Vu sur le net

Posté le mai 10, 2010, 12:00
4 mins

Un hidjab chez Delanoé

Un site musulman remarque qu’un portrait de femme algérienne voilée figure au-dessus d’une porte de la salle des fêtes de la mairie de Paris. Elle a été peinte au XIXe siècle par le peintre orientaliste Ferdinand Humbert, pour représenter l’Algérie, province française. « Il apparaît clairement que le voile intégral est français depuis longtemps. Le voile intégral, c’est aussi un peu la France. Aujourd’hui comme hier. Mais aujourd’hui la France ne s’aime plus. », conclut le site. Au cas où ses rédacteurs l’ignoreraient, qu’on le déplore ou pas, l’Algérie n’est plus une province française depuis 1962.

Polémique algéro-algérienne

Le port du voile islamique pose problème ailleurs qu’en France : en Algérie, pourtant « pays musulman », comme se plaît à le souligner le ministre de l’Intérieur Yazid Zerhouni, la demande adressée aux musulmanes d’apparaître sans leur voile sur la photo de leur passeport biométrique ou leur carte d’identité suscite la polémique. Les hommes, quant à eux, sont priés d’avoir une « barbe bien taillée ».

Sétif : les vrais-faux étonnements de Thierry Wolton

Avant la parution au festival de Cannes du nouveau film de Rachid Bouchareb consacré aux événements du 8 mai 1945 à Sétif, Eric Zemmour rappelle sur le plateau de L’Hebdo que lesdits événements ont commencé par le massacre par les Arabes d’Algérie de familles de Français d’Algérie. Thierry Wolton, idéologue de gauche mais apparemment pas très au fait de l’histoire de cette période, affecte de s’étonner de ces actes de violence gratuite. S’il veut des photos des atrocités commises ce jour-là sur des femmes, des enfants et des vieillards français, nous pouvons lui en faire parvenir. Rappelons que ces crimes avaient été facilités par l’absence d’une grande partie des « pieds-noirs » du sexe masculin, enrôlés dans l’armée d’Afrique pour libérer la métropole et les parents de Thierry Wolton.

5 réponses à l'article : Vu sur le net

  1. Kamikaze ( japonais, les vrais !! )

    20/05/2010

    Il est fort regrettable que l’on ne puisse pas renvoyer dans le passé certains individus au moment des faits afin que ceux-ci "goûtent" aux joie de l’égorgement et autres atrocités perpétrées par les indigènes revenus à l’état sauvage afin de voler les biens acquis au fil des décades par leurs pauvres victimes d’origine Européenne, ce qui constituait leur seul délit… !  

    Répondre
  2. Anonyme

    11/05/2010

    On continue, de faux problème en faux problème.

    Il y a déjà des lois générales en France: qu’on les applique, un point c’est tout:

    – pas de visage masqué

    – pas de signes religieux

     

    Quoi que l’on pense de ce que fut la colonisation française, le vrai problème est que l’hexagone est envahi.

     

    Les responsables de cette invasion sont nombreux: il ne s’agit pas eulement de la gauche actuelle mais aussi de la droite traditionnelle, à commencer par Giscard (honte à lui).

    Il est urgent de faire le ménage.

    Répondre
  3. Carbonnier

    11/05/2010

     

    La France a refusé son soutien financier au grand cinéaste polonais WADJA pour son film Katyn totalement conforme à la vérité historique que les communistes essayèrent d’occulter durant plus  de 47 ans. Elle se garde bien de rappeler les anniversaires "gênants" ( pas la peine de se demander  pourquoi…la gauche marxiste règne sans partage sur nos intellectuels depuis 1947) le pacte germano russe du 23 Août 1939, mais aussi  le 13 Mai 1958, le referendum de septembre 1958 etc…

    Par contre elle trouve le moyen de financer avec  l’argent des contribuables (dont les harkis, les pieds-noirs et ceux qui furent envoyés par elle pour "conserver 13 départements français) un film haineux, et totalement faux du point de vue de tout historien un peu scrupuleux.

    Comprenne qui pourra ? Voir ci-dessus

      

     

    Répondre
  4. lepelblanc

    10/05/2010

    Heureusement que nous avons E. Zemmour pour redresser la vérité. C’est le seul qui "passe" bien sur les médias et qui dit tout haut ce que la majorité silencieuse ne peut pas dire sous peine d’être attaqué par toutes ses assos anti machin chose

    Répondre
  5. Bernard ATLAN

    10/05/2010

    http://bonasavoir.over-blog.fr/article-hors-la-loi-de-rachid-boucharef-49001432.html

    Ce film d’après ce que nous en savons,  entend retracer les événements sanglants qui ont frappé la région de Sétif en Algérie le 8 mai 1945.

    Il va certainement nous proposer  une vue tronquée des vraies raisons de la répression qui a frappé les insurgés tueurs de femmes, enfants et  vieillards.

    J’avais déjà par un texte précèdent expliqué comment ces sauvages avaient tué mes grands parents paternels.

    La réalité des évènements est la suivante. Un nationaliste Algérien qui brandissait une pancarte avait été tué par un policier. Voila ce qui a déclanché des émeutes meurtrières contre les non musulmans de la région.

    Pour un homme tué par un policier, des milliers de personnes ont perdu la vie.

    Souvenez-vous, de ce scénario ou des jeunes fuyant la police dans nos banlieues, en octobre 2005,  l’un d’eux perd la vie.

    Nous avons subi des émeutes pendant de nombreux jours.

    La police en région Parisienne et en force a difficilement maintenu l’ordre.

    Mais à Lafayette, village ou je suis né, l’armée, pour répondre à la demande de Monsieur SOLELIS l’administrateur de la commune mixte du GUERGOUR dont le siège se trouvait justement à Lafayette. L’armée avait pris position dans le village pour éviter les massacres.

    Mais un avocat musulman du nom de BENABID Yousef, avait demandé à l’administrateur le retrait de l’armée pour éviter, selon ses dires, la tension que cette présence occasionnait.

    L’armée partie du village, les massacres ont commencé, c’est comme cela que mes grands parents ont été tués. J’avais oublié de parler de ce jeune cousin de 11 ans du nom de Lévy. Le malheureux venait d’avoir son certificat études primaires. Il s’était à la vue de cette foule vociférante et haineuse réfugié auprès d’une famille musulmane amie de ses parents. Il a été massacré dans le caniveau devant la maison ou il s’était réfugié.

    Ce n’est qu’après ces massacres de civils innocents que la répression a commencé. L’armée Française revenue au village avec à sa tête le Général DUVAL a punit les émeutiers.

    Mais c’est toujours pareil, ils attaquent, pillent, tuent et lorsque la riposte vient, ils crient au secours.

    Ils n’ont jamais tort, ce sont ceux qui répliquent qui sont les agresseurs. Souvenez vous de Gaza, pendant des années, ils ont lancé des roquettes sur le sud d’Israël. Israël a répliqué, il est l’agresseur.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)