Un pape de combat

Posté le avril 17, 2005, 12:00
6 mins

Quatre millions d’enfants de tous les âges sont allés pleurer à Rome sur la dépouille de Karol Wojtyla, dit Jean-Paul II, dit le Souverain Pontife, dit le Saint-Père. C’est ce dernier nom qui est, me semble-t-il, le plus symbolique. Car toute religion monothéiste est basée sur le principe du Père, depuis l’aube des temps historiques, quand le patriarche gouvernait d’une main de fer le clan familial, en maintenant autant qu’il le pouvait sa progéniture dans l’infantilisme respectueux et soumis. (C’est ce qui suscita dans certaines tribus le « meurtre du père », mis en lumière par Sigmund Freud et prototype de toute révolution, ce qui valut à Freud la haine de tous les enfants-croyants confits en soumission). Ce monothéisme patriarcal était déjà en gestation chez les païens (sauf chez les Gaulois !) avec les pères-tyrans Zeus, Jupiter, Indra, Wotan… Les siècles passent mais les hommes changent peu, sauf une petite minorité de rebelles créateurs et patrices véritables, qui s’entêtent à engendrer des civilisations que leurs dissemblables ne méritent guère.
L’athée spiritualiste que je suis (et je consacrerai un prochain article à définir cette qualification qui intrigue certains de nos lecteurs) peut s’appliquer à porter un jugement objectif sur la ferveur qui a entouré les funérailles de Jean-Paul II, en l’analysant sur les différents plans où elle s’est développée : atavique, politique, médiatique.
Voyons tout d’abord le plan atavique, ou traditionnel. Comme chacun sait, « pape » signifie « papa », de même que « pope » chez les Orthodoxes. Pareillement « abbé » dérive de l’araméen « abba », qui signifie « père » et se prononçait sans doute « appa ». Dans toutes les cultures, mais particulièrement dans la chrétienne, le chef religieux se présente comme le père spirituel des croyants, ce qui est une sorte d’usurpation, sauf si les fidèles sont eux-mêmes en « manque de père ». Je rappelle que le « manque de père » n’existe pas que chez les orphelins. Un grand nombre de personnes, surtout à notre époque, grandissent avec ce manque, soit parce que le père est trop souvent absent du foyer, pour raisons professionnelles ou pour cause de divorce, soit qu’il se désintéresse de ses enfants, soit encore parce que, bien que physiquement présent, il est falot, sans personnalité ou trop dépendant de la mère. L’enfant est alors porté à se chercher un père de substitution, qu’il peut trouver dans un chef militaire et/ou politique (Pétain, De Gaulle…), ou dans un patron, voire dans un gourou quelconque. S’il a reçu une éducation religieuse, il le cherchera souvent dans le prêtre, qui d’ailleurs aime se faire appeler « mon père », bien qu’il soit père moins que quiconque.

Notre Père qui êtes à Rome


Sur le plan politique, il est évident que l’image paternelle du pape a été considérablement renforcée dans le cas de Karol Wojtyla, homme d’une forte personnalité, d’une pugnacité, d’une intelligence et d’une volonté peu communes, élu pour être un « pape de combat » contre le communisme, ce qu’il fut pleinement. Certains disent même victorieusement, ce qui est nettement exagéré, sauf dans le cas précis de la Pologne sous Jaruselski. Mais l’action de Wojtyla, même soutenue par celle de Reagan, n’aurait jamais suffi à terrasser le monstre bolchevique si celui-ci n’avait été miné par l’irresponsabilité collectiviste et bureaucratique qui trouva son point d’orgue dans la catastrophe de Tchernobyl, et que l’immense Mikhaïl Gorbatchev conduisit au tombeau en tentant de réformer un État irréformable.
Sur le plan médiatique enfin, la grande habileté de Wojtyla fut d’utiliser systématiquement l’omniprésence des caméras de télévision, en multipliant les voyages sur toute la planète, ainsi que les manifestations de jeunesse et les canonisations au pas de charge dans tous les pays du monde où se trouvaient des minorités catholiques. Ayant compris que le christianisme était moribond en Europe, il l’enracina de son mieux hors d’Europe, où d’ailleurs il était né. Les journalistes ont salué avec emphase la fin du « plus grand pape de tous les temps », en oubliant qu’à la mort de son prédécesseur Paul VI, en 1978, la télévision n’avait pas le dixième de l’impact mondial qu’elle a aujourd’hui. En tout cas, on ne saurait nier que Karol Wojtyla fut un grand homme politique. Quant à ceux qui croient que la religion n’est pas de la politique avant toute chose, je ne puis, à regret, que les abandonner à leur affligeante naïveté.

26 réponses à l'article : Un pape de combat

  1. Josick Croyal

    16/05/2005

    J’ai pu lire qu’Aldo Naouri pensait notre société incestueuse. Pour lui le latin incestus signifie « ne manquer de rien ». Et le père d’être écarté. Père écarté dans les foyers, mis sur un pied d’estalle dans les structures hiérarchiques. Par ailleurs, j’ai écrit : « ….A mon sens, l’Eglise est comme la conception unidirectionnelle de l’ADN -que Beljanski a remis en cause par la transcriptase inverse-, pyramide hiérarchique à sens unique. Tout vient du Père, le Pape… et ce dernier de ne plus jamais être Fils (remise à zéro de l’Eglise). Par conséquent, on développe alors une société incestueuse qui sombre dans le consumérisme puisque l’acte recréateur de ses membres est inacceptable, de n’être que Fils, pas Pères. La solution est pourtant simple, que les Pères acceptent de « perdre leur temps » dans des remises à zéros issus de leur Fils devenant à leur tour Père tandis qu’eux refont l’expérience d’être Fils. Ainsi le déblocage possible d’une société incestueuse qui prend racine dans une conception pyramidale et à sens unique du monde. »

    Répondre
  2. pensif

    23/04/2005

    Ah bon, et le droit-de-l’hommisme ça vient d’où alors ? Pourquoi, depuis plus de 2 siècle, l’Occident tout entier est-il tout simplement soumis à la dictature des pauvres en esprit, des affligés, des débonnaires ( qui devaient hériter de la terre, c’est fait ), de ceux qui ont faim et soif de justice, de ceux qui ont le coeur pur, de ceux qui procurent la paix et de ceux qui sont persécutés pour la justice ? ( sic )

    Répondre
  3. Jean-Claude LAHITTE

    23/04/2005

    Désolé, Poerre LANCE, ce n’est pas le christianisme qui a détruit la capacité des Hommes à penser par eux-mêmes en matière de « consommation ». Jamais notre prétendue « civilisation » d’aujourd’hui n’a été aussi « déchristianisée » et jamais ellen’a été autant « consumériste ». Alors, merci de cesser d’imputer sans cesse à la christianisation l’état d’abêtissement dans lequel tombe l’homme prétendu « moderne ». Cordialement, Jean-Claude LAHITTE PS- Je serai curieux d’ailleurs de savoir à quel degré sera tombé (ou monté) l’homme « civilisé » par l’athéïsme spirituel. Je verrai peut-être cela dans quatre ou cinq réincarnations. S’il plaît à Dieu !

    Répondre
  4. théodore

    23/04/2005

    Mais si la plupart des Européens sont dans ce triste état, c’est précisément parce que le christianisme a détruit lentement leur capacité de penser par eux-mêmes et de se prendre en charge. / dixit Pierre Lance ——————————————— franchement, je crois que vous allez un peu fort… le christianisme ( enfin le vrai christianisme dans l’esprit de paul + J. C ) n’a en rien détruit quoi que ce soit, bien au contraire… malheureusement, vous oubliez l’essentiel.( ou peut être tout simplement que vous ne voulez absolument pas voir le bon coté des choses, pour voir uniquement le plus mauvais a dessein…) vous avez choisi votre religion : la politique… mais attention de ne pas oublier le coeur des hommes ! cordialement. théodore

    Répondre
  5. pensif

    23/04/2005

     » Pas seulement parce que « Satan » continue à Lui mettre des bâton danes les jambes.  » Dieu est donc impuissant à éliminer Satan ?

    Répondre
  6. Pierre Lance

    23/04/2005

    Je constate avec plaisir un certain consensus parmi les intervenants, au delà de quelques divergences de détail. Notamment une aversion envers les abus vaccinatoires et médicamenteux dans lesquels trop de nos contemporains cherchent une sécurité illusoire. Mais si la plupart des Européens sont dans ce triste état, c’est précisément parce que le christianisme a détruit lentement leur capacité de penser par eux-mêmes et de se prendre en charge. S’il est vrai que « l’on reconnaît l’arbre à ses fruits », alors l’arbre de la Chrétienté n’a pas à se vanter d’avoir produit l’Occidental d’aujourd’hui. Ce n’est pas le christianisme qui a donné à l’homme le libre-arbitre. Celui-ci a été introduit non sans opposition dans le christianisme par le moine breton Morgan, dit Pélage, qui a ainsi quelque peu « druidisé » le christianisme. A Alborg : Ne dites pas que je n’ai pas « daigné » vous répondre. Je suis débordé de travail, de courriers, de mails et comme je ne suis ni infaillible ni surhumain, il peut m’arriver d’oublier ou de ne pas trouver le temps de répondre. Donc veuillez m’excuser. De toute manière je ne pratique aucun anti-américanisme. Je critique les Américains lorsque je crois qu’ils le méritent et je les félicite quand je le juge bon. Je juge sur pièces (en pouvant me tromper) et n’ait de préjugés contre personne. Amitiés à tous.

    Répondre
  7. sas

    22/04/2005

    A JC LAHITTE, il faut la sagesse de vos 75 printrmps pour juger et vous exprimer ainsi, malheureusement quelle masse de jeunes est en mesure ,ce jour, en france, de captet ??? …votre discour est propre,correcte, étayé…mais stéril …en abordant le bildeberg grouppe,le siècle,l’onu,otan,omc et le CFR…qui sont la source « de la main invisible qui nous dirige »…qui peux suivre…le reste es du vent…que dis-je un souffle…ou mieux un râle. ..en tous cas ,moi je cautione et j’achète. sas

    Répondre
  8. Jean-Claude LAHITTE

    22/04/2005

    A Alborg. Pardonnez-moi, j’avais oublié le principal. Vous avez raison de me donner raison: l’humanité est loin d’être évoluée. Et si je n’ose (pas encore) penser qu’elle est en voie de régression, je suis obligé de constater que la grande majorité des gens sur cette planète ont besoin de « guides », de « gourous », de « psychiâtres » (pas seulement pour « commencer leur deuil, selon une formule à la mode), sans parler de tous les médicaments, tranquillisants ou pilules qui vont avec. Cela engraisse pas mal de monde. Croyez-moi, les curés, quand ils confess(ai)ent, coût(ai)ent moins cher ! Pour ce qui me concerne, la seule crainte que j’ai est celle de moi, ce qui ne m’empêche pas de révèrer le Dieu Créateur ! Catholiquement vôtre, Jean-Claude LAHITTE Nota – Je ne désespère pas: l’évolution demande plusieurs réincarnations ! Le Seigneur a tout son temps. Et Il le prend ! Pas seulement parce que « Satan » continue à Lui mettre des bâtons danes les jambes …

    Répondre
  9. Jean-Claude LAHITTE

    22/04/2005

    A Alborg (je vous donne toute ma sympathie), à Bourbaki* (vos opinions et vos croyances que je respecte ne justifient pas certains propos « antipapistes » aussi outranciers que surannés**), et à tous les autres, permettez-moi, à propos du christianisme, de vous rappeler cette phrase d’un anonyme que je trouve lumineuse (elle est tirée du « LIVRE DES MERVEILLES »: « Si le Fils de Dieu avait écrit, il eût fallu appliquer à la lettre la Loi nouvelle et nous serions devenus esclaves des mots ». Le Christianisme, outre l’Amour (avec un grand » A ») a donné à l’Homme son LIBRE-ARBITRE. Et tant pis pour ceux qui se sont laissés enfermer dans les lois, les règles, les dogmes, comme d’autres, partisans de certain OUI, se feront de plus en plus enfermer dans les « directives », règles ou règlements bureaucratiques de « Bruxelles ». Tant pis, hélas ! pourles autres si les « ouistes » obtiennent la majorité. Librement vôtre, Jean-Claude LAHITTE * je ne vous savais pas mathématicien ! Chapeau ! ** ils me rappellent le « petit père » Combes !

    Répondre
  10. Alborg

    22/04/2005

    A PIERRE LANCE Vous n’avez pas daigné me répondre quand je mettais en cause votre excessif anti-américanisme. A la place, vous préférez répondre à de plus francs détracteurs que moi. Cela peut se comprendre: peut-être à votre place en aurais-je fait autant… Vous ne l’avez certainement pas remarqué, mais je suis la plupart du temps un ardent défenseur de vos thèses… « Mais que des adultes aient besoin pour pouvoir se tenir d’une autorité religieuse, je trouve cela affligeant…. » Cela, Mr.LANCE, cela fait un moment que je l’assène à toutes les sauces sur ce même Forum (et sur d’autres aussi): c’est vous dire si je suis d’accord avec vous sur ce point. Mieux: je vous encourage à poursuivre férocement dans la voie de ce paradoxe qui en révulse plus d’un qui voudrait l’appeler « oxymore », c-à-d. ce que vous appelez – et moi avec vous – une forme d' »Athéisme spirituel ». Je vous reçois ici 5 sur 5, Mr.LANCE ! Tout ça pour dire quoi? Simplmement que j’estime également important de répondre aux sollicitations – voire même aux provocations – de gens qui ne se trouvent PAS aux antipodes de votre pensée, bien au contraire ! Bien cordialement. A Jean-Claude LAHITTE Au risque de vous étonner, je vous dirai que je suis d’accord avec vous AUSSI ! Votre Passion quelque part force la sympathie (en tous cas chez moi), et je suis même d’accord avec vous DANS LE DETAIL (c’est du quasi 100 % !) … Il n’y a qu’un seul problème avec vous – lequel est le même avec tous les croyants d’ailleurs : c’est la confusion que vous faites systématiquement entre les plans COLLECTIF & INDIVIDUEL : il y a sur cette planète (Dieu merci, si j’ose dire) des individus suffisamment évolués pour ne pas avoir besoin de la trop fameuse « crainte de Dieu » pour découvrir et éprouver par eux-mêmes le respect de la vie, l’amour du bien et l’horreur du mal ! Mais peut-être après tout faisons-nous partie d’une infime minorité ? Si oui, alors c’est vous qui aurez raison! Et nos voix dans la nuit de pleurer: pauvre et misérable Humanité, laquelle A SON AGE a toujours besoin de la crainte du jugement de son Seigneur pour ne point commettre les horreurs pour lesquelles, semble-t-il, il est bestialement programmmé ! ! Cordialement vôtre.

    Répondre
  11. sas

    21/04/2005

    Il n’y a que les faits qui parlent,et je vais rassurer les laiques , les francs maçons et les couillons…ET IL Y EN A EN FRANCE que ce soit jean paul II ou ben’oit 16…Si ils sont ou étaient si consevateur que cela…dogmatiques et adeptes de l’orthodoxie du culte…il auraient déjà prononcés la réintégration après l’excomunication de monseigneur LEFEVRE(anti maçon et anti laicard) et les congrégations qui font de la résistance depuis des lustres…et que néni, il n’y a point de reprise en main du dogme fondamentale de l’église chrétiene…je pense que ce sont des sous marins.L’oeuvre de réunification sous l’égide du judaisme est en marche.Cela s’appelle un fait. SAS

    Répondre
  12. Bourbaki

    21/04/2005

    Perdu, Jean-Claude LAHITTE ! Vous vous êtes trompé de Bourbaki : c’est à Nicolas que je pensais et allez donc savoir pourquoi ! Je vous rassure, j’agis selon ma conscience en me contrefichant de l’agrément du Pape, tout autant que du « Qu’en dira-t-on » et d’ailleurs, si Dieu existe, pensez-vous qu’il aurait beaucoup d’estime pour ceux qui sont incapables de se déterminer par eux-mêmes ? Les religions ne valent pas un clou, tout simplement parce qu’elles sont humaines.

    Répondre
  13. théodore

    21/04/2005

    Un pape réformiste aurait pu la sauver, du moins en Europe. Un pape conservateur va la suicider par sclérose. Alleluia !/ dixit P. L ——————————————————- Mon cher Pierre LANCE, qui vous dit que cela ne va pas être un grand pape réformiste contrairement a ce que vous croyez… ( vous parlez trop vite attendez un peu pour voir, moi je suis persuadé du contraire ) cordialement

    Répondre
  14. Jean-Claude LAHITTE

    21/04/2005

    A Bourbaki: je ne vois pas très bien ce que vient faire le « docteur » Le Pen dans cette histoire de préservatif… Quant au Pape qu’il s’appelle Jean-Paul II ou Benoît XVI, que l’on cesse de réclamer de lui de donner bonne conscience à ceux qui, en leur âme et conscience, décident de l’utiliser ! Car il s’agit bien de cela: les gens veulent de plus en plus faire tout ce qui leur plaît en se donnant la bonne conscience d’avoir l’accord préalable du Pape, et, en plus, celui de la Médecine qui leur garantit avec toutes ses pilules ou médicaments miracle, comme avec ses vaccins « préservatifs » qu’ils ne courent aucun risque et peuvent commettre de plus en plus de bêtises sans le moindre risque. Et puisque vous parlez de préservatif, savez-vous pourquoi votre illustre homonyme (je nomme là le général Charles-Denis Sauter BOURBAKI) n’a pas pu « préserver », en 1871, son armée de la débandade ? sans doute n’avait-il pas le préservatif à la bonne taille. Mais bravo à votre grand’père, il avait lui, le sens des réalités en même temps que celui de l’humour. Sans doute serait-il souvenu, lui, à propos de Le Pen que d’aucuns critiquent à tout bout de champ et hors de propos, comme vous venez de le faire, de ce mot de CHAMFORT: « En France, on laisse en paix l’incendiaire et on ostracise celui qui sonne le tocsin. » Alors de grâce, ayez le courage de vilipender les gouvernants de gauche comme de droite qui sont en train de couler le bateau France et laissez en paix celui qui, pour l’instant que je sache, n’est en rien responsable du désastre, mais qui, machiavéliquement diabolisé auprès des gogos, s’efforce de mettre en garde les Français du désastre qui les attend. Cela, depuis quelques lustres ! Montrez donc, en vous en prenant plutôt aux puissants, le courage dont ne manquait certes pas le général BOURBAKI auquel vous avez emprunté (en guise de « préservatif » de votre identité ?) votre pseudo ! En toute cordialité, comme en toute impatience (j’en conviens volontiers !), Jean-Claude LAHITTE P.S. Qu’il soit en toile, en jute, ou en ce que vous voudrez, je maintiens que le préservatif est loin d’apporter la protection contre les MST que ses fabricants (ils s’enrichissent sur le « dos » des cons..somateurs, à moins que ce ne soit cons…sodomisateurs !)garantissent. Votre grand’père, avec bon sens, avait vu juste: pas plus hier qu’aujourd’hui, le « condom » baptisé « préservatif », même s’il a changé de présentation et de matière, ne préserve contre les … microbes. Mais les « autruches » (qui ne veulent rien voir ni entendre) que sont devenus les Français à qui l’on promet toutes sortes de « protections », ne veulent rien perdre de leur foi … dans le progrès annoncé à grand tam tam médiatique! Un mot encore: vous dîtes, à propos du sida que « (son) mode de transmission est fondamentalement différent (des MST banales) ». Que n’avait-on pas ironisé quand le « docteur » Le Pen avait dit que le sida pouvait se transmettre par la salive ? Alors, continuez à sortir « couvert » l’esprit tranquille sans rien demander au Pape ni à votre médecin !

    Répondre
  15. Bourbaki

    20/04/2005

    A propos du préservatif, n’écoutez pas trop le Dr Le Pen. (Il serait d’ailleurs encore mieux de ne l’écouter sur aucun sujet) Mon grand-père disait du condom :  » Toile de jute contre le plaisir et papier à cigarette contre les microbes. » Mais depuis les frasques de mon grand-père, les « capotes » ont évolué et surtout il ne faut pas confondre les MST banales, contre lequelles le préservatif protège effectivement mal, et le sida, dont le mode de transmission est fondamentalement différent. Cela dit, que le pape sermone ses ouailles comme il l’entend, mais qu’il fiche la paix au reste de l’humanité…

    Répondre
  16. sas

    20/04/2005

    A jc lahitte,le démentellement des esprits et de la morale n’est pas tant du consumérisme que de la pression des « lobbies » pharmaceutiques appuyées sur la haute finance internationnale qui gagnent à tout les coups….vaccinations abusives et dangereuses sans réels effets…ils touchent….déviances et surutilisation de moyens techniques issu de la pharmacopé industrielo/chimique(capottes)…ils retouchent…je pense que ceux là ont un intérêt particulier à agir et s’opposer à la doctrine intransigeante papale…et tout est à l’avenant…et le reste purs belivesés.quant à Lance, je crois aussi que l’homme globalement et en tant que peuple a besoin d’un berger,d’une lumière ou d’un référencaire car il a une sérieuse propension à s’égarer. SAS

    Répondre
  17. Jean-Claude LAHITTE

    20/04/2005

    A Pierre LANCE, relisant plus attentivement votre propos à « Chevalier de la Liberté » (pour tirer la lance ?)permettez-moi de les reprendre au vol. Je ne sais plus qui a dit « La religion est le chaud manteau de l’enfance qu’il importe de retailler au fur et à mesure que l’enfant grandit. » Je crois que, grâce aux circonstances, grâce sans doute à moi-même j’en conviens, c’est que j’ai eu la chance de pouvoir faire. Ce qui ne m’a pas empêché de continuer à croire en Dieu, ni même d’être catholique pratiquant, et même traditionnel, ce qui ne veut pas dire que je sois un bon catholique,ni même (et surtout sans doute)un homme parfait. Vous parlez d’infirmes, de prothèse. Ne voyez-vous donc pas que les hommes d’aujourd’hui (je parle des Occidentaux) s’ils ont abandonné majoritairement « l’opium du peuple » que serait la religion, ont trouvé d’autres prothèses beaucoup plus dangereuses encore. Sans parler des « drogues », ils ont trouvé des béquilles avec les médicaments, les vaccins, la Sécurité Sociale, les avantages acquis, etc. qui sont pireque la religion et qui, en tout cas, coûtent bien plus cher à la collectivité, sans parler d’ailleurs de leur propre santé. Je me souviens d’ailleurs d’avoir vu dans une pharmacie de la rue de Vaugirard un panneau qui vantait les vertu de la prière collective par rapport aux .. médicaments(1). Pensez-vous sérieusement que les hommes soient capables, tels qu’ils sont, de se passer de prohèse divine ? A moins que vous n’ayiez à leur proposer une prothèse spiritualiste ? Spiritualistement, et néanmoins catholiquement vôtre, mais surtout cordialement, Jean-Claude LAHITTE (1) l’ayant noté, je dois l’avoir conservé dans mes archives !

    Répondre
  18. Jean-Claude LAHITTE

    20/04/2005

    Je ne sais pas ce que, dans le cadre du XXI siècle l’ « athéisme spirituel » que prône avec sa foi et sa verve habituelles l’ami Pierre LANCE fera pour déchristianiser (d’autres s’en chargent il est vrai pour lui), que dis-je ? spititualiser les foules. Ce que je sais c’est que le Christianisme tant décrié, tant vilipendé (pensez: un Pape qui ne prône pas l’usage du préservatif… surtout à des sidaïques dont certains, se sachant infectés, le bannissent délibérément dans leurs rapports, ou à des « homos » ou « hétéros » qui croient au Père Noël de la trithérapie ou d’un prochain vaccin, un Pape qui est contre l’avortement, contre le mariage des prêtres,etc. !) et qui a commis la bêtise de faire « repentance » sans être payé de retour (la « Loi du Talion », elle, ne pardonne jamais !) auprès de ses « frères » juifs, musulmans ou autres pour des « crimes » que n’avait certes pas commis le Christ dont il est le représentant sur terre et qui a enseigné la religion de l’Amour et du pardon – ce que je sais, dis-je, c’est que le Christianisme aura apporté (et apporte toujours) une civilisation qui honore l’humanité, ne serait-ce que par les monuments et oeuvres d’art qu’il a inspiré. Et, sans ironiser avec le « Pape » de l’ « athéisme spitiruel », le stalinien que je ne suis pas (pas plus que je ne suis ou n’ai été communiste) pourrrait lui demander sinon combien de divisions? du moins combien de « prêtres » ou de « missionnaires » ? ou encore de « missi dominici » ? pour apporter cette « civilisation » du XXI° siècle à des humains qui, faute de religion, sont en train de retomber manifestement dans le matérialisme le plus vil, celui du « consumérisme ». Même si l’on a de bons arguments, pour vouloir remplacer une institution que l’on charge sinon de tous les péchés de l’humanité, du moins de toutes les tares , encore faudrait-il avoir les épaules assez larges pour supporter le poids sinon des péchés (n’est pas le Christ qui veut !), du moins de la nécessaire évolution des êtres humains. Seul ou presque, Pierre LANCE qui n’est pas le Christ aura fort à faire, surtout face à l’inertie d’êtres humains qui croient qu’évoluer c’est avoir une belle femme, une belle voiture, un bel appartement etc. tout en en faisant le moins possible. Et dans un ou deux siècles, si Dieu lui prête vie, il se dira peut-être que l’Eglise avait quand même un peu de bon. Ou en tout cas qu’elle a eu un certain mérite à faire évoluer l’humanité. Mais Pierre LANCE nous ayant promis des révélations sur l’athéisme spirituel, je le lirai encore sans le moindre préjugé. Car le catholique pratiquant que je suis, traditionnaliste de surcroît, mais évolutionnaire quand même (mais oui !) l’attend dans un esprit fraternel d’ouverture. Spiritualistement vôtre, Jean-Claude LAHITTE P.S. A propos du préservatif, il faut savoir que des études sérieuses (que l’on se garde bien de publier, comme, dans un autre domaine, on se garde bien de montrer les dangers de la vaccination et des médicaments) ont montré son manque de fiabilité pour la protection contre les maladies sexuellement transmissibles. Entre la « religion » du préservatif et la Religion tout court, mon choix est fait ! Comme d’ailleurs entre la fidélité et certain vagabondage… Le jour où les humains auront assimilé la grande loi naturelle de « cause à effet », ils commenceront sérieusement à se prendre en main, et à ne plus compter sur les préservatifs, les vaccins et les médicaments,et autres pilules miracles ni, surtout sur l’Etat-Providence, pour assurer leur protection et, dans la mesure où c’est possible sur terre, leur bonheur, ils commenceront à devenir des dieux. Saint Irénée n’a-t-il pas dit: « Dieu s’est fait homme pour que l’homme se fasse dieu » ? C’est là sans doute que je rejoins Pierre LANCE.

    Répondre
  19. Pierre LANCE

    20/04/2005

    A Chevalier de la Liberté (Que beau pseudo ! Un peu désuet, mais qui a son charme). Merci pour ces citations de Nietzsche, que je connais quasiment par coeur; Je crains que vous ayez fort mal interprété mon article. Il faurt se méfier du langage. L’expérience m’a appris que tout lecteur réécrit ce qu’il lit et comprend généralement tout autre chose que ce que l’auteur croyait avoir exprimé. La communication est un art très ingrat. Je ne suis pas du tout partisan de ridiculiser toutes les autorités. Mais toute autorité doit se mériter par un talent extrême, qui est, hélas, la rareté même. D’autre part, qu’un enfant ait besoin de sentir une autorité bienveillante qui l’aide à entrer dans la vie, c’est naturel. Mais que des adultes aient besoin d’une autorité religieuse pour savoir comment se tenir, c’est affligeant. Je les assimile à des infirmes à la recherche d’une prothèse. C’est d’ailleurs cela la croyance en Dieu : une prothèse spirituelle. A Romain : Vous n’avez manifestement pas étudié le déroulement de la catastrophe de Tchernobyl. Tous les défauts du collectivisme bureaucratique se sont retrouvés dans le comportement des responsables, avant et pendant la catastrophe. Bien sûr, il peut y avoir ailleurs des accidents de centrale. Mais que la plus terrible ait eu lieu dans la sphère soviétique n’est pas un hasard. C’était l’aboutissement normal du système. A Bourbaki : Vous vous trompez, l’Eglise est infaillible, mais dans l’erreur. Un pape réformiste aurait pu la sauver, du moins en Europe. Un pape conservateur va la suicider par sclérose. Alleluia !

    Répondre
  20. sas

    20/04/2005

    VOTRE SERVITEUR AVAIT CONAISSANCE DE LA MORT DU PAPE AVANT JUIN,PAR LES ECRITS DE MALACHI ET NOSTRADAMUS….PREVU AUSSI LE DERNIER PAPE JUIF/RATZINGER pour la réunification des églises sous l’égide du peuple élu…CQFD…DURE DE VIE 3 ANS et destruction de ROME et du vatican…peut être pour déménager à JERUSALEM ….CQFD Les « gentils  » sont vraiment dans la merde planifiée et cela ne s’arrange pas du tout… sas nb)j’avais aussi prévu que CHAROGNE ne respecterait pas sa deuille de route et le retrait de gaza….c’est fait ,il a tout bloqué…

    Répondre
  21. chevalier de la Liberté

    19/04/2005

    Ah, ça en ennerve pas mal, cette élection qui est une pure merveille. L’Europe va enfin retrouver le sens de l’Autorité transcendentale, de la culture et des arts ( culture romaine et européenne ), et envoyer paitre l’anti-racisme, le jeunisme et l’arrogance du faible ( culture chrétienne ) !!!

    Répondre
  22. Bourbaki

    19/04/2005

    Eh bien non ! L’Eglise n’est pas infaillible puisqu’elle vient de choisir le conservateur Benoît XVI. (Comme Louis : mauvais présage !) Cela sent vraiment le moisi au Vatican et la rapidité de l’élection confirme la force du mauvais courant dans l’Eglise d’aujourd’hui. Allergie aux hosties garanties !

    Répondre
  23. Bourbaki

    18/04/2005

    JP 2 a su utiliser habilement les moyens de communication modernes, pour véhiculer des idées rétrogrades. Bon vent à se fossoyeur du christianisme, chantre des dictateurs d’extrême droite. Les cardinaux seront-ils assez intelligents pour nommer un réformiste, sachant dénoncer comme il se doit les excés du libéralisme économique ?

    Répondre
  24. Romain

    17/04/2005

    « L’irresponsabilité collectiviste et bureaucratique qui trouva son point d’orgue dans la catastrophe de Tchernobyl ». Loin de moi l’idée de défendre le « monstre bolchevique », mais pensez-vous vraiment que la catastrophe de Tchernobyl est une catastrophe soviétique ? Non c’est une catastrophe nucléaire qui peut se passer dans n’importe quel systéme politique..

    Répondre
  25. Christophoros

    17/04/2005

    Pierre Lance, malgré ses grandes qualités, cède lui aussi à la tentation de l’oxymore, après le « changement dans la continuité » voici venir « l’athée spiritualiste »… Je persiste et je signe Pierre Lance a encore abusé de la fumette ( qui est votre fournisseur cher Pierre Lance, moi aussi j’aimerais rigoler… )

    Répondre
  26. chevalier de la Liberté

    17/04/2005

    Ce qui est fort avec Freud, c’est qu’il a réussi à jeter un doute sur la nature humaine, tout en croyant libérer l’homme de ses contraintes religieuses. C’est tout de même lui qui a dit que sa  » découverte  » constituait la troisième révolution ( après celle de Galilée et de Darwin, au demeurant fort bénéfiques ) qui permettrait de comprendre que l’homme n’est pas au centre de l’Univers, qu’il est faible. Et on voit maintenant Pierre Lance dans cet article nous critiquer le fait que l’enfant ou l’adulte soient naturellement portés vers la recherche d’une autorité supérieure à eux. Je ne défends pas les obscurantismes religieux, mais je finirais par me demander si Mr Lance ne les défend pas à sa manière sans s’en rendre compte. Comment ? l’homme est naturellement porté vers la recherche d’une autorité trenscendante et supérieure à elle ? Mais c’est invraisemblable. La nature est mal faite, cette recherche du  » papa  » est diabolique ! L’esprit humain découvert par Freud est ce que l’on disait sur le corps humain au Moyen-Âge : un fruit pourri et indigne aux narines du seigneur. Vous m’excuserez, mais je vois dans cette ridiculisation permanente de toutes les autorités la cause de l’arrogance de notre époque et de la croyance en l’égalité suprême, seul dieu véritable. Permettez-moi encore de citer Nietzsche… Je vous le dis, il faut encore porter en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante. Je vous le dis : vous portez en vous un chaos. Malheur ! les temps sont proches où l’homme ne mettra plus d’étoile au monde. Malheur ! les temps sont proches du plus méprisable des hommes, qui ne sait plus se mépriser lui-même. Voici, je vous montre le dernier homme.  » Amour ? création ? désir ? étoile ? Qu’est-ce-que cela ?  » Ainsi demande le dernier homme, et il cligne de l’oeil. […] On travail encore, car le travail est une distraction. Mais on veille à ce que cette distraction ne débilite point. On ne devient ni pauvre ni riche : ce sont deux choses trop pénibles. Qui voudrait encore commander ? Qui voudrait obéir encore ? Ce sont deux choses trop pénibles.[…] On est prudent et on sait tout ce qui s’est passé c’est ainsi qu’on peut railler sans fin. On se dispute encore mais on se réconcilie bientôt, car on ne veut pas se gâter l’estomac.[…]  » Nous avons inventé le bonheur « , disent les derniers hommes, et ils clignent de l’oeil.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)