certaine Nomenklatura. Rappelons que c’est cette même caricature qui s’était gravée au marbre dans le petit cerveau de Fofana, le chef du gang des barbares.

    Cet article est à sens unique et oublie tout ce qui n’est pas nécessairement glorieux. Quelques exemples viennent immédiatement à l’esprit. Vous voudrez bien excuser d’éventuelles incertitudes historiques que je vais m’efforcer d’éviter.
    Tout d’abord le rôle des Juifs a été capital (si j’ose dire) dans la naissance puis dans l’extension du communisme.
    Pendant la seconde guerre mondiale, les Russes ont eu 20 millions de morts. Parmi ceux-ci , 10% soit deux millions (!), ont été tués par les commissaires politiques qui étaient aux arrières postes. Or, à ce que l’on dit (heureusement pour moi je n’y étais pas pour vérifier), les Juifs étaient surreprésentés dans leurs rangs.
    Avant la seconde guerre mondiale, Blum a fait tout son possible pour désarmer l’Armée. Sans lui le sort du monde aurait peut-être été tout autre.
    Entre 39 et 41 quand la Pologne a été coupée en deux, il y avait des résistants polonais à l’occupation soviétique. Or les Juifs les dénonçaient aux Russes. C’est d’ailleurs pour cela que les Polonais ont ensuite aidé les Allemands dans leurs exactions contre les Juifs.
    Voilà. Si l’on me dit que les Juifs ont eu un rôle important dans l’Histoire, je ne le nie pas. Mais si on laisse entendre que ce rôle a toujours admirable, voire bénéfique à l’humanité, je suis loin de le penser.

    En conclusion on peut rassurer Nicolas Bonnal. Non son article n’est pas politiquement incorrect. Bien au contraire, il est totalement correct, conforme aux vérités sélectives que nous serinent en boucle et à longueur d’années, nos médias soudoyés. Il s’inscrit admirablement dans l’esprit de la loi mémorielle du communiste Gayssot, pour lesquelles il y a des vérités officielles qui sont incontournables. Loi typiquement communiste : obligation de croire à la vérité officielle, et interdiction de croire à tout autre chose, et même interdiction de s’interroger.

    Répondre
  10. L' Inedit

    06/10/2012

                                                                 PREJUGES…

    Tous ces commentaires sont hâtifs et lapidaires.
    Il existe une majorité de Juifs pauvres, mais la petite minorité juive aisée est stigmatisée alors que les riches chrétiens bénéficient de l’anonymat « religieux ». Pareil pour les escrocs « style Madoff », etc., etc.…
    S’ils ne sont pas juifs, on ne spécule pas sur leur appartenance religieuse.
    Oh ! Ce poison antijuif ! distillé par l’église pour refus de l’in-croix-iable !

    Lire ou relire « L’Enseignement du Mépris » par Jules Isaac.

    Répondre
  11. Guillermo

    06/10/2012

    @quinctius cincinnatus

    Merci de la précision,  je ne situais pas du tout M. Bonnal comme celà.  J’avais plutôt l’impression qu’il était Breton d’une part, et solidement attaché à son sol natal d’autre part.
     
    A la réflexion je me dis qu’il a peut-être parlé au second degré mais c’est un humour que je ne vois rarement au premier coup d’oeil.

    Répondre
  12. quinctius cincinnatus

    06/10/2012

    @ guillermo

    Monsieur Nicolas Bonnal , lyonnais d’origine comme moi , et qui vit je crois en Espagne et vadrouille parfois dans la vaste  Amérique Latine  ce qui l’éloigne géographiquement de nos réalités hexagonales est un assidu de ce genre de fantaisies  plus ou moins " délirantes " ( des sortes de " bouffées " épistolaires  en quelque sorte  ) et il ne doit donc pas entendu à la lettre  puisqu’il ne s’agit justement que d’ une " provocation " ( pas si gratuite qu’il veut bien le faire croire dans son intitulé ) de sorte que dans ce billet on peut le considérer comme notre B.-H. L. à nous ce qui le rend aussi drôle que son avatar germano-pratin

    Répondre
  13. Daniel

    06/10/2012

     La supériorité, elle est où sinon au vu de la liberté, de la paix choisie par chacun et de la connaissance de soi?

    Pour ce qui est de la supériorité traduite par une réussite financière, ça peut arriver…
    C’est en tout cas ce que pense tout voleur sans scrupules.
    Pourtant le vol est la reconnaissance de l’incapacité de jouer à égalité de régles avec les autres… considérés comme trop forts, trop intelligents, trop … par rapport à soi!. Et gagner de l’argent grace à un rapport de force déséquilibré comme dans la plupart des fortunes rapides est-il un signe de réussite ou de vol? 
    Beaucoup de fric est  également nécessaire à de grands malades comme compensation.  Alors gare aux liens établis entre réussite, argent, juifs…

    L’Humanité fera un grand pas quand elle remplacera la rivalité par la complémentarité. Toute l’énergie perdue dans une lutte fratricide sera récupérée pour la lutte contre les problèmes qui ralentissent l’évolution de tous. 

    Mais il est intéressant et courageux de poser ce sujet et ses tabous.

    Répondre
  14. MdM

    06/10/2012

    Millière à donc un petit frère

    Répondre
  15. SMALL BARTHOLDI

    05/10/2012

    Ainsi vont, vont, vont, les trop vieilles civilisations. Etant de la génération Mitterrand, je peux témoigner très concrètement ce que furent ces années si sacralisées dans la (très) longue durée de ce beau pays que fut la France.

    L’élection d’Hollande c’est un remake des années Mitterrand, en plus sale et plus sordide, à l’image de ce siècle. Si vous voulez voir à quoi ressemble un pays qui fait naufrage comme le Titanic en 1912 (tiens, un siècle tout juste), venez donc à Paris et vous comprendrez (du moins, si vous n’êtes pas adepte de Closer ou Yahoo People).

    Bien sûr, les gens s’en vont et partiront durant les cinq années à venir. Comment voulez-vous encourager les gens à coups de baffes dans la gueule ? C’est cela le socialisme, et rien d’autre. Faire fuir "les riches" (en argent et en autre chose), et attirer tous ceux qui veulent se la couler douce. Le socialisme, ça n’a jamais été, et ce ne sera jamais, de "redresser" un pays, mais de redistribuer ce que le pauvre connard passe sa journée à gagner. Le projet historique des socialistes, en 1890 comme en 2012, c’est cela et rien d’autre. Ceux qui espèrent "la croissance" vont vite déchanter. Ceux qui se réjouissent que les "riches cons"  comme Bernard Arnault partent vers d’autres cieux seront aux anges. C’est dans leurlogique tordue et eux seuls s’y retrouveront au bout du chemin, au bout de la nuit. Bienvenue dans les années Mitterrand acte 2 !!

    Répondre
  16. Guillermo

    05/10/2012

    Je présume que Monsieur Bonnal est chauve ! Difficile, en effet, de faire un article qui paraisse plus tiré par les cheveux. « Foster remarque comme Sombart que la misère abonde quand les Juifs ne sont pas là ». Très juste comme remarque ! Effectivement pour ne prendre que l’exemple de l’Europe, tout le monde sait qu’y a bien plus de richesses en France et en Angleterre que dans le reste de l’Europe. Or les Juifs européens se répartissent pour la moitié en France et pour un quart en Angleterre. Monsieur Bonnal objectera que je dénature ses propos. Il voulait plutôt souligner que les Juifs quittent le bateau France signe que le France devient pauvre. Ben oui comme tout le monde les Juifs ont tendance à aller vers là où il y a plus d’argent. Ils sont certainement un peu plus apatrides, mobiles que les autres de par leur Histoire, et pour certains, de par leur base de repli que constitue Israël. S’ils se barrent certains vont manquer, mais ni plus ni moins que d’autres qui vont émigrer vont manquer(qu’ils soient Juifs ou non Juifs) à commencer par ceux qui ont beaucoup d’argent. M. Bonnal fait remarquer qu’il y a un taux important de milliardaires d’origine juive. Donc prenons acte. Mais il y aussi bien plus de délits d’initiés en provenance de Juifs, selon les Ricains (qui peuvent se permettre des statistiques ethniques comme l’on sait), à telle enseigne que le débat s’est posé de savoir si l’on devait interdire la bourse aux Juifs. (Il a simplement oublié de le mentionner ça Monsieur Bonnal et pour pas le gêner je mets entre parenthèses). Et puis c’est pas parce qu’on est très riche qu’on est forcément très intelligent. Tesla (qui n’était pas un Juif à ma connaissance) et qui est certainement le plus grand savant de tous les temps a fini beaucoup moins riche qu’Edison qui s’était planté sur tous les points qui l’avaient opposé à Tesla. En fait on devient facilement plus riche en spéculant qu’en construisant. Ceci pour dire qu’on peut faire dire n’importe quoi à des statistiques superficielles. Il aurait été bien plus intéressant de parler des branches professionnelles que les Juifs occupent préférentiellement, des sports qu’ils pratiquent plus que les autres, de la particularité éventuelle des musiques qu’ils composent etc. D’ailleurs la même recherche pourrait concerner aussi bien d’autres groupes sociaux ou ethniques. Une étude fort instructive avait été conduite sur les nobles. Orientations professionnelles conforme aux reste de la populations sauf 3 métiers très spécifiques qu’ils évitent, plus d’enfants que les autres, rapport à l’argent très différente des autres, etc … Bref c’était une étude fort intéressante. Tandis qu’ici, au lieu d’un démarche sociologique sérieuse, il s’agit de statistiques superficielles et comme telles visant plus à entériner des clichés qu’autre chose. Au fond ce genre de spéculations et d’allusions au peuple élu, tellement indispensable à la planète, je trouve que ça fait un peu hitlérien comme discours (hitlérien à l’envers bien sûr). Je ne veux pas dénigrer les Juifs dont certains sont à l’évidence fort brillants, et rentrer dans un amalgame. Mais constatons quand même que leur Nomenklatura truste outrageusement les médias, le show-bizz, les plateaux télé et que si tous sont beaux parleurs, beaucoup se plantent souvent contre l’avis de tout le monde. Un Minc, un Attali, un BHL sont souverains dans le genre. Mais après un plantage grossier ils sont de nouveau conviés sur les plateaux quelques jours après. Et personne ne leur reproche leurs erreurs de jugement. Le film « Les nouveaux chiens de garde » retrace admirablement ce mécanisme biaisé. Et pour finir sur le plus ‘bâteau’ des exemples, tout le monde est en droit de se demander si BHL aurait obtenu à vie, le titre de « philosophe » s’il appartenait à n’importe quelle autre ethnie ?

    Répondre
  17. quinctius cincinnatus

    05/10/2012

                l’auteur semble penser que notre seul recours est la Bible in extenso

                                                                  pour lui :

                                     " les yeux d’ Ezéchiel sont ouverts "

    … cela peut se discuter

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)