Ras le bol de la Shoah !

Posté le mars 12, 2008, 12:00
8 mins

Dans un élan du cœur un peu hâtif, Nicolas Sarkozy avait dernièrement proposé que chaque écolier soit le dépositaire de la mémoire d’un enfant juif victime de la Shoah. Mesure généreuse mais inadaptée, contre laquelle Mme Simone Veil s’était aussitôt prononcée, et qu’un « comité des sages » sollicité par le Président avait unanimement rejetée.

Il eût été en effet insoutenable que l’esprit d’un jeune enfant reçoive un tel fardeau émotionnel. Nicolas Sarkozy s’est rendu aux raisons invoquées. D’aucuns n’en ont pas moins ironisé lourdement sur ses propositions irréfléchies. Sans doute parce qu’ils sont eux-mêmes tristement dépourvus d’idées, avec réflexion ou non.

Il faut cependant convenir que si le Président Sarkozy s’aventura dans cette impasse, c’est parce qu’il est, comme tous les Français, soumis en permanence à la pression du « devoir de mémoire » dont on nous rebat chaque matin les oreilles à propos de l’holocauste. Comme s’il y avait le moindre risque que le peuple de France oublie si peu que ce soit le sort tragique des victimes du nazisme, qu’ils soient juifs ou non.
A-t-on oublié la St-Barthelemy ? Ou la croisade contre les Albigeois ? Ou la Terreur de Robespierre ? Hélas, l’histoire de notre pays, comme celle de toute l’humanité, est jonchée de massacres plus épouvantables les uns que les autres. Ils sont tous répertoriés dans les livres de classe de nos collégiens. Et si l’on me dit que la Shoah fut sans commune mesure, en nombre de victimes, avec les tueries précédentes ou suivantes, je répondrai que ce n’est pas une affaire de comptabilité, mais de principe.
Assassiner des êtres humains en raison de leur appartenance ou de leurs opinions est en soi le pire des forfaits, quelle que soit l’unité de compte de ceux qui le subissent. Et ce que je voudrais dire à nos amis juifs, c’est qu’à force de nous répéter chaque jour que la Shoah ne doit pas être oubliée, je crains qu’ils n’aboutissent à un effet contraire, c’est-à-dire à l’exaspération des Français, qui finissent par soupçonner dans ce constant rappel une tentative de culpabilisation qui les insupporte.

J’ai bien souvent discuté de ces questions avec mon regretté ami Jean Brasier-Blum, d’origine juive alsacienne, qui partagea mon bureau durant vingt années à l’ancien siège parisien de notre revue « L’Ère nouvelle », dont il était le secrétaire de rédaction. Jean était un homme d’une intelligence, d’une distinction et d’une délicatesse sans pareilles. Athée comme moi-même, ignorant l’hébreu et le yiddish, connaisseur attentif et passionné de l’histoire et de la culture françaises, il se plaisait à répéter : « C’est Hitler qui m’a fait juif ». D’une scrupuleuse probité, il publia un article sur sa captivité de prisonnier de guerre en Allemagne dans lequel il soulignait que la Wehrmacht refusa toujours de livrer ses prisonniers juifs aux SS, bien qu’ils aient été regroupés en commandos juifs.

Les officiers allemands considéraient que ces hommes avaient rempli leur devoir en combattant pour la France et qu’ils méritaient les honneurs de la guerre. Il nous contait aussi comment, aux derniers jours de la débâcle allemande, une unité SS s’étant présentée devant le stalag dans l’intention manifeste d’exécuter les juifs, ils furent reçus par le commandant du camp, revolver au poing entouré de ses hommes, qui leur dit : « Je suis seul responsable de ces prisonniers et vous n’avez rien à faire ici ! Disparaissez ! ». Les SS n’insistèrent pas. Cet officier allemand, concluait Jean, prit des risques pour nous sauver la vie.

Deux documentaires sur la Résistance, diffusés sur France 2 les 18 et 19 février 2007, ont fait justice d’une prétendue complicité des Français, au moins passive, dans l’arrestation des juifs durant l’occupation. Le second volet de l’émission a parfaitement démontré qu’une formidable solidarité se déploya en France pour les sauver, communauté protestante en tête, bientôt suivie de la catholique, avec le courageux soutien du Cardinal Gerlier, primat des Gaules. Les chiffres sont précis : 76 000 juifs français, dont 11 000 enfants, moururent en déportation, tandis que la société civile française put en soustraire 250 000 aux griffes de la Gestapo.

Alors, de grâce, que l’on cesse de nous bassiner avec la Shoah, alors qu’on avait négligemment laissé tomber aux oubliettes la magnifique Anti-Shoah des Français. Le « devoir de mémoire » n’est pas à sens unique !

Partager cet article sur Facebook

Recommander cet article sur les sites de syndication d’information :

103 réponses à l'article : Ras le bol de la Shoah !

  1. Anonyme

    10/06/2010

    le fait de répéter inlassablement cette histoire , ça devient lassant , barbant et le doûte s’installe.

    Il est vrai que toute mort est abjecte mais , pourquoi différencier un mort d’un autre mort ?  Pourquoi parle-t-on autant des juifs et  ignorer les morts Palestiniens par exemple ? Et , le comble des combles , c’est que les victimes d’hier sont devenus des bourreaux aujourd’hui !!!

    Apres l’agression de Gaza , j’ai eu à me rendre dans les vestiges de ce qui restait des massacres perpétrés par l’abominable tsahal.

    Ô Seigneur , quand je revois ces images de jeunes bambins éventrés par les envahisseurs , quand je revois ces bras , ces jambes de jeunes bambins jetés à même le sol . Quand je réentends ces femmes et ces jeunes filles me raconter des scènes épouvantables de viols en séries devant leurs parents pieds et mains liés…je ne peux que devenir hors de moi-même , une sauvagerie qui dépasse tout ce que les SS ont pû commettre comme atrocité.

    je préfère m’arrêter d’écrire , la tension me monte.

    Que le Seigneur soit avec vous !

    …"" aspice curvatos pundere ramos…..Amen ""

    De : Soeur_Emilie d’Autriche

     

    Répondre
  2. Philippe

    24/03/2010

    Très bon article qui rétablit pas mal de vérités au lieu de la propagande masochiste anti-française habituelle qui nous dira bientôt que c’est la France qui avaient ouvert des camps de concentration sur son territoire, qu’elle n’était pas occupée suite au plus grand désastre militaire de notre histoire, qu’il n’y avait ni Hitler ni armée allemande ni un million d’otages (prisonniers de 1940) pour la contraindre, et que personne n’ a rien fait pour les juifs en France.

    Finalement, il écrivait des choses pas mal Pierre Lance, il a du se faire accuser de négationnisme pour ça, alors qu’il ne l’est en rien, mais ainsi va le mensonge.

    Répondre
  3. Baboum007

    04/12/2009

    Retournez y en Allemagne mais sont moins stupides que les français à se faire berner, alors grande malle-chance de vous revoir bientôt.

    "Les Isaac Seligman étaient huit frères, tous étaient nés en Bavière d’une famille de boucher….Ils sont nés dans des énigmes, ils ont vécu dans des mystères et ils meurent dans des conjectures…" comme quoi vous serez toujours une histoire sans fin ici ou ailleurs.

    Répondre
  4. Anonyme

    15/05/2009

    Votre théorie personnelles déclaration partielle de ce qui vous a été enseigné

    Et spéculation téméraire et fantaisistes aux quelles beaucoup se sont livrés,

    Ces dernier années dans leur effort, tel qu’ils l’imaginaient, pour édifier leur système de pensée d’après les quelque faites communiqués

     

    Il inutile d’expliquer la doctrine secrète dans sa totalité,

    Un nombre de fragment dans ses données fondamentales, une attention spéciale étant apportée a quelque fait.

    Mais il est souhaitable de déclarer sans aucune équivoque que ces enseignements si fragmentaires et incomplets

    N’appartiennent pas au judaïsme ou au christianisme ou à l’islam.

    La doctrine secrète en est l’essence a tous les divers systèmes religieux et politiques

    Répondre
  5. Anonyme

    12/05/2008

    A "Jew avec moi".
    Je suis chrétien mais je ne considère nullement ma foi comme issue du judaïsme, le Saint Paul que vous citez peut parler pour lui sur ce point mais pas forcement pour toute l’humanité.
    Un petit exemple:
    Iosa écrit sur ce blog (le 20 mars): "Un enfant n’est pas responsable des crimes commis par ses parents et cela tout le monde le sait en son for intérieur". Que oui.
    Et je lis dans le deuxième commandement de Dieu signifié à Moïse: "Je punis les enfants pour les péchés de leurs parents jusqu’à la troisième et quatrième génération".
    Sans vous en écrire tout un livre je vous dis que l’ancien testament est contredit de long en large par mon for intérieur, à part quelques bonnes lignes, et je ne saurais y voir la source de mon monothéisme. Lui aussi vient de mon for intérieur, et de toute personne, juive ou pas, qui écoute sa conscience.

    Ceci dit il y a une chose que ni lui ni Pierre Lance n’a l’air de comprendre, c’est que le Christ est mort par la faute des juifs tout aussi bien que par celle des autres, sans distinction. Que son acceptation de la mort n’est pas un suicide mais un désir de communion avec nous qui sommes mortels. Que la résurrection ne fait pas de la mort une simple formalité: c’est une souffrance que de porter la faute des autres. Que pour bien des chrétiens Jésus n’est pas plus Dieu que nous de nature mais parce qu’il a totalement accepté l’amour du Père. C’est d’ailleurs ce que l’on peut comprendre des écrits de Saint Paul; "Jew avec moi" les a-t-il lus? Il a fatigué Pierre Lance avec ses connaissances superficielles en tout cas.

    Moi aussi l’obsession de la Shoa me fatigue. J’en ai oublié le nom que les tziganes donnent à leur massacre au mêmes endroits. Ces juifs ne sont pas "6 millions de petits jésus" comme dit "Jew avec moi", ils ne sont pas morts pour que je vive en communion avec le Père. Alors contempler une croix de Jésus n’est pas morbide, contempler la shoa et autres massacres sans la foi en la résurrection, oui.

    Répondre
  6. SAS

    07/04/2008

    lA NOBLESSE peut etre aussi d esprit et de coeur…..mais pour cela il ne faut pas assassiner les enfants en pleine rue, cesser la torture…..et éviter l extermination de paralétiques à la sortie de mosquée……quand au tir d opposant au misssile en pleine ville……t’en parle m^me pas….

    dit moi qui tu es et ce que tu fait ,sas te dira si t’es adoubable….

    sas

    nb) c’et bien tu as mis le doigt sur la métaphore….

    Répondre
  7. jew avec moi

    06/04/2008

    Magne où l’apologie du petit homme.

    Un mr Batignolle sans remords : "ne te retourne jamais"

    SAS : pour adouber, il faut être noble. Tes frêres musulmans de Bosnie te remercient pour ton éthique à géométrie judaïquement variable.

    La résistance : 50 000 HOMMES – pas un seul ordre appelant à sauver les juifs.

    Les roumains de 1989 ont eu plus de couilles fave à Ceaucescu.

    Répondre
  8. sas

    03/04/2008

    a magne……qu’il est bon de lire des gens normaux de temps à autres….

    merci pour lui

    sas qui t’adoube… 

    Répondre
  9. MAGNE

    25/03/2008

    Bonjour M. Lance .

    J’ai eu tort de parler de moi , je l’avoue ,mais c’est exact et je vous demande de m’excuser . Je pensais que cette histoire était terminée . Si vous ne voulez pas entendre parler de la Shoah n’en parlez plus vous-même pendant des semaines et des semaines . Personne n’en parle autour de moi , Je ne regarde jamais de films , ni lis des articles à ce sujet .

    Il existe une formule allemande qui ne se retrouve pas dans d’autres langues : " la schadenfreude " , la joie de faire souffrir ", et le manuel du grand-etat major allemand  déclarait : "Quand la guerre nationale a éclaté  , le terrorisme devient un principe militairement nécessaire " .

    J’avoue avoir vécu avec des gens qui ont connu les Ulhans de Bismarck , ou du moins des gens qui les ont connu  les combattants  de 1870 – 1871( les colonnes infernales de Bismarck n’avaient pas à rougir  des nazis ) , les allemands en 14 – 18 égalaient leurs progénitures qui se ruèrent sur la France en 39 – 45 .

    Je n’ai rien contre ceux qui ont choisi la Collaboration , et quelqu’un qui me dirait avoir été milicien ne me ferait " ni chaud , ni froid " .

    Je me comporte comme me l’a dit mon père " spirituel " qui a l’âge de 17 ans , dénoncé par un ami de sa famille , menacé de mort par un Allemand , a été sauvé par un autre Allemand et envoyé dans un camp , où il a eu la chance de "bouffer " pendant 3 mois , à quatre pattes ,des pissenlits et de s’en sortir . Il m’a dit : " ne regarde jamais en arrière " .

    Comment voulez – vous qu’il n’y ait pas eu des résistants en France en 4O – 45 , et comment aurait fait De Gaulle pour l’organiser si personne  n’avait pas répondu présent .

    Les Allemands n’ont pas tous été des tortionnaires . Il y avait ceux qui obéissaient , ceux qui subissaient , ceux qui fusillaient 10 Français pour un Allemand , ceux qui tuaient les résistants , une balle dans la tête pour les officiers , à coups de pieds pour les secondes classes .

    J’avoue que cet article et les commentaires , me laissent un goût amer . Vous avez – voulu crever un abcés , mais ne vaut-il pas mieux laisser crever les incurables .

    Lecteurs des 4 vérités et de M. Lance , vous avez – là un homme et un écrivain exceptionnel , ne l’obligez pas à aborder des vieilles rengaines . Merci de votre compréhension . Ne pas me répondre . Trés cordialement .MAGNE

    Répondre
  10. Misanthrope modéré

    25/03/2008

    >>> Les autres pays ont leur culpabilité

    Déjà, il faut être un peu gonflé pour évoquer la "responsabilité" des autres pays (Etats-Unis, Royaume Uni, etc ?). Il n’est pas facile de continuer la discussion sur de telles bases…

    >>> mais la France a collaboré de façon active.

    Eh non, justement, si la France a "collaboré", c’est de façon passive, non active, ce qui l’exempte de responsabilité, d’un point de vue moral. 90% des Français étaient attentistes, si vous voulez, comme le serait un prisonnier de guerre. La "personne France" n’aurait pas dû, en toute justice, être tenue comptable des actes de l’"Etat" vichyste, dont l’avènement ne s’explique que par la contrainte irrésistible d’une nation tierce. Cf tout mon développement plus haut (vous l’avez lu ?)

    En reconnaissant la responsabilité de la France, aussi tard qu’en 1995, c’est-à-dire en révisant ce que l’Histoire avait tranché (et en trahissant au passage De Gaulle dont il a le front de se réclamer), Chirac a fait entrer la France en ethnomasochisme bien actif, lui, par contre.

    >>> Crois-moi, la shoah à la TV, on peut zapper

    Ce n’est pas telle ou telle émission de télé qui est scandaleuse mais la position de l’Etat français actuel depuis le discours chiraquien sur la responsabilité morale de "la France". Cette position est la clef pour comprendre le sens ethnomaso du rabâchage sur Vichy.

    >>> Eurabia, c’est pire que le devoir de mémoire, lequel ne peut être que bénéfique

    Devoir de mémoire bénéfique pour les Juifs communautaires (en encore, uniquement à court terme, comme on le voit), mais injuste pour la France.

    >>>
    Après les gauchos et autres antisémites musulmans profitent d’une fragilité mentale liée à la culpabilité française de la shoah pour rafler la mise émotionnelle, mais les juifs n’y sont pour rien.

    Les Juifs communautaires n’y sont pour rien si la France ne tire pas exactement les enseignements qu’ils auraient souhaité qu’elle tire de la Shoah, en effet. Mais ils y sont pour quelque chose si la France souffre d’une "fragilité mentale" comme vous dites.

    Il existe bien une forme de "collaboration" coupable, je vous l’accorde : c’est celle des générations actuelles qui laissent salir la mémoire de leurs anciens en ne protestant pas contre la repentance que l’Etat impose sous la pression des vindicatifs lobbies communautaires. Ces lobbies, eux, agissent par piété filiale. Leur conception de la piété filiale entre en conflit avec celle que devrait avoir tout Français qui se respecte.

    Le problème de l’Islam ne serait pas ce qu’il est si l’immigration n’avait pas été défendue comme gage d’expiation de "la France moisie" pour Vichy. L’extrême-gauche pro-palosse n’est pas la seule a avoir prôné l’immigration. Les atlantistes Glucksmann, Goupil, BHL, Philippe Val, Kouchner (même si ce dernier prend conscience du "racisme anti-blanc") ont défendu les "sans-papiers" par défiance envers la "vieille" France, si même ils ne le font pas encore.

    J’ai donc du mal a plaindre les Juifs communautaires qui ont oeuvré pour la "fragilité mentale" de la France (même si les générations actuelles de Français non Juifs y ont leur part) et qui en subissent des conséquences imprévues. Cette flagrante "fragilité mentale", les Musulmans seraient d’ailleurs bien bêtes de ne pas l’exploiter.

    Répondre
  11. François

    25/03/2008

    Merci Lenhardt,

    Je préfère votre dernier post et vous me rassurez. Nous devrions tous être conscient qu’il faut se battre en permanence, se battre intelligement bien sûr, pour éviter le pire. D’autant qu’à mon avis, nous entrons dans une période trouble et difficile. 

    Cordialement,

    Répondre
  12. Gérard Pierre

    24/03/2008

     

    90 post pour ce seul article intitulé « Ras le bol de la Shoah ! » montrent à quel point ce sujet ne laisse pas indifférent. Ces post, rassemblés, représentent probablement un bon état des lieux de la variété des sensibilités actuelles, soixante ans après les premières révélations de l’ampleur de la réalisation d’un programme entièrement annoncé dans MEIN KAMPF, qu’au demeurant peu de responsables politiques de l’époque avaient lu (Pétain lui-même avouait ne l’avoir jamais lu). Ici et là, certains remugles subsistent encore mais ma consolation tient à ce que ceux qui tentent de les réanimer n’ont pas, Dieu merci, le talent perverti d’un Louis Ferdinand Destouches.

    Monsieur Pierre Lance concluait sa présentation en écrivant : « Le « devoir de mémoire » n’est pas à sens unique ! »

    Le sens unique ne serait-il pas précisément le retour en arrière avec un aller simple ?…… celui qui se contente de déplorer, de jouer sur le sensationnel sans en tirer de leçon pour l’avenir. Personne n’avait lu MEIN KAMPF et parmi ceux qui l’avaient lu très peu ont cru à ce qu’ils avaient lu ! …… l’avaient-ils même compris ? Là réside pour moi la véritable leçon de mémoire et le devoir qui en résulte consiste AUJOURD’HUI à nous poser la question suivante : « Quel est le nouveau MEIN KAMPF qui menace tout ou partie du genre humain, qui lui annonce clairement son prochain holocauste et que personne n’a lu ? …… ou que, parmi ceux qui disent l’avoir lu, beaucoup préfèrent ne l’avoir pas compris ? »

    Réponse : Le CORAN !

    Lisez le CORAN. Vous trouverez dans la multitude des versets de ses 114 sourates tout ce que le totalitarisme musulman vous réserve dans un avenir plus ou moins proche. Parlez en ouvertement autour de vous afin que personne ne puisse prétendre, le moment venu « je ne savais pas ». Lisez aussi la SUNNA car les « stratèges » de la didactique musulmane se prévalent souvent de ce qui n’est effectivement pas explicitement écrit dans le CORAN pour vous abuser sur leur « religion » d’amour, de tolérance et de paix (sic !). Exit, par exemple, le voile ou l’excision pour ne citer que ces deux cas.

    Le devoir de mémoire, c’est de ne pas se souvenir que des effets. C’est surtout de bien se pénétrer des causes. La cécité intellectuelle, morale et politique ayant été la cause principale de la Shoah, il convient de remédier aujourd’hui à cette cécité, faute de quoi le « devoir de mémoire » vis-à-vis de nos frères juifs resterait alors à sens unique, et nous livrerions aux générations futures un héritage empoisonné.

    Répondre
  13. jew avec moi

    24/03/2008

    Les autres pays ont leur culpabilité mais la France a collaboré de façon active.

    De toute façon, peu importe, la shoah doit être évoquée à titre pédagogique, et le problème réside dans le fait que les français sont simplement apeurés par les masses arabes avec la pression pétrolière externe pour rentrer dans le lard de leurs immigrés délinquants ou expansionnistes religieux.

    Crois-moi, la shoah à la TV, on peut zapper, alors que la pression de l’OCI ou de l’OPEP, nos gouvernants nous l’imposent à la France d’en Bas.  Eurabia, c’est pire que le devoir de mémoire, lequel ne peut être que bénéfique si il n’est pas pollué par des revendications communautaires étrangères.

    Après les gauchos et autres antisémites musulmans profitent d’une fragilité mentale liée à la culpabilité française de la shoah pour rafler la mise émotionnelle, mais les juifs n’y sont pour rien.

    Aux français de souche de tenir fermement la barre et distinguer ce qui est éthique et ce qui est abusif.

    Répondre
  14. Misanthrope modéré

    24/03/2008

    >>> Comme dit goldnadel dans ses livres, la shoah a beau avoir 60 ans, ça fait seulement 30 qu’on s’en prend plein la gueule avec la mise en film (nuit et brouillard, de nuremberg à nuremberg etc…) de ces corps ramassés à la pelleteuse, sans compter la courroie hollywoodienne qui a commencé dans les années 80.

    Le problème n’est pas tant l’excès d’information sur la Shoah (même s’il peut exister une saturation à ce niveau là, évidemment), le problème réside dans les jugements de valeur qui accompagnent généralement cette information :

    la France n’avait pas davantage a être considérée comme "responsable" ou "complice" de la Shoah que les Etats-Unis, le Royaume-Uni, ou l’URSS, les deux premiers n’étant pourtant pas sous-informés sur ces faits, à ma connaissance.

    Répondre
  15. Jew avec moi

    22/03/2008

    Comme dit goldnadel dans ses livres, la shoah a beau avoir 60 ans, ça fait seulement 30 qu’on s’en prend plein la gueule avec la mise en film (nuit et brouillard, de nuremberg à nuremberg etc…) de ces corps ramassés à la pelleteuse, sans compter la courroie hollywoodienne qui a commencé dans les années 80.

    Avant, on n’avait pas accès à l’horreur si ce n’est par des récits.

    Ca fait donc peu de temps que vous souffrez, messieurs !

    Comme disait un philosophe juif : "ils ne nous pardonneront jamais Auschwitz" !

    Tout est dit dans cette simple phrase.

    Je peux comprendre qu’à l’ère du modernisme, il est très dur pour un occident sûr de ses valeurs d’avoir régressé à un niveau qui en a retranché plus d’un du genre humain.

    Répondre
  16. Lenhardt

    21/03/2008

    François,

    Le fait d’être pacifiste ( ce qui est loin d’être établi, recherchez le sens de ce que j’ai écri), n’empêche pas d’envisager qu’il est parfois nécessaire de faire le pas fatidique de l’affrontement, y compris armé.

    Mais la supériorité que l’homme s’attribue sur les autres créatures, devrait nous inciter à débattre plus serainement et à mieux etayer nos affirmations et contre-affirmations plutôt que de nous invectiver comme des voleurs de poules.

    J’ai eu la chance de côtoyer beaucoup d’allemands qui ont vécu la période du IIIème  Reich et qui, pour la plupart, sont les mêmes qui ont oeuvré à la reconstruction de l’Allemagne démocratique et pacifique que nous connaissons actuellement .

    J’ai eu l’opportunité de vivre au quotidien l’affrontement entre juifs et musulmans au Sud Liban. J’y ai vu des mères libanaises donner de l’eau au soldat israélien et des soldats israéliens pleurer parce qu’ils ne supportaient pas l’attitude de Tsahal en pays occupé.

    J’ai eu l’opportunité de voir pleurer sur leur sort des Albanais du Kosovo pendant que leurs camarades expulsaient une famille serbe de sa maison.

    En tant que père de famille, j’espère de toutes mes forces que ces situations soient épargnées à ma femme et à mes enfants et croyez moi, s’il le faut, je le ferai l’arme à la main, ne serait-ce que pour éviter que mes enfants n’aient à porter ce fardeau.

    Mais avant d’en arriver là, je ferai tout mon possible pour l’éviter. J’ai bien dit, tout mon possible, et pas, n’importe quoi. Munich, très peu pour moi.

    Ce contre quoi je me dresse avant tout, c’est la bêtise, la violence gratuite (y compris celle des mots), le refus du dialogue, la mise en exergue de la faute des autres pour mieux occulter les siennes.

    Croyez vous sincèrement qu’au procès de Nuremberg il s’est trouvé un seul accusateur qui n’eut pu prendre la place des accusés?

    D’ailleurs, peut-être que si on les avait fait passer à tour de rôle, la portée de l’évènement aurait eu plus d’impact sur les générations futures. Au moins on aurait pu dire que personne ne peut s’octroyer le droit de faire n’importe quoi,  y compris les vainqueurs.

    Alors oui, je suis d’accord avec toi, nous ne sommes pas prêts d’éradiquer la guerre, mais nous en serons d’autant plus loin que nous mettrons de l’huile sur le feu, plutôt que de mettre de l’eau dans le vin.

    Répondre
  17. François

    21/03/2008

    Lenhardt,

    Si tu crois que la guerre sera un jour éradiquée, ce que tu te goures, ce que tu te goures… comme dit la chanson.

    Il faut être réaliste, la violence est dans l’homme, c’est notre condition, ça n’est pas une opinion c’est un constat. Le bien et le mal n’existent qu’ensemble, séparer l’un de l’autre est impossible, mais c’est pourtant ce que veulent nous faire les soi-disant progressites. C’est une étape nouvelle, qui verra des crimes encore bien plus grands si on les laisse faire.

    A partir de ce postulat, il faut remettre à plat toutes tes convictions.

    Un pacifiste est un futur esclave…

    Cordialement,

    Répondre
  18. augustine

    21/03/2008

    Merci, M. Lance, pour votre article

     

    Je ne suis pas antisémite, je ne suis pas philosémite. J’entends tous les jours parler de la shoah, je vois les devantures des librairies emplies de livres parlant de la shoah, les films traitant de ce sujet abondent, la shoah est au centre de la vie de tous les jours. J’en suis fatiguée, épuisée.

    Je n’écoute plus, je ne lis plus rien à ce sujet, je ne vais pas voir ces films. Tout ceci finit par m’indisposer.

    Ma famille a eu une vie extrèmement dure pendant la guerre, mon père a été prisonnier pendant de longues années. Je préfère ressentir cette souffrance familiale que la souffrance de gens que je n’ai pas connus et qui ne participent jamais à la souffrance qu’ont endurée les autres.

    L’antisémitisme pourrait gagner des gens qui ne sont pas antisémites, comme moi. Je ne sais plus qui a écrit dans ce courrier que l’on voulait détruire un peuple entier et que c’était le seul cas de l’histoire.

    C’est faux. Que cette personne relise ce que les révolutionnaires voulaient faire aux Vendéens, ou alors ce que voulaient faire les Turcs des Arméniens. Et les Cambodgiens donc ?

    Quant à parler de peuple juif…. Qu’on ne me dise pas que le juif russe blond aux yeux bleus, le juif espagnol petit et brun, le juif d’Afrique du Nord et le juif d’Europe centrale sont un seul et même peuple, personne n’y croit pas même eux-mêmes. Les souffrances endurées par les juifs n’autorisent pas à raconter n’importe quoi sur eux.

    Répondre
  19. Anonyme

    21/03/2008

    je suis sidéré.

    Je viens de lire vos réactions et du coup j’ai compris pourquoi la guerre n’a pas encore été éradiquée.

    Alors, je ne suis ni écrivain, journaliste, philosophe, bref, je ne suis qu’un citoyen lamda, Français moyen, enfin je vous laisse choisir.

    Je me contente de me poser des questions et de chercher des réponses. Je vous livre tout cela en vrac, chacun y retrouvera facilement ce qui lui est déstiné.

    Si partout où je passe, j’arrive à me mettre tout le monde à dos, quelle que soit la croyance ou le bord politique de ceux qui m’entourent,  je  me demande ce qui cloche chez moi et non pas chez les autres.

    Si pour affirmer mon point de vue, j’ai besoin de lois répressives pour museler l’opinion de ceux qui ne pensent pas comme moi, je  me demande si mes arguments sont vraiment si solide que je voudrais bien le faire croire.

    Vous comptabilisez les fautes et les massacres des autres, soit.

    Je me rappelle de la lecture de l’ancien testament et en particulier la conquête de la "Terre promise". Je crois me souvenir qu’on y massacre gaillardement à tour de bras.

    C’est la première fois qu’on tente de supprimer un peuple par une industrie de masse (je n’ai plus la définition exacte en tête, mais en gros c’est ça), c’est oublier le sort réservé aux indiens d’Amérique, notamment avec des couvertures contaminées (guerre biologique).

    Alors forcément, chacun fait selon les moyens que lui offre son époque et le temps dont il dispose. Le nazisme certes, mais le communisme… Je laisse tomber les guerres de religions et autres liquidations ethniques.

    Quelle était la religion des nazis au départ? Jésus et ses disciples ils étaient quoi au départ?

    La faute collective des Allemands? Est-ce que tous les citoyens sovietiques étaient responsables des goulags. Tous les Français responsables des massacres de la révolution (pour ne citer qu’elle)? Tous le Irakiens pour les victimes de Sadame? Et j’arrête là, on tourne en rond pour se mordre la queue.

    Quelqu’un peut m’expliquer où est la différence entre la prétention d’être "la race supérieure" et celle d’être "le peuple élu"?

    En tout cas je sais une chose, moi , on m’a ppris à honorer les morts et à les respecter, non à les instrumentaliser, ni surtout les commercialiser.

    On m’a appris qu’il fallait tirer les leçons du passé et que si l’irréparable a été commis, il fallait tout mettre en oeuvre pour trouver le chemin de la réconciliation. Sans elle, nulle construction d’un avenir meilleurs. Nous sommes en bonne voie avec les Allemands, nulle doute qu’avec une grosse dose de bonne volonté des deux côtés, les Juifs et les Arabes y arriveront aussi. Il faudra juste laisser le temps au temps.

    Mais pour une réconciliation durable, il faudrait oublier les taches du passé. Comme on ne peut pas effacer la mémoire, nous ne ferons pas l’économie d’une mise à plat, une bonne fois pour toutes, de toutes les saloperies que nous trainons tous avec nous, non pas pour nous les jeter à la figure, mais pour  réapprendre d’être humbles.

    Nous avons tous des cadavres dans nos placards et toutes les larmes sont sâlées. Les autres aussi pleurent leurs enfants, apprenons à les consoler.

     

     

    Répondre
  20. Misanthrope modéré

    21/03/2008

    @Frank

    >>> Arrêtez de prétendre que la reconnaissance de la responsabilité française dans la Shoah est de l’ethno-masochisme.

    Qu’est-ce que c’est, alors ? Certes, c’est sans doute aussi une capitulation à un chantage moral (pas seulement moral, peut être)…

    ++++++++++++

    >>> L’alibi allemand est commode mais si l’extrême-droite avait pris le pouvoir dans les années 30 elle aurait mené la même politique antisémite que Vichy et peut-être même qu’Hitler.

    Tout est dans le "peut-être" et dans le "si" ("si ma tante en avait…", comme on dit, n’est-ce pas ?). Justement, l’"extrême-droite" n’a pas eu assez de force pour arriver par elle même au pouvoir en France. C’est un fait : elle a échoué, elle n’a pu trouver assez de soutiens dans le peuple français. Seul le fait d’une puissance étrangère a pu la porter au pouvoir. Et qu’il s’agisse d’une extrême-droite "spécifiquement française"(1), n’y change rien : elle n’était pas représentative des Français (qu’on ne me sorte pas les "40 millions de pétainistes" ! Qu’est-ce que cet argument sinon la reconnaissance de "l’opinion" comme une autorité, alors que le peuple n’a évidemment jamais exprimé de soutien démocratique à Pétain par référendum ou par des élections. Et quand bien même on aurait organisé un référendum, qu’aurait-il signifié dans des conditions pareilles ? Imagine-t-on que le peuple français aurait pu exprimer librement une opinion contraire à l’intérêt de la puissance occupante ? Que vaut le "consentement" exprimé par une personne à qui l’on pose un pistolet sur la tempe ? Même si je suis opposé à la repentance d’une manière générale, c‘est un peu différent pour l’Allemagne : Hitler procède du fait allemand (même s’il a violé les droits de nombreux Allemands) ; il n’est pas arrivé au pouvoir à la faveur de l’invasion du territoire allemand par une puissance étrangère.

    (1) En plus, on range pas mal de courants sans grands rapports les uns avec les autres dans l’"extrême-droite". Notamment les Croix de Feu du Colonel de la Roque, lequel n’était pas antisémite et s’est opposé à la fameuse tentative de prise de la Chambre des députés en 1934.

    ++++++++++++

    >>> Votre blabla et celui de Lance sur la Shoah sont de même nature: essayer d’exonérer les responsabilités françaises, principalement de l’extrême-droite dans votre cas, concernant ce crime et cette trahison de citoyens français.

    Puisque vous parlez de "l’extrême-droite", il faut bien avoir à l’esprit que l’"extrémisme" est une notion dynamique : telles positions qui étaient réputées "modérées" hier sont tenues aujourd’hui pour "extrémistes". Comme le dit Jean Robin (dont je ne partage pas forcément toutes les positions) :

    "l’extrémisme n’est pas toujours où on croit qu’il est, et les lignes bougent. Ainsi, avant le 16 juillet 1995, tout le monde, politiques, médias, étaient contre la reconnaissance par l’Etat de la responsabilité de la France dans la Shoah. Après la déclaration de Chirac, il était devenu extrémiste de garder la même position. De même, tout le monde ou presque était contre la loi Gayssot avant son vote, j’en fais la recension dans mon livre, y compris Simone Veil, Jacques Chirac, Jorge Semprun, et tant d’autres.
    Depuis le 13 juillet 1990, être contre la loi Gayssot, c’est être extrémiste au mieux, négationniste au pire."

    http://judeomanie.blogspot.com/2008/01/nouvel-avis-de-lecteur.html

    C’est pourquoi, si je suis d’"extrême-droite" – l’étiquette ne me dérange nullement – je le suis autant que le Général De Gaulle, qui aurait jugé inconcevable qu’un président de la République aille se prosterner comme l’a fait Chirac au nom de la France pour les crimes de Vichy.

    ++++++++++++

    >>> Le plus pathétique est qu’ils osent se prétendre patriotes

    Le plus pathétique est que vous sembliez donner des bons points de "patriotisme" aux Français non-Juifs qui rejoignent vos positions, c’est à dire qui accusent la France de torts dont elle est innocente, en tant que collectivité, en tant que personne morale. Mais quel culot !
    _______________________________

    @Coriolan

    >>> Ah ! Misanthrope modéré, tu me plais ! Tu devrais venir sur mon forum pour exposer tes points de vue : http://www.exodoxe.fr  j’ai du mal à bouger mes amis dès qu’il est question de points aussi sensibles que la Shoah. Et pourtant…

    Je vous remercie. J’ai visité et mis votre forum dans mes favoris. J’y passerai sans doute à l’occasion, bien que je ne sois pas gros posteur.

    Cordialement.

    Répondre
  21. IOSA

    20/03/2008

    Comme d’habitude..la conversation sur la Shoah tourne en dialogue de sourds.

    Et OUI !!! Avec les commentaires qui prône le dogme religieux par ceux qui caressent encore l’espoir d’une vie après la mort auprès de Dieu..pffft!!! encore ce péché d’orgeuil et de vanité.

    Parfois je me demande si c’est nécessaire qu’un dieu existe, sans doute pour ceux qui ont peur pour leurs âmes, je dirais même que la trouille fait des hommes croyants, mais pas des vrais, juste des supertitieux.

    Bon, revenons à la Shoah….. Elle ne pertube que ceux qui ont besoin de souffrir et je le comprends malgré tout, alors souffrez en silence ou bien faites comme dans un certain pays et allez vous flagellez en trainant une croix.

    L’allemagne n’a pas à se sentir responsable des meutres commis par des gens de leur pays, ces mêmes gens étant mortes depuis longtemps….

    Un enfant n’est pas responsable des crimes commis par ses parents et celà tout le monde le sait en son for intérieur.

    La plupart des juifs actuels n’ont pas connu les camps d’extermination… Pourquoi vouloir nous faire partager la souffrance? par respect ? Pour que l’on n’oublie jamais? ou pour se justifier auprès des hommes que l’on est le peuple élu, même dans l’atrocité?

    Le prétexte du jamais plus celà est un prétexte déguisé par des religieux de toutes sortes, un appel aux hordes à se réunir pour former un gigantesque clan sous la tutelle de la peur d’une guerre fraticide hypothétique, en fait il s’agit de réunir son troupeau, son cheptel sous un dogme religieux quelconque en dehors de l’Islam.

    La perte de vitesse des anciennes religions expliquant surement celà devant l’avancée de l’islam.

    Ce qui veut dire que l’on nous prépare en douce une guerre de religion avec un adversaire qui ne demande qu’à en découdre.

    Quand au fait qu’hitler fut athé ou autre chose de religieux, celà n’aurait pas suffit à l’arrêter car dans toute guerre il faut de l’argent et une bête noire sur qui les opprimés ( les peuples vaincus) puissent se défouler et ainsi empêcher toute révolte, les juifs étaient l’occasion, la preuve étant que même le Pape de l’époque n’a pas daigné bouger un seul doigt en leur faveur puisque pas de même confession.

    La réalité fait peur, alors on a besoin de souffrir, d’expier les  fautes des autres pour croire que l’on est différent d’eux et que comme celà les portes du paradis s’ouvriront devant nous seuls.

    Deux mille ans de lessivage de cerveau ca compte !!

    Athé humaniste, aimant l’art de ce qui est beau, aimant la vie tout simplement et détestant tout autant la connerie humaine.

     

    Répondre
  22. jew avec moi

    20/03/2008

    Ecoutez monsieur,  je ne sais pas si je pense, je sais juste que je suis plus vivant qu’un druide en tout cas.

    Pour quelqu’un qui croit aux forces de la nature, vous n’admettez pas tellement son implacable sélection naturelle.

    Si les belles valeurs pagano-celtiques avait quelque chose de séduisant, elles ne seraient pas devenues un simple best-seller de BD mal agrémentée à la sauce Nanar à gros budget.

    Votre belle pensée qui pense et qui conclut au surdosage en matière de Shoah a été façonnée par 2000 ans de christianisme, ne vous en déplaise, vous aurez du mal à vous en dépetrer !

    D’ailleurs la vrai connaissance des civilisations dont vous parlez s’est perdue, je vous souhaite bon courage pour la retrouver, vu la production littéraire de vos supposés glorieux ancêtres !

    A votre crédit, je vous accorderai que le christianisme ayant rejeté les lois mosaïques pour celles de la cité grecque (il fallait bien agir dans le temporel, vu que le message d’amour est un peu insuffisant dans le monde réel) on trouve dans le christianisme ce dualisme pagano-monothéiste, d’ailleurs paralysant, et qui le rend propice aux révoltes et aux sectes dissidentes en tout genre tout au long de l’histoire.

    Répondre
  23. Pierre LANCE

    20/03/2008

    À jew avec moi : Vous êtes l’exemple type de ceux qui jugent les gens sans les connaître, les écrivains sans les avoir lus, les civilisations sans les avoir étudiées, les « valeurs païennes » sans avoir la moindre idée de ce qu’elles furent, les héros celtes mélangés aux héros germaniques alors qu’ils étaient comme le jour et la nuit, bref, vous jugez à partir de clichés racornis, de poncifs éculés, d’idées reçues embouties à l’emporte-pièce, en laissant tomber vos sentences arrogantes du haut d’une monumentale ignorance. Quelle pitié ! Permettez-moi une simple question : Croyez-vous vraiment que votre esprit PENSE ?

    Répondre
  24. François

    19/03/2008

    A Mohamed Abdel,

    Hitler et ses sbires étaient nés dans un pays chrétien mais n’étaient pas chrétien et n’aimaient pas beaucoup les chrétiens qui ont souvent payé le prix fort pour leur avoir tenu tête. Un des aspect fondamental du christianisme et qui le distingue de l’islam est qu’on peut le quitter sans risquer la mort comme le prévoit votre si belle religion.

    A Pierre Lance,

    Je suis bien certain que les enfants déjà traumatisés par la vue d’un crucifix ne le sont plus par les films d’horreur, par la violence ordinaire de la télévision ou la pornographie largement engendrés et étalés par une société déchristianisée. C’était en somme un galop d’échauffement.

    Je suis bien aise par ailleurs que le christianisme vous fasse mourir de rire, je suppose aussi que tous les massacres engendrés par les idéologies matérialistes et athées, dont la shoah, vous procurent la même hilarité. On gagnerait à vous connaître finalement, on doit bien rigoler avec vous.

    Cordialement,

    Répondre
  25. François

    19/03/2008

    A Mohamed Abdel,

    Hitler et ses sbires étaient nés dans un pays chrétien mais n’étaient pas chrétien et n’aimaient pas beaucoup les chrétiens qui ont souvent payé le prix fort pour leur avoir tenu tête. Un des aspect fondamental du christianisme et qui le distingue de l’islam est qu’on peut le quitter sans risquer la mort comme le prévoit votre si belle religion.

    A Pierre Lance,

    Je suis bien certain que les enfants déjà traumatisés par la vue d’un crucifix ne le sont plus par les films d’horreur, par la violence ordinaire de la télévision ou la pornographie largement engendrés et étalés par une société déchristianisée. C’était en somme un galop d’échauffement.

    Je suis bien aise par ailleurs que le christianisme vous fasse mourir de rire, je suppose aussi que tous les massacres engendrés par les idéologies matérialistes et athées, dont la shoah, vous procurent la même hilarité. On gagnerait à vous connaître finalement, on doit bien rigoler avec vous.

    Cordialement,

    Répondre
  26. jew avec moi

    19/03/2008

    Mr Lance, Les valeurs grecques que vous évoquez ne sont que le culte des forces de la nature, qui se meut rapidement en adoration de la force.

    L’enseignement du mépris à base chrétienne envers les juifs est moins présent de nos jours, soit, mais demeure dans les consciences familiales, après des siècles de matraquage.

    Vous avez créé la notion même de repentance collective avec Jésus, je suis heureux de vous donner ce scoop !

    l’antisémitisme religieux a cédé un temps la place à l’antisémitisme raciste à prétentions scientifiques du nazisme, mais le premier a fait le lit du second, ne l’oubliez pas.

    Ce fameux nazisme qui, d’ailleurs, n’est qu’un avatar monstrueux de ces valeurs païennes que vous encensez à longueur de page, et qui aurait rapidement évolué vers l’antichristianisme, ironie finale de l’arroseur arrosé.

    Vos héros celtes ou des héros germaniques dont le mythe a été ragaillardi par Hitler ne diffère guère, sur le plan des visées : tout pour l’individu, loi du plus fort, etc…

    Or les lois de l’humanité ne sont pas simplement celles qui permettent d’ériger de belles colonnes en marbre, de belles statues dans des temples.

    Elles reposent aussi sur un socle religieux révélé, ne vous en déplaise.

    Celui qui affirme notamment la condamnation de l’inceste, du vol, du meurtre, ainsi que le respect des parents. Rien pour vos romains qui assassinaient des gens dans les arènes, pour la "beauté" du "jeu".

    Leurs lointaines valeurs ne me parlent guère, et il en sera ainsi pour longtemps encore.

    St Paul disait, si tu te glorifies, sache que ce n’est point la branche qui porte le tronc, mais le tronc qui porte la branche, il faudrait commencer par comprendre que tout votre système de pensée éthique est d’inspiration monothéiste.

    Je vous conseillerai la lecture d’un vieux rabbin suisse : josué Jehouda, qui pourra donner un sens à votre vie, sans aucune volonté prosélyte, bien sûr !

    Répondre
  27. Pierre LANCE

    19/03/2008

    À André Botton : Le titre de mon article ne semble révoltant qu’à ceux qui refusent de comprendre que pour marquer un coup d’arrêt, il faut pousser un coup de gueule. C’est un titre provocant, certes, dans le bon sens du terme, c’est-à-dire qui cherche à provoquer une réaction salutaire de la part de ceux qui desservent leur propre cause en exagérant sa propagande. Quant à me « déshumaniser », rien ne le pourrait, mon humanisme ayant atteint une altitude à laquelle, hélas, peu d’humains peuvent prétendre. Les Français qui ont collaboré à la chasse aux Juifs furent une infime minorité, tout à fait insuffisante à salir la nation entière. Mais quel pays pourrait se vanter de ne pas compter des salopards ? Il y en a partout; ce qui compte, c’est la proportion. Et la proportion de ceux qui aidèrent les Juifs étant mille fois plus importante, l’honneur de la France est sauf. Je ne cherche nullement à « gommer » la responsabilité collective des Allemands. (Et je vous rappelle que je ne faisais que citer le témoignage d’un ami juif, mais c’est fou comme tant de lecteurs oublient en route le texte qu’ils commentent.) Je ne cherche, comme toujours, qu’à me tenir au plus près de la stricte équité. Et ce que vous dites en est loin. À qui ferez-vous croire que la Convention de Genève aurait pu suffire à empêcher la toute-puissance des SS d’exterminer les prisonniers de guerre juifs, si les chefs de la Wehmacht ne leur avaient pas volontairement résisté ? Mais le sinistre Himmler ne pouvait pas trop s’en prendre à l’armée : Hitler en avait trop besoin. À jew avec moi : À qui donc vous adressez-vous en ressortant du placard le « crime de déicide » ? Plus personne n’en parle depuis longtemps, si ce n’est peut-être quelques vieux racornis du catholicisme. Cette formule imbécile est morte de ridicule. S’il existait un dieu, ou un quelconque fils de Dieu, qui donc pourrait le tuer ? Un dieu mortel ne serait plus un dieu, aurait souligné Monsieur de La Palice. Et comme, à en croire l’Eglise, Jésus se serait sacrifié pour effacer nos péchés, ce n’est plus un meurtre mais un suicide, mais comme il serait réssuscité, ce n’est plus ni l’un ni l’autre… Restons-en là, car à vouloir démêler l’écheveau des contradictions du christianisme, on finirait par mourir de rire. En revanche, vous mettez le doigt sur une vérité dramatique. Il ne fait pas de doute en effet que le spectacle sado-masochiste d’un crucifié suspendu sans vergogne au-dessus du lit des petits enfants a traumatisé pendant des siècles des millions de chrétiens et les a empêchés de créer la civilisation harmonieuse dont nous rêvons encore. Heureusement, les crucifix sont enfin passés de mode. Il faut en revenir à la magnifique santé de la statuaire grecque et au respect des beautés de la nature. Alors, peut-être, les lendemains essaieront de chanter… À MOHAMED Abdel : L’anti-islamisme dont vous parlez est la conséquence directe et inévitable de l’islamisme fanatique qui agresse partout les hommes de bonne volonté, musulmans inclus. Et si les musulmans modérés ne parviennent pas à juguler leurs propres extrémistes, je redoute pour eux dans l’avenir des malheurs extrêmes, comme ceux qui advinrent aux Allemands pour n’avoir pas su juguler leurs nazis. Car le concept aberrant de « guerre sainte » est au moins aussi stupide et aussi criminel que le fut celui de « supériorité aryenne ». Puissent les hommes de tous pays apprendre enfin à se préserver de ces folies, car aucun dieu ne les en protégera, pour cause d’éternelle absence. À Joresse : Je maîtrise « assez bien » la plume ? Comme il est mignon ! Mais cette gentillesse grinçante dissimule mal le venin. Il n’y a aucun antisémitisme chez moi, pas plus implicite qu’explicite, ni d’ailleurs chez Alain Dumait, que je sache, et vos interprétations sont aberrantes. De surcroît, je décline toute responsabilité sur les opinions des commentateurs de ce site, dont l’immense variété d’opinions ne permet en aucune façon de leur coller quelque étiquette globale que ce soit. Beaucoup d’entre eux ne sont d’ailleurs que des internautes de hasard qui ne lisent pas notre journal. Alors cessez votre petit jeu de détective idéologique, car votre lorgnette est fêlée. À Vitruve : Un sacré bonhomme en effet ce Sammy Davis ! Qui prouvait que le public en général est beaucoup moins raciste et xénophobe que certains le prétendent. En France même, n’est-il pas significatif que les deux personnalités les plus populaires soient Zinedine Zidane et Yannick Noah ? Sans parler d’Henri Salvador, « sang mêlé » s’il en fut, qui avait la sympathie et l’affection de tous nos compatriotes et dont le décès a fait pleurer dans les chaumières. Oui, la fraternité existe parmi nous, c’est heureux, et cessons de nous jeter à la tête des procès d’intention infondés. J’affirme que certaines réactions de rejet ne se révèlent que devant des excès comme l’immigration sauvage ou le caractère envahissant de l’islamisme intégriste. Les Français ont le droit, et même le devoir, de protéger leur civilisation, dont ils peuvent être légitimement fiers. Ils n’ont de haine contre personne et demandent seulement qu’on respecte leur identité nationale, comme d’ailleurs tous les autres peuples ont le droit de l’exiger. Cordialement à tous.

    Répondre
  28. VITRUVE

    18/03/2008

    AVE
    à JC THIALET

    dans votre post du 14 mars  c’est Samy Davis Junior, un des membres du"rat pack" avec Sinatra et Dean Martin qui , sous les ovations qu’on lui faisait après ses concerts disait: "Et pourtant , je suis noir, juif et borgne…" il l’était effectivement…
    Magnifique Samy Davis , crooner de première, plein d’humour, franc buveur et (ça va plaire à Mancney), plusieurs fois champion dans la discipline du "fast draw" c’est à dire dégainer un COLT peacemaker à 6 coups et toucher une cible le plus rapidement possible.
    Voici encore un juif, avec les  Georges Pérec, Dmitri Shostakovitch, Léonard Bernstein, Marcel Gotlib, Isaac Asimov etc, etc, pour ne citer que ceux qui me viennent spontanément à l’esprit, qui m’a apporté tant de joies et réconcilié souvent avec le genre humain…

    Quel contraste avec les tristes doctrinaires sionistes qui monopolisent les matins de France Culture en creusant toujours plus ce fossé classique de la critique systématique de notre pays, ce qui les éloigne du français moyen et ranime un ras le bol qu’il faut reconnaitre en progression…
    o tempora, o mores
    bien à vous
    VALE

    Répondre
  29. Jean Marie

    18/03/2008

    C’est les 4 vérités plus celle de Jean Marie.

    Bravo

    Répondre
  30. Anonyme

    18/03/2008

    Rassurez moi, je ne suis pas sur le site de JMP.

     

    Répondre
  31. Jaures

    18/03/2008

    A P.Lance: Evidemment, vous maitrisez assez bien la plume pour ne pas sombrer dans l’anti sémitisme explicite. Il n’est cependant qu’à lire les commentaires suscités par votre article (ainsi que celui de M Dumait) pour constater que la masse moutonière répond sans nuances à ce qui lui est suggéré.

    Bien entendu, vous vous démarquerez du vulgaire en expliquant qu’on vous a mal compris, que nos neurones fonctionnent mal, mais les dégats seront faits. Je ne fais pas que lire vos articles, j’en appréhende les conséquences et les posts de ce forum me les affichent nauséeuses. 

    Répondre
  32. MOHAMED Abdel

    18/03/2008

    Monsieur LANCE

    merci d’avoir rappelé – votre message à Jaurès – qu’il n’y a pas d’antisémistisme aux 4 Vérités :

    "Et de quel antisémitisme parlez-vous ? Il n’y a pas une once d’antisémitisme aux "4 Vérités".

    Il y a peut-être vaguement un peu d’anti-islamisme, mais c’est vrai qu’on ne peut comparer : le nombre de morts n’est sans doute pas encore assez élevé chez les Muslims… Ne désespérons pas, c’est en cours, ça va viendra "bien" un jour…

    Cordialement,

    Abdel MOHAMED – Casablanca

     

    Je rappelle que pour tous les Muslims sensés (ayant reçu le minimum d’éducation que tout être humain des 2 sexes devrait recevoir)  la Shoah a été une abominable réalité. Je prie à nouveau les catholiques convaincus (c’est vrai qu’ils sont rares) à se rappeler la religion de Hitler et ses sbires…

    On "distille" désormais ça et là aujourd’hui que l’histoire du peuple élu, avant la naissance d’Israël et avant la Shoah, n’aurait été qu’une promenade de santé… Que seuls les "Arabes" leur créent aujourd’hui des problèmes. Certes il n’y a jamais eu de pogroms, ou autres suites à l’inquisition, etc… Qui ont amené de nombreux juifs à se réfugier – notamment – en terre Marocaine…

    Et on apprend également – à lire ces colonnes – que les "Français" – quasi unanimement – ont tous sauvé des juifs, directement ou indirectement. Bientôt on saura que chaque Français (homme ou femme) a été un grand résistant…

    Répondre
  33. jew avec moi

    18/03/2008

    Ca fait 2000 ans que vous et vos semblables recyclez la culpabilité et la repentance que devrait supporter le peuple juif pour avoir commis le crime de Déicide (!).

    Vos catéchismes ont conduit à des sommets de haine paroxystique tout au long de l’histoire, jusqu’à Vatican2, et encore…..

    Et au bout de 60 ans, vous ne supportez pas que l’on vous rappelle les 6 millions de petits jésus que vous avez crucifié ?

    Rassurez-vous pour l’enseignement aux enfants de cm2, ils ne seront pas plus traumatisé par l’évocation de vos crimes que par la contemplation d’un mec avec des clous plantés dans les bras et les pieds au dessus de leur lit !

    Répondre
  34. Pierre LANCE

    18/03/2008

    À david martin : Bien sûr que la Shoah n’a rien à voir avec la St Barthelemy ou la Terreur. Mais en ayant l’air de me contredire, vous confirmez mon propos, qui était de montrer qu’on ne risque pas d’oublier la Shoah, puisque l’on se souvient encore de ces massacres beaucoup moins importants numériquement. « Ras-le-bol de Pierre Lance » ? Comme je vous comprends… Comme le chante Guy Béart : « Celui qui dit la vérité, il faut l’éxécuter. » À sas : Je ne tombe sous le coup d’aucune loi. Non seulement je ne nie pas la Shoah (ce qui serait idiot), mais j’en défends la mémoire et essayant de montrer que cette mémoire est desservie par son ressassement perpétuel, ce que certains lecteurs ont parfaitement compris. Car, comme le disait Cicéron : « Toute chose poussée à l’excès se change en son contraire. » À Claudia : Un vivier antisémite ici ??? Ma pauvre chère, si vous ne comprenez rien à rien, c’est triste pour vous, mais rien ne vous oblige à le faire savoir, même si le ridicule n’est pas mortel. À Saint-Tex : Le livre de Finkelstein est en effet excellent, et c’est tout à l’honneur de ce Juif américain d’avoir dénoncé les abus qui salissent la Shoah, dont sa propre famille fut victime. Son livre n’est heureusement pas interdit. On se demande bien pourquoi il le serait. Néanmoins, je refuse de ramener le ressassement de la Shoah aux seules questions d’argent. C’est bien davantage une erreur psychologique de la part de beaucoup de gens qui n’ont rienà y gagner. Ce que dit votre ami à propos de Simone Veil et des embryons avortés (et non pas des bébés) est tout bonnement sordide. D’abord parce que Simone Veil n’a fait que prêter son nom à une loi souhaitée par l’immense majorité des femmes françaises. Ensuite parce qu’il y avait avant cette loi plus d’avortements clandestins, et dans des conditions très dangereuses, qu’il y en a aujourd’hui de légaux. Et enfin parce que les enfants souhaités ont cent fois plus de chances d’être heureux que des enfants accidentels. Mais je m’aperçois que je répète ce que dit fort justement Arthur Roak après vous. Il a seulement tort de dire que vous mentez. (Restons courtois). Je crois que personne ne ment sur ce site, et c’est ce qui fait son attrait. Mais beaucoup se mettent le doigt dans l’oeil. À Guillermo : Je ne crois pas du tout que les Klarsfeld tiennent un fond de commerce. Ils ont fait et font ce qu’ils croient être leur devoir. Et je ne les sens pas haineux non plus. Ils veulent que justice soit faite, et on ne saurait leur en faire grief. Quant à la vengeance, je la considère personnellement comme la plus belle chose du monde, tant qu’elle reste proportionnée aux torts subis, et en l’occurrence elle ne peut rester qu’en deça. Pour se venger, il faut courage et ténacité. Si j’avais fait trois mois de prison immérités à cause du juge Burgaud, je l’aurais kidnappé en sortant et bouclé dans une cave pendant trois mois exactement. À Stephane : Vous oubliez que beaucoup de Juifs furent prévenus la veille de leur arrestation par les gendarmes et les policiers qui en étaient chargés. Et qu’en outre peu de gens savaient à l’époque quel devait être leur sort final. Je n’ai pas « comparé » les guerres de Vendée à la Shoah. (Voir mon post à david martin). Avez-vous l’habitude de lire sans réfléchir ? (En passant : « quelle que soit la cible », et non « quelque soit », SVP.) L’approche de Guy Millière est exactement complémentaire de la mienne. (Les deux articles se sont cotoyés par hasard). Vous avez raison sur un point : on a du souci à se faire pour l’évolution de certains, pour la vôtre notamment. Mais il n’est jamais trop tard pour apprendre à lire et à comprendre ce qu’on lit. Même chose pour Frank, complètement largué. À Joresse : Je m’étonne par contre que vous-même, vous ayez si mal compris. Vous lisez mieux d’habitude, même quand vous critiquez à partir du catéchisme socialiste. Je trouve l’article de Millière excellent et, encore une fois, très complémentaire du mien. Et de quel antisémitisme parlez-vous ? Il n’y a pas une once d’antisémitisme aux « 4 Vérités ». Que se se passe-t-il dans vos neurones ? Une sorte de grève ? Reprenez-vous l’ami ! À Netchayev : Vous déguisez les faits. Après la Libération, ce sont les déportés qui n’osaient pas parler (beaucoup le disent aujourd’hui) et non les Français qui ne voulaient pas écouter. Et c’est bien avant les années 70 qu’on a parlé de la Shoah dans les médias (il est vrai moins bien nombreux qu’aujourd’hui, notamment télévisuels). À Jean-Claude Thialet : Merci de la citation de Annette WIERVORKA : « Plus on parle de la Shoah, plus l’antisémistisme augmente ! » C’est tout de même une erreur d’interprétation. L’irritation suscitée par le ressassement ne crée pas de l’antisémitisme. Elle conduit seulement, dans l’intérêt même des Juifs, à dire « trop, c’est trop ! ». À Iosa : Je suis un écrivain, pas un journaliste. Un écrivain est un homme libre, qui écrit ce qu’il veut et ce qu’il pense. Il s’en faut de beaucoup que ce soit le cas du journaliste, même si certains s’y efforcent. On n’est pas journaliste simplement parce qu’on écrit dans un journal. François Mauriac écrivait chaque jour dans « Le Figaro », mais personne ne le prenait pour un journaliste. De même pour René Barjavel dans le « Journal du Dimanche ». D’accord par ailleurs avec ce que vous dites. À Misanthrope modéré : Je suis très logique (trop parfois) et je ne vais pas tourner le dos à Sarkozy parce qu’il commet telle ou telle erreur. Ou alors personne ne pourrait être président. Or, il nous en faut un. Nous avons celui-ci pour cinq ans. Nous verrons au bout du compte s’il a fait correctement son boulot. À Saint-Tex : Votre dernier post est un régal. Vous avez parfaitement résumé l’essentiel. À Frank : Je n’ai fait aucun « blabla ». J’ai rendu compte d’un excellent documentaire que vous n’avez pas vu (dommage, cela vous aurait peut-être évité de dire n’importe quoi). Et j’ai recopié les chiffres indiqués au générique et montrant que le peuple français avait sauvé quatre fois plus de Juifs que les nazis n’avaient pu en déporter. Mais c’est curieux : on dirait que cela ne vous fait pas plaisir ? En fait de « propagande haineuse », vous me semblez très expérimenté. À Gus : Ne confondez pas Simone Veil avec la philosophe Simone Weil. Cordialement à tous.

    Répondre
  35. André Botton

    17/03/2008

    Le titre de votre article est révoltant, Monsieur Lance !

    Associer "ras le bol" au mot Shoah vous déshumanise. Si vous connaissiez la signification de ce mot, vous n’auriez pas pu choisir un tel titre. Vous n’avez probablement pas visité ni Auschwitz ni Yad Vashem.

    Vous prétendez que les Français n’ont pas oublié la St-Barthelemy, je vous passe les deux autres. Ceux qui parmi eux ont collaboré avec les Allemands pour faire la chasse au Juifs ont très certainement effacé de leur mémoire les épouvantables massacres de leurs ancêtres. Heureusement, tous les Français n’ont pas été amnésiques à cette époque.

    Pensez-vous gommer la responsablité collective des Allemands en rappelant que la Wehrmacht n’a pas livré les prisonniers français juifs (mon père en était un) aux SS ? Ils ne l’ont pas fait parce que la discipline militaire leur dictait de respecter la Convention de Genève sur les prisonniers de guerre.

    Ceux qui "bassinent" avec la Shoah (j’admets qu’on en parle trop ces derniers mois), ce sont les médias. Vous-êtes vous posé la question pourquoi? Ne serait-ce pas dans le but inavoué de provoquer des réactions comme la vôtre ou celle tout aussi ridicule de Sarkozy ?

    Répondre
  36. Anonyme

    16/03/2008

    16/03/08    – "Les 4-Vérités"

    A quelques posteurs :

        – ROSANOV. Merci pour votre appréciation.

        – HOCINE. Votre rappel de la définition du mot musulman est juste. Surtout si l’on approfontit. Le "bon musulam" est certes "soumis à Dieu", mais par l’intermédiaire des commandements contenus dans le Saint CORAN. Ce qui fait que, sans s’en rendre compte, mais poussés par leurs imans, leurs ayatollahs, etc. qui veulent à la fopis le pouvoir religieux et le pouvoir politique, ils deviennent "SOUMIS AUX MOTS’", et même "ESCLAVES DES MOTS".

        – Abdel MOHAMED

         – Vous parlez d’or en évoquant la situation des Juifs au Maroc (dont certains exercent des pouvoirs élevés au sommet de l’Etat), mais, vous le savez, le danger islamiste est très présent. Fasse ALLAH que MOHAMED VI (M6, si vous préférez) conserve son trône et assure sa succession. Tous les chefs d’Etat arabes ne sont pas des descendants directs ou indirects du Prophète.

         – votre "bilan" de l’appaort des Arabes me paraôt se termoner par une pirouette. Vius évoque la "pax musulana" qui s’étendra sur le monde une fois que le Monde sera complètement islamisé (je traduis, j’extrapole, certes, mais je ne crois pas trahir le fond de votre pensée !). Cela me rappelle la "pax sovietica" qui, elle aussi. Au pris de combien de souffrances, de misères, d’assassinats, mais aussi de quelle régression quand on se souvient de la misère qui régnait dans les pays de l’UNION SOVIETIQUE, et que l’on consate celle qui règne dans les pays musulmans, même ceux qui, comme l’Algérie bénéficiens de la manne pétrolière; Sinon, comment expliquez-vous l’attrait de l’Occident sur les pays de l’Hémisphère Sud ? Que se passera-t-il si, demain, l’Arabie saoudite était privée des ressources du pétrole ? retoiur à la case tente de bédouin et chameaux. Je ne suis pas certain d’ailleurs, connaissant la mentalité musulmane, que les saoudiens seraient malheureux… Il n’y a pas loin de la tente au Paradis, j’en convient si je me souviens de la parabole du trou de l’aiguille ey du chameau que j’emprunte au CHRIST (Issah, si vous préférez !)

         –  NETCHAYEV : j’avoue ne pas très bien comprendre ce que font  le "borgne" (1) LE PEN et les nazis; Cela devient un habitude pour ceux qui n’ont d’autres arguments à avancer que les les "odeurs" qui vous incommodent (comme naguère Jacques CHIRAC à propos de certains immigrés !), les "inepties", les "comparaisons insensées", etc. On aurait plutôt attendu de votre part des arguments solides. Vous quittez l’arène sans combattre, farewell !

        – GUS, bonjour, moi aussi, j’en ai ras le bol d’iNgrid BETANCOURT, ou plutôt de l’explotation qui en est faite … Je me demande toujours qui paie les nombreux allers-retours, Colombie-Europe de son mari, de ses rejetons, de sa soeur, etc… Pedant ce temps, d’autres otages, tout aussi méritants, et sans dopute même davantage, croupissent dans l’anonymat le plus … abject. Mais nous somems loin d’être les seuls à partager ce point de vue ! Il suffit que certains "forums" (y compris celui du "FIGARO" !!!) s’ouvre. Comme je l’écris par ailleurs, Internet est le "dazibao" des temps modernes; Pour combien de temps encore ?

        – ROSANOV. Votre controverse avec le camarade JAURES m’amuse. Il y a longtemps que je sais que les gens de gauche, ou d’extrême gauche, réclament la liberté d’écrire ce qu’ils veulent, mais demandent que soient censurés tous ceux qui ne pensent pas comme eux ! Et les jérémiades jauressiennes qui se plaint régulièrement de la "censure" ne caignent pas le ridicule. . Heureusement pour lui, Pierre LANCE est là pour l’aider !

         Bonne semaine à toutes et à tous, Jean-Claude THIALET

    (1) croyez-vous intelligent, ou même tout simplement charitable, d’ironiser sur l’infirmité de quelqu’un, même si vous le détestez ?

    Répondre
  37. Frank

    16/03/2008

    on parle du goulag? des camps du cambodge? du rawanda, du goulag chinois? etc..etc.. je reste dans le présent parce qu’alors on pourrait mentionner la révolution Française…

    Vous faites comme les communistes, vous voulez les crimes de l’extrême-droite et vous prétendez mensongèrement que les autres sont des criminels pour vous donner des airs de moralité.

    Les communautaristes d’extrême-droite sont pathétiques, derrière un verbiage pseudo-intello, on voit bien l’idéologie abjecte apparaître: volonté d’asservir les autres, volonté d’imposer ses mensonges par la force, haine gratuite, … La version française d’Al Qaeda ou la version de droite des communistes.

    Le plus pathétique est qu’ils osent se prétendre patriotes alors que leur objectif est de détruire la liberté, l’économie, les nobles valeurs et le respect humain. Voila une belle preuve d’amour de la patrie n’est ce pas surtout quand on y ajoute l’argent arabe pour la propagande.

    Répondre
  38. Anonyme

    16/03/2008

     Tient donc? certains commentaires sont en phase avec le mien, celui qui a été zappé , donc j’en profite et le soumet à nouveau….on ne sait jamais?

    Raz le bol de la Shoah

    Un bel article, même si parfois je ne suis pas d’accord sur d’autres de ce même journaliste, car en vérité c’est le reflet exacte du raz le bol général envers la Shoah.

    C’est comme à la cantine, quand vous mangez un plat qui demeure le même chaque jour, celà vous donne envie de vomir.

    mais là, ce n’est pas obligatoire, il n’y a pas cette excuse de la faim, il n’y a que cette idée que les générations futures doivent "souffrir" pour quelque chose que d’autres ont fait.

    Cette planification de la souffrance insensée que l’on donne comme un certain Jésus distribua des petits pains mènera sans nul doute à désertifier…bannir de l’esprit des jeunes ce qu’était même la Shoah.

    Et oui, l’esprit humain étant ce qu’il est, il se protègera de ce qui l’agresse par l’oubli et le rejet.

    Quand a savoir si la Soah emporta des millions de morts dans des fours crématoires, il n’y a plus ce sentiment de justice réclamé par ceux qui ont connu cette atrocité, juste un souvenir qui fait mal car celà n’était pas de notre fait..à nous qui n’étions pas nés a cette époque.

    Puisque la Soah est enseignée à l’école et que l’on sait que durant celle ci il y a eu 6 millions de morts…Enseignons aussi ce qu’est la religion qui durant l’inquisition ( 5 siècles environ) assassinat 8 millions de femmes sous le couvert d’une idée somme toute identique à celle qui conduit presqu’autant de juifs ( et de non juifs) à la mort.

    Pas de rapport me direz vous? Pourtant si…….IDEOLOGIE.

    Laissons les vieux vivre leurs souvenirs et laissons les jeunes vivre leur avenir……

    Répondre
  39. Guillermo

    16/03/2008

    @Misantrope modéré,

    bravo pour votre commentaire si intéressant et instructif.  Vous visez des vérités que certains n’aiment surtout pas entendre, il suffit de voir la réaction de Frank pour s’en rendre compte. 

     

    @Frank,

    s’omnubiler sur les crimes (souvent supposés) des autres il y a 60 ans et être complètement sourd et aveugle à nombre de crimes actuels vous trouvez que ce n’est pas de la propagande ça ? 

    Répondre
  40. richard

    16/03/2008

    """où il y a eu une organisation industrielle et méthodique mise en place pour faire disparaitre de la surface la terre ….""""
    on parle du goulag? des camps du cambodge? du rawanda, du goulag chinois? etc..etc.. je reste dans le présent parce qu’alors on pourrait mentionner la révolution Française…

    Répondre
  41. GUS

    16/03/2008

    Je le sais, j’ai peu de chance d’etre cité, n’étant plus encarté chez les 4 vérités.

    Deux choses: Feu Claude LABBE déclarant naguère," Quand Simone WEIL ouvre la bouche, l’antisemitisme remonte en France" C’était dans les années 60: çà ne date pas d’aujourdh’ui.

    Et puisqu’on en est au ras le bol, et dans le meme esprit, marre aussi d’Ingrid BETANCOURT  et de ce psychodrame que l’on nous resert à tout instant dans les médias et qui, maintenent, a ,sur les glandes lacrymales, un effet inverse. Avec la présence permanente de cet idiot frisé qui, autrefois, lui a servi de mari, bavard et à la connerie offensive.

    Répondre
  42. Frank

    16/03/2008

    @Misanthrope modéré

    Arrêtez de prétendre que la reconnaissance de la responsabilité française dans la Shoah est de l’ethno-masochisme.

    L’alibi allemand est commode mais si l’extrême-droite avait pris le pouvoir dans les années 30 elle aurait mené la même politique antisémite que Vichy et peut-être même qu’Hitler.

    Votre blabla et celui de Lance sur la Shoah sont de même nature: essayer d’exonérer les responsabilités françaises, principalement de l’extrême-droite dans votre cas, concernant ce crime et cette trahison de citoyens français.

    Vous devriez reconnaitre vos responsabilités, réparer ce que vous avez fait et mettre un terme à votre propagande haineuse.

    Répondre
  43. Coriolan

    16/03/2008

    Ah ! Misanthrope modéré, tu me plais ! Tu devrais venir sur mon forum pour exposer tes points de vue : http://www.exodoxe.fr  j’ai du mal à bouger mes amis dès qu’il est question de points aussi sensibles que la Shoah. Et pourtant…

    Répondre
  44. Anonyme

    16/03/2008

    En fait et en résumé, ce sont les religions qui font suer tout le monde et sont une des causes profondes des guerres.  Elles sont le moteur de l’intolérance.

    Ras le bol des religions et leur système de pouvoir artificiel.

    Chacun sa foi personnelle et basta avec les préchi-préchas, les salamalek et  tout le tremblement.

    Répondre
  45. Anonyme

    16/03/2008

    Rosanov

    <<OUI MOI NO.SECOND.TO  J’APPROUVE TOTALEMENT Netchayev D’AVOIR TRAITE JMLP DE BORGNE.  J’AI MEME FAIT BEAUCOUP MIEUX. Et JE ME PERMETTRAI TOUJOURS DE PROFITER AINSI HEROIQUEMENT DE TOUTE GRAVE INFIRMITE,  VOIRE TOUT SIMPLEMENT DU GRAND AGE DE QUELQU’UN POUR L’INSULTER, ME MOQUER DE LUI, ET ERUCTER SUR LUI TOUT MA HAINE.   C’EST UN DON DU CIEL QUE JMLP SOIT BORGNE. S’IL ETAIT AVEUGLE ET TOTALEMENT GRABATAIRE, CE SERAIT ENCORE TELLEMENT MIEUX. ON PEUT ME TRAITER DE NAZI MAIS JE ME FAIS UNE HAUTE GLOIRE DE ME PROCLAMER AINSI.  IL NE S’AGIT SURTOUT PAS DE LACHETE BIEN SUR, MAIS DE HAINE VISCERALE ET LA HAINE EST MON DROIT LE PLUS ABSOLU>>.

    Vous divaguez mon cher, ce n’est pas de ma faute si votre héros est agé que pendant des années,il portait un bandeau sur l’ oeil et je ne vois où il y a de la haine à ecrire un fait visible de tous .Enfin qui vous dit que je ne suis vieux, borgne et cul de jatte mais que je n’ en veux pas au monde entier.Les gens se moquent de tout et rient de tout sauf quand cela les touchent directement.

    MDM

    Quelle incidence pourrait avoir ce genre d’information quand on nous parle sans arrêt de 6 millions de juifs massacrés ?  Malheureusement on finit par être complètement blasé.   Vous comprenez ça je pense.  Non ? 

    Alors pourquoi, nos médias ne sont ils pas blasés de ces pauvres enfants  palestiniens voir sur le sujet le fantastique reportage de C Enderlin ,manipulation grossiére de l’ opinion mondiale.La shoah que cela vous ennuie, s’est passée en Europe et cela fait tâche au pays des droits de l’ homme.

    Vitruve

     40% des enfants palestiniens( cités pèle-mêle et systématiquement comme "combattants du Hamas" par la télé au demeurant… ) 40% des enfants abattus donc, le sont d’une balle dans la tête, bizarre non?) 120 morts palestiniens la semaine dernière, et alors? Silence! Israël tue!

    Vous regardez trop C Enderlin, je savais que les tireurs d’ élite de Tsahal particuliérement efficaces mais à ce niveau,je me demande pourquoi ils y a encore de terroristes du Hamas toujours vivant.Vous écrivez 120 palestiniens tués la semaine derniére mais combien de Kassams tombés sur SDEROT en une journée.Cela ne vous intéresse pas, moi si! Israël est le seul état démocratique ou les arabes sont représentés à la Knesset par leurs propres députés.

    Oncques ne faillit

    Répondre
  46. Anonyme

    16/03/2008

    @ Rosanov,

    Vous ne trouvez pas que vous dépassez les bornes ?

    Vous osez me traiter de "nazi" parce que j’ai parlé de "borgne" en faisant allusion à JMLP, ce qui serait selon vous, une injure à tous les infirmes et à toutes les personnes atteintes d’une telle infirmité ? Vous ne croyez pas que c’est excessif ?

    Je quitte la conversation, continuez sans moi, les odeurs qui se dégagent de ce fil de blog m’incommodent, et il est difficile de garder son sang froid et les idées claires à la lecture d’abominations émises par certains.

    Continuez à balancer vos ignominies, vos slogans, vos inepties, vos comparaisons insensées entre des évènements qui n’ont aucun lien commun… trop difficile de répondre à autant d’insanités qui indiquent un état mental alarmant.

    Les énormités sont telles qu’on peut lire sous le pseudo Arthur Roak que J.P Sartre était Juif, tandis qu’un Abdel vient pour la énième fois, nous prédire sa religion unique pour tous, sans oublier ceux qui parlent de la «culpabilité» d’Israël qui se défend contre des barbares qui veulent le détruire, et qui utiliserait la Shoah comme prétexte pour se justifier. Non, là c’est trop !

    Netchayev

    Répondre
  47. Barthélémy

    16/03/2008

    Afin de confirmer mon post précédent sur les dessins de Chard entre " Infamie " et " Espièglerie ".

    Les derniers articles des 4 vérités.

    Sectes, islamisme, Islam – 31 commentaires.

    Ras le bol de la Shoah – 54 commentaires.

    Histoire de la messe interdite – 2 COMMENTAIRES.

    Barthélémy.

    Répondre
  48. Barthélémy

    16/03/2008

    "Un petit dessin vaut parfois mieux qu’un long discours".

    Sur le Site dédié aux dessins de Chard, on voit une tombe juive à la stèle brisée, en dessous il est écrit " INFAMIE ".

    Sur un autre dessin on voit une tombe chrétienne à la croix brisée, en dessous il est écrit " ESPIEGLERIE ".

    Tout est dit.. Pour qu’il n’y ait pas " d’ambiguité ", je signale que je suis plutôt philosémite. Entre la civilisation DES livres et celle DU livre  mon choix est fait..

    Toute mon admiration à Monsieur Alain Finkielkraut. Un très grand intellectuel défenseur de la culture Française et d’Israël.

    Barthélémy.

     

     

    Répondre
  49. MDM

    15/03/2008

    @No.second.to,

    Bonjour, je reprends un de vos arguments parmi d’autres : "Quand un enfant israélien est assassiné par un membre du Hamas, … cela ne fait (pas) plus d’ une ligne dans le journaux ….".

    Je vous invite à vous demander pourquoi.

    Et comme je suis un mec sympa, je vous donne un début de réponse.

    Quelle incidence pourrait avoir ce genre d’information quand on nous parle sans arrêt de 6 millions de juifs massacrés ?  Malheureusement on finit par être complètement blasé.   Vous comprenez ça je pense.  Non ?  

    Répondre
  50. IOSA

    15/03/2008

    Mon commentaire ayant été zappé, je ne vais pas le réprésenter à nouveau…Mais pour répondre à Mohamed Abdel sur la nécessité de la religion au 22 siècle et celà quel que sera celle ci, vous oubliez un élément essentiel qui pourtant est le titre de cet article.

    Le raz le bol général de la religion ou lorsque le monde aura périt du fait de cette guerre de religion si prévisible, ce qui revient exactement au même….Plus personne n’en voudra !!!

    Lequel pays sera le premier à appuyer sur le bouton pour cette fameuse paix universelle que chacun se réclame?

    Dommage que la censure à l’instar des religions soit si partie prenante et ne tienne pas cas de ceux qui n’en ont rien à faire de celles-ci…

    Répondre
  51. Rosanov

    15/03/2008

    A no.second.to

    Même si c’est un peu hors sujet,  je me tiens à reformuler d’une façon à peine dévoyée, la réponse que vous m’avez faite au sujet de M. Le Pen.

    <<OUI MOI NO.SECOND.TO  J’APPROUVE TOTALEMENT Netchayev D’AVOIR TRAITE JMLP DE BORGNE.  J’AI MEME FAIT BEAUCOUP MIEUX. Et JE ME PERMETTRAI TOUJOURS DE PROFITER AINSI HEROIQUEMENT DE TOUTE GRAVE INFIRMITE,  VOIRE TOUT SIMPLEMENT DU GRAND AGE DE QUELQU’UN POUR L’INSULTER, ME MOQUER DE LUI, ET ERUCTER SUR LUI TOUT MA HAINE.   C’EST UN DON DU CIEL QUE JMLP SOIT BORGNE. S’IL ETAIT AVEUGLE ET TOTALEMENT GRABATAIRE, CE SERAIT ENCORE TELLEMENT MIEUX. ON PEUT ME TRAITER DE NAZI MAIS JE ME FAIS UNE HAUTE GLOIRE DE ME PROCLAMER AINSI.  IL NE S’AGIT SURTOUT PAS DE LACHETE BIEN SUR, MAIS DE HAINE VISCERALE ET LA HAINE EST MON DROIT LE PLUS ABSOLU>>.

    Quand je parlais de retournement de l’Histoire, je ne croyais pas si bien dire.  Assurément les fantômes nazis font un pied de nez à l’Histoire : ils ont repris toute leur vigueur, en se moquant bien de l’époque et des frontières.

    Répondre
  52. Rosanov

    15/03/2008

    A Jaurès,

    Ce que vous dites est faux.  J’avais été frappé par le fait que vous réclamiez la censure suite un post qui n’avait strictement rien de grossier mais qui tenait simplement les électeurs de Ségolène Royal pour des niais (avis que je partageais d’ailleurs totalement).

    S’il y avait moins de tolérance sur ce site, vous auriez été vous-même interdit depuis bien longtemps.  

    Répondre
  53. Misanthrope modéré

    15/03/2008

    Une première remarque : s’il était logique, Monsieur Lance se désolidariserait d’un Sarkozy qui a fait campagne sur l’"exécration" de la repentance puis fait passer, aussitôt élu, des mesures de culpabilisation des écoliers français non-Juifs.

    ++++++++++++

    >>>Oui la France a perdu la guerre et Oui l’état français officiel de l’époque a collaboré avec le régime NAZI.

    ++++++++++++

    Vous n’avez pas honte ? C’est sous la pression des lobbies communautaristes juifs que l’ethnomaso Chirac a reconnu la culpabilité de la France dans Vichy. En 1995, seulement en 1995 ! Après que la propagande des BHL et autres douteux "nouveaux philosophes" ait fait son oeuvre… Sur la question de la repentance, cf par exemple les analyses d’Eric Zemmour.

    Pour faire court :

    > Pétain a été porté au pouvoir par un coup d’Etat, en violation de la constitution, donc du mandat du peuple français. Donc illégalité interne du régime de Vichy

    > C’est De Gaulle et non Pétain qui était reconnu comme le chef de la vraie France par la communauté internationale en lutte contre le nazisme, c’est à dire le Royaume Uni au début puis les Etats-Unis (qui ont du s’aligner sur la position britannique, Roosevelt n’ayant pu refuser de reconnaître la légitimité de De Gaulle alors qu’il aurait préféré traiter avec l’ex-Vichyste Darlan). Donc illégalité de Vichy du point de vue de la communauté internationale (qui n’a heureusement pas validé, finalement, le coup d’Etat pétainiste).

    Autrement dit, la "puissance de fait" Vichy était un pseudo Etat souverain, en réalité un artéfact de l’Allemagne.

    Raison pour laquelle nous avons obtenu :

    > siège au Conseil de Sécurité des Nations Unies.
    > zone d’occupation de l’Allemagne
    > procureur au Tribunal de Nuremberg

    ça ne me paraît pas caractériser le sort d’un pays vaincu.

    C’était la moindre des choses que les Etats-Unis – qui ne sont entrés dans le conflit contre Hitler qu’après avoir été attaqués – et le Royaume Uni – qui a saboté avant guerre notre politique d’endiguement de l’Allemagne – ne dénient pas à la France son statut de vainqueur de la 2de guerre mondiale. Le statut de vainqueur de notre pays était donc conforme au Droit, mais aussi et surtout, à la morale – le premier étant censé tendre vers la seconde. C’était le cas, en l’espèce. Revenir sur ce qui a été gagné pour la France grâce à De Gaulle ne peut s’expliquer que par une étrange francophobie.

    Plus précisément, l’assimilation de la France à un pays vaincu est l’oeuvre d’une propagande révisionniste émanant de milieux communautaristes juifs (Serge Klarsfeld, etc.). Comment expliquer, sinon, qu’un pays, par la voix de son président, déclare en substance, 50 ans après une guerre : "Finalement, notre pays est complice des crimes des vaincus ?" Si nous avons perdu la guerre, ce n’est pas en juin 40 (là, nous n’avions perdus qu’une bataille), c’est en 1995 : parce que le peuple Français a sauvé tellement de Juifs qu’une partie de ceux-ci a pu user de son influence pour tordre le bras aux successeurs de De Gaulle et leur faire endosser l’héritage de Vichy.

    Et pourtant, Mitterrand – qui a fait beaucoup de cadeaux aux Juifs communautaires pour se faire pardonner son passé pétainiste – a toujours refusé, à juste titre, de reconnaître les torts de Vichy comme ceux de la France ("Ce que Willy Brandt a fait, s’agenouiller pour les crimes du nazisme, je n’ai pas à le faire").

    Le discours du Vel d’Hiv de Chirac, très injuste envers la France, a déclenché la fameuse concurrence victimaire, et les demandes de repentance pour la colonisation de la part de mouvances pas toujours très philosémites. Cela explique sans doute le toupet de certains "atlanto-sionistes", soucieux de mobiliser les Français contre l’Islam "radical" : ils dénoncent une  vague "repentance" sans même mentionner le discours du Vel d’Hiv ! Comme s’il ne comprenaient pas que les antiracistes du type "tiers-mondiste" s’appuiyaient sur le précédent du Vel d’Hiv établi par les maître-chanteurs shoahcentristes !

    ++++++++++++

    >>> Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu de juste, de résistants

    ça, c’est la cerise sur la gâteau. Les communautaristes juifs honorent les Justes, des Gentils auxquels ils donnent des bons points pour mieux faire ressortir, par contraste, la "lâcheté" des autres, ceux qui n’ont pas assez "résisté" à leur goût.

    C’est tout le scandale de cette conception, validée par Chirac en 95 : considérer que le Français ordinaire, parce qu’il ne "résistait" pas était dans son tort (donc complice de la Shoah), comme si un prisonnier était complice d’obéir à son geôlier.

    ++++++++++++

    >>> c’est fou ce que l’on rencontre, plus de soixante ans après la période "la plus trouble de notre histoire",  de gens qui ont eu un père, un grand’père, et même une mère ou une grand’mère, un opncle ou une tante, voire même plusieurs, qui ont fait de la résistance, sauvé un enfants juif, et même plusieurs (parce qu’on ne pouvait pas dormir à cause des résistants qu’on torturait ?), etc à croire que la FRANCE est peuplée de descendants de résistants ou de déportés, mais aussi de "Justes"…

    Cela n’est plus un mystère depuis longtemps : il y avait en France une petite minorité de résistants, une petite minorité de collabos actifs, la grande majorité des Français n’appartenant ni à la première, ni à la seconde catégorie. Il serait donc faux de dire qu’avant 1995 régnait le "mythe de la France toute entière résistante", comme si on ne nous avait pas assez matraqué avant cette date sur la collaboration.

    L’erreur faite par certains, parfois à dessein, parfois innocemment, est de considérer implicitement que l’absence ou la trop faible "résistance" des Français implique leur responsabilité pour les torts de Vichy. La "théorie de la parenthèse" de René Cassin ne repose pas sur une quelconque preuve de résistance du peuple Français, mais sur le fait que le régime de Vichy, procédant de la violation de la souveraineté française par l’Allemagne, ne représentait pas la France.

    On n’est donc pas obligé de défendre le "mythe de la France résistante", pour refuser, à juste titre, la repentance de la France pour la Shoah.

    Répondre
  54. VITRUVE

    15/03/2008

    AVE
    Bizarrement, on écrit et on ne parle fort de la shoah que depuis la guerre des 6 jours, on ne la monte en exergue que depuis qu’ Israël commet ce qu’il faudra bien un jour appeler des crimes de guerre sur son territoire ( 40% des enfants palestiniens( cités pèle-mêle et systématiquement comme "combattants du Hamas" par la télé au demeurant… ) 40% des enfants abattus donc, le sont d’une balle dans la tête, bizarre non?) 120 morts palestiniens la semaine dernière, et alors? Silence! Israël tue!
    On a bien compris que jamais, les palestiniens n’auront un cm2 de territoire, jamais le Golan ne sera restitué, qu’on a froidement choisi l’option de les faire crever de faim, de maladie  ou de désespoir, bref les exterminer ou les faire partir jusqu’au dernier  et que pour réussir cela,  il faut bien détourner l’attention du monde entier sur ces exactions, occuper les médias, museler la réaction en initiant et confortant un antisémitisme décrété viscéral en Europe etc, etc…alors la monstruosité de la Shoah, formidable joker, tombe à pic  et représente le plus efficace des contre-feux!
    Discutable stratégie d’un peuple cultivé, persillé de prix Nobel et d’intellos ( qui, soit dit en passant restent leur cul bien au chaud en occident ou aux états unis) intellos et politiques qui ont fait le choix de culpabiliser le monde pour conserver et agrandir leur terre d’ origine…on peut le comprendre, d’autres n’ont pas hésité à ruiner des empires incas, ou raser des nations indiennes pour se poser, suivez mon regard.
    Fin de la 1ère analyse, la plus facile, la plus réactive…la plus humaine pour ne pas dire "humaniste" si j’ose dire…

    Mais,
    Jusqu’où serions-nous allés si on nous avait chassé, pris notre terre? tué nos frères, enfants, parents?
    Cette phrase va du côté israélien comme du côté palestinien et résume bien l’impasse mortelle dans laquelle sont coincés ces pauvres gens.
    Sans intervention de l’ONU et de toutes les nations démocratiques, on en sortira jamais, et tout va aller de mal en pis, en effet, on va trouver sur le marché, dans peu de temps des missiles portatifs à guidage GPS qui s’abattront au hasard des programmations sur les villes juives si faciles d’ accès dans ce petit pays, entrainant des ripostes de plus en plus brutales, des contre-ripostes, etc, etc..jusqu’à l’utilisation inéluctable de la bombe contre l’Iran, et la riposte conventionnelle ou non qui détruira Israël …
    Laisser faire , comme c’est le cas, ne pas démilitariser cette région, n’est-ce pas programmer SCIEMMENT le 2e holocauste?
    Morte la bête, mort le venin? fin du problème
    Terrifiant!
    VALE

    Répondre
  55. HansImSchnoggeLoch

    15/03/2008

    <<Mais quelle a été la réalisation première de ce très grand savant juif ? : LA bombe.>>

    Quel degré d’inculture et de désinformation!! A.Einstein a bien eu le prix Nobel de physique pour ses travaux sur la relativité. Sans lui vous ne pourriez utiliser ni internet ni votre téléphone portable.

    A.Nobel quant à lui a inventé la dynamite initialement prévue pour les travaux publics et beaucoup utilisé de nos jours pour s’envoyer en l’air au milieu de la foule.

    <<Quand à l’avenir du monde, chacun sait désormais que le 22ème siècle ne connaîtra plus qu’une seule religion ou ne sera pas.>>

    Voilà une remarque cynique qui montre bien jusqu’où certains ont l’intention d’aller. Quant à avoir une religion unique au monde cela reste encore à voir laquelle. Au 22ème siècle le pétrole sera certainement épuisé et beaucoup de riches muslims devront changer de métier.

    <<ils *) apportent la paix universelle – pas si mal comme apport>>

    Il n’y a qu’à  lire le journal tous les jours pour s’en rendre compte.

     

    *) les muslims

     

    Répondre
  56. Anonyme

    15/03/2008

    @ Mohamed Abdel : j’oubliais pour mémoire de parler de la 13ème division SS de montagne de l’armée Allemande formée de bosniaques tous musulmans pour servir avec fanatisme le grand Reich de Hitler.  M’étonnerait qu’ils aient été des saints hommes….notamment avec les juifs.

    Il y a dans le monde Arabe une minorité de gens bien (comme partout) qui n’aspirent qu’à vivre en paix sans tuer personne, et il y a tous les autres… 

    Répondre
  57. Anonyme

    15/03/2008

    Il semble que mon dernier post soit passé sans identification. 

    @ Mohamed Abdel : Bien sûr le juifs sont bien accueillis au Maroc comme dans les autres pays musulmans vu d’une part qu’il s’agit d’une tribue soeur, et aussi parce qu’ils sont tolérés comme tous les dhimmis, pardi.  Mais les marocains sont aussi des gens paisibles en général.

    Moi, je reste choqué par les gens ici qui traitent comme anti-juifs tous ceux qui en ont simplement marre qu’on leur prenne la tête avec la shoah à longueur de temps comme si c’était hier.  C’est d’une intolérance crasse propre aux tarlouzes hypersusceptibles qui font des amalgames qui les arrangent pour fustiger sans cesse ceux qui les gênent.  La-men-table.   Je le répète : le rabachage permanent de la shoah construit l’intolérance aux juifs. Dommage pour eux.

    Répondre
  58. Frank

    15/03/2008

    Tout ce discours "relativiste" autour de la Shoah ne vise qu’à légitimer l’antisémitisme, à minimiser la responsabilité des européens, surtout chrétiens et d’extrême-droite, dans la Shoah.

    Le reste est totalement subalterne. La vraie question à se poser est pourquoi tant de gens veulent poursuivre et alimenter cette haine gratuite bi-millénaire?

    Répondre
  59. Guillermo

    15/03/2008

    Il n’est absolument pas de mon propos de nier la Shoah, sa gravité ou encore son caractère véritablement odieux. Mais pour les gens d’une absolue mauvaise foi (et il y en a ici), ce n’est pas nier la Shoah que d’estimer qu’on en parle beaucoup trop.

    En fait je trouve terriblement pathétique de voir le peuple Juif s’efforcer de dilapider délibérément le formidable capital de sympathie qu’il détenait dans l’opinion il y a encore quelques décennies. Certes les discours de la Shoah sont motivés par des intérêts financiers particuliers de très bas étage.  Néanmoins ils emportent l’assentiment d’une bonne partie de la « communauté ».

    Quels sont les ressorts et motivations de l’éternel discours « La Shoah était pire que tout, … c’était le seul génocide véritablement planifié, organisé, délibéré, industrialisé … » et autres arguments tout aussi tirés par les cheveux et surtout aussi injurieux pour les victimes des autres génocides ?  Certes on ne va pas nier que le génocide était bien délibéré et parfaitement planifié, mais ceci ne donne strictement aucun droit pour extrapoler et affirmer que ça le rendait pire que tous les autres.

    Ce genre d’arguments qui nous est rabâché comme un disque rayé en finirait presque par en devenir comique ! Ce n’est pas sans rappeler le film « Affreux, sales et méchants » dans lequel l’acteur principal porte plainte contre toute sa famille pour vol aggravé.  Quand le policier lui demande pourquoi il parle de vol aggravé, le paignant lui répond : « mais parce que c’est moi qui en suis la victime ».

    Il y a quelque chose que l’on ne s’explique pas dans cette attitude à vouloir ne pas comprendre des évidences absolues.  Le fait de ressasser tout le temps  (et maintenant on  ressasse à nos enfants : devoir de mémoire, voyages scolaires à Auschwitz, etc ) finit fatalement par aboutir à l’inverse du but affiché.

    Ce comportement est tellement irrationnel et contre-productif que l’on est tenté d’en chercher les motivations dans un inconscient collectif. 

    Au fond les Juifs ne rechercheraient-ils pas inconsciemment la banalisation de ce drame pour avoir une raison  supplémentaire d’en vouloir au monde entier et se conforter à leur idée qu’ils sont un peuple à part ? 

    La Shoah est-elle vraiment un fait à part dans l’histoire ? Sa véritable singularité ne serait-elle pas plutôt qu’un peuple se soit laissé déporter et massacrer en masse si facilement ? Et surtout, le besoin de culpabiliser constamment les autres, ne serait-il pas d’abord fondé sur le besoin de laver une honte collective ?

    Les Juifs devraient peut-être se poser ce genre de questions et chercher en eux les raisons de leur fonctionnement (ou dysfonctionnement) ? De même les historiens et sociologues des pays de tradition réellement démocratique – hors de France donc, pays des vérités "officielles" où le simple bouquin de Garaudy tombe aussitôt sous le couperet de la censure- devraient s’intéresser à ce genre de questions.

     

    Répondre
  60. MOHAMED Abdel

    15/03/2008

    J’ai lu quelque part sur cet estimable forum "qu’aucun Muslim n’avait jamais approché et de très loin l’intelligence d’Albert EINSTEIN"…

    je suppose que les Muslims ne doivent pas être les seuls dans ce cas…

    Mais quelle a été la réalisation première de ce très grand savant juif ? : LA bombe.

    Que les juifs aient été – au départ – "le peuple élu" nous Muslims, ne le nions aucunement, et bien entendu la SHOAH a été une immonde – inhumaine – saloperie. De quelle religion étaient supposés être Hitler et sa clique ?

    Quand à l’avenir du monde, chacun sait désormais que le 22ème siècle ne connaîtra plus qu’une seule religion ou ne sera pas. (Et pas du tout parce que les muslims vont mettre la planète à feu et à sang : parce qu’une seule religion sera le seul moyen d’éviter un affrontement entre les puissances : Russie / Chine / Inde / USA… "L’Europe" n’en parlons même pas…)…

    Et si les juifs sont à nouveau persécutés – même en Israël – ils seront toujours les très bienvenus au Maroc, où ils ont laissé – pour leur très grande majorité – une excellent souvenir.

    Ceux qui sont restés ici sont aujourd’hui pleinement chez eux, ils pratiquent leur culte dans leurs synagogues – tranquillement – de même que les catholiques ont leurs églises, dans toutes nos villes, ne vous déplaise…

    Abdel MOHAMED – Casablanca

    A ceux qui répètent en boucle d’auto persuasion : "les Muslims n’ont jamais rien apporté – les Muslims n’ont jamais rien apporté"…  Ils apportent la paix universelle – pas si mal comme apport…

     

    Montjoie / Saint-Denis / Koutoubia

     

    Répondre
  61. BD

    15/03/2008

    A partir du moment où il y a des pro-juifs, pro-sémites, pro-sioniste, pro-Israël, c’est normal qu’il y ai des anti. « Dans la république française, être anti-français ce n’est rien, mais être anti-israëlien c’est impardonnable. »

    Répondre
  62. Jaures

    15/03/2008

    A Rosanov: Vous dîtes une contre-vérité. Mon intervention auprès du webmaster était dûe au fait que je voyais mes posts, pourtant bien innocents, "égarés", alors que d’autres, violemment injurieux et grossiers avaient colonnes ouvertes. Lance, lui même, est intervenu à ce sujet.

    Pour le reste, et les interventions ci-dessus le prouvent, je suis prèt à lire sur ce forum les horreurs les plus innavouables.

    Répondre
  63. Aude

    15/03/2008

    Monsieur Thialet : Je pense que vous avez mal compris mon message.. Je suis parfaitement au courant de la famine en Ukraine organisee par « Uncle Joe » qui a fait au moins autant de victimes que la Shoah. Je suis egalement a jour dans mes cours d’histoire en ce qui concerne l’extermination du peuple vendeen. Je citais simplement un extrait du message de Netchayev. Netchayev : Je ne cherche pas du tout a faire de competition entre les « memoires ». Vous n’etes pas logique avec vous meme. Vous dites qu’il ne peut y avoir de competition entre les differents genocides commis dans le monde et pourtant vous placez celui des juifs au-dessus des autres…

    Répondre
  64. HansImSchnoggeLoch

    14/03/2008

    Il est navrant de lire cet article, la Shoah a quand même eu lieu en Europe et non sur la planète Mars. On fête bien le 8 mai et le 11 novembre tous les ans. Moi-même depuis ma naissance j’ai déjà été libéré 63 fois, puisque la libération du village alsacien où j’habite se fête tous les ans.

    Que ceux qui pensent qu’il faut mettre en sourdine ce drame aillent se recycler sur youtube en prenant comme référence Auschwitz, Treblinka, Birkenau, Babi Yar, Sobibor ou Belzec pour n’en citer que quelques uns.

    Répondre
  65. no.second.to

    14/03/2008

    Rozanov

    Je trouve que Netchayez a été sympathique car j’ ai déjà interpellé votre JMLP de vieillard borgne et cacochyme,il me semble que Monsieur Thiallet m’est tenu le même discours que vous à ce sujet.

    Vous pouvez donc me traiter de nazi moi aussi mais je ne pense pas que tous les borgnes aient les mêmes idées que le Sam le pirate.

    Il est vrai que nous devrions vous laisser l’ insulte comme seul et unique moyen d’ expression.

    La shoah a été l’ industrialisation du massacre d’ un peuple,les pogroms ne furent malheureusement que simples massacres.

    Bourreaux dites vous,non le peuple d’ Israël se défend des agressions permanentes de la part de personnes qui vivent  grâce à vos impôts, 7 milliard d’ €uros donnés pas nos chers gouvernements.

    Que vos réfugiés ne sont partis des territoires où ils demeuraient sous l’ ordre des gouvernements arabes en 1948 qui leur avaient promis de rejeter les juifs à la mer.

    Quand un enfant israélien est assassiné par un membre du Hamas,il est toujours question d’ un petit colonisateur et cela ne fait plus d’ une ligne dans le journaux mais quand un enfant palestinien prend un caillou sur la tronche  par ce que celui a rebondi sur la carrosserie d’ un véhicule israélien ,deux pages et  on nous explique avec force détail comment ce monstre sioniste a fait un usage inconsidéré de la force.

    Le fanatisme est de vôtre coté en ne voyant que d’ un oeil un pan de l’ histoire ,celui qui vous intéresse comme Monsieur Thialet et son maréchal.

    Oncques ne faillit

    Répondre
  66. ozone

    14/03/2008

    Croyez vous qu’un F15 marche au jus de pamplemousse??

    Levez mon doute please

    Répondre
  67. Anonyme

    14/03/2008

    GROSSAMM : "Non au devoir de mémoire sélectif et orienté. J’aimerais trouver autant d’ouvrages sur les crimes du communisme et  sur le génocide vendéen."

    Vous avez raison, mais ces livres existent, heureusement.  Beaucoup de gens aimeraient les voir disparaître d’ailleurs car ils sont gênants.

    Arthur ROAK : ""Saint Ex", soyons clair et direct : vous MENTEZ !"

    Mais non brave homme, vous voulez dire que j’ai fait erreur, tout simplement.  L’ami qui m’a offert ce livre m’avait dit qu’il avait été interdit à sa parution initiale.  Un mensonge, en bon Français, ça veut dire un acte volontraire.  Mais si peu de gens savent le sens correct des mots en langue Française, hélas.  Ah l’ignorance….  Mais bon, mon erreur n’est pas bien grave car on peut se procurer ce livre.  Alors votre effet de manche est raté.

    @ CLAUDIA

    Mauvaise foi calssique et mégaringarde.  Personne ne nie l’horreur de la shoah. Le sujet était simplement sur le fait que parler sans arrêt de la shoah prend la t^^ete et stimule l’antijudaïsme car je signale que les sémites sont les Juifs ET les Arabes.  l’antijudaïsme ne concerne que les Juifs.

    @ FRANCK : "Votre bullshit sur un débile comme Finkelstein et vos arguments débiles sur le fait que les juifs créent l’antisémitisme prouvent simplement que vous êtes en fait totalement hostiles au fait de faire disparaître l’antisémitisme européen."

    Idem que CLAUDIA, donc à côté de la plaque.  Finkelstein est un universitaire Juif et doit être respecté.  sa mère est une survivante d’un camp. Son père y est mort.  mais comme il ne va pas dans le sens de la propragande racketiste, c’est un salaud ?   Ce que vous dîtes ne vaut pas mieux que ce que disent les antijudaïstes. Alors selon vous, Rony Braumann (fondateur de médecins sans fraontières) est aussi un immonde salaud par ce qu’il a déclaré parallèlement à l’article de P. Lance et comme le dit ROSANOV à juste titre.

     

    Toujours est-il qu’il est un fait que le rappel permanent de la shoah alimente sans cesse l’antijudaïsme par exaspération et permet en retour de justifier ce rappel et le racket Juif attenant qui leur permet de faire du fric sur le dos de leurs propres morts.  N’est-ce pas tout simplement sordide !?  En tous cas, rien ne sert de nier cette évidence ni de jeter l’opprobe sur ceux qui la mettent en exergue.

    Mais celà n’enlève rien par ailleurs au fait que cette shoah fut horrible, à la même enseigne que tous les autres génocides mondiaux, surtout ceux émaillant les guerres civiles où un même peuple s’entredéchire.  On aimerait donc que tous les génocides soient dénoncés en un seul bloc et en même temps dans un même devoir de mémoire (non sélective).

     

     

    Répondre
  68. Arthur Roak

    14/03/2008

    Jean-Paul Sartre comme exemple de l’écrivain juif qui continu à écrire pendant la guerre … Jean Claude Thialet vous pouvez me rappelez la biographie de Jean-Paul Sartre ? La partie famille nottament.

    Que vous le vouliez ou non il est historiquement faux de dire que vos exemples de "juifs" collabos étaient représentatifs d’une tendance rependue.
    Faites une corrélation entre le fait d’être juif (déjà il faudrait s’entendre sur la définition) et le fait de collaborer.

    Répondre
  69. Anonyme

    14/03/2008

    @ Aude,

    Dommage, le post précédent était incomplet.

    Pour répondre à votre question, une seule réponse : Le génocide, comme on l’appelle pour le Rwanda.

    Bon, je ne vais revenir encore une fois sur la spécificité de la Shoah où il y a eu une organisation industrielle et méthodique mise en place pour faire disparaitre de la surface la terre un peuple entier,  excusez mon cynisme mais au Rwanda, il s’agissait d’un massacre "artisanal" voire "ethnique"…

    Il est un fait indéniable, c’est la banalisation du mot Shoah et du mot génocide, à tel point que les arabes de Palestine parlent de génocide comme à Djénine où il y a eu une quarantaine de morts, sachant que cette population a été multipliée par 3,5 en 40 ans ce qui n’est pas un mauvais score pour des gens qui prétendent subir une Shoah ou je ne sais quel autre fantasme victimaire.

    Netchayev

     

     

    Répondre
  70. Anonyme

    14/03/2008

    @ Aude,

    Mais qui a parlé de compétition de l’Horreur et de la Mort, sachant que tous les exterminés se valent ?

    Dommage que vous n’ayez retenu que le passage le moins intéressant de mon texte, la question que j’aurai bien aimé voir se développer, est pourtant simple :

    Qui organise la spéculation autour de la Shoah et à qui profite-t-elle ?

    Je ne pense pas que les Klasferld soient devenus milliardaires, comme le prétendent certains qui leur reprochent un rôle de "vautours" qui reste à démontrer; et encore moins les indemnisés israéliens qui ont bataillé dur pour obtenir 30 Euro par mois, alors expliquez-moi ce "complot". 

    La plupart de gens qui ont souffert des pires horreurs sont les premiers à demander un peu de discrétion pour qu’ils puissent assumer leur malheur dans la dignité et le deuil, alors encore une fois : Pourquoi tout ce tintamarre autour de cette horreur ?

    Netchayev

     

     

    Répondre
  71. Gérard Pierre

    14/03/2008
    « … // que l’on cesse de nous bassiner avec la Shoah, alors qu’on avait négligemment laissé tomber aux oubliettes la magnifique Anti-Shoah des Français. Le « devoir de mémoire » n’est pas à sens unique ! »
     
       Je m’interroge précisément sur ce que devrait être réellement un devoir de mémoire. Je me souviens que, petit gamin au début des années cinquante, j’entendais parfois ma grand-mère maternelle dire en regardant par la fenêtre : « Tiens, voilà le juif ». Elle parlait en fait d’un négociant en bétail, nommé Lévy. Je pensais en l’entendant que « juif » était le nom de son métier. J’admirais Lévy car, en plus de la citroën tollée dans laquelle il convoyait ses bêtes, il conduisait aussi une belle automobile et il était fiancé avec la plus belle fille du village. C’est en rendant ma rédaction dont le sujet était « quel métier aimeriez-vous faire plus tard et dites pourquoi » que j’appris par mon instituteur que ce que je pensais être un nom de métier n’en était pas un. Ma grand-mère était une personne très douce. Pourtant le ton qu’elle employait pour dire « le juif » avait quelque chose de dur. Ce ton m’est resté dans l’oreille et m’a longtemps intrigué.
     
       Ce n’est véritablement qu’à l’age adulte, après de nombreuses lectures et bien des entretiens, que j’ai cru comprendre que la Shoah était l’aboutissement d’un long processus, né de deux situations concomitantes : l’exode des Juifs après la ruine du temple de Jérusalem en 70 de notre ère et la volonté des premiers « docteurs » de l’Eglise de se démarquer des rites judaïques afin de promouvoir un rituel « chrétien ».
     
       Oubliant que le Christ avait dit sur la croix : « Père, pardonne leur, car ils ne savent ce qu’ils font » (1), un Saint Augustin est allé jusqu’à écrire en son temps ces lignes terrifiantes : 
     
       « C’est Dieu Lui-même qui condamne les Juifs à la dispersion, et cela pour deux raisons :
     
    • comme punition pour n’avoir pas reconnu le Messie dans la personne du Christ
     
    • parce que leur présence dans tous les pays est nécessaire à l’Eglise catholique, elle aussi présente partout, afin que partout les fidèles aient sous les yeux le spectacle du malheur mérité par les Juifs.
     
    C’est pourquoi la dispersion et la séparation des Juifs ne doivent pas avoir de fin. Par leurs souffrances ils doivent témoigner pour l’éternité de leur erreur, et par conséquent de la vérité de la foi chrétienne. Aussi, puisque leur présence est nécessaire, doivent ils être persécutés, mais non tués. » (2)
     
       Dans la liturgie pascale des temps reculés, il existait une notion de peuple déicide qui n’a été supprimée, ………… que par le concile de Vatican II (1962 – 1965) ………… c’est-à-dire APRES la Shoah.
     
       Entre temps, pendant prés de dix neuf siècles, les Juifs ont du subir, en Occident, la déconsidération institutionnalisée des chrétiens. Ils se virent relégués aux métiers « méprisables », notamment du commerce et de la banque (3). Le vieux principe thomiste selon lequel il est plus difficile à un riche d’entrer dans le royaume des cieux qu’à un éléphant de passer par le chas d’une aiguille les condamnait à assumer les tâches impies de l’argent. Cet aspect de la « culture chrétienne » conserve encore bien des traces de nos jours.
     
       Le Juif devint au fil des siècles objet des fantasmes les plus divers : il était voleur, il pratiquait des sacrifices humains sur des enfants, il était comploteur au point de « fomenter des kabbales ». Bref, il était infréquentable puisque voué dès la naissance aux feux de la géhenne éternelle.
     
       LES PROTOCOLES DES SAGES DE SION, récit d’un complot totalement fictif, produit d’un esprit dérangé du dix neuvième siècle, contribua à fortifier la « bonne conscience » de bien braves personnes. L’affaire du capitaine Dreyfus n’arrangea rien (4). L’antisémitisme devint un élément naturel de la « bien pensance ». Ma grand-mère n’a jamais fait de mal à personne, simplement elle n’aimait pas les Juifs et elle les détestait consciencieusement comme l’école, l’Eglise et la rumeur lui avaient appris à ne pas les aimer.
     
       Je crois que là se situe l’essentiel d’un devoir de mémoire. Il réside dans l’extirpation des raisons qui menèrent à la plus grande monstruosité de l’histoire, de toutes les « bonnes raisons », sans complaisance intellectuelle.
     
    **********************
     
    (1) il désignait par là tous les acteurs du drame, dont les Romains.
     
    (2) Cette citation a été reprise par Primo Lévi dans son livre SI C’ EST UN HOMME.
    (3) Leur succès dans ce domaine attisa bien des convoitises et légitima aux yeux de beaucoup une haine " fervente ".
     
    (4) C’est en assistant à la dégradation du capitaine Dreyfus dans la cour de l’Ecole Militaire qu’un journaliste autrichien du nom de Théodore Herzl prit conscience tout à coup de la nature politique du problème juif et comprit qu’un problème de cette nature ne pouvait trouver sa solution que dans le contexte territorial d’un Etat. On peut donc dater de ce jour la naissance effective de l’Etat d’Israël.
    Répondre
  72. Rosanov

    14/03/2008

    Cet article est courageux tant certaines opinions n’ont pas droit de cité dans notre pays.

    Je suis absolument d’accord avec Pierre Lance et je vais même parfois jusqu’à me faire la réflexion que les victimes d’hier sont souvent devenues les bourreaux d’aujourd’hui.  Il convient de remarquer que le patron de Médecin sans frontières (juif lui-même) a fait des déclarations dans ce sens. On salue au passage sa grande probité, lui qui demandait de ne plus envoyer d’argent après un raz-de-marée.

    Mais juste un exemple à l’appui de cette impression de retournement des valeurs. Parmi les commentateurs ci-dessus qui désapprouvent l’article de P. lance, le nommé Netchayev (post du jeudi 13 mars 2800 – 18:35) se rapproche des nazis en parlant de <Borgne> pour désigner Le Pen.   On dirait qu’avant de reprocher des propos ou des idées politiques à JMLP, on lui reproche une infirmité.  Ce Netchayev, aveuglé par un fanatisme qui n’a sans doute rien à envier à celui du bord opposé, a-t’il seulement compris qu’à travers une désignation aussi abjecte, il insulte toutes les personnes atteintes de la même infirmité, et indirectement tous les infirmes ?  Les nazis avaient d’ailleurs bien cette façon de voir les choses.  C’est à ce genre de détail que l’on entrevoit une nette tendance à un retournement de l’histoire (ce qui ne me fait pas prendre le parti d’en face toutefois).

    A JC Thialet,

    c’est toujours avec plaisir et intéret que je lis vos interventions mais j’apprécie tout particulièrement les commentaires que vous avez écrit à la suite de cet article. 

     

    A Jaurès,

    il est évident que vous avez toujours autant de mal à vous faire à l’idée qu’on a droit de penser autrement que vous et surtout autre chose que les vérités "officielles".  La libre pensée et la liberté tout court ne sont pas réputées pour être des valeurs de gauche. Ca tend à se confirmer à la lecture de beaucoup de vos commentaires. Je me souviens encore avec délectation de votre intervention pour demander au webmaster d’interdire un commentateur qui avait simplement traité <d’attardés mentaux> les adeptes de Ségolène Royal.

     

    Répondre
  73. Jean-Claude THIALET

    14/03/2008

    15/03/08    – "Les 4-Vérités"

    AUDE : contrairement à ce que vous écrivez, la SHOAH n’a pas été l’UNIQUE EXEMPLE dans l’histoire des hommes où un criminel a mis en place un système industriel pour exterminer un peuple tout entier…". Vous avez oublié, ou ignorez, l’exemple des millions de paysans ukrainiens qui ont été exterminés (particulièrement par la famine !) par le régime soviétique dirigé par STALINE (le compère de Franklin Delanoë ROOSEVELT) avec, notamment, l’aide ô combien efficace de KROUTCHEV. Vous avez oublié aussi le génocide du peuple vendéen éxécuté selon un plan soigneusement mis au point , qui a permis d’exterminer des hommes, des femmes, des vieillards, des enfants, et même des bébés dans le ventre de leurs mères … Si certains osent écrire "Ras le Bol", c’est précisément parce que, à force de "victimiser" certains, et pas d’autres, on finit par se demander s’il n’y aurait pas des victimes plus "méritantes" que d’autres, tout comme il y aurait des "victimes innocentes" et d’autres qui le seraient moins.

    Fort heureusement, il y a des Juifs qui ont pris conscience de cela et qui ont eu le courage (façon de parler, pour ce qui les concerne) de dénoncer, par le verbe et la parole, ces débordements. Sans succès d’ailleurs car il y a longtemps que ces "débordements" ne sont plus le fait du peuple qui a été victime de la SHOAH, mais de tous les zélateurs qui donnent trop souvent l’impression de vouloir s’acheter une bonne conscience, ou bien d’autres choses encore que je laisse à chacun le soin de trouver … Et je ne parle pas là de l’Allemagne "dénazifiée"  où cette brave CLAUDIA  a préféré se réfugier pour fuir une FRANCE pas suffisamment "dénazifiée" à son goût. Sans doute pourra-t-elle y poursuivre sa cure de "conditionnement". Car s’il y a belle lurette que les Allemands sont dénazifiés, je crains que leur "conditionnement" au "politically correct", à la "pensée unqiue", n’ait jamais de fin. Ne faut-il pas qu’ils paient ( à tous les sens du mot !)  jusqu’à la fn des temps d’avoir accueilli certain moustachu autrichien et de lui avoir donné le pouvoir "démocatiquement pour qu’il les sortent du chaos où, délibérément, les vainqueurs de 14/18 les avaient plongés. Heureux Russes qui eux,  ont pu tourner la page de Staline et de Lénine, des goulags, et même des purges sans qu’on leur demande des comptes !  Il est vrai que LENINE, et pas mal de hiérarques soviétiques, eux, appartenaient à certaine "ethnie", comme, d’ailleurs, quelques dignitaires "nazis"….  

           Cordialement, Jean-Claude THIALET

    Répondre
  74. EIFF

    14/03/2008

    Plutôt que ses frasques et ses fausses bonnes idées exaspérantes monsieur Sarkozy ferait mieux de s’inspirer de la loi juive israëlienne qui interdit le droit du sol automatique et qui garantit la préférence nationale, les Français lui ont fait confiance pour stopper l’immigration et libérer le travail mais aujourd’hui Sarko l’Américain, l’ami d’Israël, nous enfonce dans l’insécurité, et l’immigration de masse continue à déferler sur notre territoire à vitesse grand V, à peine 30 000 expulsions ( dont les 3/4 réalisées en Outre-mer ) alors que l’immigration globale et irrégulière ne cesse d’augmenter avec toutes les conséquences que l’on connait et tous les gaspillages que l’on subit.

    Répondre
  75. sas

    14/03/2008

    Va pas si loin aude…..il y a quelque année dans les balkans……des extermination en règle et des camps de la morts étaient largement opérationnels et filmés au 20h00…..sauf que cette guerre était voulu et faite par l’axe des enculés initiés…….ALORS RIEN…..NADA………les seuls aà finnir devant le TPI sont les méchants serbes….

    Idem en irak……afganistan etc,etc,etc

    sas qui dit qu’on a bien compris le fonctionnement bde ce système ultramafieux…….où les lois et la morale ne concernent que les profanes ou les initiés selon l opportunité du moment…

    sas

    Répondre
  76. Jean-Claude THIALET

    14/03/2008

    14/03/08    – "Les 4-Vérités"

    OAK, permettez au roseau pensant que j’essaie d’être, de vous répondre à propos du "manichéïsme". En réfléchissant un peu, vous auriez pu comprendre que mon propos ne visait pas les monstres "nazis", "communistes" ou autres, mais, TOUT SIMPLEMENT, les Mesdames et les Messieurs Tout LE MONDE, vos, nos, parents, grand’parents, etc. qui vivaient en FRANCE aux "heures les plus sombres" (et non les plus "troubles", comme je crois l’avoir écrit plus haut) de notre Histoire. Façon de parler d’ailleurs si l’on se reporte plus en arrière avec, notamment, la période de la Révolution ou des Guerres de Religions…

    Le "manichéïsme" que je regrette est précisément celui que l’on a appliqué à la "Libération" en classant les gens en "Collabos" (pétainistes, si vous préférez) et résistants (Gaullistes et/ou "cocos", si vous préférez), les premiers étant les "mauvais", les seconds les "bons"…. Si jeune soyez-vous, vous ne pouvez l’ignorer. D’autant que ce manichéïsme persiste en France : si vous êtes de gauche, vous êtes forcément "résistant", si vous appartenez à la Droite nationale ou êtes dans sa mouvance, vous êtes forcément un "Collabo" ! (1)

    Par ailleurs, j’ai cité effectivement un exemple, des "saloperies" (je reprends-là votre mot !) d’un Juif. Mais si vous m’aviez lu attentivement, son cas a été loin d’être unique, et vus le savez sans doute aussi bvien que moi …Sans parler du cas de Joanovici, il y a eu de nombreux Juifs qui ont, comme le médecin cité dans mon exemple, collaboré avec les Allemands pendant la Guerre. La différence entre ces "collaborateurs" très particulier, et tous autres qui en avaient fait  parfois beaucoup moins, c’est que les premiers ont été "blanchis" contrairement aux autres qui, quand ils n’ont pas fini en prison (ou pire !) ont été ostracisés. Ainsi de cinéastes (il y a eu des cinéastes juifs qui ont continué à tourner PENDANT l’Occupation et APRES !), d’écrivains et autres qui, eux   – je n’ose dire parce qu’ils n’étaient pas Juifs – ont été interdits de tourner, d’écrire, etc.(2)

    C’est pour cela que je fais partie de ceux qui en ont ras-le-bol de toutes celles et tous ceux qui, délibérément ou non, entretiennent cette "division". Nul être humain n’est parfait, même s’il y a en qui sont meilleurs que d’autres. Nul n’a le droit de donner des leçons aux autres sous prétexte que son père, son grand’père, etc. a été (ou n’a pas été) ceci ou cela … On en est arrivé dans notre pays où chacun se cherche un parent "résistant", "juif", "ouvrier", descendant d’esclave, etc. pour faire partie des "BONS". Ce qui me fait penser à je ne sais plus quel acteur américain qui disait en substance : "J’ai de la chance, je suis noir et borgne, j’en aurais eu davantage encore si j’avais été aussi juif !". Ses propos remontant à quelques lustres, il aurait pu ajouter "homo". Et même, pourquoi pas, "maçon". Il y a longtemps, on le sait, que le ridicule ne tue plus, en France particulièrement !

       Bon dimanche, cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) c’est oublier que le premier véritable résistant aura été, en FRANCE, Honoré d’ESTIENNE d’ORVES, fusillé en 1941 au Mont-Vélérien. Officier de marine, catholique fervent, il apopartenait à ce que l’on appellerait aujourd’hui la "DROITE NATIONALE". Et les premiers "collabos" ont été les communistes qui, en juin "40" AVAIENT APPELE LES OUVIERS A FRATERNISER AVEC LES ALLEMANDS A LEUR ENTREE A PARIS !

    (2) je pense à Jean-Paul SARTRE qui avait publié et même fait jouer ses pièces (avec leautorisation de la Kommendatur !) et qui, à la "LIBERATION", avait préisdé un Comité d’épuration. Comité qui avait condamné des écrivains, des cinéastes, etc qui, eux aussi, avaient continué à "produire". A la différence près que ceux-ci n’avaient ppur seule ressource que ce métier, tandis que, professeur,. Jean-Paul SARTRE aurait pu, lui, s’arrêter d’écrire….

     

    Répondre
  77. Rosanov

    14/03/2008

    Cet article est courageux tant certaines opinions n’ont pas droit de cité dans notre pays.

    Je suis absolument d’accord avec Pierre Lance et je vais même parfois jusqu’à me faire la réflexion que les victimes d’hier sont souvent devenues les bourreaux d’aujourd’hui.  Il convient de remarquer que le patron de Médecin sans frontières (juif lui-même) a fait des déclarations dans ce sens. On salue au passage sa grande probité, lui qui demandait de ne plus envoyer d’argent après un raz-de-marée.

    Mais juste un exemple à l’appui de cette impression de retournement des valeurs. Parmi les commentateurs ci-dessus qui désapprouvent l’article de P. lance, le nommé Netchayev (post du jeudi 13 mars 2800 – 18:35) se rapproche des nazis en parlant de <Borgne> pour désigner Le Pen.   On dirait qu’avant de reprocher des propos ou des idées politiques à JMLP, on lui reproche une infirmité.  Ce Netchayev, aveuglé par un fanatisme qui n’a sans doute rien à envier à celui du bord opposé, a-t’il seulement compris qu’à travers une désignation aussi abjecte, il insulte toutes les personnes atteintes de la même infirmité, et indirectement tous les infirmes ?  Les nazis avaient d’ailleurs bien cette façon de voir les choses.  C’est à ce genre de détail que l’on entrevoit une nette tendance à un retournement de l’histoire (ce qui ne me fait pas prendre le parti d’en face toutefois).

    A JC Thialet,

    c’est toujours avec plaisir et intéret que je lis vos interventions mais j’apprécie tout particulièrement les commentaires que vous avez écrit à la suite de cet article. 

     

    A Jaurès,

    il est évident que vous avez toujours autant de mal à vous faire à l’idée qu’on a droit de penser autrement que vous et surtout autre chose que les vérités "officielles".  La libre pensée et la liberté tout court ne sont pas réputées pour être des valeurs de gauche. Ca tend à se confirmer à la lecture de beaucoup de vos commentaires. Je me souviens encore avec délectation de votre intervention pour demander au webmaster d’interdire un commentateur qui avait simplement traité <d’attardés mentaux> les adeptes de Ségolène Royal.

     

    Répondre
  78. EIFF

    14/03/2008

    Netchayev "Ouais, le business de la Shoah rapporte tellement, que le gouvernement israélien vient, après plusieurs discussions houleuses, de mettre en place une indemnisation de 30 Euro pour chaque personne déportée"

    Les allemands ont payé 60 milliards d’euros de réparations depuis 1952, comment se fait-il que les quelques 250 000 rescapés qui résident en Israel n’ont quasiment jamais rien touché de ces sommes et qu’aujourd’hui le gouvernement israelien en est réduit à verser quelques euros pour sauver les apparences de ce scandale ?

    Répondre
  79. IOSA

    14/03/2008

    Un bel article, même si parfois je ne suis pas d’accord sur d’autres de ce même journaliste, car en vérité c’est le reflet exacte du raz le bol général envers la Shoah.

    C’est comme à la cantine, quand vous mangez un plat qui demeure le même chaque jour, celà vous donne envie de vomir.

    mais là, ce n’est pas obligatoire, il n’y a pas cette excuse de la faim, il n’y a que cette idée que les générations futures doivent "souffrir" pour quelque chose que d’autres ont fait.

    Cette planification de la souffrance insensée que l’on donne comme un certains Jésus distribua des petits pains mènera sans nul doute à désertifier…bannir de l’esprit des jeunes ce qu’était même la Shoah.

    Et oui, l’esprit humain étant ce qu’il est, il se protègera de ce qui l’agresse par l’oubli et le rejet.

    Quand a savoir si la Soah emporta des millions de morts dans des fours crématoires, il n’y a plus ce sentiment de justice réclamé par ceux qui ont connu cette atrocité, juste un souvenir qui fait mal car celà n’était pas de notre fait..à nous qui n’étions pas nés a cette époque.

    Puisque la Soah est enseignée à l’école et que l’on sait que durant celle ci il y a eu 6 millions de morts…Enseignons aussi ce qu’est la religion qui durant l’inquisition ( 5 siècles environ) assassinat 8 millions de femmes sous le couvert d’une idée somme toute identique à celle qui conduit presqu’autant de juifs ( et de non juifs) à la mort.

    Pas de rapport me direz vous? Pourtant si…….IDEOLOGIE.

    Laissons les vieux vivre leurs souvenirs et laissons les jeunes vivre leur avenir……

    Répondre
  80. Aude

    14/03/2008

    « Oui, la Shoah a été l’unique exemple dans l’histoire des hommes, où un criminel a mis en place un système industriel pour exterminer un peuple tout entier, dans des conditions qui défient l’imagination, c’était il y a tout juste 60 ans. » Argument que j’ai souvent entendu mais en quoi c’est pire que ce qui s’est passe au Rwanda par exemple ou des citoyens ordinaires ont pris la machette pour decouper leurs voisins uniquement coupables d’etre d’une ethnie differente ?

    Répondre
  81. Arthur Roak

    13/03/2008

    JC Thialet, on aimerait savoir ce que vous appelez  "le manicheisme" …est-ce le fait de dire que les Nazis étaient des fanatiques totalitaires qui voulaient exterminer les juifs et tout un tas de gens  et que leurs victimes meritaient d’être sauvées et défendues ???
    On doit en conclure de vos exemples que le manicheisme (Méchants Nazi / pauvres victimes juives) est un mensonges ? (vous parlez "d’imposture" !)

    Vous pointez du doigts quelques individus qui ont mal agit, et alors ? Qu’est-ce que cela change qu’ils aient des parents juifs ou moldo-slovaques-catholiques ?
    Depuis quand les juifs ne sont plus des individus, en quoi les saloperies de l’un d’entre eux vous donne l’autorisation d’accusser l’ensemble des juifs ?

    Ou alors vous pretendez que vos exemples sont le reflet d’une verité générale ? ( à savoir les juifs sont en grande partie responsable de la shoa par leur active collaboration avec les nazis)

    Répondre
  82. Jean-Claude THIALET

    13/03/2008

    13/03/08    – "Les 4-Vérités"

    A quelques "posteurs" (je n’ose écrire imposteurs !) :  c’est fou ce que l’on rencontre, plus de soixante ans après la période "la plus trouble de notre histoire",  de gens qui ont eu un père, un grand’père, et même une mère ou une grand’mère, un opncle ou une tante, voire même plusieurs, qui ont fait de la résistance, sauvé un enfants juif, et même plusieurs (parce qu’on ne pouvait pas dormir à cause des résistants qu’on torturait ?), etc à croire que la FRANCE est peuplée de descendants de résistants ou de déportés, mais aussi de "Justes"….

    Et si l’on parlait, un peu, pour ne citer qu’un seul exemple, du père (juif, je le précise !) d’une vedette de télévision que j’aurais la charité de ne pas nommer bien qu’il se soit vanté de ne pas recevoir Jean-Marie LE PEN  –  fils lui-même d’une victime des Allemands – qui (ainsi d’ailleurs qu’à certaine pécore du cinéma qui a refusé récemment de le croiser sur le plateau de TF1) ne lui a jamais rien fait, pas plus qu’à un seul Juif ! Médecin de son état, et bien que Juif donc, l’homme dont je parle avait été médecin-chef du camp de Drancy. Mieux, ou pire   – comme on voudra – il avait accompagné le sinistre Aloïs Brunner et son équipe à … NIce. Comme le révèle Maurice RAKSFUS (qu’on ne peut accuser d’antisémitisme, ni de révisionnisme) dans son livre iconoclaste   – "DRANCY, UN CAMP DE CONCENTRATION TRES ORDINAIRE 1941-19443 Manya, 1991) –   dans lequel il relate aussi que, parmi les personnes qui accompagnaient les "nazis" dans leur chasse à l’homme à Nice, figuraient des "spécialistes juifs" chargés de vérifier sous les porches d’immeubles si les hommes interpelés étaient circoncis ou non. Ce sont ces hommes qui ont d’"ailleurs fourni (pour se dédouanner, et/ou en prétendant qu’ils jouaient le double jeu ?) l’identité des responsables SS de ces raffles. Comme l’attestent les archives  du Centre de Documentation Juive Contemporaine.

    Tout comme, pour en revenir à DRANCY, c’est un Comité auto-constitué de Notable Juifs qui s’était chargé de désigner les "Juifs à déporter". Comme je l’avais relaté naguère dans "Les 4-Vérités" lors du procès PAPON. Alors, de grâce, cessons d’être manichéens … Et laissons face à leur conscience les hommes et les femmes, juifs, chrétiens ou athées de cet époque, résistants ou prétendus tels, collabos ou prétendus tels,  qui sont aujourd’hui plus qu’octogénaires, quand ils ne sont pas depuis longtemps face à leur Créateur. Et surtout, ne nous inventons pas dans notre Panthéon familial personnel des "héros", des "justes" inconnus, ou simplement des victimes, etc.pour donner plus de crédit à nos propos. Ou alors, comme d’autres leurs cicatrices, ou leurs décorations, je vais être obligé, moi aussi, non pas d’en inventer, mais tout simplement d’en sortir de l’oubli !

    Et, pour en revenir au sujet de l’article qui est au centre de nos commentaires, je reciterai Annette WIERVIORKA dont je parle dans un précédent "post" pas encore publié : selon elle (elle est une spécialiste rconnue  de la SHOAH), on n’oubliera pas la SHOAH, la "mémoire" ne s’effacera pas. (1)Alors, inutile d’en rajouter en accusant du crime suprême  – le révisionnisme – ceux qui   – Historiens, Politiciens ou simplement journalistes d’ivestigation  –  parce que par nature, ils veulent s’en tenir aux faits, sont amenés à rectifier tel …. (ici un mot censuré) de l’HISTOIRE…. L’horreur de l’HOLOCAUSTE est suffisamment grande, suffisamment terrible, et elle n’a pas besoin qu’on en rajoute au risque de faire douter ceux qui ont du mal à admettre l’inommable, ou l’indicible sous le prétexte qu’ils n’étaient pas nés, ne l’ont pas vécu ou qu’aucun de leurs proches n’en a été la victime…

          Cordialement, Jean-Claude THIALET  

    (1) tout en faisant le constat (récememnt sur RTL) que, plus on parle de la Shoah, plus l’antisémitisme grandit ! 

    Répondre
  83. Jea-Claude THIALET

    13/03/2008

    13/03/08    – "Les 4-Vérités" –

    Comme dans le cochon, tout est bon, et même excellent, dans cet article de Pierre LANCE. Et si l’on ne devait en retenir que deux choses, ce serait son titre ô combien courageux dans un pays soumis à la dictature de la "Mémoire" : "RAS LE BOL DE LA SHOAH !";  et sa conclusion : "LE "DEVOIR DE MEMOIRE" N’EST PAS A SENS UNIQUE !"

    Mais je voudrais relever, dans le corps de cet article, la partie, les parties, dans lesquelles Pierre LANCE note deux choses importantes :

         – qu’il ne faut pas confondre la WERHMACHT avec les "Nazis" (1) alors que, si l’on interroge les Français formés par l’EDUCATION NATIONALE, tout ce qui portait un uniforme allemand pendant la dernière Guerre était forcément "NAZI". Et même, en corollaire, TOUS les Allemands étaient des "NAZIS" !

          – que, contrairement à ce que l’EDUCATION NATIONALE appris aux générations qu’elle a (dé)formées, et même si Pierre LANCE ne l’écrit pas (ne le pense peut-être pas) le régime vichyste a su fermer les yeux sur l’immense élan de solidarité des Français pour secourir les Juifs de France.  On n’arrache pas 250 mille personnes "aux griffes de la Gestapo" sans la complicité, au moins passive, des Agents d’autorité qui étaient en première ligne ! 

    Pour ce qui concerne¨la proposition de Nicolas SARKÖZY que je n’oserai qualifier d’abracadabrantesque, je ne suis pas persuadé qu’il l’ait faite parce qu’ "il est, comme tous les Français (dixit Pierre LANCE) SOUMIS A LA PRESSION DU DEVOIR DE MEMOIRE dont on nous rebat chaque matin les oreilles à propos de l’Holocaute…." (fin de citation). N’ayant pas pour le Président les faiblesses de P.L., je reste persuadé que, à l’instar de tous les politiciens de gauche comme de droite, le Président ne sait que faire pour payer son tribut à certain lobby. La preuve, c’est que, de son propre chef, il avait soumis son projet aux instances du CRIF AVANT même le dîner annuel de cette organsation ô combien influente qui rassemblait ce soir là toutes les instances politiques (majorité et opposition, y compris le PCF et la gauche extrême, fraternellement réunis), à l’exception évidemment de Jean-Marie LE PEN (on se demande bien pourquoi) (2), sans parler, bien sûr du gratin de la finance, du showbiz, et les hiéraques du Catholicisme, du Protestantisme, de l’Islam, et de bien d’autres que j’oublie !

    . La preuve encore, c’est que cette idée de faire parrainner un enfant de la Shoah par chaque enfant de CM2 (3) a surpris même sa conseillère "en mémoire" qui s’est déclarée choquée.

    Tout comme l’avait été Annette WIERVORKA, directeur de recherche au CNRS, historienne, spécialiste de la Shoah qui avait eu le courage (elle, elle peut se le permettre !) de déclarer à ce sujet sur RTL : "PLUS ON PARLE DE LA SHOAH, PLUS L’ANTISEMITISME AUGMENTE !". On ne peut pas être plus claire ! Cette même Annette WIERVORKA, sans la moindre concertation avec Simone VEIL, avait d’ailleurs dit au sujet de Nicolas SARKÖZY : "Ce n’est pas le rôle du Président de s’occuper du contenu de l’enseignement scolaire" (j’aimerais bien savoir ce que A.W. pense de la Justice qui, elle, s’occupe du contenu de l’Histoire, ou plutôt de l’avis des Historiens sur certains sujets …), et "On ne traumatise pas (ndrl. elle voulait dire : il ne faut pas traumatiser) un enfant en lui faisant ce cadeau de la Mémoire".

    Et la meilleure preuve que Nicolas SARKÖZY n’était pas victime lui-même de cette "pression du devoir de mémoire" serait que, malgré les avis les plus autorisées (à commencer par celui de Simone VEIL), il s’est entêté (avec la complicité servile d’un de ses ministres) à vouloir pérénniser son projet. Une Commission (encore une) a été constituée à cet effet. Pour l’enterrer, selon le mot de CLEMENCEAU ?

          Cordialement, Jean-Claude THIALET 

    (1) mot dont je ne cesserai de rappeler qu’il a été forgé par les "Cocos" pour faire oubler "NATIONAL-SOCIALISME" et surtout qu’on retrouvait le mot "SOCIALISME" dans URSS (Union des Républiques SOCIALISTES), autrement dit que les "Nazis" et les "Cocos" sont des frères séparés de la Socialie !

    (2) CITATION : "Tous ceux qui voit en lui (JM LE PEN) un "nazi" font preuve d’imagination, ou alors, il ne savent pas ce qu’est le "Nazisme", ce qui m’étonnerai car, chaque année, ils écrivent des tas de livres dessus" (Patrick BESSON, journaliste-écrivain "de gauche", in "Le Point", 22/11/99). Ce à quoi je rajoute à l’intention des "non sectaires" : remplacez "Nazi" et "Nazisme" par "Raciste" et "Racisme" ou par "Anrisémite" et "Antisémistime" et vous aurez tout bon ! 

    (3) quand on sait qu’il y a eu 11 mille enfants français juifs  morts en déportation et qu’il y a environ 600 mille enfants en CM2 !

    (4) Cette même Annette WIERVORKA qui ne cesse de répéter qu’il n’y a pas de "risque de perte de LA mémoire" a déclaré notamment : "Les Juifs de France (NDRL. Pourquoi pas Français juifs, tout simplement ?)  ne sont pas Israëliens", ou encore : "Demander aux Juifs de France (ibid.) de prendre partie dans le conflit israëlien relève de l’antisémitisme" (in "L’HUMANITE" 12/04/03) (5)

    (5) Je crains que les Français juifs, comme les Français musulmans n’aient décidé de s’impliquer d’eux-mêmes dans le conflit israëlo-palestinien.

     

    Répondre
  84. Anonyme

    13/03/2008

    Eh oui, il fallait bien que cela finisse par arriver.

    Voilà que certains esprits se mettent à vouloir calculer des ratios relatifs au nombre de fois que le mot "Shoah" est prononcé, sans parler de ceux qui tiennent des propos qui n’ont rien à envier au borgne; mais de quoi parle-t-on ?

    Oui, la Shoah a été l’unique exemple dans l’histoire des hommes, où un criminel a mis en place un système industriel pour exterminer un peuple tout entier, dans des conditions qui défient l’imagination, c’était il y a tout juste 60 ans.

    A leur retour en France, les Français ne voulaient pas écouter les choses terribles que les déportés voulaient leur raconter et ils ont laissé ces malheureux rescapés, hantés par l’enfer qu’ils avaient vécu, mariner dans leurs horreurs, dans le silence, le deuil, l’injustice et la douleur.

    Ces rescapés-là ont-ils demandé des indemnités ? Ont-il exigé qu’on leur restitue tout ce qu’on leur avait volé ? Même pas, ils voulaient juste un peu de justice, de la compréhension et la reconnaissance de toutes les horreurs qu’ils avaient vécu. Au lieu de sombrer dans la folie et la vengeance, ils se sont installés à leurs machines à coudre et ont repris le travail, comme si de rien n’était.

    Ce n’est qu’au début des années 70 que les médias ont commencé à parler de la Shoah, à montrer des photos de l’enfer nazi et à diffuser des films d’actuaité.

    Prétendre comme le font sans cesse, les mêmes clowns qui prétendent qu’il s’agit d’un business organisé pour extorquer des fonds qui ne sont que des indemnités de compensation de tout ce qui a été volé ou confisqué à ces malheureux, en s’appuyant sur le livre plus que contesté de FInkelstein, est la plus grande escroquerie intellectuelle que j’ai lue. Au fait, vous qui dénoncez ces pratiques maffieuses dirigées contre tous les citoyens européens, combien vous a-t-on extorqué ?

    La parole antisémite s’étant libérée grâce aux nazislamistes qui vomissent leur haine et leur antisémitisme sur l’ensemble de la planète, voilà que des pieds nickelés, un peu bas du plafond, reprennent à leur compte des idioties sorties de leurs cervelles tellement embuées, qu’il n’y a rien de cohérent pour étayer leurs  "raisonnements" et encore moins dans leurs "arguments".

    Ouais, le business de la Shoah rapporte tellement, que le gouvernement israélien vient, après plusieurs discussions houleuses, de mettre en place une indemnisation de 30 Euro pour chaque personne déportée, c’est le tirage du gros lot du loto on vous dit !

    Après la plus grande horreur de l’histoire des hommes, il aura fallu attendre moins de 60 ans pour retrouver l’ambiance et la folie qui a saisi certains, au point qu’ils divaguent comme leurs aînés, qu’ils ne réagissent plus à la parole antisémite et qu’ils sont imperméables aux menaces du fürhrer de Téhéran, qui promet lui, de finir le travail commencé par Adolf… En fin de compte, rien de bien nouveau, si ce n’est un dégoût de plus en plus grand envers certains qui se reconnaitront.  

    Enfin, il existe des "territoires français" où il est interdit d’enseigner la Shoah à des arabo-musulmans qui réclament à leur tour, leur portion de Shoah via la colonisation passée, tandis que M’Bala M’Bala demande la reconnaissance de l’esclavage, comme une forme de "génocide". Alors, ces "jeunes" sont-ils saturés de la Shoah qu’ils comparent à un accrochage violent dans la bande de Gaza ?

    Albert Camus a très bien expliqué ce fléau qui frappe certains esprits, dans différents ouvrages et il avait prévu que si on ne mettait pas une limite dans le temps, on ne pourrait jamais arrêter le cycle de la repentance infinie et les demandes sans fin de pardon.

    C’est lorsque les esprits sont aussi perturbés qu’actuellement, que le pire peut arriver…

    Netchayev

     

    Répondre
  85. Jaures

    13/03/2008

    Curieux de voir se cotoyer sur ce site l’article de Millière dénonçant l’anti-sémitisme en France et ceux de Dumait et Lance illustrés par les commentaires qu’ils suscitent. Je comprends que Millière soit ainsi sensibilisé à l’anti-sémitisme: vu les personnes qu’il cotoit tous les jours, ce n’est guère étonnant.

    Répondre
  86. Frank

    13/03/2008

    Votre bullshit sur un débile comme Finkelstein et vos arguments débiles sur le fait que les juifs créent l’antisémitisme prouvent simplement que vous êtes en fait totalement hostiles au fait de faire disparaître l’antisémitisme européen.

    La Shoah est le résultat d’une haine développée sciemment pendant 2000 ans que vous voulez péréniser à tout prix. Certains occidentaux ont voulu prouver qu’ils valaient mieux que ça en essayant de faire régresser l’antisémitisme par l’éducation mais ça vous est insupportable.

    Répondre
  87. Stéphane

    13/03/2008

    Ouh là là l’article et les réactions, ce n’est vraiment de la droite libérale ça, cela me rappelle plutôit les saillies de ce cher Jean-Marie à qui grâce les idées de la vraie droite sont durablement sectarisée et décrédibilisé.

    On va rappeler quelques petites choses :

    * L’une des motivations principales reconnus à déclencher sa guerre et ses conquêtes territoriales était d’éradiquer les JUIFS de la terre entière

    * Oui la France a perdu la guerre et Oui l’état français officiel de l’époque a collaboré avec le régime NAZI. Oui c’est la police et la gendarmerie française qui était chargée de l’arrestation des juifs et qui les livrait directement aux NAZIS pour expédition vers les camps de la mort. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu de juste, de résistants, etc … mais on ne peut pas voir qu’une factte des choses. Le probleme du sieur DE GAULLE est que pour bâtir sa propre gloire il a bati une image totalement fausse des choses : la France a résisté, gagné la guerre, etc … La france s’en est sorti grâce aux US et on devrait aujourd’hui encore ne pas l’oublier

    * Oui la SHOAH est un crime spécifique à tout autre de part l’intention, les méthodes et le nombre de morts causés. Je suis d’origine vendéenne et il est tout à fait ridicule de comparer la situation des guerres de vendée et celle de la SHOAH. Le but n’est pas de créer une compétition des mémoires mais de regarder les choses en face pour éviter que la bête immonde ne ressurgisse quelque soit sa cible. Au dela des JUIFS c’est l’humanité qui a été détruite et bafouée par de tels actes.

    En tout cas au vu de l’article et de certains commentaires, on a du souci à se faire quant à l’évolution de certains. Parce que d’un côté vous condamnez l’islamisme et les terroristes (et moi aussi) mais de l’autre vous partagez un certain nombre de leurs visions et convictions visiblement.

    Et effectivement je préfère l’approche de Guy Millière !

    Répondre
  88. Guillermo

    13/03/2008

    A Luc Sembour,

    je suis bien d’accord avec vous.  Toutefois quand vous dites qu’il faudrait envoyer l’article à Klarsfeld, je pense que vous le dites juste pour la forme.

    Dans les faits ça ne servirait strictement à rien, car il s’agit avant tout d’un fond de commerce … juteux s’il en est.  

    Et ensuite Klarsfeld & fils ont largement dépassé la simple vengeance, laquelle peut être tenue pour légitime, pour se situer au stade de la haine pure et simple. Dans ce dernier stade, s’il n’y a plus d’ennemis on continue de s’en trouver, notamment en cherchant à culpabiliser tous azimuts.  A nous de ne pas nous y laisser prendre.  Et tant mieux s’ils contribuent  -bien involontairement-  à nous rendre plus sympathiques les Allemands (je n’ai pas dit les Nazis), Belges, Norvégiens et autres peuples, tout aussi abusivement stigmatisés que nous.

    Répondre
  89. Guillermo

    13/03/2008

    A claudia,

    votre évidente mauvaise foi me rappelle cet Africain qui m’avait déclaré que les Français étaient tous  racistes après que je lui ai fait remarquer qu’il n’avait pas fumer dans le métro ni à mettre ses pieds sur le siège.

    _____

    A SAINT-TEX,

    "…Les juifs poussent à bout et se font ainsi paradoxalement les ouvriers de la haine raciale".  Je suis tout-à-fait de votre avis; encore que quand on dit les Juifs je serais plutot d’avis de parler prudemment de certains d’entre eux. Je n’ai d’ailleurs aucune idée de l’exacte porportion du fanatisme dans la comunauté juive.   

    En appui de cet argument,  je signale qu’un jour j’ai vu 3 jeunes fanatiques placarder dans le métro (décidément il s’en passe des choses dans le métro, c’est bien un microcosme de la société) des affiches comme quoi l’on devait boycotter la RATP au simple motif que certains Juifs avaient été déportés pendant la guerre dans des camions de la RATP !!!!  Pourquoi aussi ne pas aussi boycotter Michelin, les camions étant certainement équipés de pneus Michelin qui était la seule marque connue à l’époque en France ?

    Bref je crois que tout comme les Musulmans "modérés"  s’il en existe, devraient condamner fermement les attentats perpétrés au nom de l’Islam;  les Juifs "de bonne foi" devraient faire le ménage au sujet de toute la haine réciale qui est véhiculée en leur nom.

     

     

     

    Répondre
  90. Arthur Roak

    13/03/2008

    "Saint Ex", soyons clair et direct : vous MENTEZ !

    Le livre de Finkelstein est en vente libre, Libération lui à même consacré une page entiére lors de sa sortie.
    Il est tellement interdit qu’il est en promo sur Amazon –
    http://www.amazon.fr/Lindustrie-lHolocauste-r%C3%A9flexions-lexploitation-souffrance/dp/2913372104

    Quand à Simone Veil, heureusement qu’elle est là, ça permet d’éviter de parler des :
    -deputes français catholiques qui ont voté la loi sur l’avortement,
    -de Giscard d’Estaing
    -des meres qui ont avortés (massivement, aussi bien avant et après la loi) dans leur immense majorités catholiques, ne sont-elles pas responsables de leurs actes ???
    -ca permet aussi d’éviter de comprendre que l’avortement a été autorisé dans la quasi-totalité des pays occidentaux à peu pres à la meme epoque sans que de Simone Veil ne soit là.

    Répondre
  91. Anonyme

    12/03/2008

    Bon article, mais qui ne montre pas la cause de cette culpabilisation organisée.

    Elle est parfaitement bien décrite et explicitée dans l’ouvrage de Finkelstein (un juif) : "L’industrie de l’holocauste" (ouvrage interdit).  Il y explique que certain groupes d’influence formés de certaines famille juives aisées font de véritables campagnes organisées depuis la dernière guerre pour culpabiliser les peuples et pousser leurs gouvernants, inquiets d’être politiquement correct, à leur payer des dédommagements.  Or seules quelques familles juives puissantes reçoivent ces dédommagements alors que tous les autres, plus modestes, ne reçoivent pas un copek.

    Selon Finkelstein, les juifs ont même réussi à occulter de ses dédommagements les tziganes, les résistants, les gitans, les roms, les slaves, etc, tous déportés comme eux pour que l’on ne se souvienne que des juifs exclusivement.  Et ça fait en effet 63 ans qu’on nous rebat régulièrement les oreilles avec ça : de quoi faire une "indigestion" mentale.  Comme ça on ne pense pas aux Palestiniens.

    Le plus bel exemple de ce racket organisé est celui de la Belgique qui vient d’accepter de payer 110 millions d’euros à 5000 personnes juives.

    Résultat : le risque d’effet inverse est effectivement grand en causant de plus en plus une exaspération des autres peuples aussi meurtris par les nazis et soviets.  Les juifs poussent à bout et se font ainsi paradoxalement les ouvriers de la haine raciale qui les pourchassent dans le monde.  Tout ça pour le fric.

     

    Par ailleurs, un ami me faisait observer : Simone Veil, en faisant promulguer la loi sur l’avortement, n’est-elle pas quelque part responsable de 10 millions de bébés avortés ?  Une vengeance pour son peuple exterminé ?  Allez savoir ce qu’il se passe dans l’inconscient des rescapés.  Il se passe des choses étranges dans ce monde.

    Répondre
  92. claudia

    12/03/2008

    Actualité droite libérale ? Ah ah, c’est donc vrai qu’il existe un vivier antisémite en France . C’est bizarre mais je ne pensais pas cela possible. Allez je rentre en Allemagne au moins ils sont plus clairs et plus denazifié qu’en France.

    Répondre
  93. Jack

    12/03/2008

    Tout est dit  Monsieur  Pierre Lance.

    En Allemagne, on nous rabat les oreilles tous les jours avec ce même thème.

    Répondre
  94. EIFF

    12/03/2008

    Le célèbre "devoir de mémoire" est encore une invention et un produit de la novlangue du système et des lobbies revendicatifs communautaires qui matraquent et traquent sans relâche le citoyen pour lui faire avaler sa vision exclusive et le faire plier sous certains prétextes et intérêts financiers non-dits (voir le livre de Norman Finkelstein : "L’Industrie de l’Holocauste, réflexions sur l’exploitation de la souffrance des juifs" 2001). Le devoir de mémoire n’est pas l’Histoire mais le plus souvent un instrument de propagande, un outil de harcellement psychologique et quelquefois un moyen d’extortion et de chantage pratiqué par des petits commissaires staliniens fanatiques qui prétendent faire la pluie et le beau temps et nous imposer leur bonheur soviètique. 

    Répondre
  95. sas

    12/03/2008

    Attention mr lance…….vous tombez sous le coup des lois :Gayssot , fabius,deviedjan…..pour le 1/10 émé de ses propos ,d’autres ont été condamné immédiatement,viré de leur fac,amendé lourdement,et condamné à de la prison…..

    ……que ne pourrait trouver en arrière pensées clairevoyantes nos juges ripoublicains initiés……qui ont maintenant la charge de deviner les sous entendus……

    Mais le sieur finkelkrau l’a dit sans être lui poursuivi(c’est un juif aussi alors…)……la shoa est devenu un objet de commerce…….donc commerçon.

    sas

    Répondre
  96. Grossamn

    12/03/2008

     Dans n’importe quelle librairie vous trouverez en permanence une bonne douzaine de livres sur l’Holocauste, les nazis, les souvenirs de déportés (juifs), les camps etc.. Ce n’est pas l’oubli qu’il faut craindre mais la saturation et la lassitude.

    Non au devoir de mémoire sélectif et orienté. J’aimerais trouver autant d’ouvrages sur les crimes du communisme et  sur le génocide vendéen.

    Répondre
  97. MAGNE

    12/03/2008

    Bonjour . L’énormité du massacre des juifs ( femmes , enfants , civils ) , le travail pour les éliminer presque d’une manière scientifique , a de quoi choquer .

    J’ai été vacciné contre le négationnisme par ma grand-mère maternelle , trés jeune enfant , qui habitant 18 rue Gambetta à Villeneuve sur Lot s’était vu proposer le garde de peits enfants juifs . Sa réponse ( habitant à 😯 mètres de la Gestapo ) fut immédiate : On ne peut pas dor’mir à cause des cris des résistants qu’on torture toutes les nuits , mes petit-enfants sont connus , Confiez nous ces enfants on les conduira à Dausse chez les C. agriculteur qui s’en occuperont . Mes grand- parents ne sauvaient pas des enfants juifs , mais des enfants tout court . Quand on pourchasse des enfants , ce n’est pas pour leur offrir des bonbons .Notre famille n’a pas vocation à demander le titre de juste .

    Un ami de ma famille disait toujours , portant un nom juif et habitant  le nord de la France : quand on me demandait mes papiers , la police et l’armée allemande me conduisait immédiatement dans des WC pour vérifier si j’étais circoncis . Comme il ne l’était pas , on le laissait repartir .

    Le Maire de notre ville a été sauvé de cette manière , Michel Foucauld , Madame Weil et… Des familles entières ont été décimées et leurs parents miraculés se souviennent . On ne leur a donné aucun choix .

    Tant qu’un seul de ces survivants sera vivant , la Shoah est indispensable pour que la douleur de ces gens puisse , autant se faire que peut , s’atténuer .

    Il n’y a plus personne pour pleureur les victimes de la Saint Barthélémy , des colonnes infernales en Vendée etc …

    Bien cordialement .MAGNE

    Répondre
  98. Rosanov

    12/03/2008

    Article que je trouve excellent.  Jamais Guy Millière ne voudra lire ça !

    Répondre
  99. david martin

    12/03/2008

    La Shoah n’a rien à voir avec la St Barthelemy , la croisade albigeoise ou même la Terreur . Au delà de la comptabilité (soit dit en passant, quelle insulte pour les morts), c’est la seule tentative INDUSTRIELLE d’éradiquer un peuple , une culture , de la bannir de l’histoire des hommes. Ras le bol de la Shoah, dit Mr Lance ??? Je répondrais Ras le bol de Mr Lance !!

    Répondre
  100. grepon le texan

    12/03/2008

    Que chaque enfant supporte le poid de memoire de quelqun tue par l’etatisme, ce serait un travail vingt fois plus penible  quand meme.  Le juifs sont une petite fraction du decompte enormissime.   Dans leur cas c’etait un socialisme du type nationaliste, la cause de leur souffrances et de leur morts.   Chez bien d’autres c’etait des socialismes de type internationaliste.    La cause principale reste le meme:  trop  d’etat, etat-dieu.

    Mais aucun politicien aurait les stones necessaire pour le dire, alimente comme il le sont par l’etatism qui bouffe les nations d’Europe pendant que les vecteurs de la maladie mentale qui s’appelle islam continuent a procreer joyeusement parmi les futurs ruines.

    Répondre
  101. Luc SEMBOUR

    12/03/2008

    Bon article. Il faudrait le faire parvenir à M. KLARSFELD.

    Il y a effectivement une habitude suspecte de puissants et influents membres de la communauté juive à financer ou faire financer de façon plus que grandiose tout ce qui peut commémorer la Shoa (articles, films, commémorations anniversaires, musées dédiés etc.) et de ne jamais rater la moindre occasion pour ressasser  et amplifier encore cet événement, ce qui exaspère depuis longtemps tout le monde, y compris pas mal de juifs.

    Le reproche qui vient à l’esprit de beaucoup dans ce surdimensionnement médiatique est un apparent manque d’humilité juif: en effet que l’on choisisse n’importe quel étalon événementiel, un déséquilibre flagrant apparaît entre le retentissement provoqué par l’extermination d’une victime de la Shoah et celle d’une victime de toute autre origine.

    Le simple fait qu’il faille prendre d’infinies précautions pour aborder ce sujet ultra-sensible et qu’il soit interdit (loi Gayssot) de parler librement de tous les aspects historiques de la tragédie, à commencer par le nombre des victimes, jette un discrédit malsain sur l’événement lui-même.

    Il serait aisé de mettre des chiffres rigoureux derrière ce phénomène. On pourrait faire 1000 statistiques. par exemple additionner le nombre de mots consacrés à la Shoah dans les quotidiens ayant les 5 plus gros tirages en France, ceci sur les 60 dernières années. L’informatique permet de faire beaucoup de choses, entre les archivages digitalisés des journaux, les logiciels de lecture automatique de textes présentés sous forme scannée, la reconnaissance des mots, etc…

    Ce nombre de mots serait divisé par 60, le nombre d’années, afin de trouver une moyenne annuelle. Le résultat serait alors divisé par le nombre présumé de victimes de la Shoa. Le résultat final serait X.

    La même recherche serait conduite pour une dizaine d’autres grandes tragédies du XX-ième siècle, au cours des mêmes 60 ans, dans les mêmes quotidiens : affaire arménienne, tragédie de la Grande Guerre à Verdun extermination des paysans ukrainiens, exterminations du Goulag, exterminations nazies non-juives, exterminations chinoises de Mao, tragédie Cambodgienne, génocides africains, avortements légaux en Europe, etc…Les résultats seraient A,B,C,D, etc. 

    La comparaison de X à A, B, C, D, etc.. serait sans aucun doute accablante et montrerait la hiérarchie indigne artificiellement établie dans la valeur des morts.

    Les mêmes statistiques pourraient être faites avec les medias américains, ou anglais, et donner des conclusions identiques.

    Il y a aussi une disproportion choquante entre la « valeur » des souffrances juives des siècles précédents, qui virent de graves pogroms, et celle des juifs du XX-ième siècle.

    Tout donne à penser que cet investissement médiatique a démarré modestement en 1945 puis a été colossalement amplifié au vu d’un ROI (retour sur investissement) soigneusement étudié et professionnellement suivi tout au long de ces 60 dernières années, justifiant l’effort.

    Bien sûr, l’égalité n’étant pas une fin en soi, une disproportion médiatique énorme peut être admissible. Tout l’art consiste à ne pas dépasser l’overdose, ce qui fait chuter le ROI.  

     

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)