Adhésion de la Turquie et fin de l’Europe chrétienne

Adhésion de la Turquie et fin de l’Europe chrétienne

Le sommet européen des 16 et 17 décembre a, comme prévu, permis l’ouverture des négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.
En France, cette décision s’oppose frontalement à l’opinion publique.
Rappeler à tout propos la constitution, selon laquelle le Président conduit la politique étrangère n’a aucun sens. Car cela s’entend de la répartition des tâches entre Gouvernement et Parlement et non d’une hypothétique répartition des tâches entre le Président et le peuple !
La constitution de la Ve république ne donne à Jacques Chirac aucun pouvoir pour s’émanciper de ses mandats…
Cet acharnement à intégrer la Turquie reste surprenant. On ne peut y trouver d’intérêt économique clair, puisque la Turquie appartient déjà largement à la zone de libre-échange européen.
On ne voit pas l’intérêt politique. En politique intérieure, le « oui » à la Turquie ne peut que favoriser le « non » à la constitution, contre les vœux de Chirac. Et, à terme, favoriser le rejet de l’immigration extra-européenne – tabou chiraquien par excellence. En politique étrangère, la Turquie est déjà rattachée au camp occidental par son adhésion à l’OTAN et au Conseil de l’Europe. On ne voit pas ce que rajoutera l’adhésion à l’UE.
Bref, les mobiles habituels des décisions politiques ne semblent pas avoir présidé à la décision du sommet européen.
D’autant moins que l’on a signé un chèque en blanc à la Turquie : les dirigeants européens ont déclaré le 16 leur intention de l’accepter ; et le 17, la Turquie a répondu qu’elle acceptait d’entrer, mais non à n’importe quelle condition ! Comme si la reconnaissance de Chypre n’allait pas de soi… Le Premier ministre turc vient d’inventer l’adhésion sélective à l’Union européenne !
On en vient à se demander si la seule raison n’est pas idéologique : il faut faire entrer la Turquie dans l’Union européenne pour bien montrer que celle-ci n’est pas un « club chrétien ».
Pourtant, que l’on adhère ou non au christianisme, le seul lien indiscutable entre les nations européennes réside dans leur commune filiation à Athènes, Rome et Jérusalem.
Il est à craindre que le rejet de Rome et de Jérusalem ne soit bientôt suivi de celui d’Athènes. Ne restera alors à l’Europe plus rien d’« occidental », plus rien d’européen…
Le mépris chiraquien pour la culture européenne peut éventuellement faciliter l’« intégration » de la Turquie dans l’Union, mais non dans l’Europe !

Partager cette publication

(27) Commentaires

  • dolf Répondre

    pierre lance nous dit: »que le seul moyen efficace de se préserver des fanatismes et des obscurantismes religieux, quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent, est de s’avancer résolument dans les voies de l’autonomie spirituelle et philosophique de chacun, dans la plus complète liberté de pensée et dans le rejet de tous les embrigadements et de tous les dogmatismes.  » la bonne blague! « l’autonomie spirituelle et philosophique de chacun  » s’est réalisée au fil des derniers decennies, et nous a mené a des societes debiles, ou l’homosexualite, les drogues et la perversion fleurissent, et ou precisement le manque de valeurs et de passé religieux amenent bcp d’ames perdues a se laisser tenter pa l’islam, la religion dogmatique et totalitaire la plus basique et merdique qui soit! Les peuples ont besoin d’un passé, d’une morale, de valeurs, de discipline interieure , et c’est ce qui nous a permis a nous occidentaux d’etre le peuple le plus prolifique sur cette planete! Et ces valeurs on les retrouve justement dans la religion, qui pour beaucoup n’est qu’une philosophie de vie nous permettant de savoir qui ont est, ou on va, et ou ne surtout pas mettre les pieds au rique de devenir une sous merde! Votre discours est un non sens parfait: vous regrettez quelque chose qui a eu lieu et qui est plus que jamais d’actualite! Cette « liberte de pensée » à la hippie regardez donc ou elle nous a mené! ce dont nous avons besoin c’est precisement le contraire! un retour aux sources, aux fondamentaux, pour etre capable de faire face a un ennemi qui veut tout simplement nous effacer de la surface de la planete. Cette deliquessence des valeures a laissé la place non pas a un nouveau siecle des lumieres mais a la television, au communisme, a l’islamisme et a TF1 france2 qui nous vantent l’homosexualite, les marques et les stars demeurées,et nous a rendu steriles, amorphes, de veritables legumes! En france en tous les cas l’exeprience a mal tourne et sous couvers de maitrise et d’unicite factice entres toutes les communautes presentes, sous couvert de tonnes d’illusions propagandistes qui abreuvent les veaux 24/24 7/7, nous avons a faire a une veritable situation anarchique et pre revolutionnaire ou chacun fourbit dans son coin ses armes pour faire el plus mal possible le jour ou ca pete. Et figurez vous que les francais natifs eux, ne sont meme pas au courant! non decidement ce que vous dites n’a aucun sens , en tous cas strictement aucun rapport avec la réalite.

    06/01/2005 à 20 h 54 min
  • Alborg Répondre

    Merci RYAN pour votre appréciation d’autant plus positive pour moi que je suis toujours des plus intéressés par vos interventions… J’aurais voulu aussi exprimer avec force arguments que l’on peut être agnostique ou même athée et revendiquer son héritage chrétien au niveau européen face à l’arrogance islamique, mais caramba! J’ai tout effacé par erreur !!! Peut-êter une autre fois.

    05/01/2005 à 3 h 12 min
  • Christophoros. Répondre

    Tout bien considéré bien que baptisé depuis quarante ans et éduqué par mes maîtres jésuites je me rends compte que j’ai au moins un point commun avec Pierre Lance le « poil-à-gratter » des 4V, je n’ai sûrement rien compris au christianisme et je me demande si j’y comprendrai un jour quelque chose. Au fond, je pense que ça n’est pas bien grave. Cela me fait penser à une petite histoire que j’ai lu dans un bouquin sur les juifs hassidiques. C’est l’histoire d’un rabin qui a la fin d’une exégèse déclare à l’assistance: « je m’aperçois que vous n’avez rien compris à ce que je vous ai expliqué, cela n’est pas bien grave, le jour où le Messie viendra vous n’y comprendrez rien non plus. »….

    04/01/2005 à 20 h 53 min
  • Thierry Orlowski Répondre

    Cher M. Lance, Cher lecteur, Je pense, M.Lance, que lorsque vous liez le socialisme au Christianisme, vous souhaitez simplement trouver des points communs dans ce que vous detestez. Pourtant, si l’on exclus la morale de premier degres,il n’y a aucun point commun entre les deux. En effet, l’esprit de sacrifice (la mort sur la croix…au cas ou cela vous aurait échappé) qui transcende le christianisme est absent de toute conviction de gauche. Son impact dans l’idéologie de droite est fondamental…..Autrement comment expliquer le sacrifice des soldats occidentaux (Americain et autres)dans tous les grands conflicts….pour des ideologies comme l’état de droit, la démocratie et la liberté? Cette notion du sacrifice n’est pas seulement absente mais detesté par tous les mouvements de gauche (a l’exception de la pensée révolutionnaire…..mais la, encore, il s’agit de sacrifier les autres…). Si cela ne suffit pas, le Christianisme enseigne des valeurs de familles (absent de l’ideologie de gauche) de mérite (contraire aux ideologie du fonctionariat et contraire a la gauche), de courage et d’amour de son pays (est-ce vraiment necessaire de chercher ces valeurs-la a gauche?). Penser que les valeurs chrétiennes puisse être de gauche est la résultante d’un travail de « brainwashing » d’une tentative de recuperation: christianisme=Generosité=gauche Si vous êtes tombé dans ce panneau-la, M. Lance, j’en suis bien désolé…mais vous n’avez rien compris a la vraie nature du christianisme. Cordialement Thierry Orlowski

    04/01/2005 à 18 h 28 min
  • Ryan Répondre

    Je voudrais juste vous féliciter Alborg pour votre message. Je suis parfaitement d’accord avec vos propos. Cordialement,

    04/01/2005 à 17 h 49 min
  • SAS Répondre

    Il y a des moment ou il faut arreter de discourir et philosopher….pour mieux tennir une position manichéene….TURQUIE=islam (même si une poignée de militaire donne un apparat de laicité)=incompatible avec le christianisme et la culture européene …donc il faut refuser L INTEGRATION DE LA TURQUIE point… et inventer une collaboration quelconque pour ne pas les rejeter vers un intégrisme certain et dont les germes sont dans l’attente de toute manière de prospérer(il n’y a pas de coran soft)… SAS

    04/01/2005 à 14 h 35 min
  • R. Ed. Répondre

    Voltaire et Montesquieu sont tous deux de grands philosophes que le bien aimé Benchirac (par 82 % des votants)s’est empressé de prendre pour exemple. Longue vie à Benchirac LXXXII , roy des Cons.

    04/01/2005 à 10 h 24 min
  • Christophoros. Répondre

    Voltaire a formulé autrement le post de R.ED ( de mémoire ) : »la religion a commencé lorsque le premier hypocrite a rencontré le premier imbécile »…

    04/01/2005 à 1 h 26 min
  • Alborg Répondre

    J.ROUXEL a parfaitement exprimé ce qui devrait nous mettre à tous la puce à l’oreille de toute urgence par rapport à cette histoire d »intégration » de la Turquie : c’est le côté ETRANGE, je veux dire hautement « surréaliste » et en tous cas complètement irrationnel de cet ACHARNEMENT particulier à l’ensemble des 25 zombies qui nous « servent »(!) de commissaires, ACHARNEMENT en effet, comme on dit « acharnement thérapeutique » sauf qu’ici c’est parfaitement masochiste en profondeur et suicidaire dans ses conséquences ultimes …. « On en vient à se demander si la raison n’est pas idéologique: il faut faire entrer la Turquie en Europe pour bien montrer que celle-ci n’est pas un Club Chrétien. » – Voila qui me fait « flasher » Monsieur Rouxel, et je crois, moi, que vous avez mis dans le mille (contrairement au pauvre G.Millière si sympathique d’ordinaire mais qui ici se fourvoie pathétiquement)!… L’Europe (La dézunion Zéropéenne, comme dirait quelqu’un) n’est plus rien d’autre désormais que cette vieille fille décatie et impuissante qui fait seulement bien attention de ne point trop arborer sa force ou sa richesse; elle croit ainsi amadouer le prédateur Turco-islamique en montrant bien qu’elle ne fait rien pour le décourager – comme on disait alors chez vous, hein, comment encore ? Ah oui, »Faut-pas-déséspérer-Billancourt », parlant des Cocos … Sauf qu’ici c’est : Faut pas désespérer nos nobles-et-futurs conquérants. Tachons de leur plaire et peut-être anisi la DHIMMITUDE sera plus douce …. Elle est belle, cette perpétuelle politique « d’APAISEMENT » de la France… avec soit des dictatures communistes, soit africaines, soit arabes, mais JAMAIS au grand J A M A I S avec les seuls vrais et loyaux défenseurs de l’Occident que sont depuis TOUJOURS les Anglo-Amèricains… Finalement, n’a-t-on pas les alliés qu’on mérite ? Merci aux 4 Vérités d’exister et longue vie ! PS : Oui, je sais parfaitement que le GOUVERNEMENT Américain pousse l’Europe à intégrer la Turquie … Mais ce n’est pas parce que nous sommes fondamentalement de la même famille que l’on doit pour autant avaliser n’importe quelle « fantaisie » : on peut entr’alliés être en désaccord sur un point et persister dans sa voie, ce ne devrait pas être dramatique. Par contre, tout mélanger et TRAITER L’ENNEMI EN AMI,(et inversément), voila qui est impardonnable, et c’est pourquoi je commence à comprendre la haine que votre Président peut susciter ici ou là ….

    03/01/2005 à 22 h 21 min
  • T.LARGER Répondre

    d’accord avec M. Lestoret; le problème n’est pas l’existence de dieu, c’est de savoir ce qu’on doit au plan culturel, moral et social au christianisme; ensuite chacun est libre de croire en dieu ou non. Les laïcs qui pour plaire aux musulmans présents sur notre sol sont prets à toutes les conpromissions nous montrent assez ce que nous devons au christianisme ( par contraste). Quand à revenir à l’antique Gaule et aux gaulois, je connais un pays voisin qui a voulu revenir à sa race d’origine, on a vu le résultat… C’est à mes yeux une façon de s’affranchir des contraintes culturelles liées notament à notre passé chrétien, de faire table rase en quelque sorte. aprés on peut mettre n’importe quel contenu à sa guise et à son humeur du moment, c’était d’ailleurs très à la mode à l’époque post romantique. Mais n’essayez pas de me faire croire que de cette manière nous resisterons mieux à l’offensive musulmane, au contraire. C’est le cristianisme qui a prouvé par le passé ses capacités de résistance et qui a été un facteur de transmission de la civilisation, les gaulois et les barbares se sont fait absorber en fin de compte. Red je pense que malgré tout la bible et le nouveau testament nous montrent une évolution de la pensée et de l’exigence, alors que le coran nous mène à la régression, sacrifice d’abraham et sacrifices humains. Certains curés se servaient de la quête pour s’enrichir, maintenant que le clergé a pratiquement disparu ce sont les acteurs sociaux qui jouent ce rôle. Pour finir, si la gaule s’est convertie de si bon coeur au christiansime, c’est par esprit frondeur vis à vis de Rome. Et je pense que si la civilisation occidentale a été aussi florissante c’est entre autre gràce au christianisme.

    03/01/2005 à 21 h 05 min
  • LESTORET Répondre

    Non, Monsoieur LANCE. Une fois de plus je ne suis pas d’accord avec vous. Jouer sur les mots est un art où verbe français est passé maître. En effet, être chrétien cela ne signifie pas qu’il faille aller à l’Eglise tous les Dimanches. Les millions de chrétiens qui peuplent l’Europe, que ce soit en France, en Espagne, en Italie, en Allemagne, en Angleterre ou ailleurs,ne sont ,pas des piliers d’église mais ils croient en un certain nombre de choses lesquelles, que vous le vouliez ou non, résultent de l’Ancien ou du Nouveau Testament. Et cela depuis des siècles. Ce « certain nombre de choses » complété par l’Histoire, qui place d’ailleurs les Américains à nos côtés, est toujours valable mais a très peu de chances d’être absorbé ou reconnu par l’Islam qui frappe aux portes de l’Europe, prêt à faire appliquer un « certain nombre d’autres choses ». Et c’est bien cela qui fait la différence. Reconnaître cela, devrait nous convaincre de la nécessité de lutter de toutes nos forces contre les développements actuels de l’Histoire et de refuser le pouvoir à ceux, de quelque bord qu’ils soient, qui prétendent nous gouverner en s’écrasant platement devant les Musulmans, qui méritent mieux d’ailleurs que cette indigne passivité.

    03/01/2005 à 19 h 15 min
  • sas Répondre

    chrétien,athé et tous gaulois de bonne volonté pour la Gaulle et ses habitants naturels,il ne convient a aujourd hui de discourie sur l’existence de DIEUX,il s’agit d’avoir des valeurs communes admises par tous pour vivre en société…ce creuset a déjà fait ses preuves et construit la grandeur et la vertue d’une certaine FRANCE….se qu’il faut combattre ensemble c’est tous ce qui dénature et pervertie se socle gaulois à savoir : les sectes et la maconnerie,la culture du veau d’or propres au judaisme,les prosélytismes de tout ordre :islam,sionisme etc,etc Et là on se retrouvera unis derriere des mots comme :liberté,egalité et fraternité tant revandiqués par ceux là même qui s’appliquent au contraire. il est clair que les préceptes bibiliques au combien vertueux pour une vie sociale équilibré sont des principes de base revendiquant « l’ordre naturel des choses » mis a mal dès 1789 et renforcé par mai 1968….il convient de refuser fermement les choses contre nature , dont l’intégration oeucuménique des Turques dans l’europe chrétienne….cqfd

    03/01/2005 à 15 h 46 min
  • perrier Répondre

    A M. LANCE, Vos propos blasphématoires sont pitoyables . Certes,je n’ai pas lu un seul de vos ouvrages et je ne le ferais point car je n’ai pas de temps à perdre avec de telles provocations et contre vérités .Quand à traiter d’ignorants ceux qui ne partagent pas vos points de vue cela en dit long sur votre esprit « démocrate ».Il ne reste qu’une seule chose à vous souhaiter, c’est de vivre assez vieux en espérant vous convertir un jour. Avec DIEU et notre Seigneur Jésus Christ,tout vous est possible à condition d’être suffisamment humble et de le lui demander ! Bien à vous.

    02/01/2005 à 18 h 40 min
  • R. Ed. Répondre

    Dieu n’existe pas mais par contre que de guerres, meurtres, assassinats et actes barbares commis en son nom depuis la nuit des temps. Ceux qui ont voulu le remplacer par une institution, le bien nommé communisme, n’ont par ailleurs pas fait mieux. Il est vrai qu’il a toujours été facile d’obéir et de suivre les préceptes de soit-disant prophètes ayant reçu « la » révélation. Les gens « croyent » parce qu’ils ont peur. Peur de l’au-delà, peur de la mort et de l’inconnu. Les religions, disont les sectes qui ont réussi, surtout le clergé et le rituel qui les accompagnent (et qui s’enrichissent au passage) sont une réponse à toute cette population, en grande partie analphabète en ce qui concerne l’islam. Quelqu’un d’instruit et un tantinet intelligent ne peut quand-même pas admettre que « Dieu » a dit qu’il fallait faire cinq prières par jour le cul levé en direction de La Mecque, qui n’existe en plus pas depuis la nuit des temps, à moins d’admettre que le monde a été créé au septième siècle. On se demanderait d’ailleurs ce qu’il y avait avant. Pour les Chrétiens et les Juifs, il suffit de remonter dans le temps, voir Jésus et Moïse! Toutes les religions, toutes les sectes sont des inventions, je dirais même plus, des élucubrations humaines, il suffit de rechercher « à qui profite le crime », c’est-à-dire quels sont ceux qui en tirent profit. Pour finir, les offrandes sont toujours les bienvenues, par ici la monnaye! Glingling glingling, pour les deniers du culte, s’il vous plaît, Dieu vous le rendra!

    02/01/2005 à 13 h 48 min
  • Christophoros Répondre

    Cher Pierre Lance.Excusez mon ignorance, je ne savais pas qu’il fallait pour déchiffrer vos posts avoir lu vos vingt livres…Pour le coup, ce n’est plus trop court, c’est peut être un peu trop long….( je blague !). Sans dénigrer la qualité de votre prose ( ou poésie ? ) que contrairement à d’autres ( même si elle n’est pas toujours à mon goût ) je souhaite continuer à lire sur ce site, vous conviendrez que la vie est courte et qu’il y a peut être d’autres auteurs majeurs à lire avant vous. Bien cordialement. (PS, il serait peut être utile pour les lecteurs ayant davantage de loisirs de faire la liste desdits ouvrages avec indication de leur maison d’édition…)

    02/01/2005 à 13 h 02 min
  • Pierre Lance Répondre

    A Olivier : Etant donné que Dieu n’existe pas et que vous le savez parfaitement, il n’a jamais donné aucun « commandement ». Les commandements que vous citez sont donc des recommandations humaines d’ailleurs parfaitement respectables, qui ont été faites par les premiers hommes civilisés de nombreux siècles avant le christianisme, mais qui n’ont jamais été que des voeux pieux bien rarement suivis. Quant à la Bible, elle n’a rien apporté d’autre qu’un peu plus de sang et de larmes. Si vous ne savez pas que le socialisme est né du christianisme, c’est que vous n’avez jamais lu l’Evangile. A Christoforos : C’est un peu court, jeune homme ? De votre part, effectivement. Quand vous aurez lu un seul de mes livres, vous aurez le droit de me dire que c’est un peu court. Vous n’aurez plus alors qu’à lire les 19 autres. Il ne serait pas mauvais non plus d’étudier l’éthique de l’Europe ancestrale avant de la cataloguer dans la poésie. L’ignorance est pardonnable, mais à condition de tenter d’y remédier et de ne pas juger sans savoir. Cordialement.

    02/01/2005 à 1 h 04 min
  • Christophoros. Répondre

    Petite question, comme ça en passant à Pierre Lance. Démolir c’est facile, mais ensuite il faut reconstruire. Autant Pierre Lance s’attaque souvent avec a propos aux préjugés divers et variés autant je trouve qu’il n’est pas si bon, ni si clair dans la phase je dirais de « reconstruction ». Quelles sont donc les « autres choses » dont il fait état ? Comme dirait Cyrano « c’est un peu court jeune homme! ». Connaissant l’apologie de l’avortement qu’a fait en son temps Pierre Lance, je crains le pire….. Pierre Lance devrait se souvenir que Prométhée a très mal fini. En ce qui me concerne, je ne suis pas volontaire pour me faire dévorer le foie pendant toute une éternité….Par ailleurs « l’éthique prométhéenne de l’Europe ancestrale » me semble davantage relever de la poésie ( au sens de Mallarmée qui disait qu’on ne fait pas de la poésie avec des idées mais avec des mots ) que d’un débat d’idées au sens vrai du terme. Comme le dit un ouvrage célèbre d’occultisme « tout est dans tout mais pas n’importe comment ».

    31/12/2004 à 15 h 37 min
  • SAS Répondre

    propos d’un athé Que la chrétientée soit foulée au pied en europe et en france en particulier n’est pas nouveau…cela a demaré en 1789 avec la revolution francaise. c’est le dogme maconique de cette secte qui a fabriqué la laicité,l’oeucuménisme , la république ,cette fringale de liberté ,egalité et fraternité… – à ce jour jamais nos libertés fondamentales dont la pensée et l’expression auront été autant contrainte,censuré et meurtri -l’égalité que l’on nous infuse est toujours contre nature quand elle n’est pas un apparat (voir le couple politique/JUSTICE) -la fraternité , imposée et martelée depuis trente ans , a force d’aimer tout le monde , il ne faut pas s’étonner d’aimer personne (sociétée hyperindividualiste) Il convient de comprendre ce qu’à engendré l’histoire et de corriger au niveau et à la force qu’il convient. SAS

    31/12/2004 à 15 h 25 min
  • Olivier trehard Répondre

    à Pierre Lance, NON, NON et NON ! Impossible de faire face à la barbarie qui monte avec votre athéisme. Par exemple, 3 commandements de Dieu parmi 10, que vous ne pourrez jamais contourner pour refonder quoi que ce soit: « Tu ne tueras Point », »Tu ne voleras point », »Tu ne mentiras point ».(pour faire simple). Vous pouvez commenter, nuancer mais je vous mets au défi de fonder quoi que ce soit de civilisé sans le socle biblique de notre civilisation. Il ne faut pas confondre le Christianisme avec le socialisme, idéologie héritière de 89 et Cie, qui lui est hostile, même si beaucoup de Chrétiens sont contaminés jusqu’à la moelle par cette peste.

    31/12/2004 à 10 h 31 min
  • Pierre LANCE Répondre

    J’aimerais bien que nos lecteurs, quelles que soient leurs croyances inculquées, fassent l’effort d’admettre : 1) que le vernis chrétien déposé sur les Européens par l’empire romain finissant a désormais disparu et que c’est fort heureux; 2) que les derniers vestiges de christianisme en Europe n’ont aucune chance de fournir un rempart contre l’islamisme (ça, ils commencent à le comprendre): 3) que la civilisation européenne a été moralement désarmée précisément par le christianisme, dont le socialisme est un fils bâtard, et qu’elle doit reprendre force à d’autres sources; 4) que le seul moyen efficace de se préserver des fanatismes et des obscurantismes religieux, quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent, est de s’avancer résolument dans les voies de l’autonomie spirituelle et philosophique de chacun, dans la plus complète liberté de pensée et dans le rejet de tous les embrigadements et de tous les dogmatismes. Alors peut-être aurons-nous une chance de renouer avec l’éthique prométhéenne de l’Europe ancestrale et de maîtriser notre avenir.

    31/12/2004 à 1 h 17 min
  • olivier trehard Répondre

    a front de boeuf, Tout à fait d’accord, c’est le suicide collectif. L’explication est apocalyptique, nous vivons une apostasie massive de la france et de la Chrétienté en Général. Tout le reste est péripéties et anecdotes. Le Pen s’appuie lui-même sur la République, planche pourrie qui nous mène à un nouveau Mai 40. Les droites sont trop à gauche pour ne pas sombrer elles-mêmes dans la crise qui a une dimension universelle. Ma mère a vu le gouvernement Franc-Maçon en juin 40, réciter le Chapelet dans la cathédrale de Bordeaux, devant l’horreur. Je n’ai pas de remèdes à ce naufrage, autre que spirituel, n’en déplaisent aux paiens de droite.

    30/12/2004 à 14 h 14 min
  • Frontdeboeuf Répondre

    [quote]Il y a un vertige, qui pousse Chirac au paroxysme de l’apostasie.Mystère d’iniquité chez cet homme, fanatisé contre son camp d’origine.[/quote] Vu qu’un ensemble se définit par la somme de ses parties, que Le Pen, par son extase devant l’Islam se montre d’accord avec Chirac sur ce point essentiel et que la majorité des Français supportent soit Chirac, soit Le Pen, il en résulte que cette phrase initiale s’applique à tous les Français aussi bien qu’à Chirac ou Le Pen. [quote]Il y a un vertige, qui pousse les français au paroxysme de l’apostasie.Mystère d’iniquité chez ces hommes, fanatisés contre leur camp d’origine.[/quote]

    30/12/2004 à 3 h 58 min
  • Christophoros Répondre

    Où les thénardiers de l’Elysée sont-ils en vacances pour Noel ? Chez leur copain, le très « démocratique » et sectateur de Mahomet: le roitelet du Maroc….

    28/12/2004 à 16 h 39 min
  • Olivier trehard Répondre

    La haine du Christianisme. Tout ,même les alliances les plus adultères,pourvu qu’on affaiblisse cette civilisation Chrétienne dont il rejette toute trace d’identité dans sa construction Babélienne. « Je rayerai le vernis Chrétien de la face de l’Europe ». Adolf Hitler. « qui n’est pas avec moi, est contre moi » Jésus Christ Il y a un vertige, qui pousse Chirac au paroxysme de l’apostasie.Mystère d’iniquité chez cet homme, fanatisé contre son camp d’origine.

    27/12/2004 à 17 h 55 min
  • JPESSIQUE Répondre

    L’Europe chrétienne, vous l’avez rencontrée ? Où ? Elle ne survit que grâce à ses enfants américains, mais elle n’existe plus en tant que telle. Elle sera musulmane sûrement mais ne sera plus jamais chrétienne, à moins que… une troisième fois…

    27/12/2004 à 17 h 50 min
  • cast Répondre

    Chirac avait affirmé qu’aucune négociation ne serait lancée avec la Turquie si elle ne reconaissait pas Chypre et le génocide arménien.Résultat:les négociations vont débuter alors que la Turquie n’a fait ni l’un ni l’autre! Une fois de plus Chirac a menti.Celà ne gène apparemment personne,ni les medias encore plus à la botte que dans n’importe quel régime totalitaire,ni les français encore plus « veaux » et plus pleutres que d’habitude. Un prélable vital n’a jamais été évoqué:LA TURQUIE EST LE PREMIER FOURNISSEUR DE PAVOT DE L’EUROPE! POURQUOI N’A T-ON JAMAIS EXIGE QUE LA TURQUIE RASE SES CHAMPS DE PAVOT AVANT D’ENTAMER DES NEGOCIATIONS AVEC ELLE? Poser la question ,c’est y répondre. CECI CONFIRME MALHEUREUSEMENT QUE L’EUROPE QU’ON NOUS PROPOSE EST L’EUROPE DES MAFIAS et que la véritable raison de l’acharnement à faire adhérer la Turquie est que certains de nos dirigeants se font arroser grassement par les trafiquants.

    27/12/2004 à 11 h 40 min
  • LESTORET Répondre

    A quoi sert de critiquer le Président Chirac. Il décide et les ministres exécutent. A plus forte raison les petits. Et puis, même si la majorité du peuple est contre cette décision d’intégrer la Turquie dans l’Europe, quelqu »un voit-il une manifestation quelconque pour soutenir cette opposition ailleurs que dans quelques journaux à audience réduite ? Nos parlementaires qui sont les représentants du peuple ont-ils montré un désaccord quelconque par une motion de l’une des Assemblées ? Ou la décision de Chirac est-elle une manière détournée de torpiller l’Europe ? Partout des questions, mais point de réponse.

    26/12/2004 à 22 h 18 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: