Repentance et trahison…

Posté le novembre 06, 2012, 12:28
4 mins

Le Cercle National des Combattants, présidé Roger Holeindre, communique :

 Paris, le 5 novembre 2012

 Après les élections (françaises, bien entendu…) du printemps dernier, nous pouvions nous attendre au pire… Sans contre-pouvoir substantiel, les idéologues et doctrinaires qui détiennent l’exécutif, le législatif et les médias ont pris peu à peu leurs marques et progressent dans l’ignominieux.

 Effectivement, au sujet de la repentance, nous avons eu droit successivement cet automne :

  • à la mystification de Gorée (Sénégal), où un faux historique institué par un précédent gouvernement socialiste français, la maison dite « des esclaves », a servi de prétexte à une manifestation inopportune de notre président « normal » qui a, encore une fois, battu sa coulpe sur la poitrine du peuple français ;

  • en octobre dernier, toujours sur la foi d’assertions mensongères de la propagande des traîtres et porteurs de valises associée à celle de l’organisation criminelle appelée FLN, notre président a réitéré au sujet de prétendus massacres d’innocents par les forces de police, le 17 octobre 1961.

 Dans les deux cas, toutes les enquêtes historiques sérieuses prouvent qu’il n’y a pas lieu de se livrer à de telles pantalonnades. De plus, les vraies responsabilités y sont occultées.

 Ainsi, au sujet de la traite négrière où l’on sait très bien que la traite transsaharienne fut plus dure, irréversible(castration systématique des hommes et garçonnets) et dura beaucoup plus longtemps que la traite négrière transatlantique…

 Ainsi, en octobre 1961, c’est une organisation terroriste, reconnue comme telle, qui organisa de force une manifestation naturellement interdite et qui est non seulement responsable des quelques victimes véritablement recensées mais de multiples assassinats de personnes rétives à cette manifestation. Tout est historiquement prouvé, mais nos gouvernants persistent et signent…

 Toujours dans ce cycle infernal, repentance et trahison, le bureau du Sénat s’est empressé, cet automne de ré-exhumer une proposition de loi au sujet du19 mars 1962, adoptée par l’Assemblée nationale il y a dix ans et rendue caduque entre-temps par le décret instituant la journée nationale de commémoration du 5 décembre. Un premier débat au Sénat, le 25 octobre dernier, a été interrompu et reporté au 20 novembre prochain après que le communiste Guy Fischer a gravement insulté la mémoire du général Bigeard… Puis, en douce, pendant le pont entre Toussaint et fin de semaine, le 2 novembre dernier, le débat a été avancé au 8 novembre par une modification de l’ordre du jour. Tour de passe-passe coutumier en milieu parlementaire et destiné à dérouter l’ensemble des protestataires.

Le Cercle National des Combattants invite ses adhérents et sympathisants à protester individuellement et par tous les moyens auprès de leurs représentants parlementaires (députés et sénateurs) et à se joindre en tant que délégations du Cercle aux manifestations prévues dans les heures et les jours qui viennent.

Notamment :

  • le mercredi 7 novembre, à Toulon, place de la Liberté à 14 heures ;

  • le jeudi 8 novembre, à Paris devant le Sénat à 9 heures.

Roger Holeindre, président du Cercle National des Combattants

38, rue des Entrepreneurs 75015 Paris – Tél. 01 40 59 07 66 – [email protected]

http://www.cncombattants.org

Courrier des lecteurs des 4 Vérités Hebdo

2 réponses à l'article : Repentance et trahison…

  1. dany

    07/11/2012

    tous les « porteurs de valises » sont du même bord, se fichent pas mal de la vérité, au contraire, ils la réécrivent à leur façon

    Répondre
  2. PIGIS

    07/11/2012

    Pourquoi ne pas demander au Président de la République qu’il dévoile clairement ses sources d’information ? Y.P.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)