Afghanistan : gloire à nos soldats

Posté le septembre 22, 2009, 12:00
7 mins

La France et son armée viennent de perdre dans le cadre de notre engagement en Afghanistan un trentième soldat en la personne d’un Marsouin du 3e Régiment d’Infanterie de Marine (RIMa) soulevant l’indignation de certaines personnalités du monde politique ou d’ailleurs.
Ceci m’amène à poser plusieurs questions :

1) Il faut rappeler que nos forces sont en Asie, non pas pour s’entraîner, sinon en grandeur nature, mais pour lutter contre les Talibans ou tout autre groupuscule hostile au gouvernement mis en place par les Occidentaux en 2001. Or, ce qui se passe dans les montagnes afghanes n’est pas autre chose qu’une guerre, et une guerre entraîne des morts !

2) Une des conséquences potentielles d’un engagement dans les forces armées demeure toujours le sacrifice suprême de son existence.
Il me paraît tout à fait ridicule et pernicieux de comptabiliser nos morts, comme s’il s’agissait de marchandises cotées en bourse. Certes, ils doivent être mis à l’honneur, mais certains ont parfois tendance à « privatiser » la mort de nos soldats : demande d’enquête sur les circonstances du décès, visite des familles sur les lieux des combats… La mort d’un combattant n’est pas un simple accident de la route qui touche une famille et des amis, mais un don de ce dernier pour toute la nation. De plus, tenter de rendre les cadres responsables civilement de telles pertes dans leurs détachements revient à oublier que la guerre comporte énormément d’imprévus. La pression est déjà amplement suffisante pour ces hommes qui n’ont pas droit de vie ou de mort sur leurs hommes, mais qui savent les conséquences possibles de leurs décisions.

3) Force est de constater que les médias jouent un rôle déterminant dans ce conflit. Les rebelles ont su tirer partie de ce piège dans lequel sont tombés tous les gouvernements, ainsi que les opinions publiques occidentales, et dans lequel sont embourbés tous nos militaires.
Eh oui ! une attaque de l’OTAN a tué des civils dits « innocents » – ce que l’on qualifie de « bavure », à l’image d’un incident survenu dans un commissariat. Mais les rebelles utilisent les civils comme de véritables boucliers humains, sachant que les médias « roumis » feront leurs choux gras des enfants et femmes déchiquetés par les bombes ou obus. En revanche, je n’ai jamais vu le corps mutilé d’un de nos soldats occidentaux dans nos journaux écrits ou télévisés.

4) Cela me conduit au rapport que nous entretenons avec la mort. Nous avons tant exalté la vie dans nos sociétés que nous refusons l’idée de mourir. Ceux qui combattent nos troupes en Afghanistan sont aux antipodes de nos pensées et autres concepts purement matérialistes et terrestres. La mort est pour eux un paramètre comme un autre ; et ce paramètre est donc devenu une arme contre leurs ennemis : affirmer qu’un militaire a été supplicié ou montrer un enfant en sang peut émouvoir certes, mais a-t-on déjà oublié les sacrifices de 1914-1918 où, chaque jour, des familles pleuraient la perte d’un être cher ? Oui, mais nous avons gagné la guerre !

5) Doit-on quitter ou non l’Afghanistan ? Doit-on perdre ou gagner la guerre ? Si les enjeux sont simplement que les femmes afghanes puissent un jour se promener en mini-jupes dans les rues de Kaboul, je dis oui tout de suite au rapatriement de nos soldats.
S’il s’agit de lutter contre un régime dictatorial, je réponds de la même façon. Par contre, si rester sur place permet d’empêcher qu’un pouvoir hostile s’installe dans la région pouvant mettre en péril nos intérêts stratégiques de tous ordres, alors il faut rester ! Et, dans ce cas, donnons à nos troupes les moyens de combattre dans les meilleures conditions avec le matériel le plus approprié…

6) Qu’on cesse donc de nous mentir ! Un militaire n’est pas un gentil petit Casque bleu qui donne des bonbons à de charmants bambins. C’est aussi et surtout un individu qui a appris à donner la mort non pas pour son propre intérêt (bien qu’au combat cet aspect soit crucial), mais dans l’intérêt de la nation.

Qu’on perde une guerre parce que l’ennemi a été le plus fort est une éventualité, mais qu’on la perde parce que nous ne pouvons supporter d’en voir les conséquences, aussi terribles qu’elles soient, en est une autre !

52 réponses à l'article : Afghanistan : gloire à nos soldats

  1. richa83

    21 octobre 2009

    Tout a fait d’accord avec le Gal SALVAN.

    Répondre
  2. sas

    17 octobre 2009

    Il y en a d autres…qui s exprime sur ce même sujet….

    a siniqu encore…..

    même un militaire gradé ca utilise son cerveau….

     Objet : GENERAL SALVAN, "JUNGLE" ET AFGANISTAN

    >

    >

    POUR VOTRE INFORMATION

    Les Afghans de Calais. Posté par Olivier de Granvil le 9 octobre 2009.

    > > Nous vous livrons ci-dessous la réaction du Général SALVAN à l’affaire des clandestins de Calais.

    > > C’est un texte qu’il a envoyé au journal LE MONDE pour le courrier des lecteurs.

    > >

    > > Lundi 28 septembre 2009

    > >

    > > J’étais révolté en regardant les informations le 27 septembre. A Calais et diverses villes de France, de jeunes Afghans, en pleine forme, venus chercher fortune en Europe, sont contrôlés par la police et remis en liberté par la justice française.

    > > Tous les jours, de jeunes militaires américains, britanniques, français etc… se font tuer pour défendre en Afghanistan les droits de l’homme et de la femme. Pendant ce temps, des Français dont la générosité dépasse le bon sens, entretiennent ces jeunes Afghans qui ont refusé de participer au combat que nous menons. Cela porte un nom : ils sont insoumis ou déserteurs.

    > > Si notre gouvernement croit sérieusement à l’engagement occidental en Afghanistan, pourquoi ne pas avoir embarqué ces jeunes gens dans des avions pour Kaboul, et les avoir confiés aux centres de formation des polices et des armées afghanes? Si au nom des droits de l’homme de jeunes afghans doivent rester apisiblement en Europe pendant que nos soldats se font tuer à leur place, il vaudrait mieux rapatrier nos troupes, et vite.

    > > Général (2° section) J. G. Salvan

    >

    Répondre
  3. sas

    16 octobre 2009

    …dans l intérêt de tout le monde….en général…ou du tien en particulier ?

    qu’est ce que tu fout la bas?  la guerre est à nos portes , de lautre coté du périphique….

    sas

    Répondre
  4. Anonyme

    16 octobre 2009

    juste un petit mot pour remercier ceux qui encourage et soutiennent les soldats qui risquent leur vies tous les jours sur le theatre afghan.

    j’en fait parti, en kapisa depuis plus de 4 mois, nous effectuons des patrouilles, aidons l’armee afghane dans ses missions, et participons a la reconstruction du pays en assurant une securite qui reste instable.

    je souhaite juste rendre hommage a nos morts, à nos blesses et aux familles qui on perdu un fils, un mari, un pere.

    arreter de raconter ce dont vous n’etent pas en mesure de parler dans l’interet de tout le monde.

    Répondre
  5. Anonyme

    11 octobre 2009

    Allah question posée que D.ieu nous garde.

    Répondre
  6. ozone

    5 octobre 2009

    Attention que dans ce cas qui nous occupe le Grand Architecte ne soit pas Allah.

    Tout aussi cordialement

    Répondre
  7. Gérard Pierre

    4 octobre 2009

    @ ozone

    Jusqu’à présent, on " jouait " à la loyal !

    …… mais vous savez trés bien que la réponse à la question que vous posez n’est pas partageable ! …… sauf à ce que vous fussiez soudain touché par la Grâce, …… ce qui ne saurait dépendre de ma volonté car je ne suis qu’un instrument entre les mains du Grand Architecte dans un plan qui est Le Sien !

    Toutefois dans votre cas je ne désespère pas, puisqu’on dit que les voies de Dieu sont impénétrables.

    Bien cordialement.

    Répondre
  8. ozone

    4 octobre 2009

    Mais y a t’il un architecte qui merite le qualificatif de "Grand" dans cette affaire?

    Répondre
  9. Anonyme

    3 octobre 2009

    Je suis toujours surpris de lire les commentaires d’ un certain que la haine du peuple juif et des franc maçons lamene à écrire des insanités sans nom mais ici ses insultes envers les soldats français morts en Afganisthan sont à vomir et sans honneur mais j’ oubliais ces personnages ont tout fait avec des mensurations d’ un Hercule de clavier.

    Dans leurs commentaires, l’ alliance avec les islamistes se ressent lignes après lignes, encore quelques années de servitude et ils pourront prétendre à un califat.

    Répondre
  10. Gérard Pierre

    2 octobre 2009

    @ ozone

    " Mais y a t’il des idées en Afghanistan? "

    Deux possibilités !

    -> Ou bien il y en a ! …… et si l’on en juge à l’aune de ce qu’elles produisent elles méritent à tout le moins …… un complément de réflexion !

    -> Ou bien il n’y en a pas ! …… et dans ce cas pourquoi ne pas leur fournir notre " éclairage " puisque nous serions, paraît-il, les héritiers de la " civilisation des lumières " !

    Trés modestement, je suis dans l’état d’esprit du tailleur de pierre qui vivait à l’époque de la construction des cathédrales et à qui on demandait : …… " Que fais-tu ? "  …… Il répondait avec beaucoup d’humilité …… " Je construis une Cathédrale ! "

    Il ne connaissait absolument pas les plans du grand architecte qui avait conçu l’Oeuvre dans laquelle son travail venait s’inscrire, mais il savait intuitivement qu’il participait à quelque chose de Grand qui dépendait de sa propre implication à produire quelque chose d’aussi parfait que possible !

     

     

    Répondre
  11. ozone

    1 octobre 2009

    Tout a fait,richa83,c’est chez nous que ça se passe,chez eux on a plus rien a foutre.;

    Gerard Pierre.

    Mais y a t’il des idées en Afghanistan?

    Répondre
  12. richa83

    30 septembre 2009

    SAINT-TEX dit:
    ""Il est vrai qu’abandonner le terrain en Afghanistan reviendrait à faire un second Munich…devant les nazislamistes.
    ""

    Le terrain leur appartient déjà…depuis 8 ans que les troupes occidentales sont la bas, qu’avons nous réalisé comme avancée mesurable ? aucune!
    Nous sommes dans une situation que nous ne contrôlons plus!
    Eliminer les bases de el quaida était – sur le plan politique – ce qu’il fallait faire, mais il fallait que ce soit limité dans le temps et ne pas s’embourber.
    Nous sommes face à une guérilla, face à un peuple dont nous ne savons pas vraiment qui est pour ou contre nous… un moudjahidine sans son fusil devient un afghan lamda et si ça devient trop chaud pour lui il se réfugie dans le pays voisin ou il devient intouchable… les russes n’ont pu se maintenir, ni s’imposer; il en sera de même pour nous!

    Il faudra bien – un jour – admettre que nous devons partir… mais dans quel conditions??

    Quelle solution politique pour s’en sortir maintenant sans trop y laisser de plumes???


    Second Munich?? nous voulons l’éviter la bas, mais l’acceptons sans réagir chez nous, dans nos banlieux ( et là je parle de l’Europe dans son ensemble).
    lequel est préférable?
    pour parler comme nos pépites, la bas ils nous "niquent", et chez nous ils nous "niquent" aussi.

    Répondre
  13. Gérard Pierre

    30 septembre 2009

    @ ozone

    Mourir pour des idées ………

    OUI !

    Tôt ou tard " l’évènement " finira par nous concerner personnellement, …… tous autant que nous sommes ! …… alors, tant qu’à faire, autant que ce soit en emportant avec nous les idées pour lesquelles nous avons vécu !

    C’est peut-être tout simplement cela qu’au moment suprême on appelle " avoir bien vécu "  !  !  !

    D’autres auront préféré, pendant ce temps, consacrer leur vie entière à devenir les plus riches ou les plus titrés de leur cimetière ! …… quels qu’en soient les dégats colatéraux !

    Chacun ses choix me direz-vous ! …… sans doute ! …… encore est-il important de ne pas les regretter au dernier moment !

    Répondre
  14. ozone

    29 septembre 2009

    Gerard Pierre

    Les griefs vont aux décideurs suprémes d’engagement des troupes,

    Comme par hasard,en plus,avez vous remarqué que dans leur jeunesse c’étaient en majorité des planqués.

    Mourir pour des idées……………

    Répondre
  15. Anonyme

    29 septembre 2009

    Il est vrai qu’abandonner le terrain en Afghanistan reviendrait à faire un second Munich…devant les nazislamistes.

    Répondre
  16. Gérard Pierre

    29 septembre 2009
    La limite d’âge de mon grade étant très largement dépassée, après quarante années passées au sein de la réserve opérationnelle, je n’ai plus d’autre choix de manifester mon attachement à mes camarades d’active que la pratique de la réserve citoyenne.
     
    Qu’est-ce précisément que la réserve citoyenne ? …… c’est la tentative, par divers moyens, de contribuer à faire en sorte que le monde civil et le monde militaire s’interpénètrent bien. C’est là une composante essentielle de l’Unité Nationale. Interprète du monde civil dans le milieu militaire, le réserviste citoyen se retrouve ensuite à tenter de représenter la composante de nos armes dans le magma du monde civil.
     
    Ce que j’observe, jusque et y compris dans certains commentaires consultables ici même,  m’amène à pousser un cri d’alarme.
     
    La suppression du service national a contribué à l’amplification de plus en plus perceptible du divorce entre la population et son armée.
     
    Certes, il y a toujours foule sur les Champs Elysées le jour du quatorze juillet, …… mais de moins en moins compacte ! La réduction du format de nos armées y contribue sans doute pour quelque chose !
     
    Aujourd’hui, deux catégories de jeunes …… (donc les décideurs de demain) …… de plus en plus numériquement disproportionnées, cohabitent dans le meilleur des cas, …… quand elles ne se méprisent pas consciencieusement dans les cas les plus extrêmes.
     
    D’une part nous entendons ceux qui, pour de multiples raisons et le plus souvent fort louables, s’engagent dans le métier des armes. Ils acquièrent rapidement une éthique partagée, tout à fait dans la tradition nationale. Ils entretiennent le culte de l’effort, du dévouement, de l’abnégation et surtout de la FRATERNITE D’ARME. Leur armature morale structure leur personnalité de manière irréversible.
     
    D’autre part nous voyons et nous entendons ceux, immensément plus nombreux, auxquels notre pays propose …… (dans le meilleur des cas) …… d’être des winners, des costkillers, des chômeurs intelligents cultivés et patients, …… ou, dans des cas de plus en plus fréquents, des relégués temporairement assistés. Tous ceux là seront des « producteurs » occasionnels, formatés et jetables dés l’obsolescence ou l’usure constatée.
     
    Ces deux populations, que des expériences différentes mais néanmoins assez parallèles devraient amener à se comprendre si elles avaient le temps et l’opportunité de se parler, …… semblent au contraire amenées à s’opposer de plus en plus, …… par un certain malentendu !
     
    Le résultat prévisible est que la population la moins nombreuse finira, fraternité d’arme aidant, par se replier sur elle-même. Ce n’est pas par hasard si le militaire revêt de moins en moins l’uniforme au sortir de la caserne. Ce n’est pas par hasard si l’action sociale a pris, au sein de cette profession, une ampleur qu’elle n’atteint pas dans les métiers civils. Souvent honnie, cette profession que les « belles âmes » marxisées à leur insu conspuent de plus en plus ouvertement, se voit parée d’une série d’avantages de plus en plus virtuels. C’est qu’il faut se donner bonne conscience !
     
    Dans notre système d’inversion des valeurs, mis en place de manière patiente et indolore, notre militaire est décrit comme le suppôt du néocolonialisme ! …… comme si les peuples auxquels il tente de venir en aide n’étaient pas assez grands pour se « génocider » entre eux et organiser eux-mêmes leur propre indigence. Il passe pour l’élément d’une armée d’occupation bien qu’il soit convié par un gouvernement légalement élu à venir l’aider à chasser un adversaire sanguinaire dont il est établi que 80% d’entre eux ne sont pas des nationaux du dit pays !
     
    Et dans une république où 80% …… (tiens ! encore le même pourcentage !) …… des journalistes de la presse sont orfèvres en matière d’inversion des valeurs, et où, depuis Bernanos nous savons que « les intellectuels français se sont si souvent comportés comme des imbéciles que nous devrions toujours les tenir pour tels jusqu’à ce qu’ils aient prouvé le contraire » …… la horde antimilitariste vociférante a encore de beaux jours devant elle.
     
    Il suffit de proclamer à l’ancan que l’on veut vivre en paix comme l’agneau pour que ça rende automatiquement les loups végétariens ! …… c’est bien connu ! …… sauf que l’Histoire ne fournit AUCUN EXEMPLE montrant que ça fonctionne !
     
    Alors, ne nous étonnons pas si, un jour, las de lire et d’entendre tout et n’importe quoi, fatigué de se voir de plus en plus socialement relégué, de plus en plus incompris par ceux là mêmes auxquels il a offert sa vie et son sang, …… et de moins en moins soutenu par les politiques, …… notre militaire verse dans l’activisme et « fait le ménage » ! …… Il est certain que, ce jour là, je ne pourrai pas, en conscience, être du côté de la masse adipeuse, pondéralement surchargée et éructante.
     
    « Rome, prends garde à la colère de tes légions ! »
    Répondre
  17. sas

    29 septembre 2009

    c’est  ben qu’est ce que je dits françois….

    -maîtrise………sérieux et libre arbitre…….dont tout homme cérébré libre devrait être équipé

    bref sas n a aucune aliénation…..et a plus servi son pays conquit de l intérieur……que tu ne le fera jamais en 3 vies….

    pas de leçons man….je te confirme qu ils sont morts comme des cons et pour des raisons que la raison ignore. 

     

    sas qui regarde de loin….le désastre annoncé.

     

     

    Répondre
  18. françois

    29 septembre 2009

     SAS, vous n’avez aucune pudeur pour rire ainsi de la mort de compatriotes à la cheville desquels vous n’arriverez jamais. Votre attitude est une honte! Mais si vous détestez autant la France et ses soldats, si vous trouvez que nous sommes tellement ridicules, si vous aimez tant les talibans, que n’allez vous leur prêter main forte? Que dites vous? C’est dangereux? Vous avez raison, c’est beaucoup moins risqué de rester en France pour insulter son propre pays et ses propres soldats.

    Répondre
  19. sas

    28 septembre 2009

    De nouvelles pertes françaises en afghanistan…..

    ….le porte parole des armés se précipite pour nous rassurer : "ce ne sont pas les talibans"….

    – y en a 1 qui a été foudroyé (c’est pas de chance…comme dirait Bigard pas confondre avec Bigeard)

    -le 2 eme lui a pris une lame de fond en plein desert et est mort noyé…..! ! ! ! ! ! ! !( c’est encore moins de chance)

    -le 3 eme victime de la route….(il faut que l agité propose l installation de radar routier en afghanistan….réduisant la vitesse comme ne france a 60 KM/H ainsi les soldats et les talibans irrespectueux du code de la route …se verraient retirer des points de leur permis voir la confiscation immédiate des dromadaires et autres vélos…….sur place)

    Heureusement que le ridicule ne tue pas……ce serait une hécatombe la bas comme en france….que dis je une arme de destruction massive….du goyim de base.

     

    sas

    Répondre
  20. ozone

    28 septembre 2009

    Ah ce sacré Georges,toujours là pour éclairer le chemin…

    Paroles Mourir Pour Des Idées

    Georges Brassens

    Artiste: Georges Brassens
    Chanson: Mourir Pour Des Idées

    Mourir pour des idées, l’idée est excellente
    Moi j’ai failli mourir de ne l’avoir pas eu
    Car tous ceux qui l’avaient, multitude accablante
    En hurlant à la mort me sont tombés dessus
    Ils ont su me convaincre et ma muse insolente
    Abjurant ses erreurs, se rallie à leur foi
    Avec un soupçon de réserve toutefois
    Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente,
    D’accord, mais de mort lente

    Jugeant qu’il n’y a pas péril en la demeure
    Allons vers l’autre monde en flânant en chemin
    Car, à forcer l’allure, il arrive qu’on meure
    Pour des idées n’ayant plus cours le lendemain
    Or, s’il est une chose amère, désolante
    En rendant l’âme à Dieu c’est bien de constater
    Qu’on a fait fausse route, qu’on s’est trompé d’idée
    Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
    D’accord, mais de mort lente

    Les saint jean bouche d’or qui prêchent le martyre
    Le plus souvent, d’ailleurs, s’attardent ici-bas
    Mourir pour des idées, c’est le cas de le dire
    C’est leur raison de vivre, ils ne s’en privent pas
    Dans presque tous les camps on en voit qui supplantent
    Bientôt Mathusalem dans la longévité
    J’en conclus qu’ils doivent se dire, en aparté
    "Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
    D’accord, mais de mort lente"

    Des idées réclamant le fameux sacrifice
    Les sectes de tout poil en offrent des séquelles
    Et la question se pose aux victimes novices
    Mourir pour des idées, c’est bien beau mais lesquelles ?
    Et comme toutes sont entre elles ressemblantes
    Quand il les voit venir, avec leur gros drapeau
    Le sage, en hésitant, tourne autour du tombeau
    Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
    D’accord, mais de mort lente

    Encor s’il suffisait de quelques hécatombes
    Pour qu’enfin tout changeât, qu’enfin tout s’arrangeât
    Depuis tant de "grands soirs" que tant de têtes tombent
    Au paradis sur terre on y serait déjà
    Mais l’âge d’or sans cesse est remis aux calendes
    Les dieux ont toujours soif, n’en ont jamais assez
    Et c’est la mort, la mort toujours recommencée
    Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
    D’accord, mais de mort lente

    O vous, les boutefeux, ô vous les bons apôtres
    Mourez donc les premiers, nous vous cédons le pas
    Mais de grâce, morbleu! laissez vivre les autres!
    La vie est à peu près leur seul luxe ici bas
    Car, enfin, la Camarde est assez vigilante
    Elle n’a pas besoin qu’on lui tienne la faux
    Plus de danse macabre autour des échafauds!
    Mourrons pour des idées, d’accord, mais de mort lente
    D’accord, mais de mort lente

    Répondre
  21. Anonyme

    28 septembre 2009

    Je préfere que la guerre contre l’islamisme se déroule en Afghanistan plutôt que chez nous…

    Répondre
  22. IOSA

    28 septembre 2009

    Le pourquoi de la guerre en Afghanistan……

    1- Parce qu’il n’est pas dans notre intérêt de laisser proliférer, même en dehors de nos frontières, la vermine terroriste-islamiste, la preuve étant les événements actuels sur le sol Européen et notamment en France, qui à force de prêche convertit de gré et de force, ceux dont l’âme et le coeur est déraciné par la perte des repères d’une république obsolète à la grand-papa, qui ne repose que sur les anciens rêves néo-colonialistes….la toute puissance du pouvoir blanc chrétien et dont le représentant en la personne du Pape Benoït XVI en embrassant physiquement le livre du Coran a permis aux islamistes/intégristes d’assoire la perverse autorité religieuse de l’Islam définit par le Coran, comme étant celle que les musulmans modérés et ceux qui ne le sont que par obligation, doivent appliquer sans restriction pour ne pas subir le chatiment ( la mort).

    2- Parce qu’il est absurde de vouloir la mondialisation globale, tout en laissant les religions diriger les représentants des peuples et le devenir de ses habitants.

    3- Parce qu’il est impossible d’associer diverses cultures, tant que la théologie d’une des croyances prône le meutre et le massacre en masse des autres religions. 

    4- Parce qu ‘il est faux de dire que ce qui se passe chez eux ne viendra pas chez nous et que celà ne nous concerne pas, puisque hors de nos frontières, le conflit est déjà chez nous.

    5- Parce qu’il est faux de croire que l’ Islam est une religion.

    6- Parce que nous n’avons pas le choix, il est nécessaire de réduire à néant l’ hydre islamiste pour que la paix et la justice puissent règner pour tous….. hommes et femmes compris.

    7- Parce qu’avant toute chose, nous sommes des êtres humains…..

    IOSA

    Répondre
  23. MOHAMED

    28 septembre 2009

    Honneur à Jean Marc,

    mais lisez bien SAS, il parle d’or, comme souvent…

    Abdel Mohamed

     

     

    Répondre
  24. Anonyme

    28 septembre 2009

    @ SAINT-TEX qui dit:
    Comme je l’ai dit, il y a des militaires (j’en connais) qui ont 45 j. de congé par an, travaillent peinard, ont des jours de récup quand ils sont de service le week-end, et une paye assurée pour un travail pas vraiment harassant.

    Il y a du changement, parce que les jours de récup…j’ai jamais vu ça et Dieu sait que j’en ai eu des week end de permanence…

    Perso, je n’ai jamais effectué de séjours "extérieurs" … sur la base du volontariat; ce qui semble toujours le cas si l’on en croit  le post de  jean Marc
    ayant passé une bonne partie de mon enfance en Afrique et  maghreb, je n’ai pas ressenti le besoin d’en rajouter une couche.
    Aller sur un terrain d’opération et risquer ma peau OK! mais uniquement pour défendre mon pâys ou dans le cadre d’une coalition contre un ennemie commun…pas pour aller servir de tampon entre 2 belligérants ou controler un soit disant cesser le feu comme le font souvent les casques bleus…

    le plus gros problème actuellement – a mon avis – c’est que l’on veut faire une guerre "humanitaire – droit de l’hommiste…" , ce qui est en totale opposition avec la définition de la guerre..nous partons au combat  la tête pleine de préjugés moraux et un bras attaché derrière le dos, face à des hommes qui n’ont aucun scrupule aucune retenue…c’est suiccidaire!

    mais ceci étant dit : BON COURAGE LES GARS!!

    Répondre
  25. françois

    27 septembre 2009

     @SAS

     C’est vrai que rien n’oblige quelqu’un à choisir le métier des armes. Mais une fois qu’il l’a fait, il est obligé d’aller livrer combat où on lui dit . Contrairement à ce que vous affirmez, c’est une obligation morale de respecter ses engagements et les militaires sont peut être les derniers spécimens pour qui "honnêteté" , "parole donnée" et "engagement" veulent encore dire quelque chose. Que diriez vous de quelqu’un qui profite des avantages quand il n’y a pas de danger et qui dirait "je ne joue plus" quand le moment est venu d’aller au combat? Ne serait ce pas de l’escroquerie? Heureusement, nos "petits gars" comme vous dites n’ont pas suivi vos conseils de "casser leur engagement" car ils ont compris qu’il ne leur appartient pas de décider de la politique de la France. Il leur appartient de faire ce qu’ils peuvent pour le succès de ses armes, ce qui n’est déjà pas si facile. Dernière précision: Ils ne vont pas là bas pour la prime ou par goût morbide. Ce genre de comportement est l’apanage de gens qui se font beaucoup plus mousser en risquant bien moins leur vie. Ils y vont parce que c’est leur devoir et parce qu’ils croient dans les valeurs qu’ils défendent. Je m’étonne de devoir dire ces choses à un ancien militaire ( je n’ose pas dire à un ancien collègue!).    

    Répondre
  26. IOSA

    27 septembre 2009

    La Gloire sans la reconnaissance des Français pour leurs soldats ne vaut rien.

    Alors, Honneur à nos morts pour rien, parce qu’ ici le chef suprême de l’armée fait très exactement le contraire.

    IOSA

    Répondre
  27. Anonyme

    27 septembre 2009

    FRANCOIS : "Nos militaires et leur famille ne demandent pas que l’on pleure sur leur sort comme vous le prouve le courrier de Jean-Marc. Mais même si c’est leur métier, ils ont droit à notre respect, à notre soutien et à notre reconnaissance. C’est tout ce qu’ils demandent: Qu’on ne les insulte pas quand ils font leur métier. Et qu’accessoirement ces planqués haineux de journalistes cessent de démoraliser la France pour laquelle ils se battent et même se sacrifient! "

    Vous avez raison et je l’ai dit, ils ont droit à notre respect, mais je trouve les réactions des familles un peu décalées. Presque à porter plainte contre les talibans !  Comme je l’ai dit, il y a des militaires (j’en connais) qui ont 45 j. de congé par an, travaillent peinard, ont des jours de récup quand ils sont de service le week-end, et une paye assurée pour un travail pas vraiment harassant.  Peinards, quoi.  Mais en temps de guerre, ils sont moins fiers de leur statut.  Quant aux journalistes, ils passent leur temps à faire du voyeurisme émotionnel et effectivement, ça casse le moral d’une nation où la "brativute" semble avoir complètement disparu.  J’ai des militaires dans ma famille (Légion, infanterie, et ancien méhariste), et l’un d’eux ancien capitaine de Légion.  Il m’a dit que la légion actuelle, ce n’est plus comme avant niveau qualité d’entraînement, sauf pour certains en stage au Brésil.  Mais il dit aussi que des tas de régiments se font concurrence pour le prestige : Marsoins, Légion, Chasseurs Alpins, parachutistes, etc. donc ça disperse les bons soldats potentiels.

    Celà dit, on prend plus de gants maintenant face à l’ennemi.  Où sont les Bigeard et leurs gars ?  L’occidental s’est sacrément ramolli à tous les niveaux, mais pas l’oriental, au contraire car lui n’est pas ramolli par le confort moderne où l’on vit dans le coton.

    Répondre
  28. sas

    27 septembre 2009

    Oui bien sure …a quand un mosolé ou une statue à la "CONNERIE HUMAINE" (en afgha ou ailleurs)……on peut être militaire et réfléchir….

    rien , je dis riens n oblige un petit gars de choisir les armes….et rien encore moins ,oblige un militaire professionnel(intelligent et instruit des choses et des causes de la vie) d’aller se faire tuer au bout du monde dans des conditions médiocres et pour une cause douteuse…..dont les plus brillants intellectuels de france n’ont toujours pas cernés la réelle motivation….et les tennants et aboutissants.

    Il fauit arrêter d être con en france…… sauf a cultiver la connerie et en décerner des premiers prix…

    Les engagés , qui pour avoir des primes et du pognon , ont été volontaire dans le Sahara POUR CONSTATER LES EFFETS DU NUCLEAIRE;……et qui aujourd hui,quémendent, pleurent et veulent etre pris en caharge a 100% par la secu……sont a mettre dans le même sac…

    Jai ete engagé et ,j ai servie sur sous marin nucléaire…..j etais payé pour ca , je n ignorais ni que la machine ne fonctionnait pas au charbon ni avec des piles warta…, ni que j avais le cul posé sur un reacteur de matiere fissible dont je connaissais et le principe et la technologie et dons les risques inérants…….quand j en ai eu marre je me suis cassé… point

    A lors arrêtez le misérabilisme de la" biffe française"….la pietaille en afganisthan ou aillleurs….si ce sont de mauvaises causes ou de mauvaises guerres…..ils cassent leurs engagements, résilient leurs contrats , restituent les diverses primes touchées et rentre dans le 93,ou 91…..car là aussi il y a des guerre a faire contre la maffia, les bandes ethniques et autres enfoirés….et la les mechants touchent et attentent à la vie de nos frères, parents  et enfants….et sur notre sol……..sas qui ne souscrit pas…

    quand aux complices et traitres ,on sait où ils sont….

    SAS qui ne souscrit toujours pas….

     

     

    Répondre
  29. Scipion

    27 septembre 2009

    Et encore trois morts !!!

    A Saint-Tex, je voudrais dire que nous saluons et que nous respectons tous ceux qui sont morts en Afghanistan. Notre indignation va à ceux qui les ont envoyés « là-bas » et exclusivement à ceux-là.

    A Jean-Marc, je voudrais dire que nous saluons le sens de l’honneur avec lequel, lui et ses camarades remplisse leur devoir de soldats en se battant là où le pouvoir politique les ont envoyé se battre, mais qu’il ne nous demande pas de souscrire à sa thèse du combat pour la France et ses intérêts…

    Répondre
  30. Sadot

    26 septembre 2009

    A Jean-Marc

    Toutes mes félicitations et tous mes voeux de réussites… Tentez de revenir intact…

    N’hésitez-pas à m’envoyer (si vous en avez le temps) quelques points de vue personnels sur votre séjour…

    Bonne continuation et …

    Philippe Sadot

    Répondre
  31. françois

    26 septembre 2009

      Saint-ex

     Nos militaires et leur famille ne demandent pas que l’on pleure sur leur sort comme vous le prouve le courrier de Jean-Marc. Mais même si c’est leur métier, ils ont droit à notre respect, à notre soutien et à notre reconnaissance. C’est tout ce qu’ils demandent: Qu’on ne les insulte pas quand ils font leur métier. Et qu’accessoirement ces planqués haineux de journalistes cessent de démoraliser la France pour laquelle ils se battent et même se sacrifient!

    Répondre
  32. ozone

    26 septembre 2009

    "

    Mais qui dit que nos militaires ne s’entraînent pas là-bas à ce qui pourrait se passer chez nous ?!

    Certes,on peut trouver milles raison pour se consoler,celle là ou une autre.

    En fait,c’est le mecanisme infernal des alliances qui joue ici,faut suivre méme si on n’est pas d’accord.

    Apres une operation exemplaire en 2001,ils ont tout planté,sans écouter personne,la question est,faut t’il suivre alors que l’implication plus poussée des USA sent plutot le nuage de fumée pour couvrir le retrait d’Iraq

    Question jack-pot,quelle sera l’évolution dans nos banlieus aprés un départ en échec la bas?

    Ce genre de situation fut une des raisons de la disparition de l’URSS

    Répondre
  33. Gérard Pierre

    26 septembre 2009

    @ Jean Marc.

    Mes respects mon garçon, et bon courage.

    Gérard Pierre (Major honoraire et ancien d’un RPIMa)

     

     

     

    Répondre
  34. Anonyme

    26 septembre 2009

    SCIPION et HansImSchnoggeLoch voient juste.

    Celà dit, le problème a plusieurs volets.

    Je salue et respecte ces petits gars qui sont morts là bas, probablement aussi par les mauvaises manoeuvres de certains officiers sup., ce qui ne serait pas vraiment nouveau…

    Miantenant beaucoup de jeunes veulent être militaires pour l’apparat, la paye et les congés (5 semaines/an pour certains), mais en temps de paix seulement. Dès qu’il y a la guerre, ça plait bien moins car ils sont placés dans la réalité de leur métier qui est à risque : le danger de mort.  Et oui, c’est comme ça.  Et les parents qui pleurent, gesticulent, hurlent à la mort et voudraient porter plainte contre la terre entière, sutrout les talibans, parce qu’ils ont tué leur fils ou leur fille (il y a des femmes soldat là bas), ça m’agace. Il faut assumer ses choix.  Le métier des armes est ainsi.  Moi, ce cinéma de pleureuses m’énerve car ça démontre que les occidentaux ont vraiment ramolli du bulbe et que les émotions les gouvernent totalement, donc ce sont des coeur tendres juste bons à terroriser.  Fini les braves Gaulois prêts à combrattre : que des chiffes molles ou des tarlouzes ?

    Certes, il y a des civils qui dérouillent sous les bombes, ce qui a fait dire au président enturbanné que les pilotes étaient des nuls.  Sauf que les islamistes talibans hypercourageux se servent des civils comme bouclier humain, car pour eux, la mort des manants du coin, c’est comme la mort d’un clébar ou d’un chat : ça pèse rien.  Pas de pleureuses, fermez le ban.  Que des barbus qui rigolent avec sadisme.

    L’Afghanistan en est encore au moyen-âge, et l’on veut le faire passer d’un coup au XXIème siècle : pure connerie.  Les soldats là bas se battent contre des gens qui sont nés les armes à la main et en tant que musulmans, ne connaissent que la façon dure de résoudre tout conflit : la mort, le meurtre et l’assassinat.  Nos militaires ne font qu’établir une quarantaine dans le pays et autour de ses zones les plus problématiques afin de contenir les terroristes qui y nagent librement.  Se positionner autour de l’Afghanistant reviendrait au même. Le problème est le Pakistan qui joue double jeu.

    Mais qui dit que nos militaires ne s’entraînent pas là-bas à ce qui pourrait se passer chez nous ?!

     

    Répondre
  35. Anonyme

    26 septembre 2009

    d’un point de vue d’occidental cette guerre semble tres floue tant qu’on ni a pas mis les pieds…

    j ‘y suis depuis 4 mois et base en kapisa, appartenant au 3 e RIMa. je suis combattant donc pas planque au fond de ma FOB (base) 

    beaucoup d’ encre a coulee et coulera encore.

    pour ma part je souhaite remercier tous ceux qui on mis a l’honneur nos mort, car ils avait une famille qui aujourdhui a perdu un fils, un mari, un pere.

    certains de nos hommes ont la vingtaine a peine depassee, mais se battent avec enormement de merite, et ici plus qu ailleur nous avont desoin de tout le monde.

    un message pour ceux qui veulent dire que c’est une guerre de merde et qu on na rien a y foutre…  nous somment des combatants on se bat pour la france et ses interets, c’est aussi enrichissant que dangereux mais nous somment tous volontaires.

    desole pour le texte sans accent car c’est un clavier americain

    Répondre
  36. jean marc

    25 septembre 2009

    bonsoir, je suis sur le terrain depuis 4 mois, je suis du 3e rima, ici c’ est pas le paradis mais on est tous volontaire et on ne nous a pas pris par la main pour venir.

    je tient a remercier tous ceux qui mettent a l honneur nos soldats morts et noubliez pas nos blesses car il y en a beaucoup!

     

    Répondre
  37. HansImSchnoggeLoch

    25 septembre 2009

    L’Afghanistan veut introduire le service militaire obligatoire, raison de plus de renvoyer chez eux ces futurs combattants qui trainent désoeuvrés du côté de Sangatte. Cela permettrait de rappeler autant de soldats occidentaux qui font le sale boulot des autres.

    Répondre
  38. HansImSchnoggeLoch

    25 septembre 2009

    Un Afghan vivant au Colorado est arrêté pour tentative d’attentat à l’explosif. Ce quidam était conducteur de navette de bus entre la ville et l’aéorport. C’est sans doute une forme de remerciement "à l’afghane" de cet individu vis à vis du pays qui l’a accueilli.
    En France, par souci du politiquement correct, on n’aurait sans doute pas relevé l’origine de ce criminel. On ne serait par contre pas gêné de le dire si  l’homme avait été citoyen us, britannique, français ou allemand.
    Voilà où nous en sommes avec le filtrage des nouvelles de la bien-pensance française. Où est la crédibilité des millions manifestant soi-disant dans la rue pour ceci ou cela avec une telle presse?

    Répondre
  39. LE TROLL

    25 septembre 2009

    "Bien vu et tout simplement parce que ce pays est sous la coupe d’une secte d’islamistes drogués."
    cette phrase relevée au -dessus m’a donné l’idée d’un petit jeu:
    remplaçons "secte d’islamistes" par: au choix
    -monarchie de droit divin
    -fils et petit fils de roi déchu
    -descendant de colonialiste génocidaire
    -candidat des banques
    -sous-produit rédempté du communisme
    -ministre placé là par un roi rétabli par un dictateur
    etc, etc tous exemples pris en Europe

    remplaçons aussi "drogués" par: au choix
    -cocaïnomane
    -alcoolique
    -pédophile
    -addict au show-bizz
    -bling bling
    -menteur compulsif
    -partouzeur notoire
    entre autres joyeusetés
    etc, etc connus aussi en Occident
    ensuite on laisse chacun s’exprimer sur les (mé/)bienfaits de chaque option…

    Répondre
  40. sas

    24 septembre 2009

    L autre soir, sas tombe sur un reportage en afghanistan et la pseudo chasse de ben laden par les américains….

    Ce sont des officiers afghan présent a TORA BORA qui répondent très gênés….."non, non les américains n ont jamais cherché a attraper ben laden….?????"

    …….question quest qu on fout labas ?   et bien l occident assure le service après vente des conneries  américaines, qui ont aidé le Pakistan a se doter de l arme atomique…..pays à la con et islamiste si il en est…..et dont les américains ont une peur bleue et possible que les ilslamiste qui noyautent toutes les institutions locales se retrouvent avec les joujoux américains…..

    ….entre le pakistan et israel….

    Obama à bonne mine a recommander le désarmement nucléaire mondial……

    quand aux français…..on peut être militaire, mais ca interdit pas d être malin et c’est pas forcément synonime de "couillons"……ils font la guerre des ‘autres ……..et peuvent remercier l agité de neuilly…

    louis ferdinand céline avait donc t il raison avant les autres…

    SAS

    Répondre
  41. LE TROLL

    24 septembre 2009

    petite conversation téléphonique ( toute ressemblance…air connu)

    -effectivement , les ricains ont tué 10X plus de français que les boches, mais chut !! c’est cela la guerre moderne , on tue des civils, car c’est le peuple qui fait plier les gouvernements…voir l’Irak 1000 000 de victimes, 1400 civils palestiniens pour 10 soldats de tsahal début 2009… et c’est pas fini, le sapeur Sarkozy montre ses petits poings à l’Iran…
    -Mais ça coûte un max à équiper un bidasse , alors que pour le prix d’un tank, on leur livre 10 moissonneuses batteuses et pour le prix d’un missile de croisière, on leur fait une école chauffée et tout et tout!
    -Ca va pas, non?
    Et le complexe militaro -machin, et la banque d’affaires trucmuche? et le beauf du président qui fabrique des fusils et la belle-famille qui est chez blackwater et l’oncle qui est au directoire de Haliburton? vous voulez nous fâcher avec toute la famille?
    -Bon d’accord, on rase tous les villages , on sacrifie quelques hollandais et quelques français pour renforcer le sentiment patriotique et on augmente le coût du nouveau M10 à sous-munition, OK?
    -OK!
    – bon RDV dimanche sur mon yacht, le nain amène sa carlita…On va se marrer!

    Répondre
  42. ozone

    24 septembre 2009

    Guerre stupide,inutile,menée par des ignorants des peuples et leur histoire

    Répondre
  43. HansImSchnoggeLoch

    24 septembre 2009

    <<Beaucoup de soldats occidentaux qui meurent en Afghanistan sont la conséquence directe du harcèlement médiatique des journalistes qui traquent partout avec une haine prédatrice les militaires pour obtenir l’image des parents pleurant l’enfant tué. Les Talibans ont bien reçu le message !>>
    Quelques uns de ces journaleux vont même trop loin, malgré les conseils de prudence des militaires et se font prendre par les talibans. Ces mêmes soldats doivent ensuite les libérer au prix de leur vie.

    A quand un tribunal de guerre pour juger ces criminels?

    Répondre
  44. HansImSchnoggeLoch

    24 septembre 2009

    <<Est-ce là une suggestion déraisonnable ?>>
    La logique même. Il faudrait même la préconiser pour tous les réfugiés politiques.
    De Gaulle lui-même, réfugié politique en GB, n’a-t’il pas fait la même chose en 1940.

    Répondre
  45. Gus

    24 septembre 2009

     

    Cet article de Mr.SADOT me semble assez bien structuré. Mais ce sont là des lieux communs que l’on retrrouve un peu partout.

    Il y a des parametres qu’il n’aborde pas. D’abord, lesTalibans ou ce que l’on recrouvre sous ce vocable appartiennent à une culture ,à une civilisation completement inconnue des occidentaux , eternels donneurs de leçons, et fondamentalement colonialistes dans leurs comportements, civilisation dans laquelle on coupe les mains des recalcitrants, on les égorge paisiblement au couteau de cuisine, on lapide les femmes etc… Seulement, ces gens-là sont CHEZ EUX, dans leur monde, avec leurs croyances, comme les corses sont chez eux avec leur mode de fonctionnement, les chinois, les gabonnais, les martiens,…En vertu de quelle idéologie, pour moi stupide, on devrait leur imposer la démocratie à l’occidentale dont ils n’ont rien à foutre: est-ce que les afghans essaient de nous imposer, en France, leurs habitudes, leurs moeurs ???

    Alors, au nom de la lutte contre le terrorisme, concept flou, quand le dit terrorisme est à La seine st denis,à Monfermeil, et dans le métro, ou sur les Champs, on envoie la Civilisation, c’est à dire l’élite de nos troupes se faire casser la gueule, pour rien c’est évident,.On devrait se rappeler deux choses: D’abord, il n’est pas d’exemples qu’une armée d’occupation n’ait pas eu à quitter les lieux en catastrophe après un echec humiliant. Et puis, il est une constante dans la politique de la France qui date de Louis-Philippe : se méfiant de l’armée, en 1830, il a envoyé celle-ci en Algérie, la défaite de 70 a rassuré les ploitiques, le boulangisme a épouvanté la fin du siècle, l’affaire Dreyfus l’a rendue suspecte, la grande guerre, cocorico, a été une épouvantable saignée pour le pays, mais très rassurante pour les politiques, 39-40 a été une raclée rassurante pour les politiques : tout de mème, on les a envoyés en Indochine, d’ou il a bien fallu partir la queue entre les jambes, puis en Algérie merci Mr.Guy MOLLET d’avoir envoyé aussi le contingent .Là, çà a failli mal tourner : les paras sur l’Elysée, çà fait désordre : on a armé les communistes, d’armes qu’ils n’ont jamais rendues: merci Michel DEBRE.

    Aujourd’hui, on a envoyé nos armées en Afghanistan, au loin, au large.Il  existe, au nom de fumeux accords de défense, des bases françaises stationnées au Mali, au Gabon, partout en Afrique…n’importe ou, mais ailleurs…

    Tout çà pour dire quoi ??? Tout est fait pour que nos armées,la seule organisation détentrice de valeurs dignes de notre Nation, n’ait pas la tentation de venir, un jour, nettoyer ce Pays de son personnel politique, bavard, corrompu, en un mot ignoble…

    Répondre
  46. PASTOUT

    24 septembre 2009

    Gerard Pierre

    Je souscrit totalement à votre commentaire

    Bonne journée

    Répondre
  47. richa83

    24 septembre 2009

    @ Gerard Pierre qui dit:
    ""

    En effet, pendant que ces jeunes gens, gaillards, ayant démontré leur capacité à affronter des situations semées d’embûches, envahissent notre territoire, des petits Français de nos RIMa, de nos RPIMa ou de nos Chasseurs Alpins se font tuer pour libérer leur pays …… A LEUR PLACE !

    ""

    c’est exactement la réflexion que je me suis faite…

    NB/ on notera par ailleurs que ces "réfugiés"  ou plutot    "déserteurs"    sont  pour la quasi totalité des hommes!!
    femmes et enfants n’ont qu’à se démerder!!
    cela donne une bonne image de la mentalité  et de la place de la femme ……
    pour la suite de mon commentaire……. autocensure !

    Répondre
  48. HansImSchnoggeLoch

    24 septembre 2009

    <<Pour rien, parce que personne ne croit sérieusement que l’Afghanistan sera dans dix, vingt ou cinquante ans, voire dans un siècle, un pays "normal" >>
    Bien vu et tout simplement parce que ce pays est sous la coupe d’une secte d’islamistes drogués. Cette intervention militaire ne mènera à rien. La meilleure solution est de se retirer de ce pays, de le mettre en quarantaine et de laisser la population s’entretuer *). Quand il n’y aura plus de combattants ce sera le moment de revenir. Surtout pas d’aides internationales cela ne ferait que ralentir le processus. La meilleure AK47 de ces dingues ne remplira jamais un ventre creux…à la limite avec du plomb.

    *) cela a d’ailleurs été leur passe-temps favori depuis des siècles.

    Répondre
  49. françois

    24 septembre 2009

     Gerard Pierre, j’approuve sans réserve votre commentaire. Cela fait toujours du bien, le bon sens qui ne se demande pas s’il est politiquement correct.

    Répondre
  50. Gérard Pierre

    24 septembre 2009
    J’apprends, à l’occasion des tentatives de monsieur Besson de remédier à certaines situations pour le moins curieuses dans la région de Calais, que bon nombre de migrants illégaux sont de nationalité afghane. Ceux que l’on interviewe se débrouillent assez bien en anglais malgré leur jeune âge. Ils seraient paraît-il des milliers !
     
    Ces garçons, sont venus d’Afghanistan après avoir fait preuve d’une détermination qui, si je ne m’en tenais qu’à l’exploit, forcerait presque mon admiration !
     
    Mais quelque chose me semble tout de même assez bizarre, …… pour ne pas dire totalement ubuesque !
     
    Pourquoi viennent-ils en Europe, en ciblant très précisément la Grande Bretagne ? …… La réponse est assez limpide : Ils fuient un pays, le leur, mis à mal par des talibans, …… c’est-à-dire des envahisseurs puisqu’il est avéré que 80% d’entre eux ne sont pas afghans !
     
    Ils abandonnent donc leur pays, et les populations qui y sont restées, les laissant ainsi à la merci de ces totalitaristes qui ne songent qu’à soumettre par la terreur des gens qui ont tenté d’exprimer par les urnes un projet différent du leur ! …… En optant pour la fuite ils espèrent de surcroît profiter sans contrepartie des bienfaits économiques et sociaux de nations qui bâtirent leur prospérité sur de nombreuses générations.
     
    N’y a-t-il là rien qui vous paraisse choquant ?
     
    ET  BIEN  MOI  SI ! …… Je suis même outré de constater le niveau de déconscientisation des « âmes simples » qui nous la jouent « humanitaire » !
     
    En effet, pendant que ces jeunes gens, gaillards, ayant démontré leur capacité à affronter des situations semées d’embûches, envahissent notre territoire, des petits Français de nos RIMa, de nos RPIMa ou de nos Chasseurs Alpins se font tuer pour libérer leur pays …… A LEUR PLACE !
     
    Qu’auraient pensé les Britanniques des hommes de l’Île de Sein qui s’exilèrent en Angleterre dés juin 1940 si cela n’avait été que pour y pratiquer la pêche dans de meilleures conditions ? …… pendant qu’eux s’entraînaient durement en prévision de la libération de l’Europe ? …… Qu’auraient-ils pensé de tous ces jeunes gens venus de France, de Belgique, de Pologne ou d’ailleurs, qui passaient la Manche au péril de leur vie si cela n’avait été que pour y poursuivre des études ou pour devenir barman dans l’un de leur pub, …… pendant que les pilotes de la Royal Air Force étaient abattus les uns après les autres dans des duels aériens sans merci ?
     
    Les sujets de Sa très Gracieuse Majesté les eussent conspués, …… à juste titre !
     
    Mais ici, …… en France, …… en 2009, …… personne ne semble étonné !
     
    Au contraire, ceux là mêmes qui entendent nous apitoyer sur le sort de ces vaillants fuyards semblent en revanche indifférents à la mort d’un soldat français tombé en Afghanistan : …… « c’est les risques ! …… ils ont choisi ! …… y z’avaient qu’à faire un autre métier ! …… personne les a forcés ! »
     
    Que n’ai-je lu et entendu !
     
    Une fois de plus, je constate que nous sommes « résolument » entrés dans l’ère de l’inversion, …… et ça n’augure rien de bon !
     
    Malgré tout, je persiste à préconiser que l’on regroupe tous ces Afghans en bonne santé dans un camp, qu’on leur apprenne le métier des armes et les différentes techniques qui leur permettront de lutter dans leur pays pour chasser les talibans et rétablir la paix, …… à défaut du reste. Quant ils seront bien au point : ILS RETOURNERONT CHEZ EUX …… ET NOS SOLDATS RENTRERONT  CHEZ  NOUS  ! …… et tout redeviendra normal !
     
    Est-ce là une suggestion déraisonnable ?
     
    Répondre
  51. Scipion

    23 septembre 2009

    Si je partage entièrement votre point de vue sur le principe de l’engagement militaire, je partage aussi l’indignation de ceux qui n’acceptent pas l’idée que des jeunes parmi les meilleurs de nos Nations – dont six parachutistes italiens, le 17 septembre dernier – meurent pour rien !

    Pour rien, parce que les Talibans ne seront jamais vaincus. Pour rien, parce que la lutte contre le terrorisme urbain dans des massifs montagneux éloignés de plusieurs milliers de kilomètres de ses cibles potentiels, paraît pour le moins hasardeuse.

    Pour rien, parce que personne ne croit sérieusement que l’Afghanistan sera dans dix, vingt ou cinquante ans, voire dans un siècle, un pays "normal" fonctionnant selon les règles de la démocratie partitocratique, économiquement viable et doté des administrations qui assurent le fonctionnement d’un Etat.

    Il faudra bien un jour qu’on empoigne à bras-le-corps la question de l’aptitude des différents peuples à la démocratie et au développement économique !

    Répondre
  52. WatsonCorsica

    23 septembre 2009

    Si les médias actuels avaient " traité " l’info durant la seconde guerre mondiale comme ils le font aujourd’hui, il est probable que l’Europe de 2009 serait hitlérienne ! Imaginez l’aviation anglo-US bombardant en 1944 la ville de St Lo pour couper la retraite des troupes allemandes. Douze-mille ( 12000) civils tués dans la nuit, femmes vieillards et enfants français morts sous les bombardements… et c’est à ce prix que l’armée allemande a été mis en déroute. Imaginez un instant FR3 et Antenne 2 présente sur les lieux pour rapporter les 12000 bavures, avec des images chocs et des gros titres genre " le carnage odieux de l’armée américaine " ou la gauche faisant de la morale facile sur les morts inutiles. Il est certain que dans ce cas les guerres durent dix fois plus longtemps avec au total dix fois plus de morts des deux côtés. La " bavure " est un mode de fonctionnement normal durant une guerre. Eviter la bavure à tout prix ou vivre avec l’obsession constante de la protection des populations civiles ne sert qu’à parfaire le jeux de l’ennemi qui comprend rapidement qu’il doit établir ses quartiers au milieu des civils se servant d’eux comme des boucliers humains. Beaucoup de soldats occidentaux qui meurent en Afghanistan sont la conséquence directe du harcèlement médiatique des journalistes qui traquent partout avec une haine prédatrice les militaires pour obtenir l’image des parents pleurant l’enfant tué. Les Talibans ont bien reçu le message !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)