Les rêves européens se réalisent

Les rêves européens se réalisent

Voici une décennie encore, dans tous les pays européens, l’Europe était présentée comme un modèle incarnant l’avenir, fait d’économies sociales intégrées harmonieusement les unes aux autres. Les États-Unis, eux, étaient décrits comme une « hyperpuissance » arrogante et impérialiste. On brûlait George Walker Bush en effigie dans les rues de Paris, Londres ou Berlin.

Aujourd’hui, les Européens devraient être contents : ils ont à la Maison Blanche un Président des États-Unis qui s’efforce de suivre le modèle européen en matière d’économie sociale et d’introduire le socialisme en Amérique, et il a encore quatre ans pour continuer son oeuvre. Les Européens devraient être plus contents encore : les États- Unis, grâce à ce Président, ne sont plus du tout arrogants, pas du tout impérialistes, et ils ne seront bientôt même plus une super-puissance.

Pourtant, les Européens ne sont pas contents. Pas contents du tout. Quand la machine économique américaine tournait à plein rendement, ce qui était encore le cas dans les années Bush, quand l’économie américaine avait un rythme de croissance situé alentour de 3,5 ou 4 %, les économies européennes bénéficiaient des retombées et des effets induits de la croissance américaine – ce qui est logique dans un monde où les économies sont intégrées.

Aujourd’hui que l’économie américaine peine à se situer au-dessus de la croissance zéro, son asthénie a des effets délétères sur les économies européennes, qui sont déjà, pour la plupart, à bout de souffle. Et l’idée qu’Obama entend en rajouter en termes de mesures asphyxiantes ne réjouit personne chez les décideurs européens. Quand les États-Unis étaient les gardiens de l’ordre du monde établi après 1945, les Européens bénéficiaient de la pax americana, pouvaient baisser leurs dépenses militaires pour consacrer l’argent à la redistribution, se disaient qu’en cas de problème, le parapluie de la défense américaine était au-dessus d’eux et que, si un désordre majeur survenait, les États-Unis veilleraient, quitte à se faire insulter.

Aujourd’hui qu’Obama coupe, autant qu’il le peut, les budgets militaires, procède à un retrait des États-Unis sur toute la surface du monde, dit que les États-Unis laisseront leurs anciens alliés se débrouiller graduellement tout seuls, les Européens découvrent que, finalement, la pax americana avait du bon.

Ils découvrent que leurs budgets militaires sont insuffisants, que leurs armées ne sont plus vraiment des armées, que, face à un problème (et ils ont un problème au Sahel), ils ne peuvent compter essentiellement que sur eux-mêmes, que leurs caisses étant vides, ils ne peuvent pas recréer d’un seul coup une défense qu’ils n’ont plus tout à fait.

Et voir qu’Obama entend continuer sur sa lancée suscite des inquiétudes chez les décideurs européens.

Les Européens ne diront pas, bien sûr, qu’ils ont la nostalgie du bon temps où ils pouvaient critiquer l’économie américaine tout en en bénéficiant, et où ils pouvaient se reposer sur la défense américaine tout en insultant régulièrement ceux qui la faisaient exister.

Les dirigeants européens ont, en général, une telle détestation et une telle rancoeur vis-à-vis des États-Unis qu’ils préféreront s’effondrer lamentablement plutôt que de reconnaître qu’ils ont dû énormément aux États-Unis et qu’ils choisiraient délibérément d’agoniser dans la souffrance si cela leur permettait de se dire que les États-Unis agonisent aussi.

Mais, au tréfonds d’eux-mêmes, je pense qu’il doit leur arriver de songer que oui, tout de même, c’était le bon temps, quand les États-Unis étaient le pays du « capitalisme sauvage » et de l’« hyperpuissance ». J’attends, en tout cas, les prochains épisodes avec impatience.

J’ai écrit un livre appelé « Le désastre Obama ». On peut dire que le désastre Obama ne fait que commencer, et que le livre est plus que jamais d’actualité. L’économie américaine replonge vers les abysses de la récession.

Ce qui se passe au Sahel n’est qu’un avant-goût, un fragment de l’arc de crise qui se dessine sur la surface du globe, du Pakistan à la Mauritanie, en passant par la Syrie et l’Égypte. La suite est pour bientôt.

Partager cette publication

(34) Commentaires

  • John54 Répondre

    D’après moi il n’existe pas un modèle « Européen » ou un modèle « Américain », mais il y a surtout différents types d’hommes politiques, de gauche ou de droite, dans ces 2 régions du monde.
    De plus, tous les Européens ne rejettent pas Bush et n’admirent pas forcément Obama.

    22/02/2013 à 0 h 11 min
  • Jaures Répondre

    Hans, les poulets qui fuient le fisc français ne sont pas les plus pauvres ni les classes moyennes mais des milliardaires qui, de toutes façons, trouveront toujours un moyen de ne rien payer. Par ailleurs, il n’y a pas que des Français qui s’exilent: seuls 11% des riches résidents étrangers en Suisse sont Français. Les autres sont Allemands, Anglais, Italiens,…
    Quand bien même on diminuerait par deux les impôts des plus riches, ceux qui ne veulent rien payer trouveraient toujours un Havre à leur goût. La cupidité n’a pas de limites.
    Et pour quel résultat ? En Angleterre, pour diminuer les impôts des plus riches on baisse de 12 milliards les budgets sociaux (aides aux familles, aux étudiants, aux chômeurs,…).
    En Belgique, on surtaxe les classes moyennes.
    La suppression de l’ISF en 2008 en Espagne a-t-elle relancée l’Economie de ce pays ?

    11/02/2013 à 10 h 01 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    le Parquet allemand vient d’ouvrir une enquête concernant Gregor Gysi président du groupe parlementaire  » Die Linke  » ; cet ancien avocat de l’ex R.D.A. est accusé d’avoir eu des liens avec la S.T.A.S.I. et d’avoir communiqué à la police politique de l’ex R.D.A. des informations concernant ses clients . Gregor Gysi a démissionné et nie avoir eu des liens avec la police d’Etat … ce qui est étonnant , les avocats est-allemands ne pouvant exercer leur fonction sans autorisation  » politique « 

    10/02/2013 à 17 h 36 min
  • Jaures Répondre

    Hans, de nombreux Français aimeraient bien être « plumé par le fisc ». Beaucoup, smicards, travailleurs pauvres, petits retraités, invalides, femmes seules avec enfants, ne payent pas d’impôts faute de revenus suffisants et en sont bien marris.
    Grepon veut nous faire croire que c’est à cause des européens si, depuis 2007, 1 à 3 millions de familles américaines sont chaque année victimes de saisies immobilières.

    10/02/2013 à 13 h 42 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      entre @ Grepon et @ Jaurès ( en passant par @ A.Z.) nous avons des prises de positions plus subtiles les unes que les autres … leurs passes d’armes se font à la massue comme au Néolithique … toutes de finesse et d’élégance …

      10/02/2013 à 17 h 41 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      @Jaures:
      De nombreux français plumés par le fisc s’en vont. Quel poulet se laisserait-t’il déjà volontairement faire?
      Quant à vos sempiternels apitoiements sur les pauvres il faut bien constater que c’est la toxicité des lois collectivistes françaises qui les ont produits, allez donc pleurer dans vos propres bottes. Votre tactique ne marche plus, votre disque est rayé.

      10/02/2013 à 18 h 47 min
    • grepon Répondre

      Jaures, je vous parliez des causes de la bulle immobiliere americaine des annees 00, parmi lesquelles il y avait les enormes flux d’argent venant de pensionnaires et epargnants europeens. On peut nier toute la journee qu’il y avait un tel flux d’un tel enormite, mais il me semble que vous ne pouvez pas nier ce fait, assez facilement chiffrable…

      car d’apres VOUS, ecvivant ici sur les4verites c’est les pertes sur ses mauvais investissments que vous blamer pour le ralent d’Europe et je suppose aussi les graves imbalances entres les differents regions de la zone Euro. Pour que tel pertes existe, il faudrait tout de meme que les investissments avaient ete fait.

      La reponse, ma reponse et celle de beaucoup d’autres observateurs, est, et reste, que cet argent ne trouvait pas d’investissments en taille et profil de risque et retour adequat en Europe. Du fait des mauvaise conditions en Europe PREDATANT l’implosion inevitable de la bulle immobiliere americaine.

      Alors, oui, l’avenir bien moins que radieuse de l’Europe, y compris l’Allemagne notons, contribuait bel et bien a la bulle, et donc il serait pas debile de faire le remarque que le declin programme et inevitable de l’Europe contribuait bel et bien a la krash des prix immobiliere americaine. Car pour avoir krash il faut d’abord une bulle, et pour avoir avoir une bulle il faut du credit, dont les pensionnaires et epargnants europeens ont contribue 6.000 milliards de dollars.

      Pour ce qui en est d’inividus et familles americaine perdant « leur » maison, ca arrive tres peu souvent: Ceux qui ont payer une fraction significative de leur maison ne se trouvent pas dans cette situation de saisie. Ils vendent a perte « leur » maison, mais ce faisant peuvent extraire un peu de cash ce faisant, sans dommages a leur score de credit. La vie continue. Je fais partie de ceux la, d’aillieurs, si ca vous amuse, et je suis a peu pret certain que vous me compteriez parmi les victimes, n’esce pas? Alors, les 2 ou 3 millions que vous racontez perdant leur maisons par saisie, sont des gens qui n’etaient proprietaires de leurs maison, ou que tres tres fractionnellement. Il est toute a fait juste que le bien qu’ils occupent sans payer redevient en pleine la propriete des veritables proprietaires. C’est le respect du propriete privee, la « rule of law » qui rend le capitalisme veritable si producitve et bien faisant. Le vol n’est pas tolere. Vos biens sont protege par la loi.

      10/02/2013 à 22 h 09 min
  • Jaures Répondre

    Cher Grepon, ce ne sont pas LES européens qui ont investi 6 000 milliards mais les banques, les spéculateurs, les financiers qui, devant les pertes observées, s’ingénient maintenant à faire régler la note à ceux qui n’avaient alors qu’un livret de caisse d’épargne.
    De fait les riches le sont toujours autant, l’industrie du luxe ne s’est jamais si bien portée, on n’a jamais autant vendu de Rolls Royce. Et les Français modestes n’ont plus rien sur leur livret.

    09/02/2013 à 10 h 30 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Jaures pense que les français modestes n’ont plus rien sur leur compte.
      À force de se faire plumer par le fisc le petit pactole disparait c’est sûr. Il faudra donc conseiller vos potes d’arrêter de foutre le fric confisqué en l’air.

      09/02/2013 à 21 h 09 min
    • grepon Répondre

      Les speculateurs du genre, gerants de boites d’assurances, gerants de fonds de pensions, c.a.d. l’epargne de la classe moyenne tres largement, NE TROUVAIENT PAS INVESTISSEMENTS DE TAILLE =e=t DE RETOUR SUFISSANTS

      ==EN EUROPE==

      POUR PAYER RETRAITES et REGLER PERTES(boites d’assurance).

      L’epargne de la classe moyenne Jaures, ne trouvait pas d’investissment suffisant sur le continent europeen.

      C.A.D. que l’Europe vieillissante, et sclerosee etait deja en declin lors de l’epoch ou elle a case 6.000 milliards de dollars aux Etats-Unis, contribuant a un sentiment de richesse irreelle en Europe ET aux USA, car createur en parti de la bulle.

      Oui, la longue crise de ralentissement et appauvrissement des europeens a etait une facteur de panique qui faisait a sa classe de travaillieurs financiere chercher du retour en investissant dans une sorte d’el dorado.

      As they say in gambling towns, « thanks for playing! »

      Vous etes allait a la casino, Jaures et votre societe en entier, par desparation tout a fait rationnelle et rationalisee par des employees matheux de la classe moyenne superieure gerant entre eux l’epargne de toute la civilisation presque, et non pas que les hyperriches en rolls de vos caricatures demagogique a la sauce Karl Marx.

      09/02/2013 à 22 h 49 min
  • Dudule Répondre

    Eh bien s’il fallait que les Français dépendent des Etats Unis à perpétuité alors ce n’était pas un pays mais le 11ème états des Américains. Faut arrêter les conneries ou on existes ou on crève et c’est tout. Non mais c’est quoi ça.

    08/02/2013 à 16 h 39 min
    • grepon Répondre

      Vous avez choisi de crever ET se faire remplacer sur les terres de vos ancetres par un peuple qui s’entre marie tant avec cousins qu’ils sont se sont affabli beaucoup de ce fait. C’est repondre durement a cette question « c’est quoi ca » mais ca se passe comme ca. Mais continuez a croire si vous voulez que vous allez sauver le Sahel et les voisins avec les moyens qu’il vous restent.

      Les mers et airs de cet planete devient moins sure de jour au jour grace a la retraite planifiee des Etats-Unis de la scene, planifie par BHO et ses alliees. Qui d’autre a des forces navale et bases partout a ca peut declencher tout seule, chez nous occidentaux. Votre petrole et gaz ne coule pas de chez vous. Ca arrive par mer ou tubes en metaux alors tres tres longue. Vous allez securiser vos lignes de fournissement? Really? L’imposee americaine ameriez bien voir ca.

      09/02/2013 à 0 h 08 min
  • grepon Répondre

    Jaures, pour perdre dans un investissement il faut d’abord investir dedans. Comment s’est il que les europeens ne trouvait pas de meillieur investissement, par exemple CHEZ EUX, que d’aller mettre SIX MILLE MILLIARDS de dollars dans ce que vous appelez les « subprimes. » ?

    L’Europe est moribond, c’est pour ca, et ca c’est grace a la sociale democratie etatiste qui a tout mange, tout reglemente, tout freine, jusqua a vos taux de natalite. Mais continuez a blamer les americains pour vos problemes actuels. Etant donne la profondeur de votre idee que c’est la faute aux subprimes que l’Europe va mal, on pourrait noter que sans les SIX MILLE MILLIARDS il n’aurait peut-etre pas eu de bulle pour commencer, ou bien une moindre bulle. Les bulles apparaissent quand il y a de l’argent qui n’a pas de bonne destination, tout de meme.

    08/02/2013 à 14 h 25 min
  • grepon Répondre

    « W » a fait a peu pres les memes notes que cet intellectuel de John Kerry a Yale, et est ancien du Harvard Business School alors que le repute intellectuel Nobelise de Al Gore ne pouvait pas complete un degre a Harvard, faute de performance academique. Obama a selle TOUTES ses notes et records quelquonques de toute ecole et universite qu’il a frequente, mais on sait qu’il n’a fait aucune publication, malgre le fait d’avoir ete editeur du Harvard Law Review pendant un temps.

    Harvard et Yale, plus pilote capable de naviguer sur instruments rien de moins, un intercepteur supersonique toute en commandant ARMES et interceptions. Allez a votre ecole de pilotage aviation civile de votre coin et leur demander les competences intellectuel necessaire au pilotage sur instruments.

    Mais c’est W c’etait in cretin.

    Obama de l’autre cote, homme sans accomplissements a part d’etre elu, sans accomplissements dans une serie de positions elus ou il a tres souvent refuse meme de voter, Nobelise en plus(avant d’avoir degomme 3 a 5 mille personnes par attaque de drones…m’enfin avant d’avoir rien fait du tout…a part peut etre ecrivant un ou deux de ses biographies), est tres clairement une lumiere?

    C’est un produit de political correctness et discrimination positive qu l’a permis d’ecraser concurrents ayant accomplissements et intellecte prouvee. C’est un produit politique visee comme une missile sur les faiblesses emotionnelle et divers hontes qu’ont les gauchistes sauce americaines de la societe americaine. Mais eux ils sont aveugle de qui c’est qu’ils ont porte au pouvoir. Il leur fallait leur « Black Jesus » homme qui a reussi a pretendre et faire accepte que c’est un noir americain heritier de leur histoire en entier, alors que c’est une identite qu’il A ADOPTE, tres consciemment, pour avoir du succes politiquement. Il a enseigner pour ACORN, groupe communiste aux methodes illegales prouvees, comment on se prend pour GAGNER LE POUVOIR. Son rapprochement avec le mega eglise « black » a Chicago a ete pour ca, pour s’adonne une identite black ainsi, alors qu’il avait en lui rien de ce culture ou experience. Au pouvoir maintenant, il utilise les regles politique semi-mafieux de Chicago pour gagner encore et toujours plus de pouvoir. Ca plaise au Democrats et certains « Republicans » pour qui le gouvernement est une solution plus qu’une menace pour l’humanite. Mais son but n’est pas du tout d’ameliorer les performances de l’Amerique, mais de le transformer, et pour faire son omelette ils casse oeufs par tonnes.

    D;aillieurs comment va le printemps arabe qu’Obama vous laisse hein? Le gouvernment islamiste d’Egypte vient de lancer un programme de pub toute azimuths a convaincre les egyptiens qu’ils n’ont pas besoin de manger autant. Ce dans un pays de 80millions ou la motier vivent sur 2 dollars le jour, et les coffres du pays sont vides. Oh, ils ne peuvent aucunement faire manger plus que la moitier de leur citoyens avec graines produites domestiquement.

    08/02/2013 à 14 h 16 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

       » pourquoi voulez vous qu’il n’y pas autant d’imbéciles à Polytechnique que partout ailleurs  »

      c’est ce que disait De Gaulle … en parlant des Polytechniciens lorsqu’ils piquaient de … Politique

      prenons pour exemple le parcours académique sans faute de François Hollande :

      Sciences – Po Paris + E.N.A. + H.E.C. = je n’ai rien compris à  » LACRISE  » ( en réalité … une …. inversion des pôles économiques )

      dans les sciences » molles  » , pour réussir avec brio il suffit donc le plus souvent de répondre aux questions comme le jury pense qu’il doit y être répondu

      c’est un peu comme en Littérature , les best-sellers sont très rarement les phares intellectuels du futur

      08/02/2013 à 17 h 53 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    à l’attention de Monsieur Guy Millière :

    rejetant les recommandations de la C.I.A. et celles de Madame Hillary Clinton , le Président Barack OBAMA a interdit que les U.S.A. fournissent des armes à la  » rébellion  » syrienne …

    pour information : les  » analystes  » de la C.I.A. sont toujours des  » proches  » ( idéologiquement ) de Bush et des Israéliens

    08/02/2013 à 13 h 22 min
    • grepon Répondre

      Q cincinnatus connait si bien les milieux du CIA, organisation avec dizaines de millier d’employes tres divers, qui ont en commun leur pensions et securite d’emploi qui donne employes meme de l’epoch de Carter et bien sur Clinton peuvent etre sur place. Le nouveau directeur du CIA est un cas. Pas tres pro-israelien celui la. C’est plutot un arabiste qu’un…comment vous decriveriez l’oppose « sionist? »

      Cote armes pour les syriens, il n’est nullement besoin a ce que les USA donnent armes directement pour faire en sorte que des armes soient donnee. Pour le moment les armes pleuvent sur ce pays qui n’en manque pas, mais pas du tout, alors soyez tranquille sur ca.

      08/02/2013 à 14 h 54 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        ah ! si vous saviez ?

        09/02/2013 à 10 h 22 min
  • francois Répondre

    monsieur lemaire
    tout le monde ne peut avoir votre intelligence superieure !!!
    cependant ceux qui utilisent les insultes sont en général tres limités…..

    07/02/2013 à 20 h 40 min
  • grepon Répondre

    « L’ancien président des états unis était vraiment un sombre crétin, un malfaisant. »

    Mwais, Iraq allait tellement bien avant que les deux Bush sont venus semer la destruction. Saddam et sa minorite ethnique loyale(il leur fallait l’etre etant donnait les schismes haineux presque millenaire) reignait avec une poigner de fer…..apportant SURTOUT la precieuse STABILITE (c.a.d. dictature) necessaire pour que boites francaises aient confiance a etre repaye pour de vastes travaux et contrats d’armement livre a la dictature, sur credit offert par banques francaises. ET puis Total-Elf-Fina et cie avaient leur visees strategico-machiavellique concernant un besoin de securiser un flux de petroleum. Compter sur le marcher ou la concurrence honnete ne seraient pas dans le charactere d’aucun parti aux vastes magouilles vivant du pouvoir du megalo, si supportive des causes humanitaire et progressistes.

    07/02/2013 à 19 h 52 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      dire de quelqu’un qu’il n’est qu’un  » sombre crétin  » n’est pas une insulte mais seulement un jugement de … valeur !
      il n’en demeure pas moins vrai qu’il est plus risqué de gouverner un pays que de clamer ses convictions devant un clavier

      08/02/2013 à 7 h 28 min
  • Jaures Répondre

    Je viens de retrouver le texte auquel je fait allusion.
    Le 16 septembre 2008, Guy Millière écrivait: « (Aux Etats-Unis) Dans les médias télévisés, dans la presse, dans les librairies, un authentique pluralisme existe qui n’a rien à voir avec les simulacres monolithiques qu’on rencontre en France. »
    Plus loin: « Cela n’est pas étranger au fait que des Américains de l’Amérique profonde en savent souvent davantage sur les conflits cruciaux qui touchent la planète que nombre de gens qu’il m’arrive de croiser dans l’université française. »
    Et c’est ce peuple éclairé, bien informé dans le cadre d’un exemplaire pluralisme qui aurait élu et réélu un gauchiste pro-islamiste responsable du déclin de son pays ?

    07/02/2013 à 17 h 14 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      À l’ombre de son sécurisant clavier Jaures nous refait le monde en fustigeant les écrits passés de Guy Milliere.
      Que ne compulse-t’il pas ses propres oeuvres pondues sur ce site sous le regard bienveillant de son employeur?

      08/02/2013 à 14 h 27 min
      • grepon Répondre

        Mais Hans, c’est un syndicaliste. L’employeur n’a pas besoin de surveiller. Il s’en doute, et de toute facons il n y peuvent rien probablement.

        09/02/2013 à 0 h 12 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          Malheureusement oui Grepon, s’attaquer à un syndicaliste en France est puni plus sévèrement qu’arracher la sacoche à une vieille dame.

          09/02/2013 à 12 h 31 min
      • Jaures Répondre

        Cher Hans, je ne me prétends pas « spécialiste des Etats-Unis » et ne me risque à des prospectives qu’avec la plus grande prudence. Les sciences humaines ne sont pas exactes et prétendre les maîtriser assez pour annoncer péremptoirement ce qui adviendra est une imposture. Si vous relevez des erreurs dans mes écrits, ne vous gênez pas pour les souligner. Je ne prétends détenir aucune vérité absolue et reconnais donc mes erreurs d’analyse sans aucune difficulté.

        09/02/2013 à 10 h 25 min
        • grepon Répondre

          Oui Jaures, vous etes si prudent avec vos declarations de comment ca se passe aux USA. Meme avec l’UK juste a cote vous nous racconte que c’est un pay liberale alors que ce pays fait du socialisme depuis la derniere guerre mondiale. Aux, c’est les « free clinic » et j’en passe.

          10/02/2013 à 4 h 15 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

     » le désastre Obama  » ?

    Obama est un sage (africain) ; son pays est en faillite et il le sait … alors comme bien d’autres Présidents U.S. avant lui il  » s’isole  » … ne défendant plus que SES intérêts immédiats , primordiaux , essentiels

    quand cela LUI est utile il apporte une aide à ses alliés sans risquer la vie de ses hommes … bref c’est un sage ( africain ) et le souffre-douleur de Guy Millière …

    … mais de ce dernier Obama ignore jusqu’à l’existence

    07/02/2013 à 16 h 36 min
    • grepon Répondre

      Il s’est « isole » avec son programme d’attaques par drones tuant au moins 3 milles personnes a travers le monde dans pays avec qui aucune guerre n’a ete declare?

      Il a quand meme TRIPLE l’effort en Afghanistan, et ce faisant declarait que l’effort se terminerait dans 2014 quoqu’il arrive. C’etait sage? Si oui, comment ca? C’etait un cas d’isolation?

      Les appointements d’Obama a la Sec de Defense, State Dept et CIA sont POUR negocier tres mollement avec des dictatures tels que celui d’Assad ou Achmadinejad et les mullah ou la Koree du Nord. « Isolation? »

      Il vient d’approuver la livraison d’armements a Egypte, pays qui a chefs de gouvernement declarant comme priorite la destruction(non pas un reglement ou victoire dans certains details) une democratie pluraliste d’a cote. C’est ilsolationiste?

      Il a supporte les efforts europeens en Libya MILITAIREMENT sans demander a Congress. Il s’est « isole » la?

      Il vous a transporter au Mali, par ce qu’apparramment vous manquez cette capacite. C’est de l’solation?

      La guerre des drones continuent a plein vitesse, mais c’est isolee, la encore. N’importe ou dans le mode une missile Hellfire dechicquette des combattants, commande comme un jeu video depuis une base dans le Nouvel Mexique. ET ca concerne les citoyens meme des USA, qui peuvent etre degommee par ce president, d’apres son Dept of Justice, sur l’opinion d’un employe competent du Dept of Justice anonyme.

      D’aillieurs, Guantanamo, c’est toujours ouvert pour business et a ses prisonniers permanent qui ne connaitront jamais un proces.

      Dans l’affaire de Benghazi, il est desormais connu que le CIA operait une operation d’interrogation a cote de l’embassade qu’Obama a laisse pour compte. LA, Obama s’est isolee dans sa chambre a coucher alors qu’une bataille de 7 heures de durees s’est observe EN DIRECTE dans la « situation room »

      08/02/2013 à 14 h 45 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        on peut être aussi et même plus efficace internationalement en s’isolant et c’est bien ce que fait Obama
        l’époque des westerns texans de Bush c’est terminé !
        conceptuellement vos exemples sont ringards
        ah ! si vous saviez vous ne parleriez pas sur ce ton !

        10/02/2013 à 0 h 06 min
        • grepon Répondre

          D’aillieurs, pour mettre Europe an genou on a que a retirer nos forces navales des mers autour de vous et de vos lignes de fournissement, genre le golfe persique, et laissez faire les tyrannies du coin. On ne s’isole pas encore a ce point q.c.. Ca peut venir par contre. Vous etes pres pour ce niveau d’isolement des Etats-Unis?? Bien sur que non?

          Vous appelez « isolation » ce qu’on fait actuellement, avec des centaines de bases militaires a travers le monde et toujours en encore des flotilles sillonnent chaque ocean du monde? Par comparaison, la France reste tres isole meme avec ses petits interventions en Afrique.

          10/02/2013 à 16 h 41 min
  • Jaures Répondre

    De quel côté est la rancoeur ? Les européens pour l’instant doivent une bonne partie de leurs maux à la crise des subprimes qui a vu le jour outre-atlantique. Bush a tiré l’ Economie des Etats-Unis en doublant la dette de son pays et n’a pas réagi quand la croissance s’est effondrée à partir de 2006 jusqu’à la récession de 2009.
    La rancoeur est plutôt du côté de ceux qui ont vu leurs théories battre de l’aile, les dirigeants qu’ils soutenaient être éconduits et ceux qu’ils vouaient aux gémonies élus et réélus.
    Il est à noter qu’Obama, pourtant qualifié de « léniniste » par Millière, dénoncé comme complice de l’islamisme et responsable de l’état économique des Etats-Unis soit le seul dirigeant occidental à avoir été reconduit. Pourtant, Guy Millière jusqu’en 2008 louait l’opinion américaine, n’avait que louanges pour les médias des Etats-Unis (dommage que la rubrique archives ait disparu des 4V, j’aurais pu vous citer les termes exactes).
    Quand on a conscience d’avoir fait fausse route, il ne reste plus qu’à prédire le pire.

    07/02/2013 à 16 h 21 min
  • Philippe Lemaire Répondre

    Les dirigeants européens détesteraient les états-unis ? N’importe quoi ! Tous sont atlantistes. Il n’y a qu’en France (vestige du gaullisme ?) qu’on trouve une certaine méfiance vis-à-vis de l’impéralisme (vous mettriez le mot entre guillemets je parie) américain. Et pourtant on est revenu pleinement dans l’otan, ce qui n’était pas très malin.
    Bush a déclanché la stupide guerre d’Irak : résultat on est passé dans ce pays d’une dictature laïque à un régime totalitaire islamique qui a fait fuir les derniers chrétiens, bravo…
    L’ancien président des états unis était vraiment un sombre crétin, un malfaisant.

    07/02/2013 à 10 h 11 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      non pas ; mais un naïf politique que l’on pouvait manoeuvrer facilement aux sentiments religieux et démocratiques certainement …. et certains ne s’en sont certes pas privés

      et c’est le regret de Guy Millière qu’Obama soit moins facilement malléable pour et par certains lobbies

      07/02/2013 à 19 h 30 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *