Programmes scolaires : comment l’UMP liquide l’histoire de France.

Posté le mai 20, 2011, 12:00
3 mins

« Qui détient le passé détient l’avenir », George Orwell. Cette profonde vérité n’a pas échappé au gouvernement de la « France d’après », cette France multiculturelle qu’ils appellent de leurs voeux. Que l’histoire ne corresponde pas à leur agenda politique ne nous étonne pas ; mais nous ne pouvions tout de même pas concevoir que la soi-disant droite infligerait à notre jeunesse une cure d’acculturation.

Ils ont osé! Cédant aux sirènes du politiquement correct et des devoirs communautaristes de mémoire, le gouvernement de la République fait sortir des programmes scolaires les figures les plus glorieuses de notre histoire : Henri IV, François Ier, Louis XIV et Napoléon ne sont plus au programme au profit d’obscurs empires africains.

Les Jeunes Indépendants ont la ferme conviction, loin de toute nostalgie, que l’avenir de la Nation se construit sur des bases communes solides. Peu importe nos origines diverses, nous n’avons qu’une histoire commune: celle de la France.

Pus grave, le gouvernement commet un délit de négation de l’histoire de France et de déni d’histoire envers les générations à venir, réalisant le rêve apatride des tiers-mondistes les plus extrémistes en devançant les revendications les plus échevelées de groupuscules racistes et revanchards.

Les enseignements de substitution, ayant pour thème les royaumes africains ou les empires asiatiques, ont toute leur place à l’université, mais en aucun cas ils ne sauraient constituer le socle commun mininum de la culture élémentaire de nos plus jeunes compatriotes.

Cette entreprise ne fait que renforcer les tendances communautaristes, car elle tend à produire des identités fantasmées.

Le gouvernement commet donc la faute gravissime de sélectionner l’histoire en fonction de ce qu’il croît être son intérêt politique, et fait disparaître ce qui lui semble gênant ; on se croirait en URSS où les sujets gênant étaient éliminés des photographies officielles.

Idéologie quand tu nous tiens !

Alexandre Cuignache,

président des jeunes CNIP

http://jeunescni.blogspot.com/

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

11 réponses à l'article : Programmes scolaires : comment l’UMP liquide l’histoire de France.

  1. Pierre

    23/05/2011

    encore un autre example qui montre bien que l’UMP mene la meme politique desastreuse que Le PS.

    Répondre
  2. AZRTEGEUMEU

    22/05/2011

    vous croyez vraiment bande de naifs gogols que l’UMPS est responsable ? Mais ouvrez les yeux et faites fonctionner ce qui vous reste de choux fleur pour connaitre les vrais coupables de ce crime contre la France.

    Répondre
  3. sas

    22/05/2011

    L UMPS SORTIRA DE L HISTOIRE DE FRANCE……comme tout bons étrons

     

    EN TIRANT LA CHASSE DE L HISTOIRE……..le plus tot sera le mieux

    Souhaitons seulement qu une merde n en remplace une autre…

     

     

    sas

    Répondre
  4. genai

    22/05/2011

    bon j’ai encore loupé le système "spam" faut qye je re écrive mon petit article…soit

    Bon d’abord ils ont sorti Charles dit Martel, ce catho raciste qui s’est permis de battre les arabes ( comme si c’était possible!) à Poitiers en 732 (ou 733 on n’est pas à un an près)…out le Martel!

    Puis ça a été la Jeanne d’Arc, cette hyper mytho-catho-xénophobe qui ne supportait pas les anglais!!!en plus une femme qui se permet de se prendre pour un général et de foutre la pâtée  aux englishes…non mais des fois, vite le chador pour la femelle! out des livres d’histoire, la guerre c’est l’apanage des hommes, des vrais.

    out François 1er, pourtant il avait pris la précaution d’offrir sa soumission à la Sublime porte,(pour ceux qui ne sont pas au courant il s’agit du Sultan Turc d’Istamboul) pour se venger de Charles Quint…out le vainquer des Suisses à Marignan.

    out Henri IV  qui a voulu contraindre les feançais à manger de la volaille tous les dimanches au lieu du cochon…c’était pourtant un précurseur de la cuisine hallal!

    Out Louis XIV  qui eut le culot d’envoyer l’Amiral d’Estrée bombarder Alger et qui comble de sauvagerie fit exécuter les prisonniers turcs qu’il renvoya au Dey sous prétexte que celui ci avait fait bombarder la flotte français avec les cadavres des esclaves chrétiens attachés à la bouche des canons barbaresques.(pendant quarante ans les barbaresques n’attaquèrent plus les navires français)…out Louis XIV qui s’est permis de rendre la violence à la violence.

    Out Napoléon 1er qui s’est permis de grimper sur les Pyramides  d’Egypte…

    C’est un fait que les jeunes nouveaux français n’ont rien à faire de tous ces personnages de légende dont on n’est pas sur qu’ils ont existé…inventés peut-être par les gaulois cathos racistes…

    Non il vaut bien découvrir avec bonheur ce que fut la grandeur de l’Empire anthropohage du Ghana, grand pourvoyeur d’esclaves pour le monde entier.

    D’apprendre avec joie ce que furent les dynasties grandioses des zirides, fatimide, almohade et almoravides qui permirent enfin au Sahara de venir s’épancher en Méditerranée, ce désert que les romains avaient eu le culot de renvoyer au delà de l’Atlas Saharien…

    J’arrête parce que je sens que je contrarie les lecteurs…enfin s’ils veulent me répondre  ce n’est pas compliqué sur ce site ou sur mon mail: Jean Michel Genai Historien , conférencier et polémiste.

     

    Répondre
  5. IOSA

    22/05/2011

    De toute façon l’ HISTOIRE DE FRANCE est depuis le commencement entachée de mensonges…

    [email protected]… Désolé, mais celà m’étonnerait beaucoup que les cours d’histoire dans le futur, puissent commencer par " Nos ancêtres les bédouins"…..à moins que les musulmans tolèrent dans leurs écoles les "êtres inférieurs"  et infidèles de surcroit ? 

    Par contre, je pourrai presque dire que j’ai hate de vieillir pour connaître ce qu’il sera dit sur le p’tit p’ésident actuel.

    IOSA

    Répondre
  6. vozuti

    22/05/2011

    ce n’est que la première étape:            dans quelques années les cours d’histoires dans les écoles françaises commenceront par                    "nos ancètres les bédoins….."

    Répondre
  7. La Perouse

    22/05/2011

    L’histoire c’est gênant ! dans la décérébration des jeunes par le socialisme , l’histoire a une grande place évidemment !
    Comment la soi-disante Droite peut-elle tomber dans les vieux pièges trentenaires ?
    Je suppose que la droite est de gauche en France !
    Courage fuyons !

    Répondre
  8. charlie harper

    21/05/2011

    C’est dommage que c’est article soit tellement caricatural qu’il en devient mensonger ; Allez voir les programmes du colléges sur internet et on en rediscute.

    Répondre
  9. RaLeBolHenri

    21/05/2011

    OUI c’est bien L’UMPS…….le téquel,on voit bien là qu’il n’est pas un FDS ,il ose toucher à notre histoire et à notre civilisation pour nous mettre à la place l’histoire des barbarres sous développpés qui sont entrain de nous envahir pour faire bien avec la pensée mondialiste marsiste sanguinaire….?????  que cherche t’il,avec sa clique ?? . C’est un traître .  D S K ,mort ,il croit avoir gagné,,,lui . Il vend la peau de l’ours,,,,bien vite,,,je suis écoeuré…..2012,,,,ou ça passe ,,ou ça casse . Et comme toujours on tourne la tête . R D V …2012,,,,Ralebol .

    Répondre
  10. ozone

    20/05/2011

    L’ultraliberalisme est au liberalisme ce que le communisme est a la socialdémocratie

    Répondre
  11. François

    20/05/2011

       Remarquez, nos saboteurs de l’instruction restent cohérents avec eux même:
     Ils prétendaient déjà apprendre la philosophie à des gens qui ne savent pas lire, apprendre les maths à des élèves qui ne connaissent pas leurs tables de multiplication, la suite logique c’était de leur apprendre l’histoire du monde sans qu’ils connaissent la leur… Il paraît qu’il y en a même qui donnent des leçons de morale sans savoir ce que c’est …

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)