À Gaza, Israël défend sa survie

Posté le juillet 05, 2006, 12:00
3 mins

Excluant d’emblée toute idée de libération de détenus palestiniens en échange du caporal Guilad Shalit, Israël lança contre le sud de Gaza une attaque massive, mais peu sanglante : 5000 hommes, des centaines de blindés, des hélicoptères. Réaction « disproportionnée » ? Non.

Israël combat sans cesse pour sa survie et ne peut se payer de mots. En janvier dernier, plus de 12 ans après la signature des accords d’Oslo, et trois mois après le retrait israélien de Gaza, les Palestiniens avaient offert aux islamistes radicaux du Hamas 76 des 132 sièges parlementaires. Cette victoire électorale empêche la paix.

Certes le 27 juin, le Hamas signa, avec tous les mouvements palestiniens (sauf le Jihad islamique), l’Entente nationale, fondée sur le « document des prisonniers », qui reconnaît implicitement Israël en stipulant l’établissement d’un État palestinien indépendant sur tous les territoires occupés en 1967. Mais ce n’est pas une reconnaissance officielle, en bonne et due forme. Et les contreparties, comme le retour des réfugiés, sont inacceptables. Israël a récusé cet accord.

Prenant l’évacuation de Gaza pour un signe de faiblesse, les terroristes tirèrent maintes roquettes sur Israël ces derniers mois. Des membres des Comités de résistance populaire (formation hétéroclite allant du laïcisme à l’islamisme, née en 2000), des brigades Ezzedine al-Qassam (bras armé du Hamas) et de l’Armée de l’Islam (une nouvelle organisation jihadiste), tous proches du Hamas, percèrent un tunnel sous le mur de séparation pour attaquer en Israël, y enlevant Guilad. Le Mur n’assure pas une protection totale. Des incursions militaires en territoire palestinien s’imposent quand les islamistes y gouvernent et dopent le terrorisme. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, chef du Fatah, parti nationaliste et laïc, a condamné l’enlèvement, mais pas son Premier ministre, Ismaïl Haniyeh, représentant le Hamas, dont un porte-parole a glorifié l’« acte héroïque » du commando.

Dans la nuit du 28 au 29 juin, l’armée israélienne a enlevé en Cisjordanie 64 ministres, députés, maires et autres personnalités du Hamas. Le lendemain, elle découvrit à Ramallah un colon tué par les Palestiniens. Ceux-ci n’accepteront jamais l’État hébreu, pour des raisons tenant plus à la religion qu’à un nationalisme hypothétique : le credo de l’islam dénie aux « infidèles » (juifs et chrétiens) le droit d’avoir leur propre État dans le dar al-islam (la Maison de l’islam). Israël s’y trouve…

57 réponses à l'article : À Gaza, Israël défend sa survie

  1. fasla

    31/07/2006

    Israël n’arrive pas à s’adapter à la paix L’Etat des tueurs volontaires C’est à juste titre que les consciences libres dans le monde expriment et crient leur indignation, leur colère, leur rage contre l’agression, contre la guerre à bout portant faite au Liban par « l’Etat juif d’Israël », ainsi que ce pays aime à être nommé comme pour mieux insister sur son caractère d’Etat théocratique « le plus démocratique de la région ». Non, je n’oublie pas le soutien à la vie à la mort, dans cette forfaiture, de celui qui mène « la guerre la plus humaine de l’histoire » (1), je veux parler de son parrain de l’US Connections. Mais ces réactions légitimes et dignes doivent éviter le piège de l’étonnement et du questionnement devant les méthodes utilisées par cet Etat holligan du genre : « comment peuvent-ils avec autant de sang-froid tuer femmes, enfants, vieillards », ou encore « Israël tourne le dos à la légalité et à la morale ? » Mais il est un autre piège encore plus grossier. C’est celui des discours empruntés qui font mine de découvrir ou de relever « la réaction disproportionnée » ou encore l’asymétrie, la « disproportionnalité » (2) de cette armée, qu’un philosophe fast-thinker, qui pense plus vite que son ombre, en l’occurrence Bernard-Henri Lévy, a eu l’impudence récemment, dans un journal du soir, de comparer à celle des glorieux combattants antifranquistes, quelle crachat pour les antifascistes, alors que cette armée de soudards, qui débauche des adolescents surarmés « pour imposer la terreur aux populations des villes et des villages arabes », a été dirigée et fondée par Mena Hem Begin, qu’Albert Einstein et Hannah Arendt avaient qualifié de fasciste en 1948 dans une pétition publiée par le New York Times, lors d’un voyage aux Etats-Unis de celui qui était responsable d’« un parti qui prône ouvertement la doctrine de l’Etat fasciste » (3). Pour mémoire, Begin (4) est le chef des assassins de deux cent quarante villageois de Deir Yassine, le Guernica palestinien. Non, Israël n’a jamais fait autre chose, et toute son histoire coloniale en témoigne, qu’agir, de façon disproportionnée, démesurée, à bout portant, avec des armes toujours renouvelées, toujours améliorées, high-tech, et livrées sans compter par son indéfectible allié et producteur des bains de sang démocratiques, contre les peuples arabes considérés par lui comme des sous-hommes, des moins que rien, des « crocodiles », (Ehud Barak) « des bêtes qui marchent sur deux pieds », « des sauterelles qui devraient être écrasées », (Mena Hem Begin) comme le montre sa politique d’apartheid et de tueries en Palestine et ses meurtres à grande échelle au Liban. La disproportion est sa constante, elle est l’expression de sa puissance toute de lâcheté. Oui, Israël est un appareil de violence extrême qui, de tout temps, a pratiqué la disproportion : dans le massacre, la destruction, le vol des terres, l’humiliation, la déshumanisation, le racisme, la hogra. La guerre menée contre les Libanais aujourd’hui et depuis toujours contre les Palestiniens est une guerre totale qui vise la destruction systématique et la soumission tant de ceux qui refusent de courber l’échine, que de ceux qui désespèrent de la vie et ne se soucient que de sauver leur peau. « Tuez-les tous. Pas de quartier. Pas de trêve humanitaire ». Ainsi parlent les dirigeants de « l’Etat le plus démocratique de la région », comme le qualifient les élites et médias occidentaux dans leur écrasante majorité. Qu’on se le dise une fois pour toute, Israël est un Etat fait pour la guerre et par la guerre, un Etat programmé pour mener des guerres totales afin d’asseoir une domination totale et violente sur les peuples du Proche-Orient. C’est pour cette raison qu’il ne peut vivre en paix avec ses voisins, car il vit et prospère de la guerre, « l’Etat d’Israël ne voulait et ne veut toujours pas la paix. Il veut des conquêtes » (5). Pour nier le droit des Palestiniens à un Etat, Israël a proclamé qu’il « n’y avait pas de peuple palestinien » (6). Il a dès lors encouragé chez les siens, la satisfaction des pulsions mortifères, — des soldats israéliens déclarent tuer des Palestiniens et pleurer ensuite un bon coup. Il a instillé au sein de sa population la pulsion de destruction, du goût de l’abîme, du sacrilège, de la négation de l’autre, de l’outrance de la guerre et de la guerre à outrance, autant de pratiques et de postures qui chez d’autres auraient été vite et à juste titre qualifiées de fascistes. La soldatesque israélienne s’est toujours livrée aux pires actes de cruauté, de perfidie et de brutalisation, tant sur les Palestiniens que sur les Libanais, à tel point que le grand savant et philosophe israélien Leibowitz, décédé en 2003, n’hésitera pas à qualifier, en janvier 1993, les unités spéciales israéliennes, (Golani) les mêmes que celles qui ont été lancées récemment sur le Sud-Liban de « judéonazis ». C’est ce vieillard meurtri par l’écrasement et l’humiliation des Palestiniens au quotidien, par ce qu’il considérait comme un « génocide au sens de l’élimination de l’entité nationale et politique » et par la militarisation de la société israélienne et la centralité des services de sécurité intérieure (le Shin Beth) dans la vie politique, qui diagnostiquera une « fascisation rampante de la société israélienne », commencée selon lui en 1967. Dans un pays ou « le hooliganisme national suscite une atmosphère de violence dirigée vers l’intérieur, je crains beaucoup, disait-il, que ne se créent ici des camps de concentration contre les ‘‘traîtres’’ juifs et que des pogroms ne se produisent contre les juifs religieux qui ne seraient pas nationaux. » Pour Leibowitz, « l’Etat d’Israël n’est pas un Etat qui possède une armée, mais une armée qui possède un Etat ». Tout analyste sérieux peut en effet constater que l’armée, dans ce pays bunkérisé, est devenue un but en soi. L’Etat d’Israël a été créé pour la violence et par la violence. Si le militarisme, vers la fin du xixe siècle et pendant plus d’un demi-siècle du xxe, « a dominé et fini par dévorer l’Europe », on peut sans erreur considérer qu’aujourd’hui il domine Israël et qu’il finira par le dévorer, car comme tout militarisme il porte en lui les germes de sa propre ruine. Cela posé au-delà des massacres, des crimes de guerre, des destructions, plus rien ne sera plus comme avant, car cette tuerie à bout portant, ces assassinats « atmosphériques », contre le Liban ont fait sauter définitivement un tabou, une terreur intellectuelle entretenue des décennies durant par les réseaux sionistes de la culpabilisation du monde pour cause d’Holocauste, laquelle interdisait d’assimiler le système d’oppression et de violence armée de l’Etat d’Israël à des crimes de guerre, au risque d’être qualifié d’antisémite et traîné devant les tribunaux, comme le fut Edgar Morin, il y a peu. Les masques sont définitivement tombés et la nature de l’Etat d’Israël, à l’ère de la révolution informationnelle et de l’Internet, éclairée par ses logiques de prédation, de dépeçage de ses voisins et de barbarie militaire, apparaît telle qu’elle a toujours été : un Etat incarné par la violence coloniale, la culture de la supériorité raciale, du mépris et de la négation des autres. Mais écoutons, pour ponctuer cet article, Leibowitz parler de cet Etat fondamentalement totalitaire : « Si nous continuons dans cette voie, ce sera la destruction de l’Etat d’Israël dans un délai non de quelques générations, mais de quelques années. Intérieurement, ce sera des camps de concentration pour les gens comme moi. à l’extérieur, Israël s’embourbera dans une guerre à outrance contre l’ensemble du monde arabe, du Maroc au Koweït. Telle est la perspective dans un avenir proche. La seule et unique solution est le partage du pays entre les deux peuples. Tant que l’Etat d’Israël dans son abyssale bêtise sera persuadé que l’aide américaine se poursuivra éternellement, il ne sera pas intéressé par la paix. Aussi connaîtra-t-il le sort du Sud Viêt-Nam, qui lui aussi crut que l’Amérique le soutiendrait ad vitam aeternam. » Notes de renvoi 1 Voir notre papier : « Iraq. La guerre la plus humaine de l’histoire « . 2 Cet article a été écrit avant les meurtres de masse de Cana. 3 Extrait de la pétition signée par Arendt et Einstein. 4 Il reçut le prix Nobel de la paix en 1978… avec Sadate. 5 Propos tenus par Y. Leibowitz en 1987. 6 Il reçut pour cela le prix Nobel de la Paix en mars 1969, à travers son Premier ministre Mme Golda Meir qui déclara trois mois plus tard : « Il n’ y a rien qui ressemble à des Palestiniens, ils n’ont jamais existé. »

    Répondre
  2. grandpas

    30/07/2006

    Pour ali Pourquoi,on n’enverrait pas les palestiniens en Ouganda.Depuis que les musulmans massacrent par milliers les ennemis du prophéte,ils n’ont jamais montré le moindre remord,pendant des siecles ils se sont attribués terres,richesses,inventions etc……… Maintenant qu’ils trouvent des guerriers qui leurs font mordre la poussiére,ils pleurent comme des jeunes vierges. Le plus terrible c’est qu’ils trouvent des oreilles compatissantes à leurs gérémiades.

    Répondre
  3. ali

    29/07/2006

    C’est toujours le meme discours qu’on nous fait entendre  »al survie d’israel  »je crois que c’est le contraire qui se passe ,les palestiniens essayent par tous les moyens de survivre et cela chaque jour ,Ce discousr est sioniste ..je vous rappelle ce que le sionisme veut dire: Chronologie du sionisme de 1862 à 1910 1862: Moses Hess écrit « Rome et Jérusalem  » 1881: Eliezer Ben Yehuda s’installe à Jérusalem; il renouvelle l’usage de l’hébreu. Les pogromes en Russie provoquent un désastre dans les régions où les Juifs sont autorisés à résider. Début de la Première alyah. 1882: Fondation de l’organisation Bilou (Beith Israël Lekhou Vena’ale), premier mouvement haloutsique (pionnier) en Ukraine. Dans son livre Autoemancipation, Leon Pinsker défend l’idée de la création d’un Etat juif. Début de la Première alyah : des Juifs venus du Yemen, de Russie et de Roumanie viennent s’installer en Palestine. 1883: Le Baron Edmond de Rothschild commence à soutenir financièrement les localités juives d’Eretz Israël. 1884: Fondation du mouvement des Hovevei Tsion (Amants de Sion) à Kattowicz en Pologne. 1890-91: Arrivée d’une grande vague d’alyah en provenance de Russie. 1894-1895: Procès à Paris du Capitaine Alfred Dreyfus, injustement accusé d’espionnage. Théodore Herzl assiste à la cérémonie de sa dégradation, ce qui attire son attention sur le problème de l’antisémitisme. 1896: Théodore Herzl écrit Der Judenstaat, L’Etat juif, le texte fondateur du sionisme. 1897: 29-31 août : premier Congrès sioniste international à Bâle. Promulgation de la Déclaration de Bâle selon laquelle le sionisme a pour but la création d’un foyer national juif. Création de l’Organisation Sioniste Mondiale. 1901: Création du Keren Kayemeth LeIsraël (K.K.L.), base du domaine foncier public israélien. 1903: Pogromes de Kishinev. Le gouvernement britannique propose à Herzl de lui donner l’Ouganda pour y créer un foyer juif. 1904: Mort de Théodore Herzl à Vienne. La Seconde alyah est précipitée par les grands pogromes de 1902 et 1903. Création du Va’ad Halashon (Comité de la langue hébraïque) 1905: Le septième Congrès Sioniste à Bâle, décide de repousser définitivement la proposition de l’Ouganda, ainsi que toute alternative à la Palestine. 1906: David Green (Ben Gurion) arrive en Israel. Fondation du premier lycée hébraïque à Jaffa. Fondation de l’Ecole des Arts Bezalel à Jérusalem. 1909: Fondation d’un petit quartier juif de Jaffa qui deviendra Tel Aviv. Fondation du Hashomer, premier groupe organisé d’auto-défense. 1910: Fondation de Degania Alef, la « mère des kiboutzim ». La base de l’ idéologie sioniste L’idéologie sioniste, avec le mouvement qu’elle a suscité, s’est donné pour mission de rassembler en Palestine tous les Juifs dispersés depuis deux mille ans à travers le monde (Juifs de la diaspora), d’établir un territoire peuplé exclusivement de Juifs, dans la perspective de leur assurer, compte tenu des persécutions dont ils furent souvent victimes, une sécurité définitive. Bien que précédée d’initiatives diverses qui, au cours des siècles, avaient pour but une ré-appropriation de la Palestine, elle ne s’est vraiment structurée qu’à la fin du XIXe siècle avec Théodore Herzl. Elle s’est développée pendant la première moitié du XXe siècle malgré l’opposition prolongée de la grande majorité des Juifs et, à la faveur de la seconde guerre mondiale, s’est concrétisée avec la création de l’État d’Israël en Palestine. Le sionisme repose sur deux données fondamentales et conjointes du judaïsme : – une donnée d’ordre religieux : le mythe biblique de la  » Terre promise  » à un  » Peuple élu « , ( le droit au sol) – une donnée d’ordre légal : la loi établissant la  » race  » juive ( le droit du sang). 1 – Le mythe biblique de  » la Terre promise  » et du  » Peuple élu  » est le premier pilier de l’idéologie sioniste Selon le récit bibilique, il existe depuis voici quelque trois mille ans, un contrat (l’Alliance) entre les hébreux et Dieu. L’ Alliance prévoit que les Hébreux, moyennant obéissance à Dieu, constituent Son peuple privilégié, le Peuple élu, et reçoivent en héritage une terre particulière, la Terre promise. C’est sur les données de ce mythe fondamental du judaïsme qu’est bâtie tout entière l’idéologie sioniste et que s’est fondé le  » droit historique  » sur la Palestine. Même les sionistes non religieux et athées, tels les Pères fondateurs et la majorité des Israéliens actuels, ont exploité et exploitent toujours ce mythe originel de la Terre promise par un dieu qui, pourtant, n’existe pas pour eux. Il ne faut pas être surpris de cet apparent paradoxe… C’est que, comme tous les mythes, celui-ci ne possède pas seulement une dimension religieuse mais une dimension culturelle. Malgré l’émergence dans les esprits de son caractère légendaire, il n’en continue pas moins à imprégner durablement la civilisation qui l’a porté, à meubler son imaginaire collectif et, partant, à mobiliser des énergies colossales et aveugles. 2 – La loi rabbinique de transmission héréditaire de la judéité en est le second pilier Alors que les adeptes de la plupart des religions n’ont que le lien d’une croyance commune, et que ce caractère d’adepte est accessible à tous, le judaïsme établit un lien particulier d’ordre héréditaire. Fait rare dans l’Histoire de l’humanité, la naissance est le vrai critère d’appartenance : la loi établit, en effet, que le caractère de juif est transmis par le sang maternel. Ce caractère est de plus indélébile : même en cas d’apostasie du judaïsme ou de mariage mixte (qui équivaut à une apostasie), tout sujet reste juif selon le Talmud. Alors que, comme le dit le philosophe israélien Y. Leibowitz ,  » la notion de « juif » n’était à l’origine ni raciale, ni nationale mais religieuse « , une évolution s’est produite : la condition raciale(l’hérédité) est nécessaire et suffisante pour être juif et citoyen d’Israël, la condition religieuse (la croyance) absolument facultative. Quant à J. C. Attias , après avoir constaté que nombre de juifs  » n’observent plus le shabat « ,  » s’habillent comme tout le monde « , que  » les traits discriminants dont l’histoire les avait affublés sont en train de disparaître « , il dit de son côté qu ‘ » il ne reste plus que la race  » comme élément distinctif entre un Juif et un non-Juif, cette race qui se transmet par la femme malgré son statut inférieur à celui des hommes, ceux-ci se réservant la transmission du savoir et des valeurs du judaïsme. Alors on ocuupe une terre et on dit c’est dieu qu’il nous a promis et en plus de ca ils sont elus ,oui ils sont elus a vivre dans l’insecurite totale pourquoi?c’ést pas juste ce qu’ils ont fait aux palestiniens depuis au moins 48 et il n’y a aucune valeur ou norme que ce soit le monotheisme ou autre religions ,spiritualite qui dit que ce font les juifs est integre le seule ideoligie qui permet l’oppressement ,la colonisation et en fin de compte l’explusion de leurs propres territoires ce n’est qu’une ideologie sioniste,elle est dscriminatoire sinon raciste et surtout arrogante …ils vont se casser le nez un jour et ils vont bien saigner . L’homme qui s’adjuge,en vertu de sa superiorite intellectuelle,une plus large part des biens terrestres,perd le droit de maudire l’homme fort qui,aux epoques de barbarie,asservissait le faible en vertu de sa superiorite physique.Louis blanc mes salutations,

    Répondre
  4. sas

    26/07/2006

    A qui vous voulez faire croire que la survie d’israel se joue à gaza ou en cisjordanie ???? C’est débile,idiot et débile…..ET IDIOT l

    Répondre
  5. siniq

    24/07/2006

    Va nous faire pleurer,note bon ali. Tu payes les boites mouchoirs.

    Répondre
  6. ali

    23/07/2006

    Bonjour, Pour ceux qui defendent la civilisation occidentale,un lien : http://fromisraeltolebanon.info/ un silence quand il sagit de l’autre et surtout si il est Musulman. Un rappel:les valeurs et normes du monotheisme sont les memes et elles sont universelles ,pour ceux d’entre-vous qui repetent tout le temps que leur mode de vie repose sur une tradition Judeo-chretienne je suis d’acoord mais pas sur le plan theologique ,etant donne que la lumiere a torture la religion chretienne et lumiere et monotheisme sont incompatibles .Ce n’est qu’une reflextion. mes salutations, AliYour children are not your children. They are the sons and daughters of Life’s longing for itself. They come through you but not from you, And though they are with you, yet they belong not to you. You may give them your love but not your thoughts. For they have their own thoughts. You may house their bodies but not their souls, For their souls dwell in the house of tomorrow, which you cannot visit, not even in your dreams. ——————————————————————————– (…) Mon ami, ne sois pas comme celui qui s’assied près de l’être et regarde le feu s’éteindre, puis souffle en vain sur les cendres mortes. N’abandonne pas l’espoir, ne cède pas au désespoir pour ce qui est passé, car se lamenter sur l’irréparable est la pire de fragilités humaines. Hier, je me repentais de ce que j’avais fait, et aujourd’hui, je comprends mon erreur et le mal que je me suis fait en brisant mon arc et en détruisant mon carquois. Je t’aime, mon frère, qui que tu sois – que tu adores Dieu dans ton église, que tu t’agenouilles dans ton temple, que tu pries dans ta mosquée. Toi et moi sommes les enfants d’une même foi, car les divers sentiers des religions sont les doigts de la main aimante d’un seul Etre Suprême, une main tendue à tous, offrant à tous la totalité de l’esprit, avide d’acueillir tout le monde. Dieu vous à donner un esprit dont les ailes vous permettent de voler dans le vaste firmament de l’Amour et de la Liberté. N’est-il pas dès lors regrettable que vous coupiez ces ailes de vos propres mains et que vous forciez votre âme à remper comme un insecte sur la terre? Mon âme, la vie est un coursier de la nuit, plus rapide est son vol plus proche sera l’aube. — extrait de « La Voix Du Maître » ——————————————————————————– Joy & Sorrow from The Prophet Then a woman said, « Speak to us of Joy and Sorrow. » And he answered: Your joy is your sorrow unmasked. And the selfsame well from which your laughter rises was oftentimes filled with your tears. And how else can it be? The deeper that sorrow carves into your being, the more joy you can contain. Is not the cup that hold your wine the very cup that was burned in the potter’s oven? And is not the lute that soothes your spirit, the very wood that was hollowed with knives? When you are joyous, look deep into your heart and you shall find it is only that which has given you sorrow that is giving you joy. When you are sorrowful look again in your heart, and you shall see that in truth you are weeping for that which has been your delight. Some of you say, « Joy is greater than sorrow, » and others say, « Nay, sorrow is the greater. » But I say unto you, they are inseparable. Together they come, and when one sits alone with you at your board, remember that the other is asleep upon your bed. Verily you are suspended like scales between your sorrow and your joy. Only when you are empty are you at standstill and balanced. When the treasure-keeper lifts you to weigh his gold and his silver, needs must your joy or your sorrow rise or fall

    Répondre
  7. sas

    21/07/2006

    A baudoin de constantinople….dit moi à quelle synagogue tu prie…où qu’elle « loge » tu fais tes ateliers….et je te dirais qui tu es….. sas

    Répondre
  8. Alain Coqueugniot

    18/07/2006

    L’Europe et la France en particulier refusent obstinément de considérer le fond du problème: le fait que le Hamas et le Hezbollah ne recherchent pas vraiment la fondation d’un état mais l’annihilation d’Israël, c’est-à-dire une nouvelle « solution définitive au problème juif ». Dans ces conditions, prôner la paix et l’harmonie est une monstrueuse hypocrisie doublée de lâcheté. Elle rappelle celle de nos dirigeants à Munich avant la 2° guerre mondiale. Analyse très juste de la situation par Charles Krauthammer dans le N° de TIME MAGAZINE du 10 juillet 2006.

    Répondre
  9. drzz

    17/07/2006

    Lu dans le Figaro d’aujourd’hui : Edito de Pierre Rousselin « Les États-Unis, sans lesquels rien ne peut être accompli dans la région, n’ont envoyé sur place aucun émissaire de haut rang. Ils n’éprouvent aucun besoin de s’engager pour arrêter l’escalade, pas plus qu’ils ne se sont mobilisés lorsque la crise a éclaté à Gaza avec l’enlèvement du soldat Shalit. Dans ce double combat contre les «extrémistes», le pari semble être que quelque chose de bon peut sortir du fracas des armes et du sang versé, le plus souvent par les populations civiles. C’est un pari très hasardeux qui, de l’Afghanistan au Liban, en passant par l’Irak et la Palestine, a montré ses limites. » Les Français, Chirac en tête, se demande pourquoi Israël fait la guerre contre l’extrémisme radical. La France ne comprend pas cet état de fait, elle qui encourage la soumission préventive. Rendez-vous compte, des civils meurent au Liban sous les frappes israéliennes ! Bien que nous sachions tous qu’aucun journaliste ne va contrôler ce que les hôpitaux et les officiels de la dictature libanaise déclament, bien qu’il soit connu que le Hezbollah se sert de civils comme boucliers humains, la France feint le « droit-de-l’hommisme » tous azimuts. Comme pendant la guerre froide, on met dans le même panier état dictatorial et démocratie. Après tout la France ne considère pas le Hezbollah comme une organisation terroriste. Vendredi, en dernière page « actualité » du Figaro, une journaliste visiblement tombée amoureuse de ce qu’elle appelle « un parti politique qui aide la population » offrait une pleine page à la gloire du parti de Dieu… Plus dhimmi que ça, on ne peut pas faire. Pendant que les dirigeants français s’amusaient au Mondial, les habitants de Sderot subissaient chaque jour des tirs de roquettes Quassam depuis Gaza. Or Israël a été patient, mais décide aujourd’hui de réagir avec fermeté. Tous les pays ne sont pas la France. Quand l’Hexagone laisse pourir les banlieues en prônant l’apaisement, attendant la prochaine révolte, Israël prend ses responsabilités et mène une guerre qui délivrera aussi bien les Israéliens que les Libanais eux-mêmes du danger du Hezbollah. Croisons les doigts. Pris entre deux feux, venant d’Irak et d’Israël, l’islamisme est aujourd’hui sur la défensive.

    Répondre
  10. raptor

    17/07/2006

    Encore un coup pour l’ami des terroristes Mais si. Garanti 100% dictature. Ouais bien sûr, Israel une dictature. C’est sûr que l’Iran de Ahmadinejad, la Corée de Kim Jong Il et l’ancienne Irak de Saddam étaient des modèles de démocratie. M’est avis que vous devriez y faire une demande d’asile politique. Je ne réponds pas sur les autres points, on n’a pas que ça à faire, bande de têtes de mules Ouais en effet, pourquoi se donner la peine d’argumenter? Tiens, au fait, j’ai vu qu’Israel au saisi l’éternel excuse de « l’incident de frontière » pour envahier le Liban. Et les Etats Unis se saisissent de la crise pour accuser la Syrie (qu’ils prévoient d’envahir depuis l’Irak). Tout ça m’a fait bien rire. Mais je suppose qu’aux 4 vérités vous n’avez pas fait la même lecture que moi de l’actualité. Si les autorités du Liban et de la Syrie ne laissaient pas fleurir les réseaux terroristes sur leur sol, ça n’arriverait pas. En tous cas, désolé mais moi ça ne m’attriste pas, au contraire. Qu’ils « envahissent « donc Syrie, Iran, Corée du Nord, et aussi la France islamique tant qu’on y est. Bisous à tous Eh attention, c’est interdit par le Coran ça. Infidèle va.

    Répondre
  11. raptor

    16/07/2006

    A l’ami des musulmans, Israel une dictature? C’est sûr que l’Iran de Ahmadinejad et l’ancien Irak de Saddam devaient être des modèles de démocratie. Israel veut envahir le Liban et les USA la Syrie? Tant mieux, je n’attends que ça, ainsi il y aura au moins une partie du monde qui saura résister au fascisme islamique, ça fait peur aux petits collabos, hein. Tant mieux. Au fait, bon pélerinage à Clichy.

    Répondre
  12. grandpas

    16/07/2006

    Pour l’ami ect…………. Vous nous traitez bien de racistes comme bon vous semble.Vous insultez parce que vous n’avez aucun arguments contre. Quand un pays heberge une organisation terroriste,qu’il ne s’étonne pas d’avoir des problémes.Ce qui est triste,le LIban était un beau pays,la Suisse du moyen orient mais les islamistes en ont décidé autrement. Votre lecture de l’actualité est celle d’un ?,non je netrouve pas de mot vous décrivant.

    Répondre
  13. Baudouin de Constantinople

    15/07/2006

    Je trouve les analyses de Monsieur Hélios extrêmement documentées autant que pertinentes et justeS. Je trouve que les déclarations de monsieur SAS sont par contre dénuées de tout fondement et même de toute honnéteté… Et qu’il se baptise luimême « le Juste », est je trouve extrêmement fort de café Quand aux élucubrations de « lami qui nous veut du bien », la réponse de monsieur Helios est magistrale et se suffit à elle même

    Répondre
  14. un_ami_qui_vous_veut_du_bien

    15/07/2006

    Haha, Hélios me traite d’antisémite! Et voilà, le mot de trop qui fait perdre toute crédibilité. « l’armée régulière israélienne prend des otages parmi la population » –> « Mensonge, Israël en tant qu’état de droit ne prend aucun otage » Mais si. Garanti 100% dictature. Je ne réponds pas sur les autres points, on n’a pas que ça à faire, bande de têtes de mules 😉 Tiens, au fait, j’ai vu qu’Israel au saisi l’éternel excuse de « l’incident de frontière » pour envahier le Liban. Et les Etats Unis se saisissent de la crise pour accuser la Syrie (qu’ils prévoient d’envahir depuis l’Irak). Tout ça m’a fait bien rire. Mais je suppose qu’aux 4 vérités vous n’avez pas fait la même lecture que moi de l’actualité. Bisous à tous

    Répondre
  15. grandpas

    15/07/2006

    Spendide exposé cher Hélios Pour les syriens,le massacre de leurs blindés sur le plateau du Golan est toujours un souvenir bien réel. Israël nous montre la voie,qu’attendons nous pour la suivre,lorqu’on lit les propos réalistes d’un ami à Jaures sur un sujet de ce site,on ne peut qu’espérer une réaction des gens de France.

    Répondre
  16. Helios

    15/07/2006

    Il y en a qui se font passer pour justes mais qui prennent soin de regarder juste un seul côté de la médaille! Pour la justice on a déjà vu mieux. Heretz Israël c’est du Nil à l’Euphrate, Israël y a renoncé depuis sa création et pour tout dire n’y a jamais cru même si certains dinosaures continuent à y rêver, en cela ils ressemblent à d’autres, non moins dinosaures, qui continuent à agiter l’épouvantail de « la-juiverie-internationale-qui-veut-dominer-le-monde » et du « protocole-des-sages-de-Sion »; mais des dinosaures il y en a partout et ceux-là sont inoffensifs tant qu’ils ne font que répéter (ad nauséam) les mêmes âneries. Un coup d’oeil sur la carte géographique d’Israël suffit pour comprendre la vulnérabilité de son territoire aux attaques venant du nord et de l’est. La largeur du territoire entre la Cisjordanie et la méditerranée atteint à peine 30 kilomètres, l’aéroport de Tel Aviv se trouve à portée de canon de la Cisjordanie comme la ville de Haïfa est à portée des missiles du Hezbollah iranien. Voilà, c’est à la portée d’un enfant de 7 ans! (pas d’un dinosaure bien entendu). Un autre coup d’oeil sur la carte permet de situer Israël dans son environnement, entouré de tous les côtés par des états musulmans, des frontières de la chine jusqu’à l’Atlantique, le dos à la mer, il lui faut un courage et une détermination exceptionnels pour tenir en respect ceux qui n’ont pour but et programme que de l’anéantir. Les israéliens, instinct de survie oblige, sont peu enclins à présenter l’autre joue particulièrement quand on s’amuse à assassiner leurs civils, c’est là leur plus gros défaut! Mais il est très facile à corriger, il suffit que les palestiniens renoncent aux attentats terroristes. Le Liban a réussi à faire son unité malgré la Syrie et l’Iran, cependant il traîne un boulet qui s’appelle le Hezbollah iranien, cette organisation islamo-terroriste à la solde des syriens et des iraniens refuse de désarmer alors que les autres communautés ont désarmé leurs milices respectives. Le Liban se dit incapable de désarmer le Hezbollah, son impuissance le place à la merci de la Syrie et de l’Iran qui ne se privent pas d’utiliser le Hezbollah pour le déstabiliser et harceler Israël. En tirant les marrons du feu au bénéfice de l’Iran et de la Syrie, le Hezbollah va à l’encontre de l’orientation politique qui fait consensus au Liban, celle de garder ses distances avec la Syrie et d’éviter de se laisser entraîner dans les conflits régionaux où il ne peut que sortir perdant. La majorité des libanais y compris les chiites font porter ouvertement la responsabilité de la crise actuelle sur le Hezbollah, d’aucuns espèrent qu’Israël réussira à lui assener un coup dont il ne pourra se relever, facilitant ainsi la tâche à l’état libanais dont la souveraineté pourra désormais s’exercer sur tout le territoire national. Certains craignent ou font semblant de craindre que le conflit ne s’étende à d’autres pays tel que la Syrie. Qu’ils se rassurent, les syriens n’ont aucune envie de goûter à la médecine d’Israël, ils se tiendront tranquilles ce qui ne les empêchera pas de chercher à remettre le grappin sur le Liban une fois les hostilités terminées, mais cette entreprise est vouée à l’échec si la coalition politique libanaise tient le coup. On peut parier sur la communauté d’intérêts qui cimente les liens entre les sunnites les druzes et les chrétiens. Le moyen-orient n’a cessé depuis 1948 à osciller entre l’accalmie et la guerre, l’épisode actuel ne précipitera pas la région dans un conflit incontrôlable, il ne la rapprochera pas non plus d’un règlement définitif, il ne fera que modifier le statut quo afin qu’il reflète de près le rapport des forces en présence. Helios

    Répondre
  17. raptor

    14/07/2006

    Toujours fidèle aux avants-postes du vieux combats contre la désinformations ce cher Rouxel. Qu’on se le dise: Israel est le seul état occidental qui sache encore se défendre quand on l’attaque (avec les Etats-Unis et l’Australie, peut être aussi la Pologne), rien que pour ça, il mérite le respect, quels que soient les défauts de cet état, et il y en a. De toutes façons, l’ennemi là-bas est musulman, comme ceux qui tuent encore à Bagdad, Bombay et ailleurs. Pendant ce temps, en France, les médias gaucho-merdiques se préoccupent plus du sort des pauv’ nenfants sans-papiers que des gaulois massacrés par des racailles d’importation. Chacun ses priorités, et pis faut bien recycler tous les has-been du show-bizz. Quant aux collabos de service, notamment l’ami des terroristes, patience, votre tour viendra les copains, vous aurez votre minute de gloire quand les frères Tariq et Mouloud seront arrivés au pouvoir, mais quand le peuple de France se réveillera, dure sera la chute. Cher ami, vous qui osez nous traiter de raciste, permettez que je vous traite d’antisémite, christianophobe, américanophobe, gauchiste et racaille. Ainsi, je reste à votre niveau. Et puisque vous aimez tant les musulmans importés (un nouveau converti?), allez donc voir du côté de Clichy et la Courneuve, il y a plein d’arrivages, vous pourrez faire votre marché. En attendant, relisez bien votre coran de poche et votre petit Livre rouge, vous en aurez besoin. Au fait, pour être aussi prêt à la Dhimmitude, comment avez-vous fait? Suivi des cours du soir? Enfin, sur une note finale positive, Chamil Bassaiev a rejoint ses copains Zarkhaoui et Cheik Yassine. Le combat continue.

    Répondre
  18. sas

    14/07/2006

    A rouxel….en attaquant le liban…bombardant les civils, l’aeroport et les routes…entrainant la syrie et les usa dans l’escalade…en continuant en palestine les opérations d’assassinats planifiés et sans procès….en travaillant pour la création de HERATZ LE GRAND ISRAEL, pssifié et en guerre civil tribales entre les factions et les autres….israel travail il a sa survie et àla paix ??? explique moi…mr rouxel, moi y a na pas comprendre.moi chrétien y a na être trop con… c’est la 3 eme guerre mondiel qui se prépare la bas.. sas le juste.

    Répondre
  19. Helios

    14/07/2006

    Certains profèrent des mensonges et finissent par y croire, Exemple: « Israël utilise les palestiniens comme main d’oeuvre gratuite ». C’est énorme, faut croire que les palestiniens qui par milliers traversaient les frontières pour travailler en Israël le faisaient bénévolement, leurs gentils compatriotes autoexplosifs sont responsables de leur chômage et de leur ruine, Israël a laissé tomber la main-d’oeuvre palestinienne depuis des lunes et emploie désormais des turcs, des philippins des indiens et autres travailleurs étrangers au détriment des palestiniens, ces derniers vivent de l’assistanat occidental auquel Israël participe, les arabes eux, ne donnent pas un sou. « Israël arrête (enlève) pour un oui pour un non » Autre énormité, le oui ou le non en question, ce sont des attentats suicide dans des restaurants, des autobus ou des marchés bondés qui font des dizaines de morts. « l’armée régulière israélienne prend des otages parmi la population » Mensonge, Israël en tant qu’état de droit ne prend aucun otage, Israël exerce son droit de mettre la main au collet des malfaiteurs et des terroristes, ils sont traduits en justice. Certains de ces malfaiteurs occupent des rangs élevés dans la hiérarchie palestinienne, ils n’en sont pas moins des criminels et des assassins. « Israël construit un mur (une thématique qui devrait vous parler, à vous les acharnés anti-ex-URSS) » Un mur pour protéger sa population, voilà ce que les bien-pensants se permettent de reprocher à Israël! Autant reprocher à un policier de porter une veste pare-balle. Le mur de Berlin c’était pour empêcher les allemands de l’est de fuir le paradis socialiste que les AMIS QUI NOUS VEULENT DU BIEN continuent de pleurer et dont ils rêvent en soupirant! Les AMIS QUI NOUS VEULENT DU BIEN ne font qu’ânonner les arguments des islamistes frustrés de ne pouvoir faire exploser leurs bombes humaines lobotomisées. « Israël prélève des denrées où et quand ça lui chante » Vieille rengaine antisémite: le juif rapace qui s’approprie le bien d’autrui etc. Démentie par l’aide financière qu’Israël octroyait jusqu’à récemment aux palestiniens sans compter l’aide humanitaire et les soins de santé que les israéliens fournissent en privé. « Israël prêche la paix mais attise le feu dès que possible. » Israël recherche la paix, et réalise la paix avec ceux qui désirent et respectent leurs engagements envers la paix. La paix avec l’Égypte et la Jordanie n’a jamais été mise en danger parce que l’Égypte et la Jordanie comme Israël ont tenu leurs engagements, au contraire des palestiniens pour qui la « paix » pimentée d’intifada et d’attentats de toutes sortes n’est qu’une autre façon d’obtenir ce que la « lutte armée » est incapable de leur donner. « Une personne normalement constituée s’écrirait : « rabattez donc le caquet d’un pays aussi arrogant, à la limite de la dictature! » Il est certain que pour un bien-pensant qui se prosterne devant la tyrannie et qui sourit béatement devant la conquête de son pays par l’islam fanatique, le spectacle d’Israël luttant pour sa survie est insupportable. Décidément, Israël devrait prendre des leçons de la France et surtout de certains français grands NAUFRAGEURS de leur pays! « Mais non, pas vous, amis des 4 vérités. Vous, qui êtes de droite, qui êtes racistes, et qui détestez les musulmans, tout ce que vous trouvez à dire c’est « c’est de la légitime défense, ils se sont fait marcher sur le pied par ces pouilleux d’arabes »….. » Je suis surpris que le Webmaster ait laissé passer ça. Une accusation de racisme c’est très grave, non moins grave, celle de détester les musulmans. C’est encore plus étrange venant de personnes qui se disent antisionistes pour ne pas dévoiler leur vrais sentiments. Il ne vient pas à l’idée de ce prétendu AMI QUI NOUS VEUT DU BIEN de lire pour son confort moral le coran, il y puisera sagesse et réconfort et comprendra pourquoi des musulmans finissent par se faire happer par l’idéologie de l’islam totalitaire, il comprendra que le meurtre est voulu par Allah comme remède aux « iniquités » tels que l’adultère, que les juifs et les chrétiens doivent être dominés et humiliés, que les non croyants doivent se convertir à l’islam sous peine de mort violente, il comprendra pourquoi certaines personnes qu’il qualifie de racistes éprouvent autant de difficulté à se soumettre à une telle idéologie. Loin de détester les musulmans les personnes sensées trouvent leur sort à plaindre, mais face à ceux d’entre eux qui se réfugient dans la négation, le fanatisme et la violence, il n’y a pas de place à l’apaisement et à la soumission. Après Hitler, Staline, Mao, Pol pot et autres Castros, la tyrannie de l’islam est vraiment de trop et n’a pas sa place dans un pays supposément civilisé (peut-être pas pour longtemps) comme la France. « Je vous aime, vous êtes tellement incroyables de vindicte! » Allez faire vos mamours aux islamistes djihadistes, vous aurez la joie de découvrir la haine et la vindicte « appelation d’origine contrôlée », et surtout ne criez pas: Maman!!! Ça pourrait les fâcher. Helios

    Répondre
  20. sas

    13/07/2006

    les israeliens luttent pour leur survie…..en passant cela dit par l’extermination silencieuse des « autres »…ok sait et c’est particulièrement riqué de sortir de ce « théorème »….je propose donc pour récupérer leurs soldats prisonnier(ils devraient faire comme les français en serbie :porter plainte…arf,arf)e-t pour dicuter avec le HEZBOLLAH:des « sunnites »….aller en IRAK , où sous la brillante action et impulsion génocidaire des « yankees » « ils » sont installé de facto au gouvernement en lieu et place du laicard sadam hussein…odieu personnage…. A la vitesse ou vont les choses…israel va être obligé d’enlever ce prisonnier au ricains , pour le réinstallé à la t^te de son pays…et ainsi calmer la tension qui secoue toute la région et qui va finir par nous pêter à la gueule….avec la complicité passives des lâches qui nous gouvernent…des « hollandes » quoi…mais de droite. sas

    Répondre
  21. siniq

    12/07/2006

    Un grand frére de l’ange ou alors un Ane Qui Veut Vite Devenir Bardot Puisqu’il les aime tant les pauvres palestiniens,devrait acheter un gilet Kamikase et se mettre à 100 metres de la mer contenu que le record du monde de cette distance est de 9.87 avec une méche de 10 secondes,il a sa chance. Lui aissi nous a manqué,on avait plus de Gnafron. Monsieur le modératuen mon commentaire est de type reportage sportif(100m)

    Répondre
  22. un_ami_qui_vous_veut_du_bien

    11/07/2006

    Bonjour mes amis, vous m’avez manqué, savez-vous? rien qu’à la lecture de cet article, c’est un flot irrépressible de stupéfaction de consternation, d’incrédulité qui monte en moi. Je m’explique : – Israël utilise les palestiniens comme main d’oeuvre gratuite – Israël arrête (enlève) pour un oui pour un non – l’armée régulière israélienne prend des otages parmi la population – Israël construit un mur (une thématique qui devrait vous parler, à vous les acharnés anti-ex-URSS) – Israël prélève des denrées où et quand ça lui chante – Israël prèche la paix mais attise le feu dès que possible. Avec tout ça, pas besoin de « complot israelo-américain » (pour citer grandpas). On a juste un pays qui joue les occupants, avec tout ce qui va avec. Une personne normalement constituée s’écrirait : « rabattez donc le caquet d’un pays aussi arrogant, à la limite de la dictature! » Mais non, pas vous, amis des 4 vérités. Vous, qui êtes de droite, qui êtes racistes, et qui détestez les musulmans, tout ce que vous trouvez à dire c’est « c’est de la légitime défense, ils se sont fait marcher sur le pied par ces pouilleux d’arabes »….. Je vous aime, vous êtes tellement incroyables de vindicte! Bisous à tous.

    Répondre
  23. Dan

    10/07/2006

    Merci LESTORET pour votre soutient et vos compliments je pensais ne meme pas etre cru tellement la presse francaise lobotomise et fait de la propagande pro arabe non stop! Merci de rester lucide et libre malgre la propagande!

    Répondre
  24. Jean-Claude Lahitte senior

    10/07/2006

    Jean-Claude Lahitte senior (Ne vous en déplaise ! et cela pas seulement à cause de mon – grand – âge !) à Grandpas. Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas comprendre ! Je n’ai pas prétendu que Giap disposait de simples pétoires (1), ni même sous-estimé l’aide de l’ennemi hérétidaire qu’est la Chine pour le Vietnam. J’ai voulu tout simplement, en soulignant son manque de chars ou d’aviation, sans parler de fusées,etc., rappeler la grande différence d’armement qu’il y avait entre les forces vietminh et les forces françaises, et ensuite, entre les premières citées et les forces américaines (2). Il n’est d’ailleurs pas certain que Giap n’ait pas fini par triompher sans l’aide de la Chine. Au prix, certes de centaines de miliers de morts « viets » supplémentaires. En rappelant l’Indochine, je voulais sumplement attirer l’attention sur le fait que l’armement n’est pas tout dans certains types de conflits comme l’est celui qui oppose israëliens et palestiniens. Que des tas d’autres facteurs jouent dans cette guerre que d’aucuns qualifient de fratricide. Il suffit que les Palestiniens, avec ou sans l’aide « directe » des « pays frères », mais avec celle ô combien dangereuse, des opinions publiques (de plus en plus surchauffée)de ces pays, décident de se comporter comme les « Viets », en n’hésitant pas à sacrifier des milliers de vie humaines. Nous n’en sommes pas là – Dieu merci pour l’avenir de l’Etat d’Israël, et de l’Occident – mais lorsqu’un peuple n’a plus que le désespoir, il n’est pas loin des actions suicidaires. Les attentats-suicide n’en sont, pour l’instant, que l’épiphénomène ! A force de jouer avec le feu, à force de jouer avec les nerfs, on risque de récolter le pire ! Heureusement, il y a en Israël, comme, je l’espère, dans les Territoires palestiniens, des gens lucides et raisonnables … Cordialement, Jean-Claude Lahitte senior P.S. Il ne suffit pas de gagner une guerre sur le terrain pour être vainqueur. La preuve : la Guerre d’Algérie, largement gagnée par les forces françaises (supérieures, là encore, en armement)et perdue à Evian. Grâce à De Gaulle ! grâce aussi à l’opinion publique française (métropolitaine) qui avait décidé de capituler pour décupérer ses « boys ». Grâce, surtout, à l’opinion publique internationale largement influencée par un Etat fondé sur la colonisation et qui soutient l’anticolonialisme sans se soucier de tous les dégâts collatéraux que cela a provoqué, provoque encore en Occident. Mais aussi, d’ailleurs, dans les pays décolonisés … (1) ce qui aurait pu être le cas, au début de ce qui devait devenir la Guerre d’indochine, si les « anticolonialistes » autoproclamés que sont les Américains n’avaient pas armé dès 1945 les forces d’Hi Chi Minh ! (2) disparité montrée notamment par le caricatural « Apocalypse now » !

    Répondre
  25. Léon

    09/07/2006

    L’Islam est un fascisme. Ce fascisme au sens large tire son essence non pas d’une idéologie mais d’une religion ce qui le rend plus dangereux. J’aimerai rester simple et pragmatique.D’abord les israêliens n’ont pas trouvé leur pays, hôpitaux,écoles,infrastructures clé en main. Que je sache il a fallu bosser dur s’organiser, pendant qu’ils retournaient la terre tout en prenant des engins explosifs de toute nature sur la gueule. Que l’on me dise pas qu’il y a finacièrement l’aide américaine dérrière car planter des dollars dans la désert ne donne rien il faut quelqu’un au bout de la pelle…Alors je suis un peu vert quand je lis de la part de Mr Lahitte senior: »Tout comme il me paraîtraît vain dans cette querelle de famille de chercher à savoir qui a commencé le conflit. » De temps en temps on peut être au demeurant un bon analyste mais manquer du bon sens le plus élémentaire. Alors tout l’argent qu’envoie l’Europe et les USA en Palestine on pourrait peut-être faire une liste de commission simple. D’abord on raye les armes et les détournement divers style appartement de 400m2 en plein Paris pour loger la chérie d’Arafat.Puis on écrit ciment pelles rateaux graines arbustes peinture gravier ça sonne mieux que Kalachnikov. Ensuite on se met au boulot. On réquisitionne au passage les petits lanceurs de pierres et on leur montre que l’avenir se construit aussi la pelle à la main. Le reste c’est de la neuro-branlette. Si un peuple n’abandonne pas la haine au profit de la construction de son avenir il ne peut s’en sortir.

    Répondre
  26. grandpas

    09/07/2006

    Pour Mrs Jc Lahitte junior,sénior on ne sait plus, Je cite: »Apres la France,le géant américain a dû plier bagage devant un Vietnam sans avions,sans char etc.. » Je vous rappelle que Giap possédait des canons et pas de vieilles pétoires datant des invasions chinoises(dien bien phu).Ils ont assayé de remettre ça à Khé San malheureusement l’aviation américaine a reduit les bo doï au silence.Ce n’est pas l’ armée américaine qui a perdu la guerre mais les médias gauchistes en prenant fait et cause pour les amis de l’oncle Hô. Pour l’âge cher monsieur,la valeur n’attends le nombres des années.

    Répondre
  27. Jean-ClaudeLahitte juinor

    09/07/2006

    A Grandpas : et vous, si vous en avez l’âge, vous auriez dû aller faire un tour (avec moi, car j’y ai participé) au Vietnam, mais aussi au Laos, et au Cambodge, en 52,53 et 54. Certes le Vietminh recevait (particulièrement à l’époque de Dien Bhien Phu, à cause du pari stupide de Mendès-Fance)(1) qui avait voulu terminer la guerre très vite) des vivres, des armes et des canons du grand frère chinis. Mais non des chars et des avions. Et, même si l’aide chinoise s’est intensifiée avec l’arrivée des Américains, la différence d’armement entre les deux est restée la même que du temps des Français. Je crois surtout que vous vous méprenez sur le sens profond de mon « post ». Je ne cherche pas plus à glorifier l’action du Vietminh communiste que celle des Palestiniens « musulmans ». Je veux simplement dire, et rappeler, que la supériorité en armes n’est pas suffidante dans ce genre de guerre. Et que, si d’aventure la cause palestinienne enflammait sufisamment l’opinion publique des pays « arabes » pour qu’elle fasse pression sur les gouvernements concernés, en les jetant au besoin à bas, les choses risqueraient de tourner fâcheusement. Ce qui veut dire par là qu’il y a des limites à ne pas dépasser… Codialement, Jean-Claide Lahitte P.S. par ailleurs, mon « post » dépassait largement le problème palestino-israëlien. Ce qui me préoccupe, et devrait tous nous préoccuper, c’est l’avenir de la France, l’avenir de l’Occident envahi par des masses de plus en plus incontrôlables. Un danger que vient de dénoncer l’un des principaux stratèges militaires britanniques, le contre amiral¨Perry qui a lancé un avertissement : la civivilisation occidentale est confrontée à une menace du même degré que les invasions barbares qui ont détruit l’Empire romain. Mais de cela, ceux qui – en France – se préoccupent (à juste titre, certes !) de l’avenir de l’Israël se moquent comme de leur première kipa. Et c’est cela qui me hérisse le poil ! (1) je rappelle que la famille Mendès-France, établie à Bordeaux, avait fait fortune dans le commerce des esclaves. Je cite ce fait uniquement parce que la repentance est à la mode, mais qu’elle vise uniquement une catégorie de « citoyens »

    Répondre
  28. grandpas

    09/07/2006

    M Lahitte Vous devriez reviser vos cours d’histoire,les nord vietnamiens profitaient de l’aide soviétique est chinoise.Les pilotes nord vietnamiens ne combattient les avions américains avec des fléchettes mais avec des Migs(17,19 et 21) et des missiles SAM servit par des soldats russes d’où le fait que la chasse américaine ne pouvait bombarder les batteries de missiles. Votre réaction est moins virulente que par le passé.

    Répondre
  29. R. Ed.

    08/07/2006

    Démocratie musclée ? avec Jean-Marie, peut-être, à part lui, je ne vois vraiment personne d’autre, même et surtout pas le Vendéen, pas assez crédible, trop « chiraquien » à mon goût et à celui de beaucoup d’autres. De toutes façons, si par bonheur on « avait » Jean-Marie, ce ne serait que pour quelques petites années, vu son âge. Alors, qu’est-ce qu’on risque, au fait, avec ce candidat ?

    Répondre
  30. LESTORET

    08/07/2006

    Bravo Dan. Votre intervention est formidable d’exactitude et de vérités même si celles que vous énoncez sont loin de faire le quotidien des médias français. Bravo aussi au Wemmaster des 4 Vérités et son équipe qui ont permis la publication de cette intervention. Je ne voudrais pas me tromper, mais je crois bien que les six millions de musulmans en France sont en train de produire des effets miraculeux.

    Répondre
  31. Helios

    08/07/2006

    À Léon, Heureux de votre commentaire, nous sommes plusieurs dans ce forum à partager la même analyse de la situation. Je tiens à vous citer: « …je ne crois pas que l’islam puisse se réformer… » Je suis tout à fait d’accord avec vous, dans mon commentaire précédent j’ai affirmé qu’en ce qui concerne les musulmans, cesser de haïr Israël et l’occident c’est: »…accepter une paix dont ils ne veulent pas parce qu’elle risque de tout changer. » Ce changement c’est justement la « réforme de l’islam » cette réforme qui selon toute vraisemblance n’est pas envisageable par les musulmans à moins qu’ils ne soient contraints de la réaliser. C’est pourquoi l’islam tel qu’on le connaît est condamné à l’expansion ou à la disparition. Ne pouvant dialoguer d’égal à égal avec la civilisation occidentale, il se doit de la détruire sous peine de se voir relégué tôt ou tard à l’insignifiance. Et vous avez raison de nous inviter à regarder la carte du monde. Les pays peints en vert (bannière du prophète de la RAPT) sont les moins développés sur le plan matériel et humain, les moins libres, les plus restrictifs en terme de droit d’expression, les plus intolérants à l’égard des minorités, les plus violents, les plus instables, les moins respectueux des droits de l’homme et les plus oppressifs à l’égard des femmes. Et l’islam est la seule religion dont les adeptes mettent au rang des actes de dévotion le fait de massacrer ses semblables! De la même façon que la coexistence pacifique entre Israël et les pays musulmans est impossible, l’expansion de l’islam dans le voisinage et à l’intérieur de l’occident est incompatible avec la paix. L’opposition de l’islam à l’occident est aussi radicale et dangereuse que l’opposition du totalitarisme nazi ou stalinien à la démocratie. Je vous cite encore « …donc pas d’angélisme béat, pas de compromis,en clair ne pas se fourvoyer. Mais hélas, c’est exactement ce que nous faisons. » Les pacifistes et les défaitistes ont applaudi en 1938 les accords de Munich qui devaient « assurer la paix notre vie durant ». De la même façon les pacifistes, les défaitistes, les verts et les « intellectuels » de la gauche bien pensante sans compter la pseudo droite panurgiquement moutonnière, ne cessent de s’incliner en direction de la mecque espérant « acheter la paix notre vie durant ». Il leur sera dit comme en 1938: « Par lâcheté vous acceptez la honte espérant ainsi gagner la paix, mais par votre lâcheté vous aurez et la honte et la guerre! » Helios

    Répondre
  32. Jean-Claude Lahitte senior

    08/07/2006

    Je me garderai bien d me mêler du pilpoul palestino-israëlien. Et j’aurais garde de jouer les arbitres d’un conflit que je considère comme fratricide dans la mesure où les deux peuples qui se disputent sur la Terre (trois fois) Sainte sont esssentiellement des Sémites (1). Tout comme il me paraîtraît vain dans cette querelle de famille de chercher à savoir qui a commencé le conflit. Par contre, outre que l’on peut compter les morts et les blesés dans chaque camp, on peut constater que les deux camps ne jouent pas à armes égales. L’un (je laisse aux letrices et lecteurs de deviener lequel) est de plus en plus isolé au milieu d’une région qui, par la race (pardon, l’ethnie !) et la religion devrait lui être favorable. Par exemple en l’aidant aussi bien matériellement(nota : les gros des aides qui lui sont allouées proviennent de l’Union européenne)et moralement que diplomatiquement. Je ne parle pas, bien sîr des opinions publiques, mais des gouvernements en place au Moyen-Orient ! Tandis que son adversaire, lui, dispose non seulement d’un armement considérable (aviation, chars, engins hyper-sophistiqué,etc.), mais aussi sinon d’un appui diplomatique unanime, du moins du silence plus ou moins gêné de l’ensemble des chancelleries. Sans parler du tamtam médiatique dès lors qu’un missible osbolète fait quelques dégâts matériels, alors que, de l’autre côté on n’ose plus compter les morts, les blessés, et les dégâts ! Comment cela se terminera-t-il ? pas forcément bien pour l’Israël dont la population, certes courageuse, déterminée et inventive, est isolée dans une marée huumaine. Même s’il me paraît éminemment souhaitable que cet Etat vive. Je rappelle qu’au Vietnam, après la France, le géant américain a dû plier bagage devant un Vietnam sans avions, sans chars, etc. Il avait pour lui l’avantage de disposer du nombre, et du temps ! Ce qui est le cas pour les Palestiniens. Même si, comme je l’ai lu dans divers articles, sa population est de plus en plus exsangue : par mal-nutrition, par mariages consanguins, etc. L’avenir qui n’appartient qu’à Dieu dira qui triomphera. Mais on sait d’ores et déjà à quel prix. Et encore on n’a pas tout vu … Bonnes vacances par avance à toutes et à tous. Bien cordialement, Jean-Claude Lahitte P.S. Il est assez singulier que ce sont (dans notre pays, je le précise) les mêmes gens qui applaudissent aux actions de Tsahal dans les Territoires palestiniens (avec les morts, les blessés, pratiquement tous civils, et tous les immenses dégâts matériels) et qui, dès que l’on touche à un poil d’un allogène qui a commis des délits, hurlent au racisme. Et hurleraient à la mort pour peu que, usant du droit à sommations, les politiciers décidaient de tirer sur des gens qui, forts de leur impunité, lancent des pierres, des parpaings, et autres objets meurtriers. sur les policiers (plusieurs victimes chez eux) et s’enhardissent de plus en plus. Jusqu’où ? Je rappelle que l’actuelle « intifada » a commencé avec de (simples) jets de pierre ! (1) à ce sujet, un ouvrage coécrit par Gérard Nissim Amzallag et David André Belhassen(2) prétend que les « Palestiniens » (NB. selon les auteurs, la « Palestine » étant une invention du « colonialisme » romain, le mot « Palestinien » serait impropre) et les Israëlien étant tous des Hébreux, ils sont faits pour s’entendre. Ce à quoi j’avais répondu dans une lettre publiée (partiellement) dans « Métro », qu’il faudrait qu’ils commencent d’abord par se mettre d’accord sur une religion commune. Ce qui, sachant que l’Islam est issu du Judaïsme, pourrait être étudié, pour peu que l’on trouve dans rabbins et des imans de bonne volonté. Je crains fort que ce ne soit pas pour demain. Je précise les références de l’ouvrage précité : « La Haine maintenant ? Sionisme et^palestinisme, les sept poèges du Conflit » (éd. La Différence). Je précise aussi que aussi que les auteurs sont résolument athées. (2) il est à noter que seuls des gens issus de certaines communautés (je mets le mot au pluriel !) ont le droit de dire librement ce qu’ils pensent. SSans être traités de racistes, d’anti ceci ou d’anti-cela. Et sans risquer, bien sûr, les foudres de la Justice. Pas même celles des membtres de leur communauté … La France n’est-elle pas une « démocratie » ? (3) à ce sujet, je note la grande liberté de ton de la Presse israëlienne, comme des journaux internatique d’émanation israëlienne. Ce qui prouve qu’Israël est une véritable démocratie. Certes musclée. Mais n’est-ce pas cela qui serait bon pour certains pays en voie de décadence ? Comme à Rome, avant l’Empire ! Voilà qui mène loin …

    Répondre
  33. drzz

    08/07/2006

    Martel – merci pour cet excellent lien vers http://www.seconddraft.org ! Helios, il s’agit de l’exposée de Guy Millière, non du mien ! Mais vous avez raison : la question essentielle est de savoir comment la Palestine peut se sortir d’un demi-siècle de fanatisme… Isräel doit complètement couper les ponts avec la Palestine, même si cela provoquera certainement une guerre civile entre Hamas et OLP pour le contrôle des territoires. Il n’y a pas de solution pacifiques à cette crise. Israël pourrait chercher à anéantir le Hamas en multipliant les incursions et en encourageant l’OLP à éliminer son concurrent. Le Mossad pourrait ensuite affaiblir l’OLP elle-même, et la communauté internationale pourrait aider à l’émergence d’un parti politique démocratique… La vérité est que certainement le conflit israélo-palestinien sera réglé par des mouvements démocratiques extérieurs, en Irak, Afghanistan, Iran, Liban, Syrie… Dans la 4e guerre mondiale, le dernier bastion islamiste sera en Palestine. Il nous faut gagner sur d’autres champs de bataille que celui-ci pour espérer, un jour faire flotter la bannière de la liberté et de la démocratie sur la Palestine.

    Répondre
  34. Léon

    08/07/2006

    EXCELLENT ! l’article de Hélios touche le point central,la racine même de l’embourbement de toute une civilisation pris au piège de la pensée archaïque que développe l’islam. Et ceci dès sa naissance (de l’islam).Une simple carte du monde politico/religieuse devrait faire réfléchir… L’islam apporte la désolation, la confusion,manipulation (mensonge érigé en vertu), la destruction, c’est un véritable rapt de la pensée, de l’homme,de sa dignité.Personnellement je ne crois pas que l’islam puisse se réformer; donc pas d’angélisme béat, pas de compromis,en clair ne pas se fourvoyer. Mais hélas, c’est exactement ce que nous faisons.

    Répondre
  35. Helios

    08/07/2006

    À Xavier Cornut, Excellent exposé! Conforme à l’histoire et porteur d’espérance. Mais, cette espérance est-elle fondée? Je voudrais apporter une amorce de réponse à cette question: la seule arme qui ne s’est pas usée à travers les décennies est la haine, une haine soigneusement entretenue dans les pays islamiques mais plus particulièrement dans les pays arabes. Cette haine va de soi, elle constitue un lieu commun, elle fait même partie de l’identité des gens, on hait Israël sans se poser de questions et bien entendu cette haine rejaillit sur tous ceux qui soutiennent de près ou de loin ce pays, elle va même jusqu’à s’étendre envers ceux qui affichent leur neutralité dans le conflit (la France qui est plutôt pro-arabe n’y échappe pas). Et c’est l’instrumentalisation de la haine qui constitue pour les musulmans l’arme stratégique principale dans la guerre qui les oppose à l’occident et à Israël. Cesser de haïr serait avaler l’humiliation, baisser la garde, admettre la réalité, se laisser aller au désespoir, accepter une paix dont on ne veut pas parce qu’elle risque de tout changer. Haïr les juifs et par extension les chrétiens, c’est aussi affirmer son attachement à l’islam et démontrer sa foi et sa confiance dans la parole d’Allah telle qu’on la lit dans le coran; Allah, sourate après sourate, n’a-t-il pas accordé la victoire aux musulmans contre les juifs et les infidèles? Et ces derniers n’ont-ils pas été condamnés sans appel par Allah lui-même? Par conséquent il n’appartient pas aux musulmans de faire mentir Allah en acceptant la « défaite ». Ma compréhension des mécanismes psychologiques des musulmans me porte à constater la présence dans les pays islamiques et pas seulement dans les territoires palestiniens, d’un phénomène que j’appellerai le cercle vicieux de la haine et de l’arriération. À l’origine de ce cercle vicieux se trouve l’islam qui enferme les individus dans une bipolarité destructrice; d’un côté le suprématisme islamique distillé par le coran (Islam will dominate the world! est une promesse d’Allah qu’on retrouve dans le coran), de l’autre le ressentiment et la rage face à l’arriération de la masse des musulmans. Or cette arriération est justement la conséquence de l’emprise de l’islam sur les mentalités, pour s’en libérer les musulmans doivent se libérer de l’islam. Le problème c’est que les musulmans sont convaincus du contraire! Selon eux l’arriération qui est leur lot serait surmontée par un maximum d’islam donc par une islamisation encore plus poussée des mentalités. Et voilà le cercle vicieux bien en place: l’islam conduit à l’arriération et engendre le ressentiment et la haine, l’arriération est combattue par davantage d’islam lequel mène à davantage d’arriération et à un flot de haine encore plus grand… Et ainsi de suite. Et ce cercle vicieux se poursuit allègrement huilé par une capacité de négation phénoménale de même ampleur que l’aveuglement volontaire qui frappe les élites gauchisantes, pacifistes et défaitistes des démocraties occidentales. L’espérance de Xavier Cornut est-elle fondée? Elle le serait si l’occident cessait de demander pardon pour des fautes imaginaires et plaçait les musulmans face à la réalité, leur RÉALITÉ. Mais cela implique qu’il use d’autorité morale et qu’il laisse tomber le relativisme débile de ses élites. Mais comment user d’autorité morale quand on a volontairement (et stupidement) abdiqué toute autorité? Helios

    Répondre
  36. Martel

    08/07/2006

    Je n’ai rien à rajouter à vos commentaires si ce n’est une invitation à vous rendre sur le site http://www.seconddraft.org qui démontre parfaitement , images à l’appui les manipulations médiatiques des arabes, avec la complicité de certaines agences de presse. C’est assez distrayant mais désolé: c’est en anglais, c’est Pallywood !

    Répondre
  37. drzz

    07/07/2006

    Baudouin de Constantinople, pas d’erreurs dans mon cas : les pays occidentaux se sont opposés à la résolution du Conseil des Droits de l’homme à propos d’Israël. Attention à contrôler vos sources avant de crier au loup ! Amicalement ————– AFP, 6.07.2006 La résolution a été adoptée par 29 voix contre 11 et cinq abstentions, après deux jours de pourparlers. Le nouveau Conseil y appelle Israël à mettre fin à son intervention armée et demande la libération des ministres et députés palestiniens arrêtés la semaine dernière par l’armée israélienne. Contrairement aux pays de l’UE, qui se sont opposés à la résolution, la Suisse s’est abstenue.

    Répondre
  38. drzz

    07/07/2006

    Libérez-les ! (info # 010307/6) Par Guy Millière Monday 03 July [15:58:00 BST] © Metula News Agency (…) paix qui deviendra envisageable lorsque le dernier « militant armé » du Fatah et le dernier « activiste armé » du Hamas se seront entretués, lorsque l’esprit démocratique aura gagné toute la région, lorsqu’une éducation à la liberté et au respect de l’autre aura remplacé à Gaza et en Cisjordanie l’éducation au meurtre et à la haine L’atmosphère de guerre civile qui règne aujourd’hui à Gaza est la conséquence logique de ce qui constitue, à mes yeux, l’essence même de l’Autorité Palestinienne et, avant elle, de l’OLP. Il suffit, pour le comprendre, d’un peu d’histoire. Dès les premières années du mandat sur la Palestine confié aux Britanniques, un mouvement d’opposition arabe a vu le jour. Imprégné d’un mélange de nationalisme arabe et d’islam fondamentaliste aux couleurs wahhabites, il s’est trouvé un chef en la personne du mufti de Jérusalem, Hadj Amin Al Husseini. Quand le nazisme s’est développé en Allemagne, il fut une référence tant pour les fondateurs du baasisme (toujours au pouvoir en Syrie) que pour les adeptes du mufti et le mufti lui-même, devenu un peu plus tard éditorialiste à Radio Berlin, au temps où les préparatifs de la « solution finale » s’accéléraient. Des pogroms antisémites ont eu lieu dès 1921 au Proche-Orient et se sont répétés sporadiquement, sans que le gouvernement de Sa Gracieuse Majesté ne réagisse autrement que de façon plutôt molle. A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le Royaume-Uni a quelquefois pris des mesures plus dures… mais c’était contre les Juifs, dont il fallait empêcher l’immigration en Palestine mandataire : et c’est ainsi que des rescapés de camps d’extermination nazis se sont parfois retrouvés dans d’autres camps de concentration, sur l’île de Chypre [où ramenés dans des camps en Allemagne ! Ndlr]. La France aussi a joué un rôle dans cette tragédie, puisque c’est grâce à elle que le mufti, arrêté en Allemagne, a pu « s’enfuir » avec l’aide d’un vrai-faux passeport et la mansuétude de policiers de la France libre, qui avaient, semble-t-il, gardé certains réflexes collabos acquis au temps du Maréchal. Puis, ce fut la naissance de l’Etat d’Israël sur une portion infime du territoire du Mandat palestinien (10% environ). Dans le même temps, le monde arabe rejetait la création d’un Etat arabe palestinien. Ce refus s’accompagna rapidement de la première guerre menée par des pays arabes aux fins d’annihiler Israël et de tenter, de facto, d’achever ce qu’Hitler avait commencé à Auschwitz. L’objectif déclaré de cette guerre pour les belligérants arabes, il convient de le rappeler sans cesse, n’était pas la « libération du peuple palestinien », mais bien la destruction de l’Etat juif. D’autres guerres suivront, toujours avec le même but. Le discours prédominant dans le monde arabe abandonnera les références officielles au nazisme (ce qui n’empêchera pas une large diffusion de Mein Kampf, jusqu’à ce jour, dans les Etats qui le composent) et revendiquera uniquement le nationalisme, avec l’idée sous-jacente de créer une grande « nation arabe » unifiée, qui n’est pas exempte de références au dar el-islam. Puis viendront les années soixante, l’époque où les « mouvements de libération nationale » seront dans l’air du temps. C’est à ce moment-là que le « nationalisme arabe » cessera de figurer au premier plan et qu’on commencera à parler de « libération nationale palestinienne ». On n’a pas cessé depuis. Le « nationalisme arabe », et plus encore le « mouvement palestinien », se trouveront progressivement inféodés à l’Union Soviétique. Grâce à la France et à sa célèbre « politique arabe », dès la fin des années soixante, les dirigeants palestiniens gagneront une légitimité internationale. Ils sèmeront la violence et la guerre presque partout où ils passeront, tout simplement parce qu’ils ont été programmés et financés pour le faire. Ils échoueront dans leur tentative de s’emparer de la Jordanie, et créeront un peu plus tard des éléments cruciaux de l’engrenage qui a mené à la guerre civile au Liban. Ils seront sauvés in extremis par la France (encore !) en 1982 et partiront en exil à Tunis où ils se tiendront tranquilles (en Tunisie tout au moins) pendant un temps. Ils semblaient hors jeu jusqu’au moment où s’est enclenché le processus d’Oslo. Ils vont, grâce aux pressions internationales, obtenir du gouvernement israélien la reconnaissance de l’existence d’un « peuple palestinien ». Ils vont obtenir aussi que l’OLP soit proclamée « représentant légitime du peuple palestinien ». Certains pensaient alors que l’effondrement de l’empire soviétique (1991) entraînerait l’OLP dans sa chute. Mais la mort d’un totalitarisme ne signifie pas celle du totalitarisme en tant que tel. L’OLP a pu maintenir, sous la forme de l’Autorité Palestinienne, sa mini-dictature terroriste. L’islam fondamentaliste ayant pris les atours d’un islam radical et violent dans toute la région, celui-ci s’implanta dans les « territoires palestiniens » sous les couleurs du Hamas. Pour ne pas être en reste, l’Autorité Palestinienne tint elle-même un discours aux consonances djihadistes. Tout ce petit monde s’agita dans la haine des Juifs et de « l’entité sioniste », et alterna campagnes d’attentats-suicides et « négociations », ces dernières étant réservées aux « modérés » tendance Arafat. Et puis, il y eut la construction de la barrière de sécurité, le désengagement de Gaza : il devint de plus en plus difficile de tuer des Israéliens. Bush et Sharon placèrent les « dirigeants palestiniens » face à leurs responsabilités. Il y eut d’abord la victoire de Mahmoud Abbas à la présidence de l’Autorité palestinienne : Abbas (ces propos n’engagent que moi), c’était la victoire de la tendance Arafat, des promesses de « dialogue », mais dans les faits, ce fut aussi le maintien des mêmes circuits de corruption. Il y eut ensuite la victoire du Hamas aux élections législatives : au djihadisme sournois, à la corruption omniprésente et au double langage, la population a préféré le djihadisme clair et net, les discours haineux déversés par la radio et la télévision palestiniennes depuis leur essor ne conduisant tôt ou tard qu’à ce résultat. Le Hamas offrait, outre une haine plus franche, l’espoir d’une corruption moindre. La tendance Abbas, aujourd’hui, tient à garder le magot et à attirer davantage d’argent en continuant à parader sur la scène internationale, alors que la tendance Hamas aimerait s’emparer dudit magot et évincer ses rivaux. On assiste à une véritable guerre des gangs : le gang des anciens essaie de garder sa position, celui des nouveaux veut tout prendre. On compte les cadavres. Quand je vois des gens qui ont bâti leur carrière entière sur la violence, je me dis qu’il s’agit d’un enchaînement logique. Ce qui serait très surprenant serait que l’Autorité Palestinienne soit gagnée par l’esprit des droits de l’homme, de la démocratie et de la liberté d’entreprendre. Quand je vois des gens assoiffés de sang juif s’entretuer, je me dis que cela fera des assassins en moins. Je ne puis m’empêcher de penser aussi aux populations arabes de Cisjordanie et de Gaza : voilà des gens dont le mufti a fanatisé les ancêtres voici soixante-dix ou quatre-vingts ans, des gens à qui on a demandé de quitter les zones de combat en 1947-48 et à qui les dirigeants arabes ont promis un retour rapide chez eux, sitôt les Juifs tués ou chassés. Des gens que ces dirigeants ont maintenu ensuite volontairement dans des « camps de réfugiés » pendant des années, avec la complicité du reste du monde et de l’ONU, des gens à qui on a dit, soudain, dans les années soixante, qu’ils constituaient un peuple qui retrouverait sa patrie une fois Israël annihilé. Des gens à qui on a lavé le cerveau depuis des années pour en faire des outils du djihadisme, des martyrs et des criminels sadiques. J’aimerais dire que cela suffit. La guerre des gangs à Gaza est le fruit pourri de la tolérance internationale pour des pratiques qui, partout ailleurs, sont inadmissibles. Il n’y a rien à attendre du Hamas et pas grand chose de l’OLP. La situation des populations arabes de Cisjordanie et de Gaza n’est pas plus saine : c’est le monde occidental, et tout particulièrement l’Europe, qui a financé les corrompus et les violents qui ont opprimé les Arabes palestiniens et leur ont essoré le cerveau. Je veux la paix pour Israël, et celle-ci passe par des frontières sûres et défendables et par un divorce d’avec les populations arabes palestiniennes : la barrière de sécurité et la séparation doivent être menées à leur terme. Je souhaite aussi la paix pour les populations arabes de Gaza et de Cisjordanie ; paix qui deviendra envisageable lorsque le dernier « militant armé » du Fatah et le dernier « activiste armé » du Hamas se seront entretués, lorsque l’esprit démocratique aura gagné toute la région, lorsqu’une éducation à la liberté et au respect de l’autre aura remplacé à Gaza et en Cisjordanie l’éducation au meurtre et à la haine. En voyant les images en provenance de Gaza, je ne peux m’empêcher de penser : délivrez-les du mal, délivrez-les de l’OLP, du Hamas, des idées de meurtre, délivrez-les de la radio et de la télévision palestiniennes, délivrez-les des pesanteurs du monde arabe pétrifié dans ses ressentiments depuis trop longtemps. Et que le monde arabe tout entier s’ouvre à la mondialisation et à la liberté planétaire qui créent déjà tant de richesses ailleurs dans le monde, de l’Asie au Chili, des Etats-Unis à Israël !

    Répondre
  39. Baudouin de Constantinople

    07/07/2006

    « Les idiots européens, les mêmes qui ont aidé à la création de ce conseil d’abrutis, n’ont pu que REFUSER la résolution… » (X.Cornut) Alors qu’ils l’ont intégralement ACCEPTEE, bien au contraire ! …. »et prouvant noir sur blanc que le jeune garçon n’a PAS été tué par des balles palestinniennes »….(D. MARTIN) Ah bon ? C’est donc bien vrai que ce petit a été tué par des balles… ISRAELIENNES ? JE VOUS EN PRIE TOUS : APPRENEZ DONC A ECRIRE !!! Dans les 2 cas mentionnés ci-dessus l’auteur en arrive même à dire exactement LE CONTRAIRE de ce qu’il projetait de communiquer ! Relisez-vous donc avant de publier sinon pour diantre quelle utilité continuer à aligner des phrases ? ? !!

    Répondre
  40. R. Ed.

    07/07/2006

    « Prouvant noir/blanc que le jeune garçon n’a pas été tué par des balles israéliennes ». Je crois même qu’il n’a pas été tué du tout, c’était du théâtre (ou du cirque si vous préférez).

    Répondre
  41. david martin

    07/07/2006

    les manip effectuées par la presse françaises sont hélas connues du monde entier. Voyez l’affaire al-dura démontée par des télés US et prouvant noir sur blanc que le jeune garçon n’a pas été tué par des balles palestinniennes. Et que dire de l’omniprésence de Leila Shalid dans les médias français, prompt à dénoncer les inscursions d’Israël mais jamais un mot sur les multiples attentats, tirs de roquettes, meurtres… commis par les palestiniens. Enfin, avez vous entendu vraiment parler de ce jeune colon assassiné d’une balle dans la tête par des palestiniens ? Pour paraphaser quelqun  » Français, on vous ment, on vous spolie »

    Répondre
  42. Baudouin de Constantinople

    07/07/2006

    Bravo à tous les 10 intervenants, véritables rayons de lumière crue sur la vérité qui dérange! Tout ce que ont dit ces 10 justes est à certifier « sincère et authentique » Tout ce qu’ils ont dit se verifie – et se verifiera Ces 10 justes sont comme de vrais rayons colorés composant le spectre d’une lumière blanche impitoyable de vérité Exactement ce genre de lumiere totalement insupportable aux sectateurs de l’obscurité,du mensonge,de la calomnie et de la haine….. ….et il n’y eut guère qu’un 11eme(heureusement pas plus) pour calomnier la justice et la vérité Je suis sûr qu’il se reconnaîtra sans peine……

    Répondre
  43. drzz

    06/07/2006

    La lamentable initiative de création d’un Conseil des Droits de l’Homme montre une nouvelle fois l’inanité de cette organisation sclérosée qu’est l’ONU. Les pays arabes soutenus par la Russie ont réussi à faire passer une résolution condamnant Israël. Les idiots européens, les mêmes qui ont aidé à la création de ce conseil d’abrutis, n’ont pu que refuser la résolution, en regardant les pays du Tiers Monde et les dictatures donner des leçons au nom des Nations Unies. Honte à l’ONU.

    Répondre
  44. Dan

    06/07/2006

    Au lecteur disant que l armee US et Tsahal ont des reactions disproportionees, je dis que de votre part, vous francais qui n avez plus gagne de guerre depuis des lustres, c est un compliment!

    Répondre
  45. grandpas

    06/07/2006

    Israël est le seul état démocratique de la région et pour moi cela me suffit pourque ce pays existe et que l’on prenne sa défense et qu’il se défende.Mais en ce pays au bord de l’islamisation,la lacheté des médias et de nos politiques est sans borne. Pour information:cher angelaume ces pauvres immigrés que vous aimez tant,s’identifient corps et âmes avec les palestiniens.Deuxieme constat la haine est tellemnt présente qu’ils accusent l’etat d’Israël des émeutes de novembre jusqu’à l’attentat des « twins towers ».Cela ne vous rappelle rien! Un ingénieur canadien(Gerald Bull) fou de ballistique trouva auprés de Saddam une oreille attantive pour y construire un canon géant* 1000 mm de diametre fixé à une montagne en direction de quel pays,devinez? Portée entre 500 ou 600 km un canon du type de celui que tira sur Paris pendant la guerre 14-18. Angelaume,vous êtes le pur produit de l’école socialiste.

    Répondre
  46. Léon

    06/07/2006

    Les français deviennent des dhimmis et participe peu à peu à la connerie ambiante qui consiste à répéter veulement sans reflexion honnête la pensée orientée et mensongère des médias. 6 millions de musulmans en France…il faut bien les conforter dans leur haine aveugle à l’égard d’Israêl. Haine et fanatisme érigés en principe de vie. Comment pourrait-il en être autrement tant qu’il collerons béatement à un islam gros fatras de sauce mélangée par un soi disant prophète qui se permet de piquer dans la Thora et de faire sa tambouille? Et encore certains bien pensant juge la réaction d’Israël disproportioner… il est de source notoire que le hamas est composé de gentlemans raffinés qui ne demande qu’a discuter autour d’une tasse de thé !

    Répondre
  47. Bossart Nicolas

    06/07/2006

    Enfin la liberté et la vérité des faits rétablies dans un article de presse… Curieux que ce type d’opinions ne soit jamais relayée dans les grands médias français « officiels »! Bien à vous

    Répondre
  48. Helios

    06/07/2006

    La bombe qui a explosé à la plage tuant plusieurs palestiniens est saintement palestinienne, la présence de la frégate israélienne au large des côtes a fourni aux palestiniens l’occasion de rejeter sur Israël la responsabilité de ce qui n’est qu’un acte de négligence criminelle de leur part. Mais bon, des musulmans tuent des musulmans et pas un musulman ne semble trop s’en faire. Les terroristes musulmans en Irak massacrent des musulmans et les millions de musulmans du monde entier applaudissent à tout rompre. les jordaniens applaudissaient aux attentats de Zarkaoui jusqu’au jour où ils ont goûté à sa médecine: tuer des irakiens c’est hallal, mais des jordaniens, ça non! Et ils se sont évertués en bons bédouins à lui rendre la monnaie de sa pièce. On a le sens de la morale ou on l’a pas! Les palestiniens ne se gênent pas pour s’entretuer, ça aussi c’est hallal, que vaut la vie d’un militant de l’OLP aux yeux d’un membre du Hamas et vice versa? Pas grand chose, les affrontements sanglants des dernières semaines nous le démontrent. Est-il besoin de souligner le sens très aigu de la justice chez les palestiniens, de la justice expéditive et du lynchage pour ceux d’entre eux qui à tort ou à raison sont soupçonnés de collaboration? Et cette belle tradition authentiquement saddamienne de faire participer le peuple à la lutte en établissant les rampes de lancement des missiles de type katioucha au beau milieu des quartiers surpeuplés, une vraie aubaine, puisqu’on fait le calcul que l’ennemi israélien hésitera avant de sévir de crainte de tuer des civils, et tant mieux s’il sévit et que des civils soient tués, les dividendes n’en seront que plus intéressants. Qu’elle valeur la vie d’un enfant palestinien a aux yeux d’un membre du Hamas? Bien moins que celle qu’Israël lui reconnaît. Et pour finir ceci, les arabes israéliens (ils sont aussi palestiniens et musulmans) qui vivent dans des zones susceptibles d’être rendus aux palestiniens en échange des territoires d’implantation ou de colonisation juive, ces arabes vivent dans l’angoisse de se retrouver sous gouvernement palestinien, ils revendiquent leur appartenance à Israël et se démènent pour y demeurer, Ah les traîtres! Helios

    Répondre
  49. Dan

    06/07/2006

    Quelques mises au point pour les lecteurs francais : -Les Palestiniens n ont jamais existe dans l histoire, ils n ont jamais eu d Etat, Les Romains apres avoir chasse les Juifs d Israel il y a 2000 ans ont nomme cette terre Palestine. Les arabes palestiniens n existent pas historiquement. -Les territoires soi-disant occupes sont nommes dans la Bible Judee et Samarie, les Juifs y sont les proprietaires legitimes hitoriques. -Les Arabes ont 22 pays a eux les Juifs un seul et minuscule et pourtant les Arabes veulent voler aux Juifs cet Etat leur appartenant puisque ce sont les seuls a l avoir rendu prospere et en plus donnes de droit divin lire la Bible. -La France a fait la guerre pour l Alsace et la Lorraine les juifs n ont ils pas le droit de faire la guerre pour la Judee? -La taille d Israel est de 2 departements francais seulement et c est encore trop grand pour les Arabes! -Les Arabes ont chasse 1 million de juifs qui vivaient dans les pays arabes les Juifs peuvent donc chasser les Arabes vivant en Israel. -Un juif quand il se defend est traite de nazi, quand il se fait assassiner par les Allemands il est accuse de exploiter la shoah le juif a toujours tort quoi qu il fasse parce que juif! -Les arabes avec leur petro dollars ont achete les politiciens et la presse francaise qui est par consequent la plus pro arabe et antiisraelienne qui soit en Europe. Le francais moyen est doc conditionne des le plus jeune age a detester Israel. Les soufrances israeliennes ne sont jamais montrees par les medias francais, par exemple seuls les victimes arabes ont un nom, un age, une famille, les victimes israeliennes n en ont pas ou sont appelles colons ou on dit brievement un israelien a ete tue. Par contre quand c est un arabe quelle histoire, interview de la famille, photo, age etc… -Le but : rendre les victimes israeliennes moins humaines que les victimes « palestiniennes ». Voila maintenant vous avez un peu plus d elements que la presse francaise arabisee et aux ordres ne vous avouera jamais. Par contre le point de vu et vocabulaire arabe sera toujours adopte par cette meme presse. Conclusion : si cela continue comme cela un jour la France enverra son armee contre Israel au cote des autres pays arabes et cela avec la benediction de la popultion francaise! Mais cela je ne vous le conseille pas si vous voulez toujours avoir une armee!

    Répondre
  50. Pauvre France

    06/07/2006

    À Angelaume : Je ne sais pas à quel genre de tact on doit s’attendre de la part d’un pays assiégé depuis près de 60 ans par un ennemi barbare acharné à sa perte, mais en ce qui concerne le tact des militaires israéliens, voici une anecdocte entre mille : lors des combats de Jenin en 2002 (ce même Jenin, théâtre selon les media d’un soi-disant massacre qui, on le sait maintenant, n’a jamais eu lieu) l’Armée israélienne proposa aux « Palestiniens » de fournir à leur hôpital (maintenu ouvert grâce à elle) des unités de sang pour leurs blessés. Les « Palestiniens » refusèrent ce don de « sang juif ». En ce qui me concerne, le dialogue se serait arrêté là. L’IDF, elle, s’évertua à leur faire parvenir par hélicoptère 2.000 unités de sang en provenance de Jordanie (plus 40 unités à l’hôpital de Ramallah et 70 unités à celui de Tul Karem, en provenance de Jérusalem Est) et 1.800 unités d’anti-coagulants en provenance du Maroc. Quand au manque de discernement supposé de nos soldats américains en Iraq, je vous conseille de demander leur avis aux Iraquiens plutôt que vous faire l’écho des mensonges des media. Quoi qu’il en soit, Israël et l’Amérique sont en guerre, pas en train de disputer un concours de bonnes manières. Tout ce qu’on demande à ceux qui n’y participent pas, c’est de se ranger sur les côtés en attendant que ça se passe.

    Répondre
  51. LESTORET

    05/07/2006

    Il me semble que les Européens commencent à comprendre les tenants et aboutissants du conflit israélo-palestinien et en conséquence les réactions des différents gouvernements israéliens à l’égard de populations — ou plus exacteùment de leurs gouvernants — qui refusent absolument de regarder en face le fait de l’existence d’Israel. Je n’en connais pas la raison, sauf à attribuer cette nouvelle compréhension à l’importance de plus en plus grande des populations immigrées sur le sol européen. Comme quoi on ne comprend jamais que ce qui nous touche de près. Et je pense que nous allons être « touchés » de plus en polus près.

    Répondre
  52. Ram Zenit / Tel Aviv

    05/07/2006

    Bon article mais queslques précisions s’imposent: 1- Il n’y a pas de « mur » de sécurité entre Gaza et Israël: c’est une barrière très sofistiquée et elctronique, que les ravisseurs de Gilad Shalit ont traversé au retour 2- A Eliya: non pas 24 ans mais 18 ans, c’est l’age d’Elyahou Asheri assassiné par des terroristes du Fatah et vendus par eux au Hamas. Pour plus de précisions voir mes articles sur PAF 2.0 htt://politiquearabedelafrance.net La situation entre Israël et les Palestiniens est fort complexe, mais les cléfs de sa comprehension sont très simples et résident dans ces deux phrases de cette articles: 1- les accords d’Oslo ont été signé il y a douze ans/ La majorité palestinienne les a rejeté en votant « Hamas » 2- Le credo isalmique qui refuse tout droit à la terre sur le dar al-islam aux « infidels »!!! Ram Zenit Tel Aviv PAF 2.0 htt://politiquearabedelafrance.net

    Répondre
  53. sas

    05/07/2006

    Et lorsque la marine israeliène bombarde les plages et les familles palestiniènes vennant faire de la « bronzette »….c’est pour la défense et la survie d’israel ??? Le caporal guilat….francais ou israélien ? si c’est réellement un ressortissant francais (spécificité de la double voir triple nationalités….)il convien de lui envoyer le Charles DE GAULE….si il apareille ce jour, il arrivear certainement avant la fin du conflit:israelo/palestinien….arf,arf,arf en clair, sas n’en a rien à foutre….sauf que les terroristes et tueurs ne sont pas ceux qu’on pense… sas

    Répondre
  54. 05/07/2006

    Israël à le droit de se défendre, c’est plus qu’évident et j’irais jusqu’à penser qu’Israël à le droit de « liquider » ceux qui ne comprennent rien d’autres que la force ! Toutefois y’a un hic, Le problème c’est que les militaires israéliens ont autant de tact qu’un bulldozer dans une maternelle et autant de discernement qu’une poule qui traverse la rue. Même attitude que les GI en Irak ! Même école j’imagine. Résultats des courses : de nombreux civils tués, des infrastructures publiques détruites, et puis tout le reste : le désordre, la haine, la rancœur, la radicalisation etc. Franchement, je vois pas en quoi cela fait avancer le schilmblik

    Répondre
  55. grandpas

    05/07/2006

    Je crains que nos islamo-gauchistes crient au complot israélo-américain,heureusement l’Europe continuera à payer les fonctionnaires palestiniens. Pour les roquettes artisanales,nos islamo-gauchistes prévoient quoi pour les arrêter,un gros panpan-culcul sur les mimines des garnements qui jouent avec des canifs et des fumigénes. Vont avoir peur!J’en suis sûr.

    Répondre
  56. Eliya

    05/07/2006

    Bon article. J’apporte une précision, suite aux excellentes analyses de la Mena, nous sommes en mesure de comprendre les tristes entorses au vocabulaire Français auxquels se livrent l’AFP, et ces déformations sont tout sauf anodines. Je veux parler de la « doctrine Schnatter », éminent membre de l’AFP en Israel, qui préconise d’utiliser les termes « militant », « activiste », à la place de « milicien », ou de « terroriste », pour qualifier les miliciens et terroristes Palestiniens. Le but est de brouiller les cartes, en faisant passer ces derniers pour des pacifistes. L’autre « astuce » de Shnatter est de parler de « colon », au lieu d’être humain. Les habitants des « colonies » sont des « colons », mais l’usage de ce terme est redoutable : dans l’esprit occidentale, par le travail de Fanon, le colonisé est légitimement en droit d’exercer la violence contre « l’infame » colon. Hors, les implantations Israeliennes aux abords des villes et villages Palestiniens ne présentent pas les caractères des colonies : il ne s’agit pas de gens n’ayant aucun lien avec la terre, venant pour imposer leur mode de vie, et exploiter le travail des popilations locales. J’en reviens donc à ce bon article, n’utilisez pas le terme « colon », comme le font tous les médias, pour répéter ad nauseum « un colon a été tué », « un bébé colon e été tué », ce dont l’effet n’est autre que de déshumaniser la victime, et de justifier sa mort. Dites comme-moi, « un jeune homme de 24 ans a été assassiné ». Eliya

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)